Derniers sujets
» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:46

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Genesis Rhapsodos Hier à 22:49

» Can't stay away
par Death Hier à 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Hier à 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:59

» L'Annonciation
par Cassandra Pentaghast Jeu 17 Aoû 2017 - 22:48

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Une main tendue
par Cissneï Mer 16 Aoû 2017 - 23:20

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:29

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04

» Fiche de personnage de Lotis Terrick
par Lotis Terrick Mar 15 Aoû 2017 - 21:14

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 15 Aoû 2017 - 12:57

» La nature a horreur du vide
par Surkesh Mar 15 Aoû 2017 - 12:52


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le destin guide mes pas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
122/500  (122/500)
Dim 18 Sep 2011 - 15:57
J'étais alors dans un vaisseau de la Shinra pour me rendre au royaume de la lumière. J'avais avec moi cette personne blessé du Pays des Merveilles lui lançant quelques sorts de soin pour que son état ne s'aggrave pas. Notre moyen de locomotion n'était pas un transport en commun, il y avait peu de monde à se rendre d'où je venais. Le pilote faisait de son mieux pour aller vite vu la situation dans laquelle nous nous trouvions. Même la technologie, aussi fiable soit elle, comporte toujours des risques. Rien n'est parfait et il y eu un léger problème au niveau d'un réacteur où je ne sais quoi. Il nous a fallu s'arrêter alors dans un tout autre lieu où la lumière est encore une fois peu présente. C'est cette ville bien connue appelée la Cité du Crépuscule. L'atterrissage ne se fit pas en douceur rendant plus instable l'état du blessé. Il aurait été simple de prendre un autre vaisseau de la Shinra et de reprendre sa route mais ça serait bien trop long et il me fallait réagir au mieux. J'avais entendu parler d'une tour près d'ici, je ne savais pas si c'était juste une rumeur mais dans l'histoire, le moyen d'y aller était de se rendre avant tout à la gare. J'espérais que tout cela soit vrai, qu'à l'intérieur habitait bien cette personne aux grands pouvoirs, c'était la seule chance qu'avait l'infirme pour être sauvé. Je n'avais même pas pu connaître son nom, il était dans un état bien trop critique.

Du vent commençait à souffler autour de moi, je fis un tour sur moi même tendant mon bâton vers le sol tout en le tenant assez éloigné de mon corps. Suite à cela, mon sceptre se mit à briller et j'ai envoyé cette lumière dans le ciel. Comme une explosion rendant aveuglante, la lumière disparu et à la place une créature descendit du ciel à toute vitesse. C'était Valefore, toujours prêt à m'aider et une fois encore, le temps pressait. L'oiseau se baissa suffisamment pour que je puisse y placer l'homme que je tentais d'aider. J'ai à mon tour grimpé sur le dos de la chimère lui demandant de m'envoyer à la gare de la ville. Elle, tout comme moi, ignorait son emplacement mais nous avons vite trouvé. Valefore s'envola de nouveau après nous avoir déposé disparaissant ainsi dans les nuages. Sans attendre j'ai appelé le Majordome à la rescousse, je l'avais toujours appelé Pride dû à son estime pour lui-même. Il n'aimait pas se retrouver dépasser par les évènements et cherchait alors à répondre à toute demande avec une vitesse et une qualité grandiose. Sans hésiter une seule seconde, il a pris le blessé dans ses bras attendant la suite des directives. Je n'aimais pas tellement donner des ordres mais une chose était certaine, il n'allait pas passer son temps à débattre sur ce qui est bon ou pas.

