Derniers sujets

Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue11/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (11/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 19 Mar 2012 - 21:42
Isaac Becker & Mila Alvera
À l'ombre de la passion

..


Isaac arriva dans ce nouveau monde dont il ne connaissait rien d’autre que le nom : Le Jardin Radieux. Affubler un lieu de la sorte était une entreprise risquée, il n’existe rien d’éternellement radieux. L’homme observa lentement la voute céleste, ici ou ailleurs, les étoiles parurent les mêmes à ses yeux. Des gouttes de pluie se mirent à tomber, il profita de cet instant alors que déjà, l’averse s’arrêtait. Seulement dix secondes, un temps très court, particulièrement chez Isaac pour qui le rapport à la durée différait de celle d’autres individus.

Isaac lâcha un léger soupir à peine audible, masqué par le souffle du vent frais. S’il désirait visiter ce monde dans un but pédagogique, il décida avant tout de se nourrir. Il n’eut pas l’envie de le faire en s’amusant, il en aurait tout le loisir après avoir pris connaissance de cette région. Le vampire regarda d’abord à sa gauche et ensuite à sa droite, personne. Aucune âme ne parcourait les ruelles de ce côté-ci, il commença à marcher sans la moindre idée d’où il se rendait.

Doucement, des bruits se firent entendre au loin, ceux des talons d’une femme. À la simple écoute, Isaac devina qu’elle n’était pas pressée, ses pas étaient réguliers, calmes et surtout, seule. Il s’approcha de l’origine du son, hâtif, terriblement affamé. Toutefois, son désir n’était pas celui de causer des troubles en cet endroit. Ce n’est qu’incognito, qu’Isaac pourra visualiser les mœurs de la population et s’y intégrer ensuite.

Il sortit de la rue tangente à celle de la femme en la surprenant. Elle n’eut le temps de rien faire qu’il plongea déjà son regard dans ses yeux. La crise de panique qu’elle s’apprêtait à avoir fut balayée comme si cela n’avait été qu’une poussière que l’on enlève d’une table. Isaac pose les mains sur chacune des épaules de la femme et très bas, il se mit à lui parler. « Vous ne craignez rien avec moi, la douleur s’estompera d’elle-même. » Il sortit alors ses crocs subitement, lui sautant au cou afin de se rassasier. Il n’eut pas besoin de boire beaucoup de sang pour que la faim disparaisse. Il se mordit le doigt et avec son sang, il caressa les plaies qu’il venait de causer qui disparurent rapidement. « Maintenant, vous allez retourner à ce que vous vouliez faire avant de me rencontrer et oublier ce qu’il vient de se produire. » Elle s’en alla sur le champ et Isaac put enfin pleinement penser.

Il emprunta la grande ruelle qui semblait se diriger vers le centre-ville. Il put alors remarquer diverses échoppes fermées. De ce qu’il put voir, il y avait une boutique mog, des vendeurs d’armes et autres bibelots, tout était fermé. Cela n’étonna pas Isaac, les commerces étaient rarement ouverts à la nuit tombée, mais une vitrine était allumée. Il atteignit l’entrée et poussa la porte, une cloche attachée au-dessus tinta. Le jeune homme derrière le comptoir ne broncha pas, trop occupé à lire. L’Ombre Orpheline observa les étagères, dans un premier temps, rien ne lui donnait envie de plonger son nez dans un livre jusqu’à ce qu’il tombe sur un ouvrage attirant son attention. La couverture était en cuir noir, parfaitement entretenu, mais couvert de poussière. Isaac le saisit et souffla dessus avant de l’ouvrir religieusement. Il ne prit pas le temps de regarder le titre et commença par la première phrase. « Un cœur ne peut se briser, il se consume d’un amour trop ardent… » Il reposa le livre, il préféra éviter de penser aux amours, aux relations humaines, lui qui n’a eut de cesse d’être déçu. Il sortit donc prestement.

Légèrement plus loin, Isaac aperçut un bar encore ouvert avec une terrasse de trois tables tout au plus. Ce lieu était propice à l’observation, sans attendre, il y alla s’asseyant seul sur une chaise en bois. Un serveur sortit de l’établissement avec un plateau vide dans ses mains gantées. « Monsieur, vous désirez ? » Isaac le regarda sans expression. « Rien, je ne fais que me reposer. » Le serveur porta sa main à la bouche et se mit à tousser pour imposer son avis. « Il est obligatoire de consommer pour s’installer en terrasse, monsieur. » Isaac se frotta la tempe. « Ce sera un verre de vin dans ce cas. » Le serveur resta encore là. « Une préférence ? » Le vampire soupira fortement, montrant son agacement. « Celui qui vous semble être un choix judicieux, merci. » Enfin, l’employé s’en alla et Isaac put observer autour de lui. À cette heure-ci, il n’y avait pas grande agitation et très vite, son verre de vin lui fut apporté, il n’y toucha pas.

