Derniers sujets
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
283/270  (283/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 30 Déc 2011 - 22:30
    Est Rinaudo n'avait jamais demandé grand-chose dans sa vie. Juste qu'on le laisse tranquille, mais même ça, c'était trop dur pour ses camarades de cours et il avait fini par se faire renvoyer et fuir le Jardin Radieux. Il n'avait jamais demandé à son grand-père de le prendre avec lui, alors que sa mère venait de mourir et qu'il était perdu dans la ville de Traverse, il n'avait pas demandé à la vie de lui enlever sa mère si jeune, il n'avait absolument rien demandé. Alors, il avait compris une chose, les actions venaient comme ça, au hasard. Les humains étaient les jouets d'une puissance divine et lui, il était détesté et aimé par cette même puissance, les deux sentiments les plus proches ensemble, passant de l'un à l'autre, indéfiniment.

    Plutôt se laisser ballotter par la mer, que d'espérer le calme et de voir la tempête, c'était ses pensées quand ils regardaient les jeunes de son âge jouaient dans la rue, alors que lui, il passait son temps à lire. Plutôt devenir insensible aux malheurs des humains, faire comme si on ne les voyait pas, plutôt que de souffrir de leurs disparitions, c'était la phrase qu'il avait dans la tête, alors que les larmes menaçaient de couler, le jour de l'enterrement de son grand-père adoptif.

    Il était facile de dire qu'Est était lâche. Et il était encore plus facile de se dire que de toute façon, qu'importe les brimades, il ne dirait rien. Parce que les humains n'étaient pas réellement en train de lui faire du mal, donc il allait bien.

    Mais en ce moment, pour les rares personnes qui le connaissaient et qui arrivaient à déchiffre son visage et ses tics nerveux, on pouvait clairement voir qu'il était sur le point de craquer. Ses joues étaient légèrement rougies par l'effort, se contenir devenait de plus en plus dur. Ses ongles se plantaient et griffaient dans un rythme sans fin dans la couverture marron d'un livre sur les essences qu'il avait emprunté à la bibliothèque du château, ses jambes repliaient, lui donnant un appuie où pousser l'ouvrage. Il avait dû enlever ses chaussures, une demande des propriétaires des lieux, ses pieds reposaient aussi sur le divan et rien que par leur crispation inhabituel, un adulte normal aurait deviné que quelque chose n'allait pas.

    Mais le soucis...

    Le soucis... C'était qu'il était le seul adulte responsable ici...

    Quelle idée, il avait eu de se proposer pour jouer la nounou... Il pensait que ce serait simple, pas fatiguant, que ça lui permettrait de se reposer après sa mission difficile de la dernière fois. La maison était jolie, elle donnait un aspect assez vieillot, mais ça lui plaisait bien de voir tous ces bibelots. Ça lui rappelait la maison de son grand-père, les murs étaient bleus avec des arabesques blancs. Oui, elle lui avait fait un bon effet, le jeune homme pensait enfin pouvoir travailler sa magie en se reposant. Mais, il avait oublié un détail... Un détail plutôt important quand on le connaissait.

    Il n'avait jamais parlé à un enfant avant ce jour... Sa première impression ? Ils étaient directs, ils ne se moquaient pas de lui et Est s'était presque senti bien avec eux. Toutefois, après une dizaine de minutes de calme, ils avaient commencé à lui montrer l'enfer... Au final, il les détestaient ses enfants... Au moins, quand il demandait à ses anciens camarades de classes de le laisser tranquille, ils obéissaient, mais là...


    ''-Dis ! Dis ! Tu veux jouer avec nous ?!

    -Allez, s'il te plaît ?! On a un super jeu, tu vas voir c'est génial !''

    Et c'était ainsi depuis dix bonnes minutes. Au début, il pensait que les ignorer serait suffisant. Grave erreur... Ils avaient redoublé leurs efforts et les monstres se rapprochaient de lui, de son livre. Et quand il regardait leurs yeux marrons qui transpiraient l'innocence auparavant, il ne voyait plus qu'une lueur de malice mal contenu. Bon ! Il était capable d'envoyer sur les roses quelqu'un tout en paraissant gentil, cela allait bien se passer !

    Première tentative...

    ''-Écoutez les enfants, j'ai beaucoup de travail en ce moment et je suis débordé.''

