Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Cissneï Aujourd'hui à 1:03

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Trompe-l'œil
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Sam 31 Déc 2011 - 22:39
    Paris ! La ville lumière ! La ville des amoureux ! Enfin, évitons de parler de ça parc que si Natalia y va... Elle n'y va pas seul ! Non, elle y va accompagner d'un beau et charmant jeune peintre ! Ukiyo, le peintre du consulat. Non, il n'est pas l'élu d'une muse mais vu son talent pour la peinture... Sa place au Consulat est mérité ! Des rumeurs circulent chez les Consuls, comme quoi ses peintures seraient si belles et peintes avec une telle passion qu'elle deviendraient réelle ! Incroyable non ?! La blonde avait vraiment envie de voir ça... A coté de ca, pouvoir changer de costume en un quart de seconde c'était juste digne d'un magicien du dimanche ! Enfin, il faut dire que le peintre ne parle pas beaucoup de lui... La comédienne n'est pas en place de le juger, elle-même ne disant pas beaucoup de chose à propos d'elle... Enfin, elle en dit beaucoup mais c'est rarement vrai. Enfin, le fait est que ces deux Consuls haut en couleur, et c'est le cas de le dire pour un peintre, ont été envoyés à la cité des rêves car d'étranges rumeurs y court. On parle de démons qui serait présent à Paris. Des rumeurs sur la présence de démon... C'est tout ce qu'il y a. Et s'il y en a bien ils doivent être sacrément discret ! Ou bien personne ou presque n'est encore là pour en dire plus, au choix. Mais se frotter à des démons... C'est tout à fait le genre de chose qui font rêver la comédienne ! Même si sa dernière expérience avec un démon était tout sauf marrante... Enfin !

    Le peintre l'attendait dans son vaisseau et c'est en pressant le pas que Natalia rejoignit le vaisseau de son collègue consul. Il était là et il l'attendait. Et aussitôt l'engin spatial décollât pour atterrir à Paris ! Les deux Consuls se mirent à avancer dans la ruelles de la capitale française, et première constatation... Paris c'est grand ! Comment trouvez des démons là-dedans ?! Une vraie galère !

    " Et ben, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin... T'as pas des idées par où on pourrait commencer ? T'es déjà venu ici en plus toi non ? "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Sam 31 Déc 2011 - 23:39
  • " Et ben, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin... T'as pas des idées par où on pourrait commencer ? T'es déjà venu ici en plus toi non ? "

    Une comédienne, rien de mieux qu'une personne dans son genre pour continuer la supercherie du peintre. Ukiyo n'est pas réellement du genre à juge les personnes sur leur rôle dans telle ou telle organisme mais les comédiens sont tous les mêmes. Il arrive toujours un moment où ils ne différencient plus la réalité de la comédie, le vrai du faux. Trop occupé à leur façon de penser, à faire le pitre ou non, ils en oublient que d'autres acteurs existent. Bien entendu, Ukiyo est réellement consul, il aime la peinture et s'il peut la propager, il le fera. Seulement ce groupe sert avant tout de couverture pour d'autre actions qui ne seraient pas appréciées. Natalia ne sera pas celle qui découvrira le pot aux roses. Pour ce faire, il allait devoir rusé et surtout se mettre dans la peau d'un individu plus faible qu'il ne l'est. Ni contrôle par la pensée, ni marionnette, toutes ses capacités allait être réduites à la peinture et la faible magie.

    « Oui Natalia, je suis déjà venu ici pour ma première mission au Consulat. En réalité, j'ai foulé chaque monde rallié à notre groupe. »

    Il était allé dans bien plus de monde que ça et aussi bien avant d'être un consul, il n'avait pas besoin de cacher cela. Genesis savait qu'Ukiyo avait vagabondé avant de trouver « miraculeusement » l'homme qui l'a convaincu de les intégrer. S'ils savaient que beaucoup de drames qui se sont passé sur leur sol sont la résultante d'actions montées par lui et ses amis, ils lui en voudraient pour les dix-huit générations à venir.