L’air se rafraichissait et pourtant, plus loin, de six jeunes femmes peu couvertes conversaient. Le froid ne sembla pas les affecter et il ne fut que dix secondes à Isaac pour en comprendre la raison. Chacune d’entre-elles, sans la moindre exception étaient éméchées. Que ce soit à la Cité du Crépuscule, au Domaine Enchanté ou encore au Jardin Radieux, le commerce de l’alcool était prolifique. Au moins tout autant qu’est le goût excessif des jeunes personnes pour ce genre de boisson. Isaac resta ainsi à les fixer pensant en même temps à d’autres choses, il n’était pas très concentré en cette nuit fraîche.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue555/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Mar 2012 - 2:31
    Ce soir-là, la passionnée ressentait un besoin profond de s'amuser. Depuis son entrée au Consulat, elle avait acquis un certain contrôle sur ses pulsions, elle se devait d'éviter de nuire à l'image de son groupe et, quelque part, la curiosité et la reconnaissance qu'elle éprouvait à l'égard de Genesis - il avait été si aimable avec elle - la poussait à craindre son jugement si elle se faisait remarquer. Mais il n'y avait rien de répréhensible dans un jeu discret, non ?

    Mila ayant toujours eu un intérêt certain pour les comportements humains, elle connaissait bien leurs habitudes. Les brasseries restaient l'endroit idéal pour en apprendre plus sur un monde, mais il s'agissait également d'un lieu propice aux rencontres de toutes sortes, et c'est ce que la passionnée recherchait ce soir-là.

    Elle se rendit donc dans les quartiers marchands de la ville, là où se trouvaient les bars les plus populaires. Préférant la discrétion, la jolie brune ne portait qu'une simple robe noire décolletée proche du corps, des collants transparents sombres et des bottines courtes à talons. Ses longs cheveux noirs masquait sa peau nue dévoilée par l'échancrure du dos de sa robe tandis que ses manches trois-quart évitaient de l'exposer au froid. Si elle était séduisante, sa tenue restait sage.

    Avisant une place libre en terrasse, elle s'y installa avant d'allumer une cigarette. Croisant les jambes, elle attendit patiemment la venue d'un serveur tout en observant les clients. Un groupe de jeunes femmes ivres, un couple mièvre et un jeune homme de profil, les cheveux noirs et les yeux couleur or. Il semblait captivé par les consommateurs, étudiant leurs comportements de la même manière que la consule. La brunette se mordit les lèvres, les yeux brillants d'intérêt. L'étonnement avait bien vite laissé place à la curiosité...

    C'était bien la première fois qu'elle remarquait une telle attitude chez quelqu'un. Car elle voyait bien que le jeune homme ne cherchait pas à évaluer une potentielle cible pour partager un moment d'intimité, non, il s'intéressait à leur façon d'agir. Elle le savait bien puisqu'elle manœuvrait ainsi... Bien sûr, Mila aurait aisément pu scruter ses pensées l'espace d'un instant et découvrir sa façon de voir, mais que deviendrait l'intérêt du jeu en agissant ainsi ?

    Elle continua à le scruter d'un air attentif devant un verre de vin rouge. Placée dans un angle de la terrasse, elle avait une vue parfaite sur l'endroit et, quelque part, observer chez cet homme un penchant qu'elle partageait l'amusait déjà. Contrairement à ses habitudes, Mila décida de ne pas l'aborder. Il finirait par remarquer sa présence, et c'était lui qui viendrait vers elle. Un beau sourire se dessina sur son visage. Elle retrouvait le frisson d'excitation qui lui avait tant manqué ces derniers temps...


Dernière édition par Mila Alvera le Mar 20 Mar 2012 - 13:34, édité 1 fois

_______________________________
À l'ombre de la passion Milasign2
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue11/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (11/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Mar 2012 - 3:53
Isaac Becker & Mila Alvera
À l'ombre de la passion

..


