La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Jan 2012 - 20:07
    Mila débarqua au Palais des Rêves en titubant légèrement, peu habituée aux voyages interstellaires. Sa première mission au Consulat s'avérait assez difficile, elle était même surprise par son niveau. Au moins, cela signifiait qu'on lui faisait confiance. Il n'empêche qu'elle se voyait mal faire de la chasse aux renards et récupérer un artefact dangereux toute seule... Enfin, elle n'avait pas vraiment le choix, cet Ukiyo n'était pas du genre à discuter. En plus il lui avait donné deux missions du premier coup... Soit le Consulat manquait d'effectif et elle avait peut-être mal choisit son camp, soit le remplaçant de Genesis l'avait prise en grippe.

    La demoiselle sortit de la ville pour se rendre dans la forêt. Elle songeait qu'un renard se planquerait sans doute dans les bois, et quitte à le combattre, autant le faire rapidement. Ce n'était même pas sûr que l'objet recherché soit dans les parages, et, en ce cas, elle ne risquait pas grand chose. Ce genre de lieu ne la rassurait pas, il ne lui rappelait que trop les bois de la Cité du Couchant par lesquels elle s'était enfuie après avoir commis l'irréparable. Milena frissonna à cette pensée et continua son chemin sans plus y penser.

    Bien vite elle arriva au cœur des bois. Il faisait sombre, la nuit commençait déjà à tomber et Mila songeait déjà à repartir lorsqu'elle aperçu une forme colorée un peu plus loin derrière des buissons. Des grognements de contentement s'échappaient de la créature, éveillant ainsi l'intérêt de la jeune consule. Elle s'approcha discrètement, tentant de faire le moins de bruit possible. Mais l'animal semblait avoir l'ouïe fine et la jeune fille fut bien vite repérée. Décidément elle n'était pas faite pour la filature, se disait-elle en songeant au jour où elle avait suivit Hunk dans les rues du Jardin Radieux sans succès.

    La bête sauta par dessus le buisson et lui fit face, les oreilles vibrantes. Mila remarqua qu'elle tenait dans sa patte un étrange objet et ne mit pas longtemps à conclure, vu l'attitude agressive de l'animal, qu'il s'agissait d'un kitsune et de l'artefact qu'elle recherchait. Sentant l'imminence du danger, elle fit un bond en arrière et se concentra rapidement pour déclencher une explosion répondant au doux nom de pression de la rose. La poussière soulevée par l'attaque permit à Mila de prendre le temps nécessaire à son prochain mouvement visant à intenter une douloureuse paralysie sur son ennemi. La consule fit craquer son cou en tournant la tête, les yeux clos, et lorsqu'elle ouvrit à nouveau les yeux, ceux-ci étaient teintés du beau rouge écarlate qui caractérisait l'effort que lui coûtait l'utilisation d'une telle technique. Sans altérer sa concentration, c'est avec une maestria spirituelle que la jeune femme attira vers elle l'appeau du renard.

    Épuisée par l'enchaînement qu'elle venait d'accomplir, Mila ne s'attarda pas et s'éclipsa le plus vite possible du renard encore paralysé. Ses yeux retrouvèrent leur couleur naturelle et, à mesure qu'elle s'éloignait, le renard reprenait du poil de la bête. Si elle était en possession de l'artefact, la jeune femme était dans l'impossibilité la plus totale de continuer l'affrontement. Elle ne pouvait retourner au vaisseau puisque celui-ci ne reviendrait pas avant le lendemain matin et elle n'avait ni les moyens, ni le temps de s'offrir un refuge à l'auberge. Il lui fallait donc courir aussi vite et aussi longtemps qu'elle le pouvait dans l'espoir de semer la créature.

    Elle s'était enfoncée dans les bois et venait de déboucher sur un grand jardin où trônait en son centre une splendide fontaine. Un grognement se fit entendre derrière elle et Mila jeta un coup d’œil sans pour autant s'arrêter. Erreur de débutante qui lui fit heurter une inconnue qui n'avait rien demandé et, dans son élan, entraîna leur chute à toutes deux dans la fontaine. Trempée, épuisée par l'effort et par sa course, Mila avait maintenant affaire à un renard kitsune visiblement déterminé à récupérer son bien et à une jeune fille très en colère.

    La jeune femme soupira. Comment réussissait-elle toujours à se mettre dans des situations aussi inconfortables ?


Dernière édition par Mila Alvera le Dim 5 Fév 2012 - 4:16, édité 1 fois

_______________________________
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 7 Jan 2012 - 18:07
    « Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaooooooooooooooooooon ! Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh ! Je vois la lumière ! »

    Un choc violent, horriblement puissant et terriblement injuste ! Là comme ça, c'est difficile de comprendre ce qui se passe. D'ailleurs, Ariez non plus ne comprenait rien, le chaos le plus total ! Au départ, la princesse s'était juste mis en tête d'aller au Palais des Rêves pour visiter. Elle avait déjà vu le château mais c'est tout ce qu'elle avait vu du monde. Et pourquoi jouait-elle au touriste ? Parce que ce monde lui plaisait bien et l'idée d'en faire un royaume de la Coalition noire ne lui déplaisait pas ! Alden avait capturer et princesse de cœur ici, et avec sa classe et son élégance... Elle le verrait bien à la tête de ce royaume ! Le triste gentleman avait beaucoup fait pour la Coalition... Alice, Cendrillon... Et d'autres choses ! Un monde, il le méritait bien et c'est pour ça que la princesse allait lui offrir !

