Coeur intrépide

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar 2012 - 23:05
Le pays imaginaire... Lili commençait réellement à apprécier ce monde. Un monde qui était l'image parfaite du monde qu'on s'imaginait était enfant, parcourant milles et un dangers, partant à l'aventure sur des terres inconnus, un endroit sans adultes ni règles ! La jeune femme avait eut aussi ce monde en tête lors de sa jeunesse. Non elle n'était pas si veille que ça, mais elle avait passé cet âge de l'innocence et de la découverte. Et d'un côté la jeune femme aux yeux noisette n'approuva pas de grand regret, car la vie d'errante qu'elle menait aujourd'hui, lui permettait de visité et découvrir des nouveaux endroits et mondes, le tout sans règles ni groupes. C'était un point qui avait poussé la porteuse de Keyblade à choisir d'être errante.

Enfin passons, Lili appréciait par dessus tout le faite de voler dans les airs, tels un oiseau libre et fier, sentant le vent sur son visage, voyant le monde de haut montrant ainsi les paysages sous un autre angle bien plus beaux à voir que quand on a les pieds sur Terre. Pendant le voyage de la cachette des enfants perdus à l'île du Crâne elle repensa à ceux-ci. Au début quand elle annonça à ces enfants qu'elle allait partie seule, ils parlèrent tous ensemble pour exprimer leur désaccord, chacun avec une phrase différente, donnant un sacré brouhaha qui voulait dire qu'ils voulaient en gros partirent avec l'élue de la Keyblade retrouver leur chef. Mais Lili ne voulait pas qu'ils viennent pour une question de sécurité, ainsi que de discrétion et de pratique. Elle se voyait mal débarquer dans un lieu à la recherche d'indices avec une petite colonie aussi excité que des puces. La jeune demoiselle eut du mal a leur faire entendre raison, ces gosses étaient de vrais têtes de mules, pire qu'elle même ! Lili avait donc du user de la ruse, plusieurs choix de plans c'était promenait dans sa petite tête de brune, tout plus ou moins complexes, plus ou moins impossibles, plus ou moins absurdes et farfelues. Elle n'en retenu qu'une... Lili prit un air plutôt enjoué avec un petit sourire malicieux, elle expliqua aux enfants perdus qu'ils devaient rester ici préparer une grande surprise pour le retour de leur ami habillé de vert comme un nain de jardin. Les enfants aiment toujours faire des surprises et organiser des fêtes pour s'amuser, Lili le savait bien étant donné qu'elle aussi fut un jour jeune.

Enfin bref, passons. La jeune demoiselle était partie accompagnait que de la fée Clochette avec qui elle s'entendait à merveille malgré que la fée ne parlait pas sa langue et qu'elles avaient toutes les deux un caractère différent. Cette petite créature fantastique l'amena donc à l'île du Crâne. Le paysage était pas du tout comme celui de la forêt, de l'île en général qui était plutôt ensoleillé avec un air de joie et d'aventure. Ici régnait un atmosphère morne, un nuage gris plâtre empêchait le moindre rayon de soleil d'éclairer correctement cet endroit... Un gros tas de cailloux allant la forme d'un crâne à la différence de la taille ; ce roc était quand même une île ! Lili eu un léger frisson du à la peur, mais aussi à l’excitation ; elle le sentait que la fin de sa mission approchait et qu'elle allait enfin savoir le fin mot de cette histoire. Cet femme était tellement curieuse qu'elle n'allait pas partir d'ici avant d'avoir élucidé le mystère de la disparition de Peter pan. La jeune femme vit un peu plus loin une entrée qui semblait menait dans l'entre d'une grotte, elle décida d'y allait faire un tour.

Arrivée devant l'entrée, Lili posa sa main contre la paroi en pierre froide et humide. Elle sentait une présence forte, qu'elle connaissait malheureusement trop ; cet aura aussi noir que les abysses et vide que le néant. Oui il y avait un sans-cœur non loin. La jeune femme ne sortit pas de suite son arme, elle voulait s'approchait le plus discrètement possible de l'être sans cœur sans ce faire repérer. Elle se retourna vers la fée dorée et mit son index devant sa bouche pour faire signe à Clochette d'être la plus silencieuse possible. La fée acquiesça de la tête et suivit Lili qui avança à pas feutrer dans la grotte.

