Derniers sujets
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
122/500  (122/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 7 Oct 2011 - 16:54
C'était une belle journée qui s'offrait à moi. Le soleil n'était pas caché par les nuages mais un léger vent me faisait supporter la chaleur. Je marchais dans les ruelles animées, observant tout ce qu'il y avait à regarder. Il y avait les confections de bijoux des bohémiens. Si je n'étais pas aussi chargé par mes habits, sans doute en aurais-je acheté. Ce n'était pas grave, cela restait très beau à voir et il y avait tant de choses en plus comme des peintures, des sculptures. Je ne savais pas encore pour quelle raison j'étais venu ici, simplement l'envie je pense. Oui c'était ça, l'envie de découvrir de nouvelle chose, de se laisser porter par la vie sans se poser de question. J'avais besoin de souffler une journée comme ça de temps en temps, de ne penser à rien d'autre que ce qui se trouve sous mes yeux. Peut-être que je cherchais de l'attention quelque part, j'avais mes chimères mais au fond de moi je me sentais seul. Tout un voyage sans compagnon n'était pas chose aisée, il fallait beaucoup de volonté, il se trouvait que j'en avais mais c'était parfois très pesant.

Je marchais donc encore, sans savoir où je me rendais, j'allais là où je voyais de belles choses, des nouveautés. Il y avait un spectacle de bohémiens, très charmant à regarder. La danse était certainement l'un de leur plus grands atouts. Les hommes dansaient d'une façon assez musclée, brute montrant le côté sévère de leur vie, les femmes, elles étaient plus raffinées, tout en élégance montrant cette fois-ci qu'ils ne se laisse pas abattre. C'est de cette façon que je voyais les choses, très attrayant. Le feu aussi, il y avait des cracheurs de feu, rien à voir avec la magie que j'utilise mais c'était impressionnant. Ce monde restait à l'image qu'il a toujours eu, comme si le temps n'y avait aucune emprise. C'était reposant de ne pas être pris dans la course folle de la vie où les hommes sont toujours pressés.

En face de moi se trouvait l'imposante Notre-Dame, un bijou architectural à l'époque où les technique n'étaient pas aussi évoluées qu'elles le sont maintenant. Les vitraux étaient majestueux, les couleurs magnifiques. Tout absorbait mon attention dans ce monde jusqu'à ce qu'un cri me fasse retourner à la réalité. Un hurlement de stupeur, une jeune femme effrayée s'est mise à courir comme poursuivie par la mort. Tout le monde s'était arrêté pour comprendre ce qu'il se passait et très vite, d'autres personnes couraient aussi. Je n'ai pas eu très longtemps à attendre pour en comprendre la raison qui me chagrinait. Je commençais à croire qu'une journée de tranquillité m'était impossible à vivre. C'était un monstre et visiblement, ni un sans-coeur, ni un simili. Cette créature avait comme une odeur, quelque chose que seuls certains peuvent reconnaître. C'était l'odeur d'une chimère mais étrangement, je ne sentais pas à qui elle était liée. C'était comme si elle était arrivée de nulle part, qu'elle avait choisi elle-même de venir dans notre monde sans être appelée.

Il n'y avait qu'un choix qui s'offrait à moi et même si je n'allais pas être le seul à vouloir enrayer la menace, j'allais intervenir. Mais mon objectif n'était pas de l'abattre mais de la renvoyer d'où elle venait avant que l'irréparable ne soit commis. D'ordinaire je choisis spécifiquement les chimères que j'appelais en fonction de la menace mais rien ne m'indiquait un quelconque point faible. J'allais devoir jouer sur la chance et espérer que cela suffise. Je me suis mis en plein milieu de la ruelle, à contre sens de toutes les autres personnes. J'essayais de les éviter en attendant qu'il soit partis. Je ne pouvais décemment pas appeler mes chimères avec tout ce monde, le but n'était pas de les blesser.

-Reculez-vous !

Ils le faisaient déjà tous mais c'était une façon de dire qu'il allait se produire quelque chose. En effet, s'ils sont prévenus, il y avait moins de chances pour qu'ils paniquent en vue d'autres chimères. Quatre, c'était un nombre suffisant, je pouvais en invoquer plus mais je devais me concentrer. À la fois pour protéger les habitants de la ville mais aussi pour ne rien détruire et également protéger mes invocations. Bien qu'elles soient habituées à se battre, elles n'en sont pas moins vivante et elles ressentent très bien la douleur.

-Venez à moi.

Quatre cercles se superposèrent sous mes pieds et de la magie émanait de mon corps. De la foudre, du vent, de la glace et même l'énergie de la nature. Tout se séparait pour faire apparaître de nouvelles créatures prêtes à en découdre. Mateus le corrompu apparu dans un bloc de glace qui se brisa, Adrammelech descendait du ciel par le bien de la foudre, le nuages s'écartaient ensuite pour laisser apparaître Valefore. Pour finir, les pavés de la ruelles commençaient à se briser, une gigantesque rose sortait du sol, c'était Arlaune, une séduisante femme cachée à l'intérieur de la plante. J'avais une idée bien précise de ce que je voulais tenter, il ne restait plus qu'à savoir si tout allait fonctionner. L'avantage était de ne pas avoir besoin de parler pour que mes chimères me comprennent même si souvent j'aime discuter avec elles. C'est alors que Valefore venait d'atterrir en douceur à côté de moi pour que je grimpe sur son dos. Arlaune essayait de donner des coups de racines sans grand succès se dont je me doutais. Mateus et Adrammelech s'occupaient de jeter des sorts pour éviter que l'ennemi se déplace. Un ennemi qui faisait bien cinq fois la taille de ma monture.

