Derniers sujets
» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Hier à 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Hier à 16:06

» Cachons tout ça
par Death Hier à 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Hier à 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Hier à 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Une ville en moins (Mission Normale)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 25
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Mar 7 Fév 2012 - 21:32
Une mission normale pour se reposer hein ? Voilà que quelqu’un s’était peut-être trompé sur le compte de la princesse, sans doute la personne qui pilotait son petit vaisseau en direction du monde qui abrite le Colysée de l’Olympe. Le Colysée…l’endroit où il eu sa première mission en tant que mercenaire et qu’il dû pour ça mater des monstres qui étaient sorti de leurs cages. Phil a dû entendre parler de sa disparition, ça serait une mauvaise idée de se montrer à ce type comme ça, juste pour parler. Enfin, il devait se rendre auprès de Echidna qui l’attendait pour préparer le sauvetage et avoir plus d’information. En fouillant un peu dans les données du vaisseau, Bell découvrit qu’il était possible de se téléporter face à l’entrée des enfers et y descendre. J’épargnerais la longue balade, un tournois est en préparation donc je saute vers la cliente…

Face à la demeure, si on peut appeler ce tas de ruines parmi les enfers d’Hadès une demeure, l’ex-mercenaire leva la voix pour qu’on l’entende, qu’on entende l’annonce du membre de la Coalition venu en aide à la mère serpent. Celle-ci semblait encore sous les effets de la rage et de l’inquiétude, si bien que l’invocateur oublia un instant son apparence mi-femme mi-serpent qui rendait à merveille et se focalisait sur ce qu’elle dégageait. De la haine, de la colère…ok, sa fille a été kidnappé et elle veut faire la peau à ces gens…Il y a que moi que ça dérange ? C’est une créature de l’enfer, ok mais une mère avant tout quoi ! Pourquoi avoir demandé l’aide de la Coalition alors, elle aurait pu faire exploser la ville et la trouver ! ça aurait juste risqué la peau de quelque bestioles à el…Ah la saloperie à écailles.

Euhm…Dame Echidna ? La princesse m’a envoyé pour m’occuper de votre fille…

Enfin ! Elle attendait quoi, que ma fille meurt ?! Et elle m’envoi un gringalet pour ça ! Que croit donc votre fichue princesse, que notre alliance ne risque pas d’en pâtir ?!

Dame Echidna…c’est sans doute la colère qui vous fait parler, mais sachez que si vous recommencer à manque de respect à ma princesse… Levant les yeux pour croiser les siens, une haine égale à la sienne ainsi qu’une voix à la fois franche et glaciale. Ces hommes ne seront le cadet de vos soucis de votre fille et de vous…

Est-ce une menace ? D’un geste de sa main, ses petits chéris de serpents formèrent un cercle autour du bien imprudent Bell qui soupira, se grattant la tête avant de dessiner quelque chose au sol avec son pied gauche.

Nop, un conseil. Votre colère vous empêches de réfléchir, ce qui est indigne d’une dame de votre rang… Je tente de comprendre votre colère, balancez moi toute les remarques et insultes que vous voudrez mais en dire sur la princesse… Frappant le sol avec son pied, une faut vint s’abattre et fendre le sol entre l’ex-mercenaire et Echidna qui leva les yeux pour voir le faucheur Skeith qui dû poser un genou à terre pour espérer croiser le regard de la femme serpent qu’il dépassait quand même. Et mon ami Skeith vous empêchera d’en dire plus.

…D’accord, je réfléchirais à mes paroles à l’avenir. Mais éloigner ce géant…

Nop, je vais en avoir besoin…Dîtes moi juste où se trouve votre fille et je m’occuperais du reste... Je dois vous avouer que c’est bien la première fois j’arrive à l’invoquer avec un cercle. Un sourire au lèvre, il tapota son cercle pour montrer de quoi il voulait parler. Non pas pour se moquer d’elle contrairement à ce qu’elle devait penser.

Grhm…dans une ville au nord, loin de Thèbes d’à peine 27km. Mais fait attention, je n’ai pas pu aller la sauver car ils la tueront s’il voyaient quoi que ce soit de suspect autour de la ville…Ton géant la condamnera !

