Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
Aller à la page : Précédent  1, 2
 A la recherche de créatures magnifiques: les chevaux.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 25
Date d'inscription : 04/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
120/400  (120/400)
Ven 18 Nov 2011 - 11:16
    Il n'avait plus grand chose à dire, en vérité, il ne voulait même plus parler au risque de blesser. Il écoutait donc Shanks et Lili attentivement sans les regarder. Son regard était porté sur le feu qui crépitait. Assis les jambes tendues et les bras en arrière pour s'appuyer, il songeait à ce que Lili pensait d'elle-même. C'est là qu'il eût subitement envie de reparler mais Shanks le devança.

    « T’emprisonner dans ce que représente la keyblade, c’est pas une bonne idée. C’est elle qui t’a choisi, tu n’y peux rien ! Si elle a un problème avec ton mode de vie, qu’elle te laisse tranquille ! Et si ce n’est pas le cas, c’est qu’elle veut que tu continues, c’est logique. »

    Il avait bien raison, il ne fallait pas laisser sa vie être dictée par une arme, c'était stupide. L'arme doit servir au porteur et non l'inverse

    -J'ajouterai que tu n'as rien d'égoïste Lili, personne ne peut sauver le monde, pas seul en tout cas, c'est totalement impossible. Quoi que tu fasses, il y aura toujours des personnes contre toi.

    Il ne voulait pas dire ça pour décourager Lili, il voulait lui faire comprendre qu'elle n'était en rien responsable des malheurs des autres. Elle culpabilisait pour sa famille mais elle ne pouvait pas changer les chose et elle ne pouvait pas savoir lorsque c'est arrivé. Elle a été victime du jeu du destin mais la roue tourne toujours.

    -Tu as choisi un chemin, celui que tu juges être le meilleur pour toi, continue et tout se passera pour le mieux. Je ne dis pas que la vie sera toujours belle mais comme dit Shanks, n'agit pas contre ta volonté et ne culpabilise pas de faire tes propres choix.

    Il avait la sensation de répéter ce que disait le pirate mais ça ne le dérangeait pas, s'ils étaient tous les deux d'accord, Lili finirait sûrement par les croire. C'était triste de la voir ainsi, même pour Ganondorf qui en avait vu des horreurs mais là, à côté il trouvait qu'il avait une certaine chance. Lili n'est pas celle qui a causait la perte de sa famille alors que Ganon si. Quelque part, les malheurs des trois personnes réunies avaient amenés quelque chose de bon. Oui, cela peut-être étonnant mais il faut parfois voir les bonnes choses dans les mauvaises.

    -Vous savez, quelques soient les malheurs qu'on a vécu, on peut y trouver quelque chose de bon.

    Les deux autres le regardaient sans savoir où il voulait en venir. Que pouvait on trouver de bon dans la mort ? C'était assez simple aux yeux de Ganondorf sur le coup.

    -On ne se serait peut-être jamais rencontré si rien de tout ça ne s'était produit. Aujourd'hui j'ai découvert l'amitié, c'est grâce à vous.

    Et oui, sans le massacre des Gerudos, sans la perte de la famille de Lili, sans la vie trépidante de Shanks, ils n'auraient pas tous été là autour d'un feu, celui de l'amitié.

Spoiler:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Ven 25 Nov 2011 - 0:15
Après ce qu’elle venait de dire, Lili regarda tour à tour les deux hommes, jusqu’à ce que Shanks la fixe sans vraiment de raisons apparentes mais ce n’était pas méchant loin de là, c’était même plutôt comique. Lili était nulle à se jeu là ; fixé l’autre droit dans les yeux et tenir le plus longtemps. Elle regarda alors vite fait ailleurs mais ne put s’empêché d’émettre une ébauche de rire très discret. La jeune femme reporta quand même ses yeux noisette vers Shanks quand celui-ci s’adressa à elle… Lili resta à l’écouter et elle fut un peu perdue avec les paroles du pirate roux, car il n’avait pas du tout tord et c’est ça qui perturba la jeune femme : elle ne pouvait pas du tout le contre dire sur ce qu’il venait de dire. Lili ne devait pas ce dire que comme elle était une élue elle devait s’orienter dans le sauvetage des mondes, mais d’un côté la jeune femme aurait bien aimé ce rendre utile et aider les personnes.

La jeune femme adressa un regard et un sourire qui se voulait redevable ; oui les paroles du rouquin avait su rassurer Lili qui se dit que la Keyblade était là pour l’aider l’épauler… Et si cette arme si mystérieuse n’était pas contente, et bien qu’elle s’en aille car Lili pouvait très bien vivre sans. Mais il ne faut pas mentir, la jeune femme avait besoin de cette arme, d’une pour se sentir différente des autres, se croire ne serait-ce qu’un peu forte. Et aussi car la porteuse était liée à elle, ce lien s’était durci de jour en jour et maintenant Lili considérait sa keyblade comme une amie, et même comme une partie d’elle-même. La partie courageuse, réfléchie, droite etc… Cette clé lui rappelait chaque jour le but qu’elle s’était fixé et puis même après avoir réussit à sauver sa famille, Lili avait encore pleins de buts et de rêves à réaliser après en compagnie de cette arme ou sans, comme l’avait dit Shanks si le mode de vie de la jeune femme n’était pas en accord avec elle, et bien tant pis.

Lili appréciait vraiment Shanks ; il était l’une des rares personnes à la comprendre. D’ailleurs quand celui-ci prononça son nom pour attiré son intention avec un ton chantonnant, la jeune Lili le regarda avec un air interrogateur pour savoir ce qu’il voulait lui dire mais aussi avec un sourire qu’elle adressait à ses amis de longue date ; naturel, sympathique qui montrait son bien être du à la présence de ses amis. Et là ce n’était pas si différent avec le pirate et Ganondorf. Le conseil que Shanks lui fit la fit rire de bon cœur, elle ne voulait pas vivre éternellement car ça devait vraiment pas être marrant d’être immortel ; car à la fin aillant tout découvert on a plus rien à faire, en plus on voit nos amis, proches disparaitre alors que nous on reste immortel et vieux ! Bref… La jeune femme répondit alors à Shanks avec un ton qui montrait bien qu’elle avait reprit quelque peu confiance en elle et que son moral allait déjà mieux rien qu’avec la présence de Ganondorf et Shanks :


«Tu as raison Shanks ! Mais des fois c’est plus facile à dire qu’à faire… »

Ganondorf ajouta aussi son point de vue, ou plutôt ses paroles pour rassurer Lili et lui dire en même temps ce qu’il pensait. Lili appréciait la franchisse de cet ancien roi ; jamais il ne semblait mentir ou cacher se qu’il pensait et ressentait. C’était assez rare de voir cela chez des personnes aussi baraqué que lui. Finalement Lili était entrain de se dire qu’elle avait bien de la chance d’avoir rencontrer ses deux personnes, différentes mais toutes deux si gentilles envers elle. Certes personne ne peut sauver le monde à lui tout seul, mais le faite juste d’essayer était déjà un pas pour aider le monde. Et si chacun le fessait ça ferrait bien avancer les choses ; le hic dans tout ça c’est que chacun à sa façon d’aider et ses idées qui peuvent être totalement différentes voir l’inverse d’une autre personne. Et là-dessus Ganondorf avait raison ; il y aura toujours une personne contre Lili et ses actes, idées. Non ça ne la décourageait pas, car c’était quelque chose qu’elle savait et qu’elle avait du depuis longtemps se résoudre à accepter. Lili lui adressa à lui aussi un sourire remerciant, mais d’un côté elle était gênée et n’aimait pas trop qu’on compatisse ou qu’on est un sentiment de pitié envers elle.

