Derniers sujets
» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Aujourd'hui à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Enfers et discorde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière des Dimensions
Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
268/400  (268/400)
Dim 8 Jan 2012 - 10:51
L’harmonie et la discorde, deux opposés toujours présents qui se rencontrent, s’affrontent, et ce sans jamais rencontrer une victoire sur l’autre. Un tel défi est sans doute représentatif de la manière dont fonctionnaient les mondes, c’était peut-être une représentation de la vérité, enfin pas LA vérité mais une des vérités qui régissaient les mondes. Bien sûr je n’affirme rien, je ne connais pas le mode de fonctionnement de tous les mondes existants, mais pour avoir vécu longtemps j’ai vu et observé des modes de fonctionnement des mondes totalement différent, et qui ont changés à force que le temps passait. Mais souvent je voyais une lutte entre deux idéaux, que certains qualifiés de lutte entre le bien et le mal, une erreur selon moi, puisque le bien et le mal dépend de l’opinion de la personne, alors que c’est plus une lutte entre ceux qui se définissent comme se battant pour un système de pensée de l’harmonie et celui du désordre.

Or quoi de plus représentatif de chacun de ces deux aspects que les personnes qui le défendent ? Oui chacun se présente comme un héritier de chacun de ces deux partis et j’avais entendu d’une personne qui pouvait m’aider dans ce domaine. Depuis la mort de l’Organisation XIII le Colisée de l’Olympe était devenu un monde neutre, un monde sans attache et répondant à ses propres règles, mais pour l’instant l’harmonie y régnait, comme dans la majorité des mondes. La lumière était d’ailleurs la fervente protectrice de l’harmonie dans les mondes, mais pour le moment elle était plus ou moins dans une impasse dans sa lutte contre le groupe de la Coalition Noire. Et je devais dire que cela m’amusait plus qu’autre chose, l’harmonie luttant contre le désordre mais s’étendant à plusieurs mondes, même au-delà de ceux sous la protection de chacun des deux groupes.

Ce monde abritait des habitants pour le moins inhabituel puisque certains sont des dieux, des personnes aux pouvoirs illimités si l’on se fiait à la définition littérale mais dont les pouvoirs et leurs influences n’étaient pas négligeables, et je me trouvais en position de retrouver l’un d’eux. Mais le problème était de supposer là où cette divinité devait se trouver, elle pouvait être à l’Olympe, la résidence divine des dieux, qui me serait définitivement inaccessible avec mon statut de mortel. Il y avait aussi le monde des mortels, mais il me fallait connaître tous les attributs des dieux, savoir où les trouver, et le monde était assez vaste pour qu’ils puissent se cacher, qui plus est ils pouvaient changer leur apparence ou faire apparaître un avatar d’eux-mêmes, cela revenait à chercher une aiguille dans une botte de foins. Et il restait les enfers, une zone dominée par Hadès, ou du moins qui était sous sa charge apparente, mais qui sait ce que les ténèbres cachent quand la nuit règne et que l’amour saigne.

Je me retrouvais en train de me rendre dans ce monde, encore une fois comme l’on pourrait dire, alors que je n’étais pas la bienvenue ici. Les dieux des enfers et leurs serviteurs me l’avaient bien comprendre, ce monde n’était pas le mien et ne le serait pas avant quelques temps, si le temps continuait de tourner correctement. Mais pour une fois je me trouvais dans une position plus confortable vis-à-vis de ce monde, les enfers devenaient un endroit de jeu habituel et plus je m’y rendais plus je me rendais compte de sa complexité et de son immensité. Depuis que je possédais ce fameux casque d’invisibilité je pouvais me rendre où je le voulais dans ce monde sans me faire remarquer, c’était peut-être prétentieux, mais au moins j’avais le mérite d’essayer de me faire discrète, surtout avec l’endroit où je me rendais : dans les plus grandes profondeurs des enfers, là où vit la nuit.