… Bell sourit gentiment, s’approchant d’elle malgré les serpents et passa sa main sur la queue laide et écailleuse de Echidna. Mieux qu’une tape dans l’épaule non ? Considérez cette ville comme n’étant qu’une part de l’histoire désormais. Parole de Bell DiArmag !

Sans en dire plus, il s’en alla en laissant sa commanditaire dans le doute de sa réussite et fixait en direction de Skeith qui ne pu s’empêcher de regarder par-dessus son épaule avant de suivre son invocateur. Bell fut obligé de renvoyer Skeith un moment, le temps de sortir du Colysée vu que ce grand bêta avec sa faux n’aurait en aucun cas discret. Son arme justement disparue en laissant tomber un serpent qui pensait sans doute que le manche ferrait un bel endroit pour une sieste. En y repensant, Khimera sera sans doute lui aussi difficile à faire passer ici en toute discrétion. Et c’est avec cette idée qu’un serpent sorti à son tour de l’entrée des enfers avant de s’enrouler sur la jambe de Bell et remonter vers son cou. En ouvrant sa gueule, la bestiole laissa sortir la voix de sa maîtresse qui expliqua que le reptile lui servira de signal et qu’elle vienne récupérer d’elle-même sa fille pour la ramener. Elle avait un coup d’avance sur le virus, de quoi le rassurer et lui montrer qu’elle s’est calmée un peu.

Vu qu’il ne risquait pas de repasser, Bell en profita pour aller voir dans le Colysée et voir s’il y avait par hasard quelque chose d’intéressant. Et qu’est-ce qu’il trouve ? L’annonce du tournoi de Léto ! Et une prime de 1000 munnies au grand vainqueur sans compter les primes par combat. L’aubaine totale, la chance de son existence. Il ne serait pas l’avarie même s’il n’avait pas inscrit son nom ! Enfin, il a hésité un peu en voyant que Phil demandait aussi le groupe auquel appartient le participant. Inscrire le nom de la coalition serait idiot, lui qui cherchait à ne pas se faire remarquer par les mercenaires mais craché sur tant d’argent… Bell reparti donc pour accomplir sa mission, laissant derrière lui la feuille d’inscription avec son nom et un errant écrit à la va-vite dans le second champs. Le voilà officiellement participant au tournois de Léto…Après cette mission, il lui faudra du temps pour se faire une tactique.

À la sortie de Thèbes, l’ex-mercenaire pu tomber sur un attelage transportant de la paille abandonné sur place et personne à l’horizon pour venir lui mettre des bâtons dans les roues. L’occasion était trop belle, le virus s’empressa de voler l’attelage et de partir en vitesse vers la sortie la plus proche avant de prendre vers le nord, un type qui courra derrière lui jusqu’à la sortie de Thèbes. Le propriétaire sans doute, moyen, vieux, une capuche qui dissimule sa tête mais une barbe blanche qui l’oblige à dévoiler son visage, un physique facile à copier pour un polymorphe.

À mi-chemin de la petite ville, Bell descendit de l’attelage et alla se cacher derrière les arbres et refaire appel à l’une de ses invocations fétiches : Skeith le faucheur qu’il ramena dans le monde du Colysée grâce à une série de pentagramme dessiné dans l’air, le faire à voix haute comme il en avait l’habitude serait risqué. En ajoutant à ça 5 Bombos, le plan était simple : D’abord entrer dans la ville en se faisant passer pour un homme de passage et trouver l’endroit où Khimeira est gardé. Sans doute le mieux gardé… Pendant ce temps, Skeith s’approchera de la ville avec les bombos pour le faire voir de loin, de quoi faire trembler les habitants avec un géant entouré de boules de feu. Durant l’agitation, l’invocateur en profitera pour lancer son attaque de l’intérieur et être rejoint par ses monstres. Yep, si ça ne marche pas, le maître de Campana ne l’aura pas assez entraîné et sa mémoire ne serait pas d’une grande aide.
C’était parti alors, Bell laissa ses invocations cachée par les arbres et fait avancer la carriole après avoir prit l’apparence de son ancien propriétaire. Tenta d’avancer avec naturel, imitait un vieillard bien que ses talents pour conduire un attelage se résument à son imagination. La fuite à été facile, il suffisait de faire claquer le fouet laissé sur le siège. Au fur et à mesure que les torches de l’entrée de la ville se faisait aveuglante pour la populace, le virus avançait avec ses chevaux en dissimulant un peu son visage et en toussant. Un garde semblait connaître l’apparence de l’ex-mercenaire et le salua gentiment en lui demandant de ses nouvelles.