    « Vous savez, quelque soient les mondes, les gens qui y vivent réagissent sensiblement de la même façon. Pendant les années où je cherchais de nouveaux paysages à peindre, j'ai observé d'autres choses, le comportement humain. Si un démon est ici, c'est certains qu'il va y avoir du désordre. On devrait aller glaner des informations. »

    Ils se mirent en marche sans trop savoir où aller, pourquoi pas sur le parvis de Notre-Dame pour commencer ? Ukiyo tenait son pinceau dans la main l'observant et repensant à celle qui le lui avait offert. Amaterasu, déesse du soleil dans le shintoïsme et là, il se trouvait dans un monde chrétien. Il y avait tant de religions, de croyances, mais pour lui une seule était réelle et était supérieur. Il ferait tout pour Amaterasu mais pour l'heure, il devait se soumettre aux coutumes locales.

    « Natalia, je suis heureux qu'une Générale eut été choisie pour faire équipe avec moi. J'espère tirer un enseignement à notre coopération. Permettez-moi de vous questionner, je ne suis pas une personne très forte et pour ça, je pense que l'union fait la force. Qu'en est-il de vos capacités ? Je dois dire que je n'ai que peu entendu parler de vous. »

    Il marqua une pause, il se sentait un peu trop direct, il était ainsi d'ordinaire mais certainement avec plus d'assurance, de prétention dans la voix. S'il y a quelque chose de grand chez Ukiyo, c'était son égo, à ses yeux il est le meilleur peintre, il a le contrôle sur beaucoup de choses. Pour être dans ses petits papiers, flatter son égo était une bonne initiative. Il a tout de même appris à ne jamais baisser sa garde, jamais.

    « Je suis peintre, peu utile en combat dis comme cela, mais la force des consuls vient de là. Appliquer les arts, des choses qui n'ont qu'une force dans l'esprit pour les amener dans le concret. Je peux créer des objets de ma peinture selon mon imagination. »

    Ukiyo remarqua à cet instant un singe monter sur la tête de Natalia. Jusqu'ici, il n'avait pas remarqué sa présence, pas même dans le vaisseau. Il lui rappelait Issun bien que ce dernier soit parti après même qu'ils se soient rencontrés. Dire qu'il voulait apprendre la peinture auprès du songe. Il était même possible qu'il se soit égaré avant qu'Ukiyo ne quitte la Terre des Lions. Lui aussi grimpait sur la tête des gens, mais ce n'était pas un singe, rien qu'une puce étrange qui brillait. C'était peut-être le seul être à qui Ukiyo aurait bien voulu apprendre l'art de sa peinture bien qu'il ne le connaisse que brièvement. Pour l'heure, il fallait en savoir plus sur les démons.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Dim 1 Jan 2012 - 0:16
    " Et bien si tu es déjà venu ici ca va nous aider, moi je n'y ai jamais mis les pieds ! "

    Natalia jeta un regard furtif à son singe, masquant bien sa crainte que ce sale singe ne lui mette des battons dans les roues pour ce mensonge ! Mais non, Bobo ne faisait plus attention aux deux Consuls car toute son attention était focalisé sur une seule et unique chose... Une belle bohémienne qui dansait. Boh, ce vicieux petit démon poilu pouvait bien mater s'il voulait, ca ne dérangerait sa maitresse. Au contraire même ! Ça l'arrangeait ! Au moins, la comédienne aurait la paix l'espace de quelques instants... L'espace d'une discussion. Mais elle avait mentit à Ukiyo, elle avait déjà mis les pieds à Paris et plus encore... C'était un endroit très cher à son cœur, c'est là que Thalie avait fait d'elle sa fille, son héraut de la Comédie ! C'est aussi sur ce monde qu'elle faisait partie du Consulat, avant même d'avoir rencontré celui-ci. Ce monde, elle l'aimait beaucoup et pas seulement car il est le témoin du plus grand tournant de sa vie. Si elle aime tant que ça ce monde... C'est aussi car c'est la fête ! Surtout depuis que les bohémiens et les autres ont fait la paix ! Ça chante, ca danse, ca festoie ! On boit, on mange, on a la gueule du bois ! Enfin c'était un début d'après-midi et la ville reprenait doucement son ambiance festive après le repas du midi. Observant ce monde qu'elle aimait tant, la belle blonde laissât ses yeux bleus comme l'océan s'égarer quelques instants... Avant de se retourner vers le peintre, un petit sourire aux lèvres.

