Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
43/500  (43/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 12 Avr 2011 - 21:56
    Une femme au teint de pèche se promenait, comme à son habitude, seule dans la forêt. Elle était jeune et fraiche comme une rose, elle était l'une des filles les plus appréciées du village et l'une des plus demandés en mariage. C'était une merveille de la voir, de l'entendre chanter, ou encore d'apercevoir ses deux émeraude remplies d'étoiles à chaque fois qu'elle vous offrait une fleur. Une rose, rouge ou blanche le plus souvent. C'était sa marque. Elle se nommait Rose et était partie chercher divers champignons et plantes. Elle était douce et aussi gentille que n'importe quelle mère, elle traitait tout le monde comme un enfant, précieux, quelqu'un que l'on doit aider. C'était son principal défaut, ainsi que sa principale qualité. Rose était l'une des personnes qui faisaient naturellement confiance aux gens et qui cherchait par tous les moyens à les aider. Même à ceux qu'elle n'avait jamais vu, à ceux qui étaient perdus et que par le plus grand des hasards, frappait à sa porte. Et cette nuit, ce fut la mort qui vint la visiter... Mais avant cela... Les défenses mentales de la pauvre furent réduits à néant. Je vais vous conter comment la peur l'a dévorée...

    Cela devait faire un mois que la Coalition avait pris le pouvoir dans ce monde. Le Château de la Bête se faisait désormais appelé le Château d'Ariez. Un mois sans qu'aucun voyageur perdu ne vienne lui demander de l'aide. Une semaine qu'elle se sentait épiait... C'était désagréable, elle se retournait dans la rue pour voir si on ne la suivait pas, prenait des chemins plus long pour rentrer chez elle. Ce sentiment l'a rongée, elle n'en dormait plus, elle y songeait à chaque instant. Était-ce la Coalition qui venait l'achever ? Mais si c'était cela, pourquoi elle... Qu'avait-elle fait ? En laissant ses pensées se faire envahir par de telles chimères qui la dévorèrent de l'intérieur, la douleur était bien plus intense qu'un simple coup de poignard. Dès qu'elle commençait à y songer, elle sortait, elle s'en allait dans la forêt, espérant apaiser ses doutes près de la nature. Cela marchait, le sentiment disparaissait. C'était les seuls moments où Rose se sentait enfin... Libre... Libre des chaines qui germaient dans sa terreur. Puis, la jeune femme revenait, elle s'occupait de ses fleurs en cachant au fond d'elle son malaise. Et ce soir-là, ce fut deux coups à la porte qui la firent rencontrer deux orbes bleutées.

    C'était un enfant. Son visage était recouvert de fines coupures et ses habits étaient recouverts de boues. Rose l'aida, elle le fit entrer dans sa demeure, lui nettoya le visage, ainsi que ses habits et lui prépara une soupe. Durant le repas, elle attendit que l'enfant parle, qu'il lui raconte qui il était, pourquoi était-il dans un tel état, on aurait dit qu'il s'était enfuie d'une prison. Rose ne brisa nullement le silence, elle laissa un climat de confiance s'installa en elle, même si elle se sentait étrangement gêné par la présence du gamin. C'était comme si chacune des pensées qui lui traversaient l'esprit, devenait clair aux yeux azur de l'enfant. Comme s'il pouvait l'épier de l'intérieur. Ce fut dans un silence quasi-religieux qui sembla durée toute la nuit, sans qu'un bruit de mouche ne vint le déranger que Rose attendit, ne quittant pas le visage de poupée qui lui faisait face des yeux. Une dizaine de minutes après que la cuillère eut rencontré le bol, le jeune enfant se mit à parler après quelque respiration tel un comédien qui s'apprête à faire sa prestation. Chaque mot qui sortait de sa bouche, résonnait dans l'esprit de la jeune femme, comme s'il s'incrustait dans sa tête, comme si la voix de l'enfant pénétrait son crane.


    ''-Seul... J'étais si seul... Kidnapper par la Coalition et tout cela parce que... Parce que, mes parents... Ils... Ils étaient contre eux et et... Le jeune enfant fit une pause et quelques larmes perlèrent aux coins de ses yeux. Ils m'ont attrapés pour les punir et... Et, ils m'ont emmenés ici. J'ai réussi à m'échapper, mais ils doivent-être à ma recherche... Ils... Ils vont me tuer... J'ai peur...''

    Les mots qu'il prononça la touchèrent bien plus que ce qu'elle l'aurait cru. Ces mots... C'était presque ce qu'elle ressentait... C'était les réponses à ses questions muettes... Elle plongea dans ses pensées, quelques secondes juste le temps que les derniers mots de Mordred résonne dans son esprit. Les derniers mots qu'il prononça avant de quitter la demeure en courant.

    ''-Je n'aurai pas du... Je vous ai mis en danger en venant ici... Merci et adieu.''

    Et la porte claqua, Rose fut tiré de ses pensées, les derniers mots du Druide encore en tête, alors elle partit, elle le suivi, cherchant à l'aider, même si cela allait lui coûter la vie. Elle couru directement vers la forêt, comme guidé par des forces invisibles. Et ce n'est que là-bas qu'elle sentit que son mal-être n'était que plus fort, que plus grand. Dans l'ombre des arbres, elle vit les branches bougées, elle aperçut, des lianes sur le sol qui lui caressait le pied. Elle leva lentement les yeux, pour croiser ceux rougeâtres d'une créature dissimulée entre le bois. Les lianes se levèrent et étranglèrent Rose, les épines se plantèrent dans son corps faisant couler quelques gouttes de sang sur sa robe bleutées. Avant de mourir, avant de partir, elle baissa les yeux et aperçue une forme capuchonné à côté du Dragon. Il était petit... Et ses yeux se fermèrent à la lumière.

    La vie venait de quitter Rose.

    Le lendemain, son cadavre se trouvait sur la place du village, là où tout le monde pouvait le contempler. Lacérer, humilier... Voilà, ce qu'elle était désormais, une femme souillée... Les villageois étaient terrifiés par la Coalition. Pourquoi avaient-ils tué une femme si douce, une femme qui ne leur avait rien fait ?

    De l'incompréhension naquit la peur et la peur fleurit en une douce rage sourde. C'était le début de leur révolution.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Avr 2011 - 17:03
    Exploit Accompli.

    Toute l'originalité de ton rp réside dans la fin... Je n'ai pas compris grand chose jusqu'à la dernière phrase où tout est devenu très clair.
    Et c'est vil, franchement.

    Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup aimé. Pour Originalité, PS bonus comme coutume.

    Mission Normale :

    23 xp, 240 munnies et 4 PS... 2 en Magie, 1 en Symbiose, 1 en Psychisme.

_______________________________
messages
membres