Derniers sujets
» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:31

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Hier à 21:55

» Reading Project
par Sauron Hier à 21:00

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Septimus Hier à 20:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Hier à 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Hier à 19:24

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Hier à 12:02

» Les Orphelins
par Septimus Mar 19 Sep 2017 - 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Mar 19 Sep 2017 - 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Flaming Red Hair Hunt [normale]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pardon Enchaîné
Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 23
Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
246/500  (246/500)
Lun 25 Avr 2011 - 1:43
"Fabrizio, nous avons un problème... plutôt gênant sur les bras. Comme tu le sais j'ai renvoyé Grell. C'était nécessaire et je ne regrette pas mon choix, mais certaines personnes ne sont pas d'accords avec ma décision. ils sont cinq et manifeste à l'intérieur même du château pour le retour du Grell... en étant déguisé en Grell... Tu dois être celui qui connait Grell et le plus et mon m'a dit qu'il était sensible à ton charme, alors j'imagine qu'ils le seront aussi. Non, tu n'auras pas à faire le tapin je te rassure. En fait, tu faits ce que tu veux tant que tu me vire ces copies de Grell du château... Évite la violence si possible, même si avoir cinq faux Grell qui vous traite de monstre n'aide pas à rester calme. Bonne chance."

    Il fallait bien que ça arrive, non ? La sempiternelle roue des évènements qui faisait son œuvre chaque jour durant avait une fois de plus mis en lumière une nouvelle chose dont il fallait maintenant se rendre compte. Qu’avait bien pu faire exactement Grell pour être renvoyé ? Le Primarque n’était pas un tortionnaire ni un monstre, ce n’était donc sûrement pas injuste. Mais qu’est-ce que c’était ? Qu’avait-il bien pu faire, il avait violé des innocents ? Il n’aurait jamais été jusque là. C’était une question pour le moment sans réponse et il ne fallait pas chercher à en obtenir la réponse. Chaque chose en son temps non ? Pas vraiment géniale comme optique, ce serait bon se le savoir et maintenant. Et si c’était important, si c’était Grell qui avait raison en partant, Angeal ne dirait pas la vérité ? Oh non, ne va pas sur ces terrains là, se disait-il entre autres spéculations. Il ne fallait pas que ceci atteigne les sphères affectives… Quelles sphères affectives !? Il était vrai que le jeune homme n’avait pas grand-chose comme liens avec les membres de son groupe. Il connaissait à peu près tout le monde de vue, au point qu’il était rare qu’il voie un visage étranger. Mais cela s’arrêtait là. Il n’avait effectivement que des contacts avec le Sycophante au Sanctum. Juste par biais de ces missions, il avait une petite idée de son caractère, de ses attitudes. Purement apparentiel. Il était bien trop imprévisible. Alors de là à dire qu’il était celui qui le connaissait le mieux… Mais cette mission n’était pas vraiment centrée sur Grell, plutôt sur les cinq copies de lui qui se baladaient dans le palais et, à l’entente du bruit de carreaux brisés, il devaient s’en donner à cœur joie. Donc c’était inévitable, improbable, mais effectivement inévitable. Comme qui dirait..

    La chasse à Grell, du moins ses doubles, était ouverte.


    Le palais était grand, mine de rien. Il en fallait pour tout parcourir en un temps record. Et là c’était malheureusement le but de la manœuvre. Fabrizio venait tout juste de sortir de la salle du trône et allait commencer par l’intérieur de l’édifice. Le début allait être simple, car il restait cinq cibles à débusquer. L’épée à la main, il ne savait si cela allait relever de force ou de quelque chose d’autre. Sûrement, pensait-il. Il ne s’inquiétait tout de même pas, cela ne devrait pas être trop dur ? Peut-être en fin de compte. Il devait vite les stopper avant qu’ils ne réduisent le château à un état post-apocalyptique. Mission : les attraper, et les foutre dehors, en évitant accessoirement qu’il reviennent. Zen, on va y arriver, se dit-il une dernière fois. Et ne c’était pas la chaise qui traversa la vitre juste à quelques centimètres de son visage qui allait l’en empêcher. Zen et… courage, surtout.

    Apercevant une première forme rouge à un angle de couloir, il accéléra le pas et rechercha activement où avait pu fuir sa cible. Il ne la revit que quelques secondes plus tard, essoufflé d’avoir couru autant, il se jeta sans ménagement dessus. Ca en faisait déjà un qu’il assomma et jeta dehors. Un, sur cinq. Les quatre autres couraient toujours. La matinée commençait tout juste, il n’avait pas fait de pause avec sa précédente mission. Et il commençait à regretter cette erreur stratégique. Cependant, a déconvenue fut de courte durée. Parcourant les couloirs à toute vitesse, arme à la main, il ne tarda pas à apercevoir des signes de désordre flagrant ainsi que des cris. En plein dans le mille, à peine entra-t-il dans la salle d’où provenaient les hurlements, la porte à l’autre bout se ferma brutalement. Rapé, dommage. Une volée d’escalier plus tard, coincé en haut de la tour, le second fanatique de Grell rampait par taire, tiré par son impressionnante chevelure teinte en rouge sombre par un archevêque vaguement (ou un peu plus) énervé.

    « A BAS LE SANCTUUUUM !!!! LIBERTEEEEE !!! » hurla-t-il continuellement, de plus en plus fort à mesure que Fabrizio le trainait dans le couloir. Au secours… Le plus dur était de supporter tout ça sans avoir envie de tuer sauvagement ces êtres rouges aussi dénués d’esprit qu’un sans-cœur de bas étage. Enfin, là, il était seul, il fallait attendre qu’un congénère se pointe pour que ça dégénère (notez la rime).

    « ON VEUT QUE GRELL REVIEEEEEEEENNE !!!! »

    « TAIS-TOIIIIII !!! »

    Strike. A peine le hurlement du troisième avait commencé à se répercuter contre les murs comme une balle de fusil à en exploser les vitres, l’archevêque aussi énervé que croyant avait hurlé et jeté celui qu’il portait en visant celui qui hurlait. Ca avait marché, les deux étaient KO, l’un essayait de ramper dans la direction opposée de la furie à l’épée. Inutile, il rengaina son arme et les attrapa tous deux par le col. Et de trois. Il en restait deux. Juste deux et ce serait fini. Enfin, plus que deux et il allait quémander une autre mission. Toujours la même rengaine. Donc, les deux dernier ne se montraient pas, ils se planquaient ? Ce ne devait pas être leur plan? Non ? Il fallait bien qu’il hurlent et éclatent des carreaux pour montrer leur mécontentement, non ? Non. Tant pis, il retournerait tout le pal…

    « AU SECOUUURS !!! » hurla une voix féminine au dehors.

    Bordel… Ça va il en avait déjà deux sur les bras il allait pas…. Bon, ok. Il jeta les deux autres à l’entrée, pour qu’ils dévalent les marches s’il y en avait et courut dans les jardins pour trouver une pauvre jeune fille acculée contre un mur face à un homme vêtu de rouge qui se rapprochait lentement d’elle. Bon sang, ils militaient pour le retour de Grell pas pour le dépucelage de toutes les filles du domaine !! On reste calme, caaaalme…. Mais ça sert à rien de rester calme ! Ils courent partout ! Faut les choper avant qu’ils fassent des toiles d’araignées partout ! Oh… le cauchemar personnifié. C’est un cauchemar en fait, hein ? REVEILLE TOI ! … Ça marche pas… Non, c’était effectivement bien réel…

    « Fous-lui la paix, toi !! Bats-toi contre moi plutôt, vicieux !! » hurla le jeune homme en n’attendant pas une réaction de ce Grell en se jetant dessus sans réfléchir. Non, il ne fallait pas s’attendre à de la finesse dans son état d’esprit actuel. A coups de poings qu’elle se faisait, sa finesse. Il ne voulait pas tuer qui que c’était dans l’enceinte de son monde, quand il n’était pas vraiment dangereux. Ces double-zélés de Grell ne l’étaient pas vraiment. Il ne les croyait pas capable de faire de mal à quelqu’un sauf en menaces, tout comme il croyait Grell incapable de ces mêmes forfaits… Un peu moins peut être. Mais dans le fond, il avait été comme lui du Sanctum, alors il ne devait pas être fondamentalement mauvais. Il n’y avait pas d’équivoque à ça. Il finit par assommer le quatrième, qui eut le même sort que les précédents. Il en restait un. Un dernier, et il n‘était pas dehors. Comment Fabrizio pouvait le savoir ? Et bien qu’on ne lui reparle pas de tous les buissons qu’il a fouillé en tous cas… Or donc, il rentra dans le château et entreprit de le fouiller de poternes à donjons. Au bout du compte, il termina par ce qui semblait être la bonne planque. Un donjon reculé.

    « Il est enfermé dedans… » fit un garde. « Ouais, il veut même pas sortir » répondit un autre. « Faudrait que quelqu’un entre… » « …….. »

    Un long silence accueillit la dernière réplique et le peloton de garde se tut. Dans leur immense courage et instinct d’honneur et de protection du castel, aucun ne voulait entrer pour débusquer le dernier… c’était quoi déjà ce mot ? Négationniste ? Extrémiste ? Non… ça sonnait plus… nihiliste ? Non, c’était tout proche ! Euh… anarchiste ! Voila, anarchiste donc, ou tous les dérivés cités ci-avant planqué dans ce donjon. « Surtout vous battez pas… j’y vais. » Sursaut d’héroïsme n’empêche. Il le regretterait l’archevêque.

    Il enta dans la pièce, sans vraiment hésiter. Une odeur entêtante le prit à la gorge, il essaya dès lors de ne respirer que pour le juste besoin tout strict de vivre. Plus il avançait, plus l’odeur était forte. Une ombre était formée au sol par la forme d’une personne habillée de rouge.

    « Grell … ? » demanda-t-il doutant sérieusement de la véracité des informations données par le Primarque. « Hm… oui mon mignon ? »

    Au secours… fallait faire dégager ce truc d’ici ! Ok, il ressemblait à Grell mais c’était pas lui ! Il y avait quelques différences nettes. Jamais le Sycophante aurait eu un air si langoureux ! Il aurait d’abord pris un ton haut perché et… comment ça il le connaissait bien pour savoir ce qu’il aurait fait !? Pas du tout !! Sacré bordel, qu’est-ce que c’était !? Bah, le cinquième évidemment…. Ohlala, que faire… ? Angeal avait dit quoi, de tout faire pour… le faire dégager… Euh, il ne bougeait pas déjà, alors il amènerait Grell à lui, il restait près de la sortie. Zen, zen… ZEEEN !!! Eh, donc… langoureux ? Oh mon Dieu.

    « Tu sais… ça ne sert à rien de… » de… ? De quoi !? D’aller tous es deux dans un buisson !? Oh qu’est-ce qu’il fallait pas faire… « de rester tous les deux ici… » Bien rattrapé.

    Ok, il allait de soi que l’archevêque ne le laissa pas approcher. A peine eu-t-il esquissé quelques pas que le jeune homme recula. Non, il n’allait pas se laisser faire comme ça ! Que faire.. ? Oh, une fenêtre… Fabrizio l’avisa juste avant que ce dernier Grell se rapproche de lui, trop près pour qu’il ne puisse s‘écarter.

    Ce fut l’accolade, puis le rapprochement, puis la chaleur de cet androgyne qui n’était pas aussi androgyne que le vrai et qui fut bien vite fait passé par la fenêtre du haut du donjon. Pas de violence, oui, mais après cette mission, le jeune homme n’était toujours pas sûr de la sainteté de Grell, mais celle de ses fans, elle n’était plus à faire. C’était des tarés.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Lun 25 Avr 2011 - 2:06
Tu 'mas plié en deux ^^.

20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. (2 force 1 defense)

_______________________________

Fiche de compétence
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Hunt for Gollum
» « Toi que j'appellais mon frère, comment peut tu autant me hair ? Est-ce vraiment ton désir ?» •• PV ISRAËL
» James Hunt, le Lycanthrope aux yeux d'argent.
» retour à la vie normale. ? blog de shannon.
» Slotz : Hunt Survie