    Cela avait l'air de fonctionner, la malice semblait s'être éclipsé. Il se retint de soupirer et continua sur sa lancé.

    ''-J'aimerais jouer avec vous, ma...

    -Super ! Le jeu, c'est Jack a dit ! Je commence ! Alors...

    -Non ! C'est moi qui commence ! Jack a dit « Touche ton nez »''

    Première tentative, lamentablement échoué...

    Celui qui s'appelait Pierre toucha son nez, alors que Sébastien regardait. Les deux enfants d'environ sept ans chacun dirigèrent leurs regards sur Est qui n'avait pas bougé. Un léger voile rouge recouvrit ses joues, alors qu'il se rendait compte d'une autre chose. Il n'avait jamais joué à aucun jeu de ce type, enfant. En fait, si. Il y en avait eu un, un que la voisine qui le gardait quand il était encore haut comme trois pommes utilisait pour avoir la paix. A ce moment, il comprit pourquoi cette vieille dame l'utilisait, c'était parfait pour échapper à la furie d'enfant...


    ''-Je suis désolé, mais j'ai vraiment beaucoup de travail. Vous voyez ce gros livre ? Il faut que je le finisse, je jouerai avec vous après, promis.''

    Les deux enfants se regardèrent. Des jumeaux, ils avaient les mêmes cheveux bruns, les mêmes yeux et leurs vêtements étaient presque identiques. La différence était juste au niveau des chaussettes. Sébastien en portait des jaunes, alors que Pierre portait celle avec des héros de personnages de fictions. Un même sourire parut sur leurs lèvres, Est qui avait mis toutes son attention sur la lecture du livre ne le vit pas. Il le sentit par contre. Dès que deux paires de mains attrapèrent le grimoire et le tirèrent d'un coup sec. Dès que l'ouvrage disparut des mains de son propriétaire. La première chose qui lui passa par la tête fut un blanc. Un énorme et long blanc pendant lequel les enfants en profitèrent pour cacher le livre. La seule chose qu'il fit fut posé sa main sur sa cuisse, là où se trouver son journal. Est releva la tête et attendit qu'ils lancent leurs idées. Il avait parfaitement compris leurs plans...

    Mais c'était pas deux gosses de sept ans chacun qui allait rouler un jeune homme de dix-sept ans. La deuxième tentative allait pouvoir commencer. Les morveux n'attendirent pas longtemps pour dire ce qu'ils voulaient. Et c'était connu, un enfant s'est têtu, ils ne lâcheraient pas leurs envies de jouer, surtout que pour une fois, ce n'était pas un vieillard qui venait les garder.


    ''-Maintenant que tu n'as plus ton travail, tu peux jouer avec nous !

    -On a une autre idée de jeu !''

    Le lieutenant de la Lumière se leva à ce moment-là. Juste avant qu'ils puissent dire leur idée de jeu et leur coupa efficacement la parole.

    ''-J'ai aussi une idée de jeu, mais ce ne serait pas amusant si le gagnant du jeu ne recevait rien en retour, n'est-ce pas ?''

    Sébastien et Pierre se regardèrent, c'est vrai qu'il n'avait pas tort. Et si l'un des deux gagnaient, ils pourraient toujours demander à aller se promener dans la ville, depuis la grosse explosion, ils étaient coincés chez eux, ordre de leurs parents.

    ''-On t'écoute''

    Est sourit légèrement, signe que son plan marchait pour le moment comme il le souhaitait. Il ne restait plus qu'à récupérer son livre, les faire taire jusqu'à ce qu'ils rentrent et enfin, pouvoir finir cette mission facile.

    ''-Nous allons faire deux équipes. Vous deux contre moi. L'équipe qui gagne pourra demander au perdant de faire ce qu'il veut. Puisque vous êtes deux, vous pourrez me demander deux choses et c'est pareil pour moi. Ça vous va ?''

    Ils hochèrent tous deux la tête, c'était la première fois que l'un de leurs gardiens voulaient bien jouer à un jeu de son propre chef.

    ''-Bien, le jeu que je vous propose est le Roi du Silence.

    -...

    -...

    -...

    -Mais c'est trop nul comme jeu ça ! C'est pour les bébés !

    -Ouais ! Y'a que les vieux qui jouent à ça !''