La jeune femme ne répondit pas tout de suite, et le guerrier reprit la parole… Oui elle avait eu la chance de choisir son chemin d’être libre de faire ce qu’elle voulait. Lili en avait conscience de cette opportunité qui n’était hélas pas offerte à tout le monde. Bref une fois que Ganondorf eut fini, Lili acquiesça ses dires avec un mouvement de tête. Les deux hommes savaient bien parler aux femmes pensa Lili qui ria à l’intérieure d’elle-même. Elle regarda le roi du désert :


« C’est vrai que la vie n’est pas toujours belle, et finalement heureusement sinon elle ne serait pas vraiment intéressante et vraiment monotone. »

Elle souri de son habituelle sourire, puis regarda tour à tour les deux hommes, avant d’ajouter :

« En tout cas je prends notes de vos conseils ; agir de ma propre volonté vivant comme je le veux sans regretter et qu’importe les obstacles ! »

Lili avait prononcé cela avec un ton triomphant, comme si c’était les paroles d’un héro qui prononce avant de partir à l’aventure ! Ganondorf ajouta une phrase qui au début parue assez bizarre pour Lili. Sur ce coup elle ne comprit pas tout de suite ce que voulait dire exactement l’homme du désert par là, mais quand il ajouta qu’aujourd’hui ils s’étaient rencontrés grâce à leurs passés et que maintenant il avait connu l’amitié, Lili comprit le sens… Justement elle allait presque pleurer tellement ça fessait plaisir à entendre ce que venait de dire Ganondorf ; surtout venait de lui ! Elle était même à deux doigts de lui faire un gros câlin… Non quand même pas jusque là si ?!Non en faite la jeune femme eut plutôt son sourire qui s’agrandit réellement contente d’avoir pu apporter ce sentiment d’amitié à Ganondorf, elle lui répondit :

« Je suis contente de t’avoir fait découvert cette relation… Des amis comme vous deux on en rencontre malheureusement pas tout le temps, mais on les apprécie énormément ! »

Lili avait apprit grâce à cette rencontre qu’une amitié peut se former plus vite que prévue et avec des personnes qu’on aurait jamais pensés, et aussi de ne jamais regretter ses actes et son passé, car tout choses mauvaise ou pas en cache une autre et ainsi de suite. La jeune femme poussa un petit soupire satisfait et s’allongea sur le dos, les mains derrières la tête ainsi que les coudes pliés. Elle fixa les étoiles qui étaient apparues en début de soirée… Des milliers de mondes et encore plus de personnes, et Lili a eu la chance de tomber aujourd’hui sur Shanks et Ganondorf. Elle ajouta ensuite :

« Vous savez quoi ? Si s’endormir en conduisant amène à des rencontres comme celle là je prendrais plus souvent la route quand je serais fatiguée »

Elle ria de bon cœur à sa phrase qui était plutôt simpliste et peu recherchée dans cette conversation, mais bon. Lili avait la parlotte facile quand elle se sentait bien en présence des autres… Elle espérait juste que cette amitié peu banal ne se casse pas de si tôt et pas comme avec ses anciens amis de son monde… Or ne dit-on pas que toutes bonnes choses sont éphémères ? La jeune femme était en forme pour parler tout la nuit, et ne sachant pas vraiment si c’était le cas des deux hommes, elle leur posa alors à tout deux une question :

« Vous comptez faire quoi après ? »

S’il répondait avec un grand discours c’étaient qu’eux aussi ne voulaient pas dormir, par contre s’ils répondaient par « je sais pas » alors là c’était qu’ils voulaient dormir. Raisonnement peu recherché que Lili eut là, mais bon c’était bien dans le caractère de la porteuse de keyblade qui était curieuse de tout et aimait entendre les autres parler ; écouter et apprendre, c’était deux choses que Lili aimait.
La jeune femme regarda toujours les étoiles en écoutant les deux hommes rouquins et affichant toujours son sourire qui était vrai et naturel.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 25
Date d'inscription : 04/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
120/400  (120/400)
Mer 14 Déc 2011 - 3:24
    Ganon aurait aimé rester encore un peu plus, oui, c'était son désir. Seulement, malgré son envie il savait qu'il allait de voir couper court à cette soirée au coin du feu. Pourquoi ne pouvait-il pas continuer à discuter et écouter ? Simplement parce qu'il venait de voir un homme non loin dans la forêt. Ce n'était pas une personne venu pour mettre du grabuge, c'était tout à fait autre chose. Le commandant ne savait pas encore si les autres l'avaient aussi vu, lui qui restait dans l'ombre. Il n'allait pas s'approcher, pas tout de suite, il attendait un ordre. Ganon se tourna vers Lili qui parlait encore. Elle semblait heureuse malgré que quelques minutes avant, un des trois ait voulu partir.

    « Vous savez quoi ? Si s’endormir en conduisant amène à des rencontres comme celle là je prendrais plus souvent la route quand je serais fatiguée »

    En effet, cette rencontre s'est produite après son atterrissage en catastrophe. Il avait aimé cette journée, simplement en train de couper du bois puis après à faire la rencontre de trois personnes, aider à renflouer un vaisseau, parler au coin du feu.

    -Oui, je suis content que tu te sois endormie aussi Lili, mais tâche de faire attention quand même. J'imagine que c'est dangereux.

    Il ne pouvait qu'imaginer, il ne s'était jamais écrasé en gummi et plus étonnant que ça, il n'était jamais monté dans l'un de ces engins. Il savait que c'était pour bientôt, il en avait parlé plus tôt. Il commençait à perdre les mots à l'idée qu'il doive partir. Shanks avait semblé avoir une certaine réticence à aller au Sanctum, il espérait tout de même qu'il accompagne Lili là-bas. Qu'elle y aille n'était pas une nécessité mais son vaisseau avait besoin d'être réparé. C'est là que la jeune fille reprit la parole, elle se rendait aussi compte qu'il y allait avoir un après.

    « Vous comptez faire quoi après ? »

    Faire quoi... Il avait envie de faire énormément de choses dont certaines cité précédemment lors de la conversations. Il n'allait cependant pas s'attaquer à la Coalition comme il l'avait dit, ce n'était pas à lui de dire quoi faire après ce qu'il a fait. Si tout homme peut expier ses fautes, Ganon était persuadé que son temps n'était pas encore venu pour ça. Soupirant, il fit signe à l'homme dans le bois de s'approcher, en attendant qu'il le fasse, il se retourna vers Shanks et Lili.

    -Je suis désolé mais je vais sûrement devoir y aller. Lili, je veux que tu saches que dans cette rencontre, tu m'en as appris beaucoup. Shanks, j'espère un jour avoir un dixième de ta volonté et de ton optimisme.

    Il se leva, pas encore pour partir, mais il se mit tout de même à l'écart pour discuter en conciliabule avec l'homme.

    -Que se passe-t-il ?

    -Commandant Ganondorf, un incident s'est produit au château, nous avons besoin de vous.

    -Il n'y a personne d'autre ?

    -Dans tous les cas, nous avons besoin de vous.

    -Restez ici, je reviens.

    Ganon retourna auprès de ses deux amis, gardant un visage neutre pour ne pas montrer le pincement qu'il avait au coeur. Lili et Shanks se sont levés, ils savaient qu'il partait. Il tendit la main à Shanks pour la lui serrer, ensuite il se tourna vers Lili pour la serrer dans ses bras.

