Derniers sujets
» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Aujourd'hui à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Aujourd'hui à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Aujourd'hui à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Aujourd'hui à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Attention: Peluches armées [Mission]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur intrépide
Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
197/650  (197/650)
Mar 21 Juin 2011 - 15:14
La ville d’Halloween… Cette grande ville est toujours plongée dans le noir le plus obscure et lugubre qu’il soit. La nuit est maîtresse de ce lieu, avec sa magnifique et immense lune qui est pleine. Ce disque jaune éclaire la ville d’une lumière faible mais juste assez pour voir le paysage qui est magnifique ? … Non pas magnifique avec des fleurs, des lapins, des papillons etc. Bien au contraire ! Ici si vous trouvez des fleurs elles ne seront pas belles et dégageant une odeur de printemps, mais plutôt hideuses, carnivores et dégageant une forte odeur d’halène qui sent encore pire que les pieds d’un troll. Les lapins ne sont pas doux et mignon à croquer, c’est eux qui vous croqueront avec leur grandes dents terrifiantes qui n’ont jamais du voir une brosse à dents de leurs vie !

Enfin, j’espère que vous avez compris : ici rien n’est beau, gentil, doux et tout les termes péjoratifs ! Tous est sombre, lugubre, effrayant. Et oui c’est la ville d’Halloween et justement le maire de cette ville est fier de sa renommée au niveau terreur ! Les habitants sont tout aussi effrayants et horribles que dans vos cauchemars les plus profonds ; des zombies, des squelettes, des chauves-souris, des morts-vivants, des cavaliers sans têtes, des diablotins, et j’en passe… Voilà la liste des habitants de la ville d’Halloween. Mais bizarrement, s’y on regarde de plus près on se rend compte que les habitants eux sont contents… Normal, ils aiment faire peur à des innocents, utiliser leurs « charmes » pour faire fuir et crier les petits enfants comme les grands, ils adorent faire des farces les plus horribles.

Tout ceci est banal pour la ville de terreur, même le cri d’une jeune femme qui déchira le silence morbide de la ville où la plupart des habitants étaient entrain de dormir, car c’était le « soir » même si la lune était toujours au même endroit, les horloges existent quand même ici ! Ce cri ne réveilla donc personnes, car tout le monde étaient habitué aux cris d’effrois ou autres. Mais nous on va s’y intéresser…

Qui donc avait poussé ce cri ? Tout simplement Lili… La jeune femme qui est d’habitude discrète ne le fut guère aujourd’hui pour ça mission ! Elle fessait rarement des missions, mais là elle était en manque de munnies pour vivre, et oui notre chère Keybladeuse est dans un moment de mauvaise passe ; elle n’a plus un rond ! Faut pas croire mais c’est une grande dépensière quand elle s’y met… Donc elle avait demandé une mission qui l’a amenée dans cette ville. L’homme assez séduisant et très sympathique qui lui avait confié cette mission lui avait expliqué qu’il fallait arrêter une mini armée de peluche aillant des cisailles avant qu’ils ne sèment la zizanie. Qui avait fabriqué ces peluches ? Qu’une seule personne en peut être capable : le Docteur Finkelstein. Aussitôt la mission donnée, Lili était partie au monde d’Halloween, ne sachant pas exactement ce qu’y l’attendait… D’où ce cri. Personne n’avait vu le besoin de prévenir la jeune femme qu’une fois arrivée là-bas elle allait changer physiquement : elle qui se trouvait déjà moche hideuse et repoussante, là ce fut le comble ! Ses habilles étaient ternis et troués de partout, ses doigts avaient de grandes griffes noires, son visage pâle avait lui aussi terni et ses dents ressemblaient plus à celles d’un animal que d’un humain, ses cheveux étaient détachés et tout ébouriffés… De plus elle eut en prime des oreilles, un museau et une queue de renard mutant.

Lili après s’être remise de ses émotions, poussa un long soupire et essaya de voir le côté positif de la chose : au moins avec cette sorte de déguisement elle passerait inaperçue au sein de ce monde. Lili était vraiment intriguée par la ville d’Halloween car ses habitants étaient joyeux de faire peur à quiconque et d’être terrifiants de nature. Mais bon elle n’était pas là pour jouer les touristes ! La jeune femme aux yeux non plus noisette mais orangés avec une pupille noire comme les renards, chercha du regard une forêt qui était une sorte de frontière entre le monde d’Halloween et celui de Noël. Lili était arrivée sur la place du village où trônait en son centre une grande fontaine tout aussi effrayante et lugubre que le reste de ce monde, mais ce qui l’interpela le plus ce fut la guillotine… s’étant habituée à ce décor, elle ne put s’empêcher de penser ;

*C’est plutôt original comme idée. Et plus pratique que le bûcher ou la corde…*

Soudain elle entendit un bruit de pas assez précipité, Lili eut son réflexe de tendre son bras droit prêt à dégainer sa Keyblade. Mais elle se dit qu’elle n’allait pas le faire au risque de faire peur à un habitant innocent … GRAND BLANC… A cette pensée la jeune femme ce trouva bien ridicule et afficha un visage morbide et dépité par sa stupidité ; c’est plutôt les habitants qui vont l’effrayer, elle qui est une jeune femme innocente. L’origine de ces pas était les pieds du maire de la ville d’Halloween ; il était plus petit que Lili si bien sure on ne compte pas son grand haut de forme fin qui trône sur sa tête… Celle-ci comporte deux visages ; l’un effrayant qui affiche un sourire d’un savant fou et l’autre tout aussi effrayant mais qui montre une expression triste et de mauvaise augure. Il s’approcha de Lili pour lui adresser la parole avec son visage d’homme fou heureux :


« Bonjour très chère nouvelle effrayante et repoussante arrivante, bienvenue dans la ville d’Halloween ! Je me présente ; je suis le maire de cette merveilleuse et horrible ville. Que puis-je faire pour vous ? »

Là si Lili laisserait ses pulsions meurtrière ; la tête du maire aurait été séparée du reste de son corps grâce à la guillotine. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il venait en gros de dire que Lili était moche et hideuse, même si elle le savait, ça ne fait jamais plaisir à entendre. Bref, reprenant son calme, elle s’adressa au maire sans aucun ton chaleureux :

« - Je cherche la forêt qui est la frontière entre votre monde et celui du père noël…

-Elle se trouve juste à votre gauche, continuer le chemin tout droit et vous y serait, mais prenez garde ; il y a une dizaine de peluche armées jusqu’aux pattes qui s’y promènent. »


La jeune femme, malgré la remarque qu’il avait fait sur son physique, remercia le maire et parti donc en direction de la forêt dominer par des peluches depuis peu… C’était quand même un drôle de scénario qui aurait put être comique si ces peluches n’étaient pas aussi redoutables !


Lili arriva donc dans la forêt ; un silence vraiment glauque et morbide régnait, les arbres étaient pour la plupart morts, mais restaient debout affichant avec leurs ombres des silhouettes à vous faire dresser les cheveux sur la tête. La jeune femme avança de quelque pas sa respiration était calme mais on pouvait sentir qu’elle était plus accélérée que d’habitude. Son souffle forma un léger et fin petit nuage de buée. Soudain un ours en peluche arriva à quelques mètres justes devant elle. Il n’avait en effet rien à voir avec une peluche qu’on trouve dans les magasins de jouets pour enfants ! Ce… cette chose avait certes la silhouette d’un ourson, mais il avait un œil qui pendait, l’autre qui ne cessait de tourner en orbite, ses poils n’étaient doux mais avaient plutôt l’air rêches. Le pire dans tout ça c’était qu’il tenait une cisaille aussi grande que lui en avant et pointée sur la jeune femme. Il s’amusait même, en tout il en donnait l’impression, a ouvrir et fermer l’outil de torture dans un bruit métallique qui fait grincer des dents. Il portait aussi en ceinture à la taille qui tenait un rouleau de papier… non pas du papier toilettes, mais Lili devina que c’était les plans qu’elle recherchait.

La Keybladeuse n’attendit pas plus longtemps et sortie son arme, mais au même instant les autres peluches qui ressemblaient à la première, avaient rejoins leur compagnon. Lili aurait du faire plus attention au lieu de ce fixer que sur le premier et l’observée… Maintenant elle se trouvait encerclée par eux. Au nombre de dix, ces peluches s’avancèrent vers Lili, qui était maintenant en position de défense ; certes ils n’étaient pas plus haut que le genou de notre Keybladeuse, mais ils étaient plus nombreux et avait l’air beaucoup plus menaçant. Ils avaient une démarche loufoque ; à chaque fois qu’ils fessaient un pas, ces oursons penchaient énormément sur le côté : droite, gauche, droite… Ils marchaient donc lentement avec peu d’équilibre. Ça c’était un avantage que Lili allait en tirait profit. Elle attendit encore qu’il se rapproche n’arrêta pas de jeter sur chacun des regards furtifs ne sachant s’il l’un d’eux n’allait pas d’un coup sauter sur elle.

Soudain c’est Lili qui fit un double saut en hauteur et enchaina directement avec un Capoeira c'est-à-dire un grand balayage de peluches. Normalement, c’est ce qu’avait pensé Lili, ils auraient du volée dans les airs du à leurs rembourrages en cotons, mais les cisailles étaient très lourdes et donc ils perdirent juste l’équilibre en tombant à terre. Ce qui fut déjà pas mal et Lili en profita pour foncer sur celui qui avait les plans et elle s’apprêter à jouer les voleuses en lui piquant de la ceinture sans donner de coup. Le bout de ses doigts effleura le papier mais malheureusement, l’ours en peluche lui donna un coup de cisaille qu’elle vit arriver au dernier moment et qu’elle essaya d’esquiver… Résultat : elle eut une légère égratignure à la jambe gauche. Elle grogna à l’intérieure d’elle-même car elle s’était fait eu comme une bleue ! En faite ce qu’elle voulait c’était lancer un sort foudre pour calmer et mettre surement KO ses ours en peluche ; mais le hic c’est que si elle fessait ça Lili avait peur que le papier en prenne un sacré coup et ne soit plus lisible. Et puis être petit est un avantage ; car pour toucher ses adversaires, Lili est obligée de se baisser ou de limiter ses attaques par des coups à la verticale du haut vers le bas ! Et de plus les peluches eux pouvaient toucher les jambes de Lili et l’immobiliser entièrement.

Bon, elle décida après quelques instants de réflexion et pendant que les ours en peluche se relèvent, d’attaquer de front l’ourson aux plans. Ça devait être aussi sûrement le leader et le plus fort ! Mais jamais elle ne perdrait face à lui… Au sinon vous imaginez la honte ? Perdre face à une peluche armée de ciseaux ?!! Ça non jamais ! Munie d’une rapidité infaillible, Lili s’avança vers sa cible et attaqua directement, même si la peluche était lente elle se protégeait très bien et contrée pratiquement bien ses attaques pour un animal fait de cotons. Lili en avait marre de donner des coups pour rien, de plus les autres s’avancèrent vers et bientôt elle allait être découpée en rondelles.

Elle eut un plan qui lui traversa l’esprit et ne prit pas le temps de mieux l’analyser sinon elle ne serait plus de ce monde pour l’exécuter. La keybladeuse fit une percé qui brisa la garde de l’ourson qui perdit sa cisaille des pattes : car leurs pattes n’étant pas des mains ne tiennent pas correctement leurs outils… Elle lui porta sans plus attendre un coup qui le fit voler en l’air. Là elle fit une glissade sur le côté pour éviter un coup de cisaille d’un autre ourson. Lili afficha un sourire : maintenant elle pouvait lancer le sort foudre ++ sur la zone où les neuf oursons étaient. Et elle le fit sans plus attendre. Leur cisaille étant en métal, elles furent très bonnes conductrices de courants et donc ce sort mis à sèche les neuf ours. Juste au moment où le dixième retomba au sol, mais il eut le temps de récupérer son arme. Lili utilisa Diskobolos ; sa Keyblade vola comme un boomerang vers sa cible, le désarmant et revenant à la main de sa propriétaire. Le peluche qui au début du combat et quand il avait touché Lili affichait un sourire, eut maintenant une expression d’horreur : il allait perdre et redevenir un ourson normal pour le bien des petits enfants. Lili lui porta le coup final ; un coup vertical qui le déchira en deux. Lili récupéra les plans et se retourna pour affronter les neuf autres oursons. Dommage elle avait déjà utilisé son sort de foudre et ne se voyait pas le relancer une nouvelle fois ; la magie n’était pas vraiment son point fort.Elle choppa la cisaille du peluche terrassé et la lança en boomerang sur les trois peluches de la première rangé ; leurs têtes volèrent séparées de leurs corps qui eux tombèrent aux sols.

Il en restaient encore six ; Lili après s’être écartée et cachée d’arrière un arbre pris un tête de l’un des peluches décapité et sorti de sa poche un sachet qui contenait une poudre qu’elle avait acheté il y a peu : cette poudre prenait feu et explosait quand elle rentrait en contact avec de l’électricité. Un petit sourire s’afficha sur les lèvres de la jeune femme qui se dit que pour une fois ses emplettes lui seraient bien utile. Elle mit une petite poignée dans la tête en cotons. Puis Lili jeta un regard derrière le tronc où elle c’était caché pour voir où était les oursons. Heureusement qu’elle savait plutôt bien viser ; car elle lança la tête rempli de poudre et dès qu’elle arriva au niveau des oursons elle lança un sort basique de foudre. Une explosion survenue tout de suite emportant quatre ours en peluche. Pour les deux derniers elle fit une glissade pour arrivée devant eux et se mit à genoux pour être un peu près à la même taille que ces peluches et là elle donna un violent coup horizontal qui les propulsa sur un tronc d’arbre et les acheva sur le coup.


« Pfff… Ben dis donc ; qui aurait cru que des peluches auraient été si coriace… Plus jamais je ne regarderai un ourson de la même façon. »

Sans rien d’autre ajouter, Lili fit disparaître sa Keyblade dans un flux lumineux et partie en direction du laboratoire du Docteur Finkelstein, elle ne voulait plus vraiment s’attarder dans ce monde qui lui réservée justement encore trop de surprises terrifiantes. Arrivée dans le laboratoire, et pendant que le Docteur parlait et la remerciait, Lili n’écoutait pas vraiment mais fixer plutôt les créations de Finkelstein qui donnait froid dans le dos. Et puis elle se demandait pourquoi il fessait des recherches et créer des machines, des êtres comme ses peluches ? Elle aurait bien posé la question, mais la fatigue ce fessait ressentir et le discours interminable du Docteur Finkelstein commençait à l’endormir comme une berceuse, alors après avoir baillé une dizaine de fois, elle s’excusa auprès du Docteur en chaise roulant et au cerveau qui prenait l’air, puis elle parti de ce monde sans vraiment de regrets …
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 24
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Jeu 23 Juin 2011 - 16:18
Pour être franc…j’ai eu un bug vers la description que tu as fait de moi….. C’est pas très grave, ta mission est très bien, j’ai aimé la lire ^^ Pauvres oursons… Si j’avais su, j’en aurais ajouté un qui fait cow-boy… Bon, mission accomplie…Si Xaldin est OK, je lui ajoute un bonus de munnies de mon compte

On dira difficile vu la longueur et la petite difficulté de l’ourson qui a les plans :

Gains : 35 points d'expérience + 350 munnies (+ 10 en bonus) + 4 PS ( 2 en dextérité et 2 en magie)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention ça gicle [Mission : Les Esclavagistes de Bosco]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points