Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 13:19

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 12:02

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Meeting au Centurio.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Mer 4 Jan 2012 - 16:58
Angelica entra dans le Centurio vers dix heures du matin. Vêtue de sa tenue habituelle et bien armée, elle se sentait confiante. Cette journée s'annonçait longue, elle décida donc de bien la commencer en se versant un verre de whisky, sans glaçons bien sûr. Alors qu'elle s'installait derrière le comptoir près du tenancier, la jeune femme réfléchissait à ce qu'elle allait dire aux mercenaires qui décideraient de la rejoindre. Elle avait des projets, c'était une femme ambitieuse. Mais elle craignait de faire face à un mur de personnalités trop hétéroclites et trop égoïstes pour s'intéresser à la communauté qu'elle se proposait de construire. Et à mesure qu'elle réfléchissait, sa confiance s'effritait.

Elle se devait de les convaincre de s'allier à elle, de la reconnaître en tant que chef. Elle n'avait pas vraiment choisit cette position bien qu'elle s'en félicitait. Angelica savait qu'elle avait l'étoffe d'un chef. Elle était un bon Capitaine, son équipage pouvait en répondre. Implacable quoi que compréhensive, déterminée, téméraire, mais prudente. Son sixième sens lui avait toujours évité les ennuis, excepté dans les situations impliquant un certain Capitaine aux manières douteuses. Et ce jour-là, Angelica pressentait que les choses n'iraient pas forcément dans son sens. Elle espérait se tromper.

A présent, il lui fallait être patiente. Attendre que quelques mercenaires s'amènent pour les bonnes raisons. La jeune femme prit le parti de la réflexion en préparant son discours intérieurement. Elle devait trouver le consensus qui permettrait de satisfaire les mercenaires tout en servant sa cause et celle du Centurio, une tâche loin d'être aisée.

La jeune Capitaine marmonnait à voix basse sous le regard intrigué du tenancier qui essuyait les tables en prévisions des clients du déjeuner. Les clients habituels, non mercenaires s'entend, constituaient une forte source de profits pour le Centurio. En effet, le bar servait aussi bien de restaurant - ou de lieu de beuverie - que de plateforme permettant aux clients de contacter le chef des Mercenaires autour d'une bière, ce qui déliait les langues et favorisait la négociation des prix. En faveur du Centurio, bien entendu.

Les pensées d'Angelica sur les profits à venir furent interrompues par l'arrivée d'un mercenaire. Elle le salua poliment d'un signe de tête, attendant nerveusement de savoir s'il venait pour une mission, un verre, ou pour la rencontre organisée.


Dernière édition par Capitaine Angelica Teach le Ven 9 Mar 2012 - 12:41, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Grenier du Centurio
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)
Sam 7 Jan 2012 - 20:24
    Le Centurio est immortel. Personne n'a jamais réussit à annihiler le Centurio. Ses boss ont beau tomber comme des mouches, ses membres ont beau être très différents les uns que les autres, avoir connu des vies qui n'ont rien à voir, faire partie du groupe pour des raisons qui diffères... Le Centurio est toujours là. Rien ne peut le faire s'effondrer. D'ailleurs, une des mercenaires avait organisé une réunion. Elle avait convoquée tout le monde. Évidement, tout le monde ne sera pas là, c'est couru d'avance... Ce sont des mercenaires. Des gens qui ont décidés de ne pas prendre de place dans le monde. Que ce soit par soucis d'argent ou pour rester libre, ils sont devenus mercenaires... Il faudrait être bien naïf pour croire un seul instant que tous répondrait à l'appel. Non, les seuls qui se rendront à ce meeting seront les mercenaires qui pour une raison ou une autre sont attachés au Centurio. Les mercenaires ne répondront pas à cette réunion, tout simplement car ils s'en foutent royalement. Ceux qui répondront à la convocation d'Angelica... seront les membres du Centurio. Ou pas d'ailleurs, car après tout, on en sait strictement rien. Si ca se trouve, certains n'accordent aucun crédit ni aucune espèce d'importance à Angelica. De son coté, Auron a décidé d'y allez. Ce n'est pas comme s'il avait grand-chose d'autre à faire en même temps. Et puis en y allant... L'aurore rouge n'avait rien à perdre.

    Il était dix heures un peu près, l'heure parfaite. La plupart des pochtrons dorment à cette heure-là ou en tout cas, ils ne devraient pas tarder à le faire. C'est une des heures les plus calmes du bar, quelques clients y viennent bien sur, mais généralement, tout est calme à cette heure là. Et parce qu'au Centurio il se sentait chez lui... A dix heures du matin Auron était là. Mais il n'était pas seul, quelqu'un l'avait accompagné et ce quelqu'un c'était Daigoro. Le clébard de Yojimbo aimait surement le Centurio plus que n'importe qui ici. Sans doute parce que c'est la seule chose qui lui reste du triste samouraï. Ça et son épée, la terrible Zantetsuken. C'est dingue, où est-ce que cette épée a-t-elle bien pu atterrir ? Bah... Quelque chose comme ça, quand quelqu'un l'aura trouvé on en entendra parler.

    Auron jetât rapidement un regard à Angelica qui lui faisait un petit signe de la tête. Sans plus s'intéresser à elle, il vint contre le mur, debout. Il ne se reposait pas contre le mur simplement il se tenait là. Le mercenaire vint boire une gorgée de saké avant de regarder Miss Teach.

    " Je suis là pour ta rencontre organisé. "

    " Wof ! "

    " Et Daigoro aussi. "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Mer 11 Jan 2012 - 9:41
4 Mois.....La vache ! ça en faisait du temps depuis que Natsu était partie à l'improviste du Centurio. Il faut dire aussi que le garçon était un véritable électron libre, il n'en faisait souvent qu'à sa tête et ne réfléchissait presque jamais aux conséquences que cela impliquaient.
Pour ce coup, le jeune Draconicus avait entendu des rumeurs sur le fait que des Dragons avaient été aperçut dans un monde appelé "Terre des Dragons"....Même dans le nom de ce monde on pouvait penser que s'en était infesté et que Natsu aurait put trouver des réponse sur ses origines. Mais rien du tout ! En 4 mois de recherches il n'avait pas rencontrer le moindre petit dragonet. Il avait put apprendre des légendes sur les Dragons par rapport aux traditions du Monde, mais rien ne semblait exister sur le fait qu'ils pouvaient avoir des enfants....."Humains".

Bien entendu, il va s'en dire qu'après tout ce temps à courir après le néant se solda par une petite rage que Natsu avait retourné contre les types qui lui avaient raconté ces bobards. On peut dire qu'ils avaient passé le plus mauvais quart d'heure de leur vie.

