Derniers sujets
» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 19:36

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (Finis pas corrigé )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Tout Paris chavire ravi à la fête des fous... C'est Charivari !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danse Folle ♪
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 27
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
370/0  (370/0)
Mar 19 Juil 2011 - 3:06
Tous les ans nous fêtons cet événement ! Tous les ans Paris est en chambardement ! Les manants sont rois, les rois sont clowns et rient ! Car dans Paris, c'est le grand charivari ! Les démons qui sommeillent en nos cœurs s'envolent... Les bourgeois, les curés sont traités de guignols ! Tout Paris chavire ravi à la fête des fous... C'est Charivari ! Chari-vari ! Tout le monde aime Charivari ! Les pauvres viennent oublier à quel point manger peut être dur. Les riches viennent sympathiser avec les pauvres le temps d'une journée, oubliant leurs obligations de bourgeois et pouvant sans gène se remuer dans la boue avec les badauds. Charivari a toujours été jour de fête, mais cette année là le Charivari fêtait un évènement bien particulier... L'avènement du Consulat et surtout la paix entre Paris et les Gitans qu'ils ont instaurés ! Autant dire que sur le parvis de notre-dame, le moral était au beau fixe, l'ambiance tout simplement à la fête ! Oh oui, que c'était joyeux, que c'était vivant. Des roi sur des échasses, des fous sur des trônes. Une fête absurde qui n'a aucun but sinon se détendre et oublier... Les confettis arc-en-ciel tombaient lentement, sembles à des flocons de neiges, inondant toute la place. Ici et là des tentes colorés renfermant mille et un secret, l'envers du décor, l'endroit où se prépare le spectacle, la cachette de ses danseuses qui sans maquillage, ne sont plus si belles que ca ! La fête battait son plein, les notes de musique décrivaient des cercles autour des gens, l'odeur de la nourriture se répandait sur la quasi-totalité du parvis et au-delà.

C'est d'ailleurs ces odeurs et bruits qui mirent la puce à l'oreille d'un puissant mage de la lumière. Mukuro Rokudo, respecté par certains, craint par tout le monde. L'Illusionniste connaissait néanmoins beaucoup de personne dont certaines influentes et respectés, la première étant lui-même. Prit d'une envie soudaine de boire, il s'en allât rendre visite à un "ami" à lui, patron de bar qui avait la particularité de faire des réductions importantes à l'éminent dirigeant de la lumière. A votre question, je réponds non. Impossible et vous savez pourquoi ? Car il n'y a tout simplement aucune goutte d'alcool au Château Disney. Rien d'étonnant, mais il n'y en a pas non plus sur les autres territoire de la lumière. Et de toute façon, rien de mieux pour se vider l'esprit que de changer d'air, en changeant de monde.

Non loin de lui, nous pouvions apercevoir un clown. Un personnage aussi grotesque que haut en couleur. La démarche lubrique, la gestuelle exagéré, pas de doute il s'agit bien là d'un bouffon. Lui n'est pas venu boire, non. Il n'est pas non plus venu festoyer et sa venue n'a rien à voir avec un quelconque intérêt pour le Charivari, même si sa tenue multicolore et son maquillage de clown peut suggérer le contraire. Lui est là pour le puissant Mukuro. Un mage digne d'intérêt. Vous savez, il y a d'autre moyen pour voir que les yeux... Tellement d'autre moyen. La magie en est un, la magie de détection plus précisément. Et comment Kefka aurait put se retenir lorsqu'il sentit qu'au milieu du Charivari se tenait un être puissant cachant une face ténébreuses abyssales et sans fond ? Serait-il lui aussi un monstre de haine, de rancœur et de ténèbres ? Des rumeurs courent sur les boss, et celui de la lumière ne fait pas exception... Avoir l'occasion de rencontrer un monstre pareil, ca ne se refuse pas ! Oh oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Kefka se sentait tel un gosse dans un magasin de bonbon... C'était palpitant !

