Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 13:19

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 12:02

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Courir deux lièvres à la fois.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Dim 15 Avr 2012 - 1:12
Angelica était attablée au comptoir du Centurio, son regard vagabondant sur les contrats posés devant elle. Les deux heures venaient de sonner, et la mercenaire était épuisée. Les clients s'étaient succédé, Fred et elle-même avaient eu énormément de travail ce soir-là. Mais la liasse de billets dans la caisse en valait bien la peine... La jeune femme triait vaguement les missions par difficulté, sans vraiment faire attention jusqu'à ce qu'un contrat lui saute aux yeux. La brunette fronça les sourcils et fouilla dans ses papiers pour en ressortir, l'air triomphant, un autre contrat. Elle les positionna l'un à côté de l'autre, le visage de plus en plus fermé, ses yeux allant de l'un à l'autre.

Angelica se baissa pour sortir une bouteille de rhum qu'elle déboucha d'un coup sec et porta à ses lèvres sans prendre la peine de prendre un verre. Cette histoire s'annonçait comme un vrai casse-tête. Elle jeta un œil sur la salle vide. Enfin presque, seul Auron était encore présent, installé dans un coin avec une bouteille de saké. Une brève grimace passa sur le visage de la jeune femme, elle ne supportait pas cet alcool, enfin chacun ses petits plaisirs.


Auron, tu peux venir, s'il te plait ? demanda-t-elle, songeant que son aide ne serait pas de trop. Alors qu'il levait les yeux de son verre, elle le détailla. De courts cheveux noirs plaqués en arrière, un visage dur masqué par des lunettes noires et le col de son manteau, cette énigmatique cicatrice qui l'avait rendu borgne... Angelica songeait qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'avait vécu le mercenaire et cela lui tira un sourire. Bien sûr, Auron cultivait le mystère qui l'entourait, cela lui donnait un charme particulier, une certaine constance... Ce quelque chose qui faisait que l'on n'approchait pas cet homme sans méfiance. Il inspirait la peur et le respect d'un regard. Un homme dont il ne valait mieux pas s'attirer la fureur...

Un souci avec un contrat. ajouta-t-elle avant de reprendre une gorgée.



Dernière édition par Angelica Teach le Jeu 19 Avr 2012 - 22:05, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Grenier du Centurio
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)
Mer 18 Avr 2012 - 23:55
Il devait être quoi... Deux heures ? Trois heures ? Rester seul dans le bar, la nuit. Dormir ? Pourquoi faire, Auron ne dors plus. La nuit il reste au comptoir, en compagnie de ses pensées, de ses souvenirs. De la joie, de la tristesse et comme à tout homme, des regrets. Il aurait bien voulut mieux connaitre ce pisse-vinaigre de Yojimbo. Avoir réussis à protéger l'empereur comme il aurait dut... Si ca vie fut pleine de regret, il n'en sera nul cas de sa mort. Plus jamais il n'aura de regret. C'est un serment. Ce soir aurait du être comme les autres mais... Quelque chose n'allait pas. Comme un cheveux dans la soupe, comme une écharde dans le pieds, comme un jambon dans le couscous. Ce morceau de jambo n'était autre qu'Angelica. Au final, il s'en foutait pas mal qu'elle soit là dans le sens où sa présence ne le dérangeait pas plus que ça. Ça faisait simplement bizarre. C'était étrange d'avoir une présence à cette heure, comme de la compagnie dans ses nuits d'insomnie solitaire. Il ne prêtait pas attention à elle, mais la lumière présente pour son travail donnait une certaine chaleur à cet endroit d'habitude sombre et froid en cette heure. A moins que ce ne soit sa présence qui apporte un peu de chaleur. Quoiqu'il en soit, Auron restait froid. Ce n'est pas qu'il n'aimait pas Angelica, c'est juste... Rien, il était très bien dans son coin, a ressasser son passer de guerrier.

Auron, tu peux venir, s'il te plait ? Un souci avec un contrat.