Le Mercenaire, une fois sa rage passée, n'eut plus d'autre choix que de retourner auprès de sa famille actuelle, celle sans qui il ne serait qu'un pauvre type errant de monde en monde et sans qui il n'aurait aucun avenir : Le Centurio et ses fières Mercenaires ! Mais bon, quand on est du genre à partir sans prévenir, il faut s'attendre à recevoir un accueil musclé de la part du chef.....Et dans le cas de Angelica c'est une pluie de balle en plein dans les partie sensible ! Oui Angi' peut parfois être vraiment cruelle quand elle s'y met.

De retour devant la bonne vielle taverne qui faisait également office de repère au groupe, Natsu ne put s'empêcher d'être comme à chaque fois envahit d'une vague de nostalgie et de réconfort. Cette endroit était la demeure de tous les mercenaires, le lieux où ils pouvaient vivre ensemble comme le groupe le plus soudé de l'univers....Non, comme la plus grande des familles !
Bon allez ! ça ne sera qu'un mauvais moment à passer ! il suffit juste de serrer les dents une fois à l'intérieur et tout ira pour le mieux ensuite autour d'un bon verre de rhum.

Lorsque le garçon poussa la porte d'entrée de la manière la plus normale qui soit, sans la défoncer, Il fut incroyablement choqué de constater que le Centurio....était vide ! Y'avait pas un chat dans le coin ! Sans déconner, Auron avait trop bu et avait perdu le bâtiment au cour d'une partie de carte ou quoi ?
Le Draconicus était tellement étonné qu'il ne remarqua pas tout de suite la présence d'autres individus.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Indomptable
Féminin
Nombre de messages : 195
Age : 27
Localisation : Au centurio, sans doute
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
190/0  (190/0)
Mer 11 Jan 2012 - 18:53
Vous savez, la vie des mercenaires n’était pas des plus faciles … Enfin, on dit ça, ce n’est qu’une affaire d’habitude. Tu rentre au bar, tu prends un contrat, tu l’exécute pour ensuite retourner pioncer dans ta chambre, ça se résumait à ça. Ce n’était pas si pire ! Mais pour Oakley … Depuis qu’elle avait rencontré sa belle Ravness, elle n’avait plus vraiment le gout de partager la joie que lui offrait tout les jours le Centurio. C’est d’ailleurs en partie à cause de cela qu’elle déserta le poste de Chef … Il y a eut de nombreux chefs, chez les mercenaire, et si Oakley devait rester dans les mémoires, c’est tout simplement par ses pétages de plombs incroyables, où elle réprimandait le moindre petit écart de conduite vis-à-vis des contrats si durement trouvé ou encore des mercenaires en générale. Et dire qu’elle a renoncé à ce petit plaisir. Et dire qu’elle a lâché le Centurio pour une fille …

Non, La fille. Oakley connait l’opinion de sa belle et c’est pourquoi elle avait l’idée de changer. Le Centurio et les mercenaires ont besoin d’un chef mais elle devait se séparer de cette attache ! Bientôt, Oakley fera l’une des choses les plus dur qu’elle ait jamais faite …
Au fond, la cowgirl n’est pas une ancienne … Cela ne fait pas si longtemps que ça qu’elle est chez eux, mais toute sa vie elle vécu en baroudeuse. Alors au fond, chaque mercenaire a vécu à sa façon des épreuves. Elle devait être mercenaire. Et depuis qu’elle avait perdu sa mère, elle vivait seule et apprenait à ne plus jamais faire confiance à qui que se soit. Le Centurio a changé ça. Elle avait retrouvé des amis, des gens avec qui elle pouvait s’entendre et communiquer, une famille. Une famille qui compte vraiment ! Une famille qui lui tien à cœur mais … Si elle n’est plus chef, quel est sa place dans le Centurio ? Si elle n’est plus derrière le bar, comment la voyait-on maintenant ? Et le jour où elle ne sera plus … Est-ce que cette fameuse famille de chasseur de prime se rappellera d’elle ? Ou passera-t-elle aux oubliettes comme tous ses mercenaires de quelques mois ?

Et même maintenant, le fait d’avoir léguer le post à Angelica ne lui donnerait pas un air de lâcheuse ?! Quelqu’un qui abandonne son post, qui ne coulera jamais avec le navire … Elle s’en doutait mais ne le savait pas. Depuis le jour où elle rencontra son ange, Oakley vivait recluse sur un coin de table, à ruminer les souvenirs de leurs rares rencontres, à feuilleter les lettres qu’elles s’échangeaient. Elle ne parlait plus à personne ou presque, elle était devenue distante et personne ne semblait s’en préoccuper. Cet inactivité lui a apporté beaucoup de doute… Est-ce que le Centurio est vraiment une famille pour elle ? Elle les considérait comme tel mais est-ce que les mercenaire la voyait comme une des leurs ? En tant que chef, bien sur, mais sans ça ?

… Angelica était fière d’avoir le poste mais est-ce que cela change quelque chose si elle l’a eut d’Oakley ? Auron ne semblait faire confiance à personne mais tout le monde sait que les mercenaire, c’est quelque chose pour lui. Mais est-ce qu’il a une quelconque estime pour Oakley ? Rares étaient leurs discutions et de ce fait, elle cru bien se douter qu’il en avait rien à foutre d’elle. Et si c’était le cas contraire, cela a du changer avec sa démission. Quels autres têtes était mémorable chez le Centurio ? … La bête qui fit un court passage, qu’elle a sans doute déçu avec cette maudite mission … Bell, disparut. Ce sale pervers pourrait presque lui manquer … après tout, il faisait aussi partit du groupe. Natsu, oui, bien sur … C’était toujours elle qui le calmait et le remettais sur le droit chemin. En faite, Oakley était sur que Natsu ne l’oublierait pas. C’était la seule certitude qu’elle avait ! C’est un bon gars, simple mais un bon gars. Lui aussi a l’esprit de famille ancré dans la chair. Mais malheureusement … Cela faisait un trop long moment qu’on ne l’avait pas vu. Le centurio était trop calme sans lui et la cowgirl qui lui crie dessus.