Bien qu’il fut totalement obnubilé par la présence de ces femmes ivres, Isaac remarqua du coin de l’œil qu’il était observé. Il sentit une certaine oppression à cela, mais ce n’était pour une fois, aucune malsain à son regard. Si la première fois qu’il voulu s’intégrer aux hommes, il ne supporta pas être regardé, c’était tout autre en cette nuit. Tout d’abord, il continua d’observer le groupe, attendant de voir si son observatrice allait se lasser ou non. Elle était ravissant, très belle même, une jolie brune comme les appréciait Isaac. Elle ne lui fit pas chavirer le cœur, mais il ne put rester insensible à son charme. Il resta à presque l’ignorer ainsi non loin de cinq minutes, il aurait pu tenir bien plus longtemps, mais il remarqua l’approche du serveur et il ne désirait pas qu’elle soit dérangée. Pourquoi ? Simplement que s’il captivait l’attention de cette femme, elle devait le rester au moins jusqu’à ce que le contact soit établi.

Il se leva prestement attrapant son verre de vin et avant que le serveur ne puisse dire quoi que ce soit, il annonça : « Elle est avec moi. » L’employé un peu surpris d’être interpellé de la sorte, se décida à servir d’autres clients. Son visage ne su masquer l’agacement ce qui fit légèrement sourire Isaac qui s’assit sans permission. Son sourire s’effaça bien que son visage ait gardé une expression plaisante. La personne assise au face de lui continua de le regarda et lui, ne la quitta pas des yeux. Il posa son verre duquel il n’avait pas bu une goutte. Il garda le silence, testant cette femme qui ne sembla pas être agacée qu’il s’invite de la sorte.

Finalement, il se remit à sourire, cette situation l’amusait, de vieux souvenirs lui revinrent à l’esprit. Des réminiscences d’instants très plaisants où il s’invitait presque chaque soir aux tables de jeunes femmes. Parfois par curiosité pour la personne en question, parfois pour tester ses limites. Il eut tout de même la sensation de s’être fait avoir à son propre jeu, elle n’avait rien d’une femme qui n’oserait pas aborder un home, elle l’avait attendu.

Isaac porta son verre au niveau du nez pour humer son odeur, mais le reposa très vite. Cela n’eut pas l’air de lui plaire et il releva ses yeux vers la jeune femme. « Je ne vous conseille pas de prendre du vin ici. » Il s’arrêta le temps de regarder ce breuvage de plus prêt, il n’y avait aucun dépôt et malgré cela, il sembla toujours consterné. « Rien qu’à son odeur et sa robe, il n’est vraisemblablement pas de bonne qualité, de plus, ils ne l’ont pas laissé décanter. » Isaac n’y connaissait rien de plus que les terme qu’il venait d’user, cela lui suffisait tout de même à différencier les bons, des mauvais vins et de pleinement les savourer.

Isaac voulu la ester sans plus attendre, non pas sur sa connaissance en viticulture, mais il venait de ne montrer aucune marque de politesse sans être désobligeant pour autant. Les secondes passèrent lentement, mais Isaac ne perdit pas d’intensité dans son regard, ses yeux brillaient facilement la nuit. Il se leva d’un bond, revenant à ses principes, ceux des Becker avant tout. Il se plaça près d’elle sans qu’elle ne se lève et tendit le la main, paume relevée. Elle lui tendit la sienne et il lui fit un bise-main. « À qui ai-je l’honneur ? » Il n’usa en fait que de la moitié de ses règles, il aurait dû se présenter en premier. La demi-mesure, c’est ce qu’il se décide à employer cette nuit, aller des deux côtés de la ligne sans pour autant aller aux extrêmes. Il ne devait maintenant qu’attendre un peu, voir si cette sublime personne allait répondre à sa question.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue555/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Mar 2012 - 19:17
    « Elle est avec moi. » dit-il en s'installant à sa table. Mila se mordit la lèvre inférieure en souriant, amusée. Indéniablement audacieux, son effronterie avait quelque chose d'exaltant et la passionnée se sentit frémir sous le feu de son regard. Il ne s'agissait pas d'un frisson d'émoi, mais bien de l'ivresse d'avoir réussi à attirer sa proie dans ses filets.

    Il ne la quittait pas des yeux, et Mila pouvait lire dans ses iris mordorés ce même penchant tendancieux pour la chasse qui l'avait poussée à venir ici, ce soir-là. Elle le voyait, il la défiait du regard, son sourire impérieux et son arrivée entreprenante ne laissaient pas de place au doute. La jeune femme alluma une nouvelle cigarette sans cesser de l'observer, l’œil plein de malice. Il parlait du vin, affectant d'être connaisseur, mais elle n'était pas dupe. Ce n'était qu'un échauffement, une simple entrée en la matière.