Le samurai n'eut aucune réaction. Il se demandait pourquoi Angelica avait besoin de lui. Ça lui rappelait que de tous les mercenaires, il était et de loin celui avec le plus d'expérience. Le seul à pouvoir lui tenir tête était Natsu et encore, il était trop fougueux, irréfléchi. Certes il pouvait largement foncer droit sur Auron et espérer le vaincre. L'aurore rouge pourrait pointer son épée sur lui qu'il s'empalerait dessus... Sans dire mot il se levât et allât vers la table de l'insaisissable. En la voyant il avait toujours une pensée nostalgique pour son pays. Là-bas, jamais une femme n'aurait put s'occuper d'un groupe mercenaire ou militaire et encore moins prendre les armes. Cette chose qu'il n'a jamais compris... Faut croire que les temps changent, mais lui ne changeras pas. C'est ce qu'il aimerait bien croire, mais voir Oakley, Judith et Angelica gérer d'une main de fer un groupe aussi chaotique que le Centurio... Ça force le respect. A croire que le Centurio en pince pour les femmes de caractère. Auron s'assit enfin, après quelques secondes.

Où es le problème ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Jeu 19 Avr 2012 - 22:18
Les sourcils froncés, elle avança les deux formulaires vers lui. Celui-ci, c'est un contrat de protection, une femme. dit-elle en tapotant du doigt sur le premier. Elle laissa échapper un petit rire sobre avant d'ajouter. Celui-là... C'est un contrat d'assassinat. Accoudée contre le comptoir, légèrement penchée en avant, un rictus amusé au coin des lèvres elle le regarda, sentant l'anxiété la quitter pour laisser place à l'adrénaline. Je te laisse deviner qui est la cible...

Un franc sourire s'étira sur les lèvres de la jeune femme. Courir deux lièvres à la fois, cela s'annonçait prometteur... Mais elle ne pouvait pas foncer tête baissée et aviser sur place, il lui fallait quelqu'un de confiance pour accomplir l'autre part du contrat. Ce genre de mission devait être précautionneusement préparée et orchestrée avec discrétion et adresse... Auron semblait être la personne idéale, déjà parce qu'il était présent... Mais surtout parce que son zèle et sa détermination étaient connus de tous. La mercenaire savait qu'elle pouvait compter sur lui en cas de pépin. Non pas qu'il lui était loyal, mais Auron était un homme d'honneur qui aurait fait n'importe quoi pour le Centurio.

Angelica espérait qu'il la suivrait dans cette entreprise. Trop longtemps elle était restée derrière ce comptoir à trier des contrats pour qu'ils soient exécutés par d'autres. Elle avait soif d'aventures, d'action. Même si son poste et les responsabilités qu'il entraînait lui plaisait, le frisson des missions lui manquait. Une occasion de se dégourdir et de mieux connaître l'un des mercenaires, cela ne se présenterait pas tous les jours... La brune porta à nouveau la bouteille de rhum à ses lèvre et s'écarta du comptoir, s'adossant aux étagères derrière elle.

Alors, qu'est ce que tu en dis ? dit-elle en se mordant la lèvre inférieure.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Grenier du Centurio
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)
Sam 5 Mai 2012 - 17:59
Auron regardât avec attention les deux contrats. Un assassin cherchait un mercenaire pour l'assister dans une assassinat. Sa cible était une femme d'affaire recroquevillé dans un immeuble, protégée par une véritable armée miniature. Un immeuble... Ce serait comme gravir une montagne. Sans oublier que les possibilités d'embuscade dans un endroit pareils sont tellement nombreuses que ca en devient choquant. Sans compter que la cible du tueur s'attend à de la visite. Il cherche surement quelqu'un pour faire diversion. Un contrat assez banal malgré les risques. Ce qui était moins courant en revanche... C'était le deuxième contrat, qui justement concernait la cible de l'assassin. D'un coté le Centurio devait aider à la mort de cette femme et de l'autre... La protéger. Cocasse, en effet. Pour ne rien arranger à ce choix cornélien, la récompense pour les deux contrats étaient la même. Le choix le plus sage serait de prendre le contrat présentant le moins de risque. Enfin, si on laissait le choix à Auron, il chercherait le contrat le plus dur... Non par orgueil mais par fierté, jamais le samouraï ne cèderait à la facilité. L'ancien du Centurio savait très bien pourquoi la boss l'avait demandé...