Mais malgré tout ça, tous ses doutes qui n’avaient peut-être pas lieux d’exister, ses regrets, elle décida quand même de venir. Venir à cette réunion qu’Angelica organisait pour … faire le point, disons. Amoureuse ou pas, le Centurio occupait maintenant une place énorme dans son cœur. Qu’importe la situation, elle ne cesserait jamais de se rallier de leurs coté, de les aider si elle le peut. Car, même lorsqu’elle ne sera plus mercenaire, le Centurio resteras sa seule et unique famille, qu’ils la voient comme traitre ou pas ! Qu’ils la renient ou pas ! Qu’ils la trahissent … ou pas !
C’est donc le pourquoi du comment qu’elle se retrouva à marcher à vive allure pour aller au bar de si bon matin. Avant d’entrée, elle cru voir quelqu’un de familier la précéder … et cette impression se confirma en reconnaissant Natsu, qui avait à peine fait deux pas dans la bâtisse.

Il était de retour ? Mais … Bah, pas la peine de se poser de question. Du moins, pas pour l’instant, Angelica attendait les mercenaires et il ne fallait pas la faire attendre, c’est la nouvelle chef. Pour l’instant, elle se contenta de le serrer sous son bras et de lui torturer le crâne à coup de friction, le truc qui fait bien mal. Mais pourtant, ce n’est pas l’énervement qui comblait son visage mais bien un large sourire sincère, heureuse d’avoir à nouveau quelqu’un sur qui gueulé !

Natsu ! Putain, enfin de retour ! Je me faisais un sang d’encre, sale dragonnet !

Le garçon aurait bien prit feu tout de suite si il n’avait pas reconnu la voix d’Oakley. D’ailleurs, un miracle qu’il la reconnu vu comment sa voix portait sur le doux au lieu de l’agressif qu’il avait l’habitude d’entendre ! Cependant, elle le lâcha bien vite, de peur de vraiment l’énerver. Ce n’est pas le temps de déclencher un cataclysme pareil ! Car justement, elle apercevait Angie et Auron dans ce Centurio presque vide. Et comme le draconicus là, ne semblait pas trop être au courant, elle finit par le pousser, mais attention, gentiment !

Toi, tu me diras où t’as trainé mais après. Là, on va parler un coup, tu va voir.

Oakley finit par s’asseoir sur le bord d’une table vide, regardant tour à tour Auron et la patronne avec le même sourire qu’elle offrit à Natsu. Au fond, même après s’être torturé l’esprit, pourquoi être d’une total mauvaise humeur ? Cette réunion pourrait peut-être la convaincre de rester… Tout est possible. Bref, elle était …

Présente.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Ténèbres du Ciel
Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
115/350  (115/350)
Sam 14 Jan 2012 - 1:47
Pas de doute, il y avait un truc important aujourd'hui, pas de contrat pour cette fois-ci, j'avais autre chose à faire... Je n'étais pas vraiment du genre à me mêler à tout le monde, d'habitude je prenais un contrat et m'eclipsait en vitesse, enfin, je commençais à avoir cette habitude là, parce qu'on pouvait pas non plus dire que j'étais là depuis longtemps... Pas plus de trois semaines, au moins. La vie de Mercenaire m'allait plutôt bien, travailler pour de l'argent quelque soit le commanditaire, je me fichais bien de la lumière et des ténèbres, tant que je gagnais ma solde de la journée, quoique les ténèbres avaient un certains côté attrayant... Mais ça, il valait mieux éviter de le montrer à tout le monde, j'ai déjà eu l'occasion de remarquer que certains des membres de mon groupe étaient de vrais force de la nature, pas envie d'avoir des ennuis avec ce genre de gars moi... Donc aujourd'hui, pas de contrat, mais quoi alors? Une réunion, ou ce qui pouvait ressembler à une réunion dans le quartier général d'un groupe dont la plupart des membres représentaient un vrai danger public... Et si ça tournait au vinaigre? Pas dur, je disparaîtrais en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. J'étais vêtu de la même manière que d'habitude, voir un peu plus soigné pour ne pas faire trop mauvaise impression, de toute façon je n'allais pas me salir les mains aujourd'hui, donc ça n'était pas un problème de prendre des vêtements un peu plus chic. Une veste noire, bien décorée, avec en dessous une chemise blanche avec un col fermé, en fait c'était la même tenue que d'habitude, en plus esthétique! D'un autre côté, je ne me souciais pas autant de mon allure que ça, mais de temps en temps c'était assez agréable de se sentir bien habillé, en sachant qu'on allait pas rentrer avec les vêtements en lambeau le soir même! Mais bon, c'est aussi ça d'être un mercenaire, non? Je me demandais, tandis que je marchais dans les rues de Port Royal, vers le Centurio, qui j'allais bien pouvoir voir à cette réunion. La seule personne que je connaissais véritablement, si on pouvait dire ça comme ça, c'était Angelica, la nouvelle Boss des mercenaires fraichement promu, d'après ce que j'avais compris. Elle ne m'impressionnait pas, mais je lui montrais le respect que lui devait son titre, à défaut de la respecter pour ses propres qualités, c'était déjà pas mal! Je n'étais pas anxieu, je venais pour écouter ce qu'elle avait à dire, pas pour me faire des amis, donc que je connaisse ou non les autres personnes qui viendraient, ça ne changerait pas grand chose à ma petite vie qui se mettait lentement en place!

On ne pouvait pas voir mes ailes, elles étaient soigneusement cachées sous ma veste, repliées dans mon dos afin qu'on ne voit même pas une bosse à travers mes vêtements, ce n'était pas très simple et agréable au début mais on finit par s'y faire. Je laissais échapper un baillement, tandis que je pénétrais dans le restaurant-bar qui se trouvait au rez-de-chaussé du Centurio, il y avait déjà plusieurs personnes qui semblaient se connaître, c'est vrai qu'à ce moment je ne me sentais pas véritablement à ma place, mais si l'un d'entre eux voulait me questionner sur mon identité, il ou elle me le ferait savoir bien assez tôt, je n'étais pas du genre à adresser la parole aux gens pour de telles broutilles. J'avais placé mon regard en premier sur Angelica, la seule personne qui ne m'était pas totalement inconnue, avant de hocher lentement de la tête, d'un geste presque imperceptible, puis de me diriger vers le bar et de m'assoir sur un tabouret, sans regarder les autres, j'avais remarquer trois personnes de plus en entrant, peut être plus? Sans me faire remarquer d'une quelconque manière, et étant donné qu'il n'était que dix heures du matin, je faisais signe au tenancier d'un regard vide d'émotions avant d'annoncer d'une voix au moins aussi dépourvue de sentiment.

"Un café, s'il vous plaît..."