    " Et bien moi je peux me déguiser ! Je suis aussi rapide que l'éclair et aussi agile qu'une singe. En plus... Je suis une vraie armurerie à moi toute seule ! D'ailleurs je veux bien te montrer un de mes talents ! "

    Et hop ! La jeune acrobate fit le poirier sur les mains, puis elle se servit de ses bras pour se propulser dans les airs. Et c'est dans les airs qu'elle fit une petite pirouette, ses vêtements se retournant pour changer ! Elle arborait dès lors une perruque verte surmontée de deux magnifiques et imposantes couettes. Deux boucles d'oreilles à l'effigie d'une crois chrétienne ainsi qu'un collier de même forme. Sa tenue n'était plus la même car maintenant elle était noir et en fine dentelle, son habit était un haut qui se terminait à mi-cuisses avec un short noir en-dessous. Et la touche finale, un magnifique serre-tête qui suit le reste de la tenue décorée de deux roses. Elle entendit son singe gesticuler et se plaindre, lui hurlant de faire attention mais elle s'en fichait et arborait une petite expression fière !


    " Et voilà ! Tu as vu une démonstration de mes pouvoirs ! Tu sais, j'ai beaucoup entendu parler de tes pouvoirs... Tout le monde sur les terres du Consulat connait Ukiyo et sa peinture fait avec une telle passion qu'elle prend forme et devient réelle ! Et vu que je t'ai montré mes pouvoirs, tu dois me montrer les tiens ! On s'occupera du démon après ! "

    Bon, Natalia avait un peu romancé la vérité... Il n'y avait qu'au Consulat qu'on connaissait les pouvoirs du peintre et encore, il est bien possible que tous ne soit pas au courant ! Quand au reste, il s'agit surtout de rumeur comme celle dont la Comédienne avait pris connaissance.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Dim 1 Jan 2012 - 1:23
  • " Et voilà ! Tu as vu une démonstration de mes pouvoirs ! Tu sais, j'ai beaucoup entendu parler de tes pouvoirs... Tout le monde sur les terres du Consulat connait Ukiyo et sa peinture fait avec une telle passion qu'elle prend forme et devient réelle ! Et vu que je t'ai montré mes pouvoirs, tu dois me montrer les tiens ! On s'occupera du démon après ! "

    En effet, elle était plutôt douée dans son domaine, ça représentait bien la comédie de plus. Ukiyo se déguisait aussi pour passer inaperçu, pas aussi rapidement puisqu'il doit créer le vêtement et ensuite l'enfiler. Puis elle avait raison, le démon allait attendre car il y avait de grandes chances que ce ne soit que des racontars. D'ailleurs, c'était elle qui avait demandé au peintre de l'accompagner, à aucun moment il n'avait lu l'ordre de mission. Elle savait certainement plus que lui si c'était pressant ou non.

    « Vous êtes très douée Natalia, cela m'inspire même pour une toile que je ferai en rentrant. »

    C'était vrai, il avait déjà une véritable image en tête, il savait quoi peindre, dans quel ton, avec quel technique. Il est même fort probable qu'ensuite il lui offre ce tableau. Cependant, à part passer inaperçu, Ukiyo ne voyait pas l'utilité de cette technique en plein combat. Pour fuir, pour espionner, oui mais dans un affrontement c'était autre chose. La peinture du songe étai si malléable qu'il pouvait l'appliquer à d'autres domaines comme la restauration d'armes. Il semblerait maintenant que ce soit à son tour de montrer ce dont il était capable. En même temps, il ne pouvait pas dire non après ce discours plus que motivant sur ses talents. Qu'est-ce qui pourrait faire plaisir à une comédienne comme elle ? Ukiyo venait de trouver, en général l'inspiration en peinture lui venait assez vite. Souvent il en venait pas à bout car ça manquait d'originalité, ce n'était pas le but ici. Il devait juste créer quelque chose pour montrer que ce qu'on dit de lui est vrai.

