La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 22 Fév 2012 - 16:54
    ROXAS !!! Va mettre les souris à l'abri !!!!! On a de la visite !!!! Fuit au château ! Je te rejoins après !

    Euh, ouais ?

    A la demande de Nirid, je saisis les souris et sortis par la fenêtre. J'attéris lourdement sur mes jambes et fis le tour de la maison pour rejoindre Nirid. C'est a dire qu'il n'était pas ou plutôt plus seul... Un joli golem de glace lui tenait compagnie. Il me regarda et me dit de me hâter. C'est pourquoi, les souris dans les bras, je traversai a travers la forêt en direction de l'immense bâtisse. Je courais, sautant racines et troncs, orties, ronces et fougères. Une cote encombrée de bois en tout genre arrivait devant moi. Je sautai sur un tronc, me jeta sur un autre, et attrapa d'une main libre une tige de lière assez grosse. Je m'en servis pour faire un quart de tour et reposa pied sur un tas de bûches. Je comptais les souris, et toutes étaient présentes.

    Le chemin était maintenant beaucoup plus ordonné qu'avant, et je pouvais avancer sans crainte de chuter. D'ailleurs, je ralentis le rythme,étant maintenant assez loin de la bataille. Les bruits de lutte, résonnaient toujours au loin. Nirid...J'éspèrais qu'il allait me rejoindre assez vite. Et surtout qu'il s'en sortirait sans trop de mal. Ce golem de glace avait l'air puissant. Je ne voulais pas que mon coéquipier devienne un simple bloc de glace en armure...

    Les jardins du château s'offraient a moi, la fontaine en son centre. Je repensais aux ordres de missions et justement, enquêter sur la fontaine venait en second. Je lâchais alors les souris, et toutes s'enfuirent a l'exception d'une qui resta a me regarder. Je m'agenouillai a ses côtés et lui dit qu'il ne fallait pas rester là, car cela pourrait être dangereux. Elle n'eut pas l'air de comprendre. Logique.
    Je regardai l'horloge et elle affichait vingt-trois heures cinquante quatre. Plus que six minutes a attendre avant de savoir si oui, ou non, il y avait quelque chose qui apparaissait ici. Nirid, ne revenait pas et cela commençait a m'inquièter. Pour tout dire, il n'y avait personne non plus dehors. J'étais seul avec la souris.

    Je me dirigeai vers un banc, histoire de me reposer quelques minutes, et la souris me suivit aussi. Elle grimpa sur le banc bleu et vint sur mes genoux. Je comprenais pas ce qu'elle pouvait bien vouloir. Alors je passai mon doigt sur sa tete, et la caressa. C'était, doux ? Oui doux. Elle se coucha sur moi.

    Minuit sonna alors, ce qui me fit lever en sursaut. Je récupérais mon nouvel ami au vol et le mis dans ma poche. Il faudra que je pense a lui trouver un habitat. Oui... Ma chambre au château fera parfaitement l'affaire.
    Lorsque les cloches eurent fini de sonner, l'eau de la fontaine accéléra sa descente avant de reprendre un rythme normal. J'invoquai mes lames et en mis une devant, et l'autre derrière. J'attendais mais rien ne se passait.
    Plusieurs minutes s'écoulèrent, sans que rien ne se passe. Je sentais tout de même l'air s'alourdir. A moins que ce ne soit la peur ? Une brume noire apparut libérant une armure armée de lames a la place de mains. Un emblème sans cœur ornait son armure. Pas de doute, c'était mon (notre) homme. Je lançais des vagues de lumière dans sa direction, mais cela ne semblait pas faire effet. Je sautai a la hauteur de sa tête et enchaîna un combo simple. Cela avait déjà plus d'effet ! Il voulu riposter par un coup de lame, mais sa lenteur me permit de prendre appui sur sa lame et de me rediriger une nouvelle fois vers son visage. Les deux sphères jaunes qui lui servaient d'yeux me fixèrent avec insistance. Un coup de pied dans l'un regla le problème. Un coup en croix au niveau de sa gorge le fit basculer la tete en arrière. Je la saisit et la tira vers le bas d'un coup sec. Ça n'eut pas l'effet désiré. Bon.... Je me laissai redescendre, la keyblade plantée dans son corps. Il tituba un instant et disparut dans la même brume qui l'avait amené.


    Merde ! Reviens !

    Non, rien a faire. Il avait fuit avant que je ne puisse le tuer. Je suppose que la difficulté résidait en cela. Rien ne se passait comme prévu, merde ! Je m'assis sur le banc, en attendant Nirid, pour retenter notre chance. D'ailleurs en parlant de ceci, des bruits de pas se faisait entendre. Il arrivait ! Enfin !

    Nirid ! J'ai vu le sans cœur ! Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de le tuer... il s'est enfui ….

_______________________________
Sorcière des Miracles

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
216/550  (216/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 10 Mar 2012 - 23:45
    Le plan était simple... Voir les deux, l'humain et le simili se battre. Voir ce qu'ils utilisaient, ce qu'ils faisaient, comment ils pensaient. Tant de détail qui aurait pu lui servir. L'humain, rien qu'à le voir, elle savait comment il se battait. Un guerrier. Arme, armure, force, défense. Mais pour le simili, c'était l'inconnu... Et puis...

    -ROXAS !!! Va mettre les souris à l'abri !!!!! On a de la visite !!!! Fuit au château ! Je te rejoins après !

    Ceci était le signal qui démontrait un léger problème dans le plan initial. Elle ne pourrait pas voir les capacités des deux et sachant que c'était le simili le plus intéressant des deux, voir l'humain se battre à sa place était bien plus qu'un léger soucis. Bernkastel avait deux choix, suivre le simili ou continuer à regarder un combat qu'elle n'avait aucun intérêt à voir. Après tout, c'était un chevalier portant une très lourde armure, quelqu'un utilisant la force et la défense, rien de plus à en tirer. Elle n'avait plus qu'une possibilité, suivre le simili et voir...

    Ce petit problème pouvait lui être utile. De deux contre un, on passait à un, un contre un. Et contre quelqu'un qui ne semblait même pas remarquer sa présence alors qu'elle le suivait en étant dissimulée dans les ombres environnantes, profitant de la lumière de la lune. C'était gagner d'avance. Pas besoin de jouer au chat et à la souris, le chat venait de capturer sa proie après tout... Le chemin se fit calmement pour la sorcière, son esprit perdu dans ses réflexions, elle ne remarqua pas qu'ils étaient arrivés dans les jardins du château. Alors qu'elle reprenait un corps physique, un sourire se dessina sur ses lèvres. Gagner pour gagner, une armée l'attendait dans le château si jamais, un miracle venait pour aider le simili. Aucune chance...

    Une armée qui avait reçu l'ordre d'attaquer n'importe quelle personne disant venir de la Lumière...

    Minuit sonna, un sans-coeur apparut. Un combat... ça ne pouvait que lui servir... De plus, voir les capacités du simili, elle profiterait de sa fatigue pour le frapper sans qu'il ne s'en rende compte. L'Éternelle dirigea son regard vers le simili et put y voir une chose qui l'étonna. Un simili ne pouvait pas se battre à la keyblade... C'était une chose impensable... Impossible... Inconnue... Une erreur de ce monde, un blasphème à l'absolue... Un miracle...

    S'il pouvait utiliser la keyblade, alors il n'était pas qu'un vulgaire pion qui méritait de brûler... Il était plus... Ce guerrier de la lumière était bien plus utile que ce qu'elle pensait au premier abord. Et elle l'utiliserait... Un simili à la keyblade, un tel objet ne pouvait que lui revenir jusqu'à ce qu'elle se lasse.


    -Merde ! Reviens !

    Elle posa son regard améthyste sur le simili. Lentement elle se leva, nettoya rapidement sa robe de quelques frappes et se dirigea vers son futur jouet. Si elle ne voulait pas le tuer... Le second de la lumière serait un problème énorme... Il ne lui restait plus qu'à jouer avec la réalité pour que jamais la lumière ne retrouve son guerrier à la keyblade.

    -Nirid ! J'ai vu le sans cœur ! Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de le tuer... il s'est enfui ….

    La sorcière s'avança lentement, sortant doucement de l'ombre des arbres. Sa queue de chat battant l'air à vive allure, se décidant à utiliser la chose qu'elle savait le mieux contrôler. Le mensonge... Son corps changea extrêmement rapidement. Comme si le temps l'avait fait faire un bond dans l'avenir, ce fut une femme qui sortit totalement de la forêt. Son regard violet était rougie par les larmes, sa peau blanchâtre portait les marques de diverses blessures, tel que des bleus ou des cicatrices plus ou moins refermées. Elle ne portait qu'une vulgaire robe blanche, troué a de multiples endroits. Ses longs cheveux étaient secs et cassants, comme si on ne les avait jamais lavés depuis une dizaine de jours. Et aussi rapidement qu'elle était apparue, elle tombe en murmurant d'une voix faible, mais assez forte pour que le simili l'entende, un vulgaire :

    -S'il vous plaît... Aidez-moi... Elle...

    Elle ferma alors les yeux, le visage dans la boue. Et l'illusion redoubla... Une immense main noire sortie des ténèbres de la forêt avant de la traîner avec elle vers une seule destination possible. La seule chose qui était visible sur cette noirceur était l'emblème des sans-coeurs.

    La chose qui l'avait attrapée s'arrêta finalement près d'un ruisseau, dans un coin où les arbres étaient terriblement serrés entre eux. La sorcière ouvrit finalement un oeil pour regarder ce qui allait se passer. Sa vulgaire création n'était qu'un produit de l'esprit, une marionnette contrôlait par sa simple pensée. Et si son apparence ressemblait à s'y méprendre avec un Dark-Side, au fond, il était aussi réel qu'une coquille vide. Le combat entre le simili et cette chose irait rapidement... Après tout, un seul coup et elle ferait disparaître son illusion comme le sans-coeur venait de disparaître. Un seul coup et le véritable combat pourrait commencer et jusque là, elle jouerait le rôle de cette pauvre femme battue, brisée et violée par cette vie si injuste...


Dernière édition par Bernkastel le Dim 11 Mar 2012 - 5:22, édité 2 fois
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar 2012 - 1:02
    Alors que j'attendais Nirid, une jeune femme se présentait a moi. Elle avait l'air mal en point de par les diverses blessures qu'elle portait sur l'intégralité de son corps. Sa robe blanche était aussi en lambeaux, laissant paraître des bouts de son corps. De longs cheveux violets mal entretenus, tombaient sur son visage qui traînait contre le sol. Elle s'approchait de moi avec difficulté, en me suppliant. En me suppliant de quoi ? Je l'ignorais. Elle semblait si faible, si fragile. Elle voulait que je l'aide.

    S'il vous plaît... Aidez-moi... Elle...