Ça…ça ne va pas trop fort en ce moment, ma gorge me fait un mal de chien…

Ah ? C’est vrai que ta voix est un peu différente. Tu devrais moins gueuler sur tes chevaux, Anecte ! Le garde ria de bon cœur, Bell bien obligé de rire un peu mais jaune.

Sans doute…je me fais trop vieux pour aller à Thèbes sans doute. Mais c’est qu’une impression où il y a plus de garde qu’avant ?

Rentre avant que je t’explique, ta carriole bloque le passage. S’exécutant, le garde fit signe à son collègue de l’attendre tandis qu’il rejoignait Bell qui avait arrêté ses chevaux juste à côté. Le monstre s’est montré un peu plus coriace, il a grignoté les liens de ses pattes avant de tuer Cyrus d’un coup de patte.

Par Zeus ! Et qu’est-ce qui est arrivé ensuite ?

On a endormir la bête avec une drogue, on l’a enfumé avec et on l’a déplacé avec les bêtes vers l’est. Elle est maintenant enfermée dans le temple, là où les colonnes sont les plus lourd avant d’enchaîné ses pattes avec des chaînes et en ajoutant des poids aux entrave. Tu verrais ça, elle ne peut même plus lever la tête avec ce qu’on lui a mit ! Zeus veillera sur elle jusqu’à ce qu’on l’exécute demain… Le garde montrait encore la direction de la bâtisse, retournant à son poste et Bell qui s’empressa de remonter sur sa carriole et d’aller vers l’Est.

Il passa inaperçu, qui ira se méfier d’un vieillard ? Quand on lui demandait pourquoi il allait vers le temple, il répondait qu’on lui avait demandé d’apporter de la paille aux chevaux qui on servit à transporter la chimère. Sur le chemin, l’homme en bleu prit trois amphores de vin chez un marchand et prolongea sa quête jusqu’au modeste temple. Les deux gardes semblait surprit de le voir mais il raconta les mêmes histoires en déposant effectivement la paille près des chevaux et en laissant les siens manger. Lorsqu’il montre les amphores, ses compagnons de verre rirent de bon cœur avant de lui faire signe de venir. Une journée fatigante fait apprécier le bon vin, le vin tout court vu la piquette que c’était. Impressionné par la descente inhumaine de Bell, les deux hommes de fêtes déjà ivre on voulu en faire de même mais leur corps ne leur pardonna pas cette fantaisie qui les conduit à écrouler leur visage sur péristyle du temple. Après avoir regardé autour de lui, Bell reprit son apparence habituelle et subtilisa les clefs à la ceinture d’un des deux poivrots.

Le souffle de la bête se faisait sentir à travers la lourde porte du temple que le sauveur poussa avec difficulté. Une entrave empêchait la bête de pousser son rugissement, la chance pour l’homme en bleu qui ricana un peu lorsqu’il remarqua que la bête affaiblie se mit à balancer sa queue de droite à gauche en voyant le serpent au coup de son héro. En regardant un peu les entrave, Bell eu un pincement au cœur et referma la porte pour s’enfermer avec la chimère. Pendant ce temps, dans les bois qui entoure dissimule la ville des yeux de Thèbes et le seul chemin qui l’y mène, Skeith se leva, porta sa faux sur une épaule et, entouré des bombos que son maître lui a offert comme escorte, s’en alla en direction de la ville.

Devant l’entrée de la petite ville, les deux gardent aperçurent de suite cette ombre qui quitta la forêt, entourée par des boules de feu qui dansent autour de lui. À chacun de ses grands pas, la distance qui séparait le faucheur et sa cible se diminue fortement alors que les pauvres soldats qui se réunissait pour tenter le tout pour le tout tremblait de le voir grandir. Ils estimaient sa taille, celle de cette arme qu’il porte à l’épaules et tremblèrent sous leurs armures à l’éclat de la lune sur cette lame digne des Limbes. Les lumières se dégageant des flammes éclairaient un instant, par passage, les ornement que porte le corps de Skeith qui s’arrêta à la limite qu’imposait les lumières des torches. Il retira son arme de son épaule, frappant le sol avec le bout vierge de toute lame qui s’enfonça dans le sol. Sa posture réclamait un défit que les hommes de la ville peinait à donner, se croyant en sécurité dans l’enceinte de la ville tandis que femmes, enfants et vieillard se précipitaient vers le bâtiment central prévu en cas d’attaque.

