Derniers sujets
» Et elle est où mon attraction ?...
par Ioan Kappel Aujourd'hui à 3:00

» [Piano] Compos, reprises, KH et autres...
par Sora Hier à 18:15

» Un famtôme dans la boutique
par Famfrit Hier à 12:36

» Les règles du jeu
par Death Ven 16 Fév 2018 - 16:14

» Vol pour l'hoverboard
par The Babylon Rogues Ven 16 Fév 2018 - 9:47

» As de Coeur
par Huayan Song Ven 16 Fév 2018 - 1:10

» Ho ho ho !
par Daenerys Targaryen Jeu 15 Fév 2018 - 12:32

» Absence Roxas
par Huayan Song Mer 14 Fév 2018 - 14:01

» Objets trouvés non réclamés
par Kurt Brown Mer 14 Fév 2018 - 12:52

» De Nouveaux Traits
par Chen Stormstout Mar 13 Fév 2018 - 18:14

» L'importance de faire ses preuves quand on est un fauve
par Cassandra Pentaghast Lun 12 Fév 2018 - 23:04

» Ambition privée
par Huayan Song Lun 12 Fév 2018 - 17:14

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Kurt Brown Lun 12 Fév 2018 - 11:59

» Intrusion
par Agon Wiley Dim 11 Fév 2018 - 1:32

» Cocktail du Soleil
par Huayan Song Sam 10 Fév 2018 - 19:11


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le plan de la Haine
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aveugle à l'Oeil sanglant
Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 22
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 13/08/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
71/270  (71/270)
Mar 30 Aoû 2011 - 19:01
Me voilà de retour sur la Terre des Lions. J'avais un plan précis en tête en ce doux jour, un plan très personnel certes, mais qui me serait bénéfique. En effet, pendant ma première venue, j'avais entendu parler d'une bande d'animaux sans cervelles nommés hyènes. J'ignorais à quoi sa ressemblait et je ne voulais pas le savoir, car à ce qu'on dit, elles sont aussi bêtes que laides. Mais j'ai entendu parler aussi.. qu'elles furent les alliées privilégiées de Scar lors de sa conquête du trône, mais également ses assassins. Intéressant.. Et si elles devenaient mes alliées ? Mes compagnons privilégiés sur cette terre emplit d'animaux incroyables. Après avoir payé moi-même le transport, je me retrouva dans ce corps qui m'avait tourmenté au début. Ce corps au pelage blanc comme neige, aux griffes et aux crocs aussi tranchantes que fut ma lame. Le léopard nommé Ketsurui est de retour et j'ai mon idée géniale ! Cette voix dans ma tête m'avait rendu fou avec le temps, de plus en plus présente. Tout ce que je faisais, c'était ce qu'elle voulait. En calme, suivant mes oreilles et mon odorat précis, je m'avança vers un lieu austère, un lieu qui sentirait la Mort à plein nez, le cimetière des éléphants. Une terre où il ne pousse plus aucune verdure. Un cimetière dans tout les sens du terme..

Sans peine, suivant le doux fumet de la Mort, je parviens à cet endroit où je fus pris de suite par l'odeur de chair en décomposition, par l'odeur des cadavres. Et une autre, une plus vivante, mais tout aussi répugnante. Était-ce moi , ou des chants débiles atteignaient mes oreilles ? Je m'avançais toujours en silence vers ce bruit, de plus en plus distinct. Ils étaient deux, une femelle et un mâle vu les voix, plus un autre qui semble plus attardé, mais aussi un mâle. C'est donc d'eux dont venaient l'odeur vivante. Je les écoutais, et je sentais l'odeur d'une gazelle aussi, sûrement leurs proies. Je m’allongea, me sentant près d'un rebord, les écoutants. Ils étaient vraiment débile, mais leur rythme me plaisait. Les « fixant », je laissa échapper un soupir quand ils remarquèrent enfin que leur cibles s'était fait la malle. Dépitées, elle restèrent près d'une source de chaleur en braillant leurs faims. C'était l'occasion rêvée. Toujours posé sur mon rebord, je parla d'une voix emplit d'un point de malice :

-Pauvres petites.. Vous me semblez si désemparez, on dirait qu'un coup de patte ne serait pas de refus.

Je sentais leurs regards sur moi, toujours sagement posé à ma place en hauteur. Je les entendais se regarder d'un air ahuri. Puis la femelle me parla sans faire attention au risque qu'elle prenait :

-Eh mais ! T'est qui toi ? On aurait bien pu se débrouiller tout seul !! Pas vrai Banzai ?
-Ouais ! C'est ta faute sale félidé !! T'en dit quoi Ed ?

Ce dernier se contenta de rigoler comme un imbécile heureux, je pensais bien qu'il ne savait pas faire autre chose.. Dans un soupir, je me releva sur mes quatre pattes, la posture droite et fière, me fiant à mon sonar, je descendis dans un bond majestueux pour finir devant eux. En avançant la tête et tendant le cou, je sentais leurs souffles mélangés sur mon museau. Je me redressa ensuite, je ne pouvais pas me faire plus grand, un sourire quelque peu mauvais aux lèvres. Je me mis à tourner autour d'eux pour leur parler :

-Allons, je n'oserais pas vous faire perdre votre repas, ce serait mal convenu de ma part. Moi qui viens juste vous proposer un marché des plus exquis.