    Comme pour lui donner raison, il se pencha vers elle pour déposer un délicat baiser sur sa main libre. Son regard flamboyant semblait fixé sur elle, et Mila ne pouvait nier qu'elle se sentait charmée par cet inconnu. Ce n'était pas tant son apparence séduisante et ses bonnes manières que cette flamme crépitante qui semblait prête à l'embraser. Elle le sentait dans tout son être, cet homme brûlait de passion.

    « À qui ai-je l’honneur ? » demanda-t-il en retournant vers son siège. Mila resta silencieuse un instant, sans laisser paraître son hésitation. Quelque part, l'envie de lui révéler son nom était prégnante, mais agir ainsi serait accorder trop d'importance à une telle rencontre. Si elle était intéressée, captivée même, Milena restait une personne méfiante. Toutefois, elle désirait offrir à cet inconnu quelque chose de spécial, d'unique. « Allegra. » dit-elle d'une voix sensuelle. Ce nom semblait s'accorder avec perfection à la situation.

    Elle ne lui retourna cependant pas la politesse, patientant pour qu'il lui donne son identité. Elle bu une gorgée de vin, impassible. « Il semble que vous ayez raison, il est bouchonné. » fit-elle avec un sourire en coin.

_______________________________
À l'ombre de la passion Milasign2
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue11/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (11/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Mar 2012 - 21:17
Isaac Becker & Mila Alvera
À l'ombre de la passion

..


Allegra, un nom très agréable à l’oreille et rare. Isaac apprécia de connaître l’identité de cette jeune femme. Cela lui permettait d’engager une conversation lus aisément, savoir à qui nous parlons est toujours plaisant. Allegra alluma une seconde cigarette et souffla sa fumée silencieusement. Isaac eut le sentiment que c’était sa façon de se modérer dans ses envies, que cela lui permettait de pouvoir rester inactive en quelque sorte. L’homme, lui, s’il ne buvait aucun alcool, il ne fumait pas non plus. Il se tenait l’écart de ces vices, il en avait bien d’autres. Il décida de ne pas dévoiler son identité, il avait ainsi un point d’avance, même si cela ne lui apporta rien de très important.

« Allegra ? J'apprécie beaucoup les noms qui se terminent par un a. » Après avoir lâchée une nouvelle bouffée, Allegra se saisit du verre d’Isaac et bût une gorgée de vin. Elle reposa le récipient, visiblement aussi peu satisfait que l’était le vampire. « Il semble que vous ayez raison il est bouchonné. » Elle se mit à sourire, son but était de laisser Isaac prendre la parole, de le laisser alimenter la conversation. Il en avait l’habitude pour avoir pratiqué cela un bon nombre de fois qu’il ne saurait énumérer.

Il resta adossé à sa chaise, les jambes croisées au niveau des chevilles. Il posa son coude sur la table et porta le revers de son index à ses lèvres et les frottas, son regard toujours fixé sur Allegra. Il ne parla pas, ponctuant la conversation de silences qui, avec n’importe quelle autre personne aurait été gênant. Isaac put le voir au regard de son interlocutrice, elle désirait jour tout autant que lui à l’idée de cette partie de jeu.

« Oui, je ne bois que peu d’alcool, mais j’ai appris à les connaître. » C’était à cet instant même que cela commençait pour Isaac, il venait de mentir pour étayer sa position. Seulement, il disait vrai en parlant de sa connaissance en boissons alcoolisées bien qu’elle soit superficielle. Il lui était arrivé de travailler dans des bars ou autres tavernes et à force d’observation, il a approfondit ses acquis. Tout ce qu’il avait fait dans son passé lui donnait le pouvoir d’avoir des notions sur des domaines divers et variés. C’est grâce à cela qu’il put aussi facilement attirer des personnes sans devoir user de sa persuasion vampirique. Malgré tout ceci, rien ne restait aisé, créer une illusion parfaite demandait beaucoup de travail et certains individus n’étaient pas dupes.