Je n'étais pas vraiment du genre matinal, rien de mieux que la grâce matinée d'habitude avant de partir en mission, mais là je pouvais bien faire une exception... J'espérais simplement ne pas m'être déplacé pour quelque chose qui n'en valait pas la peine.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Mar 31 Jan 2012 - 22:33
Au fur et à mesure que les mercenaires affluaient dans le Centurio, Angelica sentait l'angoisse quitter sa poitrine. Auron fut le premier, et malgré son attitude taciturne, elle était heureuse qu'il se soit montré et le lui signifia par un sourire et un signe de tête. C'était un membre précieux, à part et peut-être un peu trop porté sur la boisson, mais important malgré tout. La présence de Daigoro soulevait des questions pour la jeune femme qui ne connaissait pas grand chose à l'histoire des Mercenaires... Elle s'était retrouvée propulsée à ce poste peu de temps après son arrivée, un peu par hasard, et les mercenaires n'étaient pas du genre bavard prêts à lui raconter le passé du groupe. Le Capitaine Teach avait donc dû se débrouiller pour récupérer quelques informations, mais c'était encore loin d'être suffisant.

Puis ce furent Natsu Dragneel et Oakley Curtis qui pénétrèrent dans le bar. Angelica retint difficilement un soupir de soulagement. Natsu était un fier guerrier, et il rapportait gros, la nouvelle Boss n'était pas surprise de le voir paraître ici malgré son absence ces derniers temps. Son tempérament de feu ne l'ennuyait pas, c'était un personnage dynamique et cela lui plaisait. Au contraire, la présence d'Oakley était... inattendue.

Oakley Curtis, une belle femme sans nul doute, une femme haute en couleurs et au caractère bien trempé. Quelque part, Angelica était intimidée par celle-ci car elle sentait bien le respect que les membres avaient pour elle. Si l'ancienne pirate avait eu connaissance des doutes qui habitait son prédécesseur, elle l'aurait sûrement invité à boire un verre, histoire de. Mais ce n'était pas le cas.

Elle réfléchit un moment et songea qu'il serait... courtois, de montrer à Oakley qu'elle la respectait. Après tout, elle restait un personnage important au sein du Centurio. Et Angelica ne voulait pas sembler ingrate vis-à-vis du travail qu'elle avait accompli ici. La belle brune quitta son poste près du comptoir et s'approcha de la cow-girl avant de lui tendre la main.

« Contente de te voir ici. » dit-elle simplement avant de retourner s'adosser au comptoir.

Un autre mercenaire vint rejoindre le groupe, Sky Izuki, un type un peu étrange qu'elle avait envoyé chercher des jouets... Elle ne pu retenir un sourire, c'est vrai que c'était assez comique d'envoyer quelqu'un aux pulsions sanguinaires dans un monde pareil. Mais bon, on s'amuse comme on peut pas vrai ?

Ils étaient maintenant quatre, six si elle se comptait elle-même et ce Daigoro. Elle pouvait commencer.

« Merci d'être venus. Je ne vais pas vous retenir longtemps, je sais que vous avez tous quelque chose à faire. J'ai décidé d'avancer quelques réformes pour le Centurio. Vous le savez, nous sommes un peu en difficulté ces temps-ci, le bar se vide, bref c'est un peu la crise... Mais il y a un avantage dans le fait que nous soyons si peu. C'est l'occasion de rester soudés et d'avancer ensemble. C'est pourquoi j'ai décidé de soumettre toute décision pour le Centurio à des référendums. Je ne me vois pas comme un chef, mais comme un porte-parole. Nous sommes avant tout une communauté, et il est temps de le montrer. Une réunion aura bientôt lieu à la Baie des Naufragés, les boss des autres groupes seront présents. Nous allons leur montrer de quel bois nous sommes faits ! Ce qui s'est passé à Agrabah ne doit pas se reproduire sans que l'on agisse... »

Angelica marqua une pause pour reprendre son souffle et prendre une gorgée de whisky. « Oakley, je voudrais que tu m'y accompagnes. Tu les connais mieux que moi, et j'ai confiance en toi pour assurer si jamais la réunion dérapait. »

Elle croisa les bras et observa les quelques mercenaires qui se tenaient devant elle. Certes, ils étaient peu nombreux, mais au fond d'elle-même, Angelica était sûre que cela suffirait. Les Mercenaires avaient une force qu'aucun autre groupe ne possédait.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Dim 4 Mar 2012 - 17:18
- Natsu ! Emit joyeusement une voix familière dans le dos du jeune garçon. Putain, enfin de retour ! Je me faisais un sang d’encre, sale dragonnet !

L'odeur reconnaissable entre mille vint chatouiller les narines du Draconicus, la longue chevelure d'or laissa quelques mèche se poser sur ses épaules, et une énorme paire de sein vint se positionner juste à coté de son visage : ça c'était Oakley ! Et suite à ces paroles, la cow-girl enroula son bras autour du cou du susnommé avec un sourire chaleureux au visage......
Minute ! Oakley + sourire + longue absence de Natsu = Grosse engueulade en perspective ! Et le garçon sentit des sueur froide couler le long de son dos en craignant que ne vienne le supplice de l'ancienne Boss des Mercenaires. Cependant, ce fut la surprise qui remplaça rapidement la peur, les sentiments que ressentait Oakley en se moment était plus que sincères, elle semblait véritablement heureuse de retrouver le jeune garçon après ces 4 mois d'absences. Chose qui lui fit apparaitre une petit sourire gêné. Être accueillit aussi chaleureusement quand on rentre chez sois sa vous donne toujours du baume au cœur.

- J'suis rentré ! répondit simplement Natsu en rendant son sourire à la cow-girl

Puis le garçon voulut continuer de discuter avec sa partenaire tout en entrant dans le bar, mais cette dernière lui donna une légère tape amicale dans le dos pour le faire avancer plus vite.

- Toi, tu me diras où t’as trainé mais après. Là, on va parler un coup, tu va voir.

Son regard avait prit un air légèrement plus sérieux, bien que le plaisir d'être réunit tous ensemble soit toujours présent. Pourtant, l'attitude de la jeune femme donna à Natsu de quoi réfléchir et à faire plus attention à ce qui l'entourait.
Le Centurio semblait vide, seuls quelques serveuses se promenait dans le bar afin de le préparer pour les clients. Auron et Angelica étaient tous les deux installés non loin l'un de l'autre et plus loin se trouvait une autre individu que le Draconicus ne connaissait pas encore....une nouvelle recrut ? Et y'avait aussi Daigoro qui sommeillait aux cotés de l'Aurore rouge. Mais le reste des Mercenaires n'étaient pas là, étrange ! peut être qu'ils étaient tous en mission. Dommage ! si il y avait eu plus de monde ça aurait put être plus divertissant comme retrouvailles.

Quoi qu'il en sois, le Chasseur ardent imita Oakley en se dirigeant vers le groupe de Angie' et Auron en leur adressant un large sourire banane.