Juste une chose dont le Clown n'avait pas connaissance... Mukuro l'avait aussi détecté. Un jeu du chat et de la souris avait commencé et chacun cherchait à savoir un œil sur l'autre, sans que l'autre ne puisse avoir un œil sur lui d'ailleurs. Sentir une présence, savoir que ce que l'on cherche est juste à coté mais être incapable de le voir ! A cause d'une foule d'ahuris déguisés plus ridiculement que les autres ! Ce jeu de cache-cache aurait put être intéressant mais elle ne fit qu'énervé le fou dansant !

« Bocal à varices, boules à mites, raclures de bidet ! Enfoirés, minables, lopettes ! Insectes ! Minables ! Connards ! Bouffons ! Saletés de péquenot ! Je vous hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais, hais... » lâchât-il a une vitesse effréné avant de marqué une pause, les mains sur les genoux, essoufflé et reprenant son souffle. Le bouffon avait réunit du monde autour de lui. Certains riaient pensant à un spectacle, d'autre s'inquiétaient, certains trouvaient cela ridicule... « ... hais, hais, hais, hais tous ! »

Au moins, c'était dis ! Et comme pour se faire comprendre de nos jour, il faut associer le geste à la parole... Le Clown fit voler une dizaine de flammèche dans les airs. Paris faisait la fête sous un soleil de plomb, une chaleur extrêmement sèche, parfait pour un incendie héhé ! Mais dans les airs, les dix flammèches ne bougeaient plus, car stoppé par un sort temporel au nom au combien inspiré : stop. Bougeant les bras de manière totalement folle et confuse, la foule croyant à un tour magie regardait les flammes en l'air qui dansaient, alors que des quidams commençaient dors et déjà à fuir, ayant un très mauvais pressentiment ! Et eux, avaient raisons. Quelques tantes prirent feu... Le pavé dut subir quelques faibles brasier mais surtout, un clown monté sur échasse prit feu et dans le même temps fut pris de panique, courant dans tous les sens, propageant l'incendie plus qu'il ne l'était déjà ! Le feu dévorait le charivari, et le clown riait à gorge déployé pendant que les fourmis s'agitaient dans tous les sens. D'un magasin de bonbon, le gosse qu'est Kefka était passé au jardin d'où il cramait les fourmis à l'aide d'une loupe. Tout simplement jouissif ! Alors qu'ils couraient, lui dansait, sillonnant la place de grandes enjambés, admirant son œuvre !

« Cet incendie est mon chef d'œuvre ! Une toile vivante ! Oh mon dieu, j'ai toujours eu une âme d'artiste ! Ohohohoho ! »

Quand soudain, une flamme s'épaissit, s'allongeant de quelques centimètres portée par un souffle moyen à l'origine inconnue et étrangement différent de ce à quoi notre héros était habitué depuis plusieurs minutes. C'était un courant d'air chaud qui associer à cette flamme venait de transformer Kefka en torche humaine, l'énergumène courrait dans tous les sens faisant des allers-retours sur le sol de pierre du parvis, poussant des petits cris de terreur, avant de se jeter un sort d'eau, ce qui éteint le feu.

« C'était chaud cette histoire ! Mouhaha. »

Si Kefka regardait son carnage dans le feu de l'action, c'est le cas de le dire, un autre des protagoniste était resté en retrait depuis le début. A la fois loin et proche de l'incendie, là sans y être, Mukuro Rokudo observait le spectacle depuis des loges V.I.P, en hauteur depuis un toit. Sa présence magique n'avait pas disparut mais le fou dansant était... en pleine jouissance de son carnage. Quelque chose interrompit cependant son rire macabre. Qu'est-ce qui peut bien stopper un rire ? Un autre rire pardis... Venue de nulle part et qui pourtant résonnait partout.

« Kufufu... »

De la... brume ? A coté des flammes dévoreuses et de la fumée montante, un épais brouillard recouvrait la place. Et forcément que c'était magique... Kefka souriait d'un air dément, les yeux grands ouverts. La puissance magique phénoménal et ténébreuse était là ! Tout prêt ! C'était tellement... Si... A ce point... Intense ! Des palpitation parcourait le corps du nihiliste fou ! Petit à petit, la brume se mit à se condenser quelques mètres devant lui. D'abords un gros nuage informe, la brume prit petit à petit la forme d'une silhouette. Un homme athlétique, plutôt grand. Une coupe plus qu'extravagante. Pour préserver son anonymat, nous appèlerons Mukuro Rokudo "Monsieur Ananas". La brume prit petit à petit forme humaine, devant solide. Le boss de la lumière se tenait devant lui. Il s'imaginait dors et déjà le combat... Un combat magique violent et explosif, pleins de coups fourrés et de démonstrations de puissance grandiose... Destruction assuré dans la capitale aujourd'hui.

