Derniers sujets

Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Les Dix voleurs. Left_bar_bleue225/550Les Dix voleurs. Empty_bar_bleue  (225/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 13 Avr 2011 - 3:54
    La Capitaine marchait doucement… Ses pas résonnaient à peine en dessous d’elle. A part les siens, il y avait juste le léger tintement métallique produit par la panoplie de l’autre garde. Et après ? Rien. C’était une très belle nuit et la vue était tout simplement magnifique. En plus de ça, cette sensation étrange qu’on vit peu. Voyez-vous… Les plus beaux endroits de votre connaissance, les plus beaux monuments que vous voyez en photo ou même en vrai en pleine heure de l’après-midi. Et la sensation dont je vous parle, c’est quand la nuit tombe et que ce lieu vous semble nouveau, vu sous un angle que la nature veut vous faire partager. Une sorte d’intimité profonde avec ce qui vous entoure.

    C’était probablement la plus influente raison qui forçait son amour pour ce qu’elle était en train de faire. Elle adorait et je ne mesure pas mes mots cette partie de son métier. Et elle le faisait au bas mot deux nuits par semaine. Evidemment, jamais toute une nuit… Ce n’était bien souvent que trois heures de garde.

    Mais cette fois-ci, c’était exceptionnel. Elle ne s’était pas portée volontaire et cela durerait cinq heures. Assez de temps pour remettre son esprit en ordre, vis-à-vis de… De tout, en fait. Elle avait réussi à bien perturber sa petite vie tranquille depuis son entrée dans la lumière. Et cela faisait quoi ?... Deux mois, seulement. Pourtant, tout ce qui s’était passé durant ces deux mois lui semblaient être un récit bien plus long que celui de toute sa vie. Rien n’était plus tranquille et la discipline, la rigueur… Tout ce qui consolidait sa puissance, était assez perturbé. Elle se souvenait bien de ses trois premières missions qui s’étaient révélées assez normales en fait, rien qui ne puisse désorganiser son caractère. Ensuite… Et bien oui, cette mission assez spéciale où elle avait été dans un monde sous la forme d’un jouet. Un bon et mauvais souvenir à la fois.
    Moins drôle… Sa première mission échouée qui avait bien failli la guider jusqu’à la mort… Ce qui serait indubitablement arrivé sans l’intervention judicieuse de la Commandante Tifa…
    Encore moins drôle, sa mission avec Mukuro, qu’elle avait bien appris à ne plus savoir supporter, depuis. Et pourtant, la mission s’était relativement bien passée. L’un avait réussi grâce à l’autre. Mais depuis, elle était persuadée de la malveillance de Mukuro tandis que lui se réjouissait à l’idée de l’énerver.
    Pour ne pas donner d’exemple : Cette mission où elle avait du…
    Non il ne vaut mieux pas que j’en parle…
    Mais cette mission si terrible l’avait menée à la chose la plus… Elle ne savait pas trop comment elle devait y réfléchir, mais avec tout cela, elle était entrée dans le Centurio.
    Et il y avait cet Hazama de malheur et cette impression que même si elle lui tranchait la gorge, il aurait le dernier le mot. C’était le premier membre de la Coalition Noire qu’elle avait rencontré. Le premier et elle ne pouvait s’empêcher de se demander si tous étaient aussi horribles que lui.

    Elle s’arrêta derrière un créneau du rempart derrière lequel elle se tenait et elle balaya l’horizon avec une vigilance redoutable. Selon les informations du Commandant Raido, un groupe organisé de voleurs viendrait entre 23 :00 et 4 :00 et il était déjà 2 :00 du matin. Cela faisait déjà trois heures que la Lieutenante et elle patrouillaient. Mais ces trois heures furent déjà d’un grand secours. Cette façon que cette occupation avait de calmer son esprit, de le structurer et de le renforcer, elle l’admirait.

    Ah mais… Non, je ne vous ai pas expliqué pour la lieutenante. En principe, ce n’était pas à elle non plus de faire la garde cette nuit. Mais elle se trouvait être la garde la plus efficace et haute gradé après Ravness. Et d’une certaine façon, Ravness n’avait de cesse de l’envier. Elle était belle, femme, radieuse de joie même dans la bataille. Et en parlant de cette dernière, elle n’était pas bien moins forte que Ravness. Elle était une véritable terreur en attaque. La Capitaine tourna un regard discret vers la Lieutenante… Elle s’appelait Fiona et même dans cette nuit, elle gardait ce sourire. Elle portait à son dos une arbalète, deux épées de la même taille et à sa ceinture, une dague. Le carquois rempli de flèches était bizarrement accroché à sa taille, dans son dos. Et en plus de tout cela, elle était gentille. Ca peut sembler bête mais cela reste l’une des plus grandes qualités.

    La Capitaine recommença à marcher, se rapprochant de plus en plus de la lieutenante, selon une démarche de ronde assez réfléchie. Lorsqu’elles ne furent plus qu’à une dizaine de mètres l’une de l’autre, elle s’arrêta et balaya une nouvelle fois le paysage. Mais dans cette ronde, son regard s’arrêta sur une ombre, une silhouette suffisamment rapide pour qu’elle puisse l’identifier. Et se concentrant, tentant de ne pas rater sa prochaine apparition, elle sursauta quand derrière elle, au niveau de la porte principale, deux bruits sonores et métalliques vinrent perturber cette nuit. Elle se retourna doucement vers la Lieutenante qui visiblement avait aussi entendue et d’un geste de la main lui dit de s’abaisser.

    Et s’abaisser, c’est ce qu’elle-même fit aussi. Et essayant de ne pas dépasser les merlons de la muraille, elle s’avança vers l’entrée ou plus précisément la muraille au-dessus de la porte d’entrée. Elle aperçut bien vite deux grappins accrochés aux créneaux, eux-mêmes reliés à une corde qui se tendait jusqu’à l’extérieur, longeant les remparts. Elle s’approcha avec précipitation avec la bonne intention de couper la corde mais déjà une main se posait près d’elle, sur le créneau, c'est-à-dire l’intervalle plein de la muraille, où l’on pouvait s’abriter des flèches.
    Et suivant cette main, une silhouette d’un homme mince et petit en cagoule… Elle se pencha sur lui et sans lui laisser aucune chance, l’empoigna par le col et d’un bras le souleva, le ramenant près d’elle et l’écrasant sur le sol. Il émit un cri, le souffle coupé. Elle s’approcha et lui donna un franc coup de pied au visage, l’assommant sans aucun doute. Cela ferait un de plus pour les cachots.

    Par sûreté, elle se pencha vers le corps pour lui prendre ses armes quand elle sentit une ombre grandir derrière elle et une présence se rapprocher, elle tourna la tête et aperçut un homme beaucoup plus grand et plus massif brandissant une épée lourde, prêt à frapper la Capitaine dans le dos. Son visage ne changea guère d’expression, elle ferma juste les yeux tandis qu’il y eut un sifflement d’air. L’instant d’après, l’homme poussa un cri de douleur et dégringola du haut de la muraille, une flèche plantée dans son thorax.

    Ravness prit la dague suspendue à la ceinture de l’assommé et se releva, regardant Fiona qui tenait fermement sa arbalète, la rechargeant d’une flèche.


    « Beau travail, Fiona. »

    « Et ce n’est que le début, Capitaine. »

    Elle était aussi calme que Ravness… Cette dernière lui adressa un sourire d’encouragement et se tourna vers l’extérieur du château, d’où étaient venus les premiers assaillants. Elle lança froidement le couteau par-dessus le rempart et alors qu’aucun autre brigand ne se montrait, elle sortit de sa bourse enfouie dans sa veste, une pièce d’un munnie qu’elle lança à côté de la dague.

    « Aussi nombreux que vous soyez, c’est tout ce que vous aurez de ce château ! »

    Quelques secondes passèrent durant lesquelles il n’y eut qu’un plus profond silence. C’est alors que de bosquets fusèrent trois flèches d’une précision accablante. Fiona eut vite fait de se cacher derrière un créneau mais pour cela, la Capitaine n’avait ni les réflexes, ni la rapidité. Elle leva son bras devant elle, en pleine trajectoire de la flèche, tout prêt à se faire transpercer et cela se joua en quelques petites secondes… La flèche approchait à grande hâte mais un bouclier apparut dans la main de la capitaine, comme s’il eut toujours été là. Trois hommes armés d’arbalètes sortirent des haies, déjà prêts à tirer à nouveau mais elle fut plus rapide… Comme si elle frappait l’air, elle leva son bras vers l’une des arbalètes pourtant si loin d’elle et de sa force psychique, la fit quitter des mains de l’archer pour la ramener en vitesse vers elle. Elle put observer un autre archer s’effondrer sous des suffocations tandis que la Lieutenante rechargeait une nouvelle fois son arbalète.

    Ravness tenait à présent son bouclier d’une main et cette arbalète de l’autre. Son talent dans cet art était assez diminué… Il faisait nuit, ils étaient loin et elle n’osait tenir l’arbalète de ses deux mains de peur d’être trop à découvert. Elle fit partir la flèche qui s’abattit tristement sur le sol. Elle jeta l’arbalète à côté d’elle, un peu agacée. Là en ce moment, elle était d’une utilité affligeante tandis que la lieutenante à ses côtés prenait des risques et en avait déjà abattu deux. Elle était ainsi assise sur le sol, adossée au créneau, totalement protégée et regardait Fiona se battre comme elle le pouvait. Au bout d’un moment elle entendit un nouveau bruit sourd derrière elle et Fiona qui se rabaissait satisfaite. Plus qu’un archer.

    Avant même que sa coéquipière n’ait pu agir, la Capitaine se leva, brandissant le bouclier devant elle et leva sa main droite vers la dague qu’elle avait jetée tout à l’heure. Et violemment, suivant son bras, la dague vint se planter dans le ventre du dernier archer, le laissant s’effondrer.

    Fiona se releva aussi et regarda fixement Ravness qui regardait les morts d’un regard froid.


    « Prête pour une troisième vague ? »

    A son tour, elle regarda Fiona et aperçut une petite plaie à sa joue. Elle acquiesça et désigna la plaie d’un signe du menton.

    « Tu iras te faire soigner cela. »

    La Lieutenante fit un sourire gêné à la remarque protectrice de la Capitaine. Mais quelques instants plus tard, leur vigilance dut reprendre cours. De l’ombre de la plaine, six silhouettes drapées de capes obscures parcoururent la distance entre leur position et le château en quelques secondes à peine. Et là où on aurait pensé qu’ils grimperaient directement, ils se séparèrent et firent en à peine quelques secondes le tour des remparts. Et en moins de temps encore, ils étaient tous debout, de l’autre côté de la muraille, groupés… Cinq hommes en noirs, rapides comme des assassins. Comme cela, on aurait pu pensé qu’ils étaient tous des parfaits clones.
    La Capitaine les regarda durement et fit apparaître son épée dans sa main droite tandis qu’elle soutenait déjà son bouclier. Et elle avança le long des remparts, partant par la droite. Elle laissa glisser son regard sur Fiona qui tira une nouvelle flèche de son arbalète avec une précision accrue. Mais l’assassin visé se déplaça suffisamment vite pour esquiver sans efforts.


    « Lieutenante, contre ceux-là, faîtes ce que vous savez faire de mieux… Du lourd ! »

    Fiona dégaina ses deux longues épées et partit du côté gauche, à l’opposé de la Capitaine, tout en trottinant vers les ennemis.
    Devant le Drapeau Blanc, un assassin qui s’approchait, marchant avec des gestes amples et le visage camouflé… Et alors qu’elle s’apprêtait à frapper, il fit un bond et se retrouva derrière elle tandis qu’un autre assassin l’attaqua par devant, une grande dague à la main. Elle déporta son attention de l’assassin de derrière et en plus de bloquer la dague de son bouclier, elle frappa celle-ci pour repousser son possesseur et directement fit un coup horizontale, plongeant son bras en avant. L’homme esquiva avec une agilité exemplaire et s’apprêta à nouveau attaquer mais elle fit une frappe verticale qu’il esquiva une nouvelle fois.
    Elle esquiva alors maladroitement un coup qui venait de derrière et qui heurta son épaulière et enchaîna directement en faisant un tour sur elle-même, l’épée tendue pour repousser ses opposants. Cela marcha mais ils ne furent pas effrayés pour deux sous et attaquèrent simultanément…

    Leur vitesse, leur agilité et surtout leur capacité à attaquer sans laisser d’ouverture… Ils étaient de bons soldats et avaient bien prévu le coup. Si ce n’est que l’un d’entre eux devait toujours rester inactif car ils ne pouvaient se mettre à plus de deux sur une ennemie.
    De son côté, par contre, Fiona semblait mener la danse. Un de ses assaillants avait aussi tenté de sauter au-dessus d’elle mais dès son atterrissage et avec son agressivité, elle l’avait tranché d’un coup d’épée. Depuis, ils n’osaient plus trop tenter cette botte là et restaient devant elle… Ce n’était plus qu’un simple 1 contre 1 mais son agressivité lui posait problème contre des ennemis si agiles.

    La Capitaine avait les sourcils froncés et venait de parer cette attaque, parant simultanément les deux coups, d’un côté avec son bouclier et de l’autre avec son épée. Elle prit alors le dessus, chargeant plus agressivement celui de devant, l’obligeant à se reculer un peu… Et c’eut l’effet voulu, l’assassin de derrière qui ne se sentait plus menacé se rua et fit un léger bond pour frapper. La Capitaine arrêta son coup sur l’assassin visé et projeta simplement une force psychique qui déséquilibra celui-ci. Elle se retourna à peine, tourna son visage vers celui de derrière et le frappa d’un violent coup de pied en plein ventre, le projetant plus loin. Elle fit alors tournoyer son épée et l’abattit sur le déséquilibré, contente d’en avoir éliminé un.

    Elle se releva et courut en direction de l’autre, en ayant assez de se faire encercler, elle aperçut sa dague sur le chemin qui les séparait, il était donc désarmé et elle n’aurait guère besoin de le tuer, juste de l’assommer. Il se relevait difficilement, elle s’apprêta à le menacer de son épée mais quand il fut parfaitement remis d’aplomb, il fit apparaître dans sa main une très longue et fine épée et fit un coup tranchant. Elle put à la dernière seconde parer de son bouclier mais la lame de l’ennemi glissa jusqu’à son poignet et la coupa légèrement à la main. Cela aurait pu être bien pire mais sous la surprise elle lâcha son bouclier. Déçue par son manque de vigilance, elle fronça les sourcils et attaqua avec une nouvelle rage. S’en suivit un long duel où ils croisèrent le fer avec violence et peu de finesse. Il était bien moins agile que le précédant de par sa longue lame mais il était fort et robuste. Elle essaya plusieurs fois de le déséquilibrer d’une décharge de force psychique mais à chaque fois il s’y préparait et cela ne faisait que les fatiguer tout les deux. Le duel fut assez long et plus le temps passait, plus la capitaine s’inquiétait pour sa coéquipière. Elle pouvait toujours entendre le son de l’impact de deux métaux mais qui sait à quel point elle était dans un mauvais pétrin.

    L’assassin semblait aussi s’impatienter… Elle allait profiter de sa hâte, elle tendit sa main libre vers l’épée de l’ennemi et tenta quelques secondes de lui soutirer par sa force psychique… La longue épée trembla un peu, se rapprocha de la Capitaine mais l’assassin se plongea sur elle, mettant tout son poids dans sa tentative de la garder près d’elle. Ravness interrompit sa force psychique et empoigna l’homme par la gorge avant de mettre toute sa force dans un mouvement de bras, le faisant tomber par-dessus le rempart.

    Elle ne prit pas la peine d’aller reprendre son bouclier et s’élança directement à l’aide de Fiona. Cette dernière n’avait plus qu’une épée en main et devant elle se trouvait les deux derniers assassins. Heureusement, un seul l’attaquait mais elle semblait avoir du mal avec celui-là qu’elle combattait depuis déjà quelques minutes, visiblement elle avait réellement besoin d’une deuxième épée. . Le deuxième entendit l’approche de la Capitaine et se mit face à elle, dégainant deux dagues. Elle s’arrêta, désolée de ne pas avoir finalement repris son bouclier, elle faisait là une proie beaucoup trop facile.

    Elle posa un regard sur la lieutenante très concentrée, légèrement blessée mais surtout fatiguée…
    Elle avait un plan un peu trop improvisé à son goût mais à défaut d’avoir autre chose… Elle se rua sur son adversaire, déclencha un stoïcisme d’une bonne minute durant lesquelles elle ne sentirait plus aucun dégât et frappa un coup d’épée avant de suivre cette dernière d’un coup de pied visant les côtes de l’assassin. Ce dernier se protégea de sa lame qui entailla légèrement la cheville de la Capitaine mais qui eut le mérite de repousser l’adversaire. Elle se replia d’un bond et lança directement son épée en direction de l’assassin.


    « Fiona ! »

    Le premier assassin s’abaissa à temps et dans sa chute, entraîna volontairement son associé qui tournait le dos à l’attaque. Elle se dirigeait maintenant vers Fiona mais cette dernière avertie, plongea avec une grande dextérité sa main sur l’épée, empoignant précisément la poignée de celle-ci et se ruant sur l’adversaire au sol, planta les deux épées dans son torse. Le deuxième assassin, devant la Capitaine regarda son associé se faire transpercer. Et avant qu’il ne porte son regard sur la Capitaine, cette dernière pointa juste devant sa gorge sa longue hallebarde. Il lâcha son arme, bouche bée.

    « Beau travail, Capitaine. »

    « Vous aussi. »

    Elle sentit alors Fiona se rapprocher d’elle et la vit pointer son doigt vers sa main gauche, légèrement entaillée.

    « Vous irez vous faire soigner cela. »

    La Capitaine acquiesça et daigna afficher un sourire à la fois de fierté mais aussi de soulagement… Elle n’avait pas failli à son rôle de garde. Pas cette fois.

_______________________________
Les Dix voleurs. Signatureprimus
Brume Vengeresse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Les Dix voleurs. Left_bar_bleue283/650Les Dix voleurs. Empty_bar_bleue  (283/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 13 Avr 2011 - 15:15
    Bon... C'est très bon. Je ne vais pas te faire les remarques de d'habitude. Donc.

    Mission Normale Accomplie.

    24 Points d'Expériences, 240 Munnies, 1 PS en Force, 1 PS en Psychisme et 1 PS en Défenses.
messages
membres