    Qui donc elle ? Je ne pus avoir ma réponse. Une main noire s'empara du corps de la jeune femme et la tira vers les bois. Sur la main se trouvait l'emblème de nos ennemis. Les sans cœur. Je courus vers elle pour tenter de la rattraper, en vain. Je soupirais alors et me dépêchai de la rejoindre, au bord d'un ruisseau. Ce monde était vraiment glauque. Il s'y passait des choses très étranges. Je pensais a Nirid. Qu'allait-il penser s'il ne me voyait pas ? Je m'étais trop éloigné, mais c'était pour la bonne cause. Ah ! Je savais pas quoi faire ! Dans mes deux mains apparurent Tendre Promesse et Souvenir Perdu. Je les fis tournoyer avant de les pointer vers ce qui semblait être un Darkside. Un Darkside a emblème ? Ça n'existait pas pourtant... Peu importe ! Je devais la sauver, faire mon devoir de membre de la lumière.

    Le corps du Darkside s'illumina. Plusieurs projectiles ténébreux s'en expulsèrent. J'en tranchais un avec mes armes, en esquiva un d'une roulade, et lui renvoya le troisième a l'aide d'une parade. Elle alla s'écraser contre la tête du sans cœur, le paralysant quelques instants. J'en profitai pour courir vers lui, sauter sur son bras, et prendre de l'élan. Arrivé a son épaule, je m'élança haut dans le ciel et envoya diverses ondes du bout de ma lame, tout en lançant ma deuxième dans son crane. Elle s'y planta, et l'être noir commença a se désagréger dans une épaisse fumée noire.

    C'est tout ? pensais-je, contemplant la disparition de la créature. La jeune femme gisait a terre. Je m'approchai d'elle et la redressa. Elle avait les yeux a demi fermés, et respirait difficilement. Je tentai de la soigner, mais cela n'eut pas grand effet.

    Hé ! Parlez moi ! Vous allez bien ? Que vous est-il arrivé ?

    Silence. Le silence était sa seule réponse. Elle me semblait toujours trop faible pour pouvoir faire quoi que ce soit. Je la levai alors, et la transporta jusqu'à un banc, situé a quelques mètres, au bord du ruisseau. Je l'y déposai avec le plus grand soin, et la plus grande délicatesse. Elle murmura quelque chose que je pris pour un remerciement.

    Essayez de vous rappeler de quelque chose au moins. Que faisiez vous ici ? Dans ces bois ?

    Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. Le golem de glace, cette femme, le darkside qui, au passage, était beaucoup plus faible que les autres... Je repensais encore a Nirid. J’espérais qu'il s'en était tiré. Et bien sur, qu'il ne tarderait pas a nous rejoindre. En attendant, je resterais a veiller sur elle. A attendre son réveil, et éventuellement, la raccompagner en un endroit sur.

_______________________________
Sorcière des Miracles

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
216/550  (216/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar 2012 - 2:33
    Et le combat avait commencé. De loin, elle n'avait vu qu'une seule keyblade. Et venant d'un simili, maîtrisait une keyblade était déjà un fait surprenant. Mais maintenant qu'elle pouvait le voir de plus près, maintenant qu'elle pouvait admirer une chose digne de son intérêt, voir un simili avec deux keyblades... Si encore l'arme n'en était qu'une qui pouvait se diviser. Mais là, c'était bien deux keyblades distinctes. Il ne lui fallut que quelques minutes pour venir a bout de cette pitoyable illusion. Pour le moment, il était hors de question qu'elle dépense trop d'énergie pour seulement tromper quelqu'un. Son état était déjà une chose qui était suffisante pour cela.

    Elle le voulait. Bernkastel le désirait dans son jeu. Et elle l'aurait, foi de Sorcière des Miracles, il lui appartiendra...

    De là où elle était, en un seul clignement de paupières, elle aurait pu le toucher avec une autre illusion. Mais, elle ne le fit pas. Il s'approchait d'elle et c'était la curiosité qui la faisait feindre la souffrance encore.

    En vérité, son corps n'était rien de plus que le même qu'auparavant. Elle avait juste pris son apparence adulte, avant de faire apparaître les nombreux coups qu'elle portait.


    Hé ! Parlez moi ! Vous allez bien ? Que vous est-il arrivé ?

    Le simili la porta et la fit s'allonger sur un banc. Il était si proche... En un seul mouvement, la sorcière aurait pu le rendre prisonnier d'un cauchemar sans fin, éternel. S'il était humain, elle l'aurait tuée, il y a bien longtemps... D'ailleurs, l'humain d'où il venait devait-être aussi intéressant. Il faudrait qu'elle se renseigne. La jeune femme sortit de ses pensées en voyant le regard bienveillant postée sur elle. Ses lèvres remuèrent lentement, mais pas un seul son s'en échappa.

    Essayez de vous rappeler de quelque chose au moins. Que faisiez vous ici ? Dans ces bois ?

    Il voulait savoir. Il voulait connaître la vérité, alors... Très bien, elle lui offrirait la vérité. Elle, déesse des mensonges, lui offrirait sa vérité. La seule et unique qui comptait pour elle. La sorcière ouvrit la bouche et parla d'une voix brisée, une voix tellement fatigué, desséché, qu'on aurait dit que toutes vies allaient bientôt la quitter.

    ''-Je... cueillais... fruits et...''

    Elle s'arrêta brusquement de parler avant de tousser extrêmement violemment. Le simili se leva alors, lui fit signe de ne pas bouger et partit lui chercher un peu d'eau. Il était intéressant. Un simili qui aidait une femme brisée, c'était amusant à voir. Le jeune homme revint rapidement et après lui avoir fait boire quelques gouttes, la sorcière continua, d'une voix plus douce qu'auparavant.

    ''-... La sorcière, elle... m'a attrapée et...''

