Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Huayan Song Aujourd'hui à 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Aujourd'hui à 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Hier à 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Hier à 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Hier à 2:06

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Shadow Mer 15 Nov 2017 - 16:46

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54

» Avant de poster dans Histoires de Grimm...
par General Primus Mar 14 Nov 2017 - 0:15

» L'âme d'un chercheur
par Huayan Song Lun 13 Nov 2017 - 15:45

» La fiche d'identité de D.Va
par D.Va Lun 13 Nov 2017 - 15:03


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Quand on arrive en ville.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danse Folle ♪
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 27
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
370/0  (370/0)
Dim 5 Fév 2012 - 15:09
    « Bon, écoutes... Tu es qui déjà ? »

    « Kefka ! »

    L'ours se mit à regarder le bouffon d'un air pensif. Kefka... Ça lui disait franchement quelque chose... Mais quoi ? Ses yeux se perdait dans la réflexion, fouillant sa mémoire à la recherche d'un rapport avec un bouffon, un clown ou n'importe quel autre guignol de ce genre... Quelque chose chez cette personne bariolée de maquillage ne lui plaisait pas... Il ne le sentait très franchement pas.
    Des bouffons il y en avait à Sherwood... Mais pas comme ça. Lui semblait terriblement... Malsain. D'ailleurs, à n'en pas douter, si l'ours n'écoutait que son instinct, Kefka serait déjà mis aux fers pour éviter tout problème. Le bénéfice du doute ! Il lui laisserait le bénéfice du doute... Plutôt laisser s'enfuir dix personnes coupables que d'enfermer une qui ne le mérite pas... Quel horrible sourire... Sinistre. Mais on ne juge pas un livre à son apparence... L'ours lui même pouvant paraitre rustre et peu avenant.

    «Bon heu... Kefka, tes pitreries et ta manière de hurler à la mort gênent la ville. Je ne dis pas que ca dérange en pleine après-midi mais là il est neuf heure du matin donc calmes toi un peu, beaucoup de gens dorment encore. »

    « Oh ? Bien, bien... J'imagine que les glandus du coin sont incapables de classer les priorités ! Non mais c'est vrai, vaut mieux dormir que de profiter de mon immeeeeeeence talent ! AUCUN GOUT ARTISTIQUE ! »

    L'ours restât muet, planté là à le regarder. L'idée de l'enfermer pour trouble à l'ordre public commençait doucement à lui chatouiller l'esprit. De dieu... Kefka lui joignît ses mains et d'un déplacement qu'on aurait cru assez vif pour être celui d'un chat allât se placer juste devant l'ours, et approchât son visage du siens. Le clown était tellement proche que son haleine vicié empestant dieu-ne-sais-quoi vint agresser le nez du Shérif à tellement que celui-ci reculât d'un pas, tentant vainement de chasser l'odeur en agitant la main. Quand à Kefka, il arborait la face d'un mendiant dérangé. Il fixait l'ours de ses immenses orbites, un océan de blanc percé au milieu d'une pointe saphir, donnant à son visage un air nerveux. Un sourire qui n'avait pas bougé, son nez perçant comme une lance... Tel un requin-scie sous cocaïne. Il demandait la charité, mais tout son être donnait l'impression que ce n'était qu'une farce, qu'aussitôt la charité reçu il la jettera au fond d'un puits en rigolant...

    « Je suis un comédien et je suis au Consulat ! J'ai un grand talent ! »

    L'ours détournât le regarde avant de lever les yeux au ciel, décidément blasé. Évidement qu'il ne le croyait pas... Sans n'avoir jamais eut de contact avec le Consulat, la réputation des Consuls suffisait pour se rendre que c'était qu'un vulgaire bouffon sans talent un tantinet égocentrique... Là où les artistes du Consulat sont majestueux, beaux et doués, chacun à leur façon. Un comédien l'aurait fait sourire... Et non pitié comme lui.