« Woh... Cette coupe... Je... Suis à court de mot... Et bien ! Moi c'est Kefka ! Je suis enchanté monsieur Ananas, un véritable plaisir de vous... dire au revoir hehehehehe !»

Et sans attendre, Kefka fit exploser un geyser de ténèbres sous les pieds du sus-nommé Mukuro ! Des flammes d'un noir profond qui virait de plus en plus violet sur les extrémités ! La colonne s'élevait vers les cieux, laissant une trace noire à peu de chose près circulaire sur le sol. Mais une fois les ténèbres dissiper... Rien, il n'y avait rien à voir. Par contre, le clown a sentit quelque chose... Et quel chose ! Un violent coup de trident, un coup d'estoc puissant qui suffit pour s'enfoncer dans son dos. Le sang coulait et la douleur était terrible. Et pire que tout, ce salopard remuait légèrement mais lentement son arme.

« Oya ! On dirait bien que quelqu'un a un petit problème à maîtriser ses sorts... Mais je veux bien te donner une petite leçon de magie kufufu... »

Alors que l'arme s'enfonçait un peu plus en lui, Kefka se retirât brusquement. Lévitant au-dessus de sol, ayant subit un très mauvais coup. Kefka le détestait... Mais la partie qui s'annonçait serait des plus... Mémorable ! Le bouffon ne put retenir un léger fou-rire, commençant à se tordre de joie, courbant son dos encore souffrant vers l'arrière, se tenant les côtes. Mukuro faisait tourner son trident entre ses doigts, comme une majorette fait tourner son... heu... bâton ? Ouais, son bâton. L'incendie continuait son œuvre, dévorant toujours un peu plus Paris. Mon dieu, que c'est beau... Entendre les cris... Les pleures... Imaginer les gens se débattre contre le feu et se rendre compte qu'ils ne peuvent rien contre ce pathétique et immuable destin qu'est celui de mourir... Mais non, ils ne comprendront jamais, c'est hors de leur portée, tout simplement... Ce sont des insectes, des fourmis. Des gens guider par un esprit collectif sortit de nulle part... S'obstinant à souffrir, à construire pour qu'au final il ne reste... que le néant ! Bande, d'idiots... Vous comprenez pas... ? C'est si simple pourtant... Vous allez tous mourir... ALORS FAITES ÇA BIEN !

Mukuro n'attendit pas longtemps avant de relancer son attaque, déployant un manteau de brume sur l'ensemble de l'arène improvisé qu'était le parvis... Son dôme ténébreux engloutissant quelques demeures au passage. Un terrain de jeu assez grand. Le chef de la lumière avait capturé le bouffon... Ou bien s'était lui-même piégé avec ce même bouffon... Qui sait ? La fin de ce combat en décidera. Ou bien encore, son seul but était d'empêcher le feu de se propager ? Peut-être voulait-il rendre service sans oser le dire ? Ou bien un peu de tout à la fois ? Allez savoir... Une arène sans lumière recouverte de brume, illuminé par un seul incendie... Poser problème ? Ça ? Non, bien sur que non voyons ! Des deux cotés, ils sentaient la présence de l'autre, si bien que trouver n'était pas bien dur. On vit un bouffon s'élevait dans les airs et faire s'abattre une pluie d'éclairs plasmatiques, visant un peu au hasard, couvrant une large zone... Mukuro fut bien évidement touché, mais c'était sa seule faute ! Après tout, une brume aussi épaisse qu'une purée de pois reste de l'eau ! Dans sa touche théâtrale, le clown se mit à a imiter un chef d'orchestre, chaque éclair devenant une note de musique salvatrice et douloureuse... Le pauvre a dut le sentir passer...