Alors, qu'est ce que tu en dis ? dit-elle en se mordant la lèvre inférieure.

... et ce n'était pas pour l'aider à choisir le contrat à remplir. C'était évident. Ça crevait les yeux qu'elle cherchait à accomplir les deux à la fois. Il s'agit bien d'une femme, incapable de se concentrer sur une seule chose à la fois. Auron posât son regard sur elle. On a trop souvent tendance à oublier qu'Angelica est une pirate. Rien n'importe aux pirates. Les Pirates n'ont ni honneur, ni code de conduite. Ce sont des gens libres et indépendant, ils n'ont aucune entrave... La loi, l'honneur, ses alliés, ses ennemis... Rien ne peut priver un pirate de sa liberté, ils se font plaisir tout simplement. Un pirate est fourbe et traitre de nature. Ça ne l'étonnait pas que l'insaisissable capitaine Teach saute sur ce double-contrat comme un chien se jette sur un os. Le frisson et l'adrénaline de sa vie d'antan lui manque.

J'en dis que ce contrat risque de nous apporter de sacré problèmes.

Une certaine déception envahit les yeux Angelica. Il est certain qu'elle ne pourrait accomplir ses deux contrats seules... Elle avait besoin d'un autre mercenaire. Auron restait le seul candidat à même de l'aider. La plupart des mercenaires n'avait ni la puissance, ni l'expérience requise. Natsu avait le niveau mais était beaucoup trop imprévisible et indiscipliné pour une mission de cette envergure. Oakley aurait pu le faire si seulement d'autres affaires ne l'accaparaient pas. Sky aurait put faire l'affaire mais... Personne ne le laisserait couvrir ses arrières. Lui-même ne s'en cache pas, c'est l'argent qui l'intéresse chez les mercenaires rien d'autre. Lui ne cherche pas de refuge, d'avenir, de famille ou quoique ce soit d'autre. Auron loin d'être choqué le comprenait, après tout, un mercenaire doit avant tout chercher à se faire des munnies, non ?

Si l'aurore rouge ne souhaitait pas y allez... Alors personne n'accompagnerait l'insaisissable. Ou bien elle serait mal accompagnée, ce qui est pire qu'être seul. Le silence fracassant provoqué par le samouraï lui permit de peser le pour et le contre. C'était de son devoir d'y aller. Son devoir de mercenaire déjà, de contribuer au Centurio et protéger le gérant. Mais avant tout, son devoir d'homme. C'était un contrat dangereux et quoiqu'il arrive cette tête de mule l'accomplirait. Un homme d'honneur ne peut refuser d'aider une femme dans le besoin, quand bien même elle se jetterait elle-même dans la gueule du loup.

Tu proposes quoi en plan d'attaque ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Dim 8 Juil 2012 - 16:51
Angelica afficha un grand sourire espiègle et, d'un mouvement leste, s'éloigna des étagères pour se propulser sur le comptoir en prenant appui de ses mains sur le plan de travail avant de faire décrire à ses jambes un arc de cercle. Assise sur une de ses jambes repliée, l'autre balançant dans le vide, elle fixait Auron, une flamme dans le regard. Tu protèges la fille, je m'occupe de l'assassin. Elle attrapa la bouteille de rhum et cette fois remplit deux verres. Elle tendit l'autre vers lui, bien qu'elle sache que son collègue était plutôt un amateur de saké. La jeune femme vida son verre d'une traite et continua d'expliquer sa vision des choses. J'attaque la fille, elle passe pour morte, je récupère la prime, tu entres en fonction à ce moment là et tu te débarrasses de l'assassin... Quelque chose dans ce goût là. La mercenaire ayant un peu forcé sur la boisson dans l'idée de calmer son excitation, ses pensées manquaient de clarté et de lucidité.

