Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Bleusaille
XP:
25/50  (25/50)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 15 Fév 2012 - 18:04
    Je suis un fainéant, je crois que j'ai besoin de le rappeler à personne, on est tous d'accord là-dessus. C'est au moins un truc de bien, s'il y a bien une chose que laquelle tout le monde peut s'entendre, sur sur le fait que je suis le plus paresseux du monde. Ce que beaucoup ignore par contre, c'est que pour être un bon flemmard, faut pas juste se la couler douce, il y a des choses à faire pour qu'on soit le plus tranquille possible. Enfin, vous comprendrez plus tard, là je vais voir deux ou trois "amis" et demain je ferais ma mission.

    Je me suis donc rendu dans la taverne du village le plus proche du château de la Bête. L'ambiance était maussade, mais ça m'allait bien, on était peinard. La salle était pleine de fumée même si on était que trois à fumer, en trois quarts d'heure le cendar était plein, il y avait de la cendre sur la table. On pouvait bien dire qu'on était pas respectueux du tout, mais tu vois, les gars du coin sont flippés et ils savent que j'suis d'la coa. Même un Bleusaille comme moi peut faire peur, c'est pour dire.

    « Alors comme ça George, t'es un larbin de la Coalition ? » Ca faisait un moment que je les avais pas vu alors forcément, pour eux, c'était tout nouveau que je sois dans ce groupe, surtout qu'ils ont jamais apprécié Ariez et tous ceux qui sont avec elle. « Ouais ouais, mais s'te plait, m'appelle pas comme ça. » Puis on a parlé comme ça durant trois heures, j'avais pas bu une goutte, mais ils étaient déjà bien bourrés, je les reconnaissais bien là. Puis on a commencé à faire des paris à la con, j'en ai lancé un à Berd, un blond qui croit pouvoir tout faire mieux que tout le monde même à jeun.

    « Hey Berd ? » « Ouais Sears ? » « J'suis sûr que t'arriverais pas à capturer cinquante rats, les enfermer dans des sacs et me les ramener avant la nuit prochaine. » Ca y est, ça en fait, c'était la première étape du bon flemmard, laisser les autres bosser à sa place et comme j'étais sûr qu'il allait accepter, je pouvais déjà m'en réjouir. « Bah bien sûr que je peux ! Tu vas voir, je te les amène ici, demain avant le coucher du soleil ! » J'vous l'avais dis, quand il s'agit de ne rien faire, vous pouvez compter sur moi. « Ok, c'est cool. Bon les gars, j'vous laisse moi. »

    Je suis partis comme ça, sans leur serrer la main ni rien. En m'allumant une nouvelle clope, j'suis sortis tranquille. Ils n'avaient jamais réellement été mes amis, quand on était jeunes, ils n'ont fait que m'emmerder, mais ils ont mûris, sauf que je les considère pas plus qu'avant. Donc peinard, j'suis allé me coucher, m'endormant en à peine quinze minutes et passant la journée à dormir.

    Quand j'me suis réveillé, j'ai chopé une montre et j'ai vu qu'il était déjà dix-huit heures. Bon, on est en hiver, la nuit allait déjà tomber, j'ai pas attendu, j'avais pas envie de me préparer un p'tit dej alors je me suis rendu au point de rendez-vous. Il était déjà là avant que j'me pointe, il devait être super fier de sa connerie. « Bravo mec, j'aurais pas dû douter de toi. » Comme si j'avais jamais cru qu'il en serait capable, passer pour un con pour prendre les autres pour des cons sans qu'ils ne s'en rendent compte, je trouvais ça cool. « Bah attends mec, tu parles à Berd là ! » « Ouais, ouais. » Il a bien vu que j'avais rien à foutre de lui, ça l'a vexé et il s'est tout de suite tiré dans un soupir. Rien besoin de faire pour qu'il s'en aille, je suis fort... Ou terriblement exaspérant je sais pas. Enfin voilà, j'ai attendu qu'il soit une heure du mat voire plus en clopant, puis quand j'ai senti que c'était le bon moment, j'ai ouvert tous les sacs et les rats se sont échappés. Je sais pas où il était allé les chercher mais ils schlinguaient la mort et avaient une taille de petit chien. Berd n'avait pas fait les choses à moitié, mais moi je devais me casser avec que ces bestioles ne s'en prennent à moi.

    Le lendemain, franchement, c'était genre le truc banal, on me disait de saboter du vin. Parce qu'en fait ouais, je devais faire trois « plaies », une par nuit donc il y a eu les rats et là c'est le vin. Bah j'ai fais super simple, je suis allé dans la réserve de la taverne, l'entrée n'était pas surveillée. Les nazes, on peut faire ce qu'on veut ici. Ensuite je suis monté sur une grande cuve de pinard, j'ai enlevé le gros bouchon et je me suis allongé tranquille. L'orifice en fait, il me servait de cendrier et du coup, j'ai pu rester à rien foutre en pionçant à moitié. Je crois que c'est la meilleure mission que m'ait donnée Ariez jusqu'ici.

    Donc ouais, j'me la coulais douce, parce qu'à la base, je voyais pas comment une Bleusaille pouvait faire ça facilement avec un tel rendement. Mais un bon Sears que je suis, j'ai toujours une solution pour en faire le moins possible. C'est ce que je vous ai dis au début, un vrai paresseux, un vrai de vrai doit réfléchir pour ne pas se tuer à la tâche. Puis là, alors que je jetait mon cinquième mégot dans le tonneau, t'as un gars qui s'est pointé dans la réserve, la patron de la taverne j'crois. « Hey ! Vous faites quoi là ! » Putain, faut toujours qu'on vienne m'emmerder quand tout se passe bien, faut croire que j'suis maudit. « Ecoutes, tu vas faire comme dans l'infanterie, tu te tires ailleurs. » J'ai vu son regard, il avait pas l'air de vouloir m'écouter. « Dégage de chez moi et plus vite que ça gringalet. » Oh mais il me les brise lui, faut que je réfléchisse, j'ai pas fini de pourrir sa vinasse à ce gros.

    J'ai glissé ma main dans ma veste, il avait l'air fébrile et j'lui donne raison parce que j'ai dégainé mon AMT. « Tu disais ? » Là j'allais pouvoir retourner à mes occupations. « J't'ai dis de dégager d'là et en vitesse ! » Non mais vous y croyez ça ? Un pauvre patron d'une taverne pourrie dans un village de merde me fait d'la résistance ! « Tu sais qui j'suis ? Je suis un type de la Coalition Noire mon gros, viens pas m'taper l'embrouille. » Maintenant que j'ai sortis ma botte secrète, ça devrait faire l'affaire. « J'en ai rien à foutre, vous nous tyrannisez depuis trop longtemps, on perd nos gosses, on se fait attaquer par des rats, on n'en a assez des problème et on va commencer par toi. » On ? Mais qui ça ? Il était tout seul le con, il croyait quoi ? J'étais bien assis, mais semblerait que j'doive me bouger. J'ai vidé un paquet de clopes pas fumées dans la cuve et j'me suis levé. Là j'ai braqué le tavernier et j'ai tiré sans état d'âme. Par contre j'm'attendais pas à qu'il se barre en courant. Oh merde ! J'l'avais même pas touché... J'ai honte de moi là...

    J'ai vite entendu toute la salle d'à côté hurler, faut dire que le bruit de mon pistolet n'était pas franchement discret dans l'genre. Faudrait que j'investisse dans un silencieux un jour mais la flemme d'aller chercher ça. Peut-être que Hunk a ça en réserve, j'sais pas. Quand je suis arrivé dans la pièce, bah y avait plus personne. Bon, j'ai pas cherché à en savoir plus, je suis rentré me pieuter en traînant des pieds. La deuxième plaie était faite.

    Troisième jour, il était pas loin de quinze heures quand j'ai émergé. Bon, ça allait être un peu plus chiant cette fois. Pourquoi ? Ah bah p'têt que j'avais aucune idée de la troisième plaie, fallait que j'innove mais j'suis pas le bon gars pour ça. Je voyais rien que je puisse faire sans me fatiguer. Roh pff, rien que d'y réfléchir j'avais pas envie de sortir du lit. Je suis resté allongé, larvant paisiblement tout en regardant le plafond. Là j'ai pu entendre comme un murmure, c'était courant, juste un courant d'air. Ouais ! J'ai une idée ! Les murmures qui sortent d'outre tombe font toujours peur aux gens et en plus là, ça allait même gronder. 15H15, je peux dormir encore un peu, j'suis large.

    Puis finalement, j'ouvre difficilement un œil, MERDE ! Presque quatre heures du mat... Roh si tout le monde s'est couché ça va pas aider mes affaires et je vais me faire taper sur les doigts par Ariez. Si j'veux être dans ses p'tits papiers ou même dans son lit, faudrait que j'm'améliore. La grande galère ouais, j'aurais plus vite fait d'aller directement dans sa piaule pendant qu'elle pionce. Ouais non, ça c'est pas la meilleure idée.

    Bon, quatre heures et seize minutes, j'étais dans une autre taverne. Les gens m'ont regardé, j'les ai regardé, ils m'ont ignoré. C'est pas plus mal. J'avais fais ma réserve de balles pour la nuit, ça allait être plutôt sympa. C'est pas c'que vous pensez, j'allais pas les descendre un par un. Le temps que j'en bute deux, toute la salle serait vide et ça, c'est pas génial. Non, fallait que je les fasse juste flipper et qu'ils pensent que c'est un monstre ou je sais pas quoi.

    Je me suis approché de la cheminée, t'avais personne pour regarder ce que je faisais. Le feu crépitait et moi j'allais le faire crier à mort. On peut dire que je suis l'homme qui murmure à l'oreille de la braise. Alors la j'ai fais très simple, j'ai jeté plus d'une cinquante de balles de pistolet dans le foyer et je me suis cassé avant qu'elles ne chauffent de trop. J'étais pas sortis depuis trente secondes que les balles ont commencé à exploser, ça devait faire des dégâts dans la pièce. Un feu qui crache des projectiles mortels, si c'est pas une plaie ça, c'est quoi ? Bon, heureusement que j'avais que trois nuits à faire parce que ça commençait à me gonfler. Là, pour une fois, j'avais fais quelque chose de vraiment utile et sans trop déroger à mes règles de fainéant. Mais avant le rapport, une petite sieste me ferait pas de mal.
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur.
XP:
140/500  (140/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 16 Fév 2012 - 20:48
D'un point de vue purement technique, ta mission est bien. Pas trop de fautes d'orthographe, une continuité dans le style, un fil conducteur cohérent.

Je pense néanmoins que la seconde plaie n'est pas réussie. Un tonneau de vin est flingué, mais c'est tout. De plus, les villageois savent que c'est toi qui l'a fait et ainsi, cela ne rejoint pas la légende.

Pour la première plaie en revanche, c'était une bonne idée bien menée. La troisième aussi, notamment le feu crépitant.

Après, de façon très personnelle, je n'aime pas du tout le style que tu emploie avec Sears, mais cela n'empêche pas qu'il soit de qualité. Et c'est sûr que pour une mission facile, c'est une très bonne mission.

Gains : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en Dex.
messages
membres