Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Tromperie est mère de sûreté.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Vengeresse
Masculin
Nombre de messages : 171
Age : 23
Date d'inscription : 01/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
283/650  (283/650)
Lun 18 Avr 2011 - 19:02
    C'était une douce journée, ni trop chaude, ni trop froide. Le soleil éclairait la Terre des Dragons, un doux vent faisait s'envoler quelques feuilles, les promenant doucement à travers les courants d'airs. Le paysage était comme dessiné dans la glace. Quelques villageois travaillaient les champs, d'autres s'occupaient de laver les vêtements dans le cours d'eau adjacent à leurs demeures. C'était une douce peinture, une harmonie parfaite et pure. Rien ne pouvait les déranger, ils étaient dans leurs mondes. Loin des bruissements des chevaux de la Garde, loin des bruits de combats, loin du sang et des larmes. C'était une utopie... toutefois, elle n'était point parfaite. Il y avait une chose qui brisait leurs douces habitudes. Et cette chose était là... Devant-eux, prêts à les terrasser, prêts à prendre.

    ''-Les gars ! Celui qui trouve la plus jolie fille à gagner ! Et n'oubliez pas... Pas de quartier !!!''

    Et à ce simple cri, une cinquantaine explosèrent. Un oui hurlé. Tels un troupeau de hyène, ils coururent en direction du village. Des cris d'horreur résonnèrent alors. Il leur restait un espoir, une lumière. S'ils arrivaient à fuir, s'ils arrivaient à quitter cette ancienne prairie d'Eden, ce désormais jardin de démons. Je me tenais assis sur un des toits, regardant la scène qui se déroulait contre moi. Auparavant, bien avant cette attaque, j'étais venu les trouver. Je leur avais proposé mon aide. Je leur avais proposé d'apprendre les bases du combat, de savoir se défendre seul et de pouvoir enfin lever sa tête hors de cette marée humaine. Qu'avait-il choisi ? L'ignorance... De jouer les autruches... Et pourtant quelques-uns voulaient vraiment se défendre. Dans ce village d'une centaine d'habitant, ils n'étaient que cinq. De mon perchoir, je pouvais les voir. Seul, avec comme arme des bouts de bois, de vulgaire cure-dent contre des lames faîtes d'acier.

    Je n'éprouvais rien... Ils n'avaient pas voulu de mon aide et ils le payaient désormais. C'était une victoire amère. J'avais raison, j'avais gagné et eux, le payait d'un prix bien trop grand. Était-ce, ce que le Boss de la Lumière devait faire ? Je pourrais les sauver, là et maintenant, foncer dans le combat, rejoindre ses cinq jeunes gens. Mais qu'apprendraient-ils de cela ? Que quelqu'un serait toujours là pour les aider ? Et quand ce quelqu'un ne serait pas là... Que se passerait-il... Ils perdraient tout, leurs pathétiques assurances, leurs pitoyables vies. Les cinq qui se battaient, s'étaient regroupés. Ils étaient entourés... Au même instant, une vieille dame vint me voir. Elle était seule, elle faisait partie de ceux qui étaient contre ce plan.


    ''-Allez-vous accepter ma proposition ? Kufufu...''

    Elle sembla réfléchir quelques instants. Ce fut une flèche perdue qui se positionna dans le mur, prêt de son visage qui la fit répondre.

    ''-Oui ! Allez-y maintenant !''

    Sa voix tentait d'être forte, mais elle ne faisait que trembler et cela donnait de drôle de son à l'écoute. D'un bond je quittai mon abri, avant de faire apparaître rapidement mon trident. Un hululement se perdit à travers le champ de bataille et une chouette au plumage de neige vint se poser sur mon épaule. Je me hâtai de retrouver les membres du village qui se battaient contre la marée de bandit. Ce fut rapide, ces porcs s'étaient regroupés, encerclant les jeunes garçons, les frappant de toute part. Ce serait un miracle s'ils étaient toujours en vie. Mon animus s'avança en piquet sur ma lance avant de se planter d'elle-même dessus. Ce n'était pas de la folie, aucune goutte de sang ne coulait de sa plaie, au contraire, son corps semblait se fondre dans l'arme. Ses ailes formèrent rapidement un V et une couche de métal blanc et froid fit disparaître toute trace de vie en elle. Le reste de son corps s'arqua vers l'avant, avant de se transformer de la même matière que précédemment.

    Mon arme n'était plus un trident, de même que mon animal n'en était plus. Son corps c'était effilé, rendant les pointes bien plus longues et dangereuses. Le temps s'arrêta pour les autres, tandis que de ma nouvelle fourche, je frappais d'un grand coup horizontale, dans la masse. Les grains du sabliers se remirent à couler et les multiples lames tranchèrent les corps devant elle. Le bruit de leur carcasse qui tombèrent au sol, les rappelèrent à la raison. Ils s'éloignèrent rapidement de nous, se mettant en position de défense, prêt à parer l'assaut de n'importe quelle direction. Les barbares s'avançaient doucement, attendant que nous faisions le premier mouvement.

    Ils étaient dans un sale état... Les vêtements lacéraient, des filets rougeâtres parsemant leurs peaux... Ils haletaient. J'aurai aimé que le Capitaine Primus soit là. Elle aurait pu les aider. Alors que moi, la seule chose que je pouvais faire, c'était les plonger dans un doux rêve. Ce que je fis... Ils fermèrent les yeux, se laissant emporter dans un monde imaginaire. Un monde où les fleurs parfumeraient l'air, d'une délicate senteur et où leur douleur n'existerait plus. Tel est la magie de l'illusion, tel est la magie qui trompe l'esprit.

    Et maintenant... Il me fallait tenir bon. Il me fallait résister, repousser, tuer. J'avais gagné une bonne dizaine de centimètre de porter avec la fusion de mon arme et de ma chouette. J'étais en mauvaise posture... Seul, devant protéger des corps sans vie contre un groupe entier...

    Que faire... Que pouvais-je faire ? Je fis glisser l'une de mes mains vers ma gorge, desserrant quelque peu mon col. Et de se même mouvement, une montagne de brume prit naissance, s'engouffrant entre les combattants, obscurcissant et aveuglant leurs vues. Il n'y avait qu'une chose qu'un tel groupe devait redouter... C'était la tromperie...

    Des ombres se dessinèrent sur la brume et chaque personne se précipita vers elle, espérant me tuer. L'ombre n'était que fausse, elle n'était qu'un songe, une création de l'esprit. Mon léger rire résonna à travers les têtes de chaques personnes autour de moi. L'avait-il compris ? Que tout cela n'était qu'un ridicule piège.

    Des lames volèrent, des cris tombèrent, la mort passa, la brume se dissipa. Et le carnage fut accomplis. Une multitude de corps jonchaient le sol, leurs poignards étaient plantés dans le corps de leurs amis, de leurs frères peut-être. Se rendaient-ils compte avant de perdre la vie, qu'ils venaient de prendre celle des personnes qui comptaient le plus pour eux.

    La vieille femme vint à moi, d'elle-même, accompagné par les autres villageois. Quelques-uns avaient pris des torches, des fourches et semblait s'être battu aussi. Cette mission se termina dans une dernière phrase.


    ''-Une personne de la Lumière viendra pour vous apprendre à vous défendre, kufufu.''
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 148
Age : 23
Localisation : Dans le Château Disney.
Date d'inscription : 21/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général.
XP:
86/500  (86/500)
Lun 18 Avr 2011 - 22:45
Une autre mission accomplie à la hauteur de ton talent...

J'ai particulièrement aimé la tournure du combat : tu as réussi à rendre une bataille banale en un combat qui m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. J'admire spécialement la façon dont tu uses des compétences de Mukuro, et pour toutes les missions que j'ai lues de toi, c'est toujours une surprise de savoir comment tu vas finir par tuer tes adversaires. Pour le reste, c'est bien rédigé avec une pincée de poésie comme j'aime tant (ouais, les comparaisons et tout).

Le seul problème, c'est le manque de psychisme. J'ai vu plus de force & de magie que de psychisme, mais ça n'enlève en rien la qualité de cette mission. Alors bon, pourquoi s'attarder à ce détail?

Mission avancée donc...
35 points d'expérience + 355 munnies + 3 PS en psychisme (parce que tu le mérites).

Je te laisse le soin d'aller modifier ta fiche de compétences, kufufu...
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Dévouée comme une fille envers sa mère