    Elle ne finit pas sa phrase, les larmes coulaient désormais sur son visage. Et alors qu'il allait attraper sa main, comme pour lui donner du courage, la main de la femme se transforma en une dague et profitant qu'il regardait son visage, elle lui enfonça la lame dans son ventre, avant de disparaître, comme si elle n'avait jamais été là. Le sang ne coulerait pas. Puisquec'était une plaie de l'esprit, une illusion sensorielle, où seul la douleur était réelle.

    La sorcière réapparut derrière lui, dans son véritable corps humain, celui de la jeune fille au regard vide et au visage aussi inexpressif que celui du plus parfait des similis. Ce même visage qui pouvait se déformer selon son envie. Devenant celui d'une Déesse, calme et sérieuse, à celui d'une sorcière, gamine et sadique.


    ''-Oh... Que c'est triste. On dirait que j'ai perdu ma proie. Cette pauvre femme n'était plus rien de toutes façons... Je l'ai détruite, puis reconstruite. Finalement, ce n'était qu'une expérience ratée.''

    Il s'était retourné et la regardait. Elle, la copie miniature de la femme qu'il venait de sauver et qui pourtant avait disparu aussi rapidement que la douleur le frappait. La sorcière pointa son doigt vers lui, une minuscule sphère noire se créa alors.

    ''-Mais, je ne m'en fais pas. Ce n'est pas les cobayes qui manquent. Surtout quand celui-ci est un simili, possesseur de deux keyblades, huhuhu... Ne t'en fais pas. Je ne vais pas te tuer, juste te blesser un peu. Ou alors, tu peux te rendre, je me sens d'humeur joyeuse.''

    En même temps qu'elle disait cela, la sphère noire se transforma en une minuscule larme et fonça rapidement vers le simili, le frôlant à la joue.

    ''-Que c'est triste que tu aies mal... Ton ami aussi avait mal, mais ne t'en fais pas. Je l'ai aidé à attendre le repos éternel.''

    Et alors qu'elle disait cela, un immense rire prit Bernkastel, son sourire déformant son visage. Elle écarta les bras, concentrant l'énergie du feu dans ses mains avant de se téléporter, derrière le simili qui allait partir pour la frapper. Et aussi rapidement qu'elle s'était téléportée, elle réunit ses mains au-dessus de sa tête avant de donner un coup vertical, envoyant une raie de feu noire sur sa cible. Jamais il ne pourrait la toucher, parce qu'elle était une vérité, dissimulé derrière une infinité de mensonge et dans cet océan, la vérité ne pouvait-être attraper. Puisque cela tiendrait du miracle... S'il approchait, elle se dissimulerait dans la brume et le frapperait avec. S'il fuyait, elle utiliserait les illusions pour déformer les arbres et le mettre à terre. Son monde, ses règles...

    ''-Par contre, même si tu te rends, je ne te garantis pas de ne pas te faire de mal, huhuhu.''

    Tout en disant ça, un immense poing noir apparut dans l'ombre du membre de la lumière, créait par la lueur des flammes, près à le frapper.

    Bernkastel était un chat, le simili était une souris. Les chats ont toujours aimé jouer avec les souris avant de les briser...
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar 2012 - 10:48
    La garce ! C'était un piège ! Un putain de piège ! Alors que je la regardais, esperant son rétablissement, elle avait disparu, et une vive douleur m'avait pris au ventre. Je posai ma main dessus avant de me retourner. Elle était là. Cependant, elle semblait beaucoup plus jeune. Une gamine.

    Oh... Que c'est triste. On dirait que j'ai perdu ma proie. Cette pauvre femme n'était plus rien de toutes façons... Je l'ai détruite, puis reconstruite. Finalement, ce n'était qu'une expérience ratée.

    Je ne comprenais pas. Je devais partir d'ici au plus vite, retrouver Nirid, et nous enfuir ! Elle me pointa du doigt, créant ainsi une grosse masse noire. Elle libéra une lame qui fila vers moi. Je n'eus qu'a bouger le tête de coté pour l'éviter.

    Mais, je ne m'en fais pas. Ce n'est pas les cobayes qui manquent. Surtout quand celui-ci est un simili, possesseur de deux Keyblades, huhuhu... Ne t'en fais pas. Je ne vais pas te tuer, juste te blesser un peu. Ou alors, tu peux te rendre, je me sens d'humeur joyeuse.

    Me tuer ? Me blesser ? Mais c'était qui cette gosse ? Je repris mes lames en mains. Souvenir Perdu avait disparu, laissant place a Ignescence. Axel... Je le ferais pour toi, je la vaincrais... Le problème était qu'elle s'était téléportée derrière moi, et m'avait lançé un puissant sort de feu noir. Je fis une roulade, esquivant les flammes, puis chargea la sorcière. Je lui mis un coup en croix. Du moins c'est ce que j'ésperais. Elle s'était en réalité téléportée de nouveau, me faisant frapper dans le vide. Elle était sur le banc, assise, a battre des pieds, l'air de rien. Cela m'enerva et je la mitraillai de sorts multiples. On y vit passer du feu, de l'air, de la glace. J'usais de tout ce que je pouvais. Mais cela n'avait jamais l'effet escompté.

    Que c'est triste que tu aies mal... Ton ami aussi avait mal, mais ne t'en fais pas. Je l'ai aidé à attendre le repos éternel.

    Elle avait... Elle avait tué Nirid ? C'en était trop ! J'illuminais alors mes Keyblades d'une lumière blanche, et me téléporta a ses côtés. Là,je la frappai d'un puissant coup de lame. Cela n'eut pas l'air de l'affecter, elle n'exprimait pas sa douleur, mais je savais que le coup avait porté ses fruits. Elle se téléporta, et je fis de même, réitérant l'opération. Le problème est que ce coup me fatiguait bien vite... Aussi au bout de trois malheureux coups, je posai genou a terre. Je me lançai un pauvre sort de soin... Cette sorcière m'usait. Je levai le poing en l'air, avant de le ramener a moi. Une dizaine de sphères de néant apparurent autour de moi, libérant mes précieux alliés, les Samouraïs.