    Mais là... Après avoir un peu fait le tour du monde, Ariez avait décidé d'aller voir le château. SON futur château ! Et il était toujours aussi beau. Surtout la fontaine, un vrai monument, une œuvre d'art ! Elle trainait un peu autour de la fontaine, prenant même le temps de s'asseoir. Elle n'avait croisé quasiment personne, peut-être que quelque chose les empêchaient de surveiller efficacement le château... Surtout qu'elle n'avait fait aucun effort pour être discrète ! Et pas tellement plus pour se faire voir. Et là... Alors qu'elle flânait près de la fontaine un monstre ! Un horrible criminel sans scrupule à percuter Ariez et l'a poussé dans l'eau... Et en cette période de l'année l'eau était très fraiche ! Le temps de réaliser et la princesse se levât. Tout en restant debout dans la fontaine elle poussât un long cri aigu ! Un sacré cri strident qui fit s'envoler un tas d'oiseau, réveillant toute la nature inquiète. Aussitôt, les yeux rouges de la princesse scrutèrent le monde tout autour d'elle... Et enfin elles se posèrent sur celle qui l'avait fait chuter dans l'eau !

    Ariez était déjà dans une colère noire inimaginable ! Prête à invoquer une armada de monstre bestiaux et féroces pour venir tout casser, que les gens soit fautifs ou non ! Mais l'invocatrice n'y pensait plus, elle ne voyait que le coupable... LA coupable ! Une femme qui en plus d'avoir ruiner son maquillage et ses vêtements... C'était une vraie beauté ! Belle, même mouillée, un corps parfait et de sacré forme... Rien n'aurait put la mettre plus en colère. Un simple regard et sur elle et la boss de la Coalition avait la rage ! Pourquoi ? Pourquoi elle était pas aussi belle ?! Aaaaaaaaaaaargh ! Elle va payé pour l'avoir fait tombée dans la fontaine !

    Cette dernière était toujours dans la fontaine et venait juste de commencer à se lever... C'était sans compter Ariez ! Bien décidée à se faire rembourser, à la faire payer et surtout à se venger... Elle se posât juste face à elle et se penchât pour mieux lui hurler dessus. Sourcils froncés, regard noir et le regard plein de haine...

    « NAN MAIS ÇA VA PAS ?! TU PEUX PAS REGARDER OU TU VAS AVANT D'Y ALLER ? ESPÈRES PAS T'EN SORTIR COMME ÇÀ SURTOUT ! AAAAAARGH ! »

    Loin de cette scène mais en même temps si proche, un kitsune observait la scène d'un air malicieux. Bien dissimulé au cœur d'un buisson, il guettait le bon moment pour les attaquer. Et le bon moment n'allait pas tarder à arriver ! Quand à Ariez, elle n'avait pas attendu une seule seconde avant de hurler sur Mila, débitant un flot de proche du plus profond de sa gorge.

    « DE TOUTE FAÇON JE M'EN FICHE ! TU VAS ME REPAYER UNE ROBE ET JE ME FICHE QUE TU SOIS PAUVRE ! »
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 7 Jan 2012 - 20:08
    Mila était étourdie par sa chute et par les cris de la harpie qui se tenait près d'elle. Comment une aussi petite personne pouvait faire autant de bruit ? Malgré les menaces que proférait l'inconnue, la jeune consule réussit à se concentrer pour se relever. Ignorant cette femme au physique étrange, elle enjamba maladroitement le rebord de la fontaine, serrant contre elle l'appeau du renard. Prudente, elle le glissa sous sa tenue, dans le repli de son soutien-gorge. Alors que celle qu'elle avait renversé continuait de vociférer, Mila lui jeta un regard de glace.

    « On règlera les comptes plus tard. Laisse-moi passer. »

    Elle bouscula un peu la jeune fille et s'avança, dégoulinante d'eau et frigorifiée, dans la cour du Palais. N'ayant pas le temps d'admirer la beauté des lieux, elle se contenta de scruter les alentours à la recherche du kitsune. Trop perturbée par le froid qui glaçait ses os, Mila ne remarqua pas l’œil attentif du renard dans les buissons. Elle se retourna alors vers la singulière demoiselle dont les cris avaient redoublés à mesure qu'elle l'ignorait.

    « Bon écoute, je suis réglo, je paierais mes dettes. Mais maintenant il faut que tu t'en ailles si tu ne veux pas finir en charpie dévorée par une sorte de renard mutant. » Ce n'était pas dans ses habitudes de s'adresser à quelqu'un de cette manière, mais non seulement elle était de mauvaise humeur mais en plus elle était angoissée. Encore une fois, elle n'était pas en forme, elle ne voyait vraiment pas ses limites... Ce qui était vraiment dangereux.

    La jeune femme devant elle s'apprêtait à répondre - et peut-être l'avait-elle fait, Mila n'en avait aucune idée - quand le kitsune surgit par derrière et se jeta sur elle, toutes griffes dehors. La consule novice essuya l'attaque de plein fouet et s'écroula une nouvelle fois sur l'inconnue dont l'énervement redoubla. Elle s'appuya sur les épaules de celle-ci et effectua une glissade suivit d'un repli afin de gagner du temps. Essoufflée mais hors de danger pour quelques secondes, Mila se concentra sur ce qu'elle désirait : étrangler cette satanée bestiole. Contre toute attente, dans une poussée vicieuse, ses cheveux d'ébène s'allongèrent pour s'enrouler autour du cou du renard.

    Surprise, Mila relâcha un instant sa concentration, ce qui suffit à l'animal pour se libérer des entraves capillaires qui l'empêchait de se jeter sur la brunette. Elle devait s'enfuir, esquiver, mais comment ? La faiblesse de Mila résidait non seulement dans sa faible constitution, mais également dans le fait qu'elle ne connaissait pas l'étendue de ses pouvoirs ni ses limites ! C'est pourquoi elle ne comprit pas comment elle s'était mis à léviter simplement en se concentrant pour éviter une attaque. Mais cette fois, la jeune femme ne se laissa pas déstabiliser et tenta de s'éloigner par une glissade aérienne qui se termina par un dérapage au sol - ce qui n'était pas vraiment l'effet voulu.