    La main du jeune homme se serra jusqu'à faire blanchir les jointures de ses gants. Ça aurait été si simple, s'ils avaient dit oui. Il aurait gagné facilement et aurait récupéré son livre et le calme... Mais, là... Aaaah ! Il ferma quelques secondes les yeux, tentant de se calmer, d'oublier que ce n'était que des monstres qui ne voulaient pas le laisser tranquille. Puis, il les rouvrit, fusillant de son regard émeraude les deux enfants qui lui faisaient face...

    Deuxième tentative échouée.


    ''-T'es nul pour choisir des jeux, laisse mon frère et moi faire !

    -Très bien, j'accepte n'importe quel jeu de votre invention, mais...''

    Est réfléchit quelques secondes. Il se souvenait avoir regardé les autres garçons de son âge, quand il était petit, jouait avec une balle dans la rue. Ils avaient fini recouvert de boue et le mage avait trouvé ça complètement stupide et inutile. Et vu que les enfants n'avaient pas hésité à lui en prendre son livre des mains, ils n'hésiteraient pas à faire un jeu où ils auraient l'avantage... Lui, tout ce qu'il souhaitait, outre récupérer sa lecture, c'était un jeu, sans contact. Depuis son renvoie, les contacts humains étaient encore plus répugnant à ses yeux qu'avant. Maintenant, ils pouvaient signifier une attaque... Avant, c'était juste parce qu'il ne voulait pas s'attacher et maintenant, cela avait changé... Reprenant sa respiration, il termina sa phrase.

    ''-Je ne veux pas de jeux où il y a des contacts physiques. Nous risquerions de casser quelque chose ou de blesser quelqu'un.

    -Ouais, ouais... Dis plutôt que t'es chatouilleux et que t'as peur qu'on le découvre.''

    Sales gosses avec leurs regards qui étaient de nouveau emplis de malice. Sales gosses qui était en train de se rapprocher de lui. Et lui, qui s'éloignait petit à petit, les joues plus blanches qu'auparavant. C'était pathétique... Des enfants le terrorisaient...

    Il n'était plus qu'à quelques mètres de lui et à ce moment, il fit la chose qui le délivra de toutes ses séances... Il fit apparaître une boule de feu. Et les gamins se stoppèrent, les yeux ouverts en grand.


    ''-Woah ! Tu sais faire de la magie !

    -C'est comme quand le monsieur en rouge qui est venu une fois, on avait pas le droit de sortir, mais il a fait des flammes, c'était trop classe !

    -Ouais ! Dis ! Dis ! Tu nous apprendrais ? Hein ?! S'il te plaît ?''

    Cette fois-ci, ce fut Est qui ouvrit les yeux en grand.

    L'après-midi continua sous les leçons de magies du Lieutenant, sous les boules de feus qui flottaient dans les airs avant de disparaître dévorer par une sphère noire. Par le feu qui fut mis à un rideau, accidentellement et par un sort d'eau qui vint étendre le tout. Est récupéra son livre et finalement, passa une plutôt bonne après-midi. Après les sorts, les enfants s'étaient exercés et il avait trouvé ça... étrange... Il aimait bien qu'on fasse ce qu'il dise, qu'on suive ses recommandations et ce respect dans leurs yeux, ça lui avait fait chaud au coeur.

    Peut-être qu'en fait, il aimait bien les enfants et que ce n'était pas une après-midi de perdue. Pour son livre, il aurait tout le temps de le lire plus tard.
L'Ange de Réconfort

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
624/0  (624/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 31 Déc 2011 - 0:58
La compréhension, j'aime bien. Autant dans la mission que la mission elle même. Déjà, la mission était bien écrite, j'ai pas vu de fautes, et j'ai tout compris (miraaaacle !) je me suis pas paumée dans des énooormeuhs paragraphes, c'était sympa. Une bonne mission qui me rapelle que les gamins sont des mines de problèmes. Et justement le fait que Est comprenne qu'il les aime bien est juste trop... mignon, ouais, c'est pour ça que je note la mission en facile (plutôt qu'en très facile) et que j'y colle un bonus. Ça me fait penser que le design est pas bleu glace, il est bleuuu... bleu ciel ! :3

12 points d'exp. + 110 munnies + 2 PS, l'un en magie et l'autre en psychisme (mon Dieu, 'me vient la pensée de Nanny McPhee, le film est passé cet aprèm... x))
messages
membres