Là elle vit l'immense créature noir ; c'était un armure sans cœur qui était en face d'elle... Ou plutôt en face d'un ennemi qui était en levitation à quelques centimètre du sol. Celui-ci avait un petit chapeau pointu sur la tête ornée d'une plume rouge ainsi qu'un ensemble tout en vert. La jeune femme ouvrit la bouche mais aucun son ne sorti, quant à la fée Clochette toute heureuse de retrouver SON Peter, elle fonça comme une flèche sur lui et lui tourna tout autour.


« CLOCHETTE !!! Je suis content de te revoir. Que fais-tu là ... »

Il n'eut le temps de ne rien dire de plus que la fée commençait à croiser ses bras et parler d'un ton énervé dans son langage que le garçon comprenait bien. Sauf que quelqu'un d'autre les coupa dans leurs retrouvailles ; non ce n'était pas Lili, mais le sans cœur. Cet être était presque aussi grand qu'une maison, il était fait tout en armure. Ses bras, jambes et sa tête étaient détachée du tronc. Des griffes remplaçaient les doigts de sa main et il avait des pieds de la même taille de Lili... De quoi vous faire frémir. La jeune demoiselle remarqua qu'il manquait déjà un bras à ce sans cœur. Peter Pan devait déjà se battre contre lui avant qu'elle n'arrive. Bref, le sans-coeur émit un hurlement comme pour dire qu'il était là. Peter Pan s'adressa à sa petit compagne :

« Clochette, je suis désolée, mais on discutera plus tard, j'ai du pain sur la planche... »

Sauf que ce garçon qui avait prit un air de prétentieux, à moins que ce ne soit son air habituel, avait oublié la présence de la porteuse. Mais celle-ci remarqua que le jeune garçon était blessé au bras ; du sang coulé sur son avant bras qui présentait des marques de griffures plutôt profonde. Lili n'attendit pas plus longtemps, elle s'approcha de Peter et sortit son arme. Ce concentra et puissant dans son énergie intérieur elle jeta un sort soin au lutin vert. Sa blessure se referma petit à petit pour disparaître. Le garçon étonné regarda son bras, puis avec un sourire satisfait il fixa Lili et se présenta :

« Merci beaucoup... Je m'appelle Peter. Et toi tu es Lili c'est bien cela ? Clochette vient de me parler vite fait de toi...

Oui c'est exact, mais là je ne pense pas que ce soit le temps des présentations. Mais juste une question... Tu as disparu pour rechercher la trace des Pirates c'est...»

Et le sans cœur accompagna le geste aux paroles de la demoiselle en lança son pied droit sur eux. Lili avait ses réflexes de félines se mit devant Peter qui n'avait pas vu arrivée cet énorme pied. Sa Keyblade apparut devant elle et elle l'utilisa comme un bouclier. Une belle parade à temps suivit d'un contre coup envoyant le pied retourner sur la tête de l'armure. Ces deux morceaux se heurtèrent contre le mur derrière. Lili afficha une mine de mécontentement et s'adressa à l'armure en pointant son arme sur elle :

« Non mais ho ! Qui t'as permit nous couper dans notre conversation ?! »

Lili fit mine qu'elle était en colère mais c'était surtout pour cacher son petit stress qui était toujours présent lors des combats. Peter n'attendit pas non plus aussi rapide qu'une hirondelle il vola atour de l'armure et donna des coups avec une rapidité impressionnante ; une fois à droit, et hop il était déjà de l'autre côté à donner un autre coup de dague. Sauf que son arme n'était pas très adéquate pour ce combat. La jeune femme suivit de Clochette le suivirent. Lili décida de s'attaquer qu'au bras qui restait pour plus qu'il ne griffe. Elle enchaîna des coups en essayant de laisse le moins de temps possible entre chaque assaut. Mais le bras riposta quand même plusieurs fois, et par malchance, Lili se prit un coup sur le flanc droit. Ressentant la douleur elle effectua un salto en arrière pour reculer de plusieurs mètres. Là elle posa sa main sur la blessure qui saignait. Un mot que je fais censuré, sorti de sa bouche. La main griffée fonça droit sur elle, les griffes en avant prêt à embrocher la demoiselle. Lili lança sa Keyblade tel un boomerang. Un coup qu'elle chargea d'électricité. PAF en plein fouet, car dans sa vitesse le bras n'avait pas pu freiner ou autre pour éviter l'arme. Il disparu et la Keyblade revenu en main de sa porteuse.