    Elle essuya de sa main le sang qui coulait de sa joue et se releva maladroitement en trébuchant avant de se mettre à courir le plus vite possible autour de la fontaine. Après une roulade qui lui permit de se retrouver face à son adversaire après un dérapage, la consule concentra toute son énergie pour lancer une onde de choc sur le renard qui assomma la bête. Mila, qui était étalée sur le sol le buste relevé, saisit son Desert Eagle et vida son chargeur.

    Malheureusement pour elle, cette créature avait plus d'un tour dans son sac et matérialisa un bouclier magique qui dévia la plupart des balles. Reculant sans quitter le sol, Mila se retourna sur les genoux pour se relever tant bien que mal et se remettre à courir. Le souffle court, elle jetait de tant à autre un coup d’œil derrière elle afin de vérifier où se trouvait son ennemi. Plus rapide qu'elle, il la rattrapait lentement mais sûrement.


    « Si seulement je pouvais voler ! » songeait-elle.

    Alors qu'elle courrait droit devant elle, ayant pratiquement fait le tour de la fontaine, un sceau se matérialisa devant elle, l'arrêtant net. C'était comme si Mila sentait son cœur s'embraser alors qu'une douce torpeur envahissait tout son être... Et soudain, une gigantesque créature ailée surgit du sceau dans un éclat lumineux qui éblouit la jeune femme. Elle hurla face à cette apparition et paniqua, prise entre deux feux. Le kitsune, effrayé par la créature, restait à distance prêt à bondir si elle s'approchait un peu trop près. Le monstre ailé, quant à lui, semblait vouloir la dévorer puisqu'il s'approchait d'elle en claquant du bec.

    Alors qu'elle ne cessait de tourner la tête d'un côté puis de l'autre en proie à une angoisse furieuse, elle se retrouva nez à nez avec ce qui semblait être un dragon, ou un oiseau... Impossible de savoir. La tête de la créature ne cessait de remuer en la fixant. Il s'approcha d'elle et lova sa tête dans le cou de la jeune femme, tétanisée. Mais au contact de la créature, la peur la quitta. Cet étrange... animal ... semblait répondre à ses ordres. Elle tourna autour d'elle, subjuguée, et finit par tenter un mouvement audacieux.

    Mila grimpa sur la chimère et celle-ci s'envola, son invokeur agrippé à son dos. Ensemble, ils fondirent sur le renard qui limita la casse en s'aplatissant contre le sol. Grisée, la jolie brune ne pu retenir un rire jovial. Elle volait...

_______________________________
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 17 Jan 2012 - 21:55
    « Je hais cette fille... » lançât la princesse, tout bas, pour elle même...

    Elle était belle, magnifiquement belle. Beaucoup plus qu'Ariez, même en étant tombé dans l'eau. Cette gourgandine a fait tomber la jeune fille dans la fontaine ! Elle l'a snob... Et maintenant elle se permet d'invoquer une chimère ?! Invoquer des chimères, c'est une des rares choses que notre princesse pensait encore avoir en plus de cette inconnue mais... Non, elle aussi pouvait utiliser les énergies mystiques de la symbiose. Valefore... La princesse connaissait cette oiseau ! L'invoquer, elle le pourrait surement mais franchement... Cette hybride entre le lézard volant et le coq, elle n'en a jamais voulu. Aux yeux de la princesse il semblait si... laid, disgracieux et en désaccord total avec le sens esthétique d'Ariez ! Valfore était moche et la princesse l'a toujours pensé mais ça... C'était avant. N'en ayant jamais voulu, voir la jeune femme chevauchait cette chimère en lâchant un magnifique rire joviale, si cristallin... C'est comme si, comme si... Comme si voir cette magnifique plante sur la chimère avait rendue cette dernière belle, intrigante, mystique et attirante ! Et peut-être que sur Valefore, Ariez deviendrait la plus belle princesse du monde, plus belle encore que ces sales princesses de cœurs !

    La princesse avait le regard rivé sur la chimères, les yeux pleins d'étoiles ! Puis son regard s'attristât un instant... Elle tâtonna l'espace vide au-dessus de sa tête pour vérifier que sa couronne était toujours là et lorsqu'elle posât enfin ses minimes dessus, ses sourcils se froncèrent... D'un claquement de doigt distant et froid, elle fit apparaitre un sceptre royale dans un flash de lumière violacée.
    On fond d'elle, au plus profond de son cœur, Ariez avait mal... Voir que cette fille avait ce qu'elle n'avait pas lui faisait mal... Combien d'homme l'aimaient, elle ? Valefore appréciait-elle son invocatrice... ? Non, décidément, entre ça, son corps et l'horrible coup de la fontaine... S'en était trop....

    Le ciel s'obscurcissait de nuages blancs qui virèrent lentement au noir orageux, au fur et à mesure que le visage de la princesse s'obscurcissait... Son sceptre tournoyât quelques instants entre ses mains alors que dans le même moment, un halo de lumière perçait le ciel pour venir illuminer la grande princesse de l'envie... Bahamut, c'était son dernier recours quand elle se sentait perdue, en danger... Et oui, cette fille l'a faisait se sentir en danger, comme une sale impression gravé dans un coin de sa tête et à chaque fois, bien qu'on ne puisse entendre ses si silencieux murmures, elle disait toujours la même chose...

    « Bahamut, viens... Je t'en supplie... » murmurât-elle à la seule invocation qu'elle n'est jamais bien considérée...

    Et comme à chaque, comme à la toute première fois, Bahamut fendit le ciel, laissant derrière une trainée de vent si puissante qu'elle en dissipât tout les nuages noirs du ciel. L'impact qui suivit son atterrissage fut d'une violence inouïe, comme à chaque fois... A tel point qu'Ariez en reculât de quelques pas, manquant de tomber alors qu'elle plaçait ses mains devant ses yeux pour éviter de recevoir des poussières dans l'œil, comme à chaque fois... Et comme à chaque fois que Bahamut débarque après l'appel de la jeune fille, cette dernière ferait une massacre... Tout simplement car, comme à chaque fois, Bahamut satisfait tous les caprices d'Ariez sans que rien n'y personne ne puisse l'arrêter.
    Le Château de la Bête en ai la preuve... Son rôle de Boss de la Coalition en est la preuve... Et le fait que Bahamut soit là, comme à chaque fois, en ai bel et bien la preuve irréfutable.