Nous sommes alors rentrés tous les trois dans cette immense gare, je me suis dirigé au plus vite au niveau du guichet pour demander quel était le bon train mais visiblement, ils n'en avaient pas connaissance. C'était mal joué de ma part de reposer mais espoir sur de simples rumeurs, j'avais été idiot, ce n'était pas de ma vie qu'il était question mais de celle d'une personne qui ne méritait pas que je lui fasse subir tout ceci. Une nouvelle fois, je puisais en moi pour lui lancer un énième sort de soin. Il n'était pas très puissant, il fallait que je m'économise si je voulais encore espérer l'aider, mais suffisamment pour retarder l'instant fatidique. Que je regarde à droite, à gauche ou dans n'importe quelle direction, aucune solution semblait parvenir jusqu'à moi. Je n'aimais pas être confronté à ce genre de situation, j'avais déjà vécu une période telle que celle-ci, notamment lors de la famine qui avait eu lieu à la ville de Disney. Il aurait été tellement plus simple que je puisse retrouver Mickey et lui demander de l'aide. Seulement, je n'était parvenu qu'à cette garde dans ce monde qui était rongé peu à peu par les ténèbres. Bien que ce lieu fut toujours à la lisière de la lumière et des ténèbres, il semble basculer plus d'un côté que d'un autre. Il était très impressionnant de voir l'impact puissant que l'on pouvait avoir sur un monde. Ce que je ne comprendrais jamais, outre le fait que des personnes cherchent à conquérir des mondes, c'est qu'une fois que cela est fait, ils finissent par les détruire dans leur folie. Ce n'était pas mon but de juger de l'état d'esprit d'une personne, nous avons tous des parcours très différents qui s'entremêlent mais est-ce qu'une réelle satisfaction venait les habiter ? Je pense que ce n'est pas le cas, ils s'arrêteraient sinon, le désir de pouvoir est l'essence même de la solitude. Ce sont juste des personnes maladroites qui ne savent pas comment réagir. J'ai en moins les moyens de les aider, seulement, je devais déjà m'occuper d'une autre vie.

Quand Pride semblait ne plus croire à la réussite de mon plan, malgré tout le respect qu'il portait en moi, un train différent des autres entrait en gare. Il était bleu, comme s'il fallait absolument que je le remarque, un signe du destin ? Peut-être, toujours est-il que je me hâta d'y entrer. À l'intérieur, personne, même pas de chauffeur. J'ai d'abord cru à une farce mais la machine se mit en route d'elle-même. Je pouvais voir à travers la fenêtre que nous avions emprunté des rails qui semblaient voyager à travers les étoiles jusqu'à voir une tour. C'était bien là qu'il nous fallait aller, si elle existe alors il devait bien y avoir la personne dont j'ai entendu parler. On dit que c'est une puissant mage vivant en retrait, faisant bénéficier de sa sagesse ceux qui en ont besoin. Malgré mes multiples voyages, malgré toutes les histoires que j'avais entendu jusqu'alors, je ne connaissais même pas son nom. J'espérais qu'il ne me tienne pas rigueur de mon intrusion, ce n'était pas pour moi que je venais même si faire une telle rencontre était pour moi un véritable cadeau.

Le train a fini par s'arrêter près de la tour où nous sommes descendu. C'était comme une minuscule île qui flottait dans l'espace, c'était fascinant de voir une telle magie et surtout de noter la différence flagrante avec la cité. J'avais la sensation d'être à des années lumières d'où je me trouvais il y avait à peine quinze petites minutes. Mais ce temps, aussi court soit-il devait paraitre des heures pour l'homme du pays des merveilles. Je n'ai pas attendu une seconde de plus pour entrer. Ce que j'ai vu, c'était en premier lieu des escaliers en colimaçon d'une taille gigantesque. J'ai dû monter de nombreuse marches, passer par plusieurs pièces et à chaque portes passées, j'avais l'impression de me trouver ailleurs et pourtant au même endroit. C'était difficile à expliquer. Ensuite, je suis arrivée face à une nouvelle entrée, elle n'avait rien de différent mais je sentais que c'était la dernière que je devais franchir pour atteindre mon but.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Sage
Masculin
Nombre de messages : 388
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
322/500  (322/500)
Mar 4 Oct 2011 - 12:31
De nouveau je me trouvais dans ma tour, c’était le lieu de mon recueillement, de ma retraite officielle selon certains. Beaucoup à la lumière se demandait pourquoi je n’intervenais plus au sein de la Lumière, d’autres souhaitaient mon retour, d’autres ne comprenaient pas mon choix, d’autres m’en voulaient peut être, je ne connaissais pas la pensée de chacun à ce sujet, sauf peut-être celle de mon ancien disciple mais je soupçonnais qu’il devait connaître parfaitement mon choix, ou du moins en avoir une bonne idée. J’avais trop réfléchis sur la bonne conduite à mener un groupe mais je n’étais pas un meneur et ceux qui en savaient un tout petit sur moi devait commencer à la savoir. L’âme d’un chef ne se trouvait pas dans celle du plus âgé ou celui qui avait de l’expérience, elle se trouvait naturellement, si l’on pouvait le formuler ainsi, chez celui qui avait en lui le désir de protéger les autres, celui qui avait à cœur de mener pour le bien des personnes ou de ses idées. Je n’étais pas ce genre de personne…