- Yosh les amis ! Comment ça va ? Alors Angie' t'as réussit à mettre la main sur Jack ? Et toi Auron t'as réussit à arrêter l'alcool ? HAHAHAHAHAAHAHAHAH

Tout en se marrant de sa blague, le garçon tapota vigoureusement l'épaule du borgne puis s'installa à son tour en se servant d'une table comme siège, déposant au préalable son sac de voyage à ses pieds avant de se mettre à beugler une nouvelle fois:

- Hey tenancier ! sa fait un moment que j'ai pas put manger la bouffe de la maison alors par ici la bonne nourriture ! et apporter à boire pour les copain aussi !

Puis une fois que la nourriture fut amené, Angelica se mit à prendre la parole d'un air......vraiment sérieux. Elle raconta la crise que connaissait le Centurio dernièrement avec la perte de plus de la moitié de ses effectifs, chose qui faillit étrangler Natsu pendant qu'il engloutissait un homard entier. Ça expliquait le pourquoi de l'ambiance ! Bordel mais qu'est-ce qu'ils ont à tous partir comme ça sans prévenir ?...remarquez il était mal placé pour dire ce genre de truc.
Mais le Draconicus préféra continuer à manger afin de laisser la nouvelle boss continuer ses explications. Visiblement il y avait eu un gros problème à Agrabah à cause du fait que les Mercenaires devenaient de moins en moins vigilant sur les mondes dont ils avaient la charge. Bordel ça c'est passé quand cette histoires ? Si il avait été présent ce jour là il aurait réglé leur compte à ces types en un rien de temps....cette histoire commençait à sérieusement l'inquiéter, si ça continuait plus personne ne prendrait les Mercenaire au sérieux ! ils finiraient par ne plus être que l'ombre d'eux même.......ÇA JAMAIS !

Angelica conclue alors son explicatif par l'idée d'une réunion entre les différents groupes dans le but de mettre les choses au point une bonne fois pour toute....Et là par contre Natsu ne put s’empêcher de cracher tout ce qu'il avait en bouche avant de s’exciter comme à son habitude:

- Attend une seconde ! A quoi ça sert cette réunion ? Il suffit juste d'aller mettre une raclée aux types qui font du grabuge chez nous et ils sauront qui sont les patron ici ! On va pas se laisser marcher sur les pied parce qu'on est pas beaucoup bordel ! Et puis d'abord tout ça c'est la faute à la Coalition ! Depuis qu'on a échoué dans cette foutue mission de sauvetage on n'est presque plus prit au sérieux.

Et le garçon conclut son discourt en enfonçant légèrement son poing de rage dans la table. Maintenant qu'il savait toute l'histoire le Chasseur ardent s'enflammait. Dire que pendant son absence il s'était passé autant de sale truc pour le Centurio, s'en était rageant !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Féminin
Nombre de messages : 18
Age : 23
Date d'inscription : 04/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
0/0  (0/0)
Mer 7 Mar 2012 - 1:46
Alice était également de retour après un long voyage. Le lieu n'était pas précis et le temps d'investigation non plus ne l'était pas. Elle avait eu une piste sur cette étrange homme qui hantait ses pensées et ses rêves et l'avait suivit sans se soucier de ce que les autres mercenaires pouvaient en penser. Elle n'était pas la seule à avoir agit ainsi et le savait. Elle s'en voulait, elle qui s'était plus où moins engagé, d'avoir fuit comme une brigande...surtout quand elle avait vaguement eu vent des évènements...de la perte de nombreux combattants et de plusieurs autres mauvaises rumeurs à propos du groupe et de son entourage. La jeune femme avait du mal à déterminer si elle avait hâte ou si au contraire, elle craignait son retour. Serait-elle accueillie chaleureusement? Elle qui ne savait même plus ce qu'était la chaleur? Pff...elle en doutait. Les seules personnes qui risquaient de l’accueillir avec un grand sourire, c'était clairement les cuisiner du Centurio qui savaient qu'elle adorait la viande et y passait presque tout son or ! Elle soupira et replaça sa faux sur son épaule. Ça l'ennuyait franchement de douter comme cela. M'enfin, quand il faut rentrer, il faut rentrer! La brunette n'avait pas hésité en recevant le message alors pourquoi hésitait-elle maintenant?

Elle arriva devant la porte et se plaint à nouveau en tapant du pied, plus par nervoristé que par impatience. C'était l'heure! Elle ouvrit, reconnaissant déjà quelques visages. Elle n'avait pas vraiment fait un effort pour s'intégrer...c'était normal qu'elle ne se souvienne pas de tout le monde. Aussi peu soient-ils. Elle arrivait alors qu'un garçon du genre enflammé demandait un repas et des boissons. Juste à temps pour les paroles plus sérieuses de la jolie brune qui, si elle ne se trompait pas, était Angelica, celle qui avait adressé le message à tous les membres de leur ' organisation '...si je puis dire. La lapine avait bien fait de se retenir de sauter sur la viande, car l'ambiance n'était pas à la rigolade ou aux copieux repas. Cette convocation était tout sauf de la rigolade et ça se sentait non seulement dans le ton employé, mais aussi par l'atmosphère qui s'était rependue suites aux paroles de la parleuse.

- Bonjour... il suffi-!

Elle voulu intervenir plus longuement dans la conversation, mais le dénommé Natsu semblait l'avoir devancée. Inutile de prendre la parole, il avait plus ou moins fait étalage de son avis. Toutefois, la fille habillée de rouge savait bien que de divulguer un tel discours était totalement inutile. S'ils avaient été battus alors qu'ils étaient beaucoup plus, ils seraient de nouveau vaincus et facilement dans leur état actuel. Autant se taire et suivre les ordres. Elle n'avait rien de mieux à faire de toute façon, puisque ses pistes sur le blonds à la longue chevelure tressée de ses cauchemars l'avaient mené à rien sauf la déception. Autant aider quelqu'un, qui peut s'avérer tout aussi utile, si elle n'a rien à suivre. Croisant les bras, elle tira une chaise de la table que le rouquin utilisait comme sa propre chaise d'un pied et s'y assit, attendant avec le peu de patience qu'elle avait les réactions des autres. Son silence était suffisant pour témoigner de son accord. Elle ferait tout ce qu'elle pourrait. Pour les aider, pour s'aider, pour passer le temps...et avec un peu de chance peut-être trouverait-elles de nouvelles pistes sur son passé qu'elle ne s'était toujours pas remémoré depuis son réveil à Port-Royal.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Lame Ardente
Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 21
Localisation : Au Centurio
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
223/350  (223/350)
Mer 7 Mar 2012 - 2:08
    Ça faisait a peine une semaine que j'étais chez les Mercenaires. Je n'avais pas eu le temps d'accomplir quoi que ce soit. Juste de prendre des coups a boire. Comment je les payais ? C'est une bonne question. Enfin... Notre chef, le Capitaine Angelica Teach, nous avait convié au Centurio ce matin. Étant nouveau, je ne savais pas si je devais venir ou non, puis, je me suis dit que ça ne me ferait pas de mal, déjà de voir les autres mercenaires, et ensuite d'en apprendre plus sur les conditions de ce groupe. Je sortis alors de mon lit péniblement, il faut l'avouer, et enfila mes fringues. Je pris mon épée et me l'accrocha dans le dos. Je me regardai dans le miroir, m'arrangea la coiffure comme a mon habitude. Je remarquai que mes cheveux avaient assez poussé d'ailleurs. Tant pis, me dis-je.