    -Bonne continuation les amis.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roux
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Agrabah
Date d'inscription : 13/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
244/650  (244/650)
Ven 20 Jan 2012 - 0:51
    « Vous savez, quelques soient les malheurs qu'on a vécu, on peut y trouver quelque chose de bon. »

    Je le regarde, un sourcil levé mais un sourire aux lèvres, tandis qu’à ma droite, Lili fait de même. Et au bout de quelques petites secondes, Ganondorf finit bien par lâcher la prise, avouant que tous ces malheurs nous avaient au moins réunis autour de ce feu de camp. Rien que pour ce raisonnement, je me sens soulagé pour lui, c’est au moins ça, une douleur en moins qui ne rongerait plus son cœur… Il a désormais des amis, Lili et moi… Et visiblement, c’est ce qui lui manquait le plus, il y a quelques heures. Le voir à présent, plus sincère, plus libre… oui il est tourmenté, c’est vrai mais ça me donne au moins l’impression qu’il ne fait plus de fuite en avant. Mon regard se détourne une nouvelle fois sur Lili dont l’émotion est presque matérielle, elle laisse un grand sourire de bonheur chasser toutes les mauvaises pensées de son visage et ajoute joyeusement :

    « Je suis contente de t’avoir fait découvert cette relation… Des amis comme vous deux on en rencontre malheureusement pas tout le temps, mais on les apprécie énormément ! »

    Evidemment, je souris même si je ne réponds pas. Cette fin de soirée pour moi est anormalement silencieuse… C’est confus, je pense que j’assimile énormément cette discussion à ma vie d’avant… Entendre parler d’une amitié rare, ça me fait toujours un peu mal, j’en avais beaucoup et j’ai tout perdu. Pour moi, rien n’est plus important que l’amitié, j’ai toujours vécu pour cela et je suis incapable de vivre seul… Alors perdre ces amis, c’était comme perdre ma raison de vivre.
    Petit pincement au cœur, hein… Alors que Lili s’allongeait dans un confort imperturbable, j’ai encore laissé mon regard vaguer dans le paysage… Comptant, recomptant mes amis, sans en oublier un. Ils étaient ma plus grande fierté.


    « Vous savez quoi ? Si s’endormir en conduisant amène à des rencontres comme celle là je prendrais plus souvent la route quand je serais fatiguée »

    Elle a ri, moi aussi, c’est vrai qu’elle avait joliment cassé mon très ennuyeux quotidien ici… Il s’en était fallu de peu pour que je parte d’ici sans n’avoir rencontré personne et cette fatigue m’avait amené une personne, puis une deuxième… Mes premiers nouveaux amis en quelque sorte… J’ai l’air d’un enfant en disant ça mais je pense que quoi que je fasse, une grande partie de moi fait gamin auprès des autres.

    Quelques secondes passent, j’écoute distraitement le conseil de Ganon à son égard, un discours plein de sollicitude, c’est même un peu bizarre tant on dirait qu’il tient à elle comme à une sœur… Un vestige de sa vie toute entière entourée de femmes, peut-être. Différent de moi…
    Lili demande alors, un peu comme un enfant qui dirait « on parle de quoi ? », en fait ! Elle demande ce qu’on compte faire, après tout ça… Je regarde Ganon, m’attendant à ce qu’il réponde avant moi et je n’espère qu’une chose : Que « coalition noire » ne fasse pas partie de son discours… C’est déjà assez dur pour lui. Mais contre toute attente, il ne répond pas et se contente de faire un signe vers l’invisible… Je regarde aussitôt et vois un homme, caché dans l’ombre des arbres, homme que je n’aurais pas remarqué si Ganon n’avait pas fait ce geste. Trop plongé dans mes pensées…


    « Je suis désolé mais je vais sûrement devoir y aller. Lili, je veux que tu saches que dans cette rencontre, tu m'en as appris beaucoup. Shanks, j'espère un jour avoir un dixième de ta volonté et de ton optimisme. »

    Je le regarde, très surpris, fixement tandis que lui se détourne de nous… J’aurais du m’y attendre, dès lors qu’il disait à cet homme de s’approcher mais… étant parti sur l’idée de dormir là, c’est quand même bizarre qu’il nous laisse…
    Je suis déçu, je ne le cache pas vraiment, pas de lui mais du fait que cette soirée se finisse sans lui. Lili et moi nous levons d’un seul instinct et le guerrier revient devant nous. Une main tendue, je la serre amicalement et chaleureusement en souriant sincèrement.


    « Toi aussi, Ganon… Et profite de la vue ! »

    Et tandis qu’il enlace Lili, je me demande pourquoi j’ai dit ça… D’un côté, ça allait bien avec le fait qu’il n’ait jamais vu d’autres mondes que celui-ci et Agrabah et qu’il rêvait de voyager… J’aime assez l’idée.
    Ganon s’en va alors, disparaissant complètement dans les ténèbres de la forêt. Nous sommes toujours debout et nous regardons son souvenir qui est encore intacte en nous. Je finis par regarder Lili avec des yeux remplis de curiosité. Nous sommes seuls, dans la forêt… Je ne dis rien et me rassois directement tout en parlant.


    « Ca perturbe un peu mon programme ! Je pensais vous quitter ici, demain matin mais… Finalement, j’irai quand même avec toi au château. Je te crois assez forte et débrouillarde pour y aller seule sans le moindre problème mais Ganondorf m’en voudrait si je te laissais faire ! »

    Je dis ça avec un sourire, surtout pour dire « ne crois pas que ça me dérange, Lili ». Non ça ne me dérangeait pas, pas le moins du monde, je mentais d’ailleurs en disant que Ganondorf l’aurait voulu… C’est surtout que je ne voulais quand même pas la laisser seule avec beaucoup de chances de se perdre… mais elle nous avait fait comprendre qu’elle n’aimait pas dépendre des autres, ou qu’on la prenne en pitié.
    Avec tout ça, j’espère qu’elle reverra Ganon, demain… Il y a de fortes chances mais tout dépend de ce qu’on lui voulait au château.


    « La prochaine fois que nous nous reverrons tous les trois, Lili, je crois que tout aura changé… Néanmoins, je suis pressé de voir ce jour arriver. »

    J’ai dit cela, les yeux dans les flammes et dans mes pensées… Une intuition. Et une autre chose me vient à l’esprit, quoi qu’il en soit, je dois au moins oser l’exprimer ;

    « Et… »

    Je marque une pause et je regarde Lili, un air un peu gêné et un sourcil interrogateur.

    « Si jamais un jour, tu as besoin de quoi que ce soit… D’un coup de main… Et ce ne sont pas des paroles en l’air, Lili, n’oublie pas que tu seras toujours la bienvenue sur mon bateau… Quand j’en aurai un ! »

    Sur la dernière phrase, je souris mais mon regard veut quand même se montrer insistant… Etre errant, même pour un maître de la keyblade, expose à une solitude parfois insoutenable… Une solitude qui peut changer un cœur et le rendre mauvais. Et pour empêcher un ami de s’effondrer, je ferais tout, surtout si je peux l’avoir auprès de moi, dans mon équipage.

    Comme elle avant, je me laisse tomber en arrière, me servant de ma main droit pour poser mon crâne contre le sol, le bras plié et les yeux dans les étoiles… Mon sourire revenu.


    « Après… Après ! Et bien je pensais aller au Palais des rêves, figure-toi ! J’ai entendu des rumeurs comme quoi ça n’allait pas bien là-bas et je crois qu’on pourrait peut-être avoir besoin de l’aide d’un pirate qui saura rester à sa place ! Mais mon premier but, c’est de m’acheter mon bateau ! Et toi, Lili, que vas-tu faire ? »

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Ven 20 Jan 2012 - 13:57
Lili était sur son petit nuage il faut le dire. Être avec des amis assis à discuter de choses et d'autres sous un magnifique ciel étoilée. Rien de mieux pour ce reposer, ce sentir à l'aise et oublier tout les tracas... Mais justement, la jeune femme avait lâché complètement son intention avec la nature environnante qu'elle ne s’aperçut même pas qu'un homme était tapis dans l'ombre non loin attendant simplement un ordre.