Ma décision de quitter la lumière se basait sur le simple fait que mon rôle dans cette histoire avait été de trop, la mort de nombreuses personnes, le conflit qui avait commencé entre les groupes, ces divisions, ce n’était pas ce que j’avais espéré. J’avais cru bêtement que je pouvais réussir à ramener ces mondes vers une harmonie idyllique qui avait été celle de mon temps par le passé, celle de nombreuses personnes par le passé, des collègues et amis, mais qui maintenant n’était plus qu’une chimère sans avenir. Maintenant une nouvelle idée des mondes s’était formé, non plus celle des mondes fermés sur eux et qui ne connaissent aucune interférence entre eux, mais une idée de mondes reliés, qui partagent les mêmes idées, les mêmes histoires, les mêmes personnes même.

Cette idée n’était pas la mienne, elle n’était que le fruit de cette nouvelle génération, je lui apportais mon soutien mais ce n’était pas aux anciens de changer ces mondes mais à eux. Je m’étais alors réfugié dans ma tour le plus souvent, si besoin je me déplaçais au Château Disney pour aider le nouveau chef du nom de Cissneï.

Le repos et le silence était mon quotidien depuis longtemps et je le retrouvais sans grand état d’âme ni grands remords face au passé mais plus inquiet pour le futur, c’est à ce moment que je le sentis. Une brèche venait de se former vers mon monde, une brèche que je pensais fermer depuis longtemps. Il n’y avait que peu de moyen d’entre dans mon monde, non dans ma tour, il y avait la téléportation accessible à peu de personnes, les vaisseaux gummis, qui était plutôt rare vue la localisation de la tour, et le train magique. Ce train était le lien qui reliait mon monde à celui de la Cité du Crépuscule, quartier général de la Coalition Noire, mais ce lien avait été renversé depuis longtemps. Ma tour était indépendante maintenant mais ce lien ne pouvait pas être annulé, parce qu’il servait de relais pour des personnes qui en avaient besoin, pas pour des êtres ténébreux, il apparaissait pour ceux qui demandait de l’aide pour quitter ce monde.

Aussi ce lien s’activait et le train se rapprochait de mon monde, il déposait ses passagers, deux personnes venaient de descendre et se diriger vers ma tour, je ne pouvais que sentir leur présence et non les voir de mes yeux. Ma magie était imprégnée dans cette tour et analysait chaque personne entrant dans celle-ci. Aussi je savais que les personnes qui montaient actuellement les escaliers n’étaient pas des ennemis, mais des personnes dans le besoin et sans trace de ténèbres apparentes.
Puis j’entendais enfin la porte de mon bureau qui s’ouvrait après qu’on y ait frappé.

Deux hommes sont alors entrés, un homme grande en tenue de magicien si l’on pouvait la qualifier ainsi, il tenait un sceptre à sa main, tandis que de la seconde il soutenait un homme blessé. A partir de ce moment je ne tenais plus compte des formalités, je me levais et m’avançais vers la personne blessée. Elle était mal au point au vue de son inconscience et des dommages subis, je sentais en elle la présence et l’utilisation de nombreux sorts de soins, ainsi il avait été soigné tout au long du voyage sans toutefois être complétement guéri, signe que ses blessures étaient trop graves même pour la magie, je pouvais évidement lancer un sort de soin supérieur mais je n’étais pas totalement sûr qu’il pourrait survivre, après tout je n’étais pas spécialiste pour les soins. Je canalisais alors un sort de soin puissant entre mes mains qui s’étaient jointes, une douce lumière bleutée s’en échappait et imprégnait doucement la personne blessée. Toutefois aucuns changements extérieurs n’étaient visible, la situation devenait de plus en plus critique pour lui, aussi je me relevais et lançais un sort de téléportation sur la personne blessée.

