Derniers sujets
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
122/500  (122/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 9 Oct 2011 - 18:59
J'avais pris pour habitude de réparer les choses, d'autant plus lorsque c'était des réparation à faire par ma faute. C'était peut-être une nécessité de stopper la chimère qui avait attaquer la ville, mais ça n'excusait en rien les dégâts commis. C'était le lendemain de l'attaque et les pavés détruits avaient déjà causé de légers soucis. On ne pouvait plus passer ici sans faire très attention où l'on posait les pieds. Le soucis était que seul, je ne pouvais le faire et je devais encore appeler mes chimères. Je dis encore, parce que ce n'était pas de gaité de coeur que je les invoquais au moindre soucis. D'une, je ne voulais pas qu'elles deviennent mes esclaves et de deux, ça me donnait une mauvaise image de moi-même. Ne pas pouvoir agir seul, toujours demander de l'aide était des fois pesant, très lourd à porter. Je pouvais aider quiconque en combat, rien que mes sorts suffisaient. Mais dans le cas contraire, j'étais content mais c'était déplaisant à la longue.

Je regardais la rue devant moi, tout ça n'allait pas se faire en dix minutes. Je n'ai pas cherché longtemps pour savoir quelle aide je voulais. Ces deux chimères, je les trouvaient très adaptées au travail à effectuer. Forts en plus de pouvoir ce déplacer, les deux gorilles de mon panel d'invocation allaient faire l'affaire. Je fermais le yeux, plaçais mon pied droit en arrière, ma ma droite en avant avec le sceptre dans ma main droite sur le côté. Un léger souffle d'air tournoyait autour de moi et les deux primates arrivaient. Lorsque j'ai rouvert les yeux, ils étaient devant moi, déjà prêts à travailler.

-Désolé de vous appeler pour ça, je dois réparer les pavés de cette rue.

Les deux animaux regardaient alors l'étendu des dégâts, il y avait au moins dix mètres sur cinq de dévastés. Par chance, les pierres n'avaient pas été brisées, juste déplacées. Il fallait les remettre en place et bien les fixé avec le gravier pour qu'elles ne bougent plus. Bien sûr, je n'allais pas les regarder travailler, j'étais aussi de la partie. Mais autant dire que je n'allais pas être très utile, avec mon manque de force, je ne pouvais porté qu'un pavé à la fois. Heureusement qu'ils n'étaient pas grands, je n'aurais rien pu faire dans ce cas. Je me suis d'abord écarté de la rue pour poser mon bâton contre un mur. J'avais maintenant les mains libres, je pouvais commencer. Quand je voyais les gorilles prendre les pierres cinq par cinq et que je me voyais peiner à en porter ne serait-ce qu'un seul. Au lieu de me sentir nul, ça me faisait sourire, on ne pouvait pas être doué en tout.

-Je vous ai déjà raconté ma rencontre avec sa Majesté Mickey ?

Bien sûr que non, je ne l'avais encore raconté à personne. J'étais le genre de personne à raconter des histoires. En travaillant, ça me permettait de ne pas faire attention à tout ce qui pouvait m'empêcher de continuer. La douleur, la difficulté du port des pavés, tout ça je n'y pensais plus quand je parlais ou écoutais quelqu'un. Les gorilles m'ont regardés sans s'arrêter de porter les pierres. Dans un premier temps ils faisaient un tas avec pour aller plus vite au moment de les placer.

-Raconte-nous.

-Bien, j'ai rencontré sa Majesté lors d'une grande famine à la ville de Disney. Je ne sais pas ce qu'il s'était produit mais il n'y avait que très peu à manger. Les microbes pullulaient et les maladies frappaient les habitants un à un. Mais le grand Roi Mickey, n'était pas le genre d'homme à se cacher dans son bureau. Il a toujours été préoccupé par le bien de ses sujets. Plus encore, par le bien de tout être qui existe. C'est un homme au grand coeur à ne pas en douter. Alors, le jour où j'ai fais sa rencontre, il était avec d'autres personnes à aider les plus démunis. Il n'avait pas peur d'être frappé par la maladie, il restait avec eux. La plus grande partie des hommes à l'accompagner étaient des infirmiers ou des infirmières. Deux ou trois étaient des magiciens pour soigner plus efficacement. Le reste, c'était des personnes venues distribuer de la nourriture, des médicaments et de l'eau. Il a certainement débloqué beaucoup d'argent pour réussir ceci, mettant peut-être en péril le système économique. Je ne sais pas vraiment, je me préoccupe très peu de l'argent. Alors j'au mis la main à la pâte comme on dit et j'ai aidé du mieux que je puisse. Je soulageais les grands malades pour qu'ensuite le personnel médical puisse appliquer donner des médicaments ou toute autre chose qui puisse aider au bon rétablissement. Il faut savoir que ma magie ne guérit pas, elle permet seulement de tenir debout, de ne plus être vide d'énergie. Mais les blessures ou encore les maladies persistent. Ce n'est qu'un moyen de secours lorsqu'on ne peut faire mieux. Ça a été très utile et même si je ne lui avais pas beaucoup parlé, j'ai vu en sa Majesté une bonté faramineuse. Il aidait en priorité les nouveaux nés et les personnes âgées. Il savait à quel point ils étaient fragiles. Une bien belle rencontre.

-Heureusement que tu étais là.

-Je ne dirais pas ça, à vrai dire, il est vrai que j'ai aidé même si j'étais dispensable. Je dirais plutôt que plus nombreux on est, plus efficaces on devient.

-Un peu comme maintenant ?

-La situation n'est pas la même mais en effet, c'est ça.

J'avais tellement parlé que je ne m'étais pas rendu compte que le seul pavé qu'il restait à mettre était dans mes mains. Je n'ai pas attendu pour le mettre en place, plaçant du gravier tout autour. C'était bon, il était fixé et ne bougeait plus d'un pouce. J'étais bien content de nous quand j'ai terminé.

-On peut ?

-Oui, je ne vous retiens pas et merci beaucoup.

-De rien.

Et ils sont partis comme ils sont venus. J'ai soufflé un coup, je ne savais pas si j'étais fatigué pour avoir soulevé des pierres ou pour avoir trop parlé. J'avais pour idée d'aller boire du thé glacé alors je me suis dirigé vers où j'ai posé mon bâton avant ça. Je vous avoue avoir eu un instant de doute lorsque je ne l'ai pas vu. Je n'étais plus sûr d'où je l'avais posé mais il avait bel et bien disparu. J'ai regardé tout autour de moi, demandant au passants s'ils ne l'avaient pas vu. Rien à faire, je l'avais perdu.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 9 Oct 2011 - 21:26
    Exploit Accompli.

    A nouveau très bien. Tu commences déja à m'y habituer, Braska.

    J'aime beaucoup les paroles et le caractère des deux gorilles.

    Non sérieusement, je trouve ça cool... "... Ouais vas-y" "Ah oui d'accord" "Je comprends..."

    Ils parlent peu, ils parlent bien, ils sont bon public !!

    Au moins ils parlent et ça c'est cool ^^. Parfois ^^, j'ai l'impression en lisant des rps d'invocateurs que la ligne suivante, je vais avoir deux Ifrit l'un à côté de l'autre ^^. Alors que bon, y a qu'un seul Ifrit.

    J'ai jamais eu le coup mais parfois, les invocations ont l'air éperdument manquer de vie pour certains.

    Donc oui, c'est bien...

    L'histoire est sympa, le rp est sympa, le dénouement est très cool ^^.

    Mission Facile.

    11 xp, 110 munnies et 3 PS dont 1 bonus en Force.

_______________________________
messages
membres