Lili regarda où en étant Peter Pan ; il avait éliminé la tête du sans-cœur et se battant contre le pied. Mais il était en mauvaise posture et manqua de se faire écraser. Lili piqua un beau sprint en sa direction, elle se trouva à côté de lui et ensemble ils assaillirent le pied gauche. Il disparut à la suite. La jeune femme commençait à s’essouffler. Mais forte heureusement qu'elle n'était pas seule et que Clochette et Peter étaient là aussi. Là elle s'adressa à son compagnon de combat :


« Peter, fais moi grimper dans les airs pendant que Clochette attire l'attention de l'ennemi. Ensuite moi je foncerais d'en haut sur le dernier pied. Toi en attendant attaque mais part juste avant que je frappe... »

Lili avait essayait d'être aussi bref que compréhensible. Sans plus attendre, Peter qui avait comprit et acquiesça, choppa la main de Lili et s'envola à quelques mètres du sol en tirant Lili. Puis il la propulsa en l'air pour qu'elle monte encore plus haut. Ensuite il redescendit combattre, la fée Clochette continua a faire des tours autour du buste pour pas qu'il dérange ces compagnons. La demoiselle arma sa Keyblade en arrière et fonça droit vers le sol tel un faucon sur une sourire qu'il a perçut dans l'herbe. Elle parcourut la distance qui la séparer du pied très rapidement en augment donc le choc qu'allait avoir l'impact de la lame de son arme et du pied... Le pied se prit le coup en plein fouet et disparu sur le champs, quand à Lili elle tomba à terre un peu essoufflé. Il manquait encore le tronc de cet armure. Peter eu une idée voyant que Lili n'était plus au top de sa forme :

« Ecoute, je vais attiré l'armure près de l'eau, une fois qu'elle sera très près du bord, tu lui lancera un bon sort foudre, comme cela je la pousse dans l'eau et elle s'électrocute. »

La demoiselle eut à peine le temps de dire qu'elle était d'accord que le jeune garçon fonça rejoindre la fée dorée. Ensemble ils attirèrent le reste du sans cœur vers le bord de l'eau. Lili se releva et s'approcha doucement, pour ne pas se faire remarquer. Elle se concentra de nouveau pour lancer une foudre la plus puissante qu'elle pouvait. L'armure tressaillit en se prenant le coup, et Peter en profita pour la pousser dans l'eau salée et tumultueuse de la mer. Après un jolie spectacle de lumière et de crépitement, le sans cœur disparut entièrement. Peter cria de joie, la fée Clochette fit une grimace à l'endroit où était l'armure avant et Lili afficha un sourire plus que satisfait. Les trois combattants se rejoignirent. Après quelques paroles échanger, la demoiselle demanda à Peter :

« Pourquoi ce sans cœur était ici ?

Ben en faite j'étais entrain de suivre des pistes faibles pour retrouver la trace de pirates. Donc je suis venu ici sachant que le Capitaine Crochet aimait bien cet endroit aussi puant que lui... Arrivé ici cet énorme monstre est apparu alors que j'avais vu juste derrière lui Monsieur Mouche le bras droit du Capitaine et... Mais ! Il est passé où ?

Je ne sais pas, je n'ai même pas aperçut cette personne.... »

Un son retenti derrière les trois personnes qui se retournèrent pour voir que ce bruit était celui d'une rame qui tapait l'eau. Un petit homme aussi grand que son ventre soit gros habillé d'un tee-shirt rayé bleu et blanc et portant un bonnet rouge était à bord d'une barque et partait en direction du large. Ce que trouvait loufoque Lili chez cette personne n'était pas son accoutrement ou son nom, mais son nez énorme surmonter de petites lunettes carrée. De plus il semblait être aussi mouvementé qu'une mouche. Cet homme ce mis à parler pour lui même ou pas, ça la jeune femme ne su le dire :

« Je n'aime pas ces bestioles là... Ho non non non ! Je l'avais bien dit au Capitaine de ne pas leur faire confiance. D'ailleurs pourquoi l'équipage veut absolument revenir ici ; on était si bien paisible sur notre île déserte à se détendre au soleil et profiter des mets succulent du chef cuisinier. J'espère que le Capitaine changera d'avis... Ces créatures noirs me font froid dans le dos.»