Aussitôt une vive lumière blanche envahit la pièce et la personne souffrante venait d’être téléporter au sein de l’infirmerie du Château, par mesure de sécurité. Je savais que là-bas il serait pris en charge au moins, et de plus j’avais un autre visiteur dont je ne m’étais pas occupé, un mage de sa tenue mais je ne m’attardais que peu sur les apparences, je retournais m’asseoir à mon bureau et patientais. Sur le principe le visiteur devait se présenter d’abord et présenter la raison de sa venue. Par politesse j’allais lui répondre et le saluer mais mon invité allait d’abord m’expliquer la raison de sa venue dans ce monde et surtout pourquoi il venait d’une monde de la Coalition…


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
122/500  (122/500)
Mar 4 Oct 2011 - 16:09
J'étais venu dans le but de sauver une personne qui n'était plus avec nous, le mage chez qui je me trouvais venait de le téléporter. J'espérais au fond de mon cœur qu'il était maintenant en sécurité. Personne n'avait prononcé le moindre mot, que ce soit moi, le majordome ou encore le mage assis derrière son bureau. Je me tournais alors vers Pride, lui disant d'une voix basse qu'il pouvait nous laisser. Sans une réponse, il s'inclina avant de disparaître d'une fumée blanche qui se dissipa très vite. De nouveau, je regardais le mage vêtu de bleu. Son regard avait quelque chose de puissant, le genre de regard qui semble inévitable et imposant. J'avais fait fi de toute politesse alors qu'un homme était en danger, mais maintenant, il ne restait plus que nous. Je m'avançais lentement, posant mon sceptre à chaque pas brisant le silence oppressant.

-Je me nomme Braska, simple voyageur.

C'est tout ce que j'étais, un voyageur, toute ma vie ne fut que voyage en quête de solutions mais je n'en ai récolté que plus de questions. Ce n'était pas important, j'avais au fond de moi un but, ce n'était pas de pactiser avec tel ou tel groupuscule afin de gagner une guerre. Je cherchais seulement à stopper les confrontation qui perdurent sans pour autant causer un nouveau mal. Je ne blâmais personne, les idéaux sont quelque chose de difficile à stopper et pour les réaliser certains faisaient de mauvais choix. J'aspirais à offrir un nouveau point de vue à ces hommes et ces femmes. Je désirais que la haine qui est devenue omniprésente ne soit pas transmise à la jeune génération. J'ai eu de la chance d'apprendre la valeur des choses, c'était une notion qu'il fallait que je partage.

-Je tenais également à m'excuser de mon intrusion, pardonnez-moi.

En temps normal, j'aurais pris congé et serais reparti d'où je venais pour ne pas importuner encore plus par ma présence. Mais quelque chose me retenais ici, une force invisible. Était-ce le mage qui m'observait ne brisant le silence que par sa faible respiration ou était-ce autre chose ? Une énergie spirituelle englobait les lieux, c'était une sensation profondément agréable, je l'avais ressentis plusieurs fois au cours de ma vie. Seulement, cette fois c'était différent, comme si cette énergie était incomplète, brisée par le coup du sort. J'observais tout autour de moi, ce n'était pas très poli mais je ne pouvais m'en empêcher. C'est comme lorsqu'un chat sent l'odeur délicieuse d'une nourriture dont il est friand. Mon soucis devenait de ne pas savoir à quoi cela correspondait, peut-être ne le saurais-je jamais.

-J'ai découvert il y a de ça cinq années maintenant, que les mondes étaient capable de se protéger par leurs propres pouvoirs. Mais votre tour à l'air d'être arrachée à ce dont elle appartenais avant. Est-ce vrai ?

Je ne parlais pas de son attachement à la cité du crépuscule, il était tout simplement étrange que cette tour flotte seule de la sorte. Il devait y avoir une époque lointaine où elle faisait partie d'un tout. Peut-être était-ce la volonté du maître des lieux, il vivait seul, certainement par choix et sa tour lui a peut-être offert la solitude qu'il recherchait. J'avais tant de question à poser sur ce lieu, je me rendait compte toute fois que l'énergie instable ne venait pas de la tour en elle-même, ni de son unique habitant d'ailleurs. Sans comprendre pourquoi, j'avais le sentiment qu'il s'agissait d'une question tabou que j'allais garder pour moi. S'il venait à savoir que je me posais cette question, je lui demanderai de ne pas y répondre, quelque chose me disait que je devais trouver moi-même cette réponse. Toutefois, en restant dans ce monde, de nouvelles interrogations prirent vie dans mon esprit en perpétuel questionnement.