« Alors ? On ne dit rien ? J'aurais tellement voulu jouer plus... Huhuhuhu ! »

Et sans qu'il ne s'y attendre, à une dizaine de mètre du sol, le bouffon fut toucher par un puissant sort de gravité. Il s'écrasât sur le sol comme si un poids de cent kilos venait subitement d'apparaitre sur son dos. Le choc allait être rude, est rude et était rude... Kefka n'aurait sans doute pas put se relever s'il n'avait pas utiliser le déplacement sonique. Ce sort lui permit de se projeter vers le haut, pour opposer une force à celle qu'on pressait contre lui et ainsi ralentir sa vitesse de chute et rendre l'impact moins douloureux. Beaucoup moins douloureux. Mais très douloureux quand même... Au moins il peut encore bouger.

« Il en faudra un peu plus pour me battre, beaucoup plus, Kufufu... »

Pendant ce temps, il y avait une flammèche qui ne fut pas emprisonner par le dôme... Et qui rapidement engloutit Paris ! A l'intérieur, parlons de cette incendie d'ailleurs ! Celui ne faisait pas seulement de la lumière et une chaleur insupportable... Il bouffait aussi petit à petit l'oxygène du dôme. Dans sa grande miséricorde, Mukuro jugeât bon d'infliger une mort qui ne serait pas trop douloureuse à notre bon clown. Une sphère de vide qui entourait Kefka, l'empêchant de respirer. Empêchant par la même tout sort de feu. Et comme si ca ne suffisait, son œil se mit à changer, il ne voyait pas exactement comment mais il le voyait... Et Kefka fut plongé dans une illusion. Nombreux ? Pas qu'un peu. Ils étaient une armée, des morts, des cadavres calcinés revenus hantés le clown. Ces corps mutilés de tout les cotés. Des anonymes. Ça aurait perturber n'importe qui... Mais pas lui ! Pas Kefka ! Lui, ca ne lui faisait rien. Mukuro n'avait bougé et arborait un sourire sadique et malsain, sourire auquel Kefka répondit par un sourire encore plus dément ! Ne plus pouvoir respirer était certes gênant mais... Oh, on l'a tué une fois et ca n'a réussit qu'à le mettre plus en colère ! Hoho ! Et comme on contre un rire par un rire et un sourire par un sourire... On contre un dôme par un autre ! Mukuro était proche, pour assister au spectacle de clown agonisant. Et un dôme de ténèbres fut créer, il était petit, et serré. Il devait faire quoi... Sept mètre de diamètre... Ce qui franchement n'est pas grand-chose ! Dans ce cercle explosât un des sort les plus puissant et dangereux qui soit dans le domaine de la magie... Atomnium ! De la puissance magique pure destructrice ! Dans un espace aussi confiné, dégât assuré... L'illusion se dissipât, la prison de vide aussi... Le dôme de Kefka disparut, pas celui de Mukuro... Le premier avait tout pris de plein fouet, limitant les dégâts avec son psychisme de manière tellement superficiel que ca ne comptait presque pas. Quand aux deuxième, il se transformât en être de brume mais avec un peu de retard, malheureusement pour lui. Dans l'ensemble, mister Ananas avait subit moins de dégât que le clown...

C'est dans ce genre de situation qu'on se rend compte que la magie ne suffit pas. Car si l'échappé de l'asile du coin avait été un poil plus rapide, son adversaire n'aurait pas eut le temps de réagir et l'effet de surprise aurait été total ! Pourquoi ? Pourquoi n'être doué qu'en magie ! Une pluie de babouche salvatrice serait une juste châtiment pour ce sale mage spécialisé. Ce n'était pas totalement sa faute non plus, car Mukuro eut utilisé un sort temporel, pour ralentir l'adversaire et soit-même allez plus vite.

