Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: lieutenante
XP:
207/270  (207/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 13 Nov 2011 - 11:46
Mmmh, alors, pas de Yoruichi, pas de mauvaises surprises, enfin, à priori, pas de garces copieuses et pas de coups fourrés évidents. Cette mission s'annonçait presque trop facile, il devait y avoir un piège, il y avait forcément un piège, ou alors la Coalition n'était plus ce qu'elle était. Bon, bon, bon, des gamins... ah ben voilà, je me disais aussi, je HAIS les gosses. D'abord ils veulent nous piquer notre boulot de racket, ils frappent nos sans cœurs et se jouent de nous, dans quel monde vivons nous, franchement...

En sortant du manoir une envie de taper très fort sur quelque chose me saisis. Néanmoins, je me résonnais au mieux, les enfants ne sont pas des cibles, règle numéro deux, on ne touche aux enfants qu'en tout derniers recours et seulement s'ils sont déjà perdu dans le mal. La première étant de toujours tuer son cadavreux, quelle que soit la difficulté. Je me dirigeais d'un pas tranquille vers les ruelles, où j'avais le plus de chance de trouver ces idiots.

Je pensais qu'ils me donneraient un minimum de fil à retordre, mais non, ils faisaient suffisamment de bruit pour qu'on les entendent depuis les mondes de la lumières ! Je m'approchais en douceur, restant dans l'ombre, il valait mieux éviter de taper sur les mauvaises personnes quand même. Je constatais que j'étais au bon endroit en voyant le sans cœur au milieu du cercle, roué de coups, prêts à tomber tandis que d'autres gamins exhortaient ceux qui frappaient à davantage de violence.

Étrange, en général ces enfants se font discrets. Je mis quelques minutes à repérer l'adolescent malingre qui se cachait derrière les plus jeunes. Le chef du groupe, et l'instigateur de tout ça, sans le moindre doute. Je contournais tous ce beau monde et me plaçais juste derrière lui.


- Besoin d'un coup de main ?
- Nan, on gère, dégage !
- Hum.

Il se retourna tout à coup, réalisant que la voix qu'il venait d'entendre n'appartenait pas à un enfant. Il se figea en découvrant, non seulement une adulte, mais un membre de la Coalition noire, et certainement l'une des moins susceptible de le laisser repartir, non pas que le groupe compte des enfants de cœur. Il donna l'ordre aux plus jeunes de se mettre entre lui et moi, mais un regard de derrière les fagots les fit détaler plus vite que leur ombre. Ah, les joie d'une réputation de tueuse, cela s’avérait bien pratique des fois. Je savais qu'ils n'étaient pas loin, je sentais leur regard de l'endroit où ils se cachaient. Bien, rien ne valait un bon exemple de ce qui les attendaient, et malheureusement pour l’adolescent, aucune règle de conduite ne le protégeait de la leçon que j'allais lui donner.

Alors, tortures, non, cela ne ferait qu'attiser la rage des enfants, une punition ne les tiendrait en respect que quelques temps, restait la violence pure. Soit, ma conscience ne s'en offusquerait pas, j'avais déjà fait bien pire. Je pouvais recommencer.

Le gamin, car il restait jeune, tenta bien de fuir, mais une pression exercée sur sa cheville la brisa nette, tout comme ses chances de fuite. Il me regarda, terrifié, et se mit à supplier pour avoir la vie sauve, persuadé qu'il me ferait flancher avec un regard de chaton noyé, il ne réussit qu'à m'agacer.

Je lui envoyait un crochet dans la mâchoire, le figeant dans sa tentative pour m'apitoyer. Il me fixa ensuite avec des yeux pleins de colère, un second soufflet se chargea d'en venir à bout. Pour chacune de ses tentative, un nouveau coup lui était asséné, au même endroit, pour maximiser la douleur.

Il finit par comprendre que je me laisserait pas avoir et sortit un couteau de ce qui lui servait de vêtement. Avec un sourire, je le laissais se remettre debout et visais directement le plexus, expulsant l'air de ses poumons. Il retomba sur le fesses et se mit à ramper vers la cachette des plus jeunes. Le lâche ! Je fis pleuvoir sur lui des coups qui, sans lui casser quoi que ce soit, lui laisseraient un handicap à vie.

Je me suis occupée méthodiquement de chaque partie de son corps, l'une après l'autre, avec un visage soigneusement neutre. Je m'assurais qu'il était à bout et, du bout de ma botte renforcée, shootais dans son estomac, le faisant vomir.


- Je sais que vous êtes là ! Tous autant que vous êtes ! Ceci est une mise en garde, la première et la dernière qui vous sera adressée, laissez les sans cœurs tranquille, cessez de racketter les habitants, ça, c'est NOTRE boulot ! Si d'aventure une rumeur concernant une reprise de vos activités me parvenait, je serais dans l’obligation de venir vous frapper, vous torturer, vous battre à mort pour vous abandonner au bon soin de nos sans cœur. Et surtout, cessez de suivre des idiots comme lui ! Ah, dernière chose, si l'un de vous colporte quelques rumeur que ce soit sur ma présence ici aujourd'hui, le résultat sera le même. J’espère avoir été claire. Dans le cas contraire, tant pis pour vous, ce n'est pas mon problème.

Je ponctuais ma tirade en désignant la chose recroquevillée à mes pieds, je jetais un regard circulaire sur chacune des planques puis tournais les talons. Cependant, au lieu de partir, je me fondis dans l'obscurité pour observer leur réaction. Ils s'approchèrent de l'adolescent tout en envoyant chercher quelqu'un, d'autres enfants et quelques ado supplémentaires arrivèrent. Les plus vieux s'indignèrent et ordonnèrent aux petits de me chercher.

Ils n'avaient rien compris, heureusement pour eux, les jeunes, si, ils dirent aux supposés chefs de se débrouiller seuls, ils ne participeraient plus à leurs histoires stupides. De dépit, l'un d'eux tenta de frapper l'enfant le plus proche de lui, et se retrouva avec un groupe autour de lui, menaçant de lui faire subir le sort de celui qui se trouvait allongé par terre. Bien, ça, au moins, c'était fait.

Je vis du coin de l’œil le sans cœur se relever, jauger la situation, et choisir de partir. Tant mieux, je n'aurais pas à m'interposer. Je rentrais chez moi en pensant à la notification de fin de mission que j'allais envoyer au manoir sous peu.
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 13 Nov 2011 - 20:09
Mission accomplie mais met le niveau de la mission dans le titre à l’avenir, ça évitera à la personne de noter de devoir retourner jeter un coup d’œil sur l’ordre de mission. ^^

Mission Facile :
10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en force
messages
membres