C'était à la fois une chance pour les habitants que je puisse agir si vite et une chance pour la chimère qui n'aura pas à subir le courroux des soldats. Mais il fallait que je fasse le plus vite possible. En dehors de l'invocation, je m'étais entrainé à user de la magie non offensive mais tout autant efficace. Maintenant ! Il y avait une ouverture, j'étais près de la créature, je m'apprêtais à jeter un sort quand Arlaune tenta une fois de puis de lier l'ennemi de ses racines. Le timing était absolument parfait, mon sort avait stoppé net ma cible un court instant qui a suffit pour qu'Arlaune réussisse son attaque. La magie venait de se rompre mais la chimère égarée ne pouvait plus bouger. Sa taille était grande mais sa force l'était moins. J'ai alors ordonné à Mateus et Adrammelech d'arrêter les sorts puis Valefore m'a déposé au pied de la créature. Alors que je n'y faisais plus attention, j'ai remarqué qu'Adrammelech s'était déplacé de sa propre initiative. Il venait de se déplacer à une bonne vitesse devant une troupe de soldat. Ce n'était pas pour les attaquer mes pour protéger la chimère et sans doute moi avec. S'ils viennent tous du même endroit, il est possible qu'ils soient tous liés.

-Ne vous inquiétez pas, je m'en occupe.

Ils obéissaient sans grande conviction. Ils imaginaient mal qu'un simple homme puisse arrêter une telle créature. Mais voyant qu'elle était stoppée, ils préféraient ne pas agir. C'était une sage décision, la chimère n'était pas là pour tout détruire, elle était apeurée, je le sentais. Je me suis mis à son niveau la touchant de la main. Des images venaient à moi, je voyais un homme, un homme bon qui appelait souvent cette chimère. Ils semblaient aussi liés que je pouvais l'être avec mes chimères. Il semblait y avoir une réelle amitié, ce que beaucoup ne comprendraient pas. C'était une chose qui m'agaçait, les gens voyaient les chimères comme des outils, tantôt utiles, tantôt néfastes. L'homme qui invoquait cette chimère était mort, il avait péri lors d'un combat où il l'avait invoqué, la créature a assisté à cela. Elle ne pouvait rien faire, son invokeur décédé, elle était rappelée à son monde. C'est sûrement sa grande tristesse qui lui a permis de venir de la sorte, sans être appelée. Mais elle étaient calmée, prête à repartir. Toutes mes chimères, la touchaient alors en en retournant dans leur monde, l'emportaient avec eux. C'était fini, les choses étaient rentrées dans l'ordre. Je me suis retourné vers les soldats, ils avaient un visage agacé. Pas pour ne pas avoir agit mais en regardant autour de moi j'ai compris. Il y avait tout de même quelques dégâts dont certains par ma faute.

-Je m'en excuse, cela sera réparé demain à la première heure.

Je ne pouvais pas faire ça de suite. Le combat m'avait épuisé, pas énormément mais je ne voulais pas abuser de mes pouvoirs. D'autant plus que les images de la mort de cet homme m'avait empli de tristesse. Je devais me reposer, rien d'autre pour le moment, seulement du repos.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 9 Oct 2011 - 3:00
    Exploit Accompli.

    Bon rp. Très bien écrit.

    Là j'ai surtout envie de parler de la chose qui m'a plu et la chose qui au contraire, m'a déçu.

    Ce qui est bien, dans ton rp, c'est que ton exploit commence par une promenade et ma foi, l'ambiance laisse vraiment croire qu'il ne va rien se passer, que cet exploit sera très facile. L'interruption de la chimère n'est pas maladroite du tout, très bien jouée et assez imprévue (même si on peut quand même se douter qu'une chose va arriver ^^).

    Ca c'est le bon point principal. J'ajouterai peut-être que la tranquillité du début est sympa, que l'ambiance que tu dégages est bonne.

    Par contre le mauvais point, c'est que tu ne décris pas du tout la chimère à laquelle tu t'opposes et ça c'est dommage...

    Et bon, tu décris pas non plus tes chimères...

    Je l'avais dit à un autre membre à propos des soeurs du purgatoire qui sont des autres invocations, si tu veux... En gros, il invoquait une fille dont il ne disait rien, sauf que c'était Léviathan ou un truc comme ça. Et j'ai trouvé ça stupide puisque moi je ne connaissais pas du tout le manga d'où elle vient et il est parti dans son confort... Je crois lui avoir dit qu'il fallait rp pour les autres et pas que pour soi...

    Tout ça pour dire !! Qu'Arlaune, moi je sais qui c'est, Ariez l'a utilisée contre Bell... Mais les autres et même Arlaune, c'est dommage que tu les aies pas décrit, au moins pour la première apparition.

    Sur ce, exploit avancé.

    34 xp, 340 munnies et 3 PS en symbiose.

_______________________________
messages
membres