    Ariez usât de lévitation pour venir se placer sur le dos du roi des dragons, s'agrippant aussi fermement que sa force ne lui permettait à lui. Et il s'avançât vers Valefore... D'un pas lent et puissant, toisant la chimère aérienne de son regard royale. Puis il déployât ses ailes en grand alors que Valefore en fit de même. Les deux invocations se toisait, se fixait, se jaugeait. Bahamut le faisait d'un regard supérieur... Tout comme Ariez, qui regardait l'inconnue d'un air supérieur ou plutôt essayait car son regard l'a trahissait... Ariez regardait la femme en face d'elle depuis le bas et ce alors qu'elle était à la même hauteur. La fusillant du regard !

    « Je te hais, tu ne sais pas à quel point je te deteste... »

    Tellement concentré sur cette fille et la haine qu'elle éprouvait pour elle... Ariez en perdit le contrôle de son invocation, sa symbiose s'échappant sans qu'elle ne puisse, ne veuille ou ne pense à la retenir... Et c'est pour cela que Bahamut était venu défier Valefore sans qu'Ariez ne lui ordonne où ne lui donne l'autorisation de le faire... Puis enfin, le dragon donnât un coup de patte à son rival chimérique.

    Ce n'était pas un coup violent, c'était plus comme... Une claque.
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 30 Jan 2012 - 20:32
    Mila porta la main à sa joue, sans comprendre pourquoi une vive douleur l'atteignait alors qu'elle n'avait pas été touchée par le coup du gigantesque dragon qui se tenait devant elle. La jeune femme n'avait pu retenir un cri de surprise et de frayeur en voyant cette immense créature se dresser dans les airs, mais la présence de la chimère contre elle l'avait rassuré.

    La demoiselle qu'elle avait renversé plus tôt se tenait droite, fière, sur sa monture chimérique. Retenant visiblement un flot d'injures, elle se contenta de lui exprimer sa haine. Comment pouvait-elle la détester sans la connaître ? Du point de vue de la consule, cette fille cherchait la bagarre... Et Mila n'avait pas envie de se plier aux exigences de cette enfant capricieuse. Enfant, du moins c'est ce qu'elle croyait, son apparence paraissant infantile aux premiers abords, mais en observant son visage, ses cheveux et ses yeux d'une couleur inhabituelle, ses attitudes, ses vêtements... Cette inconnue devait avoir environ le même âge qu'elle, après réflexion.

    Ignorant l'humiliation infligée par la créature en face d'elle - malgré les piaffements de Valefore qui, elle le sentait, était loin d'avoir apprécié cette claque - la consule regarda en contrebas, cherchant à distinguer le kitsune parmi les décombres laissées par le décollage du dragon. Elle ne voyait rien. Soit le renard s'était enfuit, soit il avait périt. Dans les deux cas, tant qu'elle conservait l'appeau du renard, ce n'était plus son problème.

    Non, son problème le plus pressant avait un nom, et elle ne le connaissait pas.

    « Qui es tu ? » demanda-t-elle avec simplicité, sans chercher à enrober ses questions. « Je suis Camilla. » fit-elle, songeant qu'elle aurait sûrement plus de facilité à lui adresser la parole en apprenant son nom.

    « Je suis navrée pour ta tenue... Je t'en rachèterais une autre. Ca te va ? En attendant... Peut-être pourrais-tu me dire ce que sont ces créatures ? Tu semble si bien les connaître... C'est impressionnant, vraiment ! » Mila s'était exprimée sur un ton nonchalant, presque enjoué. Elle était sincère, la maîtrise avec laquelle l'inconnue avait contrôlé sa créature la charmait et l'intriguait. La consule aurait voulu en savoir plus, comprendre le fonctionnement étrange de ce lien qu'elle sentait entre elle et la chimère sans pour autant l'avoir voulu...

    Doucement, Valefore se posa au sol dans une bourrasque de vent à l'impact. Mila ne souhaitait pas quitter l'oiseau-dragon, mais elle sentait ses forces diminuer et ne valait-il pas mieux le laisser partir maintenant pour le retrouver un jour prochain plutôt que d'épuiser ses forces et de finir encore en victime de l'histoire ? La consule secoua la tête et, d'instinct, sans trop savoir comment, libéra Valefore de son devoir près d'elle.

    Elle regarda autour d'elle, la place du Château était ravagée... Le bref combat qu'elle avait livré contre le kitsune n'y était pour rien ou si peu, il s'agissait bien des envols et atterrissages des chimères...
    « Quel bazar... Je crois qu'il vaut mieux qu'on ne traîne pas... Tu as l'air de connaître les environs, on marche un peu ? » Mila savait à quel point sa réaction pouvait sembler surprenante, la jeune inconnue l'insultait pratiquement et elle, tout sourire, de lui répondre poliment et de l'inviter à faire un tour... Mais Mila était intriguée, et sa curiosité l'emporterait toujours sur tous les sentiments de colère qu'elle pourrait éprouver. Elle ressentait chez cette fille quelque chose de particulier, de profond. La jeune femme aurait donné n'importe quoi pour découvrir ce qu'elle cachait, à cet instant, c'est ce qu'elle désirait le plus au monde...

    « Et puis... Je te dois une robe non ? » dit-elle avec un grand sourire chaleureux, et, à sa propre surprise, sincère.

_______________________________
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Mar 2012 - 17:49
    Bahamut se posât délicatement au sol, son poids réussissant tout de même à faire trembler un tant soit peu le sol... Ariez descendit majestueusement. Posât un regard méprisant sur Camilla et fermât les yeux, feignant un air calme et détendue. Camilla n'est qu'une sale garce prétentieuse... Et si la princesse voulait toujours défiguré son si jolie visage, elle avait toujours une robe à se faire rembourser... Et l'envie n'aura satisfaction qu'une fois la plus belle des robes de tous ce monde lui aura été offerte !