    Je sortis de la chambre et descendis de longs escaliers de bois. Ils grinçaient sous mon poids d'un bruit a réveiller toute la baraque. La rambarde était poussiéreuse aussi, je ne m'en servis pas. Arrivé en bas, je pris un morceau de pain sur la table de ce qui semblait être la cuisine et sortis dans la rue. Il faisait froid ce matin, et le ciel était couvert. Je n'étais pas spécialement en avance, aussi je pressai le pas. Si la rencontre débutait sans moi, j'aurais l'air de faire tache en arrivant. Je pris donc une rue pavée, puis une autre, traversant tout Port Royal. La ville était calme, ce n'était pas plus mal. J'arrivai au Centurio après environ une demie heure de marche. Lorsque je rentrais je vis quatre personnes, en plus de notre chère boss.

    Cette dernière était adossée au comptoir, sirotant un bon verre de whisky. Elle semblait, comment dire... Concentrée, tracassée... J'en sais rien. Je savais juste qu'il allait se passer quelque chose d'important. Un homme en rouge, qui était d'ailleurs présent lorsque j'entrai au Centurio pour la première fois, se tenait contre le mur. Il ne parlait pas. Il me semblait bizarre. Assis sur une table se trouvait encore un autre mercenaire. Cheveux roses, blagues... vaseuses.... Il avait l'air de bien s'amuser ici. S'amuser était le mot, oui. Je détourna mon regard de lui et rencontra celui d'une autre personne. Elle était... mystérieuse, noire, …. Je trouve pas comment le qualifier, mais rien que de le regarder m'avait fait froid dans le dos. Il dégageait vraiment quelque chose d'étrange. Enfin, je cont... remarquai une femme a la poitrine assez développée si je puis dire. Elle portait un chapeau où de longs cheveux venaient se terminer un peu plus pas que ses épaules. Elle regardait Angelica d'un air déterminé. Je me demandais ce qu'il allait bien pouvoir se dire ici.

    Je m'avançais a mon tour, fis un leger signe de tête aux personnes présentes ici, avant de tirer une chaise et m'y installer. Je posai mes pieds sur la table, et commanda a boire. Ouais, un verre de rhum. Celui d'ici était vraiment très bon. Je portai mon verre a ma bouche, y laissa se déverser le précieux liquide, pendant que j'écoutai ce qu'il se passait d'une oreille attentive. Visiblement, le Centurio était en proie a la crise comme l'aurait dit notre très chère Angelica. Plusieurs de nos compagnons ne seraient pas revenus. Se seraient ils « enfuis » ou bien seraient ils morts ? Aucune réponse. Bien que je n'y comprenais pas grand chose, j'appris aussi qu'il y allait avoir une réunion de Boss. Ceci impliquait donc qu'il y avait d'autres groupes ici. J'en apprenais de plus en plus sur là où j'étais, car il faut le dire, j'étais vraiment un p'tit gars paumé... Je recommandai un deuxième verre de rhum, alors que j'écoutais la suite des évenements. Allait-ce bouger ? Crier, frapper ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Grenier du Centurio
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)
Dim 18 Mar 2012 - 0:35
    Après le coup de gueule de Natsu il y avait un silence de mort. Le silence n'a jamais dérangé Auron bien au contraire il l'apprécie. Mais quelque chose le dérangeait dans ce silence. Les deux nouveaux ne disaient rien, sachant éperdument qu'ils ne savaient pas quoi faire. Natsu était bouillonnant d'une rage. Il est souvent en colère, pour un rien et pour des choses importantes... Mais là il a une rage en lui. Cette même rage qui lui fera faire n'importe quoi et le conduira à la mort. Oakley était tiraillée, devant quitter son foyer dans un moment horrible. La fausse de joie des retrouvailles ne trompait personne... La tireuse d'élite allait mal et se sentait coupable. Et Angelica... Si motivée, si démotivée. C'est comme devoir déplacer une énorme pile de livre... Au moindre faux pas ca s'écroule. S'occuper du Centurio s'est comme faire un château de carte, on le reconstruit en sachant éperdument qu'il finira par se casser la gueule un jour et pourtant... On le refait sans cesse, essayant à chaque fois d'ajouter des étages. Mais c'est aussi ne pas réussir à le rendre aussi grand et majestueux qu'avant... Qui ? Qui pourra rendre aux mercenaires leur gloire d'antan... N'y aura-il jamais un autre mercenaire comme Yojimbo ? N'y aura-il jamais un boss comme Montblanc ? Mais... La Compagnie des Indes, la Coalition... Ils pensent avoir voler le dernier rire du Centurio, le dernier espoir, la dernière lueur, qu'ils pensent avoir pris le meilleur, mais ils oublient une chose...

    " Ce qui ne te tues pas te rends plus fort. "

    Auron brisât net le silence comme le sabre tranche net le bambou. Aussitôt il se levât et s'approchât d'Angelica de manière stoïque et lente. De tous ici, Auron est le vétéran, celui qui a le plus d'expérience. Et sans aucun doute celui qui a la meilleure capacité de jugement. Placé devant la capitaine des mers espagnoles, il l'a regardât les yeux dans les yeux de longues secondes. Le regard froid, son visage se réchauffât, s'humanisa avec l'apparition d'un sourire en coin chaleureux. Le poing fermé il déposât une tape sur le visage de la Boss avec toute la douceur dont il peut être capable. Oui Angelica, tu as l'approbation de l'ancien.