« Vous connaissez bien la région ? » Une manière simple de changer de conversation, mais pour ne pas tomber dans la banalité affligeante, il dut ajouter quelque chose. « C’est ma première nuit au Jardin Radieux. » Il s’arrêta là, en dire plus sur ce sujet n’allait pas être utile, il le savait déjà. Isaac n’arriva pas à juger si le fait de ne pas dire son nom, dérangeait Allegra ou si au contraire, cela l’amusait. Il ne laissa rien transparaître, mais quitta des yeux la jeune femme pour regarder de nouveau le groupe qu’il observait plus tôt. Elles ne l’intéressaient plus le moins du monde depuis l’arrivée d’Allegra, il chercha seulement à la jauger en agissant de la sorte. C’est ce qu’il avait décidé depuis le début, être changeant. Présomptueux durant un instant, galant celui qui suit. Ce fut la première fois qu’il décide d’être comme cela, avec d’autres personnes, il se montrait d’une certaine façon et gardait cette stabilité du début à la fin. Il resta donc ainsi à fixer le rassemblement de femmes ivres feignant d‘être obnubilé par elles, attendant un agissement de la part d’Allegra.

Le vent se leva légèrement, mais l'air ne sen retrouva pas plus frais. C'était ne période de l'année souvent curieuse, les nuits semblaient parfois chaudes malgré les températures basses. Isaac put entendre la respiration d'Allegra fébrile, il ut même qu'elle trembla sans même la voir, mais encore une fois, il fit semblant de ne pas être intéressé. Il ne lui resta plus qu'à patienter, le seul élément qui pouvait lui presser était le soleil, mais ce dernier n'était pas sur le point de se lever. Alors, tout se passait parfaitement bien.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue555/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Mar 2012 - 23:15
    « Je vis ici. » dit-elle alors qu'il détournait le regard vers le groupe de jeunes femmes éméchées. Oh, Mila voyait clair dans son jeu. Feindre l'indifférence pour accentuer l'intérêt ? C'était une manœuvre vraiment banale... Presque déçue, elle enflamma une nouvelle cigarette pour passer le temps.

    Avisant le serveur qui ne cessait de la dévorer des yeux, la passionnée ne pu s'empêcher de sourire. Il avait lancé les hostilités, cela voulait donc dire que c'était à son tour de jouer. Sirène enchanteresse, elle héla le serveur en se penchant légèrement. Juste assez. En s'accoudant de ses deux bras croisés sur le rebord de la table, elle offrit au jeune homme son sourire le plus enjôleur. Il ne tarda pas à s'approcher et lorsqu'il fut tout près, cette diabolique sorcière mordilla discrètement sa lèvre inférieure tout en laissant ses ongles crisser légèrement contre le bois de la table.

    « Puis-je quelque chose pour vous ? » demanda-t-il d'une voix blanche, visiblement mal à l'aise. « Je me demandais... » Elle se redressa doucement, laissant glisser ses longs bras blancs sur la table. « Connaissez-vous un endroit, comment dire...? » Mila prit un air pensif, ses incisives mordant la pulpe de ses lèvres. Elle entrouvrit la bouche alors qu'elle dardait son regard sur le serveur ébahi. « Un endroit idéal pour passer la nuit. Voyez-vous, ce jeune homme est arrivé en ville ce soir et il ne sait absolument pas où trouver un établissement correct. Vous ne voudriez pas qu'il passe la nuit dehors tout de même ? » dit-elle avec un sourire cruel, terminant sa phrase avec un petit rire satisfait.

    Le serveur, rougissant de colère, ne prit pas la peine de répondre et tourna les talons. En se penchant, Mila pu l'apercevoir jeter son tablier à terre et claquer la porte des cuisines. Elle éclata de rire avant de s'installer contre le dossier de sa chaise, hochant la tête de gauche à droit en souriant alors qu'elle allumait une nouvelle cigarette, satisfaite par son mauvais tour.

    Elle se tourna alors vers l'inconnu et le toisa d'un regard plein d'assurance. Le coup final.« Alors, Isaac, quelle est la raison de votre venue ici ? » Hautaine, sublime, elle savait qu'elle dominait le jeu. Plus tôt, grâce à sa capacité à lire à travers les fenêtres de l'âme, elle avait appris son identité. Et à cet instant, Mila se délectait de son effet de surprise. Elle se doutait que cela ne l'effraierait pas, et, si elle ne se trompait pas... Cela risquait même d'éveiller sa curiosité.

_______________________________
À l'ombre de la passion Milasign2
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue11/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (11/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 21 Mar 2012 - 0:40
Isaac Becker & Mila Alvera
À l'ombre de la passion

..