-Croyez-vous qu'il est possible de dériver la magie des mondes afin de protéger les hommes dans leur globalité et pas seulement un monde ? Je pense que oui, un homme peut protéger son monde alors l'inverse serait assez logique. Qu'en pensez-vous ?

Je me faisais légèrement honte à lui poser tant de question mais son charisme me mettait étrangement dans une grande confiance. Je n'avais fais attention qu'à mes préoccupations, peut-être qu'il ne désirait pas que je reste ? Encore et toujours des questions avec plus ou moins d'importances. Je n'allais pas tarder à avoir quelques réponses, assurément. De ce qu'on dit, ce monde n'est pas accessible pour tous, comment se faisait-il que je puisse venir ? La volonté du monde ou celle du sage ? Je le regardais dans les yeux, je sentais qu'il allait prendre la parole alors je me suis abstenu de poser de nouvelles questions.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Sage
Masculin
Nombre de messages : 388
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
322/500  (322/500)
Ven 14 Oct 2011 - 15:40
J’écoutais ce voyageur du nom de Braska me posait ses questions et attendre des réponses, il était tout à fait courtois envers moi et son bâton exprimait plus que son rôle, c’était un mage et un mage qui connaissait la magie, il semblait ne pas faire partie des novices qui lance des sorts sans réfléchir ou sans connaître ce qu’est la magie en soit.

Ses questions étaient légitimes et je pouvais éventuellement en apporter des réponses, je ne pensais pas pouvoir répondre à toutes les questions, j’avais beaucoup de connaissances sans pour autant les relier ensemble, il me rester encore à les transmettre et les exprimer, ce qui est le plus difficile avec le temps, je ne répondais pas de suite mais je patientais en tentant de rassembler mes souvenirs. J’avais abordé ce sujet dans ma jeunesse et ce auprès d’autres Maîtres, mais maintenant ces questions devenaient inutiles pour les plus jeunes, je soufflais un peu avant de gratter ma barbe.

-Cette tour a été reliée à un monde en particulier oui, mais elle ne l’a pas toujours été. Longtemps auparavant elle avait été seule et se trouver dans l’entre monde, elle n’était pas un monde de lumière ni de ténèbres. Mais se rassembler avec la Cité du crépuscule a changé la donne, la cité n’est plus un monde neutre mais rempli de ténèbres, la tour devait en être préservé…

Je me souvenais encore du moyen par lequel j’avais, avec l’aide de personnes de la lumière, permis d’éloigner la tour de ce monde remplis de ténèbres, le moyen avait été brutal et forcé mais nécessaire. Il avait abouti à ce détachement en laissant des séquelles. Tout mage pouvait sentir que ce lieu n’était pas totalement stable, il avait cassé son lien avec les ténèbres si brutalement qu’il y avait encore quelques traces de celui-ci sans compter la lumière. On ne pouvait plus choisir d’être dans un domaine neutre mais on devait choisir un camp. La logique ancestrale qui régissait les mondes avaient changé avec le temps tout comme les personnes ce qui m’amenait à la seconde question de ce dénommé Braska.

-Les personnes protègent les mondes c’est un fait mais bien peu sont dévoués à cette tâche seule, ils sont plus tournés vers la protection de ce qui leur est cher, ce qui appartient à ce monde pas au monde en lui-même. C’est ce qui fait qu’il y a encore des conflits au sein même des mondes, chacun défend son point de vue sur ce qu’il pense du monde, que ce soit un sentiment purement égoïste ou dévoués pour les autres. Les mondes sont les dernières entités neutres qui ne prennent pas part aux conflits, ils maintiennent l’équilibre entre lumière et ténèbres.

Je soufflais un peu dans mon argumentation pour reprendre un peu de souffle et réfléchir à la formulation de cette idée, entre temps d’un geste de la main j’invoquais une chaise simple devant mon bureau pour permettre à mon invité de s’asseoir s’il le désirait, je me doutais combien cela devait être désagréable de rester debout, voir d’avoir fait tout ce chemin jusqu’ici sans avoir pu faire une pause à cause de ce blessé, qui plus est s’il venait de la Cité du Crépuscule.