C’est peut-être le paradoxe des enfers, d’avoir une zone entièrement sombre et privée de lumière, celle-ci se trouve bien en dessous de son niveau, et pour y accéder il faut avoir plus que la folie, il faut y venir ignorant, parce que ceux qui y vont en sachant ce qui s’y trouve n’y vont tout simplement pas. Pour cela je m’étais habillé plus chaudement que d’habitude, j’avais pris une robe plus épaisse qui me couvrait entièrement le corps depuis la base des pieds à celle du cou, tout en couvrant mes bras et mes mains, la couleur était des tons violets et se perdait dans des motifs de papillons, et autres lignes circulaires. Sur ma tête reposait le casque qui me rendait invisible, un casque comme tous les autres casques grecs, ceux des soldats qui protégeaient la base du cou tout en laissant juste une ouverture pour les yeux. Peu esthétique mais il avait au moins le mérite d’être utile, sans lui je n’aurais pas pu accéder si rapidement aux profondeurs infernales, j’évitais ainsi toutes les créatures des enfers mais aussi de la nuit qui se trouvaient dans ces lieux, le casque étant divin cela m’était plus facile.

J’arrivais enfin à destination, une grande entrée se tenait devant moi, me trouvant dans les profondeurs de la nuit c’était difficile de voir dans le noir total mais au moins le fait d’y être resté longtemps m’avait habitué à ce fait, je n’étais pas certains de me trouver au bon endroit par contre. Quoique…. A bien y regarder je pouvais apercevoir des symboles de pomme en or qui trônaient sur les parois autour de l’entrée. Je m’avançais et là il y a un changement de décor, je me sentais passé par un voile, comme sous une cascade. Je me trouvais dans une pièce d’aspect des plus douteux, les couleurs étaient mises au hasard, différents objets et meubles de tous âges se trouvaient partout dans la pièce, on y voyait non seulement des biberons, mais aussi des chaises à bascules en bois, ainsi qu’une télévision, le tout reposant sur une dalle antique, je me demandais alors vainement quand j’avais atterrie lorsque j’entendais la voix d’une personne présente, la seule présente dans cette pièce.

-Hadès enlève un peu ce casque, tu sais très bien que ma chambre me permet de savoir quand quelqu’un rentre dans la pièce !

Je me retrouvais coincée mais j’avais enfin trouvé mon but, en face de moi se trouvait une jeune fille d’une dizaine d’années, aux longs cheveux noirs désordonnés qui lui tombaient, pour le côté droit au niveau des hanches, tandis que le côté gauche ils n’étaient pas plus long que son cou. Elles possédaient des yeux vairons, ainsi que des habits qui n’allaient pas ensemble pour les couleurs mais aussi les textures, un mélange de jean délavé avec un haut en dentelle orange fluo. Je décidais de retirer mon casque pour me dévoiler à elle.

-Bonjour O Eris, déesse de la discorde !

-Oh ce n’était pas ce petit jeune d’Hadès ! Mais qui est-ce donc ?

-Je me présente, je suis Yûko Ichihara, j’ai rencontré votre frère il y a quelques temps déjà.

-Ah oui Thanatos m’en avait parlé ! J’adore ce que vous êtes au fait ! Déjouez ainsi les règles tout en existant que partiellement c’est formidable ! J’adore le fait que vous apportiez le chaos que parce que vous existez ! Cela me rappelle un peu l’autre qui a volé la pièce de l’Olympe mais vous avez fait mieux ! Le casque d’Hadès !

-Je suis flatté de plaire à une déesse comme vous, après tout votre pomme d’or était fabuleuse aussi.

-Ah oui ! Mon meilleur coup depuis des années ! Je n’aurais jamais pensé que ça allait apporter autant de chaos mais de voir ces trois mégères se la disputer pour au final se retrouver avec la guerre de Troie pendant 10 ans ! Je n’ai jamais autant ri de ma vie ! Le sang bleu est tellement manipulable !


-Je le conçois mais j’aimerais vous proposez un nouveau coup encore mieux que cette guerre…


-Oh je n’attends que cela mais Zeus m’a interdit de semer le chaos avec la naissance de son fils, je ne dois plus intervenir dans ce monde. Et je reste enfermée ici entourée par ma mère, le chaos de cette pièce est le seul que je peux produire !