    Mais quelque chose l'a énerver plus que tout... Comment ça elle ne savait pas qui elle était ?! COMMENT CA ?! De quoi améliorer l'humeur massacrante de la jeune femme... Cette dernière a des mondes à elle, est la seule à pouvoir invoquer Bahamut, est à la tête d'un groupe craint de tous, l'ennemi public numéro un dans l'univers... C'était quoi cette paysanne ?! Elle vivait surement dans le coin le plus paumé du monde... Beurk ! La plèbe ! Le bas-peuple ! Elle n'aura surement pas assez d'argent ! Minable...

    « Je suis la princesse Ariez. Boss de la Coalition Noir ! Maitresse incontestée du Royaume de la Coalition ! La seule au monde à pouvoir invoquer Bahamut le Roi des Dragons ! La plus grande invocatrice du monde ! La Princesse de l'envie et un jour de l'univers ! Dégoutée de t'avoir rencontré Camilla ! Dépêches-toi d'acheter ma robe que je puisse vite ne plus te voir ! »

    Puis Ariez se souvint de l'admiration qu'avait Camilla devant ses talents d'invocatrice... La princesse aussi avait de l'admiration pour elle et lui aurait bien demandé des conseils, des astuces mais... Non ! Elle ne pouvait pas c'était trop gênant ! La princesse se mit à regarder le sol, ses joues rougissantes et son visage affichant un air boudeur... Et elle pressât le pas pour être devant Camilla ! C'est elle qui suit la Princesse et non l'inverse ! Argh elle ne supportait pas cette fille... Elle en était jalouse et quand on jalouse quelqu'un on le hait mais...
    On l'admire avant tout. Et comment elle pouvait l'admirer sans la connaitre ?! Ça l'énervait plus que tout à s'en arracher les cheveux ! Mais... Un effort, elle le ferait cet effort...

    Bell a intérêt à le mériter !

    « Écoutes moi bien parce que je te le redirais pas paysanne ! »

    Et elle fit volte-face se retournant vivement ! Fixant Camilla d'un regard colérique, une lueur de défi dans le regard ! Son regard fuyait l'espace d'un instant... Alors elle allait tout lui dire rapidement en la méprisant comme ça elle verrat pas que Ariez au fond d'elle ne lui donne pas d'ordre... Car au fond d'elle et de son cœur elle se met à genou et lui supplie...

    Ariez est belle, mais elle ne l'est que camouflé derrière le maquillage et ses vêtements... Cette fille lui doit bien ça... Car Camilla a le don de faire se sentir la princesse laide.

    «Tu es une invocatrice à deux munie alors que moi je suis la maitresse incontestée de la symbiose dans l'univers et tu me faits pitiée d'avoir autant de mal à maitriser une chimère aussi faible que Valéfore... Donc je veux bien te donner des cours et tu m'en donneras en échange !

    ...

    Apprends-moi à être séduisante... »


    Et plus Ariez l'a regardait plus elle doutait qu'elle accepte. Elle l'imaginait... Non elle l'entendait se moquer d'elle dans sa tête de cruche paysanne ! Comment ose-t-elle ? GOURGANDINE ! Reprenant sa voix aigu et désagréable des grandes crises...

    « ET NE RIGOLES PAS OU BAHAMUT REVIENS TE REFAIRE LE PORTRAIT ! »
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Mar 2012 - 1:52
    « Écoutes moi bien parce que je te le redirais pas paysanne ! Tu es une invocatrice à deux munnies alors que moi je suis la maitresse incontestée de la symbiose dans l'univers et tu me faits pitiée d'avoir autant de mal à maitriser une chimère aussi faible que Valéfore... Donc je veux bien te donner des cours et tu m'en donneras en échange ! »

    Mila ouvrit de grands yeux devant le flot d'informations qui se déversait de la bouche de la jeune fille. Elle avait déjà entendu parler d'Ariez et de la Coalition Noire. Mais tout ce qu'elle avait appris, elle le tenait de Hunk, et il n'était franchement pas du genre à parler de ses employeurs... La passionnée était si excitée à l'idée d'en savoir plus qu'elle ne releva même pas les insultes de son interlocutrice ! Qui plus est, elle lui proposait de l'aider à contrôler sa chimère... Une véritable aubaine.

    Mais la jeune femme s'était figée, une fugace expression de tristesse traversant son visage.
    « Apprends-moi à être séduisante... » dit-elle à voix basse, presque dans un murmure. Ses yeux rougeoyants semblaient la supplier d'accepter son offre. Loin de l'enfant capricieuse qui s'était acharnée sur elle plus tôt, Ariez semblait avoir ouvert son cœur et cette sincérité émouvait profondément Mila.

    L'honnêteté était une chose rare, précieuse, et si la passionnée chérissait cette qualité, elle savait qu'elle ne la possédait pas. La pureté d'une telle demande finit de conquérir la jeune femme qui n'aurait rien pu lui refuser.

    « ET NE RIGOLES PAS OU BAHAMUT REVIENS TE REFAIRE LE PORTRAIT ! »

    Mila s'approcha d'elle et lui sourit. Elle ne comprenait pas pourquoi cette furie hystérique la touchait autant, mais elle brûlait d'en savoir plus, il n'y avait aucune pitié dans sa réponse.
    « Je vais commencer par payer ma dette, et ensuite, si tu veux, tu m'en dirais plus. » fit-elle avec un sourire. Sentant chez Ariez une certaine incertitude, elle ajouta à voix basse avec un clin d'oeil. « Ça veut dire oui. »

    Les deux jeunes femmes quittèrent la place ravagée pour se diriger vers la ville. Après quelques minutes, Mila soupira.
    « Il est tard... Les boutiques risquent d'être fermées à cette heure-ci. Peut-être devrions-nous trouver un endroit où passer la nuit et voir ça demain ? »

    Devant le regard furieux que lui lança la jeune femme, Mila haussa les sourcils, amusée.
    « Tu pourras me dire ce que tu veux savoir... Et peut-être pourquoi tu as besoin de ça. » ajouta-t-elle d'un air malicieux mais sincèrement intéressé. Elle veillait à ne pas prononcer des mots qui pourraient offusquer sa nouvelle connaissance... Mila était bien trop curieuse pour risquer de la froisser.