-C’est pourquoi les mondes n’interviendront que rarement lorsque le danger est trop grand par exemple, lorsqu’il menace leur équilibre et leur survie. Ils ne protégeront pas les personnes qui sont régis dans l’ordre naturel des choses si l’on peut le formuler ainsi…

J’espérais m’être fait comprendre pour le moment et je demandais s’il avait d’autres questions qui m’étaient adressées.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
122/500  (122/500)
Ven 14 Oct 2011 - 18:01
Une chose était certaine, il savait répondre aux questions, c'était quelque chose d'agréable d'autant plus qu'il en sait beaucoup. Mais cela n'avait pas empêché cet homme d'en esquiver une bien que je ne l'ai pas prononcée de vive voix. Je ne savais toujours pas qui se trouvait en face de moi, il n'avait pas révélé son identité. Cette sensation d'être entouré d'une magie particulière me reviens. Si bien que je me suis arrêté de parler après m'être assis. Je regardais tout autour de moi mais sans savoir d'où venait cette « présence ». Elle n'appartenait ni à ce monde, ni à ce sage, c'était déstabilisant de ressentir une force inconnue mais je ne voulais pas demander d'où elle venait. Je ne saurais dire pourquoi, peut-être parce qu'en le faisant je ne serai plus à ma place.

-Tout ce que vous dites est vrai, mais il existe bien des personnes qui vivent pour protéger les mondes et non seulement des personnes. C'est le cas de sa Majesté Mickey, je ne sais pas si vous le connaissez. Il a toujours agis pour le bien d'autrui et des mondes aussi. Pour ma part, la mission que je me suis donnée est de trouver un moyen d'offrir la félicité éternelle.

Je marquais un temps de pause, scrutant une nouvelle fois cette pièce remplie de divers objets. Elle était remplie et pourtant elle manquait de vie. C'était assez triste de voir un lieu vide de sens. Pas que ce soit réellement la cas mais les visiteurs semblaient rares. C'était un homme solitaire aux nombreuses questions, c'est tout ce que je pouvais savoir. La solitude... J'ai aussi choisis cette voie en quelques sorte, je me suis détaché de mes proches pour accomplir ce rêve, celui de la paix universelle.

-Il aurait été possible pour moi de rejoindre le camp de la Lumière mais leurs méthodes ne sont pas les miennes.

J'aurais pu oui, l'union fait la force mais je n'ai pas encore trouvé les bons compagnons. C'était chose difficile, je ne savais pas moi-même quel chemin prendre, mais je le trouverai. Je le dois à tout ceux qui vivent, je le dois à ma fille également.

-Je ne cherche pas à éradiquer les ténèbres ni à abattre l'ennemi. Je cherche les réponses qui feront entendre raison ceux qui causent tant de mal. Parfois, il faut se battre mais le moment où je devrai prendre les armes n'est pas encore arrivé.

Pourtant, j'en avais bien les moyens de participer à cette guerre, je pense même être un très bon atout. Ma magie est principalement utilisée pour le soutiens, j'ai une grande panoplie de sorts, pas la meilleure mais tout de même. Pour l'attaque, je peux facilement user de mes chimères mais je n'aime pas cette idée. Envoyer quelqu'un d'autre au charbon, non, ça ne règle pas un problème. Si je les appelle, c'est en priorité pour la défense, je l'ai montré à divers moments. Celui où j'ai sauvé les prisonniers du Pays des Merveilles par exemple.

-Je me pose encore une nouvelle question, excusez-moi d'avance pour cet interrogatoire. Pouvez-vous me dire où a été envoyé cet homme avec qui je suis venu ?

Je n'oubliais pas la raison de ma venue et cette personne qui était entre la vie et la mort, je devais m'assurer qu'elle était en sécurité.

-Je compte lui rendre visite pour savoir si sa guérison se passe bien. Il sera difficile d'aller de l'avant si cette question me reste à l'esprit. Je ne veux pas être venu vous importuner et ensuite faire comme si de rien était.