« Trop lent et pas assez rapide. Pauvre clown, prêt à s'infliger un sort pareil pour m'avoir... Pitoyable, Kufufu... »

« Parce que Monsieur-je-suis-trop-beau-trop-classe-et-trop-puissant n'a rien subit peut-être ? Huohohohoho ! Ton état n'a rien à envier au miens, monsieur patate ! »

Et il fit... un geste de la main ! C'est bien simple, il a fait la gestuelle d'un type qui lance une balle de base-balle, sauf qu'il y avait un brasier dans sa main. Et il jetât le brasier vers Mukuro ! Le brasier fit quelques mètres avant de se séparer en trois brasier. L'un continuât sa course, les deux autres attaquait sur les cotés. Mukuro reculât de quelques pas... Ce qui permit aux brasiers de se rejoindre pour redevenir aussi intense qu'à l'origine et continuer sa course vers le mage des brumes. Et pendant tout ce temps, Kefka souffrait atrocement, ses os craquant comme de la biscotte. Le trident se mit à tourner, un vrai ventilateur qui dissipât le brasier aux quatre vents ! On sentait une baisse de régime chez cet homme... Et alors que son arme commençait juste à s'arrêter de tourner... Un autre brasier qui englobât le boss des lumières dans son explosion !

« Les patates sont... CUITES ! »

Sauf que non, le mage n'était plus qu'un tas de vapeur... SALOPARD ! Et pour ne rien arranger, la fatigue était là, bien présente à cause de la chaleur et du manque d'air... SALOPARD ! Même si pour le coup, ca restait la faute de Kefka. Il semblait par contre qu'en mode vapeur, ce Mukuro ne connaisse pas la fatigue et n'est pas besoin de respirer... SALOPARD ! Agir ? Oui ! Mais agir vite ! Sinon il va vite suffoquer et ca, c'est pas bien ! Mais comment se battre contre de la vapeur, sérieusement ? De l'eau sous forme de gaz... Qu'elle soit froide ou chaude, ca rendait ce salopard insaisissable. Mais aussi très volage, un nuage... De ce tas brumeux partirent moult serpents de vapeur vers le clown... Mais on attrape pas un fou dansant comme ca... En fait si, puisque les serpents de vapeur se mirent à bruler Kefka de toute part.

« On fatigue ? Kufufu... »

Kefka ne répondit pas et mit un vent à Mukuro ! Et quand je dis vent... Au sens propre comme figuré ! Un sort de vent pour disperser la brume, et il n'y avait trop choix pour lui que de revenir sous forme humaine... ou de se disperser. Il est revenu sous forme humaine ! Le moment ou jamais de frapper ! Pas un glacier... Pas deux glaciers... Mais bel et bien trois glaciers pour le prix ! Non messieurs vous ne rêvez pas ! Trois glaciers figer autour de mage de brume. Trois énormes blocs de glace qui explosèrent en plein de petits morceaux... Et ce pauvre Mukuro qui se fait froidement lapider ! Ça en serait presque triste... Et comme un miracle n'arrive jamais seul, une sphère de feu était en suspend au dessus de Mukuro et elle explosât à son tour, s'abattant sur la scène telle une pluie de feu. Accompagnée de quelques éclairs plasmatique. Un... Festival ! Autant dire que Kefka était dans un sale état. Crevée, épuisée, blessée, à deux morts de tomber raid mort. Kefka se mit à rire nerveusement quand il vit Mukuro debout, comme s'il avait traversé toutes ses attaques...

« De tous les mondes, celui que je déteste le plus est celui des humains... Et tu sais pourquoi ? Parce que monde est laid et affreux... »

« Ouh ! Alors viens le détruire avec moi ! Amies, ennemis, familles, allons tous détruire ! »

« Je vais commencer par toi... Kufufu... »

Mukuro avait changé. Ce n'était plus le même que depuis le début du combat. Une aura ténébreuse entourait son corps... Et quel corps... Sa peau se craquelait, comme si elle était sèche, sèche de toute vie. Et l'autre moitié était noire... Comme les ténèbres. Son œil droit brillait d'une lueur rouge malsaine... Un monstre, et l'aura qu'il dégageait était tout simplement phénoménale. De la puissance ténébreuse à l'état pure... Jamais auparavant Kefka n'avait vu un monstre pareil...