Ganondorf répondit à la jeune femme tel un grand frère envers sa sœur qui c'était endormie au volant. La femme aux yeux noisettes fit la moue comme si elle était gênée et s'excusa en silence, elle l'avait fait comme une sœur qui se prend la moral de son frère. Quand Lili avait demander ce qu'ils allaient faire après, aucuns d'eux ne répondu directement, car l'ancien roi fit un signe en direction de la forêt, la jeune femme curieuse tourna lentement la tête et elle vit au loin un homme s'approcher... La jeune femme qui était allongée sur le dos, releva celui-ci et s'appuya sur ses coudes qui était en arrière. Un sourcil froncé marquant son étonnement et l'incompréhension de cette apparition soudaine. Ses yeux marrons se retournèrent vers l'humble Ganondorf dont les premiers mots fit disparaître directement son sourire permanent. Le regard de la porteuse de Keyblade changea aussi ; une pointe de tristesse ce mêla avec un regard qui le remercier aussi d'avoir était présent en cette soirée. La jeune femme aurait voulu une fois de plus le retenir ; mais il semblait que cette fois ci il était question de son groupe, et comme l'homme du désert l'avait bien exprimé avant : il tenait à son groupe et jamais il ne faillerais aux ordres.

Ganondorf parti voir l'homme qui s'était approchait... A ce moment là avec le pirate, elle se leva distinct. Lili dévisagea ce messager, même si elle savait qu'il n'était pour rien dans le départ de son ami, l'errante lui en voulait quand même. N'aurait-il pas pu attendre la fin de la nuit ? Ou tout simplement se paumer en forêt ? Bref, Ganondorf revenu auprès d'eux ; il avait aucun expression sur son visage, mais Lili sentit dans ses mouvements que lui aussi aurait préférer rester encore un peu avec les deux errants. Après avoir serré la main de Shanks et échanger quelques mots, il se tourna vers Lili, qui elle ne savait comment agir... Les adieux c'est vraiment pas son truc. Elle le fixa un instant ; ses yeux noisettes étaient remplis d'un nombre indéfini de sentiments. La tristesse, la joie d'avoir passé un instant avec lui, le respect de son choix, l'envie de le garder près d'elle, vouloir l'encourager comme lui dire de rester encore un peu... Ne sachant quel comportement avoir, Ganon prit le dessus et l'enlaça dans ses bras. La jeune femme apprécia et en profita au maximum qu'elle put ; ce sera le dernier souvenir qu'elle aura de l'ancien roi. Un agréable et bon souvenir avant de le revoir. Car oui, Lili voulait et était persuadée qu'elle le reverrait. L'espoir fait vivre et donne des ailes ; ce soir les ailes de la jeune femme auront alors encore grandies. La jeune femme ne pleura pas et émit un petit sourire, elle aussi voulait que Ganondorf ai avant de partir une belle image d'elle. Puis elle répondu après le pirate :


« Oui à toi aussi... Au plaisir de te revoir bientôt, et tu pourras comme ça nous raconter ton premier voyage en monde inconnu. »

Lili et Shanks regardèrent leur ami partir jusqu'à ce qu'il disparaisse avec le messager dans l'ombre de la nuit... Les deux errants étaient là, dans un silence que Lili n'apprécier guère. Elle se retourna vers le pirate roux qui l'a regarda avec un petit curiosité qui arracha à la jeune femme une mine interrogatrice. Les mots de celui-ci la touchèrent, mais elle ne voulait en aucun cas que Shanks fasse cela par peur de la laisser seule... Mais quand il ajouta que Ganon ne lui aurait pas permis de la laisser seule justement. Lili soupira, avoir des amis c'est bien, mais il faut trouver les bons. Or ce soir la jeune femme avait eu la chance de sa vie, et jamais elle ne l'oublierais. D'un côté que Shanks reste avec elle pour l'accompagner jusqu'aux quartiers du Sanctum la rassurait grandement. Car la jeune femme se voyait très mal arrivée dans le château de ce groupe demander de l'aide, sachant pertinemment qu'elle risquait de tomber dans des sales affaires ; car Lili était assez manipulable et si l'un des membres du Sanctum voulait qu'elle rentre dans leur groupe ça aurait était aussi simple qu’appâter un lapin avec une carotte, mais il fallait qu'il trouve la bonne carotte... Mais avec son ami le pirate à ses côtés elle serait plus confiante en elle. D'un côté elle ne voulait pas que ce errant si sympathique soit lui aussi mêler dans des choses qui n'ont rien à voir avec lui. Lili lança finalement un sourire remerciant envers Shanks ;

« Merci Shanks... Mais ne te sens surtout pas obligé hein ?!! J'ai déjà bien profiter de toi et Ganondorf, il ne faut pas que j'en abuse non plus. »

Elle eut un petit rire, c'était vrai qu'ils avaient porté son vaisseau, l'avaient secourue, l'avaient accompagnée en cette nuit, lui avaient donnée de l'assurance et surtout lui avaient donnée un nouveau goût à l'amitié et ça, même s'ils ne se rendaient pas compte, pour la jeune femme s'était un chose si précieuse qu'elle prendra soin de se liens entre eux autant que le plus beau diamant du monde. Shanks ajouta que la prochaine fois qu'ils se verront ensemble, tout aura changé. La jeune femme enchaîna tout de suite laissa parler son cœur :

« Oui tout aurait changé et en mieux j'en suis certaine. J'attendrais ce jour avec la certitude qu'il viendra au moment où on s'y attendra le moins... »

Lili s'imaginait déjà leur nouvelle rencontre, sourire au lèvre. Les deux amis avaient l'air perdus à cette pensée, dans un rêve qu'ils espérèrent qu'il se réalise un jour. Le petit « Et » de son ami à la cicatrice sortie la porteuse de Keyblade de ses pensées. L'écouta, le cœur de Lili se réchauffa de nouveau. Elle se rendit de plus en plus compte qu'elle avait une chance immense ; l'amitié entre elle et ce pirate ne lui apportait que du bien. Un réel sourire qui montrer qu'elle savait que ces paroles étaient sincères, elle lui répondit en regarda d'abord le feu qui perdait petit à petit de son éclat :

« Je t'appellerais quand j'aurais besoin de toi Shanks ne t'inquiète pas. Et aussi, sache que c'est réciproque ; si tu as besoin de moi ou d'un coup de pouce pour quoi de se soit, n'hésite pas. Quand on est errant, mise à part notre but, on as pas d'obligation... »

Puis elle détacha ses yeux du feu pour les portaient sur son ami, un regard brillant tel un enfant se posèrent sur lui. Des yeux à qui on annonce qu'un des ses rêves va se réaliser :

« Monter sur ton bateau ? C'est vrai, je pourrais ?! Alors vivement que tu es ton bateau, j'aimerais sincèrement naviguer une fois, et avec toi comme ça tu pourras m'apprendre deux trois trucs de base. »

Lili remarqua que Shanks était vraiment sérieux quand il disait cela... Son rêve d'avoir un bateau et de naviguer sur les flots c'était un beau rêve et la jeune femme avait décider de l'aider qu'il le veuille ou pas, dans cette quête du bonheur. Shanks voulait donc aider les gens à la cité des rêves ?! Hum... La jeune porteuse de Keyblade se mit à réfléchir. Elle ne répondit donc pas tout de suite au pirate. Plusieurs choix se proposer à elle, et deux lui plaisent plutôt bien. La jeune femme se posa à son tour par terre, ne tombant pas comme une pierre, mais doucement. Cette fois-ci elle ne posa pas sur son dos comme Shanks, mais elle s'allongea sur le ventre tête vers l'herbe verte et douce. Elle ne voulait plus regarder les étoiles qui lui rappeler trop que les mondes étaient pressant par milliers et que quelques parts ailleurs des gens souffraient encore et toujours. Passant doucement sa main dans l'herbe la caressant et pour sentir le doux contact de cette plante sur la paume de sa main, Lili reprit la parole :