Mais où qu'il soit, je n'irai pas le voir à l'instant. Il est encore dans le même état certainement, ce serait un miracle dans le cas contraire, ça ne fait que quelque minutes que je suis arrivé. J'avais une autre destination en tête, un monde dont on m'a parlé en bien, la Cité des Rêves. Je ne sais pas ce que je pourrais y trouver, la tranquillité sans doute. Les secondes passaient et je n'avais plus rien à dire, le silence était apaisant et voir les étoiles par la fenêtre, c'était magique, on était encore en pleine journée. J'avais décidé de ne pas trop parler à partir de maintenant, je ne cherchais pas à le harceler mais cette prestance m'avait mis en confiance. Il semblait tourmenté, je ne saurai dire pourquoi, mais je me rendais compte de mon erreur. Si tout le monde venait lui poser des questions, il devait ne plus savoir qui il était. Pouvoir venir en aide aux autres personnes est satisfaisant mais quand on ne fait que ça, à qui demander de l'aide ?

-Sachez que si vous avez des questions, moi aussi je peux tenter d'y répondre. Si les mondes ne viennent pas directement nous aider, l'entraide est une chose que nous devons savoir fait. Tout n'est pas à sens unique. J'applique ce principe à bien des choses et ça commence par mes chimères, je ne fuis jamais devant l'aide que je peux leur apporter.


Dernière édition par Braska le Mer 26 Oct 2011 - 18:44, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Sage
Masculin
Nombre de messages : 388
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
322/500  (322/500)
Mar 18 Oct 2011 - 0:43
Plus ce visiteur parlait plus je souriais, il avait de bonnes réflexions pour lesquelles je partageais le point de vue, sans avoir vue l’étendue de ses opinions et de ses pensées sur certains sujets. Il était une de ses rares personnes qui pensaient à autrui avant de penser à elle-même et qui n’abandonnerait pas avant d’avoir réussi, il me rappelait mon disciple par certains aspects sauf peut-être qu’il avait un peu plus d’expérience et de sagesse. Mais par l’évocation de mon disciple je me rendais compte qu’il ne semblait pas me connaître, je ne m’étais pas présenté et pour une bonne raison, souvent les personnes venant vers moi connaissaient mon identité pour me poser des questions. J’allais très vite rattraper cet oubli.

-Je connais effectivement le roi Mickey, et j’en ai oubliais de me présenter, je m’en excuse, je suis Maître Yen Sid, j’ai été le professeur du roi, désormais en retraite. Effectivement Mickey comme d’autres tentent de soigner la folie qui s’abat sur différents mondes, ce sont de nobles idéaux qui méritent d’aboutir. Mais il ne faut pas oublier que chacun apporte sa pierre à l’édifice, personne n’est seul dans cette tâche et l’aide des autres est souvent nécessaire.

Cela allait m’amener à parler des différents groupes, il semblait être au courant, et son opinion sur la Lumière était tout à fait juste. Cela me rappelait mes opinions avant que je m’engage dans le groupe de la Lumière. Je comprenais son opinion de ne pas se fondre dans la masse, parce que l’opinion est différente. Je n’allais pas le pousser à rejoindre un groupe, cela serait idiot, il n’allait pas rejoindre un groupe pour la seule et bonne raison de tenter de le convaincre.

-Je comprends tout à fait votre point de vue, je suis rattaché à la Lumière de part des engagements et je ne vous demande pas de le prendre aussi, chacun est libre de prendre son propre chemin en ces mondes et ces temps troublés. Malheureusement l’entente totale de toutes les personnes semblent de plus en plus difficiles avec les temps et les divisions qui passent. Les conflits d’opinions évoluent en guerre ouverte entre des personnes d’origines communes, voir la différence de l’autre, voilà ce qui manque à la génération qui agit de nos jours.

Je n’avais pas la volonté de répondre à sa remarque sur la prise des armes, elle appartenait au choix de chacun de choisir d’entrer dans un conflit, s’il se sentait concerné par celui-ci ou non. Chacun disposait de ses propres moyens pour se lancer dans ce genre d’entreprise, il y avait toujours la crainte d’être l’instrument de la guerre, auprès d’un autre groupe ou auprès de personnes chères. Puis je me souvenais qu’il avait abordé le sort de son ami qui était grièvement blessé.

-Votre ami se trouve dans un monde appartenant à la Lumière, dans la résidence du roi Mickey, le Château Disney, bien que ce soit un monde appartenant au groupe de la lumière ils prendront soin de votre ami et le soigneront mieux qu’avec toute source de magie. Je pourrais vous amener à lui si vous le désirez, puis vous serez libre de rester le temps qu’il panse ses blessures ou de partir vers d’autres mondes.