    « Tu mens, débarrasses le plancher. »

    « Vous ne me croyez pas ?! Je dois sortir ma carte de membre pour vous le prouver ?! C'EST UNE INSULTE A L'ŒUVRE D'ART QUE JE SUIS ! Mais je veux bien vous pardonner... Bref, bref, bref, bref, BREF ! Je dois voir le roi ! Je lui sortirais mon numéro, le fera rire et... Tout joyeux, je ferais fondre son cœur de pierre ! Oh je suis bête... Si je fais fondre son cœur de pierre ca deviendra du magma et ce serait dix fois pur... Oh mais je sais, je vais dire qu'il a un cœur de glace et je le ferais fondre... Mais oui c'est tellement évident ! Une chanson des tropiques quand n'y ai-je pas penser plus tôt... ÇA VA ÊTRE LA GROSSE MARRADE ! Vacance paradisiaque, noix de coco et tropiques ! ♪ Il faut que j'aille m'acheter une tenue de vahiné, ca passera surement mieux, même si je n'ai pas d'argent... Tout ça pour en revenir au sujet de départ... Donnez moi de l'argent ! »

    « Il ne s'agissait pas d'aller voir le roi... ? »

    « Comme vous voulez ! »

    Lui donner de l'argent restait hors de question... D'autre en ont plus besoin et le mérite plus que lui, surtout que lui ne mérite pas la moindre charité... Cependant, l'emmener voir le roi ne le dérangerait pas. Que son projet marche, qu'il réussisse à ouvrir le cœur du roi, à le faire fondre comme il dit serait une chose épatante, digne d'un des légendaires consuls même si très franchement il n'y croyait pas une seule seconde. Un personnage aussi énervant que ce Kefka finirait surement en geôle quelques jours s'il rencontrait le roi. Il redescendrait sur terre avec ça, ca lui donnerait une leçon et peut-être l'assagirait un peu... Aujourd'hui il n'y avait rien à faire de toute façon, c'était très calme.
    Allez, va pour la rencontre.

    « C'est d'accords mais pitié... Tais-toi sur le chemin. »

    « Muet comme une tombe ! Aussi silencieux qu'un chat ou qu'un serpent ! Je ferais rien ! Je dirais rien ! Je te suivrais sans rien dire ! Tu n'as pas idée à quel point j'ai envie de me parler mais je vais me retenir juste pour TOI ! Franchement, je t'aime bien, t'es mon frère ! » dit-il en venant passer son bras au niveau des épaules de l'ours. « On est partit du mauvais pied toi et moi tu sais... Mais allez, toi et moi on est amis pour la vie maintenant, et ca s'arrêtera que quand on sera toi et moi sous terre à se faire bouffer par de la vermine ! Allez viens dans mon spectacle ! On te trouvera une grosse boule et tu danseras dessus ca va le faire... C'est ta chance de... » Kesfka s'éclipsât pour venir se placer sur la gauche de l'ours qui marchait sans faire attention au bouffon, ce dernier le suivant péniblement avant de s'écrier désignant de ses deux doigts son amis l'ours !!!

    « BRILLER ! »

    « Tu t'arrêtes jamais de parler ? »

    Et hop ! A la manière d'un gosse insolent, le mage noir multicolore (quand je vous dis que rien n'a de sens...) fit mine de fermer une fermeture éclair devant sa bouche, grand sourire et toute dents dehors. Alors le chemin était relativement chiant en toute objectivé. Il sera donc couper au montage, on va pas se faire chier pour rien quand même. Donc... On arrive au château devant le trône du roi ! Celui-ci est un lion, loin des clichés sur ces majestueux félins fort, courageux, fier et valeureux ! Face à un lion, on a généralement peur mais là on a juste envie de rigoler tellement il est ridicule ! Dans une robe royale aux airs de peignoir, sa couronne légèrement trop large pour lui. Avachis sur son trône l'air ennuyé... Maigre et sans crinière, il avait tout sauf la stature d'un roi. On y reconnait tous Georges, le gamin de neuf ans bourré de fric. Avant même que l'ours ne put faire quoique ce soit, Kefka partir faire des dégâts, s'adressant directement au roi.

    « Mon prince ! Mon roi ! Vous êtes si beau ! Si séduisant ! J'avais tellement entendu parler de vous ! Quelle charisme ! Vous me faites sentir toute chose mon roi... »

    Le prince Jean arborait un grand sourire fier plein d'orgueil. L'approche était visiblement réussit malheureusement... Dans un grand malheur digne de la pire malédiction un serpent vint s'immiscer jusqu'aux oreilles du lion, sifflant dans le creux de ses oreilles des avertissements...