Le manque d'aventure, les responsabilités, cette impression de s'enliser derrière ce comptoir, le rejet de ce rôle trop casanier la poussait à l'imprudence, elle songeait avec nostalgie à l'époque où elle frôlait la mort tous les matins, fêtant ses victoires le soir venu, sans jamais prendre le temps de se reposer. C'était éreintant, mais rien ne vaut le frisson que provoque une bonne dose d'adrénaline. Quelque part, Angelica avait honte de s'avouer ennuyée par ses tâches de boss, car elle aimait ce lieu qui s'était révélé être un véritable refuge, une seconde famille... Mais elle se demandait parfois si elle appartenait vraiment à cet univers. Elle avait toujours été une pirate, fière et libre, et elle se retrouvait à un poste de responsable, capitaine d'un bateau qui ne levait jamais l'ancre.

Angelica voulait, avec cette mission, voir si elle cette femme intrépide qu'on avait surnommé « l'insaisissable » existait toujours. Elle avait besoin de se lancer à corps perdu dans une mission impossible, elle voulait risquer sa vie quels que soient les enjeux... C'était très égoïste, et la mercenaire en était consciente. Mais il lui était impossible de dompter cette bête sauvage qui se réveillait en elle.

C'est un peu fou, je sais... Si tu accepte, j'élaborerais un plan plus adroit à tête reposée. Elle resta silencieux un moment, scrutant le mercenaire borgne d'un air intrigué. L'aventure a l'air d'en valoir le détour, non ? ajouta-t-elle avec un petit sourire.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Grenier du Centurio
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)
Sam 15 Sep 2012 - 16:05
    ...

    Les Mercenaires sont voués à un bien triste destin. Auron voyait dans les mots et le regard d'Angelica le même mépris qu'avait Natsu. Un mépris pour les règles, pour les risques et le danger. La Boss est la première à reprocher au chasseur ardent ses erreurs et son impulsivité, mais elle n'est en rien différente. Surement plus mature, elle n'en a pas moins cette même étincelle dans les yeux. L'arrogance de l'inexpérience... Cette dernière ayant couté à l'Aurore rouge son handicap avec lequel il doit s'arranger chaque jour. C'est devenu une force aujourd'hui, une habitude pour le samouraï de balayer son angle mort d'un coup d'épée. C'est ça être un guerrier, affronter les épreuves de face et en ressortir plus fort mais... L'insaisissable n'est pas l'aurore rouge, ce n'est pas la même histoire, pas les même épreuves et loin d'avoir le même caractère. Angelica n'est pas insaisissable par choix, contrairement à ce qu'elle pourrait penser... C'est une question de survie pour la pirate que de ne jamais se laisser attraper. Et dire qu'elle a l'arrogance de pouvoir tenir plus de cinq minutes dans cet immeuble, de penser pouvoir échapper à une véritable armée. Pour qui se prend-elle ? Auron l'aurait bien renvoyé à son arrogance et à sa vanité. Lui rappeler sa faiblesse et son inconscience....

    Sauf qu'on ne change pas un homme comme ça. Sa témérité, son impulsivité et la façon qu'elle avait d'être capable de chose qui lui serait normalement impossible... Cette étincelle arrogante dans ses yeux, la soif d'adrénaline et du risque... Rappelait le vétéran à sa prime jeunesse. Qu'il était ridicule de se laisser attendrir de la sorte. Elle pourrait s'en vanter, rare sont ceux qui réussissent à attendrir cet homme. Mais jamais elle ne le saurât jamais. On n'échappe pas à son destin et il semble que ce soit là son destin que de protéger encore et encore. D'abords un empereur, puis des mercenaires... mais ce n'est pas si mal.

    Va dormir. dit-il sur un ton sévère et autoritaire. Je me chargerais de faire diversion. Jamais Auron n'égalera sa compère dans le marchandage mais... Tu ne tiendrais pas cinq minute à faire diversion.

    Auron lui accordait le droit d'approcher le danger... Mais il existe tout de même des limites, un assassin aussi efficace soit-il serait moins dangereux pour cette femme habitué à un milieu de traitrise et de coup bas, face à une petite armée elle n'aurait pas la moindre chance.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Courir deux lièvres à la fois.
» Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois
» Je ne te le dirais pas deux fois. [Pv: Alexandra Carpenter]