-En ce qui concerne mes questions je n’en ai pas la nécessité, je ne recherche pas la connaissance ou le savoir, ils ne sont que des outils pour les personnes vivantes pour agir, et je les distribue à ceux qui en font la demande, tel est mon rôle.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
122/500  (122/500)
Mer 26 Oct 2011 - 18:45
-Je comprends ce que vous voulez dire Maître Yen Sid, ma main restera tendue quoi qu'il arrive.

Je ne pouvais pas répondre grand chose de plus, il ne voulait pas ou n'avait pas besoin d'aide. Ce n'est pas dans ma nature de forcer les gens. Mais cette personne en face de moi devait être un grand homme s'il avait été le maître de sa Majesté Mickey. C'était impressionnant de voir la connectivité existante entre les personne, sans se connaître, ce magicien et moi connaissions la même personnes. Nous sommes donc tous connectés les uns aux autres parfois directement, parfois grâce à un intermédiaire. Je savais également où se trouvait la personne que j'avais amenée ici, je pourrai aller la voir plus tard. Elle devait être encore souffrante et la déranger ne servirait qu'à ralentir son rétablissement. Non, j'allais partir pour une toute autre destination

-Je vais décliner votre offre, je ne vais pas me diriger au Château Disney pour le moment, je pense plutôt me rendre à la Cité des Rêves. Je n'y suis encore jamais allé.

Il me semble que tout avait été dit, je ne voyais rien d'autre à ajouter et je n'allais pas rester plus longtemps. J'étais arrivé à l'improviste, cherchant de l'aide faisant fi de toute convenance, il était plus que normal de laisser cet homme à ses occupations. Une dernière fois, j'ai regardé tout autour de moi, cherchant ce que pouvait être cette magie atypique. Sans doute ne le saurai-je jamais. Ce n'était pas grave, légèrement frustrant mais j'allais faire avec. Cette présence englobait toute la salle, cela faisait longtemps que cette force se trouvait ici à tel point qu'en déterminé l'origine m'était impossible.

Je me suis relevé doucement, reprenant mon bâton, prêt à partir. Je m'inclinais légèrement en face du Maître dans un soucis de respect.

-Merci pour tout, votre aide, vos réponses.

Je me suis redressé, inspirant à pleins poumons avant de conclure.

-En espérant vous revoir bientôt en des moments plus propices à la paix, au revoir.

C'est là que je me suis retourné pour m'en aller, j'ai ouvert la porte, j'ai dépassé le seuil pour la refermer. J'étais parti aussi vite que j'étais venu. J'avais l'impression d'être un voleur bien que je n'ai absolument rien volé mis à part le temps d'un honnête homme. En redescendant les marches, je me suis rendu compte de la hauteur et de l'architecture intrigante de cette tour. En venant je n'avais pas pris ce temps, je ne pouvais pas mais maintenant je l'avais. Ce lieu était aussi réconfortant et étrange que le maître des lieux. Impossible de ne pas se demander comment un tel édifice pouvait tenir. Je veux devenir un mage puissant, pas pour faire la guerre mais pour faire la paix et créer des choses utiles. Des éléments qui ont un sens, qui serviraient à accroitre le confort de tous sans que cela puisse être détourné pour en faire des armes. Je quittais alors la tour pour continuer se chemin, celui qui allait me guider vers ce but.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 582
Age : 22
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
564/0  (564/0)
Mar 1 Nov 2011 - 1:14
Je vais le dire franchement, ce rp, j'ai adoré. C'est rare que je me colle autant dans un rp, que j'y soit totalement dedans, ça a profondément géré. Au départ c'est tout simple et hop, une p'tit discussion, discussion vraiment géniale, on se perd pas, le rp est bon, ni trop long ni trop court. Ça raconte vraiment quelque chose enfin bref, c'est génial, Yen Sid et Braska, deux atomes qui se rencontrent et s'expulsent ailleurs... :3 Je note ça comme une mission avancée.

Pour Yen Sid tout d'abord : 30 points d'expérience + 310 munnies + 2 PS en psychisme et 1 en magie.

Pour Braska : 30 points d'expérience + 310 munnies + 3 PS en psychisme.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» [Guide] Le charpentier
» [Guide]Du niv.0 au niv.2
» [Guide]Le prestige
» coulisseau et son guide