    « Vous êtes prête ? Ça ne sera pas long. »

    Le pinceau déjà un main, il écartait les doigt de l'autre en dirigeant la paume vers le ciel. Avec son outil, il peignit juste au dessus et petit à petit, l'encre de coulait et prenait forme. Il n'y avait que trois couleurs, noir, gris et blanc. C'est un chapeau noir qui en résultat, une bande blanche faisait le tour et de légères rayures grises parcourait la surface en diagonales. Ukiyo fier de lui comme toujours posa ce couvre-chef sur la tête de Natalia.

    « Pour compléter ce magnifique déguisement. »

    Il aurait pu créer n'importe quoi d'autre, une épée comme il l'avait fait pour Genesis, une statuette et tout ce qui peut sortir de l'esprit du peintre. Un chapeau semblait juste parfait, simple, sans prétention et il se complétait bien avec le talent de la comédienne. Il semblerait que les présentations de formalités soient finies, la mission allait peut-être enfin débuter. Ukiyo s'en moquait en réalité, si démon il y avait, en fonction de sa puissance peut-être qu'il ne ferait qu'essayer de le battre. C'était quand même étrange... Des démons, le songe n'en avait jamais vu. Ce mot était presque disparu avec l'existence des sans-coeur. Le moindre monstre ténébreux est appelé ainsi, pas démon. Genesis avait sûrement ses raisons pour envoyer Ukiyo avec Natalia ici, il le saurait tôt ou tard.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Dim 8 Jan 2012 - 16:27
    " Woh ! Merci pour le chapeau ! "

    Natalia fut impressionner par ses talents de peintre !C'était tout simplement incroyable et jamais au cours de sa vie pleine d'aventure elle n'avais vu un truc pareil ! Aussitôt qu'il fut peint, la comédienne saisit le chapeau pour le mettre sur sa tête. L'ajustant un peu pour le pencher en avant. Les présentations étaient faites, d'un coté comme de l'autre, de nom et ils connaissaient leur pouvoir ! Autant dire que s'il y avait vraiment un démon, les deux consuls seraient dans une vraie galère, car aucun de ces deux là n'avait de pouvoir réellement offensive. Ukiyo pouvait surement faire des armes, mais de là à s'en servir... S'il pouvait dessiner des monstres ou des animaux, ça aiderait ! Quoiqu'il en soit... Natalia verrat tout ça une fois sur place ! Et le peintre aussi, de toute façon il n'a pas le choix !Natalia pourrat toujours qu'en tant que fille de Thalie c'est elle qui commande, ou même qu'elle est Général, que c'est elle qui a le plus d’expérience donc faut la suivre !

    " S'il y a un démon ici, il doit surement se cacher... Et où est-ce qu'on ne chercherait pas un démon ? Dans une église !Allons à Notre-Dame ! "

    En fait, Natalia se fichait bien du démon, c'était juste une excuse pour voir Notre-Dame de Paris. Alors elle se mit à avancer d'une démarche classe, sensuelle et élancée loin de sa démarche habituelle. Pourtant, à la voir, on aurait dit sa manière de marcher naturelle. Après quelques minutes de marches ils arrivèrent tout deux sur le parvis de la cathédrale... Toutes les gargouilles la fusillait du regard, la traitant de menteuse. Elle tentât bien de réfuter mais réduite au silence elle ne dit rien, ne fit rien et regardât les statures qui la jugeait. Quelque chose vint cependant la réveiller quand une silhouette furtive se mit à courir, percutant violemment la comédienne et lui dérobant quelqu'un de ses précieux munies ! Aussitôt réveillé par son singe elle se mit à courir à la poursuite du voleur !

    " Mon argent ! Je dois le récupérer suis moi Ukiyo ! "

    Et elle courut à la poursuite du voleur, grimpant avec une vitesse et une agilité remarquable sur le toit d'une petite bâtisse afin de ne pas perdre de vue ce sale monte-en-l'air !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Mer 11 Jan 2012 - 4:35
    • Natalia grimpa avec une facilité déconcertante sur le toi d'une maison pour suivre au train un voleur. Ukiyo n'avait rien vu de ce qu'il venait de se passer mais lui aussi se mit à la poursuite du voleur. Seulement, même s'il pouvait monter aisément grâce à son psychisme, il resta au sol pour continuer son rôle de parfait Lieutenant. Le peintre voyait bien que la comédienne était bien plus rapide que lui, la différence se jouerait donc sur l'endurance. Ukiyo le savait, sur ce plan là, il était certainement l'un des plus entrainés.

