Derniers sujets
» Et elle est où mon attraction ?...
par Ioan Kappel Aujourd'hui à 3:00

» [Piano] Compos, reprises, KH et autres...
par Sora Hier à 18:15

» Un famtôme dans la boutique
par Famfrit Hier à 12:36

» Les règles du jeu
par Death Ven 16 Fév 2018 - 16:14

» Vol pour l'hoverboard
par The Babylon Rogues Ven 16 Fév 2018 - 9:47

» As de Coeur
par Huayan Song Ven 16 Fév 2018 - 1:10

» Ho ho ho !
par Daenerys Targaryen Jeu 15 Fév 2018 - 12:32

» Absence Roxas
par Huayan Song Mer 14 Fév 2018 - 14:01

» Objets trouvés non réclamés
par Kurt Brown Mer 14 Fév 2018 - 12:52

» De Nouveaux Traits
par Chen Stormstout Mar 13 Fév 2018 - 18:14

» L'importance de faire ses preuves quand on est un fauve
par Cassandra Pentaghast Lun 12 Fév 2018 - 23:04

» Ambition privée
par Huayan Song Lun 12 Fév 2018 - 17:14

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Kurt Brown Lun 12 Fév 2018 - 11:59

» Intrusion
par Agon Wiley Dim 11 Fév 2018 - 1:32

» Cocktail du Soleil
par Huayan Song Sam 10 Fév 2018 - 19:11


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Quand un Miracle vous tend la main.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière des Miracles
Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 24
Date d'inscription : 28/04/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
216/550  (216/550)
Mer 1 Juin 2011 - 19:03
    ''-Qu'est-ce que tu veux fillette ? On n'a pas le temps de jouer, nous, retourne avec tes parents, ils doivent bien trainer quelques parts.

    -Je suis venue voir le Prince. J'ai un présent qui pourrait aider son cœur.''

    Ah... Encore des gardes... Le jardin en était infesté, ils étaient tous en train de surveiller la moindre entrée, le moindre mouvement suspect devenait un potentiel ennemi. La peur les avait tant atteint... Ils se regardèrent quelques secondes. Puis, ils écartèrent leurs hallebardes de la porte, avant de l'ouvrir. La jeune fille s'avança légèrement avant de faire un signe de tête, pour les remercier.

    ''-Si seulement une gentille gamine comme toi pouvait lui redonner le sourire... Tout serait tellement simple.''

    La jeune fille aux cheveux d'un doux bleue foncée se retourna avant de faire un mouvement de tête vers la droite, de fermer ses deux orbes violets, de sourire légèrement et...

    ''-Nipah ! Je vais faire de mon mieux !''

    Mensonge, elle s'en foutait. Seul son amusement comptait. Les soldats se regardèrent avant d'échanger un sourire et quand ils voulurent revoir cette gamine elle avait disparu. Ce ''Nipah'' n'avait aucune signification... Ce n'était qu'un mot inventé par l'une de ses anciennes amies. Et, il n'avait servi qu'à les intriguer légèrement, juste le temps de partir. Son visage était redevenu froid et elle avançait à travers le château. Chacun de ses pas étaient suivis d'un mouvement de sa queue. Elle continua sa marche avant de tomber sur une porte de bois. Alors qu'elle allait la pousser, c'est encore un garde qui vint l'en empêcher, il accourut vers elle pour la stopper dans son action, comme si elle allait réveiller un monstre. Malheureusement pour lui, son utilité ne serait plus pour le prince.

    ''-Hey ! Gamine ! Le prince ne veut pas recevoir de visite !''

    Elle le regarda, longuement, cette marre de violet, ce puis sans-fond semblait l'absorber. Il tomba au sol, bégayent, tremblant. Mais ce n'était pas de la peur, c'était bien autre chose. La forme changea, elle devint floue et il le revit. Lui. Son roi. Son prince. Son maître... Il était là, devant-lui, le regardant comme s'il n'était plus humain, comme s'il était mort cette nuit... Cette sombre nuit où la moitié de son être fut pris.

    ''-Je veux... Je veux être seul... Vous direz à mes ministres, aux nobles familles... Allez voir le Duc, dîtes-lui de dire cela, que je ne veux pas être dérangé. Que je veux être seul pour réfléchir...

    -Mon... Mon prince, vous êtes sûr ?''

    Il ne pouvait pas douter... Douter de son roi, ce serait comme l'affronter, et si c'était juste la fatigue, oui ce devait-être ça. Il n'était que fatigué. Il n'avait vu aucune fille.

    ''-Non... Mais cela changera. Je vais ramener Cendrillon ! Je trouverai quoi faire ! Maintenant, faites ce que je vous ai dit.''

    Le garde sourit. Puis il se remit au pas et partit en courant. Il était heureux, son roi allait se remettre, c'était une bonne nouvelle. Enfin, il allait reprendre du poil de la bête.

    La fillette toqua à la porte, mais aucune réponse ne lui vint, alors elle la poussa de ses deux frêles mains et entra. Le prince faisait les cent pas, mais ne la regardait pas. Il était dans ses pensées et le bruit, la présence le dérangeait.


    ''-Je ne veux voir personne.''

    Elle referma la porte et s'avança.

    ''-Vous m'écoutez ! Laissez-moi ! Je dois trouver le moyen de la sauver...''

    Elle s'avança encore un peu et il se retourna. Il ne la connaissait pas. Et pourtant, elle était venue devant-lui. Quelle était ses intentions ? Que voulait-elle ? Qu'importe son apparence d'enfant, il pensa à Ariez. C'était aussi une jeune femme et pourtant... La chef de la Coalition Noire était si puissante et lui si faible...

    ''-Qui êtes-vous ?

    -Je suis le moyen.

    -Le moyen... Vous vous moquez de moi, c'est ça ? C'est très drôle, mais maintenant, laissez-moi. Je dois...

    -Trouver un moyen de la sauver. Et je vais vous aider. J'ai entendu votre histoire.

    -Et vous êtes venue vous moquer ? Quel prince laisserait un membre de la Coalition lui enlevait sa princesse ? Partez, si telle est la raison de votre venue.''

    La jeune femme s'avança, regardant le prince dans les yeux. Elle connaissait son histoire, elle était là cachée dans l'ombre, regardant tout ce qui se passa, tout ce qui s'est passé. Et ne croyez pas qu'elle s'en veuille de l'avoir laissé prendre Cendrillon. Cela n'était rien, après tout... On apprend de nos erreurs, de nos faiblesses et de notre haine, de notre rancœur, bien plus que de la joie. Cela l'endurcirait. Cela le changerait... Elle y veillerait... Elle leva sa main vers le prince.

    ''-Très bien. Mais avant, je vais vous montrer une réalité différente. Une réalité où vous ne recevez pas mon aide, où vous ne la jetez pas. Une réalité où Cendrillon subit les pires brimades. Où votre femme souffre et que vous, vous ne pouvez rien faire.''

    Elle claqua des doigts. Et tout changea, tout... Il n'était plus dans cette salle, dans ce château... était-il encore dans ce monde ? Qui sait... Le prince était à côté de la sorcière. Ils volaient... Ils étaient dans les cieux, plus que des ombres, de faibles êtres, mais ils voyaient. La sorcière pointait le château entouré de forêt.

    ''-Cendrillon... Va mourir...

    -Quoi ?!

    -Pas dans ce monde. Pas dans le votre, du moins. Regardez...''

    Et ils furent comme projeté. Envoyé à toutes vitesses dans une salle sombre et humide. De l'eau coulait, il n'y avait aucune lumière. Et pourtant, ils pouvaient voir les formes d'un corps reposant dans cette cellule... Un rat passa près du corps, mais la forme ne bougea pas. Comme...

    ''-Cendrillon... Elle est morte... J'ai... J'ai échoué...

    -Ne pleurez pas... Ceci est un rêve... Une possibilité de future. Mais pour vous, il ne restera qu'un rêve. Utilisé cette vision pour faire votre choix. Le bon choix.''

    Le rêve disparu et les murs blancs du palais refirent leurs apparitions. Le prince était assis sur son fauteuil, fatigué par ce voyage dans le monde de la sorcière.

    ''-J'accepte... J'accepte votre aide.

    -Vous ne le regretterez pas, mon Prince.

    -Je l'espère sincèrement. Mais, vous ne m'avez toujours pas dit votre nom. Qui êtes-vous ?

    -Je suis beaucoup de choses... Mais pour vous, je ne serai que Bernkastel, la Sorcière des Miracles.

    -Des miracles vous dîtes.

    -En choisissant monde aide, vous avez déjà changé votre destin. Souhaitez-vous quelque chose mon Prince ?

    -Je ne souhaite qu'une chose. Que Cendrillon revienne.

    -Si vous y croyez suffisamment fort, alors un miracle se réalisera.''

    Et elle disparu. Un anneau violet vint l'entouré, puis elle se volatilisa. Elle avait réussi. Bernkastel l'avait. Le Prince l'écouterait... Quand on montre un destin tragique à un homme, il est normal qu'il attrape le bras du premier démon venu pour le changer. Et ce monde, ce destin, n'est peut-être qu'une illusion chaotique... Quand on ne peut différencier le vrai du faux, le faux devient vrai et ceci est un véritable miracle...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Sam 4 Juin 2011 - 21:37
    Exploit Accompli.

    C'est cool, le mystère plane "Oh mon dieu, mais que veut-elle ?!". Puis c'est intelligent, il rentre pas directement bouffer dans ta main.
    Le rp est très bien écrit et même s'il y a pas de baston, tout vient pas te tomber tout cuit.

    C'était cool, continue comme ça.

    Normal...
    22 xp, 230 munnies et 3 PS... 2 en Psy, 1 en Sym.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'ennui vous pèse, la plume vous apaise...
» Je ne vous abandonne pas
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Un jeune pere de famille de Cite Soleil tend la main !
» Un gouvernement provisoire dirigé par Mirlande Manigat