Derniers sujets
Al' Aujourd'hui à 1:14Al'Quand vient la pluieAujourd'hui à 1:13Fabrizio ValeriRendez-vous arrangéDim 9 Déc 2018 - 17:06Kuro[Mini-série de Kestia (avec Kestino)] De Shin à Sans-CoeurDim 9 Déc 2018 - 16:28Chen StormstoutBattu par les flotsSam 8 Déc 2018 - 22:20Chen StormstoutMansuétudeSam 8 Déc 2018 - 20:23NarantuyaaRites de CombatSam 8 Déc 2018 - 18:58NarantuyaaBalade nocturneSam 8 Déc 2018 - 15:27ShadowPour une poignée de plusVen 7 Déc 2018 - 13:35Kurt BrownBric à BracJeu 6 Déc 2018 - 21:00LenoreA chaque jour son lot de solutionsJeu 6 Déc 2018 - 19:42Chen StormstoutA chaque jour sa joieJeu 6 Déc 2018 - 19:41Chen StormstoutBiceps et EnduranceJeu 6 Déc 2018 - 19:40Chen StormstoutMa SoeurJeu 6 Déc 2018 - 19:40Chen StormstoutLe Vétéran et l'EunuqueJeu 6 Déc 2018 - 19:40Chen Stormstout
Sorcière des Dimensions

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
268/400  (268/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 19 Mai 2011 - 19:59
Tout aussi improbable que puisse être ma contribution à ce groupe, les missions qu’ils donnent le sont aussi. Mais au moins la compensation qu’ils donnent en contrepartie est le juste équivalent de mes services. Et cela je ne je pouvais le nier…

Aujourd’hui je devais me rendre dans un monde que je qualifierais de festif, un monde de fête, non pas que la fête est un événement que l’on retrouve partout, mais que c’est dans ce monde qu’on retrouve les principales fêtes que les humains, et d’autres personnes moins humaines, aiment célébrer dans leurs mondes respectifs. Aussi étrange que cela puisse paraître c’est là que les fêtes sont nées, et c’est à partir de ce monde qu’on était transmis les règles des fêtes, à moins que ce ne soit l’esprit des gens qui ait donné naissance à ce monde… Un mystère que peu de personne voulait résoudre…

Je devais arriver dans celui de la fête d’Halloween, pour y retrouver des personnes enfermées dans une sorte de brume noire, qui avait pris place au cimetière. Neutraliser la brume et retrouver les personnes disparues étaient mes deux objectifs pour aujourd’hui. Je me demandais bien de quel type de brume il s’agissait pour qu’elle puisse faire disparaître des personnes. Quoiqu’il en soit je joignais mes mains pour invoquer mon cercle de puissance, c’était lui qui me servait de base à mes pouvoirs, et je l’utilisais pour me téléporter de monde en monde comme les gens d’ici appelaient cela, moi j’appelais cela des dimensions…

Mon cercle se formait magiquement à mes pieds avec moi en épicentre, je rabattais mes bras comme pour me serrer fort dans mes bras, et je sentais les vagues de magie de mon cercle s’élevaient, elles commençaient à me happer, comme une pieuvre qui vous recouvre de ses tentacules petit à petit. Là je me sentais prise entièrement comme une momie dans ces tentacules magiques qui m’engloutirent dans le cercle brutalement. Ne laissant derrière moi aucune trace de mon passage.

J’arrivais dans le monde de la fête d’Halloween de la même manière mais dans le sens inverser, mon cercle se formait d’abord puis les tentacules me laissaient émerger comme une momie en son centre. Puis ils se détachaient de moi progressivement. Pour finalement disparaître et me laisser voir le lieu d’arrivée. Je me trouvais sur une place d’une ville à l’architecture d’horreur. J’étais bien arrivée à destination, une guillotine dans un coin, un puis avec des gargouilles, des toiles d’araignées partout, des chauves-souris… Pas de doute je me trouvais dans le bon monde. Je m’approchais par curiosité de la fontaine, on m’avait prévenu qu’on changeait d’apparence en arrivant dans un monde comme celui-ci. Et effectivement je me retrouvais affluée d’un grand chapeau de sorcière à large bord, mes yeux avaient une teinte rouge sang, ma peau était toujours des plus claires, je portais aussi une longue robe noire poussiéreuse, noir de jais, qui me descendait jusqu’à trainer par terre le tout était légèrement dans un état miteux, des motifs d’araignées et de chauves-souris étaient représentés dessus. Mes cheveux étaient totalement détachés, ils avaient pris pour certaines mèches une teinte grise. Même mes ongles avaient grandis pour être maintenant des sortes de griffes de quelques centimètres, une parfaite petite sorcière, comme je le suis…

J’utilisais ma technique de sondage afin de savoir si quelqu’un se trouvait là et je sentais en effet qu’une personne se cachait derrière une des grilles de la place, surement à cause de mon arrivée. Je m’approchais alors calmement et lentement de la cachette. Le tout le plus silencieusement du monde, j’avais une petite idée de ce que j’allais faire…

-BOUH !

Désolé c’était trop tentant… Surtout que la fille à qui je venais de faire cela avait poussé un petit cri, c’était une jeune fille certes, mais surtout une poupée, on pouvait voir la trace de plusieurs manipulations de couture sur elle, son visage, sa peau, ses vêtements.

-Moi qui pensais que les habitants de la ville d’Halloween n’avaient peur de rien.

-Excusez-moi mais vous m’avez fait peur quand vous êtes arrivés dans ce cercle…

-Oh j’en suis désolé mon enfant, mais dis-moi j’aurais besoin d’un renseignement, sais-tu où se trouve le cimetière ?

-Le cimetière ? Mais il est recouvert de brume ! Vous risquez de disparaître !

-Je suis là pour cela mon enfant, pour rendre sa clarté aux vivants et aux morts…

-Oh vous êtes de la Lumière ? Jack m’avait dit qu’il avait envoyé une lettre, je suis Sally, une amie de Jack.

-Et moi je suis de la lumière, alors où se trouve ce Jack et le cimetière ?

-Jack a voulu se rendre dans le cimetière pour rechercher le maire et le docteur Flinkenstein qui se sont perdus dedans mais je n’ai pas de nouvelles de lui depuis plusieurs jours, vous pourriez le retrouvez ?

-C’est ce que tu souhaites mon enfant ? Quel qu’en soit le prix ?

-….Oui je souhaite que Jack revienne ! Bien alors accompagne-moi, ton vœu va s’exaucer…

Je suis donc partie avec cette poupée du nom de Sally en direction du cimetière qui se trouvait à côté de la ville. Et je puis alors voir de quoi il retournait sur place… Le cimetière était recouvert d’un voile épais noir, rendant comme une sorte de brume qui ne laissait rien transparaître. On ne pouvait pas voir à l’intérieur, et je suppose qu’on ne pouvait pas entendre non plus, j’effleurais un peu la brume des doigts et réfléchissais à la marche à suivre avant de m’y engager… J’avais déjà une petite idée de la manière de régler le problème…

J’invoquais de nouveaux mon cercle de puissance à mes pieds, je brandissais ma main devant moi pour le contrôler, je n’avais pas besoin d’une grande puissance magique pour faire cela. Puis j’ouvrais ma paume de main et laissais les ébullitions de pouvoir se rassembler pour faire apparaître mes majordomes personnelles. Sitôt fait j’annulais le cercle et regardais le résultat, devant moi se trouvait mes petites Maru et Moro, mes fidèles petites filles majordomes, des créatures totalement inoffensive et qui ne me servirait à rien dans une bataille. Je rigolais en voyant leur apparence dans ce monde.

Maru était devenue une infermière, elle portait une blouse blanche ainsi qu’un chapeau d’infermière, le tout était recouvert de sang, ou du moins de grosses taches rouges, elle avait désormais sa main droite qui était remplacée par une seringue, pas trop grosse au vue de sa taille mais assez imposante. Moro, elle, était devenu un pirate, elle portait une tenue de pirate victorienne, ainsi qu’un chapeau, elle avait un bandeau de borgne et un crochet à la place de sa main gauche, le tout était déchiré et parsemé de toiles d’araignées. Elles se regardèrent silencieusement puis coururent vers moi à grands cris de « Maîtresse ! Maîtresse ! »

-Bien Maru, Moro j’aimerais que vous fassiez dix pas à l’intérieur de cette brume exactement et que vous reveniez me voir, compris ?

-Oui Maîtresse ! Oui Maîtresse !

Je les voyais s’engouffrer dans cette brume jusqu’à finalement disparaître dedans, je n’avais rien à craindre pour elles, ce n’étaient que des pantins, des marionnettes, des créatures sans âmes, mais j’avais besoin de vérifier mon hypothèse. Je laissais le temps s’écouler, et au bout d’une minute je les voyais réapparaître en marchant, l’air de rien. Et sans rien de changer sur elle, donc mon hypothèse se vérifiait, elles n’avaient rien vu, ni entendu, ni rien qui semblait sortir de l’extraordinaire d’une ballade dans la brume, qu’elle voyait pourtant mais ça s’était surement parce que je la voyais aussi. Donc cette brume n’attaquait que les personnes qui avaient une âme, intéressant et inquiétant…

-Sally, il est venu le temps d’aider Jack à sortir de là, vous y êtes préparé ?

-Oui !

-Bien alors je vous demande de ma donner une de vos aiguilles et un de vos fils que vous utilisez.

-Euh… d’accord…

-Maru tu prends dans ta main le fil et tu ne le lâches pas d’accord ?

-Oui Maîtresse !

-Bien, en avant les filles ! Sally vous restez là !

Et ainsi je m’enfonçais dans la brume avec Maru et Moro qui me suivaient. Elle était assez épaisse et ne laissait rien transparaître, mais au moins les filles me tenaient et me suivaient fidèlement, donc je pouvais les voir. Par contre ma technique de sondage ne fonctionnait pas…. Etrange…. Je continuais de marcher quand je sentais que quelque chose avait changé… J’entendais un son, des rires même… Je m’approchais des sons qui commençaient à amplifier quand je m’approchais…

J’arrivais alors à voir que je me trouvais toujours dans la brume mais je voyais des personnes autour de moi, des ombres d’enfants qui rigolaient, et au milieu de ceux-ci il y avait un squelette qui semblait ne pas supporter les rires. Je m’approchais doucement de lui pour lui toucher l’épaule, il arrêta alors de mettre ses mains squelettiques sur ses tympans et releva la tête vers moi. Il me dominait en taille celui-là !

-Oh Bonjour jeune sorcière ! N’êtes-vous pas en train de vous moquez ?

-Pardon ? Je ne me moque pas de vous, ce sont les enfants qui le font…

-Oh ne m’en parlez pas, ils ne font que ça depuis que je suis rentré dans cette brume, je ne provoque même plus le plus petit frisson chez eux ! Ils se contentent de rire quoi que je fasse !

-Cela vous fait peur ?

-Oui ! Si je ne provoque pas la peur je ne suis plus digne d’être Jack Squellington ! Le prince des citrouilles !

-Ces enfants ne sont pas ceux qu’ils semblent être, ils rigolent pour beaucoup de choses, mais ont aussi peur quoiqu’il arrive il suffit de trouver de quoi ils ont peur… Mais en ce moment une personne a peur pour vous, elle se trouve au bout de ce fil. Peut-être pourrez-vous la soulager de sa peur ?

Je le laissais prendre le fil et continuait se route, pour le ramener à la fille du nom de Sally, j’avais ramené ce dénommé Jack et dès qu’il avait pris le fil les rires s’étaient éteints, les enfants n’avaient plus étaient sa préoccupation. Ainsi cette brume servait à enfermer les gens dans leur peur les plus profondes… Je n’avais encore rien rencontré en ce qui me concerne, peut-être était-ce parce que je n’avais pas pensé à ce qui allait se produire à l’intérieur ? Je faisais taire mes pensées pour continuer ma route en compagnie de Maru et Moro. Je ne savais pas vers quelle direction me tourner, nos sens sont toujours un peu embrouillés dans ce genre de situation… Alors je regardais autour de moi et continuais à marcher, finalement j’entendais un bruit de pas de course et je sentais quelque chose me heurtait brutalement en me faisant tomber. Cette chose ressemblait à un petit personnage à double visage, un triste et un heureux, avec un costard et un chapeau haut de forme.

-Ca va Maîtresse ? Ca va Maîtresse ?

-Oh milles pardons mais je ne voyais plus où je marche ! Je suis perdu depuis si longtemps !


-Vous êtes donc le maire ?

-Oui je suis… le maire…. Mais de rien du tout je suis perdu dans cette brume ! Il n’y rien ici et heureusement nous n’avons pas rencontré de sans-cœurs !

Le petit idiot ! A peine il avait dit ces mots que des formes noires se rapprochaient de nous, des momies sans-cœurs, ils avaient leurs bandages tout autour de nous et ils étaient au moins cinq.

-Oh non ! Nous allons périr !

-Périr ! Périr !

Maru et Moro était en train de danser autour du pauvre maire qui tremblait de peur avec sa tête blanche triste. Moi je me concentrais pendant ce temps, je plaçais mes mains comme pour prier mais je les laissais écarter suffisamment pour concentrer mon pouvoir entre elles. Ainsi un petit cercle de pouvoir me correspondant apparue entre mes mains, il était très petit entre mes mains, puis j’écartais brutalement mes mains pour que mon corps forme une croix. Ainsi le cercle s’agrandit devant moi formant un cercle de pouvoir verticale et beaucoup plus grand que moi. Soudain une forme commençait à sortir de ce cercle progressivement. C’était difficile mais je tenais mes bras en croix pour ainsi que la créature puisse venir toute entière dans ce monde. Et cette créature c’était Fenrir, un loup au pelage bleu clair, et avec des griffes de glaces. Je ne pouvais invoquer que lui pour le moment…

Je replaçais alors mes mains dans un mouvement fluide contre mon corps, ainsi le cercle se traçait sous moi, formant un cercle tout autour de moi. Ce n’était pas une protection, juste que je devais rester dans ce cercle et concentrée si je voulais garder le contrôle du loup, il n’avait pas l’intention de travailler pour quelqu’un, mais je devais garder le contrôle, parce qu’on est jamais certains que l’invocation sera de notre côté ou non, on ne peut pas non plus garantir son libre arbitre. Ce cercle me sert de moyen pour la contrôler, ou du moins garder le contact avec elle…

Fenrir se déplaçait vite, d’un bond il détruisait déjà deux sans-cœurs qui se trouvaient là, un par ses griffes, l’autre en le mordant. Mais la morsure avait été longue, le sans-cœur s’était débattu, et ses congénères avaient profités du moment de répit. Deux d’entre eux avaient portés leurs griffes sur Fenrir, les marques de griffures étaient profondes et je serrais silencieusement les dents. Plus Fenrir subissait de coup plus mon contrôle sur lui était plus faible, et si par malheur ils lui donnaient assez de coup, je ne pourrais plus le maintenant dans ce monde, voir je ne pourrais plus l’y renvoyer et il deviendrait incontrôlable.

Fenrir se vengea alors d’un de ses assaillants et le faucha d’un coup de griffes. Les deux derniers sans-cœurs se précipitaient sur le loup, il chargeait aussi et en attrapa un qu’il lacérait à coup de griffes, l’autre se dirigeait dangereusement sur moi. Et en maintenant le contrôle sur le loup je n’avais aucune emprise pour bénéficier d’une protection en ce moment ! Je lâchais plus de pouvoir dans le cercle pour que le loup puisse revenir à toute allure sur moi, et de sa grande vitesse il bondit pour prendre dans sa gueule le dernier sans-cœur qu’il croquait à pleine dent. Par contre en sautant il allait me faucher…. Et ça n’a pas raté, il m’a bousculé par terre en un rien de temps. En touchant le sol je pouvais voir Fenrir disparaître progressivement de ce monde. Il avait brisé mon lien avec lui…

-Ouf vous les avez battus ! Heureusement que nous n’avions pas affaire avec un de ces sans-cœurs géants !

…. Là ça allait devenir plus compliqué….

-Maru, Moro emmenez donc ce triste maire en dehors de la brume.

-Il est triste ! Il est triste !

Je les voyais s’éloigner de mon champ de vision et en me retournant je sentais la présence de quelque chose de plus gros, un sans-cœur géant venait de faire son apparition. Une sorte de géant ténébreux. Je ne pensais pas faire long feu avec lui en adversaire… Je me rapprochais alors de lui en utilisant un déplacement sonique afin de me retrouver proche de lui, j’atterrissais sur le côté et sur les fesses. Mais c’était presque mon but, je plaçais alors mes mains en prière et j’émettais une onde de choc dont j’étais l’épicentre, ainsi ce sans-cœur se retrouvait déstabilisé et tombait par terre. Pendant ce temps je me relevais et m’éclipsais le plus loin possible avec un autre déplacement sonique. Je n’allais pas affronter un adversaire comme lui tout de suite. Ce n’était pas mon but et si je le faisais alors ma compensation aurait augmenté…

Je me retrouvais de nouveau dans la brume mais cette fois toute seule. Je lançais alors un sort de sondage mais toujours rien… Alors une idée m’est venue et je l’ai appliqué… Effectivement elle fonctionnait bien puisqu’une personne en fauteuil roulant se trouvait devant moi, à ses côtés reposait une machine qui projetait de la fumée, comme de la brume noire…

-Comment ? Qui êtes-vous et comment m’avez-vous trouvé ?

-Je suis une sorcière… Je vous avouerais cher docteur Flinkenstein, puisqu’il ne peut s’agir que de vous, que je suis surprise de vous trouver là, créer une machine qui permet de rendre réel les les peur des personnes est impressionnant de votre part, sans doute vouliez-vous faire des recherches sur Halloween…

-Mais comment m’avez-vous trouvé ?


-Je n’avais pas peur de votre brume, mais de la personne qui l’avait créé et de ce qui lui permettait de vivre, soit cette machine… Et comme on dit il faut affronter sa peur…

-Quoi qu’est-ce que vous faîtes ? Nooooooooooooon !

J’invoquais alors une batte de base ball dans ma main droite, une batte rouge sur lequel était écrit Metal Killer, souvenir de ma boutique et cadeau personnel. Je l’utilisais alors pour frapper la machine qui se détruisait rapidement.

-Là où je passe les machines trépassent !

Une fois la machine détruire la brume se dissipait petit à petit. Puis la pluie de ce monde me frappa comme une douche froide, nous étions de retour. Sally et Jack se serraient mutuellement dans les bras, tandis que Maru et Moro dansaient autour du maire. J’amenais le docteur avec son fauteuil roulant près des habitants de son monde, à eux de régler cela, mais tandis qu’il parlait je l’entendais mentionner la Coalition Noire… J’aurais très bien pus lui poser des questions mais bon ce n’était pas ma mission, je n’en avais rien à faire pour le moment. Ainsi je repartais sans dire au revoir aux habitants en me téléportant dans le Château Disney. Ma mission était achevée et je n’avais plus rien à faire là !
Brume Vengeresse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
283/650  (283/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 21 Mai 2011 - 13:58
    Ce fut une bien jolie mission, Dame Ichibara.

    Alors, j'ai bien aimé. Le tout est très bien et le scénario est très très original. C'est parfait, donc. C'est ce que je voulais.

    Mission Difficile accomplie.

    41 Points d'Expériences, 370 Munnies, 4 PS en Symbioses.




messages
membres