    " Nous écrirons l'histoire du Centurio... Notre histoire."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Indomptable
Féminin
Nombre de messages : 195
Age : 27
Localisation : Au centurio, sans doute
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
190/0  (190/0)
Lun 2 Avr 2012 - 13:27
C’est dans un geste distrait qu’elle serra la main qu’Angie lui tendait. Un peu surprise, un peu ailleurs… Mais son visage interrogatif se masqua très vite pour sourire à la pirate en répondant un « Normal ! » d’évidence. Même si la vérité étant qu’Oakley hésita longtemps pour venir ici. Mais je ne vais pas vous ressortir le couplet, vous le connaissez … Même en essayant de garder le moral, elle ne pouvait s’empêcher de broyer un peu du noir.

C’est toujours un peu ailleurs qu’elle écouta d’une oreille ce qu’Angelica avait à dire. D’ailleurs, elle ne l’avait pas montré à Natsu, vous savez, la bonne humeur de le revoir … Mais même ce qu’il beuglait, la cowgirl ne l’entendit pas … Alors, le discours de la patronne ? Enfin, elle avait compris le principale, elle tiqua même lorsqu’elle cita les événements d’Agrabah. Quel honte, aucun mercenaire n’était là pour défendre un monde qui nous faisait confiance … Le pire, c’est qu’elle prenait la faute entièrement sur elle, c’était la responsable, dans sa tête.
Au final, la grande blonde releva le bout de son nez en entendant son nom, soupirant intérieurement à sa demande mais c’était le moindre qu’elle puisse faire, après tout.

« Je t’appuierai du mieux que je peux. »

Et avant même qu’elle eut finit de prononcer ses derniers mots, Natsu recracha tout ce qu’il avait en bouche … Que ses petits moments dégoutant lui avait manqué … pour continuer de faire son cinéma mais cette fois, la rage au ventre. Mais personne ne répondit à ces remarques. La situation était plus délicate et le dragonnet, comme d’hab’, n’avait pas assez de tact pour s’en rendre compte. On ne pouvait pas juste foncer dans le tas, ou du moins, elle en avait l’impression. Même si les mercenaires sont fort, la coalition l’est aussi, la preuve étant que leurs combat s’est soldé par un échec. Maintenant, est-ce que cela a changé ? Est-ce que les petits nouveaux feront la différence ? Est-ce que la coalition est plus forte ou faible depuis le temps ? Hum … Tout ça est bien difficile à dire. Que faut-il faire ? Que faut-il faire pour que notre petit coin de paradis reste le même ? Pour que la famille ne se dissous plus ? Le Centurio et les mercenaires en ont déjà bavé, et pas qu’un peu … Il serait préférable qu’on ne tombe pas plus bas.

Soudain, Auron brisa se long silence, ce blanc dérangeant, en soulevant un point qui n’est pas totalement faux. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort … L’échec passé sert de leçon. Oakley releva le visage, fixant Auron alors que celui-ci se levait. Impressionnant de voir le vétéran des mercenaires agir ainsi, bien la première fois pour Oakley en tout cas. Un petit sourire en coin sur le visage de l’ancienne boss, un peu comme si elle avait repris un brin de confiance.

« … Seul les vainqueurs écrivent l’histoire, hein ? »


Elle ne dit pas cela d’un ton défaitiste, non pas pour contredire Auron mais au contraire, avec un léger ricanement dans la voix. La mercenaire se redressa, prenant une vue d’ensemble de ce bar si cher à ses yeux.

« Le Centurio n’est peut-être plus ce qu’il était mais c’est notre sang et notre sueur qui le feront revivre. Après tout ce qu’on a traversé… Après le feu et la fureur, si je sais une seule chose, c’est qu’on peut compter les uns sur les autres pour faire le boulot… ou mourir en ayant essayé ! »

C’est un peu l’ancienne bosse qui ressort avec ses quelques mots. Elle ne voulait pas piquer la nouvelle place de la vraie patronne mais sur le coup, son sourire témoigné de la fierté de ses paroles, de la fierté d’être parmi les mercenaires, entouré de gars bien, de sa famille. Auron, Natsu, même les petits nouveaux qui sont un peu les nouveaux nés des mercenaires. Elle fixa à son tour la pirate avec la même expression au visage, avant d’aller se mettre au bar pour un petit remontant.

« Attendons cette réunion et voyons si la Coalition a assez de cervelle pour ne pas nous défier … Mais … Prions pour qu’ils soient aussi bête ! Certaines choses méritent que l’on se batte pour elles. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Ténèbres du Ciel
Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
115/350  (115/350)
Mer 18 Avr 2012 - 14:47
Les choses allaient un peu mal pour le Centurio en ce moment, c'était un fait. Soit, je ne m'en pré-occupais pas énormément mais il s'agissait tout de même du QG des Mercenaires, je ne comptais pas permettre aux gens de ne pas témoigner le respect qu'ils devaient à un groupe auquel j'appartenais. Néanmoins, je ne voulais pas non plus trop m’investir dans ce travail de Mercenaire, il était possible que je décide de partir du jour au lendemain, alors si je commençais à avoir une activité trop importante au sein de ce groupe, j'aurais toujours plus de mal à le quitter. D'un autre côté, c'était ma seule source de revenue pour le moment et je ne voyais vraiment pas ce qui pourrait me donner envie de m'en aller, alors autant faire profiter de ma présence au sein de ce groupe, qu'ils puissent profiter de mes talents, si ça pouvait leurs servir... Au final, j'avais beau être nouveau, je trouvais mon mot à dire durant cette petite réunion, les mals qui infectaient en ce moment le Centurio ne me paraissaient pas non plus très pré-occupant mais si je pouvais aider, sur que je le ferais, afin qu'on ne dise pas de moi que j'étais un Mercenaire inutile. Le barman venait de m'apporter mon café, ça allait m'aider à me réveiller et peut être que je verrais les choses sous un meilleur point de vue, ou peut être pas remarque. Une tasse presque propre que je saisissais doucement, pas par la main mais en enroulant un peu de matière autours de la tasse avant de la solidifier,une sorte de petit échauffement matinal et puis ça m'entraînait à faire des choses précises, plutôt que de simples projectiles ou ce genre de trucs! Enfin bref, je portais la tasse de café à mes lèvres pour en boire une gorgée, c'était chaud mais pas trop non plus, il n'était vraiment pas mauvais ici. Ce que racontait Angelica devenait peu à peu intéressant, surtout le passage de la réunion, les Boss de tout les groupes allaient se réunir à la Baie? Si jamais ça venait à mal tourné, il était fort probable que Port Royal sente les secousses de ces forces colossales qui s'entrechoqueraient... A bien y réfléchir, il valait mieux faire en sorte que la réunion se passe bien, j'avais pas trop envie de perdre mon gagne-pain pour une idiotie pareil! Notre chère petite Boss demandait à une femme, visiblement une pistolerot, de l'accompagner, je ne cherchais pas à comprendre car bizarrement, je me voyais mal faire le poid face à elle, de toute façon je ne cherchais en aucun cas à faire partie de cette affaire, je préférais largement qu'on me laisse de côté pour le moment...

Toutes ces personnes autours de moi me semblaient forte, chaque Mercenaire valait son pesant d'or au combat, c'était presque une certitude, même si certains ne donnaient pas du tout l'impression d'être de valeureux guerriers... Comme ce type qui n'arrêtait pas de brailler par exemple, une vraie plaie... Je me voyais mal partir un jour en mission avec lui sans l'égorger, en plus il ne semblait franchement pas intelligent, il voulait vraiment rentrer dans le tas pour tout démolir alors qu'il ne devait avoir aucune idée de la force ennemie? Moi je me voyais mal m'attaquer à la Coalition Noire, même avec d'autres Mercenaires, ça faisait un sacré camp en face quand même. L'attitude de ce type m'exaspérait un peu, j'étais encore fatigué et voir un gaillard si agité dès le matin n'était pas franchement agréable...


"Si tu tiens tant à ce qu'on soit prit au sérieux, arrête de t'énerver pour des conneries et apprend donc à te contrôler, je pense pas que des gens comme toi qui frappent et réfléchissent ensuite puissent vraiment inspirer du respect... Pas pour moi en tout cas."


Je me levais, finissant ma tasse de café d'une traite. J'étais un peu mieux réveiller maintenant, et j'avais écouté ce que Angelica avait à dire, rien ne me retenait plus au Centurio désormais, il me fallait encore prendre un contrat avant de m'en aller, histoire de ne pas avoir à revenir entre temps. Une jeune fille était entrer dans le bâtiment peu de temps après, si je l'avais croisé en dehors de cet endroit je n'aurais jamais cru qu'elle était une Mercenaire, simplement car elle n'en avait pas vraiment l'air, plutôt une gamine pour moi, mais bon, les apparences peuvent être trompeuses après tout, et puis ça ne m'intéressait pas tant que ça. Sans lui parler, je m'approchais de la sortie avant de me poser contre un mur, je ne m'appuyais dessus que très légèrement pour éviter de me faire mal aux ailes, et je restais là pour voir si Angelica avait encore quelque chose à dire. Je n'étais pas fan des grands discours et je me voyais mal répondre à la demoiselle par un message bienveillant plein d'honneur et de promesses, c'était franchement pas mon genre, elle devait être assez dégourdie pour deviner que j'avais compris et que, si on faisait appel à moi, je serais là en temps voulu. J'appartenais à ce groupe et je comptais bien faire mon possible pour les aider, j'étais présent et je le serais encore pendant longtemps, puisque de toute façon le boulot était plutôt bien payé... La demoiselle pistolerot, le vieux au manteau rouge, ils discutaient avec Angelica en lui faisant bien comprendre que le Centurio était loin d'être mort, je ne voyais donc pas trop l'intérêt de prendre la parole à mon tour, surtout si ce n'était que pour répéter des choses déjà dites auparavant... Je préférais laisser mes "collègues" en parler, mine de rien je n'étais qu'un simple Mercenaire fraichement recruté, après tout.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Insaisissable
Nombre de messages : 160
Localisation : Port Royal, le Centurio.
Date d'inscription : 26/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
138/400  (138/400)
Jeu 19 Avr 2012 - 23:20
Je t’appuierai du mieux que je peux. répondit Oakley avant d'être interrompue par une tirade véhémente de Natsu. La jeune femme était soulagée d'apprendre qu'elle avait obtenu le soutien de sa prédécesseur, mais l'agitation du garçon l'inquiétait. Elle ferma les yeux un moment, secouant doucement la tête. Ce fut Auron qui rompit le silence.

Ce qui ne te tues pas te rends plus fort.

Il se campa devant elle et la fixa, l'air sérieux. Angelica ouvrit de grands yeux, un peu décontenancée par une attitude si inhabituelle de la part du mercenaire. Un petit sourire se dessina sur son visage et... Il lui donna une sorte de coup de poing amical avant de se détourner d'elle. La jeune femme eût du mal à se concentrer sur la suite de la conversation tant elle était perturbée par ce geste. Elle fixait le vide, les sourcils froncés, clignant des yeux, complètement perdue.


Attendons cette réunion et voyons si la Coalition a assez de cervelle pour ne pas nous défier … Mais … Prions pour qu’ils soient aussi bête ! Certaines choses méritent que l’on se batte pour elles.

A ces mots, Angelica reprit ses esprits. Elle ne répondit pas. Bien qu'elle soit d'accord sur le fond, elle préférait éviter d'avoir à combattre la Coalition. De son point de vue, tant qu'un mercenaire n'était pas attaqué de front, il n'était pas de leur ressort d'intervenir. Bien sûr, les protectorats restaient des sources de profit importantes, mais au fond, bien qu'elle ait agit dans un sens contraire en consolidant l'alliance avec le Sultan, seul le Centurio comptait. C'était leur foyer, et quiconque s'aviserait de l'attaquer subirait la colère des mercenaires, elle n'avait aucun doute là dessus.


Si tu tiens tant à ce qu'on soit prit au sérieux, arrête de t'énerver pour des conneries et apprend donc à te contrôler, je pense pas que des gens comme toi qui frappent et réfléchissent ensuite puissent vraiment inspirer du respect... Pas pour moi en tout cas.

Angelica tourna brusquement la tête vers Sky. Elle lui jeta un regard froid avant de lui répondre d'un ton sec.
Nous avons tous nos tares et nos qualités. Natsu est peut être trop impulsif, mais il a rendu de grands services au Centurio... Et en cela, il mérite le respect.

La jeune femme fit quelques pas vers le centre de la pièce. Tout avait été dit et les choses mises au clair, elle n'allait pas les retenir plus longtemps. Angelica était satisfaite que tous les mercenaires actifs, même les membres les plus récents tels qu'Alice, Raven et Sky, se soient rendus au Centurio. Avec un petit sourire en coin, elle songeait à quel point cette assemblée était hétéroclite, composée de personnes si différentes les unes des autres... Certains y voyaient un point vulnérable, Angelica pensait que c'était la force des Mercenaires.

Je pense que nous en avons terminé... Il ne reste plus qu'à voir ce que donnera la Réunion. Merci d'être venus.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» Meeting Macron à Lyon
» October Surprise? McCain secret meeting with Pinochet
» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting