Derniers sujets
» De l'ennui naît l'horreur
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 19:50

» Les Exploits du Poète
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 13:47

» Halloween quand tu nous tiens !
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 12:56

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 2:28

» Trophées d'Agon Wiley
par Agon Wiley Aujourd'hui à 2:01

» Le ciel est à nous
par Arthur Rainbow Hier à 12:55

» Absence Xaldin...
par Général Primus Hier à 1:50

» Annonciation
par Matthew March Dim 20 Aoû 2017 - 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Dim 20 Aoû 2017 - 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Dim 20 Aoû 2017 - 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Dim 20 Aoû 2017 - 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Natalia, Comédienne !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Sam 25 Juin 2011 - 22:36
Présentation de Natalia

N'oubliez jamais que l'auteur est un menteur... Premier mensonge, car je suis en fait une menteuse !
.

    Identité

      N o m : Farmer (♥_♥)
      P r é n o m : Natalia
      S u r n o m : LA Comédienne
      Â g e : Seize années au compteur
      C a m p : Consulat, fille de Thalie
      M o n d e d' O r i g i n e : Pays des Merveilles.
      R a c e : Humaine...?

    Descriptions
    P h y s i q u e :
      Attention mesdames & Messieurs... Ça va commencer ! Elle est belle ! Elle est classe ! Et elle est du Consulat ! Que pouvez-vous réclamer de plus ? Pour la première fois sur scène et surement pas la dernière -espérons le au moins- le héraut de la poésie, celle qui vous faire pleurer pour mieux vous faire rire avant de vous faire pleurer de rire, LA Comédienne... Naaaaaaaaaaaatalia !

      Une jeune femme tout en légèreté et douceur qui respire la joie de vivre à plein nez. Son corps est fin et aérien comme celui d'un oiseau, agile mais un tantinet fragile. N'allez cependant pas vous trompez... Vous auriez beaucoup de mal à la briser ! Enfin soit... Pas très grande, la pauvre Natalia ne doit pas dépasser un mètre soixante-dix et a une carrure de jeune fille, autant dire pas très imposante. C'est une plume ! Et elle porte des vêtements aussi légère qu'elle. Enfin bon, n'allons pas nous perdre et décrivons-la point par point ! Et premier point important... Natalia change souvent ! Changer quoi ? De vêtements, de maquillage, de perruque. Natalia adore se déguiser ! Ce qu'elle fait très bien ! On la voit arborer des tenues différentes tout les jours, à tel point qu'on en perd facilement la tête ! Ses cheveux pour commencer... La crinière dorée de la Comédienne est magnifique et soyeuse, à même de rendre folle de jalousie un bon nombre de demoiselle. Ils volent, s'envolent en pointe entourant son visage de princesse jusqu'à la nuque, un peu près. Parfois plus loin, parfois moins, selon qu'elle aille chez le coiffeur ou qu'elle en sorte ! D'ordinaire, cette jeune femme mets un petit bandeau couleur ocre sur sa tête qu'elle fait tenir en place par un petit nœud. Comme un lapin de pâques ! Et pourtant, malgré ses mèches d'ors, elle ne se prive pas pour changer régulièrement de coiffure, enfilant diverses perruques ! Colorés, joyeuses, banals ou extravagantes !

      Son visage de porcelaine, doux et soyeux au teint légèrement nacrée... peut lui aussi se costumer ! Actrice née, Natalia n'a aucun problème à faire voir de la colère, de la joie, de la tristesse ou tout autre chose sur son visage. Celui-ci est légèrement triangulaire, dotée d'une certaine perfection imparfaite. Sa bouche est délicate et ses lèvres fines, son nez remonte légèrement en trompette, conservant un petit quelque chose d'aquilin. Et ses yeux... Quels yeux... Des yeux bleux crystaux, une vraie fenêtre sur son âme ! De beaux yeux bleus et clairs... et c'est tout. Ils sont jolis, tout simplement. Il n'y a pas grand-chose à dire sur son visage, il est jolie, il est simple. Il est aussi doux que de l'étoffe chinoise ou de la soie.

      Sa tenue vestimentaire est aussi changeante que son humeur, mais une tenue ressort plus souvent que les autres. Un petit pantalon noir, léger. Un chemisier marron gris de paysan qui recouvre un t-shirt lui aussi noir. Pas très gaie pour une comédienne n'est-ce pas ? Mais elle en change souvent, alors n'ayez crainte !

      Question vis-à-vis du Physique :
      Natalia est une fille qui ne maitrise aucun style de combat... Et qui les maitrise tous. Comment cela ? C'est bien simple ! Il arrive qu'à force de côtoyer quelqu'un, ou bien tout simplement de vivre quelque chose d'intense avec une personne, connut depuis longtemps ou non, un lien se créer. Et grâce à ce lien dimensionnel, Natalia peut adopter le style de combat de la personne avec qui elle est lier... C'est aussi facile que de mettre un masque ! Hormis cela, Natalia est une fille aussi agile, rapide et habile qu'un singe ! Un lien avec un singe ? Qui sait...


    C a r a c t è r e :
      Question vis-à-vis du caractère :
      Farceuse et joueuse, Menteuse et Instable. Sociable.

      Na-natalia !
      C'est bien ça,
      Un peu de déraison !
      Na-natalia !
      Dévissée...
      Et tous à l'unisson !

      Certains mentent pour faire le bien autour d'eux, certains pour leurs intérêts personnels. On peut mentir un peu ou beaucoup, pour des choses importantes ou futiles. Certains sont simplement des romancier de la vérité alors que les autres embellissent les choses... On peut cacher la vérité ou encore ne pas dire toute la vérité... Rajouter des détails... Il y a mille et une façons de mentir, peut-être même plus ! Et vous savez quoi ? Natalia les maitrises toutes. Plus que la Comédie, l'art qu'elle maitrise le mieux reste le mensonge. Ça tombe bien, car la jeune blonde est une actrice de talent, capable de simuler une large gamme d'émotion allant du triste gris au joyeux orange. Autant de masque qu'elle peut porter et enlever à sa guise. Pourquoi ment-elle... ? Vous n'avez qu'à demander à une tortue pourquoi elle mange de la salade. Elle ment parce qu'elle aime tout simplement ça, c'est une mythomane. Quand elle discute avec quelqu'un, elle ne peut s'empêcher de placer quelques mensonges, d'avoir entendu parler de ci par une personne qui n'existe pas, d'être sortit avec plus d'homme qu'elle ne peut en compter, qu'elle voyage beaucoup. Ça ne sert à rien, mais elle le fait quand même. Il lui arrive de raconter un mensonge qui la discrédite elle-même... et pas si rarement que ça. Elle ment pour le plaisir et quand c'est utile, parfois mêlant l'utile à l'agréable. Une menteuse aussi compulsive que réfléchit. Ce point important de la psyché de Natalia ne saute pas aux yeux dès le départ et reste parfois inconnu à certaine personne pour... heu... toujours mais c'est un élément fondamental de la Comédienne... Parler beaucoup, pour ne rien dire... Quand la vérité n'est pas belle, un petit et jolie mensonge ne fait pas de mal, non ? Et puis... La Consul sait très bien jouer la comédie afin de manipuler les autres...

      Dans l'ensemble, on peut dire que Natalia est quelqu'un de gentille et attentionnée, toujours prête à aider, joyeuse, vivante, une jeune fille pleine de vie ! Un peu trop bavarde, mais restant cependant agréable. Hélas, quand ce n'est pas pour ses mensonges à répétitions, la jeune femme est certes connue pour son humeur en dents de scie. Versatile et lunatique, elle peut être d’excellente humeur comme elle peut être insupportable. Tantôt mignonne et espiègle, tantôt peste et insupportable. Au fond, malgré ce qu'elle a put vivre, ce qu'elle a put faire et malgré le fait qu'elle soit le héraut d'une entité supérieure ça ne reste qu'une gamine... avec ses humeurs. Elle peut avoir envie de parler, rencontrer des gens, faire la fête ou au contraire de vouloir s'enfermer seule dans le noir sans voir ni parler avec personne. Dans le genre impulsif, elle en tient une couche... J'exagère sans doute un peu, car ses sautes d'humeurs sont des tâches noirs alors que sa bonne humeur est le pelage blanc de la vache... Oui, une vache a beaucoup de noir par-dessus le blanc ! Mais que dans certaines conditions ! Qu'elle sont-elles ? Il faut pas être pressés voyons, on n'y reviendra plus tard !

      Quelque chose allant de paire avec son humeur changeante, ses gouts très diversifiés et sa curiosité dévorante. Toujours prête pour l'inconnu et l'aventure, ouverte à tout ce qui est inconnu, aimant par-dessus tout découvrir. Si la vie était un banquet (a mort la boite de chocolat qui fait grossir), Natalia ne se réjouirait pas de pouvoir s'en mettre plein la panse et tacherait de gouter à tout le plus possible. Des ennuis elle s'en attire souvent à cause de ce qui est dit plus haut mais comme elle le dit elle-même, les ennuis c'est la vie ! Natalia essaye de prendre tout ce qui lui arrive du bon coté, face à une vie parfois cruelle, le mieux reste de sourire... Mais les gens ne savent pas sourire, alors allons leurs réapprendre... On a tous un rêve, quelque chose qu'on voudrait mais qui est impossible. Et même si on sait qu'on ne le réalisera jamais, on essaye quand même, on garde espoir... La Comédienne aimerait qu'un beau jour, il y ai un sourire ou un rire sur chaque visage. La vie est courte et quoiqu'il arrive, on finira par mourir tôt ou tard... Alors autant ne pas s'en faire et sourire

      Revenons à ses conditions ? C'est très simple en fait... Il y a ceux qu'elle aime, qui sont ses proches et auquel elle tiens... Puis les autres. Les autres, autant le dire, elle s'en fiche complétement. Natalia peut aider quelques inconnus, mais n’ira jamais trop en faire pour aider un inconnu, sauf si elle s’ennuie. Et avec eux, elle est manipulatrice, calculatrice, sans gène et parfois même cruelle. Ce n'est pas de la méchanceté c'est juste... Une notion du mal et du bien quasi inexistante. Et pis bon, ça ne reste que points noirs vu d'en haut. Avec ses proches, ce n'est pas la même. Oh, elle leur ment comme aux autres mais ce n'est pas pareil. Mentir à ses proches l'a rend mal à l'aise, nerveuse, sans pour autant qu'elle puisse s'empêcher de leur mentir. De par le fait que ce soit une parfaite mythomane, elle doute sans cesse de tout ce qu'on peut le dire, qui que soit la personne qui le lui dit. Méfiante ? Oui, mais ça peut se comprendre... C'est énervant pour elle, de ne pouvoir faire totalement confiance aux gens qu'elle aime. Et les pauvres qui la côtoient sont ceux qui subissent le plus Natalia... Surtout ses sautes d'humeurs. Il lui arrive souvent de se faire détester par son entourage... Et malheureusement, elle ne peut vivre seule. Ne sachant pas vivre sans quelqu’un près d'elle. Elle s'examine avec l’œil d'un observateur extérieur, désirant plus que tout obtenir l'approbation de son entourage quitte à renoncer à une partie d'elle-même si nécessaire.

      C'était trop parfait jusque là n'est-ce pas ? ... Oui bon c'est une sale menteuse mais pas seulement ! C'est aussi une grande farceuse ! Adorant jouer des tours aux gens, souvent des gentils tours amusant mais... Il lui arrive d'aller trop loin, de temps en temps... Hey, personne n'est parfait ! Il faut imputer ca au fait qu'elle ne sait pas vraiment où sont les limites. Autre chose... Natalia ne fait rien à moitié. Et quand elle fait quelque chose... Elle le fait de manière théâtrale ! Privilégiant la mise en scène et amatrice de situation avant tout, on peut parfois la voir mettre en péril une mission rien que pour ajouter une touche théâtrale ! Et que dire de ses sorties et entrés de scène... Tout simplement explosive... !

      Pas d'équilibre ♫
      Mais elle fait de son mieux ♫
      Elle penche ♫

      "Peut importe ce qui m'arrive... Peut importe si j'ai peur, si je suis triste, si je suis en colère ou encore si je souffre... Je dois garder le sourire, pour que les autres puissent garder les leurs. Sourions et tout sera bien qui finira bien !"


    G r a d e . v i s é :
      Votre Texte Ici

    H i s t o i r e :
      « C'est par où ? »

      « A gauche. »

      « Merci petite ! »

      C'était à droite... Encore un coup de Natalia ! Ah, la petite blonde aux yeux bleus, je ne parle pas d'Alice, je vous y trompez pas. Je parle de Natalia ! Ça fait deux fois que je le dis ? Jamais deux sans trois. Natalia ! Une petite farceuse, une sale petite menteuse qui mentait à tout le monde, semait la zizanie. Monter les fous les uns contre les autres. La naissance, de Natalia. Son enfance... Dans un monde de fou où tout le monde est fou, ca ne se passe pas de manière ordinaire. Tout ca s'est déroulé dans le chaos le plus total. Ses parents, elle ne les connaissait pas, comme aucun membre de sa famille et, savez-vous le pire ? Elle s'en fichait royalement, se débrouillant seul du début à la fin. Voir des cartes à jouer vivante, des fleurs et des tas d'autres objets d'ordinaire animé agir de manière complètement délirante ne la dérangeait pas non plus d'ailleurs ! La petite blonde était née folle, dans un monde fou baignée dans une ambiance plus que délirante. Sa vie se passa, l'influence malsaine de son monde se faisant de plus en plus sentir sur sa personnalité. De jour en jour elle devenait plus farceuse, plus menteuse, mais aussi plus cruel. Plus le temps passait et moins les choses semblaient avoir du sens, elles semblaient de moins en moins importantes. Mais c'était normal, c'était dans la logique du monde, sans logique donc. De la méchanceté pur et gratuite, comme ça, pour rien, pour passer le temps. Parce qu'au pays des merveilles on nait fou et on meurt fou. Une enfance pleine d'aventure ? Non, c'était ennuyant et répétitif, car tout est toujours pareil sur ce monde. Mourir fou ! C'était le triste et malsain destin de Natalia... jusqu'à ce qu'il revienne.

      « Hey toi ! Tu m'as mentit ! C'était pas à gauche ! »

      C'était lui, ce petit garçon à la chevelure charbon et aux yeux rouges sangs que Natalia avait délibérément guider sur le mauvais chemin. Il était revenu de... d'où ? Impossible à savoir, car la blonde savait seulement que ce n'était pas le bon chemin, de là à savoir où il menait... C'était une toute autre histoire ! L'inconnu incendiât la menteuse de tout les cotés, ne lui laissant pas la moindre ouverture pour protester. Impossible de mentir, impossible de dire quoique ce soit sans être coupé d'ailleurs. Étrangement, alors qu'il était dans une colère noire, à aucun moment il ne voulut s'en prendre à Natalia physiquement, là où toutes les créatures, tous les objets et toutes les personnes du monde sont susceptible de s'en prendre à vous. Personne n'aime se faire crier dessus et pourtant... Avec ce garçon, elle se sentait en sécurité, paradoxalement. Combien de temps était passé depuis qu'il avait commencé à lui crier dessus ? Impossible à dire, de toute façon, la notion du temps est assez bizarre aux pays des merveilles... C'est tout le temps l'heure du thé et un certain lapin est toujours en retard ! Mais bon, ca devait faire plusieurs minutes que Natalia ne l'écoutait plus. Et puis tout d'un coup, le garçon partit l'air boudeur en grommelant. NON ! NON ! NON ! Il ne pouvait pas partir ! Il avait pas le droit de toute façon ! Il ne pouvait pas laisser Natalia seul avec cette bande de fou ! Bon okay j'en faisait partit et j'en fait toujours un peu partit mais voilà quoi ! Sans hésiter un seul instant, Natalia courut après cet inconnu si normal et l'attrapa fort dans ses bras, pleurant toutes les larmes de son corps et se prétendant en danger ici... Ce qui est tout a fait faux, mais le garçon y crut ! Il déclinât son nom : Loyld. Lui et Natalia avaient tout les deux dix ans, et tout les deux étaient tous ! Sauf ordinaire. Après discussion plus ou moins agité, Loyld autorisa Natalia a le suivre ! Mais lui imposât une condition, celle de plus mentir. Ce qu'elle accepta... Ahem.

      « Alors, comment on s'en va d'ici ? »

      « Heu... J'en sais rien, je suis née ici. J'imagine qu'on sort par où on rentre. »

      « ... Et mince, on est dans la mouise alors... »

      « T'es arrivé comment ? »

      « Par téléportation ! »

      « ... »

      « ... »

      « Et c'est moi qui doit pas mentir ? »

      « Dit la fille qui est née dans un monde dirigé par une obèse surexcitée qui dirige une armée de cartes à jouer vivante, avec des potions qui font grandir, d'autres qui font rétrécir, ou tout parle et fait des trucs super bizarre et où les vieux pervers ont des grands chapeaux et sont accroc au thé. »

      « Chut ! Le chapelier il est gentil ! »

      « Oui mais tu m'as compris ! Et là je me suis retrouvé ici par accident, sauf que je sais pas comment j'ai fait pour arriver ici, et je sais pas comment on fait pour partir ! »

      « C'est un rêve Loyld, réveilles-toi et va sauver ton peuple ! »

      « ... »

      « Tu peux pas m'en vouloir d'essayer... »

      Et... il a sourit. Ce sourire si franc, si normal. Un sourire ni malsain, ni forcée, ni dément. Juste un sourire ! Rien que ca suffisait à réchauffer le cœur de Natalia. Oui, elle voulait s'en aller, loin ! Et puis c'est toujours bien, d'avoir un ami ! Le temps passa, les deux enfants s'occupant comme ils pouvaient, tâchant de "réveiller" les pouvoirs de Loyld ! Sans vraiment savoir s'il savait un quelconque pouvoir d'ailleurs ! Mais comme on dit, l'espoir fait vivre ! La petite blonde se fichait que son ami puisse vraiment les faire partir ou pas... L'important c'était de ne plus être seul, d'avoir un ami, un confident, quelqu'un a qui parler, avec qui jouer et rire ! Au final, Natalia n'y croyait même plus à cette histoire de voyage par la pensé. Et devinez quoi ? Oui... Un beau jour... !

      Deux pauvres gamins sont tombés d'une certaine hauteur dans un buisson. Et oui, ca fait vachement mal...

      « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAÏE ! »

      « Natalia ?! Ca va ? »

      « Même pas mal ! » lâchât-elle les larmes aux yeux devant son ami Loyld, en train de rire à gorge déployée, tâchant de ne pas montrer sa douleur et d'être fort comme un homme ! Même s'il douillait pas mal. Après cet atterrissage un peu... mouvementé, le visage du petit garçon s'illuminât d'un coup ! Comme si ton son visage était baigné de lumière ! Oui, il était si heureux, si joyeux !

      « C'est chez moi ! C'est chez moi ! On est chez moi ! Yeah ! J'ai réussit, je suis trop fort, ouh ! »

      Natalia souriait tristement, tentant de retenir ses larmes. Pour elle c'était clair, l'aventure s'arrêtait ici et leurs chemins se séparaient.

      « Bon, et bien au revoir Loyld... »

      « Qu'est-ce tu me racontes encore ? »

      « Heu... Bah je te dit au revoir ! T'es bête ou tu le faits exprès espèce d'idiot ? »

      « C'est toi qu'est bête Natalia d'abords ! Tu viens pas chez moi ? »

      Elle ne dit rien et se contentât de hocher la tête, submergée par l'émotion. Elle ne s'y attendait tout simplement pas et ca faisait plaisir à un point... Il n'y a pas de mot pour décrire une joie pareil. Et ainsi les deux enfants partirent dans une petite maison pittoresque, reculé au fond de la forêt. Et quel fut leur réaction alors que leur enfant était disparut depuis plusieurs semaines ? Inquiétés bien sur ! Horrifiés ! Mais surtout rassurés. Intrigués aussi de voir que leur enfant avait ramené avec lui une petite blonde. Apparemment, ce n'était pas la première fois qu'il disparaissait, faute à son pouvoir, c'était la troisième mais à chaque c'était aussi inquiétant. C'était une famille très pauvre de paysan. Pauvre, mais heureuse. C'est normal, moins on a de chose, moins on a de souci c'est bien connu. Loyld n'avait que deux parents moyennement âgé. D'une nature généreuse et bonne, ils acceptèrent Natalia, l'adoptèrent quasiment. Elle donnait un coup de main, participait à la vie de famille en échange du gite et du couvert. Bien entendu, son amitié avec Loyld continuât et sa promesse de ne plus mentir non plus. Promesse qu'elle tenait ! Je mentait de temps ne temps c'est vrai, mais rien de grave, c'était comme... Même pas mal ! Une vie simple, sans souci, avec quelques excursions avec Loyld dans les territoire un peu sauvage, frôlant même de grands danger comme approcher de trop près du château lugubre ! Et le beau jours de leurs douze ans... Pouf !

      Et oui, Loyld fit encore des siennes !

      « Hey mais faut que t'arrêtes de téléporter les gens n'importe où toi, c'est une sale manie et c'est vachement malpoli ! Hey, mais pourquoi tu es... un lion ?! Tu te transformes aussi ? »

      « Hein ?! Un lion ?! Mais toi tu es... Un babouin ! Je crois que je t'ai transformé aussi... »

      « Sale manie ca aussi Loyld... »

      « Commences pas... »

      « T'es trop mignon avec ton air grognon... Hihi ! »

      « T'as de la chance tu sais, tu restes tout le temps calme et tu t'inquiètes jamais, t'as peur de rien ! »

      « Pas besoin d'être inquiète ! Tu es revenu de l'endroit où je suis née non ? Tu reviendras bien d'ici ! Je ne m'en faits pas. »

      La période d'adaptation au nouveau corps qu'imposait la terre des lions fut plus simple pour Natalia que pour Loyld, c'est sur. Entre un babouin et lion, la différence par rapport à un corps humain n'est pas la même ! Cette période où ils apprirent à utiliser leurs nouveaux corps fut l'occasion de voir de très belle chute et gamelle surtout que Natalia qui appris bien plus vite ne se gênait pas pour mettre des bâtons dans les roues de son ami Loyld. Enfin, les joies de l'enfance ! Le lionceau et la jeune babouin s'amusaient, exploraient, rencontraient parfois des bêtes peu recommandable, comme des hyènes ou des vautours... Mais à chaque ils s'en sortaient avec classe et panache ! Hey, c'étaient pas n'importe qui les deux loustiques ! A force de se voyage, ils se sont égarés dans un oasis luxuriant. Des bruits de musiques et de chants se faisaient entendre !

      Hakuna Matata, ♫
      Mais quelle phrase magnifique ! ♪
      Hakuna Matata, ♫
      Quel chant fantastique ! ♪

      Ces mots signifient, ♫
      Que tu vivras ta vis ! ♪
      Sans aucun souci, ♫
      Philosop...

      Et alors que la chanson semblait avoir commencé il y a peu... Retour au bercail par téléportation !

      « Hey ! J'ai réussit à me téléporter... en le voulant ! »

      « T'aurais put attendre la fin de la chanson quand même ! »

      « J'ai sentit que si je le faisais pas maintenant j'y arriverais pas. Comme si j'arrivais à maitriser le pouvoir pendant un p'tit moment, mais qu'après je pourrais plus... Je vais m'entrainer un peu et je maitriserais ce pouvoir tu verras ! »

      « Ah tiens, on est redevenus normaux. »

      « Ah ! Super ! Mais toi tu ressembles toujours à un babouin ! Hahahahaha ! »

      « Au moins j'ai pas l'air d'une vielle grenouille toute sèche ! »

      Une bagarre sauvage eut lieu ! Mais comme d'habitude, ca n'était ni la première... Ni la dernière ! Une bagarre, une réconciliation et des soins médicants piquants de la part d'une maman trop attentionnée plus tard, les deux enfants décidèrent d'entrainer Loyld à utiliser ses pouvoirs. Et l'entrainement commençât ! Oui mais bon, les premiers jours ne furent pas productifs et pour cause, quand on prends dix minutes de pause toutes les cinq... Enfin ! Après une semaine l'entrainement commençât vraiment ! En se concentrant, Loyld parvenait à se téléporter à quelques pas autour de lui, mais la trajectoire était vraiment imprécise. Et bien sur on n'échappa au traditionnel changement de monde ! Mais cette fois, hors de question de voyager ! Natalia ne voulait que ca, explorer, mais Loyld calmait ses ardeurs. Pourquoi ? Parce que petit à petit il avait grandis... et son insouciance s'en était aller. Il commençait à être inquiet pour Natalia et avait peur de ce qui pourrait lui arriver dans un monde inconnu. Petit à petit, il était devenu comme un grand frère ! L'entrainement continuait son cours, mais seul et sans indication, Loyld progressait très lentement. Natalia... l'encourageait ! Oui ! Elle le remotivait quand il se décourageait ! Lui changeait les esprits quand vraiment l'entrainement lui prenait la tête. Et enfin, elle prenait soin de lui quand la fatigue avait raison de lui car oui, se téléporter à répétition est fatiguant. Mais c'est sur que Natalia... Avait du temps pour réfléchir diront-nous ! Encore et toujours décidée à tenir sa promesse, sa conviction se renforçant de jour en jour ! Le temps passe et Loyld se mit à maitriser son pouvoir, Natalia avait quatorze ans, lui aussi. Et il ne s'est rien passé en deux ans ? Non. L'envie d'explorer l'univers était grande, mais celle d'être avec son ami l'emportait haut la main !

      « Dits, tu aimes le thé non ?»

      « J'adore ! »

      « Dans le grenier, y a le vieux livre du grand-père. Dedans il a noté tous ses voyages, il est allé dans le monde où on s'est transformé en animaux et dans le tiens aussi ! »

      « Monde... ? »

      « C'est compliqué, il explique tout au début de son livre. »

      Après une demie-heure d'explication plus tard...

      « Carrément ? »

      « Oui ! Dans son livre, il parle de la "Terre des Dragons". Et apparement, on ferait du super thé là-bas. Je peux y allez ! »

      « On y va alors ? »

      « Carrément ! »

      Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le duo impétueux s'est retrouvé dans un petit village pittoresque. C'était beau et clair ! Pour cause, de la neige tombait en abondance. Les deux enfants n'étaient que peu vêtus alors forcément ils claquaient des dents et des genoux, avec une couche de neige jusqu'aux genoux justement. Par chance, une femme passait par-là, le teint clair comme le décor, une longue chevelure noire et raid. Un visage de porcelaine et une tenue chaude. Voyant ainsi deux adolescent se les cailler dans le froid, elle accourut à leurs aide ! La femme se présentât sous le nom "Ping" et invitât Natalia et Loyld a venir se réchauffer chez elle autour d'une tasse de thé et d'un plateau de loukoums.

      « Natalia et Loyld c'est ca ? Vous ne devriez pas vous aventurer en pleine hiver dans cette montagne avec des tenues pareils, c'est très mal. Mais vous êtes des étrangers et vous venez de loin je suis sur, d'où venez vous ? »

      « De loin ! Et on est arrivé ici grâce à mes pouvoirs de téléportation ! »

      Le femme fut prise d'un fou-rire sous le regard mécontent de Loyld alors que Natalia concentrait tout son esprit sur les loukoums ! Ceux-ci étaient vraiment succulent il faut dire ! Exquis ! Aussi fondant qu'une babouche ! Et pendant que Natalia engloutissait loukoum sur loukoum, elle ne fit même pas attention. Mais des loukoums, il n'y en avait pas à l'infini et quand la blonde relevât la tête pour féliciter l'hôtesse de savoir faire de si belle pâtisserie, Loyld était en train de d'insulter royalement Ping, devenant vexant, blessant, Natalia ne le reconnaissait pas ! Au final, Loyld partit et la future comédienne s'escusa pour son ami, glissât des remerciements et s'éclipsât rapidement. Habillé que de tissu simple et dont le pantalon n'allait même pas jusqu'aux chevilles, elle courait après son ami dans le froid. Où allait-il ? Où vas-tu ?! Mais il ne disait rien, restant silencieux et boudeur. On aurait dit que la neige ne le dérangeait même pas ! Natalia le suivait, essayait de le calmer, de le raisonner mais tous ce qu'elle arrivait à faire c'est l'énerver encore plus ! Finalement, le froid eut raison d'elle et la pauvre s'écroulât de tout son long.

      « Nan mais moi ca m'énerve je te jure ! Pas toi Natalia ? Oh ? Natalia je te parle... NATALIA ! »

      Pam. Un choc pour Loyld qui se retournât vivement vers Natalia, la prit dans ses bras et cria de toutes ses forces qu'on avait besoin d'un médecin. Pour comprendre la suite, il faut que je vous explique ce qui s'est passé juste après que les deux enfants soient sortis de la maison qui les accueillait. Ping était en pleure, car le jeune garçon sut frapper là où ca faisait mal, sans compter qu'il a remuer le couteau dans la plaie. Le tout avec un manque total de finesse et de douceur. Au même moment, un homme du village, un guerrier qui protégeait le village des sans-cœurs et accessoirement le mari de Ping rentrait chez lui. Sa femme en pleure, trois tasse de thé dont certaines qui n'étaient pas finis, un plateau vide et deux gosses sortant de chez lui. Elle ne voulut rien dire mais l'homme n'eut aucun mal à faire le lien. Les deux enfants étaient la cause, forcément. Le destin est bien cruel quand il s'acharne, car le médecin du village n'était autre que Ping. Cette dernière, trop gentille pour soigner des enfants prit soin de Natalia et acceptât de laisser Loyld dans l'entrée. La jeune blonde, fiévreuse et emmitouflée dans plusieurs couches de couettes avec une serviette éponge humide sur son front se réveillât en sursaut, un homme de forte stature assise non loin d'elle.

      « ! Je suis où ? Vous êtes qui vous d'abords ?! Où est Loyld ? Vous n'avez pas vu un garçon ? Il me resse... »

      « Calmes-toi petite. Ton ami est au rez-de-chaussée, c'est lui qui t'as ramené ici. Tout va bien. »

      Après un soupir de soulagement, Natalia se laissât tomber sur le lit. Elle regardât l'homme souriant. Cherchant bien sur à se lever, la blonde fut bien vite arrêtée dans son élan.

      « Non, tu dois te reposer, restes allongés. »

      « D'accords ! Mais je vais m'ennuyer moi ! »

      « Tu as toute la vie pour t'occuper, ne soit pas si pressée ! Sinon, je dois te poser une question. Le médecin du village est aussi ma femme, son nom est Ping. Vous avez pris le thé chez elle, je me trompe ? »

      « Oui, ses loukoums sont délicieux ! »

      « Ma femme pleurait quand je suis arrivée... Elle n'a pas voulut me dire ce qui se passait précisément, des vielles histoires de famille qu'elle ma dit. Tu es au courant toi de ce qui lui arrive ? »

      Oh mon dieu... C'était dur de résister ! Le nombre de mensonge, de déformation, de romant, d'histoire, de brève, de nouvelle, de chose que Natalia aurait put inventer ! C'était comme si on lui disait "Vas-y, lâches-toi et ment, vas-y !". Mais non ! Natalia a promis de ne plus mentir alors elle ne mentirait pas ! Même si la promesse est basé sur un mensonge et qu'elle date, la blonde tiendrait parole ! Même si pour le coup, ca faisait très mal...

      « Et bien en fait... C'est mon ami, Loyld. Il s'est un peu emporté, il a dit des trucs qui fallait pas... Je suis désolée, mais il ne pensait pas ce qu'il disait, il est juste impulsif... »

      « Je comprends... Bon, reposes-toi, je vais voir ton ami et lui passer un savon comment le faisait mon père ! Haha ! Allez, rétablis-toi bien. »

      Mais on fit plus que passer un savon un Loyld... Oui, Loyld se fit tabasser, par un homme dans la quarantaine. Fuir en se téléportant ? Pas son genre et de toute façon, il avait besoin de se concentrer pour ça... Chose qu'on ne peut que difficilement faire quand un type vous passe à tabac dans la neige. Il n'y avait aucune intention de donner la mort au départ, mais quand on est énervé, on ne se contrôle pas toujours. Et il... est mort. Pendant que ca se passait, Natalia dormait l'esprit léger. Enfin... En entendant quelques bruits, la blonde se levât et alla regarder à la fenêtre... Peut importe qu'elle soit fiévreuse, malade ou quoique ce soit ! Sans attendre elle bondit par la fenêtre, atterrissant lourdement dans la neige. Celle-ci était tellement froide qu'elle en devenait brulante. Premier réflexe ? Voir l'état de Loyld qui était raid mort... Jeter un œil à son meurtrier... Puis courir. Pourquoi ? Pourquoi pour une fois elle n'avait pas mentit ? Pourquoi pour une fois elle n'aurait pas put déformer la vérité ? Inventer une jolie petite histoire ? Elle aurait dut ce jour-là... Court ! Court ! Court ! Et elle courut, s'enfonçant en pleine tempête de neige a peine habillée... Forcément, elle s'écroulât et tomba dans la neige... Se relever était dur et même si elle essayait... Ce n'est pas comme si elle en avait vraiment envie non plus... Plus la force d'avancer, de reculer ou quoique ce soit... Nah, plus envie...

      ...

      Et elle s'est réveillé emmitouflée dans des draps et des couettes, une serviette éponge humide sur le front. ENCORE ?! Réveil en sursaut, avec des crampes et de la fièvre, complètement crevée et épuisée. Mais surtout triste et effondrée... En position assise, repensant à Loyld, au mensonge qu'elle n'a pas fait mais aurait dut faire, la petite Natalia entendait quelqu'un... chanter. Ça avait été un rêve ? Ou bien là ce n'est qu'un rêve ? Elle ne savait plus, mais se sentait tellement triste que ca ne pouvait pas être un rêve...

      « Un peu de sel et de poudre d'escampette, bien entendu sous un air de trompette !
      Hockety pockety wockety wock ! Abracabra Dabranak ! Un peu de poivre et de mandragore, pour que ce soit juste un peu plus fort ! Higitus Figitus Migitus mum ! Prestidigitori-um ! La potion est prête pour la blondinette ! Alicafez, balacarez, Malacamez, meripadez ! »


      Entendre une vielle personne chanter des mots incompréhensible sur un air endiablé, tout en sachant que vous êtes en pleine convalescence chez lui, ca attire forcément l'attention ! Bon d'accords, convalescence c'est un petit peu beaucoup mais bon... Natalia ne put résister à l'envie d'aller voir ce qui se tramer, et puis bon... Elle voulait comprendre ce qui se passait ! On lui dit jamais rien aussi ! Elle jetât un œil par-delà la porte entrouverte et vit un vielle hibou avec une baguette, habillée d'une robe de chambre bleu clair et il dansait ! Et il n'était pas seul à danser ! La moindre tasse, la moindre fiole, les ingrédients... Tous volaient et dansaient dans la pièce, comme si chaque chose se mettait à l'ouvrage pour concocter la potion ! Voir ca pouvait être effrayant, mais la manière dont le vieux mage menait le mobilier à la baguette tel un chef d'orchestre... C'était génial ! Sans s'en rendre compte, Natalia suivait le tempo avec son pied, les yeux pleins d'étoiles. Elle... en oubliait tous ses soucis, juste un moment de bonheur ! Divers ingrédients, de divers formes, divers couleurs, divers texture rentrait dans une petite fiole. Des nuages multicolore sortait de la fiole... Soudain, le vieux mage arrêtât toute sa symphonie, prit la potion en mat et s'enorgueillit de l'avoir finit ! Il se retournant puis partit dans un barbouillage incompréhensible. Faisant tomber la potion en l'air, la rattrapant mais la refaisant tomber maladroitement... Finissant par allongé sur le ventre, au sol la potion en main. Un fou-rire échappa à Natalia pendant que le vieux hibou se relevait. Il attrapât la blonde par l'épaule, la retournât et se mit à la pousser gentillement jusque dans le lit, alors qu'elle ne se sentait pas la force de résister.

      « Tu dois te reposer jeune fille ! Sinon, je suis Merlin, Merlin l'enchanteur ! Je t'ai trouvé effondrée dans la neige et je t'ai amené dans ma cabane. Sortir habillée comme ça... tu ne devrais pas ! Quel est ton nom jeune fille ? »

      « Natalia... » lâchât-elle en regardant tristement le sol... les larmes aux yeux.

      Merlin ne dit rien et s'assit prêt de Natalia, la prenant dans ses bras et le câlinant. La blonde ne connaissait pas ce vieux mage mais un peu de réconfort faisait toujours du bien.

      « Racontes moi tout petite. »

      Natalia lui racontât son histoire, tout en se disant que ce Merlin était trop gentil pour être honnête... Mais une oreille attentive fait toujours du bien !

      « Je vois... Pour commencer, tu dois te soigner, bois cette potion ! Je l'ai faite tout à l'heure quand tu t'es réveillée ! »

      « Heu... Je pense que cette potion risquerait plutôt de me tuer... »

      « Tu sais pas ce que tu rates ! Enfin, je vais la mettre au frais ! » dit-il tout en jetant la fiole dans son sac... Ça ne dit aucun bruit, c'est comme si la fiole tombait dans un puit sans fond. « Écoutes ma chère... Heu... Comment tu t'appelles déjà ? »

      « Natalia... »

      « Écoutes moi bien Natalia ! »

      Merlin bondit du lit, agitant sa baguette à la manière d'un chef-d'œuvre, alors que tout se mettait à danser dans la pièce... Soupirant d'un air las, la petite Natalia ne semblait pas tellement enthousiaste !

      « Je suis vraiment pas d'humeur... »

      Ça l'a pas empêcher de sourire, comme s'il était sourd. Et il chantait, danser. Déblatérait aussi sans cesse. Entre deux phrases sortit de nulle part, dénué de sens et ne voulant tout simplement rien dire, Merlin racontait qu'il fallait garder le sourire et rester joyeux, que l'important c'était d'avancer quoiqu'il arrive, sans jamais oublier ce qu'il y avait en arrière ! Oui, Natalia était d'accords mais c'est toujours plus facile à dire qu'à faire... Elle voulait aller de l'avent mais... C'était trop tôt, elle voulait juste retournée en arrière...

      « Enfin, prends une semaine pour te reposer et te remettre d'aplomb, tu as bien besoin crois-moi ! Parole de Hiboux ! »

      Natalia a sourit. Un sourire léger et triste, mais un sourire... Elle restât sous sa couette, à pleurer son ami. Et le lendemain sortit à l'air libre ! Frais comme un gardon bien frétillant ! Oui, elle avait assez pleurer ! Merlin avait quelques potions à faire et quelques personnes à visité, Natalia l'accompagnait ! C'était un monde enchanter, faits de verdure et d'animaux qui parle. Des chevaliers, des rois, des renards expert en tir à l'arc et en vol. On a vu de tout ! Et au bout d'une semaine...

      « Natalia tu m'as mentis ! »

      Natalia se retournât vers Merlin, tout sourire, provoquant sans scrupule le pauvre mage. Un large sourire dessiné sur son visage.

      « De quoi Merlin ? »

      « Tu te souviens de Macaron ? Tu m'avais dit que je devais venir le voir à quatorze heure ! Or il m'a envoyé une lettre par pigeon voyageur en précisant bien que j'aurais dut y être à midi pile ! Midi pile ! Pile ! C'était un rendez-vous très important ! »

      Ça l'amusait de voir Merlin piquer sa crise comme ca ! Les colères de Merlin ont toujours été hilarante...

      « Oups ! »

      Et elle se mit à rire, devant un Merlin toujours plus furieux ! Il commençât à agiter sa baguette, Natalia riait toujours et lui récitait une formule étrange comme il en avait le secret. Et d'un coup de baguette magique...

      « BOBO ! »

      Un coup d'œil sur son épaule droite et Natalia remarquât un petit singe, minuscule qui pourrait tenir dans une poche. Tout petit, blanc. Un petit ouistiti au pelage laineux. Là où il n'y avait pas de poil, on pouvait apercevoir sa peau couleur charbon et deux grands yeux inexpressifs.

      « Une vilaine menteuse ? »

      « Oh que oui ! Humpf ! »

      « A chaque mensonge Bobo t'en ferat voir de belle ! Et Bobo sait quand est-ce que tu mens ! Bobo est un détecteur de mensonge simiesque ! »

      Natalia restât songeuses quelques secondes.

      « Je m'appelle Georges et je suis un homme de vingt-deux ans ! »

      « Bobo passe l'éponge pour le premier mensonge, t'as de la chance ! Bobo ! »

      « Je suis brune. » lâchât-elle avec un grand sourire... Quand soudain Bobo se mit à sauter sur sa tête et à lui tirer les cheveux de toutes ses forces, allant jusqu'à la mordre ! Natalia courait dans tous les sens en hurlant à la mort ! Ses cheveux ! Ses précieux cheveuuuux ! Merlin agitât les mains pour que Bobo se calme et le vieux hibou s'approchât de Natalia, encore souffrante des cheveux.

      « Tu n'avait pas promis à ton ami Loyld de ne plus jamais mentir ? »

      « Oui ! Et vous avez eu ce qui lui est arrivée ?! Ça sert à rien ! J'aurais jamais dut lui faire cette promesse ! JAMAIS ! »

      Natalia partit, sans chercher à écouter ce que le vieux mage avait à dire ! Un singe sur l'épaule. Après plusieurs minutes de course effréné, elle fit une pause en s'asseyant sur un rocher. Bobo affalé sur son épaule.

      « Tu vas restés tant que je continuerais à mentir c'est ca ? »

      « Oui. »

      « Tu vas resté longtemps alors, moi c'est Natalia... Et je suis un garçon. »

      « Nat'... Bobo t'as mordu les cheveux quand tu as dis que t'étais brune... Bobo va faire quoi si tu dis que tu es un homme alors que tu es une femme à ton avis ? »

      « T'oserais pas... ? »

      « Si. »

      Voilà qui jetât un froid. Restait plus qu'à trouver à manger maintenant. Une chapelle dont la reconstruction n'était pas encore tout à fait finit voulut bien accueillir Natalia. Qui refuserait le gite et le couvert à une petite blonde innocente, en pleur qui venait de se faire dépouiller par des bandits... Et hop, Bobo fit tomber le bol de soupe brulante sur elle ! A chaque mensonge, chaque déformation de la vérité, Natalia s'attirait les foudres de Bobo ! Sauf qu'au bout d'une semaine, ce flemmard de singe n'arrivait plus à tenir la cadence et n'intervenait que sporadiquement. Bah oui, punir une fille qui ment constamment, c'est dur ! En tout cas, pour Natalia oui. Des disputes, entre Natalia et Bobo il y avait que ca... En même temps, la blonde était décidé à continuer de mentir ! Quelque chose la poussait à mentir, et elle ne faisait rien contre. Le singe se révélât être un véritable parasite en puissance. Piquant la nourriture, les boissons et l'argent de la blonde à la moindre occasion. Et lui causant de nombreux ennuis. Enfin, ce petit singe pimentait son existence. En plus, c'était un singe lucratif ! Oui, Natalia jouait les saltimbanque dans la rue, tentant désespérément de faire faire des tours à ce singe ! Elle n'y arrivait pas, Bobo est trop feignant pour ca, mais leurs disputes avaient le don de faire rire !

      Par contre, ils avaient beau rire, ils n'en restait pas moins très radin, ne donnant pas le moindre munie ! Mais elle continuait !

      « Les gens sont trop radins ! C'est nul ! Pourquoi tu continus à faire ca Nat' ? »

      « Je me dit qu'un jour on tombera sur une foule généreuse... Ou même sur un type vachement riche qui nous engagera pour faire des spectacles ! »

      « Bobo sait que tu mens Nat' ♪ »

      « ... »

      « T'adores faire rire les gens Nat', avoues ! »

      « ... »

      Elle ne dit rien... Mais sourit. Et pour la première fois depuis longtemps, un sourire franc.

      « Je suis contente que tu sois là toi... »

      Et elle ne mentait pas ! Après ce moment sentimental, aussi agréable que gênant pour nos deux héros, la vie reprit son cours. Et bizarrement, c'était plutôt calme... Le genre de calme qui précède la tempête ! Et quel tempête... Ça se passe en terre du Consulat, dans la moyenâgeuse citée des rêves. Natalia marchait, avançait, se promenait. S'occupait comme elle pouvait. La situation était plutôt tendue dans ce monde et pour ne rien vous cacher, ca l'amusait. C'était dangereux, c'était l'aventure ! Oui, elle tenait pas le même discours auand un garde totalement saoul venait l'accuser d'être gitane. Non, non, vous avez bien lu, un garde a réussit à prendre une blonde aux yeux pour une gitane ! On voit le niveau de la garde quand même... Enfin, il y eut quelques gitans pas vraiment sympathique aussi, comme quoi c'est pourri des deux cotés. Doit aussi y avoir du bon mais... Ça reste discret, dirons-nous...

      C'est au marché que Natalia a croisé la tempête. La jeune blonde manifestait un intérêt tout particulier pour une petite chainette en or, mais le marchand en demandait un prix trop grand... Elle essaya bien d'apitoyer le vendeur en racontant comment toute sa famille était morte ! Tué lors d'une émeute de gitans. Mais ca n'a pas marché et Natalia sortit du magasin. Le vendeur est sortit, dans une colère noire. Bobo avait piqué la chainette en or ! Saloperie de singe ! Natalia courait, un marchand aux trousses. La quarantaine, bien portant, un hachoir en main et des bras gros comme des troncs d'arbres. Tu parles d'un bijoutier toi, c'était bien sa veine ! Tout en courant, la blonde étranglait Bobo avec la chainette. Le petit singe virait bleu, en train d'étouffé et avec les yeux qui sortaient de ses orbites. Une situation en chaine logique, c'est qu'occupé à étrangler son singe, Natalia ne regardât pas vraiment où elle allait et... Cul de sac. Le marchand approchait, hachoir en mains, l'air menaçant. Natalia avait peur, très peur. Bobo était inconscient, très inconscient. Le marchand énervé, très énervé. Et là... Natalia a repenser à sa vie. A Merlin, a Loyld, à Bobo même... Aux gens qu'elle aimait, qu'elle a aimé... Qui l'ont aimés elle. Aux parents de Loyld... Elle se remémorait tous ses moments passé dans la rue, à se servir de Bobo pour faire rire les gens. Ça la mettait en colère qu'il est put faire, même si elle se doutait qu'il n'avait pas voulu la mettre en danger à ce point... Ou peut-être, sacré singe...

      Une montée d'adrénaline est survenue en elle. Sans prévenir la blonde a courut vers le marchand, a bondit jusqu'au niveau de son visage en prenant appui sur son épaule avant d'enchainer d'un coup de genou dans le nez ! Avec l'agilité d'un singe, elle courut le plus loin possible du marchand et finit par atterrir en securité... Quelques parts, s'en savoir trop où. A force de voir Bobo faire des acrobaties, Natalia sut en faire aussi. C'était comme si la blonde était éponge. C'était vraiment très étrange... Là, elle aurait eut besoin de Merlin ! Mais ca l'étonnerait de revoir un jour ce vielle hiboux. Enfin...

      Puis au coin de cette rue déserte est arrivé une demoiselle. Elle était jeune ! Elle était belle ! Et pourtant, elle portait un masque au sourire figé. Elle ricanait et bougeait autour de Natalia, cheveux aux vents. Un porte-voix dans la mains gauche. Gai, enjouée, elle avait évincée tout autour et courait. La blonde suivait cette étrange dame dans un étrange et mystérieux vide blanc. Et tout en courant...

      « La Comédie de Thalie s'est trop longtemps tue ! ♫
      Mets-toi en quête de ton gai Masque perdu ! ♪
      Car tous les mondes manquent, hélas, de son comique... ♫
      Que tes tirades soit épiques et fantastiques ! ♪
      Pars vers le lointain château désolé, enfant ! ♫
      Tes rires seront de joyeux enchantements ! ♪

      Car si par malheur tu n'y es pas... ♪
      Qui donc remontera le moral du Consulat ?! ♫ »


      Le vide blanc laissa place à un monde vivant, entouré de gens. Certains reconnait la blonde, planté là avec un singe sur l'épaule. Ce même singe tapotait la tête de Natalia, une chainette en or autour du cou. Sans s'en rendre, la fille qu'elle suivait avait finit par la mener devant la gare des transports Shin-Rah.

      « C'est où le quartier général du Consulat ? »

      « Heu... Jardin Radieux, pourquoi ? »

      « ... »

      « Nat' ! Nat' ? »

      « On va au Jardin Radieux. »

      « Pourquoi faire ? »

      « Pour rejoindre le Consulat ! »


    Les Questions
    Q u e s t i o n s :

      1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?

      Malheureusement, oui !

      2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?

      Un singe agile et farceur, un chat qui retombe toujours sur ses pattes et un esprit libre comme un oiseaux ! En réalité... Natalia est un caméléon.

      3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?

      Variable...

      4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.

      Les Consuls, évidement, même si ce n'est pas encore tout à fait le cas.

      5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.

      Hakuna Matata !

      6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points fort et points faibles?

      Bah vous le savez non ?^^ Répétition et

      7) Pourquoi incarner ce personnage ?

      Secret du Consulat ^^



Dernière édition par Natalia le Lun 18 Juil 2011 - 23:07, édité 66 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mekano Ork
Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 22
Date d'inscription : 18/01/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
0/200  (0/200)
Dim 26 Juin 2011 - 1:17
Coin.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Lun 18 Juil 2011 - 22:27
Fini ! Enfin Razz
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Noires
Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 26
Localisation : Le néant.
Date d'inscription : 02/05/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
182/666  (182/666)
Mar 19 Juil 2011 - 3:36
Je dois t'avouer que je n'étais pas très partant pour noter ta fiche, surtout en ce moment étant donné mon énergie. Mais contre toute attente, ça m'a fait beaucoup de bien de la lire, j'en avais besoin. Besoin de rire et de sentir quelque chose à travers ces mots là. Besoin de rien, envie de toi comme dirait la chanson.

C'est la première fois que je donne mon avis sur un prétendant, ou plutôt une prétendante, au Consulat. Je vais tâcher d'être objectif et pas jouer les adolescente en furie devant l'originalité de ce groupe qui me rend toute chose, dans le bon sens et pas de choses bizarres, hein ! Et puis je suis un peu dans le brouillard en ce moment, alors, si je dis des choses pas net ou qui sont en fait fausses, prouvées, vrai ou qu'importe par rapport à ce que je dis, faut me le dire.

J'ai déjà eu l'occasion de lire plusieurs fois tes écrits et c'est toujours aussi agréable et aérien à lire. Pas de superflus, on ne s'attarde pas et on ressent les choses importantes. On sait de quoi tu veux nous parler. Le physique est pour le moins original pour moi. Je n'ai peut-être pas lu les autres fiches des précédents comédiens, mais le déguisement, j'adore ça. C'est cette idée du mensonge qui tu exploites quelque part. Natalia joue avec la vérité en se cachant autant avec les mots qu'avec sa parure, elle est est un mensonge à elle toute seule, elle berne tout le monde avec son petit numéro. J'aime cette pensée. Il y a quelque chose qui m'a bien fait rire dans ton histoire : c'est le singe. Non mais franchement, Geroges quoi ! Cela m'a fait plaisir de lire ça, ça m'a fait beaucoup rire dés que le singe est arrivé. Tu as de l'humour alors tâche de l'exploiter correctement, parce que c'est à croquer.

Pour ce qui est de l'ombre au tableau. Le style de combat, peut-être que tu as voulue garder le mystère, faire planer un suspens quelconque. Or, j'aurai bien voulu savoir comment elle se bat cette petite, surtout avec Bobo ! Même si on en voit un peu plus dans l'histoire. On en sait pas assez selon moi, ça nous laisse sur notre faim. Il y a aussi cette histoire d'enchaînement. Je m'explique. Tu enchaînes les éléments un peu trop rapidement selon moi, ça manque un peu de détail. Je sais que faire simple, c'est efficace, mais un peu de peinture en plus sur la toile n'a jamais fait d'ombre à l'oeuvre. Au contraire, ce sont les détail qui font la chose. Tu as un grand potentiel, on le sent. Exploite un peu plus tes capacités, fait vibrer les planches, met le feu ! Par la même occasion, tu oublies quelque détails important, bon je sais, on l'a deviné, ça reste claire, mais regarde :

Elle ne dit rien et se contentât de hocher la tête, submergée par l'émotion. Elle ne s'y attendait tout simplement pas et ca faisait plaisir à un point... Il n'y a pas de mot pour décrire une joie pareil. Et ainsi les deux enfants partirent dans une petite maison pittoresque, reculé au fond de la forêt. Et quel fut leur réaction alors que leur enfant était disparut depuis plusieurs semaines ? Inquiétés bien sur ! Horrifiés ! Mais surtout rassurés. Intrigués aussi de voir que leur enfant avait ramené avec lui une petite blonde.


Qui ça ? Bon, je m'attarde pas sur ce genre de détail et ça n'influence pas mon jugement, car c'est de la pure omission. Je trouve que pour des gamins d'une dizaines d'années, ils sont vachement précoce. C'est une impression ou Lloyd a un vocabulaire assez large pour son âge ? Pourtant, c'est qu'un roturier qui vit dans un cabanon au fin fond des bois. Peut-être qu'avec ses nombreuses sorties improvisées, il a pût en apprendre plus. Pour moi, ce fait de téléportation d'un monde à l'autre, c'est original et ça insert la connaissance des autres mondes, mais fait gaffe. C'est gros, c'est pas un jouet pour les petits enfants. J'ai trouvé ça moyen quoi. C'est tient pas la route mais ça a le mérite de respecter l'univers et d'avoir une certaine gueule. Je dois t'avouer que la mort du garçonnet m'a laissé perplexe. Pourquoi il est mort ? Il a juste balancé des insultes à une pauvre vieille. La jeunesse a pas de respect, c'est bien connue, mais aller le butter pour avoir envoyé chier une femme d'âge avancé, c'est un peu fort. C'est le monde en question qui doit sûrement être en cause, c'est compréhensible. Les adultes ont peu de considérations pour les enfants et peuvent les laisser crever dans un caniveau que ça en gêneraient pas.

Malgré la brume qui aveugle mes quelque pensées en ces heures tardives, tu mérites le grade de Capitaine selon moi avec une telle fiche. Mais note bien ça, beaucoup de personnes ont un potentiel mais ne l'exploite pas assez, tu fais partie de ces personnes. Vous pouvez faire des choses qui exploses le Maréchal, vous avez les éléments. Vous avez la peinture mais pas le bon pinceau pour la déposer sur votre toile. C'est facile à dire mais je jure que c'est encore plus aisé de le comprendre. Attendons maintenant l'avis des forces supérieurs.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Mer 20 Juil 2011 - 18:58
    Bonsoir Natalia ^^.

    Un long commentaire de la part de Grell, long, complet et bon. Merci à toi.

    Je ne ferai pas aussi long, en fait...

    Grell te donnerait Capitaine... Et c'est en effet ce que je vais donner au Physique.
    Il est aérien, léger, vraiment beau, j'ai pris un grand plaisir à lire le physique parce que ton style est excellent, Natalia... Il est sûrement le plus léger du forum et c'est un réel plaisir de te lire de ce fait.

    Si j'ai été déçu, c'est par sa longueur... Oui vraiment, j'ai trouvé que c'était trop bon pour se finir aussi vite... Donc, oui, Capitaine.

    Le caractère est plus que plaisant, plus qu'agréable. Parce que je te le dis à chaque fois que je le peux, ton style est agréable et tu dois t'en lasser ^^. Mais là c'est plus que cela... C'est à ce moment que j'ai compris que ce personnage était lui-même d'une originalité excellente et ça me plait beaucoup.
    En fait, quand je t'ai, il y a quelques semaines, fait part de mon impression, comme quoi j'adorerais ton personnage... Tu m'as dit avec toute l’ambiguïté que tu peux avoir "Tu l'adoreras d'un côté et détesteras d'un autre".

    Alors oui, je l'adore parce que c'est une demoiselle mignonne, gentille et pleine de caractères, avec un tempérament bien complet et cherché.

    Mais je l'adore aussi pour sa mythomanie. C'est en fait ce que je préfère parce que comme dit plus haut, c'est super original... C'en est beau.

    Général pour le caractère.

    Et l'histoire...

    Je ne sais pas dire à quel point j'ai aimé l'Histoire.
    Brume a parlé du pouvoir de téléport pour un gamin et il considère que c'est trop gros comme pouvoir., Je me suis dit... Que c'était au contraire, hyper bien joué de ta part. Parce que ça donne une particularité monstrueuse à Loyld et que globalement, même si c'est trop gros, ben on s'en fiche puisque c'est pas lui que tu vas incarner ^^.

    Alors, oui pour le vocabulaire, souligné par Grell, je n'ai pas remarqué, je t"avoue... Mais si c'est le cas, oui c'est dommage. Mais bon, je dis ça en passant...

    J'ai adoré en effet le singe, Merlin, la mort de Loyld que je n'ai pas trouvé illogique du tout...

    Et puis la tragédie du mensonge ^^, génial quoi. Elle dit la vérité et le regrettera toute sa vie parce que se connaissant, elle aurait plus dit un mensonge. C'est woh.

    Et puis c'est plaisant, c'est drôle. Et c'est super long mais ça se lit comme un manga ^^. Et j'apprécie ton personnage, fatallement. Tu sais que je la trouve mignonne, je te l'ai déja dit.

    Enfin bon... L'histoire... Vaut probablement Générale.

    Si je dis probablement, c'est parce qu'honnêtement, je ne sais pas et que je ne vais pas prendre de décision... J'ai déja décidé du grade... Oublie tout ce que je viens de dire, je vais noter ta fiche globalement et non par moyenne...

    Je te donne le grade de Général.

    Je culpabiliserais à te donner moins que ça... Et puis si on te demande pourquoi je t'accorde une telle faveur... Ben...

    Secret du Consulat...

    Fiche validée et toutes conneries du style.

    Et bienvenue au Consulat.

    Edit : J'ajouterai... Que si je ne me trompe, ton personnage aime faire rire et sourire les gens... Ca pourra donc t'être utile de savoir que t'as déja réussi avec moi.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort de la comédienne Sophie Desmarets
» We said no lies, I guess. ft. Loris
» Joséphine ♥ Les relations d'une comédienne
» Brutalités policières contre la comédienne haïtienne Natacha Jeune Saintil
» Flamme olympique: Paris à l'heure de Pékin