Le faucheur patienta, l’inquiétude aurait pu se lire sur son visage s’il en avait un et balaya la ville de son regard dans l’espoir de voir son maître. Un bombo s’éleva dans le ciel à l’est, aussi haut qu’il le pouvait avant d’exploser. Alors que les soldats du dimanches tournèrent la tête dans la même direction, les flammes qui escortaient Skeith l’abandonnèrent pour tourmenter dans leurs derniers instants ces humains idiots. Implosant un à un, entraînant les victimes à hurler pour des plaies profondes ou brûlées, le faucheur se mit à courir en direction du temple de l’Est en tranchant de sa faux quoi que ce soit qui barrait sa route.

Face au temple, la faux du géant se mit à tournoyer au-dessus de sa tête, le sifflement se faisant de plus en plus important et les courants d’airs balayant la poussière avant qu’un coup sec ne trahisse ce champ de guerre. De sa force, de sa dextérité et de ce que lui donnait Bell, Skeith arracha le toit du temple en partie avec sa faux mais finit le travail de ses poings. L’invocateur se tenait sur le dos de Khimera, souriant à son partenaire qui finissait de détruire la façade du temples. Il eu le temps de remarquer que les liens on été retirés juste à temps mais que la pauvre bête était encore épuisée. Faisant le preuve d’attention, le symbole de la mort porta la bête sur son épaule gauche et agrippa sa faux de la main droite. Elle était lourde, obligeant un déplacement lent à travers la ville voyait l’un de ses bâtiments faire office de brasier. Alors qu’ils étaient à la sortie de la ville, le reste des habitants armés d’outils trouvés dans la bâtisse se mirent à les poursuivre. Fatigué, Bell ordonna à Skeith de continuer tandis que lui s’occupe du reste. Sautant sur la tête de son faucheur, l’invocateur se mit à joindre ses mains ensemble.

Soldats qui ont périt de ma main, des flammes qui on naquit de mes forces, levez-vous ! Que vos os, votre chair sert d’écrin à mes plans. Soyez mon armé d’un mot, d’un ordre ! Voyez vos proches qui, désormais, refusent d’entendre vos voix…chattiez les de cette folie qu’est de voler la fille de Echidna, Khimera ! Son invocation n’avait pas besoin d’un long discourt mais sa voix portait, elle portait vers les habitants qui ont eu le malheurs de voir le squelette des hommes qu’ils ont longtemps connu se relever, porter un glaive et un bouclier qui allaient les massacrer.

Skeith continua de marcher, laissant son maître regarder difficilement sa dernière œuvre et qui lui laissa un arrière goût amer dans la bouche. Plus loin, mais encore éclairé par la ville à feu et à sang, Bell descendit de son perchoir pour laisser tomber le serpent à son cou sur le sol. Ce dernier se mit à ramper un peu avant de devenir une flamme sombre qui s’embrasa pour former un cercle. Un cercle où demeura l’instant d’après la fameuse Echidna. Bell s’étonna de la voir sourire et sortir du cercle pour ramper vers sa fille que Skeith tenait encore sur son épaule mais qui posa un genou à terre pour laisser la mère enlacer le coup de sa progéniture. Il s’étonna aussi de voir son ami être plus doux à son goût. Après que le géant alla déposer Khimera derrière le portail, la femme serpent se mit à sourire un peu mais resta digne après cette démonstration émotionnelle abusive pour elle.

…J’enverrais mes remerciements à votre princesse, Diarmag.

Juste Bell s’il vous plaît, ça sonne mieux à mes oreilles.

Cependant, je regrette que cette ville soit encore debout…Ils voudront se venger, sans aucun doute.

Ne vous inquiétez pas pour ça… Ricanant un peu en croisant le regard de son ami Skeith, Bell s’éloigna un peu en direction de la petite ville en joignant ses mains, comme pour prier. Il n’avait jamais eu l’occasion de faire appelle à cette invocation auparavant et ignorait à quoi ressemblait cette chimère qu’on dit destructrice. En poussant un long soupire, l’invocateur commença à écarter les bras lentement, s’imaginant être devant un orchestre qu’il dû faire taire. Ses soldats d’os cessèrent de bouger avant de s’effondrer sur le sol. À quoi bon les sacrifier aussi ?