« Hehehehehe... HAHAHAHA ! C'EST L'HEURE DU SPECTACLE ! »

Il était prêt à tout donner, à carburer à fond niveau magie ! Aujourd'hui c'est carnaval et feux d'artifices ! Mouhaha ! Let's the party begining ! Comme disent les jeunots de londres ! Go ! Go ! Go ! La douleur ? Quel douleur ?! Il n'y avait plus que de l'excitation ! Le clown se mit à léviter. De cascades d'eau venu du ciel tombaient en masse à travers tout le dôme, portant gravement atteinte à l'incendie à l'intérieur. Un fou dansant virevoltait à l'intérieur, slaloment entre les sorts aqueux avec la grâce d'un canard baveux stupide ! En s'écrasant au sol, l'eau faisait des dégâts, beaucoup même, écrasant des chapiteaux et des chars dans un fracas de bois qui s'envole ! La pierre n'en restait pas indemne non plus...

« KihihihIHIHAIAHIAHAIA ! Encore ! Encore ! ENCORE ! »

Et comme si ses désirs étaient des ordres sans désordres, il y en avait encore.

Mais alors que Kefka parlait, son ombre s'étendit jusqu'à décrire un énorme cercle autour de lui. Petit à petit, l'ombre s'étendit de plus en plus... Jusqu'à avoir une taille tout bonnement incroyable. Mais l'ombre ne restât pas au sol, non. Elle quittât le sol pour enfermer Kefka dans une sphère ténébreuse. Tout autour de lui avait disparut après s'être fortement déformée. Puis est venue cette déferlante de lumière, une explosion, un contraste, la lutte éternelle entre la lumière et les ténèbres, concentré directement sur ce pauvre clown. Une explosion, ca brule, ca déchire, ca brise, impossible de résister. Mukuro a lui aussi du mal à tenir, laisser les ténèbres s'emparer de lui... Son cœur avait du mal à résister et son esprit vacillait. Mais il est fort, il a but et ne peut s'y soustraire. Quelques amis aussi, des gens auxquels il tient, difficile à croire et pourtant. S'il a dut y recourir, c'est tout simplement parce qu'il était vidé. Il jette un regard autour de lui alors que les ténèbres sont encore en lui. L'intérieur du dôme, l'explosion a tout rasé. Il n'y a plus de flamme non plus. Le dôme disparait petit à petit. Le Clown est à moitié mort... Non, il est mort, la vie ne l'a pas encore quittée mais ca ne tardera pas. Alors que le bunker de ténèbres s'en va, des fines gouttes viennent perler le corps de Mukuro qui tâche de résister tant bien que mal aux ténèbres... C'est dur, mais il y arrive, pour l'instant. Plus aucune trace d'incendie, tout va bien... Quelque part, ca lui fait plaisir... Konan serait surement contente elle aussi de voir que tout le monde va bien.

« Tu as perdu pour une seule raison, parce que j'étais ton adversaire. »

Il avait dit ca sans la moindre trace de doute. Et alors qu'il songeait à s'exiler, le temps que les ténèbres en lui se calme... On entendit un orgue s'élevait dans les airs. Des notes graves et longues... Annonciatrice d'un jour nouveau, d'un règne nouveau... Annonciatrice de la fin. Kefka se mit à luire d'une étrange lueur dorée... Tel un messie baignant dans une sainte lumière ! Un ange venu du ciel pour apporter la mort et la destruction. Son corps se relève, seul. Comme attirer vers le ciel par une force invisible... Amusons-nous ! Détruisons ! Car après tout, c'est tout ce que nous avons ! La destruction, c'est tous ce que la vive apporte ! Il n'y a pas de cycle, il n'y a rien et c'est tout, il n'y a que le néant... Quelques choses vide de sens, une vaste blague macabre et cruel qui n'a que trop duré. Le costume de clown disparait, on enfile ce lui du dieu. Un corps musclé et puissant, devenu violet par l'influence des ténèbres... Ses cheveux d'un or encore plus intense, ses yeux dorés... Deux paires d'ailes, une angélique faites de plumes, une autre de démon à l'allure semblable des chauve-souris. Et en fond sonore depuis le début... Son rire dément... qui sonnait comme un requiem... Pauvre petite chose... Un ange est descendu à la Cité des Rêves... Mukuro se retournât et vit cette ange flotter dans les airs...