    Alors qu'ils étaient à l'origine dans une grande rue, le voleur à cause de sa direction hasardeuse mena les deux consuls dans de plus en plus petit ruelle. Le songe avait du mal à tenir la distance quand il s'aperçut que Natalia avait une baisse de rythme. Il s'arrêta brusquement et en même temps qu'elle en respirant comme s'ils venaient d'échapper à la mort. Bien entendu, le peintre n'était pas autant essoufflé qu'elle, mais là encore il ne faisait que jouer un rôle. Ils reprirent donc leur esprit constatant que le voleur avait été bien plus doué qu'eux. Natalia, bien déçue, sauta jusqu'au peintre.

    « Ne vous inquiétez pas Natalia, j'ai eu le temps de percevoir son visage, si je le croise, je le reconnaitrais. » Ce n'était que pure vérité, étant un peintre au regard en constant éveil, il avait appris à bien mémoriser ce qu'il voyait tant est que cela lui soit utile. D'ordinaire, le visage d'un voleur ne l'intéresse guère même s'il est directement victime du larcin. En revanche, ce que lui permettait cet homme dans ce cas précis, était d'entrer dans les faveurs de la comédienne. Elle n'avait pour lui qu'une seule utilité, montrer que c'est un membre intègre auprès du Consulat.

    « Vous voulez mon avis Natalia, cet homme est probablement allé fêter sa réussite dans l'auberge la plus proche. » Cette hypothèse lui était venue sans réflexion, c'était comme si on venait de lui souffler la réponse. Alors il fit signe a sa collègue de le suivre, après tout, il était déjà venu ici et se rappelai sommairement des lieux. Rattrapant alors la route principale et qui se montrait remplie de monde, Ukiyo scruta les alentours. Il y avait en tout et pour tout, trois auberges d'ouvertes à moins de vingts mètres. Le songe se créa un jeu dans a tête, il voulait trouver du premier coup la bonne taverne. C'était la seule raison pour laquelle il n'était pas encore en train des les fouiller. Dans l'ordre de droite à gauche il y avait ''Le cheval qui tousse'', ''Le classeur alcoolisé'' et ''Le repaire des voleurs'', oui, il y avait bien une taverne avec ce nom là et c'est celui-ci que le peintre avait choisi.

    « Que faisons-nous ? On se sépare pour aller plus vite ou on reste ensemble ? Pour ma part, l'auberge de droite me semble prometteuse. » Il voulait qu'elle dise qu'il faille se séparer même s'il doute. De cette façon il aurait récupéré sans trop de difficulté la bourse de Natalia. Ce qu'il ne pouvait vraisemblablement pas faire en sa présence sans éveiller de soupçon. « Non, nous allons rester ensemble, c'est bien plus prudent, surtout pour moi dont le niveau n'est pas aussi élevé que le vôtre. » Il se ravisa assez vite se rappelant que sa mission n'était pas de plaire à la comédienne mais avant tout de paraître normal, sans grand plus. Oh bien sûr, Lieutenant n'était pas le grade le plus désagréable à porter et cela ne signifiait aucunement que l'on est faible. Seulement, Ukiyo préférait en rester au strict minimum, prudence est mère de sûreté et cela, tout le monde le sait. Libre à tous de suivre ces sages paroles ou non.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Sam 17 Mar 2012 - 9:45
    " Ça marche ! On va entrer à deux dans cette taverne ! "

    " Natalia ne compte pas Bobo ?! " s'offusquât le petit singe !

    " Vu à quoi tu sers, bien sur que je te compte pas ! "

    C'est après cette touche de gentillesse, qui à coup sur renforcerait l'esprit d'équipe, que le petit groupe envoyé par le Consulat décidât d'entrer dans "Le Cheval qui tousse" qui semblait prometteuse selon le peintre, le repaire des voleurs auraient surement était mieux mais de toute façon... Bah ! Au pire rien n'empêchera de visiter les autres ! Et au pire ils visiteront les autres après ! De l'extérieur la taverne semblait très vivante, on entendait des bruits de chopes, de rigolades malgré que ca ne soit pas le soir, pour se consoler faire la fête serait toujours possible ! Même si Bobo l'empêcherait de boire... Sale macaque ! Quand les deux Consuls et demi sont entrés à l'intérieur du bar, ca été un choc... Pas de bruit, quasiment pas de lumière, l'endroit était totalement vide. Pire que tout, la porte claquât fortement d'elle même derrière eux et sur le comptoir les munies de la blonde était déposé là. Ça sentait le piège mystique ça ! Il aurait mieux valut être prudent mais...