Sa réponse n’étonna pas Isaac et le fait qu’elle vive ici ou ailleurs n’avait aucune importance à ses yeux. Il détacha son regard des femmes pour observer les doigts d’Allegra dont elle laissa crisser les ongles sans laisse de trace sur le bois. Peu de temps après, le serveur qui avait apporté le verre de vi s’approcha pour s’adresser à la femme. Le comportement de celle-ci, bien qu’il soit similaire à bon nombre de personnes de la gent féminine avait un autre but que la séduction. Isaac le comprit bien avant qu’elle commence son manège car elle agissait comme lui.

Ils avaient l’un en face de l’autre une proie dont-ils voulaient en savoir plus et tout le reste ‘était que fioriture, aussi bien les femmes ivres que le serveur. Mimétisme ou simple action similaire fortuite ? Isaac ne prit pas la peine de le savoir, il allait simplement l’écouter. « Je me demandais… » Il attendit la suite sans grande conviction. « Connaissez-vous un endroit, comment dire…? Un endroit idéal pour passer la nuit. Voyez-vous, ce jeune homme est arrivé en ville ce soir et il ne sait absolument pas où trouver un établissement correct. Vous ne voudriez pas qu’il passe la nuit dehors tout de même ? » Isaac pensa à cet instant qu’elle ne devait avoir aucune idée de sa condition, passer la nuit en extérieur n’était pas un souci comparé à la pleine journée.

Le serveur s’en alla de suite, terriblement agacée tandis qu’Allegra se mit à rire franchement, très amusée de ce qu’elle venait de faire. S’il n’avait jamais agît de la sorte, Isaac aurait dit de cette femme que ce n’est qu’une petite peste. Néanmoins, il trouva un côté assez amusant à cela, il masqua cependant son amusement. Il observa son vin cette couleur ne lui rappela qu’une chose et même s’il avait été rassasié, il brûlait d’envie de goûter de nouveau au sang. Il fit taire cette pulsion du mieux que possible, il avait bien plus de désir à continuer cette conversation peu commune pour lui.

« Alors, Isaac, quelle est la raison de votre venue ici ? » Piqué au vif par l’audition de son nom, il ne parvint pas à masquer son étonnement et ses yeux s'écarquillèrent un instant alors qu'il resta à fixer le vin. Doucement, il releva les yeux pour les plonger dans celle d’Allegra, affichant toujours un visage confiant et un léger sourire. « Pour affaires. » Si l’on pouvait appeler cela ainsi. Il se mit à réfléchir à comment elle avait découvert son identité. Personne ici n’en avait connaissance, là où il s’était rendu précédemment, il pouvait affirmer ne jamais avoir croisé de près ou de loin Allegra. Il ne vit donc qu’une seule hypothèse, elle pouvait entendre les pensées. Cela ne l’effraya pas, il n’avait encore aucune raison de l’être et cela rajouta du piment à la conversation.

« Vous savez Allegra, ce n’est pas parce qu’il s’agit de ma première nuit ici, que je n’ai nulle part où loger. » Il lui suffisait de se faire inviter s’il le désirait et en un rien de temps, il saurait où dormir, ce n’était pas plus compliqué que cela. « De plus, je travaille essentiellement de nuit, il n’y a donc aucune inquiétude à ce que je passe la nuit dehors. » Il balayait petit à petit les côtés inintéressants pour ne laisser que ce qui attisait sa curiosité. Il enleva son coude de la table pour y poser ses deux mais dont-il croisa les doigts et il s’apprêta à parler un ton plus en-dessous. « Vous tuerez tout l’intérêt de cette soirée en allant piocher de vous-même les informations. » Il reprit ensuite une posture plus décontractée, décroisant les doigts et se reposant sur le dossier. Il avait fallu qu’il soit intéressé par une personne pour qu’il apprenne que celle-ci avait des dons hors normes. En savait-elle plus à son sujet qu’elle ne l’avait dit ? Isaac n’y pensa pas, le temps lui donnera les réponses qu’il souhaite et au jeu de la patience, il était doué.

Isaac se décolla du dossier, mais resta assis en regardant tout autour de lui et finalement, il se tourna vers Allegra. « Désirez-vous continuer la soirée dans un lieu plus agréable ? Il ne fait pas très chaud, vous devez avoir froid. » Presque n’importe quel autre endroit serait plus appréciable tant l’atmosphère était déplaisant. Un serveur qui malgré ses manières resta très peu poli, les personnes saoules. La curiosité qu’éprouvait Allegra comme Isaac fut assez élevée de part et d’autre pour qu’il puisse se parler au calme. Ce n’était pas comme un homme qui prévoyait des rapports sexuels, l’homme n’en était pas arrivé à ce stade ce serait du gâchis.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue555/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 13 Avr 2012 - 21:11
    Mila se leva, le sourire aux lèvres et tendit le bras au jeune homme qui s'empressa de le prendre. Elle laissa quelques munnies sur la table pour payer sa consommation et entraîna Isaac dans les rues pavées du Jardin Radieux. Ils marchaient en silence, profitant de cette fraîcheur nocturne.