-Zeus vous a interdit d’agir directement non ?

-Oui malheureusement.

-Eh bien avec moi vous pourrez agir indirectement…

Elle ouvrait grand ses yeux à ces propos, je me méfiais de cette fille, malgré son apparence elle pouvait être redoutable, Eris était la fille de Nix, la nuit, née du Néant Primordial, et sœur du dieu de la mort et du sommeil. Elles se pliaient aux Olympiens mais semblait être au-dessus d’eux avec sa manière de contrôler les dieux et de les provoquer. Elle se rapprocha un sourire aux lèvres.

-Apporter le chaos ! Je ne demande que cela ! Bon je veux bien mais qui gagnerait vous en échange ?

-Travailler ensemble va me permettre d’atteindre plus rapidement mon plan sur ce monde…

-Humhum, plus de chaos ! Bien je vais vous faire ce plaisir réciproque, ça fait depuis longtemps que j’ai cherché à atteindre ces dieux et j’ai trouvé le moyen parfait ! Un peu de discorde tout à fait mesuré bien entendu ! Si vous agissez pour moi alors il vous faudra un peu d’aide pour votre première tâche !


Sur ces paroles elle se dirigeait vers son miroir fissuré et prononçait des paroles en grec antique, puis un nuage de fumée rouge de velours apparut dans la pièce. Ce qui en sortait était une femme jeune, elle portait des vêtements qui ne couvrait que ses intimités, des cornes de diables rouges et une queue du même style étaient sur son corps aux proportions plus que généreuses. Son regard était des plus pétillants, rien qu’en le regardant je sentais certains frissons dans mon corps bien que je ne ressente d’ordinaire jamais rien en présence d’autres femmes. Non je me laisserais pas berner, il s’agit d’une magie visuelle…

-Je vous présente ma sœur Philotès ! Elle va vous aider pour la première partie du plan que j’ai conçu ! Nous autres enfants de Nix souhaitons notre revanche sur les Olympiens, nous qui sommes relégués au second plan et boudés de par nos attributs !


La pierre commençait à dévaler la colline...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Jeu 12 Jan 2012 - 0:56
    Exploit accompli.

    Alors ! Oui, très bonne idée d'avoir immiscé les dieux ^^, ça en jette pas mal... fallait y penser et c'est vraiment intéressant pour toute la dimension folklorique que ça peut ajouter au conflit ^^.

    Oui bon... Le jeune Hadès est de trop... Bon certes, on est dans un monde où l'Hadès est très Disney et pas du tout fidèle à la mythologie... Néanmoins, même si Hadès n'est pas aussi proche des premières divinités, il reste éternel.

    Bonne recherche, en tout cas... Je trouve quand même dommage que tu n'expliques pas certains termes ou quelques subtilités de la mythologie grecque, Yuko, ça m'a donné un peu l'impression que tu l'écrivais principalement pour toi-même.

    Alors si oui, la recherche et la mythologie, c'est vraiment cool et c'est une super idée... Autant Eris, quoi... Je regrette mais autant la mettre sous des traits de gamine, ça pète, autant en faire ça... C'est pas terrible. Eris est quand même un monstre de haine et de mauvaises pensées. La manipuler ? Attends non... C'est la zizanie qui mène le jeu. Et là, ce côté "Mais quelle bonne idée !", un peu suivante comme ça... Peu inventive.

    Moi le fait qu'il y ait une alliance, je trouve ça cool mais t'aurais pu et tu aurais du montrer pourquoi Eris, c'est la zizanie, la discorde. Là, c'est trop cordial comme discussion.


    Mission normale.
    22 xp, 230 munnies et 3 PS... 1 en dextérité et 2 en défense.


_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Gates Of hell " La porte des Enfers
» Hadès, dieu des enfers. (Terminé)
» Charon, Le Nocher des Enfers
» [entrainement] Porte des enfers , Belios et Thanatos .