Une fois encore, ils émirent en chœur un bruit de surprise, sauf l'autre retardé mental qui se contentait de se lécher les babines dans un bruit qui me faisait mal aux oreilles. Remarquant bien qu'ils n'étaient pas vraiment convaincu, il me fallut un peu plus argumenter :

-Écoutez mes chères, je sais ce que vous avez subit, la faim, la trahison de Scar, moi, je peux vous aider, et je ne vous laisserais pas seules et vous trahirais encore moins ! Je respecte mes alliés, et pourquoi n'auriez-vous pas le droit au respect ? Faites-moi confiance, écoutez mon offre.

La femelle fut la première à répondre et sans délai :

-Dis toujours, ça peut être marrant.

Mon sourire se fit plus grand, et je me posa près de la source de chaleur. Tentant d'y avancer une patte, je remarqua qu'il s'agissait d'un trou. Je ne fus nullement surpris lorsque je compris que c'était un geyser. J'attendis que le bruit cessa avant de m'expliquer :

-Bien mes amies. Je puis vous proposer une sorte d'alliance. Rendez-moi simplement les services que je vous demande, et je vous fournis la nourriture dont vous avez besoin pour remplir vos estomacs affamées. Ce que vous aurez à faire ? Des choses largement à votre portée, croyez-moi..

Je gardais mon sourire démoniaque, cette voix dans ma tête avait cessé, mais seulement parce que j'ai pris goût à ce qu'elle me demandait, seulement parce que j'avais trouvé vraiment un intérêt utile pour moi. J'attendais sagement leurs réactions, les entendant parler entre eux à voix basse. Cette voix, c'est la vois du mâle, Banzai que j'entendis :

-On veut la preuve que tu nous apportera à manger comme il faut ! La dernière fois, on a quand finit affamés !

J'haussa mon sourcil libre. Je m'en doutais, alors j'avais fait préparé une petite collation. Me relevant, je sauta sur mon rebord et mordit dans quelque chose que je lança aux trois idiots. Ce quelque chose, c'était un zèbre fraichement assassiné. Avec le temps, j'ai appris à reconnaître les odeurs des animaux de cette savane. Mais deux secondes avant que les ventres sur pattes ne se jettent sur le mort, je redescendis pour attirer la proie vers moi avec le sourire :

-Seulement.. Faites ce que je vous dis et vous aurez votre pitance.. Pas de services, pas de nourriture.. C'est tout simple.

Ils réfléchirent de nouveau, puis dans leurs faim intense, se hâtèrent de dire :

-Ok ok !! Tout ce que tu voudra !! Comment tu t'appelle au fait ?

Enfin, ça arrivait au cerveau. Je n'avais toujours pas dit mon nom et je ne comptais pas le leur dire. Pour ma sécurité et même la leurs, je leur donnais une fausse identité de ma part :

-Mon nom ? Eh bien, vous me nommerez.. Liègǒu . Liègǒu oui. Votre nouveau maitre..

Je les entendis se ruer ensuite sur le zèbre qui n'attendait plus qu'à se faire dévorer. Leur manières de manger me déplut au début, ça s'entendait trop, mais je savais bien que je n'y changerais rien. J'attendis sagement que ces animaux eurent finis leur petit repas avant d'entendre le crétin rigoler et la femelle faire une remarque :

-Mais dis donc, c'est juste nous trois ou toute la meute ? On est quand même une petite centaine, tu crois pouvoir tous nous nourrir ?

Je laissa un rire ardent sortir de ma gorge après cette réflexion. Elle avait raison, je ne voulais pas uniquement ces trois-là, je les voulais toutes. De nouveau allongé, cette fois sur le coté, le buste haut, je soupira encore :

-A vous trois, vous ne faites pas des miracles, je veux vous toutes. Et bien sûr, la pitance sera pour tout le monde. Faites passez le message, j'arrive.

Elles partirent au grand galop, moi marchant tranquillement dans leurs pas. Quelques minutes seulement séparait le lieu de la rencontre et le repaire de toutes les hyènes. Toutes leurs odeurs me prirent le nez, elles étaient bien une centaine oui. Pas un bruit, je me sentais de plus en plus en hauteur, le vide finit par atteindre mes pattes. M’arrêtant sagement, je regardais vers le bas avant d'entendre en chœur :

-Que vive le Roi Liègǒu !!

Parfait, ces idiotes avaient tout compris contrairement à mes pensées. J'étais devenu leur maitre. Les messagères ont bien fait leur travail. Convenablement posé sur mon sommet, ma vois résonna tel un appel divin :

-Vous voilà toutes réunies mes amies. Je suppose que vos camarades vous ont tout expliqués. Je suis votre maitre à toutes !! L'héritier de Scar, le seul, l'unique ! Et si vous obéissez sagement, vous aurez votre pitance. Chose tout à fait normale bien sûre.

Tremble Terre des Lions ! Tremblez ennemis ! J'ai des alliés en nombre cette fois..
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan de la Haine
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail