Le Dragon Borgne

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
102/550  (102/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 17 Jan 2012 - 21:54
    « Yuan Renshi... L'empereur de Chine m'envoie pour vous informer que votre travail à la Ligue de Lazare prend fin immédiatement. » L'homme qui parlait était quelqu'un que Yuan connaissait déjà de l'école de samourais. Lui aussi travaillait pour le dirigeant de la Terre des Dragons, rien d'anormal au fait que ce soit lui qui vienne passer ce message. « Autre chose à savoir ? » Yuan, bien que souvent à l'apparence puéril agissait toujours de la sorte. Il avait un statut à respecter et il ne restait que rarement sans mission. « Oui, vous n'êtes pas sans savoir que trois dragons sévissent sur ces terres. L'empereur vous demande d'y aller, seul. Si vous pouvez, éliminez la menace, dans le cas contraire, vous reviendrez faire un rapport. » « Entendu. » Yuan n'attendit pas pour se mettre en route. Il n'avait décidé de prendre que deux sabres, plus de légèreté et inutile d'en prendre plus. Il avait aussi décidé de s'équiper intégralement par mesure de sécurité, il ne savait rien de ce qu'il allait rencontrer.

    Le dragon borgne avait un pincement au coeur, comme si cette journée serait la dernière. Comme s'il n'allait jamais revoir les personnes qu'il a rencontré. Sa mère, ses frères, Ra's Al Ghul, Mei, Mila... Le seul point positif, c'est que peut-être, il pourrait revoir son défunt père. Très vite, Yuan reprit ses esprits, ce n'était pas son heure, il avait encore beaucoup trop à accomplir, il devait devenir le meilleur forgeron que le monde ait connu. Aussi futile puisse avoir l'air cette envie, c'était son rêve et il allait l'accomplir coûte que coûte.

    Il faisait très beau, pas un nuage à l'horizon, beau mais horriblement froid. Bien qu'il y ait un tissu entre son corps et sa cotte de mailles, le samourai pouvait ressentir la morsure cruelle du froid. La neige n'était pas dense, facile à pratiquer, certainement grâce aux rayons du soleil. Tout cela, Yuan s'en moquait, il avait une mission et il l'accomplirait. Il n'avait aucune idée d'où il devait se rendre, sans doute qu'il trouverait sans qu'on le lui dise. Prenant son inspiration, se relâchant totalement l'oeil fermé, il était prêt.

    Coup de chance ou simplement signe du destin, ce n'est qu'après seulement trente minutes qu'il pu apercevoir quelque chose au loin dans le ciel. C'était bien trop gros pour être un aigle, ce n'était visiblement pas un vaisseau gummi non plus au vue de sa façon de se déplacer. C'était probablement ce qu'il devait trouver et pour en être sûr, il allait s'en approcher. Le plus dur serait de le rattraper, il progressait à une telle vitesse qu'un homme aussi rapide semble impossible. Ce n'est pas cela qui allait le décourager, loin de là, surtout si cela lui permettait de défendre sa nation.

    Une heure plus tard, il parvint alors à un village qui brûlait ardemment, il y avait eu un massacre et ce n'était pas de la main d'un homme. Le dragon venait de frapper, Yuan ne pouvait s'imaginer la violence de cette attaque monstrueuse. Un homme, un vieillard s'approcha, le visage couvert de suie, paniqué... C'était naturel de l'être. Le samourai gardait un calme olympien, en le regardant, il devait garder une figure de confiance. « Il reste d'autres rescapés ? » « O-o-oui... Seulement des femmes et des enfants. » Yuan ne prit seulement que cinq secondes de réflexion. « Bien, rassemblez-vous de ce côté du village, vous serez leur guide pour vous rendre à la Cité. L'empereur saura quoi faire, je m'occupe du reste. »

    Il commença à s'enfoncer dans les flammes du village, il n'avait pas vu le dragon s'envoler, il ne devait pas être bien loin. En effet, il était là, en contrebas, dévorant un homme lui arrachant la tête d'un simple coup de crocs. D'une voix à peine audible, Yuan se mi à parler. « Toi mon gros... Tu vas passer un sale quart d'heure. » Il s'avança, dégainant tout de suite ses deux sabres. Il ne faisait cela que lorsqu'il était en mauvaise posture, mais il savait déjà que ça n'allait pas être simple.

    Assez vite, la bête ailée remarqua le présence inopportune du jeune Renshi. Dans un hurlement, il cracha du feu en sa direction. Non pas pour l'attaquer, c'était un conseil lui disant de s'en aller avant qu'il ne soit trop tard. Malgré cette menace, Yuan décida de rester et c'est là que se passa ce dont il n'aurait jamais imaginé. « Humain, toi qui trouble la quiétude de Shen-long, tu payeras de cet affront. » Yuan se mit en garde sans attendre, l'attaque était imminente. Le dragon s'est propulsé en sa direction grâce a ses immenses ailes puissantes. Il était bien trop rapide pour que le borgne puisse se protéger efficacement. C'est avec un coup de tête qu'il se retrouva expulsa contre ce qu'il restait d'une maison en flamme. Yuan n'en sortit pas facilement, il sentait que son bras gauche était brisé.

    Il savait qu'au fond de lui, le temps qu'il passait à forger serait finalement un handicap... Il devait se concentrer pour frapper vite et fort, le moindre coup supplémentaire pourrait lui être fatal. Il se mit à courir aussi rapidement qu'il ne lui a jamais été donné de courir. Mais cette bête... Ce monstre était bien trop différent de ce qu'avait l'habitude de battre le samourai. Il parvint cependant à sauter et d'un coup brutal, il planta une de ses lame dans l'oeil de sa cible. Il y avait maintenant deux dragons borgnes... Yuan ne réussissait pas a resté accrocher et il fut vite balayer d'un puissant coup de patte. Il n'a pas atterri loin mes ses jambes étaient toutes les deux cassées, son deuxième katana était tombé trop loin. Le Dragon se calma vite après l'attaque menée contre lui et approcha sa gueule de l'homme à terre. « Nous ne te tueront pas... Tu seras le messager... Celui qui annoncera que rien n'est possible face à Shen-long, Di-long et Tian-long... Tu regretteras alors de t'être opposé aux divinités quand ta vie ne sera que l'ombre de ce qu'elle a été. » Sans attendre de réponse, il s'envola, s'éloignant de plus en plus dans les cieux.

    « Non... Je ne regrette rien de toute ma vie... Je l'aurai vécu à cent pour cent... Savourant chaque moment comme le dernier. » Il ne pouvait plus marcher, mais il décida de ramper dans la neige. Il décida de se diriger vers la cité interdite, mais il n'avait qu'un bras pour le trainer jusque là-bas. Avant qu'il ne fasse dix mètres, il sentait sa force qui le quittait déjà. Il décida de retirer son cache-oeil, aujourd'hui, à cet instant il se moquait des règles imposées pas l'empereur. Il repensait à cette femme qui est partie sans un au revoir... C'était maintenant à son tour. Malgré qu'on le lui ait interdit, il ourrait dans l'honneur comme chaque samourai. Il a alors sorti son tanto qu'il cachait, regardant une dernière fois les montagnes enneigées, comprenant alors que sans lui, le monde tournerait comme il a toujours tourné. Il s'enfonça alors la lame dans l'abdomen, abrégeant ses souffrances dans un dernier soupir, sans un au revoir...
messages
membres