Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Cissneï Aujourd'hui à 1:03

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Seul au bureau
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Mer 4 Avr 2012 - 14:41

    Une fois de plus, je me retrouvais dans mon bureau a ne rien faire. Pas une seule visite, ce qui n'était pas plus mal... Certains de mes sulbalternes étaient de vraies plaies. Ils me collaient, que dis-je, me harcelaient de leurs propositions plus ou moins inutiles... La dernière fois, un j'avais eu un entretien avec un scientifique qui osait crier partout qu'il avait inventé une arme révolutionnaire. Bien évidemment, cela m'intéressa, alors je le convoquais dans mon bureau.

    Le pauvre avait inventé une arme destructrice, mais uniquement pour nous. Cet imbécile avait jugé intelligent de placer une bombe antimatière au cœur des réacteurs du vaisseau mère... Stupide. Avec la température, celle ci aurait délivré sa puissance, nous réduisant tous a néant. Puis, lorsque l'on y réfléchit... A quoi bon détruire ce vaisseau ? Il est imprenable... l'élite de l'élite s'y trouve, prêt a en découdre lorsque l'occasion se présentera. Non, je suis navré mais cette arme n'était d'aucune utilité.

    L'obstiné avait bien tenté de me faire changer d'avis. Il avait pour cela mentionné la possibilité de détruire un monde. Quel en était l'intérêt ? Détruire un monde revenait a perdre une partie des bénéfices que la Shinra se faisait. Et dire qu'il avait mis de nombreux mois a mettre au point cette chose... Il ne supporta pas mon avis sur sa création et mit fin a ses jours. Paix a son âme.

    Je me levais de mon siège et me dirigea vers une armoire. Je l'ouvris et pris une bouteille de bon scotch. Une personne aussi raffinée que moi n'allait pas prendre une bière... Je saisis le bouchon, le fis tourner et en ouvris le contenu. Toute l'odeur du précieux liquide s'éleva vers mon nez. Un délice. Je saisis un verre un cristal et versa dedans une dose de ce Whisky. Je le reposais, et refermais la bouteille, la rangeant par la suite. Je repris mon verre et ferma l'armoire, me redirigeant vers mon bureau.

    Pour accroître les bénéfices de la société, il me fallait me faire des alliés. Des alliés que la Shinra pourrait approvisionner en échange d'une bonne et généreuse poignées de munnies. Malheureusement, un groupe de mercenaires sévissait entre les mondes. Je n'avais malheureusement aucune idée d'où ils pouvaient être. Je savais juste qu'ils agissaient contre de l'argent. Ils acceptaient n'importe quel boulot. Cela faisait de l'ombre a la Shinra, il faudrait régler tôt ou tard ce problème.

    Il y avait eu un autre problème aussi. Une jeune cow-girl armée avait saccagé une de nos plate-forme, me faisant passer pour quelqu'un de faible... Il nous faudrait la retrouver. Nous savons qu'elle est des mercenaires, c'est déjà un bon début. Ils nous donnaient énormément de fil a retordre ceux-là... Il nous faudrait nous en occuper au plus vite. Et bien sur, ne pas confondre vitesse et précipitation.

    Mon rendez-vous arriva en la personne de Monsieur Deusericus. Je lui prie de s'installer dans le fauteuil en face de moi, et je repris le même rituel que tout à l'heure pour lui servir un verre. Portant le mien a ma bouche, je laissai rentrer une petite gorgée avant de reposer mon verre sur la table.

    Alors mon cher Lazard, qu'est ce qui vous amène ? lui dis-je le sourire aux lèvres. J'espère que je n'allais pas encore perdre mon temps
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Mer 4 Avr 2012 - 21:58
Pas mal, ouais je trouve que ce style te va bien avec ce personnage. Tu vois avec Roxas, tu as un style qu'on dirait, comment dire... Trop recherché. Enfin je ne vais pas m'étaler dessus comme c'est Rufus que je note là. Roxas, Raven, Rufus, que des pseudos en R en fait.

Bref, t'as peu de fautes dans cet exploit ou alors j'ai pas fais attention. En tout cas j'ai aimé, sans plus. En fait, je souligne juste une phrase : "Une personne aussi raffinée que moi n'allait pas prendre une bière..." J'ai trouvé ça un pu étrange. Je ne connais pas énormément Rufus, mais qu'il soit imbus de sa personne comme ça m'a fait sourciller. Faudrait que je me renseigne.

Alors la fin, avec l'arrivée de Lazard, je suis resté sur ma fin. Même si en général c'est plus un défaut qu'autre chose, là je ne sais pas quoi en penser. Parce que Rufus a toujours des plans en réserve, on sait qu'il cache quelque chose sans savoir quoi et là, ça donne aussi cette impression. Donc on peut aimer. Le truc c'est que quand j'ai vu "Deusericus" je me suis dis "Ah ! Le demi-frère de Rufus !" et du coup, qu'il n'y ait rien, bah j'ai trouvé ça dommage.

Très facile : 5 points d'expérience + 55 munnies + 1 PS en Force (pas envie de chercher).
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Le bureau des assignations