_______________________________
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 6 Oct 2012 - 11:04
    Ariez avait du mal à comprendre, partagé entre la surprise et le choc ! Vous savez, quand on est une personne aussi importante qu'Ariez on a généralement droit à des réactions extrêmes de la part des gens, de l'adoration ou la plus grande des craintes. On veut autant la servir que la tuer mais elle... Se comportait normalement, alors que leur rencontre était tout sauf normal. La princesse croisât les bras et détournât le regard, l'air gêné. La gène... Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressentit ça. Personne n'aime être gêné et sa seigneurie Ibel ne fait pas exception ! Cette journée n'avait pas été différente des autres, en fait. Enfin le fait est que...
    Camilia a fait ce que peu de personne sont capables. Elle est passé outre l'excentricité de la jeune femme. Car après tout... Aussi dangereuse, machiavélique, géniale et sublime soit-elle une fille n'en reste pas moins... Une fille. Pourquoi avait-elle peur de lui dire ? Si jamais sa réaction ne lui convenait pas elle n'aurait qu'à la tuer !

    Mais c'est ca le truc... Elle ne voulait lui faire aucun mal, elle voyait quelqu'un capable de... de... l'aider !

    « Je crois qu'au fond je le déteste au fond... Je veux l'effacer... »

    Elle en avait marre de Bell... Marre de lui et de ses fuites incessantes, marre qu'il titille sans cesse la jalousie sans s'en rendre compte et ne fasse rien contre... Lorsqu'il l'a regardait elle se sentait plus magnifique que jamais mais... Aussi magnifique qu'elle soit ca ne suffisait pas.

    « C'est un radin, un pervers et un coureur invétéré ! C'est à peine si j'arrive à le faire obéir alors qu'il est dans mon groupe tu te rends compte ?!? En plus il... C'est un ex-mercenaire et je suis en guerre contre eux ! Et tu sais pourquoi il est dans mon groupe... ? Juste parce que la Coalition Noir est rempli de jolies femmes !!! »


    Ariez parlait avec hargne et rage. Elle était en colère, elle le détestait !!! Mais... Tous ce qu'elle venait de dire de lui, toutes ces critiques... S'il n'était pas tout ça, elle n'en aurait rien à faire. La Princesse l'aime ! Et c'est pour ça qu'elle le hait...

    « Puis il y a cette *@)?^£ avec qui il traine ! Lucifer je crois... Il couche avec son invocation !!! »

    Celle-là... Mon dieu qu'elle chance a-t-elle d'être une invocation...

    « Il me fait penser à un nuage... Quoique je fasse j'arrive pas à le retenir, il bouge tout le temps, vagabonde et je n'arrive juste pas à le retenir... Je continue de courir, de courir mais rien ne marche... J'arrive pas à m'en éloigner... Tu te crois que je devrais l'enfermer dans mes cachots... ? »
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 21 Oct 2012 - 3:07
    La situation était curieuse à n'en pas douter, cette jeune femme ne connaissait pas Mila et pourtant elle se confiait à elle. Ariez ne ressemblait pas à la description que Hunk avait fait d'elle, aussi brève soit elle. Elle avait l'air fragile, blessé. Et si Mila se montrait aussi... douce, c'était parce qu'elle était sensible à sa douleur. Ariez se sentait rejetée, et Milena connaissait bien ce sentiment.

    « Une autre femme... » La brunette écarta les bras en souriant. « Mais on peut régler ça facilement ! Un peu de séduction, une jolie robe, et du charme... Et il te tombera dans les bras ! » Elle croisa les bras d'un air enjoué. « Et puisque je t'en dois une... Demain nous trouverons une robe qui fera de toi une femme fatale ! » Mila lui lança un clin d'oeil. « On est d'accord ? » Une fine pluie commençait à tomber et le vent d'hiver la glaçait. « En attendant, il faut qu'on trouve un abri pour la nuit. Il y a un bar dans le coin ? » dit-elle en frissonnant.

    Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers le village après que Mila ait dissuadé sa compagne d'y aller à dos de chimère... La brunette préférait une arrivée discrète plutôt qu'en fanfare ce qui entraîna de vives protestations de la dirigeante de la Coalition. Loin de la déranger, écouter Ariez râler sur la durée du trajet la remplissait de joie. Pour la première fois depuis qu'elle avait quitté Hunk, Mila ne se sentait pas seule, et Ariez aurait pu s'indigner davantage que cela ne l'aurait pas dérangé. Quelque part, même si elle refusait de se faire de fausses idées, la brunette avait espoir de voir la princesse devenir son amie. C'était un souhait puéril, ridicule même... Mais quand on a tout perdu, on se met à espérer pour les moindres petites choses...

    Elles arrivèrent enfin devant une auberge simple mais à l'aspect correct. Mila se tourna vers la jeune femme, et présenta le bâtiment de la main. « Qu'en penses-tu ? »

_______________________________
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Nov 2012 - 16:31
    « J'en pense que... »

    Ariez regardât Camilla quelques instants et vit qu'en réalité... C'était elle qui l'a regardait ! La princesse pensait que cette auberge était bonne à raser et qu'on dormait beaucoup mieux dans son Château, même ses cachots étaient mieux ! Mais sa nouvelle amie la suppliait du regard, elle l'a suppliait d'essayer au moins et de ne pas faire de scène ! Allez... Après tout, qui aurait cru qu'Ariez serait boss de la Coalition ? Peut-être que cette auberge finalement serait pas si mal que ça... ? La Princesse enviait les gens qui n'ont pas connu ce qui se fait de mieux et se contente d'auberge comme ça... La princesse ne dormirait pas ici en tout cas !