    « Attention mon roi, ce n'est qu'un vil flatteur qui veut se servir de vous, j'en suis sur, ses flatteries sont grotesques... »

    « Quoi ?! Alors comme ça c'est grotesque de dire que je suis beau, séduisant et charismatique ?! Souillon ! »

    Criât-il, enchainant de suite avec une magistrale claque du revers de la main en plein de la tête de Triste Sir qui essayait lamentablement de se lever malgré les étoiles qu'il voyait. Oh oui... Il est encore plus idiot que le disait frère Tuck... Mon dieu, ca serait si facile... Kefka ne put retenir un petit rire, nerveux d'impatience. Dans sa tête s'empilait déjà des montagnes de cadavres en déposition, il voyait la joie quitté ce monde... Son esprit était magnifiquement hanté par la vision de la ruine et de la misère. Le bouffon sentait déjà l'odeur de la mort lui chatouiller le nez... Oh oh ! Ça promet d'être un sacré spectacle et l'ours finira bien à danser sur un boule finalement... Il comptait à la base conquérir petit à petit la confiance du roi, pensant même à rester là pour lui lécher les bottes dès mois entier, faire le minable serviteur qui accepte de se faire piétiner pour les beaux yeux du roi mais ca serait plus rapide... Tellement plus rapide... Autant frapper là où ca fait mal tout de suite. Quiconque en ce monde connait le point faible du Prince Jean... L'argent !


    « Mon prince... Vos finances sont-elles au beau fixe ? »

    « Malheureusement non ! Ils n'ont plus de quoi payer, c'est le Shériff qui me l'a dit. »

    « C'EST UN MENTEUR HYPOCRITE ET SOURNOIS ! » hurlât littéralement le clown en pointant du doigt l'ours. Lui comme le prince se regardèrent, avant de porter le regard sur ce bouffon... Cherchant des réponses. « Je suis sur que je peux faire beaucoup mieux ! Laissez moi son poste de Shériff et je vous jure sur la tête de mon arrière grande tante que je ramènerais plus d'argent que lui... Beaucoup plus ! »

    « KEFKA ! Qu'est-ce que tu dis ?! Les pauvres paysans ne se relèvent que difficilement du règne du précédant Shériff, ils peinent à sortir la tête hors de l'eau et tu veux les extorquer encore plus ?! Mon prince, les gens vous détesteront ! »

    « Je vous garantis aussi que le peuple vous acclameras dès le moment où il vous verrat ! Continuez comme ça et les gens prendront votre générosité pour de la faiblesse ! Ils sont ingrats et doivent savoir qui est le vrai roi ! Qui est le vrai roi ? C'est vouuuuuuuuus ! C'est fouuuuuu ! Car c'est vouuuuuuuuus ! »

    « On ne perd rien à essayer ! Kefka tu seras Shériff le temps d'une semaine, je compte sur toi pour la gloire et l'argent ! Tu es sur que tu me ramèneras tous ça hein ?! »

    « Oui, sur la tête de mon arrière grande tante ! »

    L'ours observait Kefka, inquiet à l'idée qu'un guignol pareil soit Shériff et fasse n'importe quoi... Le bon moment, attendre le bon moment pour agir.

    « Mais la gloire et la richesse attendront mon prince... Là de suite, ma priorité est de vous ramener Robin ! Vous le voulez mort ou vif ? »

    « Vif ! »

    « Vous le préférez mort mon prince... »

    « Ah oui, tues le ! »

    « Non ! »

    « Tu me faits tourner en bourrique ?! »

    « Robin doit être exécuté en publique,cela vous apporteras la gloire et la richesse monsieur le prince félin... C'est lui qui soulève le peuple contre vous ! C'est un symbole qu'il faut détruire ! »

    « Vas-y donc ! »

    « Dans l'instant mon roi ! Ohohohohohohohohohoho ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Sam 11 Fév 2012 - 21:52
    Exploit accompli.

    Ce que je reproche à ton exploit, ce que j'ai remarqué en tout cas, c'est qu'un coup, tu racontes du point de vue du Shériff... Et que deux minutes plus tard, tu parles du point de vue de Kefka.
    Non c'est vrai que ça a son charme, ça donne du rythme et on n'a pas vraiment l'occasion de s'ennuyer... Par contre, je vois ça comme une triche de ta part... Je trouve ça trop facile comme manière d'exprimer le malaise qu'il y a autour de Kefka, suffit que l'ours pense que "ce bouffon le rendait mal à l'aise" et basta... Donc oui, c'est pas très fin.

    Mais bon, ton rp se vaut vraiment et l'ours est convaincant. La fin est peut-être un peu trop facile et le dessein un peu trop accessible.
    Le dialogue est cool, c'est bien mené et bien construit.

    Exploit Normal.
    22 xp, 220 munnies et 3 PS en dextérité.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on arrive en ville[terminé]
» « Quand on arrive en ville. »
» Quand on arrive en ville! Cassie Johnson | Terminée
» Quand on arrive en ville ...
» Quand on arrive en ville