Et il parti loin sur sa petite barque en bois sans demander son reste. Lili était tellement surprise et ne s'attendait pas à cela qu'elle resta comme figée sur place, la bouche béa et le regard fixé sur Monsieur mouche qui devenait un point sur l'horizon bleutée. Peter Pan fit sursauté la demoiselle en tapant sur son torse tel king kong et en émettant un cri de guerrier indien. Un grand sourire s'afficha sur son visage ; il avait l'air content de lui et de la nouvelle apprise par ce pirate. Il porta ses mains devant sa bouche et cria à l'égard de Monsieur Mouche :

« Dite au Capitaine Crochet qu'il n'est qu'un poisson pourri et que je lui prépares une réception aussi digne que sa réputation de Capitaine incompétent ! »


Lili poussa un soupire ; les jeunes faut toujours qu'ils aient le mot de la fin et en plus jamais une chose intelligente. Cela ne servait à rien de le provoquer, mais bon passons... Lili regarda Peter Pan avec le même air qu'une mère mécontente :

« Toi... Tu as fait peur à tout le monde de disparaître comme cela. Tu aurais au moins pu prévenir tes amis qui se font un sang d'encre pour toi. Et Clochette qui était complètement paniquée ! »

La fée approuva les paroles de la brune puis tourna autour de Peter qui lui avait énormément manquer. Le garçon fit la moue, un peu surprit de se prendre un savon, lui qui était libre. Puis il repensa aux enfants perdus et baissa la tête l'air un peu navré :

« Oui c'est vrai j'aurais du prévenir ces têtes de mules... Mais je vais revenir avec une excellente nouvelle !!! »

Sans plus attendre il s'éleva dans le ciel, mais avant de partir accompagnait de la fée Clochette, mais avant de repartir rejoindre ses amis, il s'adressa à la porteuse de Keyblade ;


« Lili c'est bien cela ?!... Merci encore de m'avoir aider contre cette armure. J'ai une dette envers toi. Alors si un jour tu as besoin de moi n'hésite pas à m'appeler je répondrais tout de suite. A la prochaine ! »


Et il s'envola aussi rapidement qu'un faucon suivit de la petite fée qui avait avant de partir, serré ou du moins essayé de faire un calin à la jeune demoiselle au niveau du cou. Lili répondit aux deux personnes :

« Toi aussi tu vas me manquer ravissante Clochette, j'espère de revoir bientôt, j'étais très contente d'avoir parcouru ce monde à tes côtés. Et toi Peter, je t'appellerais sois sur. »

Elle lui fit un clin d'oeil... Oui elle l'appellerait quand elle aura enfin redonner ce que sa famille avait perdu, comme ça celle-ci pourra volaient dans les airs. Mais pour le moment, elle devait prévenir Angelica que les pirates étaient de retour au Pays Imaginaire.
L'Insaisissable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 5 Avr 2012 - 11:42
Avant tout, désolée pour l'attente...

Dans l'ensemble, c'est un très bon rp. Tu écris bien, cela se lit facilement, j'ai passé un bon moment. Ton personnage est sympathique, attendrissant. Cependant, ta mission a quelques défauts selon moi. Autant j'apprécie le côté rêve d'enfance réalisé, autant la façon dont Lili s'adapte aussi facilement à tout, devine les choses, j'ai trouvé ça un peu facile. L'idée de commencer à Londres est très bien, ça donne un côté réaliste intéressant. Même si c'est un peu facile, tu as travaillé le développement, chaque étape a son rp, et du coup, ça passe très bien et niveau déroulement, ça ne m'a pas vraiment gênée.

Des cris de putois... XD Non mais je me suis imaginée un putois qui criait, enfin bref... Hum hum. J'ai quand même remarqué que tu fais beaucoup de fautes d'orthographes, enfin je pense que c'est surtout de l'inattention... En fait c'est surtout dans la troisième partie, beaucoup de tournures pas claires, je pense notamment à "des tâches de couleurs fourrures", "la bouche grand béa".

Tu fais très souvent la faute donc je te le dis, "fessait" n'existe pas, c'est "faisait" ^^ Enfin, ça existe, mais pas pour le verbe faire. Et l'adultère, c'est quand des époux ont une liaison, pas l'âge adulte. En fait c'est vraiment ça qui est dommage Lili, tes rps sont très sympas et adorables, mais tu fais énormément de fautes de ce genre, tu oublies de mettre les verbes au participe passé... Niveau contenu, c'est vraiment bien, mais sur la forme je pense que tu pourrais t'améliorer facilement avec une relecture. ^^

Enfin quelque chose me dit que tu en avais marre de cette mission sur la fin x)

Concernant le combat, c'était pas hyper clair, mais ça allait, j'allais pester sur la difficulté mais du coup, c'est un peu mieux ! Donc je note en Normale avec bonus.

20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS (2 en Vitesse, 1 en Défense) et je te donne 1 PS bonus en Force.

(Note : Je plussoie le retour des pirates, c'est une bonne idée.)
messages
membres