« La cité des rêves ? J'en ai déjà vaguement entendu parlé, avec sa fameuse cathédrale et sa cours des miracles. Mais je te l'avoue Shanks que je n'y a jamais mis les pieds. Tu pense pouvoir trouver et acheter un bateau là-bas ? »

La jeune femme tourna sa tête vers le côté droit où ce trouver le pirate. Le visage de Lili laissa paraître sa gêne, car ce qu'elle allait dire n'était pas une chose qu'on dit à n'importe qui... Elle aurait proposé cela qu'à Shanks, c'était un ami et elle l'appréciait vraiment. De plus l'aider dans sa quête de son rêve lui plaisait aussi :

« Shanks... Je... En faite ce que je voudrais c'est réaliser mon rêve, mais comme dit il faut que je trouve plus d'informations sur comment faire revenir mes proches. Je pense que d'abord il faudrait que j'aille dans plusieurs mondes découvrir des choses et que les réponses à mes question viendront d'elles même. Alors j'ai deux choix qui se propose à moi, et j'aimerais que tu me donne ton avis, comme tu es impliqué dedans... »

Et oui, Lili avait deux choix qui se proposait à elle, mais qui avait un rapport avec le pirate, contre son grès, mais bon ! Il avait choisit d'avoir une amitié avec la jeune femme il devrait donc supporter ses défauts aussi. Bref, un petit sourire mesquin mais amuser s'afficha sur son visage, pour mettre un peu de pression à Shanks. Ensuite elle reprit :

« Bon en faite j'hésite : soit je t'accompagne à la cité des rêves et on aidera les gens là-bas en plus de t'aider à trouver un bateau et l'acheter, comme ça je serais la première à monter après toi sur ce navire pour naviguer, ensuite je partirais sûrement. Où, je ne sais pas encore... Soit, je te laisse aller à la cité des rêves aider les personnes, et dès que tu auras trouvé ton navire, je viendrais te rejoindre directement pour naviguer avec toi. »

Un grand sourire s'afficha ; enfin grâce à Shanks, elle avait un but un peu moins flou sur un chemin plus précis qu'avant, et ça la rassurer en quelque sorte de savoir où elle marchait et mettait ses pieds. Elle se rappela que le monde où Shanks voulait aller était sous l'emprise d'un groupe ; le consulat. La jeune femme pourrait trouver là-bas des réponses. La nuit s'était déjà pas mal écouler, et le petit matin n'allait sûrement pas tarder à arriver...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roux
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Agrabah
Date d'inscription : 13/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
244/650  (244/650)
Sam 28 Jan 2012 - 3:41
    Tout à fait d’accord avec elle, je ris légèrement, c’est bête mais je suis content d’avoir trouvé une amie errante… Car même si c’est une vie dangereuse que je ne lui aurais pas souhaitée, me dire, lorsque plus tard je penserai à elle, que contrairement à tous les amis que je me suis fait dans les mondes, Lili sera la seule que je croiserai encore une nouvelle fois, par hasard, au détour d’un chemin. Que cet hasard rendra le moment fort, que l’amitié n’en sera que plus forte.
    Oh je ne veux pas vous ennuyer avec mes discours simplets sur l’importance de l’amitié mais il y a des choses, des joies simples, qui font très plaisir. Revoir un ami par hasard dans un bar, par exemple.
    Et là, elle me dit avec joie à quel point elle aimerait monter sur mon navire (celui que je m’achèterai), des étoiles dans les yeux. Ah ben oui bien sûr que ça me fait plaisir ! Pour un aventurier pirate, les choses qui comptent le plus sont ses amis, l’aventure, la mer et enfin son bateau ! Avoir un navire c’est… un peu comme ne faire plus qu’un avec le bois qui brise les flots… avec les voiles qui se heurtent à tous les vents… On devient son propre bateau et on ressent ce qu’il ressent, on est maître de guider notre proue là où le ciel nous semble plus bleu.
    J’aime la mer et j’aime déjà mon bateau que j’aurai un jour ! Alors l’entendre me poser des questions comme une enfant impatiente, ça me flatte, ça me conforte et je me sens moins seul, aussi…
    Lili s’allonge sur le ventre, à côté de moi, avant de répondre à ma destination improvisée !


    « La cité des rêves ? J'en ai déjà vaguement entendu parlé, avec sa fameuse cathédrale et sa cours des miracles. Mais je te l'avoue Shanks que je n'y a jamais mis les pieds. Tu pense pouvoir trouver et acheter un bateau là-bas ? »

    En l’écoutant, j’ai décidé de faire la chose la plus stupide et insensée de toute ma vie… Quand elle a dit « la cité des rêves ? » je n’ai rien dit… alors que trente secondes plus tôt, je lui disais que je voulait aller au Palais des rêves.
    Elle s’est trompée, a mal compris, elle n’avait sûrement pas entendu parler du Palais des rêves et en la voyant ainsi me répondre, je me suis rappelé le début de notre rencontre… Elle m’a présenté à Ganondorf en prononçant mal mon nom et je l’avais corrigé… ce qui l’avait terriblement gênée.
    Alors moi, oui bien sûr, comme un idiot, je me suis dit qu’elle serait encore plus gênée et comme je ne veux pas la mettre dans l’embarras… je joue le jeu. Ainsi, j’irai à la cité des rêves, officiellement !

    Je rigole nerveusement en pensant à tous ces munnies que je ne suis pas prêt d’avoir et qu’il me faudra pour m’acheter ce bateau…
    En la regardant distraitement, je distingue un air un peu gêné, hésitant… j’hausse un sourcil tandis qu’elle s’exprime, très incertaine dans ses mots.
    Elle me dit impliqué dans un choix qu’elle doit faire… réellement, elle s’est trompée tout à l’heure… Sa vie est au moins aussi trouble que la mienne pour qu’elle parle dans ses termes, à la recherche d’un but quasi impossible… et qu’elle le sache, sans illusions, qu’elle se rende compte que son dessein n’est pas facilement réalisable. Il y a comme une pincée lancinante dans son regard, un besoin que les choses reprennent un ordre… la pauvre me semble perdue et pourtant, fait face.

    Elle me sourit, amusée, maintenant…


    « Bon en faite j'hésite : soit je t'accompagne à la cité des rêves et on aidera les gens là-bas en plus de t'aider à trouver un bateau et l'acheter, comme ça je serais la première à monter après toi sur ce navire pour naviguer, ensuite je partirais sûrement. Où, je ne sais pas encore... Soit, je te laisse aller à la cité des rêves aider les personnes, et dès que tu auras trouvé ton navire, je viendrais te rejoindre directement pour naviguer avec toi. »

    Je l’écoute tout en regardant les étoiles… Arf, j’arrive pas à ne pas sourire à ce qu’elle vient de me dire… Ca me fait plaisir qu’elle me propose deux choses pour que de toutes manières, on puisse être ensemble à l’occasion, une nouvelle fois.
    Je tourne ma tête sur le côté et la regarde dans les yeux… moi en pleine réflexion.