    « Vous savez, Isaac, j'apprécie le jeu... Mais j'aime encore plus la franchise. » Elle parlait calmement, le regard plus froid qu'auparavant. Elle pressentait chez cet homme le même instinct prédateur que le sien, et cela, sans pour autant l'inquiéter, l'intriguait. Malgré sa curiosité, Mila restait une femme prudente.

    Elle l'attira vers un parapet sur lequel elle s'installa. La brunette n'avait pas froid, elle préférait rester à l'extérieur. Son instinct lui recommandait de ne pas s'aventurer dans un endroit clos avec cet homme. « Vous m'intriguez, Isaac. Rien ne sert de le nier. » Elle lui sourit et se rapprocha de lui, le visage à quelques centimètres du sien. « Mais je ne suis pas dupée par vos sourires. » murmura-t-elle avant de s'éloigner.

    Mila se balançait d'avant en arrière, un sourire espiègle aux lèvres. Cette situation l'amusait, c'était une nouvelle façon de jouer. Cette perspective l'enthousiasmait tant qu'elle laissa échapper un petit rire. Elle était loin de la jeune femme sensible et fragile qu'avait rencontré Genesis quelques mois plus tôt... Les différentes facettes de sa personnalité se succédaient les unes aux autres dans un grand spectacle d'émotions et de masques colorés, costumes qu'elle jetait après usage, tentant de renouveler chaque fois ses manœuvres de marionnettiste... Quelque part, il y avait du voyeurisme, quelque chose de malsain dans son comportement. Sa tendance lunatique lui octroyait une aisance de caméléon, mais au fond, Mila prenait le risque de se perdre dans le jeu, confondre la réalité et le spectacle qu'elle montait de toute pièce. Peut-être cela faisait-il partie de ce qu'elle aimait dans cette constante comédie...

_______________________________
À l'ombre de la passion Milasign2
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue11/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (11/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 30 Avr 2012 - 15:09
    Isaac Becker & Mila Alvera
    À l'ombre de la passion

    ..


    Isaac se leva doucement pour aller auprès d’Allegra et s’en aller bras-dessus, bras-dessous, exactement comme s’ils se connaissaient de longue date. Celui qui se faisait passer pour un jeune homme aimait cela, certes, cette scène pouvait sembler quelque peu étrange, mais tout deux, ils avaient cerné une part de la personnalité de l’autre. Une facette qui se retrouve être similaire et c’est donc en toute logique qu’Isaac y vu là, qu’un simple camouflage. Il appréciait grandement le jeu, repousser ses limites et voir jusqu’où cela peut mener, mais il n’est pas seulement avide de divertissements. C’est une voie qu’il a choisi pour trouver sa place et le contact humain était nécessaire à cela. Il n’essaya pas de savoir comme la suite de la soirée allait se dérouler, ne pas avoir de coup d’avance peut être très plaisant, qui plus et, avec une femme de cet acabit.

    Si elle avait été capable de deviner son nom sans aucune information, elle savait peut-être déjà ce qu’il était réellement. Cela ne l’effrayait nullement, non, sa seule crainte serait qu’en découvrant plus en profondeur qui est Allegra, elle se retrouve n’être qu’une personne fade et sans intérêt. Ce serait bien là une grande déception après une telle entrée en matière, il faut l’avouer. À quoi bon tergiverser sur ce que l’on ignore, le temps fera son œuvre.

    Durant cette courte marche, Isaac scrutait de ses yeux ambrés, la voûte céleste, oubliant l’espace d’un instant qu’il était accompagné. Le soleil lui manquait, cette chaleur naturelle qu’aucune femme n’a su lui offrir. « Vous savez, Isaac, j'apprécie le jeu... Mais j'aime encore plus la franchise. » Franc, certainement ce que n’a jamais été Isaac au cours de sa longue vie et même avant la venue de Leila. Soit, il n’eut rien à répondre à cela pour le moment. Il ne lui avait pas encore mentit, la franchise n’avait rien à voir dans ce qu’il se passait.

    Ils arrivèrent dans un lieu où Allegra décida de s’assoir, visiblement, ils n’iraient pas en intérieur. Ici ou ailleurs, aucune importance du moment qu’au final, il lui reste asse de temps pour trouver un endroit l’abri du soleil. « Vous m'intriguez, Isaac. Rien ne sert de le nier. » Rien ne servait de le dire, Isaac s’en doutait déjà, ils n’en seraient pas arrivés ici dans le cas contraire. Il resta encore sous silence, ne lui retournant pas ce « compliment ». La jeune femme s’approcha quelques centimètres de son visage pour lui murmurer à l’oreille. « Mais je ne suis pas dupée par vos sourires. » Qu’elle le soit ou non, les sourires n’étaient pas là seulement pour cacher des éléments. Isaac ne put s’en empêcher, il appréciait cette soirée et il n’avait pas autant discuté depuis qu’il s’est retrouvé seul. De plus, cette personne qui parlait de franchise n’était visiblement pas très honnête. Il n’était pas question de flair, mais une femme qui se montre aussi expansive envers un inconnu et qui s’amuse à faire des farces… Oui, ce n’est qu’une façade.

    « Que je montre une certaine franchise ou non, nos actions parlent bien plus que les mots. » C’est bien pour cela qu’Isaac observait régulièrement Allegra, son mouvement, ses tics et tout ce qui s’en suit. « Toutefois, il ne tient qu’à vous de mettre cartes sur table. » Pourquoi serait-ce à lui de se dévoiler en premier ? Il n’avait pas envie que l’on sache ce qu’il est, pas maintenant Si c’est pour être fuit comme la peste, autant s’arrêter tout de suite. Bien entendu, ce n’est pas ce que fit Isaac, il voulait aller plus loin, seulement, la nuit n’allait pas continuer encore très longtemps pour qu’il puisse rester des heures durant. « Où si vous avez trop peur d’être franche, je peux toujours me retirer et vous souhaiter une bonne fin de soirée, Amanda. » Qu’elle le laisse partir ou non, il s’y retrouverait au final, il n’était pas si pressé.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
À l'ombre de la passion Left_bar_bleue555/550À l'ombre de la passion Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 8 Juil 2012 - 19:37
    « Allegra. C'est Allegra. » corrigea-t-elle d'un air pincé. Vexée, Mila se détacha du jeune homme. Ils continuèrent à marcher quelques minutes en silence, aucun des deux ne cherchant à reprendre la conversation. Leur amusante rencontre se teintait d'ennui, et les deux jeunes gens ne semblaient pas enclins à prolonger cette soirée ensemble. Quelles que soient les motivations d'Isaac, l'intérêt que la passionnée éprouvait à son égard ne cessait de décroître à mesure qu'ils s'enfonçaient dans ce mutisme mutuel. En d'autres circonstances, elle aurait pu lui trouver un charme certain et, sans aucun doute, aurait cherché à mieux le connaître. Mais les choses s'étaient déroulées différemment et Mila prit congé sans effort. Elle rentra seule chez elle, profitant du silence d'une nuit calme, un moment plutôt rare dans cette ville agitée.

    Malgré cette soirée avortée, Milena ne se sentait pas d'humeur morose. Fatiguée, la jeune femme s'apprêtait à passer les prochaines heures à se délasser dans un bain brûlant, un livre dans une main, une cigarette dans l'autre. Un moment de solitude et de bien-être qu'elle ne partagerait avec personne d'autre qu'elle-même. La brunette sourit rien qu'en s'imaginant se déposséder de ses vêtements et se glisser dans l'eau. Elle frémit d'excitation et pressa le pas, impatiente.

    Une fois dans ses quartiers, la jeune femme laissa ses vêtements derrière elle, traçant un chemin de la porte d'entrée jusqu'à la salle de bain. Un roman d'aventures passionnées, un paquet de cigarettes et huit minutes d'eau chaude plus tard, Mila se laissa glisser dans l'alcôve. Très vite, elle laissa choir l'ouvrage sur le carrelage et s'immergea tout entière. Alors qu'elle retenait sa respiration, les yeux grands ouverts sous la surface de l'eau, ses cheveux flottant autour d'elle, la consule songeait déjà à sa prochaine mission, une querelle amoureuse entre deux nantis de la ville...

_______________________________
À l'ombre de la passion Milasign2
Contenu sponsorisé

XP :

messages
membres