    « J'en pense que cette auberge est naze et que même mes cachots sont mieux, mais bref... »

    Au moins on ne peut lui enlever, Ariez a autant de caractère que de franchise ! La vie bâtait son plein à l'intérieur, les serveuses dansaient de table en table plateau à la mains alors que le tenancier depuis le comptoir, surveillait tout ce qui passe d'un œil sévère. Puis sont entrés les deux femmes et instantanément, tout les regards ont convergé vers elles, c'était magnétique ! Ça change des paysannes faut dire... Ça ne dérangeait pas particulièrement Ariez, elle a l'habitude que tout le monde la regarde ! Mais en fait, et la triste vérité n'a pas tardé à lui sauter aux yeux... C'est Camilla qu'on regardait ! Ariez croisât les bras, jetant un regard noir sous un air boudeur à sa compère. Maudit soit-elle ! Cette auberge était nulle de toute façon, rempli de paysans, de plouc et il y avait même une mouche ! Vous vous rendez compte ?! Toujours aussi boudeuse elle allât s'asseoir à une chaise, sans s'apercevoir que des gens était déjà assis à la table. Se rendant finalement compte que d'autres personnes étaient assis à la table elle les regardât d'un air indigné !

    « Vous pourriez quand même allez là où il n'y a personne ! Bande de gueux sans éducation ! Vous me saoulez tous, j'en ai marre ! »

    Ariez partit en trombe vers le comptoir avant de se placer sur celui-ci. Personne ici ne connait Ariez... Mais ce n'est pas grave car tout le monde se contrefout d'elle ! Ce que les gens veulent c'est du spectacle, ce que les gens veulent c'est de l'incroyable, de l'extraordinaire, du superlatif... Les gens veulent uniquement voir la Princesse Ibel ! Et si c'est la Boss de la Coalition Noire qu'ils veulent... Ils l'auront ! Un groupe comme ça c'est beaucoup de pression et sur ce Piédestal où elle dominait toute l'assemblée, elle allait décompresser façon Consulat, un petit clin d'œil au Consulat... Elle allait faire son show ! Car après tout, sans Ariez... Qui s'intéresserait à ce qui se passe dans cette minable petite auberge ?! Le monde serait si vide sans Airez... Qu'on l'aime qu'on l'a haïsse... Mais par pitié qu'on la connaisse !

    « Je me présente, Ariez Ibel princesse sublime et puissante de la Coalition Noire ! Et attention cette annonce est importante ! La Coalition débarque, dites-le à quelqu'un !

    Alors les autres groupes ne veulent pas nous laisser être ? Laissez moi voir... Ils essayent de me faire disparaitre... Mais ca serait si vide sans moi ! Va te faire voir Cissneï !!!

    Je vais vous aidez à faire bougez les choses, c'est un boulot qui me convient de répandre le chaos alors suivez-moi !

    Chut...

    Sentez la tension dès que quelqu'un fait allusion à moi ! Je suis la pire chose depuis Ansem ! Je me fout des ténèbres ou de la lumière tant que ca me permet de vous piétiner ! C'est un concept qui marche, mon groupe se remplit à vue d'oeil...

    Soyez assimilé ou exterminer ! »


    Le silence triste et froid... Que quelqu'un hurle, adule ou insulte Ariez... Qu'on la frappe, lui saute au cou mais par pitié... Que quelqu'un réagisse...
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 9 Nov 2012 - 20:45
    Mila regarda Ariez, les yeux écarquillés. Elle était partagée entre le choc de voir tant de colère et de haine dans ses paroles... Et une terrible envie d'éclater de rire. Alors qu'un silence angoissé planait dans l'auberge, la jeune femme ne savait pas vraiment comment réagir. Elle croisa les bras, les sourcils froncés avant de hausser les épaules et de s'approcher du comptoir à son tour.

    « Je voudrais un verre de vin rouge, s'il vous plaît. » demanda-t-elle à l'aubergiste décontenancé. Mila s'accouda sur le comptoir et lui lança un sourire ravageur... « Je suis avec elle ! » s'écria-t-elle d'un air enjoué. Elle se tourna vers Ariez et lui pris le bras pour l'entraîner à sa suite. « Allez viens, Princesse. » dit-elle avec une pointe d'amusement, assez pour lui montrer que son petit numéro ne marcherait pas sur elle... Sans pour autant qu'elle se sente agressée par sa moquerie.

    Comme par magie, la table qu'avait choisi la jeune femme s'était libérée et elles purent s'y installer tranquillement. Mila était un peu gênée à vrai dire, elle préférait faire dans le discret, vu son passé... Il valait mieux. Mais Ariez avait besoin de s'imposer, elle semblait vivre de cette théâtralité. Et, quelque part, la consule novice était séduite par ce besoin d'attention. Elle regardait cette fille, cette femme... Terriblement intriguée.

    « Chaque coeur a ses faiblesses, Ariez... » Elle prit une gorgée de vin, un petit sourire au coin des lèvres. « Trouve celles de celui que tu aimes... » Mila lui sourit franchement, l'air déterminé. « Et tu en sera le maître. »

    Elle s'enfonça dans le dossier de sa chaise avec l'envie de fumer une cigarette. Au fond, Mila était jalouse d'Ariez... Même si celui qu'elle aimait n'était pas dans ses bras, son coeur avait le mérite de battre pour quelqu'un. La jeune femme se sentait tellement vide, tellement seule... Cette rencontre incongrue était une bénédiction, et si Mila ne pouvait trouver l'amour - ce dont elle était persuadée - elle pouvait aider Ariez et son amant à être réunis ! Et tandis qu'elle observait cette femme aussi fragile qu'imposante devant elle, Milena songeait qu'elle ferait tout pour cela.

