Derniers sujets
» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Hier à 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Hier à 16:06

» Cachons tout ça
par Death Hier à 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Hier à 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Hier à 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Les morts ont-ils encore tort ? [Mission facile]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 25
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Jeu 28 Avr 2011 - 22:40
Tu parles d’une mission facile. Aller chercher un imbécile et lui faire cracher une info alors qu’on n’est pas sûr d’être payé. Merci patronne, franchement, merci ! Rien de mieux pour mettre en colère un type qui ne jure que par le gain qu’il gagne. Et rien que pour ça, je ne citerais pas une autre matinée du mercenaire en charmante compagnie….vu qu’il n’a pas voulu l’invoqué cette fois. Il a bien essayé mais comme il n’avait pas la tête à ça, il s’est excusé auprès d’elle et la renvoyer d’où elle venait avant de mettre un coup de pied dans une bouteille vide. Il y a des fois où on se demande si c’est sérieux un contrat de mercenaire…faîte que oui ou un type risque de s’en prendre une sévère et sans garantie de pouvoir s’en reprendre une de son vivant.

Bref, Bell se retrouva alors dans la cité des rêves et chercha un moyen d’accéder au catacombe sans se faire remarquer. Il faut dire que le monde est tout aussi coupe gorge que Port Royal et que l’aspect religion du coin l’exaspérait un peu. Il suffisait qu’il mette un peu de musique ou qu’il retire le capuchon de sa cape pour qu’on le regarde comme s’il était un être venu d’ailleurs. D’accord, c’est vrai mais avouez que c’est énervant quand ça vous arrive. Comme une impression de ne pas être la bienvenue dans le coin. Le mercenaire détestait cette sensation comme beaucoup d’autres. C’est en grommelant des insultes qu’il pu se rendre dans les catacombes et pu enfin s’écouter un peu de musique dans ses écouteurs. Aaaah, il n’y a que ça de vrai quand on n’est pas d’humeur.

Humide, c’était vraiment humide même pour lui qui aime bien l’eau pourtant depuis son passage à Atlantica. Et l’odeur, une infection ouverte mais sans qu’un type s’en plaigne. On pouvait facilement deviner qu’il n’y a pas que des morts et de la vermine qui se cache ici. Ça suffisait à Bell pour se pincer le nez en insultant sa patronne pour la Xème fois pour une mission dans ce genre. Même si elle a des formes à faire damner un ange, elle a quand même des drôles de plans pour ses mercenaires ou pour les clients du bar sur qui elle braque parfois ses armes à feux. Moitié Eve, moitié furie…non mais si ça, c’est pas un manque de chance pour certain.

L’exploration des lieux pouvait commencer mais il n’y avait pas grand-chose à dire de plus que ce qui a été déjà dit. Si, une chose bien sûr… l’ambiance oppressent qui règne en ce lieux. Le mercenaire pouvait le sentir plus qu’autre chose, ayant presque l’impression que quelqu’un tentait de l’étrangler malgré l’absence de poumons. Entrevoyant les dédales, sa vue lui étant devenue douloureuse, Bell tomba à genoux, se tenant le torse en suffoquant. Quelque chose l’entourait, quelque chose cherchait à lui faire signe, à se faire entendre. Des femmes, des enfants, des familles, des Hommes justes et des être mauvais, leurs fantômes régnaient en ces lieux et portaient encore en eu la haine des vivants. Son pouvoir d’invocateur devait y être pour quelque chose, lui qui avait fait appel aux morts pour se battre et s’enrichir. La musique qu’il écoutait s’arrêta net, l’appareil ayant produit des grésillements avant de rendre l’âme.

Il ouvrit les yeux et vu devant lui des pieds nus. Levant doucement la tête, suivant une voix qui chuchotait à son oreille, il écarquilla les yeux et cru avoir un cœur qui s’arrêta de battre pendant un instant. Un fantôme, un être au regard vide, transparent et voila toute joie pour un masque sombre. Bell en avait d’autant plus peur que cette apparition lui apparaissant comme un être vivant banal mais de couleurs froides. Il tourna un peu la tête et vu qu’il était encerclé. Il trouva sans raison la force de se relever, faisant face au premier fantôme qu’il avait vu.


"….Qu’est-ce que vous me voulez ? " L’air se faisait presque rare, le mercenaire senti le froid envahir son corps vide et le ronger au point qu’il se tienne les épaules, luttant pour ne pas retomber au sol. " J-Je ne suis pas là…pour troubler vo-votre repos ! "

La peur se faisait sentir dans sa voix, se posant mille questions sur cette situation. Peut-il mourir de peur ? Pourraient-ils lui voler une âme inexistante ? Et surtout, pourquoi étaient-ils apparus comme ça alors qu’ils auraient pu le faire dès qu’il était entré dans ces lieux. La réponse était silencieuse, la première apparition lui tourna le dos et commença à s’en aller. Les autres présences se faisant plus oppressantes, Bell suivit son guide improvisé non pas sans avoir des regrets plus fort quant à cette mission.

Plus il avançait, plus la sensation qui l’oppressait se faisait plus grande, comme si d’autre ectoplasme s’était joint à la file qui se formait derrière le mercenaire. La peur était toujours là elle, justifiée et assurée d’exister encore avec toute cette histoire. Il ne remarqua pas que, dans l’ombre qui demeurait presque éternellement des regards l’observaient. La visite forcé s’arrêta bien plus tard, après avoir sans doute parcouru la moitié de la cité souterraine et ajouter plus de fantômes au cortège. Le mercenaire ouvrit grand les yeux, surprit de voir sur qui il tombait après cette marche.

Si ce n’est pas malheureux, il a réussit à s’évader mais voilà qu’il s’est fait saigner comme un porc parmi les squelettes et dépouillé de l’objectif de sa mission. La plaie encore béante et saignante à souhait, le mercenaire n’en avait pourtant pas l’air dégouté mais bien plus inquiet qu’autre chose. La fente qui dessinait un second sourire à se pauvre homme, Bell n’arrivait pas à s’imaginer les spectres faire ça et le guider jusqu’ici pour lui montrer ça. Ils devaient avoir un lien avec sa mission mais, laquelle ? Des bruits de pas le sorti de ses réflexions, se contentant de regarder par-dessus son épaule pour voir ce qu’il se passait.


" ça alors, un autre pigeon ! C’est l’boss qui s’ra content ! " Des bandits à première vue, rien de bien méchant en plus mais à la lame encore rouge tenue par le chef, il ne fallait pas chercher trop loin le meurtrier de la cible. À la ceinture de l’un des quatre bandits, une bourse bien remplie pendouillant maladroitement.

Bell n’avait plus vraiment le choix, sa mission était après tout te rapporter les pierres à son client et plus vite sa sera fait, plus vite il pourra retourner dans les bras de Morphée…ou de Lucifer mais c’est une autre histoire. Il ne se donna pas la peine de parler, mouvant ses mains au-dessus de sa tête comme un chef d’orchestre prêt à se lancer dans un concert. Y voyant un signe d’abandon, ses opposants s’approchèrent de lui en ricanant et se voyaient déjà saigner le mercenaire comme l’autre type. Si ce n’est… les autres habitants des lieux qu’ils ne semblaient pas voir. Cuore se mit à chantonner quelque chose, souriant doucement et regarda ses opposants avec un visage triomphant. " Echec et mat… "

Aussitôt il abaissa les mains, s’étant assez concentrer pour inciter les âmes alentours à l’assister face à ce petit imprévu. Une à une, elles s’engouffrèrent dans le corps des bandits jusqu’à les mettre à genoux, incapable de faire autre chose que de se plaindre de douleurs croissants à chaque morts qui participait à cette attaque. Spectre d'entrave, au niveau de Bell, cette compétence était presque un jeu d’enfant mais manipuler autant d’âmes lui pompait quand même de l’énergie. Il récupéra le couteau ensanglanté du chef, retirant le surplus de sang en l’agitant un peu et piqua la gorge du bandit en possession des pierres.

" Je crois que tu as quelque chose qui me revient… " Sans en attendre plus, il prit la bourse avec un sourire au coin et lança le couteau dans un coin de la pièce. " Vous troublez pas mal de gens vous savez, moi y comprit…par votre faute, j’ai bien cru que j’allais mourir de peur… "

Sur ces mots, il reprit sa marche par le dédale emprunté par les bandits, ayant prit la peine d’invoquer un Bombo pour finir le travail. Les effets de sa première invocation allaient bien s’estomper s’il s’éloignait trop, bien assez de temps pour la boule de feu de faire un joli feu d’artifice.

Bien des heures passèrent, ayant encore pour guide les fantômes qui hantaient les lieux et sachant comment sortir d’ici sans avoir de mauvaise surprise. Il a bien pu reprendre un peu de force en faisant quelque pauses mais sans doute pas assez pour refaire ce qu’il a fait aux bandits sans risques. Bah…quels problèmes il pourrait bien y avoir maintenant ? Dans cette optique, le mercenaire prit une chambre à une auberge non loin de la taverne où le rendez-vous devait avoir lieu. Il profita quand même un peu du bar mis déjà présent dans l’auberge, pensant décompresser un peu. Si ce n’est que…des discutions attiraient son attention, des brides mais quand même de quoi l’intéresser.


" […] ‘Parait que le couple a pas pu payer le gars…. "
" Celle qui a brûlée chez elle ? C’tait ‘y a une semaine ça ! "
" Mais non crétin ! Ça, c’était une famille ! "
" Et si vous me parliez de cette histoire ? " Un sourire des plus chaleureux à son visage, le mercenaire s’invita sans mal à la table des pouilleux et passa une partie de sa soirée à suivre chacune des histoires qu’ils connaissaient sur ce fameux White…




Au matin suivant, alors que la taverne n’avait pas encore ouverte ses portes, le fameux client pointa le bout de son nez et eu la bonne surprise de voir le mercenaire lui rapporter la bourse de diamant. Bell ouvrit la porte, laissant entré le client qui était encore un peu plus surprit vu que le patron était une de ses connaissance et qu’il n’aurait jamais laissé les clefs à un inconnu. Ce même inconnu à ce monde alla s’asseoir à une table, posant la bourse dessus et alluma une bougie pour avoir un peu de lumière.

"Et bien, je n’aurais jamais cru revoir cette bourse aussi vite, les diamants avec qui plus est ! " Il ria de bon cœur, ne prenant pas la peine de tendre le bras pour récupérer son bien et fixa Bell dans les yeux malgré le capuchon qui cachait la moitié de son visage.

" Bah, pas compliqué aussi votre travail Mister.White. Par contre, il y a un truc qui aurait mieux fallu préciser dans le contrat. " Il perdit son sourire amusé, moins rassuré par les propos du mercenaire qui continua. " À cause de vos conneries pour avoir ces diamants, j’ai eu la peur de ma vie là-dessous … le pire, c’est qu’ils ne me lâchent pas depuis. "

Bell se leva et se pencha au-dessus de la table, un couteau à manger dans la main et pointa le bout vers le front de White qui se mit à saigner une goutte. Il avait définitivement perdu le sourire, fixant le virus dans les yeux en le prenant de haut malgré son arme. Quant à se dernier, il se mit à rire doucement, un peu plus fort jusqu’à s’en tordre de rire, plantant la lame dans la table et récupérant la bourse pour la cacher dans veste. White ne l’entendait pas de cette oreille bien sûr, il sorti un poignard de sa manche et plaqua le tranchant sur le cou de Bell et attrapa son col.

" T’as rien à dire sur ça ! Ce qui concerne ce monde ne te concerne pas et tu n’as pas à fouiller dans mes affaires comme ça ! " En le regardant de plus près, le client remarqua grâce à la lumière de la bougie le regard fatigué du mercenaire. Lui par contre ne bougea pas, se contentant de lui sourire comme s’il n’avait rien à faire de ce qu’il disait. On allait bientôt le savoir.

Bell leva doucement un bras, le tendant et claqua des doigts. Des monstres liquides sortient de sous la table et gelèrent de plusieurs sorts Glacier les pieds et les mains de White. L’invocateur fit quelque pas en arrière, amusé de voir son client se débattre pour dégager ses pieds et ses mains. Deux autres invocations se montrèrent. Deux Bombos, puis trois, quatre, cinq, pour arriver enfin à une quinzaine. Voilà donc pourquoi Bell avait l’air si fatigué, il n’arrivait presque pas à marcher droit vers le comptoir où il sorti une caisse d’alcool fort.

" Tu sais l’ami White, tout ce que tu vois ici m’a prit une bonne trentaine de minute à invoquer. Ça se calme pas facilement un Bombo, alors imagine une quinzaine…Sans parler des slimes de glace qui avait peur des pemiers…Mais bon, ça en valait la peine. "

Il se mit à balancer quelque bouteille à la figure de White qui se protégeait avec ses bras mais qui se retrouva bien vite couvert d’alcool. Le mercenaire en profita pour piquer dans le bar quelque bouteilles hors de prix que le tavernier avait prit soin de cacher et commença à s’en aller, donnant un munnie à White en le lui glissant dans sa veste avec un large sourire et un ricanement d’enfant.

" Pour ton entré là où tu vas. Bonne route ! "

" A-Attend ! Je ferrais de toi un homme riche ! Tu seras mon bras droit, tu auras toute les femmes et l’argent que tu veux ! Revient, enflure ! T’es un homme mort sinon ! "

" Homme ? " De l’autre côté de la rue, Bell regarda White à travers une fenêtre et continua de lui sourire, remarquant un fantôme à ses côté qui fixait comme lui la crapule. Il semblait la voir aussi, cette femme qui lui en voulait tant. "Désolé mais n’étant pas humain….tes conneries me passent par-dessus la tête. "

C’est ainsi qu’il s’en alla, un point en moins sur la conscience et sur ses épaules, la main tendue vers le ciel comme pour l’attraper. Il serra le poing, ordonnant ainsi l’explosion de ses monstres et de White. Une colonne de feu s’éleva dans les airs, suivit de près par un hurlement à réveiller un mort et d’un homme sortant des flammes, méconnaissable mais décédé sur place en tombant à terre. Quant à Bell, il se dépêcha d’aller prendre un vol pour Port Royal dans le cas où quelqu’un l’accuserait de l’explosion. C’est lorsqu’il monta à bord du vaisseau qu’il cru apercevoir sur une aile de l’appareil un des fantômes des catacombes, le fixant avec un léger sourire avant de disparaitre…

" ….À la prochaine, Citée des Rêves. "

Ayant prit les diamants comme récompense, il sera sans doute obligé de donner le surplus à Oakley… dommage, peut-être qu’elle pourra fermer les yeux…ou peut-être que Natsu aura encore fait des siennes et que ça demandera de l’argent pour racheter des meubles…Couillon.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 27
Localisation : Grenier du Centurio
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)
Dim 8 Mai 2011 - 20:51
C'était bien, c'était sympa et vue la longueur pour la difficulté j'te file un bonus.

10 points d'expérience + 150 munnies (50 bonus) + 2 PS magie


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chasse au taupes...[Mission Facile]
» Brouhaha infernal [mission facile]
» Cueillir des fruits.... [Mission facile Pv Xaldin]
» (Mission Facile) Les sauterelles attaquent !
» Souvenir d’attentions [Mission Facile]