    On s'éclate tellement plus quand on ne l'est pas ! Alors la comédienne fonçât récupérer ses munies ! Ils retournèrent tous droit dans sa poche et même si l'endroit avait quelque chose de malsain et de louche rien ne s'est passé. On attends quelques secondes... Encore un peu... Toujours rien.

    " C'est nul la taverne est même pas hantée ! C'est de la publicité mensongère ! "

    La jeune artiste sursautât cependant en entendant quelqu'un tousser de nulle part, perdant un peu patience elle préférât quitter la taverne et Ukiyo la suit. Mais dehors il n'y avait pas Paris... Non il y avait un chemin sinueux en pavé d'argent et des rivières d'or fondu, des cascades fait de ce même or... Partout où l'on posait les yeux il n'y avait que richesse, or et toute autant de chose qui font rêvé ! Avec un panneau sur le début du chemin, où il était écrit "Avarice".

    " On a trouvé le démon je crois ! Hey mais... Il y avait vraiment un démon ?! "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Sam 17 Mar 2012 - 15:25
    " Humpf ! Riche ! Riche ! Je serais plus riche que Picous ! "

    La blonde marchait difficilement, tenant dans chacune de ses mains un sceau en ferraille remplis à ras bords d'eau liquide. Bobo quand à lui suivait sa maitresse portant un petit sceau adapté à sa taille, lui aussi rempli à ras bords d'or liquide, posé sur sa tête. Tout deux n'arrivait pas à faire trois pas sans de voir s'arrêter un instant... Natalia a grandis au Pays des Merveilles où il n'y a quasiment aucune notion d'argent, là-bas rien ne se paye. La reine est super riche, le reste super pauvre et tout le monde s'en fout clairement ! Mais quand elle a quitté ce monde ca a changé... La famille qui l'a hébergé et nourris était extrêmement pauvre ! A part leur petite maison moisi et leur plantation il n'avait absolument rien... Même au Jardin Radieux il y a les riches d'un coté et les pauvres de l'autre... Alors autant être du coté des riches pleins d'argent ! Le dos courbé vers le bas à cause du poids de la richesse, il était juste hors de question de sortir d'ici aussi pauvre qu'elle était rentré ! Ukiyo le peintre s'approchât de sa coéquipière et proposât son aide, plus par dépit qu'autre chose. Elle en aurait eut bien besoin de son aide, mais...

    " T'approches pas de mon or toi ! J'ai passé des années à jouer les artistes de rue et j'avais à peine de quoi manger mais maintenant j'ai de l'or ! Je serais riche, riche et jamais plus je serais affamé ou assoiffé ! "

    Elle se reculât d'un geste vif mais le poids des sceaux qu'elle refusait de lâcher ralentit net sa vitesse, lui provoquant une douleur au dos des plus saisissantes. Dans son empressement de vouloir éloigner les sceaux de ce sale voleur elle en fut éclabousser d'une goutte d'or fondu sur sa main gauche ! Ça faisait mal, horrible ! Elle avait l'impression qu'on éteignait une cigarette sur sa main mais pire que tout l'or coulait brulant bientôt toute une partie de sa main... L'or s'écoulait lentement de sa main goutte à goutte sur le sol, ca durait longtemps, très longtemps... Elle pourrait peut-être virer de sa main l'or avec son autre main ! Dommage que celle-ci doivent tenir le sceau et heureusement car sinon ca aurait été pire d'en avoir sur les deux mains ! La douleur s'apaise mais... Non ! Le sceau s'est renversé et l'or est au sol !

    La Comédienne se jette à terre pour les ramasser mais ca a déjà durcis... Personne ne peut se douter du problème qu'à la blonde avec l'argent mais elle a peur... Peur de ne pouvoir se nourrir, de ne pouvoir nourrir Bobo... Elle a toujours réussit à se débrouiller même avec zéro munie pour l'instant mais... Elle veut juste vivre tranquille sans la peur du lendemain !