Entend ma voix, mes premières paroles préludes de notre alliance. Je réclame ta lumière, ta force et ton regard divin pour en finir d’une facette de l’histoire. Annihile ces fous ! Perce le ciel de ton cri de guerre, Ultima !

C’était belle et bien sa première fois avec cette invocation. Le corps d’Ultima se forma lentement devant lui, ne formant qu’une ombre floue durant quelque instant avant que des craquelures se forment et donne une profondeur à l’image encore incertaine. Bell croyait enfin pouvoir admirer cette chimère qu’on disait angélique et baissa sa garde… Il ne s’attendait pas à ça, les craquelures formèrent un œuf qui implosa et repoussa l’invocateur à sa place d’origine où Skeith l’attrapa pour éviter de le voir aller plus loin. De l’œuf, une lumière en jaillit avant de s’envoler dans les airs à toute vitesses dans un nuage de poussière. Ses yeux ne voyant pas la lumière, Bell regarda stupéfait Ultima frôler l’orbite de ce monde. Il attendit un instant, ne pouvant admirer se tire qui perça les nuages mais que Echidna et le faucheur fixaient avec une certaine frayeur. Un vent plus violent souffla sur Bell, s’accrochant à la main de Skeith tandis que la ville subissait la foudre de l’une des plus puissantes invocations que l’ex-mercenaire possédait.

Bell se laissa déposer sur le sol, remerciant son invocation avant de se tourner vers la femme serpent, les mains sur les hanches et un grand sourire. Voilà, ce n’est plus un problème maintenant. S’il y a des survivants, ils voudront se venger de moi et non de vous… Satisfaite ?

…Plus que je ne le devrais. Merci à vous, Bell. La commanditaire se retourna pour ramper vers sa porte encore ouverte qui se referma comme une flamme consumant une feuille de papier. L’invocateur garda encore le sourire, mais le perdit pour une expression de surprise en voyant que Skeith avant tendu légèrement sa main vers la porte, comme pour empêcher Echidna de partir.

…Tu sais, si elle te plait, je pourrais demander à Ariez si elle pourrait nous garder des missions qu’elle nous confit… Le faucheur détourna le regard, se tenant fièrement avant d’attraper sa faux qu’il reposa sur son épaule droite et regarda le ciel pour éviter le regard moqueur de Bell. Je suis sérieux hein. J’suis sûr que tu lui as aussi tapé dans l’o…outch !

L’invocateur s’étala sur le sol, une pichenette de Skeith en étant la cause et que le virus remarqua de suite, un peu en rogne d’avoir salit son costume et de voir le géant faire comme s’il était inconnu à ce phénomène. Bell se résigna à le laisser partir, cessant de l’alimenter en symbiose. Soupirant encore une fois, il fit appel à son vaisseau pour le téléporter et aller faire son rapport à la princesse de l’envie…et peut-être avoir la chance de partager un thé avec elle.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 27
Localisation : Au Palais d'Agrabah.
Date d'inscription : 19/01/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur.
XP:
140/500  (140/500)
Dim 12 Fév 2012 - 18:48
Mission accomplie.

J'aime bien lire tes rps, le truc c'est que comme je connais mal ton personnage j'me paume un peu mais c'est pas de ta faute.

Rondement menée, longue et bien fournie, y'a pas grand chose à redire sur cette mission. Juste que c'est Colisée et pas Colysée x)

Je tiens à dire que j'aime beaucoup la façon dont tes chimères sont aussi présentes dans tes rps ainsi que les interactions qu'a ton personnage avec elles.


Gains, mission normale : 20 points d'expérience + 200 munnies + 2 PS en vitesse et 1 PS en dextérité.
Bonus : 10 munnies pour la longueur + 250 munnies pour le vaisseau.

Je te laisse t'ajouter ces PS vu que je n'ai pas accès à ta fiche technique. ^^
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ville en moins (Mission Normale)
» Mission dans la ville de Shell !
» Etude de terrain: La fourmilière. [Mission Normale]
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)
» Le Royaume perdu d'Arnor