_______________________________
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 4 Jan 2013 - 19:38
    « Viens ! »

    Ariez se ruât sur Mila, comme si elle l'attaquait ! Ce n'est pas tout à fait faux, d'ailleurs. Sans lui demander son avis, sans la ménager elle l'attrapât par le poignet... Ce devait être la main au départ, mais dans sa précipitation la princesse ne réussit pas à viser, et donc... Ce fut le poignet ! Sans ménagement aucun, elle tirât la belle et jeune femme avec elle... Ou plutôt, cette dernière se laissait emporter dans ce nouveau délire royalesque. Les deux filles sortirent donc de l'auberge, qui soit dit en passant est toujours aussi miteuse, laissant béat d'admiration tous les clients, le barman, les serveuses et même les chaises qui tous se demandant avec leurs grands yeux de merlans frits... Mais bon de dieu qui sont ces filles ?! Ariez ne savait pas, ne savait plus ! Il s'en était passé des choses, quand même. En peu de temps d'ailleurs.

    Une fois dehors, Ariez lâchât son amie et se contentant de respirer l'air dehors. Il faisait lourd, l'air était humide. C'était une étrange chaleur, comme de l'eau chaude qui coule en cascade sous la douche... En fermant les yeux, elle se rendit compte qu'elle était bien sous la douche ! Il pleuvait, mais ca allait, ce n'était pas si désagréable que ça. Un peu de soleil n'aurait pas été de refus mais dans la vie on a pas tout ce qu'on veut ! Enfin si... La princesse a ce qu'elle veut... Il lui suffirait d'invoquer Bahamut, de le faire s'envoler puis battre des ailes pour chasser tous ses nuages noirs et orageux. Et un jour... Mila saura faire pareil !

    « Chaque cœur à sa faiblesse... Chaque invocateur à façon de demander un service ! Trouves la tienne et tu seras une véritable invocatrice ! Viens au Château de L'Envie un jour, on prendra la thé ! »
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
555/550  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 13 Jan 2013 - 23:30
    « Chaque cœur à sa faiblesse... Chaque invocateur à façon de demander un service ! Trouves la tienne et tu seras une véritable invocatrice ! Viens au Château de L'Envie un jour, on prendra la thé ! » s'écria Ariez avant de s'envoler sur les ailes de son immense chimère, Bahamut, loin au-delà de la forêt, après l'avoir entraînée dehors sans qu'elle ne comprenne quoi que ce soit.

    Mila observa la jeune femme disparaître, grimaçant légèrement à cause de la pluie. Surprise mais ravie par l'invitation d'Ariez, la brunette était surtout intriguée par ses recommandations. Invoquer une chimère demande du cœur... Elle en avait à revendre. Décidant d'appliquer scrupuleusement et immédiatement les conseils de la princesse, Mila fit quelques pas et ferma les yeux.

    Elle pensa à l'oiseau, à la liberté qu'il lui inspirait. Au frisson qu'elle avait ressenti lorsqu'elle l'avait chevauché. A la tendresse dont la chimère avait fait preuve lorsqu'elle l'avait protégée. Un sourire illumina le visage de la passionnée, et une sensation de profonde sérénité l'envahit... Elle se sentait en sécurité, forte... Libre. La main sur le cœur, elle ouvrit les yeux et une unique larme roula sur sa joue alors qu'un sceau violacé éclaira le ciel. Dans un grondement de tonnerre, l'oiseau majestueux déchira les nuages et plongea vers elle pour se poser près d'elle, créant une bourrasque autour d'eux. La chimère déploya ses ailes et forma un dôme au-dessus de la jeune femme, la protégeant de la pluie. Elle allongea le cou vers le ciel et poussa un hurlement qui dégagea les nuages, laissant place à un soleil timide.

    « Valefore... » murmura-t-elle doucement, observant l'arc-en-ciel qui se dessinait dans le ciel.

_______________________________
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1124/500  (1124/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 14 Jan 2013 - 1:10
    Mission accomplie...

    Au début, j'adorais. Sincèrement, je trouvais le rp génial, l'idée terrible... Pour preuve, je me suis décidé à le suivre dès que j'ai lu le... deuxième ou troisième rp.

    Je me suis vraiment dit "Ca c'est un rp intéressant."

    Ariez est drôle, Mila est plaisante, rien ne change.

    C'était excellent jusqu'à l'avant-avant-dernier rp.

    Cet rp, le tien Mila... A la relecture, je l'ai trouvé fade, inintéressant. Bon il est loin d'être catastrophique mais c'est pour moi la petite chute de niveau...

    Là, la réponse d'Ariez...
    Franchement...
    Ce rp est totalement bâclé. Alors je parle du rp en général et de cet rp précis, Ariez, celui où en deux mots "Ah excuse-moi tu me saoules donc je me casse, on s'appelle et on se prend un café ?"
    Il y avait vraiment matière à faire un très bon rp et tu le finis d'une façon juste... décevante.
    Encore, le fait que tu aies mis fin au rp avec ton post, je peux comprendre... Mais tu aurais pu le faire, je trouve, un peu plus sérieusement.

    Bon et la réponse de Mila... Je vais dire que... C'est la conséquence logique du post d'Ariez. C'est vite fait, mal fait... faussement intéressant.

    Le coup de la larme qui coule et des sentiments qui se succèdent... Même si l'idée est bonne, ça ne donne pas grand chose.

    J'ai des scrupules à être aussi dur envers votre rp, alors que dans l'ensemble il était très bien... Mais faut un peu soigner sa sortie, bon sang.
    J'aurais vraiment songé à un lien-d si la fin avait été potable.

    Mission... normale ?

    Mila... 22 xp, 220 munnies et 3 PS en symbiose.

    Ariez... 21 xp, 210 munnies et 3 PS en dextérité.

messages
membres