    L'avare ne gagne rien à ne vouloir rien perdre... Il se prive de tout pour ne manquer de rien et c'est complètement con ! Mais que voulez-vous... Elle courut vers la rivière et re-remplit son sceau, il semblant deux fois plus lourd que le précédant et même à deux mains elle ne pouvait pas le soulever... Alors elle le vidât à contre-cœur dans la rivière et l'autre sceau aussi !

    " On va se rapprocher de la sortie et je ramènerais de l'or juste avant ! "

    Ukiyo semblait content de voir qu'enfin ils allaient se rapprocher de la sortie. Tous deux suivirent la rivière. Et là, c'est quelque chose d'étrange qui les attendait... Un ascenseur en fer, rongé par la rouille loin des monts et merveilles de ce monde, sale et usé. Natalia fut répugné à l'idée de devoir monter dans un ascenseur de pauvre ! Le peintre entrât et attendit la Comédienne.

    Cette dernière avait déposé un sceau dans l'ascenseur et avec l'autre le remplissait petit à petit. Quand ce fut fait elle rentrât à l'intérieur et... Une horrible alarme à vous déchirez les tympans retentit avant qu'une voix criarde et aigu ne se mettent à répéter Trop de poids ! Trop de poids ! Trop de poids !

    Aussitôt Natalia sortit difficilement avec ces sceaux, préférant mille fois plus rester ici riche que repartir pauvre ! Ukiyo était seul dans l'ascenseur et l'alarme retentit une autre fois...

    Il faut deux personnes ! Morte ou vive il faut deux personnes !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Peintre des Rêves
Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 25
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
288/550  (288/550)
Lun 19 Mar 2012 - 13:29
    • Une vraie tête de mule, il n’y avait pas d’autres mots pour la décrire, mais c’était dans son tempérament. En cela, Ukiyo restait assez amusé, dès le début il était clair qu’aucun gramme d’or ne sortirait d’ici et pourtant, Natalia ne voulait pas comprendre. Comment trouver des mots qui lui fassent réaliser les choses telles qu’elles sont et surtout ne pas la braquer ? Le peintre était loin d’être doué dans le dialogue et feindre la compassion. S’il devait réellement s’attacher à des personnes, ce seraient évidemment les songes. Une était morte, un autre disparu, c’était dur à vivre, mais il devait le faire. Le Consulat était aussi comme sa deuxième famille finalement, il s’est bien intégrer et tout se passait assez bien. Il y avait seulement ses convictions qui faisaient qu’il n’est pas consul à part entière, cela le gênait, mais le choix était fait. Aujourd’hui, cela n’avait pas d’importance.

    -Natalia, vous êtes consule, jamais plus vous manquerez de nourriture. J’ai moi aussi vécu dans les rues et vous pouvez être fière de vous d’avoir tant réussi, après tout vous êtes la fille de Thalie, elle veille sur vous et votre singe.

    Ukiyo ne savait pas si elle agissait par égoïsme ou par tristesse de laisser s’échapper toute cette fortune. La sirène de l’ascenseur retentissait une fois de plus, deux personnes vivantes ou mortes. Le peintre voulait faire un peu d’humour, elle devait avoir confiance en lui.

    -Allez, je vais être obligé de vous tuer autrement.

    Mais en voyant le regard de Natalia, il remarquait que ça ne l’amusait pas un seul instant. Il soupirait de sa piètre performance.

    -Je plaisantais Natalia, vous savez bien que je n’ai pas le niveau, vous êtes bien trop forte.

    Peut-être que flatter son égo allait mieux fonctionner.

    -Le Consulat vous promet déjà un riche avenir, vous n’avez pas besoin de cet or.