Un sourire sadique et joueur au visage... Deux monstres dans la place. Mais alors que tout allait exploser... Une lumière se mit à entourer Mukuro, le gênant, l'empêchant de bouger... Dans les airs, se positionnant telle un dieu dans les airs, on aurait dit une peinture... Depuis les cieux, comme venue de nulle part... D'un geste de la main, Kefka fit s'abattre un rayon de lumière concentré sur un être ténébreux... Mort ? Blessé ? De quoi parler vous, il ne restait rien... Hormis quelques flammes ténébreuses qui s'échappaient de l'endroit supposé de son corps... En réunissant ses dernières forces, Kefka se téléportât nul ne sait où afin de pouvoir jouer les cadavres à demi-mort en paix...

Ce que Kefka venait de faire, c'est de la destruction à l'état pure... Oui, je ne parle pas des dégâts collatéraux sur Paris... Non, ce dont je parle c'est bel et bien de la mort de Mukuro... Qui laissera une marque profonde et certaine sur la lumière... Ce qui l'empêchera d'être efficace contre les ténèbres et la Coalition... Oh oui, ca va faire mal... ♪
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Dim 24 Juil 2011 - 4:18
    Exploit Accompli.

    Bon... C'est certain, c'est une experte.

    ...

    C'est quand même marrant qu'il n'y ait pas de consul, une fois le dôme disparu...

    Mais bon, tout ce qui compte, c'est que la ville est toujours là ^^, juste en ruines, la cathédrale s'est effondrée et plein d'innocents sont morts mais si tu regardes bien... Là bas, il y a une maison qui n'a pas été touchée. Ca me soulage ^^.

    Hum...

    Quand Kefka est à dix mètres de hauteur, il se prend un sort de gravité qui précipite à grande vitesse, sa chute. Kefka a une vitesse de 1, ce qui ne lui laisse absolument pas le temps en trois secondes de réagir... Et avec une dextérité de 2, ça confirme ce que je dis, tu as les réflexes d'une chaise en bois.

    Ensuite et bien... Pour slalomer entre les sorts aqueux de puissance... Minimum rang 4, léviter ne suffit pas, il faut maîtriser le vol plané.

    C'est dommage que Kefka ait été encore en Transe quand il s'est téléporté parce que... Là où il est, il va vivre un long coma de quinze jours qui j'espère le fera réfléchir sur ses actions... J'espère pour lui qu'il ne va pas attérir dans un lieu trop publique, n'est-ce pas ?

    Sincèrement, j'ai du mal à me décider quant au combat... D'un côté tu as abusé, parce que 21 en psychisme et 0 en Défense, t'as du passer un bon moment mais t'es toujours là pour en parler (enfin, quand le coma sera fini).
    Mais d'un autre, il y a une grande qualité à ton rp, à ton combat, c'est qu'il est très long et que tu es honnête... Tu utilises pleinement les capacités de Mukuro, ce qui fait que Kefka se retrouve vraiment mal.

    Hum... Utiliser Sacre en Transe... Je crois que finalement, le coma va durer un bon mois.

    On va être tranquille un petit temps, c'est pratique. Alors si tu ne te réveilles pas, ne panique pas... C'est qu'on t'a retrouvé et que tu es mort.

    C'est pas mauvais, t'es très bien dans ton personnage et ça ne m'a pas trop énervé... D'un côté, tu fais ça très bien.

    Ah oui ben même remarque, l'indigo sur ce design, c'est pas génial.

    Donc ! T'as abusé et t'as été très modeste à la fois... Et puis tu as offert une belle mort à Mukuro... Même si parler de belle mort pour ce genre de morts, c'est un affront au bon sens commun d'un bon rpiste (N'est-ce pas, Yuki ?)

    55 xp, 550 munnies et 5 PS... 2 en vitesse, 1 en défense, 2 en psychisme.

    Ah et même remarque, j'aimerais un lien vers la fiche de compétences dans la signature.


_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris Hilton change de chien
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» Le salon du chocolat à Paris