    Fini de jouer. Laisse moi partir moi et Nirid ! Il ne peut pas être mort, c'est impossible !

    Je ne vis pas mon ombre se métamorphoser. C'était une main, prête a me saisir lorsque la sorcière le voudrait. En pleine charge, la main me stoppa et se referma sur moi. Une fois de plus j'étais a sa merci. Je ne pouvais rien faire, a part peu être attendre... La main me comprimait les artères, elle me comprimait tout le corps. Je ne me sentais pas bien du tout. Un mal de tête vint accompagner celui de mon ventre. Il me fallait sortir d'ici....

_______________________________
Sorcière des Miracles

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
216/550  (216/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar 2012 - 23:17
    S'il y avait une chose qu'elle était sûre en commençant ce combat, c'était que jamais cet enfant ne la toucherais. Puisqu'elle pouvait se téléporter et même si elle ne pouvait pas le faire autant de fois qu'elle le voulait à cause de sa faible endurance, dans un combat où elle pouvait jouer avec d'autre sort pour embêter l'adversaire, elle était sûre que jamais cette situation se produirait. Et pourtant... Elle s'était prise un coup extrêmement rapidement, si elle ne contrôlait pas cette main, elle aurait pu se changer en brume, mais malheureusement, elle ne pouvait pas rompre le contrôle. Ainsi, il l'a frappa et même si elle se téléportait ailleurs, il arrivait à l'avoir... Alors, elle rompit son sort et devint aussi immatériel qu'une ombre avant de créer sa propre image avec l'ombre de l'un des arbres.

    C'était petit, c'était fourbe, c'était vicieux et il ne l'avait pas remarqué. Et dès qu'il avait arrêté son attaque, dès qu'il invoqua ses pitoyables pantins et se mit à parler, elle reprit sa place, ignorant comme elle le pouvait la brûlure qu'elle sentait contre son épaule... Attaquer un être de pur ténèbres avec de la Lumière, c'était terriblement efficace. Elle retint une grimace alors qu'elle regardait Roxas.


    Fini de jouer. Laisse moi partir moi et Nirid ! Il ne peut pas être mort, c'est impossible !

    La sorcière tendit la main et en même temps qu'elle fit cela, une seconde main sortit l'ombre du simili avant de l'empoigner et de serrer sur sa prise. Il ne lui restait plus qu'à s'occuper des pantins. Alors qu'un des samouraïs allait l'attaquer en s'élançant rapidement sur elle, Bernkastel claqua des doigts avant de faire apparaître un immense mur entre elle et l'un de ses ennemis. Profitant que les autres ne l'attaquaient pas, elle se mit à léviter dans les airs.

    -En effet... Fini de jouer...

    La douleur qu'elle avait a l'épaule se rappela a elle vivement et elle ne put s'empêcher de grimacer. Ça faisait si longtemps qu'elle n'avait pas été blessée... Étrangement, elle trouvait cela amusant, c'était les risques d'un combat et un combat gagnait d'avance n'avait rien d'intéressant. Une fois qu'elle fut suffisamment en hauteur pour pouvoir se mettre sur la pierre de marbre qu'elle avait fait apparaître grâce à son illusion, son ombre se déforma, avant de devenir de plus en plus fin et de finalement se transformer en une faux noire au reflet violet. Son regard se dirigea vers les samouraïs qui se préparaient à l'attaquer, en sautant sur elle, chacun leur tour.

    La sorcière donna un vive coup de faux dans le vent, sans que rien ne se passe. L'un des samouraïs se précipita vers elle et avant qu'il n'ait eu le temps de la toucher, une fissure se fit dans l'espace et de ce trou béant où brillait une infinité de petits yeux d'un mauve malveillant, une sorte de serpent bleuté attrapa le simili avant de le lancer sur un autre. La faille s'ouvrit plus encore, transformant le sol, le ciel, la forêt autour des protagonistes comme un monde, sans fin, ni début. Un monde intemporel. Une rafale de vent balaya le terrain et alors que la sorcière regardait avec un regard promettant mile et une torture a Roxas, elle parla d'une voix terriblement douce qui contrastait avec la fine aura violette qui dansait autour d'elle.


    -Pauvre petit simili, c'est fini pour toi avant même que le véritable combat n'est pu commencer. Mais, vu que tu as appelé tes sous-fifres, laisse-moi faire de même.

    Elle prit une petite respiration avant de continuer, un immense sourire déformant ses traits de porcelaines. Un second samouraï sauta sur elle pour la frapper, mais comme auparavant, un filet bleuté sorti du néant pour attraper le simili et le jeter au sol avec les autres.

    -Venez à moi, mes mignons petits chatons.

    Dès qu'elle eut prononcé ses paroles, les yeux qui étincelais d'une lueur mauve disparurent remplacer par le regard d'une centaine de félins. Et avant même que le vent balaye une seconde fois le terrain, les dizaines de chats sous les similis sautèrent comme s'ils ne venaient pas des ténèbres se trouvant sous les similis et mordirent de leurs immense crocs la moindre parcelle des samouraïs. Ils résistèrent. Ils remuèrent, mais comme on tente de sortir de sable mouvant, chaque fois qu'ils résistaient, le piège se renforçait sur eux. Par la fatigue, par le nombre de chat qui ne faisait que croisser... Chaque fois qu'ils en tranchaient un, deux venaient reprendre sa place. L'illusion... Le piège de l'esprit, celui qui vous fait devenir fou...

    Si c'était des humains, ça ce serait fini en bain de sang mental... Leurs corps seraient restés intact, mais leurs esprits auraient été dévorés par ses adorables chatons construis par l'illusion... Le mur où elle se trouvait fini par disparaître petit à petit et alors que la sorcière posait le pied au sol, entouré de ses chatons, elle annula son sort sur le jeune homme.


    -Maintenant le véritable jeu va commencer. Essaye de ne pas trop m'ennuyer.

    En même temps qu'elle disait cela, une dizaine d'yeux se tournèrent vers Roxas, avant qu'un bon nombre de chat à la taille normale, mais aux dents immenses et aiguisées comme des lames de rasoirs se mirent sur leurs gardes. La souris c'était fait attrapé, il n'allait rien lui en restait. L'esprit était souvent plus faible que le corps chez les guerriers, l'illusion en plus de permettre de se cacher, permettait une attaque sur un groupe, comme une attaque sur une seule cible. La sorcière mit sa main sur son épaule, là où elle pouvait toujours sentir la morsure de la lumière. C'était gênant, mais pas au point qu'elle perde le contrôle sur son illusion. L'éternelle se mit à sourire tendrement alors qu'elle regardait le simili.

    -Si tu poses tes lames à terre, je te promets de ne pas te tuer. Par contre, pour ce qui est de la torture, huhuhu...

    Bernkastel souriait, son piège était parfait. Elle n'était pas où elle semblait l'être, la vision était le plus facile a tromper. De toute façon, elle avait prévu de le blesser, pas de le tuer. Il était une chose qu'on ne voyait que très rarement après tout...
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 18 Mar 2012 - 16:27


    Rien ne marchait. J'avais beau essayer de la frapper, cela n'avait aucun effet... J'étais affaibli lorsque j'avais appelé mes Samouraïs a moi, mais après les avoir vu se faire décimer, j'avais récupéré un peu de forces.

    Si tu poses tes lames à terre, je te promets de ne pas te tuer. Par contre, pour ce qui est de la torture, huhuhu...

    Abandonner ? Non, je pouvais m'en sortir ! Je m'appuyai sur mon genou pour me redresser. Je me lançai un sort de Célérité, avant de me précipiter sur la sorcière. Je fis une glissade pour me retrouver derrière et je la frappai d'un coup d'épée. Elle disparut, se changeant en brume. Mais bordel, c'était déloyal ! Je lançai alors une arme vers elle. Elle se remétamorphosa en brume. Là, j'attendis qu'elle se rematérialise pour lui lancer d'incalculables vagues de lumière. Elle restait pourtant toujours stoïque. Avait-elle raison ? Devais-je stopper toutes ces attaques inutiles ?

    Ses ravissants petits chatons sortirent de l'ombre et se ruèrent sur moi. Je fis une roulade, mais cela ne me permit pas d’esquiver quoi que ce soit. J'étais a terre, en train de me faire « dévorer » l'esprit par ces immondices.


    Stop ! Arrêtes moi ça, c'est bon !

    La rafale de félins s'arrêta. Je déposai les armes. J'éprouvais un fort sentiment de honte à faire cela. Qu'allait-il se passer maintenant ? Je l'ignorais. Nous devions fuir d'ici. Fuir était lâche, mais était la seule solution, si elle était envisageable. Mes lames rejoignirent le sol, disparaissant dans une gerbe de flammes, et dans un éclat de lumière. Désarmé face a une sorcière, la posture dangereuse par excellence ! Nirid était loin encore, si ce qu'elle disait était faux bien sûr. J’espérais qu'il ne tarderait pas a arriver, a me sortir d'ici. Mais pour l'instant, j'étais seul, face a elle. Petite garce !

    Elle s'approcha de moi, le visage innocent. Je me demandais a quel point elle pouvait être tordue, perverse. A en croire ses dires, elle me torturerait, mais a la première occasion, je m'en irais. J'allais pas rester là des lustres ! Espérons juste que mon retour a la lumière ne serait pas pour annoncer la mort de Nirid. Ou que lui même aille annoncer la mienne...

    Elle s'approchait, s'approchait toujours plus. Elle ne stoppait son avancée vers moi. J'étais à quatre pattes sur le sol, j'avais perdu. Je restai immobile, bientôt elle m'atteindrait et... bordel, je sais même pas ce qui pourrait se passer après, je contrôlais plus rien ! Lorsqu'elle fut a un mètre de moi, je levai une main, elle s'entoura de lasers, dernière tentative avant abandon :


    Crève !

    Je lui lançais une multitude de lasers, apparaissant et s'écrasant aussitôt sur ma cible. Je fis un bond en arrière, me réarmant, et courus vers la sorcière, toujours dans le nuage de poussière provoqué par la magie. Un rocher s'écrasa en son centre, suivi de plusieurs éclairs de faible puissance. Je sautai et me laissa retomber les deux lames en avant dans la brume. Raté... La seule chose que j'eus réussi a faire, était de balancer de belles magies... tiens ouais ! J'avais réussi a faire un feu d'artifice, rien de plus. Je m'étais aussi cogné le crane contre la roche récemment envoyée, ceci me sonna.

    J'étais juste stupide. Je croyais encore à la victoire, que tout rentrerai dans l'ordre. Illusions... J'avais fait tellement de choses vaines. Je devais me rendre a l'évidence. Je la regardai dans les yeux, fis un signe de tête, et posa Deux pour Un à ma gauche, Ignescence à ma droite. J'invoquai aussi Souvenir Perdu et Tendre Promesse que je posai devant moi.