    « En vérité… je suis assez loin d’avoir l’argent pour m’acheter le navire du format que je veux… Ca couterait 8000 munnies alors tu te doutes bien que je ne suis pas aussi riche… C’est malheureusement sûr que je partirai de la cité des rêves sans avoir cette somme... »

    Un sourire gêné, je relève mes yeux vers les étoiles.

    « J’ai un peu peur de ne pas être à la hauteur de tes attentes, en fait ! Tu t’imagines si tu devais attendre que j’amasse autant d’argent et que ça durait des mois ? Je ne veux pas avoir ça sur la conscience, ton rêve est beaucoup plus noble que le mien… »

    Je me redresse d’un grognement et en regardant le feu, cherche à m’exprimer.

    « J’adorerais vraiment pouvoir acheter ce bateau avec toi dans la semaine mais c’est impossible… donc même si ça implique que je doive parcourir tous les mondes pour te retrouver, tu devrais… partir de ton côté pour qu’une fois que j’aurai le bateau, je te retrouve… qu’on navigue et surtout, que je t’aide dans ta quête, Lili ! »

    Mon cœur est chargé de doutes… Il m’ordonne de ne pas la quitter, de peur qu’il ne lui arrive quelque chose mais d’un autre côté, il refuse de lui faire perdre des mois de sa vie en ma compagnie…
    C’est depuis le jour où ils sont tous morts, mes amis… Je vis dans la psychose de les perdre, rien à faire…


    « De toutes manières, Lili… Quoi que tu décides, parce que la décision te revient, je promets de te retrouver. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Dim 5 Fév 2012 - 22:25
La femme aux yeux noisettes et à l'esprit encore jeune ne se rendit pas compte de sa seconde erreur... Lili avait encore entendu un mot qu'elle comprit pour un autre. Enfin ici c'était plutôt un lieu ; la porteuse s'était trompée entre la cité des rêves et le palais des rêves. Du au faite qu'elle avait déjà entendu parlé d'un et pas de l'autre... Mais Shanks dans sa grande bonté ne le lui fit pas remarquer, pour éviter que celle-ci se sente gênée comme la première fois en se trompant dans le prénom du pirate. La jeune femme se rendait bien compte qu'elle avait bien de la chance d'avoir cet errant rouquin comme ami, lui qui savait lui remonter le moral, qui était sincère, dont la vie n'était pas rose, mais qui faisait face, et tout ça ne l'empêcher pas de sourire et de penser aux autres. Lili l'admirait pour tout cela. Sa force de volonté, c'était un pirate et il le restera coûte que coûte. D'ailleurs la jeune femme avait bien vu que quand celui-ci parlait de bateau et compagnie ; son regard changeait... Celui-ci était plus nostalgique, on voyait que son esprit partait sur les flots, qu'il le laissait guidé par le vent, mais cette sensation était accompagnée d'un pointe de triste et de remords peut-être ? Lili devina que pour lui sa vie de pirate lui manquait ; bateau, compagnons, mer, etc... Lui et elle se ressemblait sur ce point ; aillant perdu leur « famille », ils veulent retrouver ses instants passer. L'un en recherche d'un bateau et de son équipage, l'autre des membres de sa famille. Même si Lili savait d'un côté que l'on peut jamais retourner en arrière, que rien n'ai jamais comme avant ; c'est le principe de la théorie de l'évolution : rien n'est exactement pareil qu'avant...
elle le savait, mais sa détermination et ses sentiments étaient bien plus forts que la raison.

Après la proposition de la porteuse de keyblade, Shanks planta son regard dans celui de Lili ; il semblait en pleine réflexion, pourtant il abordait un sourire. La brune l'écouta... Oulà, elle ne s'était pas imaginé qu'un navire pouvait coûter aussi cher. 8000 munnies ?! C'est une belle somme en effet, et pour rassembler tout cette argent il fallait comme l'avait si bien dit le pirate manchot, des mois. Et ce brave Shanks, même dans ces moments là pense d'abord à Lili qu'à ces besoins personnels. La jeune femme fronça les sourcils avec un air surpris et interrogateur : comment ça il ne pensait pas être à la hauteur ? Là il se trompait : Lili n'attendait rien de spécial de Shanks ; sauf une amitié et sur ce point il l'avait comblé. Mais cet air disparu pour laisser place à des joues rosies et un air gêné ne savant où placer son regard... Il considérait son but noble et c'était bien le premier à le dire ; car sa conscience lui rappelait chaque nuit qu'elle avait tord et qu'elle devait laisser tomber son but, son rêve de faire revenir à la vie sa famille. De plus ces anciennes connaissance lui avaient tant dit qu'il fallait s'y faire et continuer sa vie sans eux... Mais Lili avec son esprit encore enfantin et pur, ne pouvait voir la réalité en face, si elle admettait ce faite, cela serait trop dur pour son petit cœur fragile qui se cache devant cette détermination. Il ne tiendrait tout simplement pas le coup, comme un choc.

Le mot impossible, Lili le haïssait tout simplement, ce mot qui mettait un barrière sur le chemin de nos rêves... Mais un mur ne bloque jamais ! On peut le détourner, l'escalader ou encore trouver une brèche dans celui-ci. C'était vrai que pour avoir son bateau le vaillant pirate devra prendre du temps et s'y donner à fond ; et donc Lili ne pouvait l'accompagner aussi longtemps. A ce faite, la jeune femme eut un pincement au cœur qu'elle cacha par tout moyen ; elle ne pouvait pas aider son ami dans sa quête du bonheur. La jeune femme regarda Shanks se levait et ne dit rien, laissant le pirate continuer. Celui-ci allait finalement bouleversait son but pour aider la femme aux longs cheveux marrons foncés. Et ce mot « retrouver » qu'il répéta plusieurs fois dans sa phrase toucha Lili ; elle comprit que celui-ci ne voulait pas la perdre, pas comme ces anciens compagnons. Pour la jeune femme c'était la même : elle ne voulait pas perdre ce pirate exceptionnel comme sa famille.

Ces dernières paroles, mots ne laissèrent pas la porteuse indifférente... Lili qui était derrière Shanks, qui lui était face au feu et dos tourné à elle, se leva à son tour. Son regard était posé sur ses pieds, ses joues étaient trop rouges pour être vues, et ses yeux un peu humide à tout ces pensées ; sa famille, ne pas lâcher prise, Ganondorfs qui était parti, Shanks qui devra à son tour partir et elle continuera sa route, aux paroles si gentilles du pirate,... Ces mains derrières le dos étaient serrées l'une contre l'autre quant à ces doigts ils s’entremêlaient ce démêlaient ne cessant d'être en mouvement. Un seul chose lui vint soudain à l'esprit, et les actes s'en suivirent : Lili telle une enfant fit une chose simple mais rassurante pour elle. La jeune femme serra Shanks contre elle, sa face contre le dos du rouquin, elle enlaça ses bras autour du buste musclé mais pas autant que l'ancien roi, du pirate. Lili resta comme cela quelques secondes, ce laps de temps la jeune femme trouva un réconfort et se senti de nouveau bien et calme. Ces sentiments ne la submergèrent plus et elle retrouva sa sérénité, et puis elle avait toujours aimé serrer fort contre elle les personnes qu'elle appréciait. Bref, elle lâcha tranquillement Shanks puis se mit à côté de lui et fixa le feu avec un sourire sincère mais tout de même pincé de tristesse. Puis elle s'adressa au pirate :


« Shanks... Je veux avant tout que tu réalise ton rêve ! C'est vrai que si je t'accompagne ça ne t'aiderais sûrement pas, et puis je pense pas que tu arriverais à me supporter des mois, crois moi une femme comme moi ce n'est pas facile à vivre tout les jours... »

Son regard ce posa sur le pirate, et elle eu un sourire qui était ironique et ce voulait comique. Bref, elle reprit un peu de sérieux et continua de parler :

« Moi aussi j'adorais t'accompagner, mais tu as raison ; il faut mieux que tu acquières ton navire et que moi j'avance dans mes recherches et que l'on se rejoigne un jour. Ce jour là tu auras ton navire et moi j'aurais retrouver le moyen de redonner ce qui a été volé à ma famille qui sait ! »

Elle lui fit un clin d'oeil digne d'un héro de dessin animé qui se lance dans un quête de sauver le monde. Puis elle ferma son poing qu'elle brandit devant elle, ses yeux brillait d'un éclat nouveau, son énergie d'avancer et son moral remonté à bloc, elle était prête à tout défier ! Lili dans un ton enjoué et avec aussi un pointe de d'espérance s'adressa de nouveau à son ami :

« Mais promet moi que ce jour arrivera quoiqu'il arrive !!! Moi en tout cas je te le promet qu'on se retrouveras et que sera plus forte !  »

Lili tendit sa main droite vers le pirate ; tout les doigts fermés sauf le petit doigt qui était droit comme un i vers Shanks : elle attendait la réponse du rouquin allait-il faire lui aussi la promesse et serrer son petit doitg avec celui de Lili ?! Elle l'espérait sincèrement. Elle ajouta par la suite, avec une voix un peu déçue de ne pouvoir faire que cela pour lui :

« Et puis moi je n'ai pas besoin d'argent, donc si tu veux à chaque fois je t'enverrais mes économies ; c'est la seule chose que je pourrais faire pour d'aider à acheter ton bateau malheureusement... »


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roux
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Agrabah
Date d'inscription : 13/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
244/650  (244/650)
Ven 17 Fév 2012 - 3:20
    Je sens alors ses bras enlacer mon buste et dans un réconfort, derrière moi, elle me serre contre elle. Je ne sais pas si c’est elle-même qu’elle cherche à consoler ou si elle veut me montrer qu’elle tient à moi autant que je tiens à elle mais c’est infiniment agréable… Tout en ne la voyant pas, mon sourire revient sur mon visage et je me rassure une fois de plus : Lili est bien une amie, ce n’est pas un faux-semblant, aucune hypocrisie ne peut serrer quelqu’un dans les bras comme ça !
    Après ça, elle se retire et se met à mes côtés, regardant le feu en souriant… Un sourire presque triste, suffisant pour me déchirer moi-même. Et elle me confie que ce qu’elle veut le plus, c’est que moi, je réalise mon rêve… et elle avoue qu’elle est invivable… Comme quoi je n’arriverais pas à la supporter ? Je souris à la plaisanterie mais je me dis néanmoins que gâcher sa vie pour le rêve égoïste d’un pauvre pirate comme moi, c’est pas normal… Ah oui je peux encore essayer de l’en dissuader mais elle m’a bien fait comprendre qu’en quelque sorte, faire ça lui fait du bien… Et c’est tout ce que je souhaite.
    Elle sourit chaleureusement, une chose qui me fait autant de bien que la plus tendre accolade. Dans son sourire, je peux reconnaître tous mes anciens compagnons et c’est comme si avec elle, cette jeune femme si attachante, je les retrouvais. Et ça me rassure… Elle est d’accord avec moi et accepte qu’on se sépare jusqu’à ce que j’aie un bateau. J’aurais vraiment adoré pourtant mais ça me prendrait des mois avant d’atteindre une telle somme et je ne voulais pas lui voler sa jeunesse.


    « Mais promet moi que ce jour arrivera quoiqu'il arrive !!! Moi en tout cas je te promets qu'on se retrouvera et que je serai plus forte ! »

    Et elle tend son petit doigt ! Geste que je trouve alors assez drôle et je lâche un petit rire tout en la regardant dans le blanc des yeux. J’attrape son petit droit avec le mien et un geste franc de nos poignets conclue le pacte.

    « C’est écrit dans les étoiles, ça, Lili ! Je te le promets ! »

    Parole de pirate ! Et je dis ça en toute honnêteté, ma parole de pirate est immortelle ! Je la regarde fièrement avec la certitude la plus infinie ! Même si je dois revenir de la mort, j’aurais ce bateau et je viendrais la trouver ! Et peut-être bien qu’à ce moment-là, elle accepterait de devenir une pirate, de goûter à la vie la plus exaltante qu’un homme ou une femme puisse espérer. Malgré le mal de mer, les pays que l’on quitte et les gueules de bois régulières, elle pourrait vivre des instants magiques… Comme se lever le matin et monter sur le pont désert, mordu par un petit vent froid, alors que le bateau navigue dans une mer embrumée… A ce moment là, se rapprocher de la rambarde, regarder la mer, sentir son odeur, l’écouter respirer… Ah ! Je peux vous dire que dans ces moments-là, on n’est plus un homme… Le silence de la mer nous envahit et nous berce, nous protège… Quand ça arrive, on est invincible, rien ne peut nous toucher.
    La mer est mon remède contre toutes les maladies, tous les gueules de bois, toutes les tristesses ! Ah et si Lili pouvait ressentir ça, là j’aurais accompli mon devoir civique !
    Une joie profonde m’envahit tandis qu’elle me regarde un peu contrariée…


    « Et puis moi je n'ai pas besoin d'argent, donc si tu veux à chaque fois je t'enverrais mes économies ; c'est la seule chose que je pourrais faire pour d'aider à acheter ton bateau malheureusement... »

    Un silence et je la regarde fixement… Ah non mais non ! C’est pas du tout ce que je voulais lui faire comprendre ! J’ai un air très gêné et j’agite ma main devant moi l’air de bien dire « non ! »

    « Ne le fais surtout pas, Lili ! Je m’en sortirais de toutes manières et puis tu ne te rends pas compte… »

    Je prends un air sérieux, me sentant obligé de lui expliquer ce que je pense de sa situation.

    « La vie d’errant, c’est une vie trop dure pour que tu prennes le risque de perdre le peu d’argent que tu gagnes ! Souvent les errants n’ont pas de quoi s’acheter ne serait-ce qu’un repas et la plupart des gens se méfient de nous, surtout la Shin-Ra ! Ta quête va te demander beaucoup de temps et d’énergie… Un jour, tu seras contente d’avoir de l’argent à dépenser. »

    Et comme rassuré par ma propre mise en garde, je la regarde et soupire avant de lui tapoter l’épaule d’une main, en rigolant un bon coup, comme bien soulagé !

    « Et puis… On ne donne pas d’argent à un pirate ! C’est le pirate qui vole les généreux ! »

    Je lui fais un petit sourire moqueur et m’assois de nouveau, bien décidé cette fois à ne plus me relever… Je reste quelques secondes à la regarder avant de me coucher sur le dos, doucement fatigué, l’air de rien. Mon bras derrière ma tête, à même le sol et je regarde à nouveau les étoiles… Je baille…

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Mar 28 Fév 2012 - 14:23
Lili fut rassurée que Shanks est conclu la promesse avec ce simple geste, pour certain cela ne signifiait rien, mais pour la jeune porteuse de Keyblade c'était une chose importante. Une promesse est une chose qu'il ne faut pas prendre à la légère ; Lili ne promettait que quand elle était sur et qu'elle le voulait. Mais quand le pirate ria, la jeune femme ne se vexa pas pour autant et émit un rire elle aussi. Elle était heureuse de pouvoir avoir une promesse avec le rouquin, heureuse de savoir que quoiqu'il arrive ils allaient se retrouver, comme des membres d'une même famille qui se séparent un certain temps accomplissant chacun leurs vie et qu'à un moment leurs routes se recroisent et discutent de leurs aventures.