    Elle semblait enfin vouloir lâcher prise même si c’était à contre-cœur. Ils étaient donc tous les deux dans la cage remplie de rouille et malodorante. Les portes se fermaient dans un grincement sinistre et une lenteur extrême. Les moteur se mettaient en route dans un cliquetis inquiétant et tout l’ascenseur tremblait, la descente n’était pas fluide. Il semblait pouvoir s’écraser à tout moment et Ukiyo n’aimait pas cette idée. IIl pensait que Natalia allait se mettre à paniquer quand la machine a commencé à trembler de plus en plus, à s’arrêter puis redémarrer sans cesse. Étrangement, cela l’amusait comme s’il s’agissait d’un simple manège, en revanche, c’était son turbulent de singe qui se mettait à courir et sauter dans tous les sens. Il n’y avait déjà pas beaucoup de place alors avec cette scène, c’était de pire en pire. Bobo sautait d’une tête à l’autre, il retournait au sol, grimpait sur eux en s’agrippant aux vêtements. Finalement, Natalia n’était pas si insupportable que ça quand on voit son animal. Les portes s’ouvraient enfin et l’alarme retentissait.

    -Gourmandise ! Gourmandise ! Graisse et diabète à votre disposition !!

    C’était maintenant presque certain, ils devront passer chacun des péchés capitaux. Cet étage était sensiblement le même que le précédent, mais sur le thème de la gourmandise. Des sucres d’orge à la place d’arbres, des rivières de chocolat, des montgolfières en guimauve. Ukiyo s’apprêtait à dire quelque chose que Natalia était déjà partie comme une flèche.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Sam 11 Aoû 2012 - 17:57
    Natalia courait dans tous les sens, elle n'avait pas faim mais comme toute gamine adorait les sucreries ! Son singe ne s'était pas privé non plus, capitaine Bobo naviguait sur son navire Banana Split, affrontant les mer tumultueuse de chocolat. La petite blonde après avoir gouté à cette pièce avait ressentit une faim énorme, une énorme faim ! Ukiyo était partit à sa recherche la saoulant encore de ses conseils et sermon sans intérêt ! Mais la blonde regardait le beau peintre... Elle ne le lâchait pas des yeux, son regard vide et absent. Le peintre la regardât d'un air las, ne sachant comment la faire réagir.

    " Okay Ukiyo ! J'arrête de manger, tous ce que tu veux ! Merci de m'aider à pas succomber au péché !!!"

    Elle lui sautât au cou et se mit à le regarder avec envie et passion. Ouep, Natalia avait faim ! Elle enlevât délicatement son chapeau pour le poser sur les cheveux du peintre. Plongeant ses beaux yeux dans les siens. C'est LE peintre, LE consul le plus beau de tous ! Classe et si mystérieux ! La blonde n'avait d'yeux que pour lui mais en réalité, elle n'avait tout simplement d'yeux que pour le seul homme présent ici. Des sirènes aussi bien femme qu'homme surgirent de la rivière grenadine pour faire signe aux deux tourtereaux de les rejoindre. La Comédienne attrapât la main d'Ukiyo pour l'emmener avec elle ! D'un pas joyeux et plein de vie elle tirât.

    " Tu ne voudrais pas me peindre ? Dans toute ma splendeur ?! Mais on va se baigner d'abords, hein ? Allez... Je suis une gentille fille non.. ? "

    Et alors que le regard langoureux de Natalia était focalisé sur le jeune artiste, les sirènes et triton de la rivière grenadine affichait un sourire... un sourire... ambigu, entre haine et amour. Même si au final, ca ne restait que des sourires carnassiers, les dents aussi aiguisés que leur magnifiques corps. Et la blonde insistait, elle insistait... Mais Bobo ne l'entendait pas de cette oreille et criait à sa maitresse de ne pas céder à la luxure ! Alors que lui, ayant attrapé l'envergue d'un sumo se battait contre un chien trois chiens morbide, n'ayant que la peau sur les os. Les chiens étaient facilement repoussé mais semblait... inépuisable. Il se prenait des violents coup sans jamais bronché pendant que l'énorme singe se fatiguait et que Natalia elle s'en foutait...

    " Tu comptes pas te baigner habillé hein... ? "

    La Comédienne bondit sur son compagnon dans un seul but ! Le déshabiller ! Natalia avait la plus grande fringale de sa vie !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on se trompe de chambre __ 31.05 - 23h14
» Tu crois que tu es le premier que je vois ? Détrompe toi !
» [Terminé] Quand on se trompe de partenaire de chambre... [Alice Eldhwen / Lilia Sabishisa]
» vernis satiné
» Ma nouvelle passion : le patchwork