    C'est bon, t'as gagné. J'arrête, c'est décidé. Je ne peux rien contre toi...

_______________________________
Sorcière des Miracles

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
216/550  (216/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Avr 2012 - 17:36
    C'est bon, t'as gagné. J'arrête, c'est décidé. Je ne peux rien contre toi...

    C'était vrai... Il avait perdu dès que le combat avait commencé à être illusion. Créer le chaos, le vide, le paradis ou encore les enfers, l'illusion le pouvait. Et lui, n'avait même pas compris que si la sorcière était capable de créer des êtres irréels et qui, paradoxalement, pouvait infliger de réel dégât, elle pouvait aussi créer une image d'elle. Une vulgaire image qui chaque coup qu'elle recevait la brouiller. C'était pour ça qu'elle avait gagné. Puisqu'il n'était pas assez vif d'esprit pour comprendre.

    L'image disparue et la sorcière réapparu derrière le simili, d'un claquement de main, le monde reprit son apparence, les arbres bougeant doucement face au vent, l'eau toujours aussi calme et le reflet de la lune aussi parfait qu'auparavant. La queue de la sorcière se balançait doucement alors que Bernkastel frappait le sol de son arme. Créant un minuscule et ridicule son. Et petit à petit, à mesure qu'il avançait, il augmentait, plus fort, plus grand, plus puissant... Terrassant...

    Si l'illusion était le plus souvent visuel et sensitive, il n'en restait pas moins qu'on pouvait le faire auditive...

    Et sans que le jeune homme ne fasse le moindre mouvement, la vague sonique le frappa, l'obligeant à rester au sol. Cette attaque ne dura que quelques secondes, le temps pour la sorcière de se déplacer, pour se retrouver devant Roxas, quand il releva la tête pour plonger ses yeux bleus dans les deux orbes violettes de la sorcière, le regard de l'Éternelle exprimait clairement son amusement. Son plaisir de dominer la situation, le bonheur d'avoir le pouvoir de vie et de mort sur une vulgaire coquille vide... Sa voix s'éleva dans les airs, sa froideur habituel remplaçait par un plaisir mal contenu.


    ''-Tu m'offres la victoire ? Hum... Laisse-moi y réfléchir...''

    Elle frappa le sol encore une fois, lançant encore une vague sonique contre Roxas et réveillant en même temps sa douleur à l'épaule... Elle ne put s'empêcher de grimacer. Ce sale cafard l'avait touché... Et il avait osé abandonné... Sans même monter au niveau suivant... Impardonnable... Cette brûlure de lumière qu'il lui avait fait... Sa douleur qu'il lui avait infligé, elle allait lui faire payer... Foi de Sorcière...

    ''-Je refuse. Je prendrai la victoire de ton corps, inerte et couvert de sang.''

    Elle ne lui laissa même pas bouger le moindre mouvement avant de lui envoyer une autre onde sonore d'une amplitude plus élevé. Il était à terre, fatigué... Il ne lui restait rien et elle allait tout lui prendre. Une lueur noire dansa dans le creux de la main de Bernkastel, faisant luire sur son visage blafard, de cruelles ombres.

    ''-Simili... Tu es sans sentiment, n'est-ce pas ? Je vais t'apprendre la souffrance, je vais t'apprendre à détester quelqu'un de toute ton âme.''

    Elle tendit la main vers le crâne du simili avant de lancer son sort de ténèbres. Elle se retenait... Elle allait encore avoir besoin de sa magie, même si l'autre idiot, le second de la lumière ne l'intéressait pas... Elle laisserait les gardes s'en occupaient... Et quand elle aura récupéré, s'il est toujours là, elle s'en occupera, mais pour le moment.

    La lueur noire se termina finalement et le crâne du simili tomba dans la poussière. Inanimé, exténué... Souffrant et blesser... Elle le briserait et le posséderait totalement... Et même s'il ne l'entendait pas, elle parla, d'une voix douce, comme une mère qui parle à son enfant, se baissant pour caresser les cheveux du garçon.


    ''-Ne t'en fais pas... Je prendrai soin de toi, tu verras, nous allons bien nous amuser ensemble, je te le promets.''

    Deux bras sortirent de l'ombre de la sorcière avant de soulever le simili pour que sa tête soit en face de celle de la sorcière. Lentement, elle s'approcha, sa main descendant sur les joues devenues grises à cause de la poussière du simili. Son visage se rapprocha encore un peu et s'il avait été réveillé, il aurait pu sentir la délicate odeur qui se dégageait du corps de la jeune fille.

    ''-Tu m'appartiendras...''

    Ses mains descendirent encore avant de s'abattre avec douceur sur le cou de Roxas, puis elle serra, de toutes ces petites forces.

    ''-Je vais te briser et te reconstruire, mon jouet...''

    L'ombre reprit sa place, le corps du simili tomba, roulant silencieusement à côté de la jeune femme. Lentement, Bernkastel se releva, se massant un peu la nuque, tout en grimaçant. Elle allait avoir besoin de temps pour guérir d'une telle blessure... La Déesse frappa deux fois des mains, avant qu'une femme au doux visage blafard et au regard carmin ne fasse son apparition derrière la sorcière.

    ''-Belphegor pour vous servir, Dame Bernkastel.''

    Ses longs cheveux gris accroché dans une queue descendant sur le côté tombèrent délicatement derrière son épaule alors qu'elle se relevait pour faire face à son invocatrice.

    ''-Porte-le, il est trop lourd pour moi.

    -Bien, Dame Bernkastel.''

    La sorcière se releva, grimaçant au passage à cause de cette fichue brûlure... Si encore il l'avait attaqué avec des ténèbres, cela aurait été amusant... Mais là... Elle releva le visage pour voir que son invocation était devant-elle.

    ''-Oui ?

    -Vous allez bien ?

    -Ne t'occupe pas de moi. Fais ce que je t'ai dit, nous rentrons au palais...''

    Bernkastel lui tourna le dos, partant sans l'attendre. Belphegor était celle qui faisait tout pour que son maître n'ait rien à faire... Jusqu'à le soigner et le couver, pour une simple petite entorse... Un soupir franchit ses lèvres, alors qu'elle repartait au côté de son invocation dans le silence vers sa demeure. Pour l'autre... Il se débrouillerait tout seul... Les soldats étaient suffisant, elle était fatiguée et elle avait un jeu à préparer pour son invité.

    Pourtant, quand elle arriva au château, une demi-heure plus tard, sa magie presque totalement épuisée, les gardes lui dirent que personnes n'étaient venus, avant de prendre Roxas des bras de son invocation qui lui lança un dernier regard avant de disparaître. Le chevalier disparu dans les cachots, alors qu'elle parti en direction de son lit.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 2 Mai 2012 - 18:54
    Exploit accompli.

    C'est clairement mieux, on est d'accord... Je dirais même que c'est très bien, sans être captivant, c'est toutefois très bien écrit.

    (Roxas, c'est génial d'écrire à la première du singulier, je t'y encourage mais une fois sur deux, tu fais mal le passé simple. Je mangea, je trouva, je mania, je guida... Tout ça n'existe pas, c'est "Je mangeai, je trouvai, je maniai, je guidai". Tu ne fais pas toujours l'erreur mais fais gaffe avec ça...
    Quand tu parles, utiliser le passé simple prouve déja que tu sais parler... Mais si tu l'utilises mal, ce sera contre-productif.)

    ... Reprenons ^^. Le rp se laisse lire, j'ai pas vraiment de remarques, je me suis pas emmerdé du tout mais le combat a deux gros problèmes.

    Premièrement, Roxas, je te l'ai déja dit... Tu dois décrire tes coups, même si tu dois en "faire" moins, tu dois les décrire parce que "Roxas se mit à frapper et frapper encore" (j'invente)... Ma foi, c'est pas beau. Tout comme "je la frappai d'un coup d'épée" ok c'est bien beau mais quoi comme coup ? Tu frappes fort ? Tu frappes où ? Rapidement ?

    Je peux comprendre quand tu lances des salves de magie mais tout de même... Décris plus l'effet de ce que tu lances. Par exemple quand tu envoies sur Bernkastel dans la dernière tentative des dizaines de sorts, décris un peu l'amalgame, parle des sorts qui explosent tout contre le sol, à l'électricité palpable quand tu t'approches.

    Bern... Ca doit pas être la première fois que je te le dis...

    Mais bon... Concrètement... Roxas est le mec le plus puissant du forum !!
    Alors oui, y a pas que les stats et son psychisme n'est pas grandiose (29). Mais de là à te prendre un coup à l'épaule, sérieux. Moi quand je vois ça, je me demande si je ne devrais pas revoir (ou faire revoir) toutes les compétences d'illusion, cela même si seul l'esprit est touché (j'espère en tout cas).

    Moi ce que j'aime bien dans l'illusion, c'est tout l'aspect "Voila, maintenant mon adversaire croit qu'il est dans une plage alors que cinq secondes avant, il était dans sa maison. Et le pire, c'est que ça le choque pas, après tout j'ai 100 en magie. Puis bon, je pourrais lui faire croire que je suis quelqu'un d'autre, sans soucis... Je suis même capable d'inverser le nord et le sud, l'endroit et l'envers. Après je pourrais lui faire l'illusion du phénix, lui faire croire qu'il est en train de brûler sur place, ce qui toucherait son esprit. D'un côté faut que je fasse gaffe à pas faire des trucs trop flagrants ou il va comprendre que c'est une illusion et bam... Ce sera comme s'il avait conscience de son rêve et les attaques portées à son esprit ne l'atteindront plus."

    Mais déja, ce genre de trucs, ce genre de sort, ça coute bonbon en énergie... Mais bon, ça tombe bien pour Bern, elle sort du combat juste assez pour invoquer la potiche... Par contre après, elle est raplapla (très calculé).

    Après tu vas me dire que la petite situation citée plus haut, c'est pareil que dans ton combat. J'ai pas d'arguments vraiment valables pour contre ça, si ce n'est que chez toi, je ne vois plus les limites. Y a aucune faille et les seules personnes qui pourraient avoir une chance de gagner, bah c'est les maîtres en psychisme. Si bien que ça devient doucement du godplay.
    Et ce qui me dérange encore plus, c'est que tu veux toujours complexifier les pouvoirs de ton personnage. Je pense à ton mp de l'autre jour sur tu-sais-bien-quoi... Bah globalement, ce sera rajouter du compliqué sur du compliqué.

    Dis moi ce que t'en penses.

    Bon... Sinon ce que j'ai beaucoup aimé dans votre rp, c'est qu'ils se suivent... Vous faîtes agir l'autre plutôt intelligemment (j'imagine que vous vous êtes concertés). Et donc Bern fait A - B - C, Roxas fait C - D - E, Bern fait D - E - F - G. Donc vraiment, c'est dynamique, ça avance.

    Et j'ai la flemme de noter alors ça va pas être recherché.

    Roxas... Difficile. 36 xp, 360 munnies et 4 PS. En psychisme, tiens.

    Truc... Difficile. 36 xp, 360 munnies et 4 PS... Ou d'autre qu'en magie ? ^^ T'as fait que ça !! 2 en vitesse, 2 en déf.

_______________________________
messages
membres