La jeune femme fut surprise par la soudaine agitation et gêne du pirate juste après. Lili le fixa avec un air interrogateur; qu'est-ce qu'il lui prenait ? Un guêpe lui tournait autour ? Puis quand il prit la parole, la jeune brune comprit la gêne de Shanks et réalisa qu'elle avait encore parlé avant de réfléchir ; laissa sa bonne humeur et son cœur prendre le dessus de la raison. Ce n'était rien de grave ce qu'elle avait dit, certes mais elle devait prendre conscience que le pirate n'avait pas du tout tord ; la vie d'errant n'est pas facile. Elle ne s'était pas encore rendu compte était donné qu'elle commençait à peine sa vie dans à travers les mondes quittant sa bulle. La porteuse de keyblade leva le regard vers le haut et posa sa main droite sur le menton ; elle était entrain de chercher dans le coin de sa tête la somme de munnies qu'elle possédait... Ha ouais ! C'était vrai qu'elle n'avait pas grand chose ; le nécessaire pour vivre mais à peine plus. D'ailleurs Lili remarqua une fois encore la chance inestimable qu'elle a eu de tomber sur Ganondorf et Shanks ; la réparation de son vaisseau si l'ancien roi du dessert n'aurait pas était là, aurait coûté très cher. Là il suffira d'aller au quartier du Sanctum et de demander de l'aide venait de la part du guerrier.

Lili sortit de ses pensées quand Shanks lui tapota l'épaule, elle posa son regard noisette sur le visage marqué d'une griffure du pirate, lui semblait connaître la vie dans ses hauts et ses bas, la cicatrice sur son visage barbue le démontrait bien. La jeune femme eu un rire des plus naturel et amusé par les dires de Shanks, et pour suivre elle fit mine de fouiller dans ses poches s'assurant que rien n'a était volé. Elle enchaîna donc avec une pointe d'ironie dans ses paroles :


« Il me semble que je ne sois pas assez généreuse pour que tu me voles, à moins que tu ne sois pas un vrai pirate ? »

Puis le rouquin s'allongea baillant sous l'effet du sommeil. C'était assez normal ; Lili aussi ressentait la fatigue : cette journée ou plutôt cette soirée avait été riche en émotions et cela fatigue assez vite. Bref, la jeune femme bailla à son tours, car c'est bien connu bailler c'est contagieux. La brunette s'installa aussi allongée à côté du pirate qui fixait les étoiles mais dont les yeux se fermaient par la fatigue. Lili comprit qu'elle devait ranger sa langue et laisser le bruit des animaux nocturnes prendre le dessus et faire chanter la nuit douce et paisible. Alors pour clôture ce dialogue elle ajouta quand même un petit commentaire ; Lili a du mal à s'arrêter comme on le voit :

« Bonne nuit Shanks... »

Lili s'était aussi allongé sur le dos, observant les milliers de monde qui se présentait devant ses yeux, ce disant que c'est dans l'un d'eux qu'elle retrouvera ce qu'elle cherchait tant, qui lui tenait tant au cœur qui la poussait à avancer. Et c'est sur l'un d'eux qu'elle allait recroiser les deux rouquins ainsi que Natalia. Elle poussa un petit soupire de soulagement et de fatigue, Lili se retourna sur la droite et ferma les yeux pour dormir ne serait-ce qu'un peu histoire de ne pas une nouvelle fois s'endormir dans son vaisseau.

La nuit se fit tranquille pour les deux errants qui campaient autour du feu qui s'éteignait au fur et à mesure que le jour s'approchait. Si bien que quand le soleil pointa son bout du nez, les flammes n'étaient plus... Mais elles s'étaient éteintes depuis peu, portant la chaleur qui fallait aux deux amis lors de leur sommeil. D'ailleurs il ne restait plus qu'une personne et non deux. Que c'était-il passé ? Lili c'était réveillée plusieurs minutes avant l'aurore. Elle se leva et s'étira les bras et tout les muscles de son corps les réveillant également. Puis elle porta son regard noisette sur Shanks qui dormait encore. Elle eu un sourire bienveillant... Mais elle hésita à ce qu'elle allait faire maintenant. Sa décision prise pendant la nuit était sûrement la mieux pour elle. La porteuse de Keyblade regarda une dernière fois Shanks avant de chuchoter deux trois mots que le vent porta et dont le sifflement et le sens ne se fit à peine auditifs :


« A la prochaine Shanks... Bon courage pour ta quête du bonheur. J'espère que tu y arriveras ! Et merci pour tout. »

Lili n'aimait pas les au revoir, c'était pour cela qu'elle avait choisi de partir avant que le pirate ne se réveille. Est-ce que c'était de la lâcheté ? Non ! Pas venant de la part de Lili ! Juste de la timidité et un manque de confiance en elle. La porteuse ne voulait pas fondre en larme comme un enfant devant le rouquin lors de la séparation. Elle savait qu'il allait être déçue qu'elle soit partie sans rien dire, mais elle préférait cela à une séparation trop longue et pour Lili cela aurait été trop dur. La jeune femme choisit souvent la simplicité. Une chose qu'elle savait ; c'est que ce pirate ne lui en voudra pas de son comportement, mais il sera peut-être déçue.

Lili arriva devant la porte du quartier du Sanctum. La chance avait été là depuis le début de son atterrissage ici, alors elle croisa les doigts pour qu'elle reste avec elle. La porteuse ne voulait pas s'éterniser ici et pria le ciel pour que Ganondorf ai prévenu son groupe qu'une jeune femme allait venir demander de l'aide pour son vaisseau et qu'ils devaient l'aider. Une voix s'éleva demanda à Lili ce qu'elle voulait. Prenant une grande inspiration comme si elle allait se jeter dans le vide accrochée à un élastique, la porteuse essaya de canaliser son stress et sortit d'un traite les explications de sa venue au portier. Il ricana presque en voyant la jeune femme aussi stressé pour si peu. Il lui dit d'attendre ici devant la porte. Lili ne demanda rien de plus et attendit sagement, espérant qu'il n'allait pas se moquer d'elle. Quelques minutes passèrent et un mécano' ouvrit la porte et sourit à la jeune femme en la saluant :


« Bien le bonjour ! Alors ; il est où votre vaisseau qui a prit la flotte ?! »

Il avait l'air assez sympathique lui aussi, en tout cas il était l'image parfaite d'un mécanicien typique : salopette, bras musclés, boîte à outils et j'en passe. Bref, ils allèrent à l'étang. Lili prit soin de ne pas passé à côté du lieu où ils avaient campé pour ne pas dérange ou voir Shanks.

Cela ne prit même pas un quart d'heure à l'homme réparateur de vaisseau gummi, de réparer celui de Lili, qui le remercia infiniment. Il fut même assez gentil pour faire une petite révision du vaisseau. La jeune femme redémarra le moteur qui fonctionnait parfaitement. Un grand sourire aux lèvres elle salua le mécano de sa main droite et cria de passé le bonjour à Ganondorf. Il lui répondit par un clin d’œil et tourna le dos à la demoiselle rentrant au QG. Lili s'envola pour sa prochaine destination. Mais avant elle parla pour elle même :


« Quittons ce lieu que je nommerais bien « le monde de la chance ». »

Oui, car dans ce lieu, elle avait eu tout le temps de la chance ! C'était sur, quand elle voudrait ce reposer ou autre, elle viendrait ici repensant à ce qu'elle a vécu dans cette forêt magnifique. Un petit pincement au cœur se fit sentir dans sa poitrine, triste de laisser et de ce séparer de Shanks qui était comme un frère ; un membre de sa famille.
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'Orane! [Mission 2 des chevaux sauvages]
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE