Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Un simple échange ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danseuse Éphémère
Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 27
Localisation : Paloum Paloum ~
Date d'inscription : 07/10/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
428/650  (428/650)
Jeu 7 Avr 2011 - 17:05
Un simple échange ?
Chaque jour, il faut danser
fût-ce seulement par la pensée.
Hey une mission super secrète est importante, quoi de mieux pour la danseuse ?.. Bon, j'avoue qu'elle est un peu.. Dérangé, mais quoi de mieux pour prouver a tout le monde qu'elle pouvait aussi être tout à fait capable d'être une personne normale.. Oui, elle pouvait très bien se faire passer pour ce qu'elle n'était pas.. Après tout elle avait bien.. Draguer un homme qu'on préfère éviter, un homme hideux, horrible.. Et c'était un passage de sa vie qu'elle préférait oublier.. Oui donc, le sujet n'est pas là.. Rivy c'était levé tôt ce jour-là, elle s'était préparée.. enfin non, elle s'était baladé à moitié.. En faite non, trois quarts habillés.. Ce qui signifie, tee-shirt, boxer.. Et c'est tout. Il faisait chaud la nuit en ce moment... Donc elle avait été mangée un truc parce que bon, le sommeil c'est bien mais, ça creuse un peu.. Donc elle mangea quelques trucs, puis alla enfin s'habiller, ben oui, vous croyait peut-être qu'elle allait demander une mission fringuée comme ça ?.. Certes cela n'aurait choqué personne mais bon quand même...

C'est habillé d'une robe mi-longue (au-dessus du genoux) de couleur violet pâle, dos nue, les cheveux attaché en un chignon, laissant quelques mèches tomber légèrement dans le creux de dos dos. Rivy se rendit à la compagnie Shin-Ra espèrent ne pas tomber sur l'hôtesse de caisse qui l'avait fait virer par la sécurité pour une simple histoire de carte de fidélité.. Enfin bon aujourd'hui encore elle devrais supporter le terrible cauchemar des vaisseaux de transport en commun... Elle avait tout préparé.. Elle avait l'argent et c'est tout ce dont elle avait besoin, elle avait même mis l'argent en lieux sûr, dans un endroit où personne n'oserait aller les chercher.. Et là.. La danseuse éphémère posa pied pour la première fois dans un monde de pirate.. Et bien, si elle aurait su où c'était avant de savoir en posant le pied a terre, elle se serait habillée autrement, parce que.. Les hommes presque ivres mort avait toujours assez de force pour faire des avances pas très correct à une dame.. Et donc, c'est avec une moue de dégout sur les lèvres que la femme s'aventure en ces terres sombres (c'est juste pour le style 8D).

C'est au Centurio qu'elle devait se rendre pour son "rendez-vous" d'affaire... Et c'est quoi Le Centurio déjà ?... Une espèce de Bar ? Un restaurant ? Une auberge ?... Aucune idée, ben oui, la danseuse avait l'audace de se pointer sans savoir exactement c'était où et quoi son point de rendez-vous.. Elle n'avait pas d'information sur la personne qu'elle devrait rencontrer non plus... Super, super, super, une super belle journée s'annoncer (à lire avec une énorme pointe d'ironie.).. Bon au détour d'une ruelle la danseuse s'arrêta regardant de droite à gauche.. Personne... C'était sinistre sale et ça sentait vraiment, mais vraiment mauvais... La danseuse soupira... Franchement si elle devait passer plusieurs heures dans ce monde, elle espérait que Bell l'emmènerait ailleurs, dans un lieu plus... Accueillant, un endroit plus rassurant... En espèrent aussi que la seule présence de son "contact" la rassurerait un minimum, non pas qu'elle avait peur de ne pas savoir se défendre où quoi que ce soit, c'était juste là solitude qui la pesait... Cette solitude qui lui colle à la peau depuis genre, bien plus de quatre-vingts ans. Soyons réaliste, la solitude n'est pas forcement une mauvaise chose, mais à long terme, elle peut vous détruire... Mais là n'était pas la question... Ne sachant pas trop où aller, ni quoi faire Rivy fini après avoir arpenté les rues en repoussant plusieurs hommes.. Si l'on peut appeler c'est gens comme ça... Elle avait donc décidé de s'arrêter non loin d'un endroit plutôt bruant.. Musique, cris, bagarre.. Un vrai monde de sauvage tient.

Elle s'assit sur une caisse de bois et elle se mise à balancer ses jambes comme une enfant, un tic plus où moins présent, quand elle était assise où que ce soit, muret, chaise, au bord d'une falaise.. Elle balançait ses pieds... Etait-ce quelque chose qu'elle faisait étant enfant ? Possible, une manie oubliée surement... Là vous allez me dire que l'on s'en fiche.. Et moi je vous dirait, je sais mais j'ai des lignes à remplir donc voilà... Finalement Rivy attendait assise sur cette caisse de vieux bois, scrutant les environ à un potentiel mâle se démarquant des autres brigands, pirates, ces personnes de non-confiance.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 24
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Lun 11 Avr 2011 - 21:02
À boire mes amis ! À boire pour une soirée en folie ! À boire pour oublier la vie et à boire pour oublier cette soirée qui s’annonce. Yep, on pouvait entendre ce genre de chose au Centurio du Port Royal. La base des mercenaires, une puissance neutre qui est un peu un puits à informations et à mains d’œuvres presque suicidaires. Car oui, les missions qu’on y propose parfois sont à la limite d’une condamnation à mort gagné à un jeu télévisé. Soit le candidat tire le gros lot, soit il tirait sur une corde. Etant un mercenaire, Bell ne pouvait pas dire si les autres groupes existant vivaient des choses semblables mais contrairement à ceux qui crèchent dans ce monde, ce n’est que pour l’aventure ou l’argent, voir les deux pour quelqu’un. Mais comme chaque soir ou presque, c’était l’alcool qui faisait chanter la populace, rire en musique, danser en chanson et dormir sur le plancher, ça résume pas mal l’ambiance de ce soir-là. Notre sujet lui était assit au comptoir, un verre et une bouteille d’eau-de-vie plutôt douce devant lui mais dont les yeux ne pouvaient regarder ailleurs que dans la direction de la patronne des lieux.

Mais trêve de bavardage, ce n’est pas le sujet du jour. En effet, une missive a été envoyé au jeune…on va dire homme. Une promesse d’argent en échange d’informations sur un certain Fear. Fear, il n’était pas inconnu au bataillon et faisait un peu parti des habitués des lieux. Bell n’a jamais eu l’occasion de lui parler mais de voir son nom sur des ordres de missions, ça oui. Il ne se souvient pas en avoir fait à son compte, ni même qui l’avait fait mais pour sûr, c’est un gros poisson. Le Cœur prit la bouteille avec lui et piqua discrètement deux verres dans le bar. Oakley l’a sans doute vu, il allait s’en prendre une ou lui devoir une explication quand ça sera fait mais pour le moment, elle devait être occupée. Le reste par contre, c’était triste à voir… Quand on y est habitué, on prévoit facilement les bagarres ou les colères de Natsu. D’une manière générale, une colère de ce type est bien plus dangereuse qu’une dispute d’ivrogne. Bell sorti d’un pas rapide de l’auberge, glissant la bouteille et les verres dans sa cape et se mit à compter sur ses doigts le temps que met son collègue à exprimer sa colère.

Ça n’a pas manqué, une chaise est passée au-dessus de la tête du mercenaire bleu juste après hurlement de colère. Heureusement qu’il était sorti avant, les meubles semblent voler bas pour cette fois. Tâtant la poche intérieur de sa veste, il parcouru les rues autours du Centurio à la recherche d’une personne qu’il n’aurait jamais vu dans le coin ou qui semblait attendre quelqu’un. Ça n’a pas duré. Difficile de rater la cliente dans sa tenue et dans son comportement dans un monde pareil. Il s’approcha d’elle, attrapant avant un clochard qui avait aussi l’œil sur elle et le poussa dans une ruelle avant d’adresser un sourire des plus doux et chaleureux, faisant presque oublier le sans-abris qui s’est assommé contre un mur, une dague à la main.


"Je suppose que vous n’êtes pas d’ici… Bell DiArmag, pour vous servir My Ladie. " Relevant un peu sa cape, il s’exécuta à faire une révérence avant de lui attraper une main et marchant dans une direction, se faisant un peu insistant dans sa voix et dans son regard. " Il ne vaut mieux pas rester à l’ombre des rues de Port Royal mademoiselle, qui sait qui vous croiseriez ici… "

L’entrainant dans une ruelle plus éclairée par des lumières, les bruitages du Centurio pouvait encore être entendu et surtout les bruits de casses. Le mercenaire s’arrêta et laissa la main de l’inconnue, se remettant à lui sourire comme au premier regard. C’était une place dissimulée par les bâtisses qui l’entourait, la musique d’un piano flottait dans l’air et provenait sans doute des quartiers nobles où une fêtes de bourgeois devait avoir lieux. Bell glissa sa main dans sa veste, sortant l’enveloppe mais la garda en main, cachée sous sa cape et regardant la cliente. Il doutait encore malgré tout, impossible de savoir s’il n’avait pas aidé une touriste ou un ennemi de son ou sa cliente. Toujours avec calme et gentillesse, le virus tenta de l’interroger un peu.

"Je suis navré de vous avoir pressé comme ça mais il le fallait…Et je crois ne pas avoir saisit votre nom. Pourriez-vous me le redire s’il vous plaît, et me dire ce que vous faîte ici ? "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danseuse Éphémère
Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 27
Localisation : Paloum Paloum ~
Date d'inscription : 07/10/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
428/650  (428/650)
Sam 23 Avr 2011 - 22:51

Chaque jour, il faut danser
fût-ce seulement par la pensée.
Bon.. Alors, elle attendait... Attendait qui ? Elle n'en avait pas la moindre idée et là, elle se dit qu'elle aurait dû demander plus d'information auprès de Maître Genesis.. Si cela se trouve, elle avait croisé son rendez-vous s'en même s'en apercevoir... Aaaah la barbe... Déjà si elle s'était un peu plus renseigné, elle aurait été mieux préparé.. Quelle tête en l'air à vouloir tout faire rapidement... La danseuse aimait généralement que les choses aillent, vite.. Trop peut-être ?.. enfin bon, elle était là à attendre alors qu'une ombre un peu plus loin remuer... Sans rien dire avec des yeux de femme blasé de la vie Rivy soupira... Cette espèce alcoolique-pervers avait pas fini de la suivre, la dévisager et j'en passe... Ca la mettait mal à l'aise.. Pourquoi ? Elle n'avait pas l'habitude... Oui, on l'a regardé dans la rue mais c'était, plus du genre... "Regarde elle est bizarre elle" Et là c'était "Put*** je me la ferait bien.." Et que sais-je encore.. Elle en avait froid dans le dos...

Elle jeta un regard sur le sol .. sombre.. Il faisait froid, la robe n'avait pas été une bonne idée non plus.. Bien-sûr une robe, de nuit.. Dans un endroit super humide bordé d'eau.. C'était aussi une idée futée ça... Elle soupira longuement.. Un frisson étrange.. Le vent frais silencieux... La lune, le bruit de l'eau... Un instant plus tard les yeux levé regardant devant elle... Un homme poussant un autre... Cet autre, qui n'était que celui qui suivait la demoiselle depuis plusieurs bonnes minutes maintenant.. Pourquoi avait-il fait ça ? Simple galanterie, ou pensait-il en tirer profit ?...

"Je suppose que vous n'êtes pas d'ici... Bell DiArmag, pour vous servir My Ladie. "

My Ladie... Charmant en plus.. Et il lui semblait que c'était "lui" alors qu'il faisait une courbette, Rivy se leva de la caisse exécutant à son tour une révérence pleine de grâce... Mais, par contre... "[..]..tu vas devoir être très discrète. Ne décline pas ton identité, même pas à ce Bell. " Elle avait trouvé.. Ou plutôt Bell l'avait trouvé... Il faudrait qu'un moment où à un autre elle se présente et elle ferait selon les désirs de Maître Genesis... Le temps qu'elle réajuste son chapeau, elle esquissa un sourire envers le mercenaire.. Elle le suivit sans rien dire, confiante... Mais pas trop, on ne sait jamais ce qui peut surgit du plus profond des ténèbres... Un pas deux pas trois pas... La lumière se faisait plus présente... Naturellement, est-ce intelligent pour une belle dame de se cacher dans une ruelle... ? Il s'arrêta.. Dans une sorte de petite place ou une musique entrainante se faisait entendre.. Si elle n'aurait pas était là pour cette mission.. La musique l'aurait tenter de danser... C'était.. Très tentant mais, le devoir avant tout.. Elle sourit doucement a Bell

"Je suis navré de vous avoir pressé comme ça mais il le fallait...Et je crois ne pas avoir saisit votre nom. Pourriez-vous me le redire s'il vous plaît, et me dire ce que vous faîte ici ? "


Elle haussa les épaules, tournant légèrement le dos au jeune homme.

Je ne vous l'ai pas dit.. Je me nomme Louise... Louise Adareth... Enchanté Monsieur DiArmag.

Elle dit tout cela avec une voix assez mielleuse.. Bien que cela lui rappelait cette horrible mission... Où elle avait dû faire du charme pour avoir certaine information.. Elle n'avait pas été mécontente de cette mission, Medusa avait été de très bon conseil... Mais là n'était pas la question.. Que faisait-elle ici ?.. Elle n'aurait pas eu besoin de lui dire s'il savait comment s'appeler son rendez-vous... Le savez-t-il ? Aucune idée... Elle passa son doigt sur ses douces lèvres en faisant de nouveau face a Bell.

Je suis ici.. Pour affaire.

Allait-il la reconnaitre avec ces quelques mots ?.. Il valait mieux.. Elle n'avait pas envie de déballer toute sa mission comme ça, ici.. Ou les murs ont des oreilles... Nous ne sommes jamais trop prudent...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 24
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Dim 1 Mai 2011 - 18:31
Louise, Louise Adareth hein ? Même si la mignonne inconnue était à ses goûts…minute, toutes les femmes sont à son goût. Enfin bref, même si elle semblait sincère dans sa voix, le mercenaire en douta plus que tout. Pourquoi prendre tant de mal à cacher le nom de l’employeur, voir même du groupe affilé si la coursière révélait son véritable nom. C’est idiot, plus qu’idiot. Et cette Louise n’avait pas l’air idiote. En le regardant avec plus d’attention, on pouvait même dire qu’elle avait une envie de bougeotte. Le virus poussa un long soupire d’agacement en secouant la tête négativement mais ouvrit un œil à sa dernière phrase.

" Je suis ici.. Pour affaire "

On ne pouvait pas faire plus clair au niveau du contrat. Quel mercenaire va se faire 500 munnies pour un boulot facile comme tout ? C’est votre serviteur Bell DiArmag. Faudrait fêter ça tiens, quel alcool il pourrait commander auprès de Oakley pour énerver le commandant Auron ? La passion aztèque édition limité ? Non, le Centurio ne pourrait pas avoir ce genre de chose et ça vaut bien plus que 940 munnies qu’il serait en possession après la transaction. Un Gold Strike ? Nan, il aimait l’or mais pas au point d’en boire des paillettes. Il pourrait tout aussi bien prendre quelque chose à manger pour faire saliver Natsu…ou avoir une excuse pour inviter Alice, la dernière venue chez les mercenaires. Adorable, Bell l’a eu dans l’œil dès ses premiers pas dans la taverne au point d’en rester bouche bée. Bah tiens, il va faire ça, inviter Alice à un buffet et l’avoir pour lui une soirée…

Mais on s’éloigne, on s’éloigne et on oubli le moment présent. La fameuse Louise allait peut-être s’impatienter si Bell gardait le silence et c’est ce qu’il allait faire. Il garda l’enveloppe cachée et alla se mettre contre un mur en sortant de sa cape une petite gourde en acier contenant ni plus ni moins que de la limonade fraiche qu’il affectionne beaucoup. Il s’envoya une gorgée, puis deux et enfin, vida la gourde avant de la remettre en place et regarda dans les yeux sa cliente, vraiment amusé.


" Tu sais, l’amie Louise….j’ai pu avoir ce que tu veux assez facilement…tu ne crois pas que je pourrais trouvé le nom de ton groupe, voir seulement le tien ? J’en ai pas vraiment envie mais… "

Un ricanement s’échappa de sa bouche, vraiment amusé par la situation et par la légèreté qu’il vient de faire preuve dans sa question si mal placée. Si ses employeurs on vraiment entendu parler de lui et des nombreuses sources d’informations qui se trouve à Port Royal, ils auraient pu se douter que ce sale type puisse sortir quelque chose dans ce genre…vraiment, que des imprudents. On pense vraiment qu’une personne comme Bell pouvait faire un boulot sans se poser de question ? Non, quand on le cherche, il vous vampirise, vous suce jusqu’à la moelle en échange de son silence et profitera de vous jusqu’à ce que vous n’ayez que la peau sur les os et plus aucun honneur. Je vous laisse imaginer quel genre d’honneur il pourrait demander à une femme…

Mais sur le coup, il ne voulait rien de tout ça et s’en fichait même pas mal du tout. On lui propose du travail à 500 munnies et ça peut lui suffire. Il n’est pas difficile pour l’argent facile, encore moins quand il peut faire de belle connaissance comme Louise. Ni plus, ni moins, Bell s’avança vers le centre de la place et leva la tête vers une fenêtre en joignant ses mains devant sa bouche.


" Hey, Pablo ! Vieux rat de mer, joue plus fort ! On n’entend rien ici ! " Il se tourna vers le bâtiment derrière lui, visiblement amusé. " Les Marquisses aussi ! Faîte profiter de vos talents, bon dieu ! "

Vraiment amusé, il était presque à se tordre de rire en faisant signes aux gens alentours qui semblait le connaitre de se joindre à lui. Avec ça, c’était bien la preuve que pas mal de monde dans la populace du Port Royal appréciait les mercenaires. Ils sont bruyant, il font des dégâts pas possible et ils attirent les ennuis mais quelle ville peut se prétendre en être une sans des personnes de ce genre ? Ils étaient peut-être fou, il n’y avait sans doute aucune hésitation à avoir pour l’affirmer en voyant la scène qui prêtait presque au cirque. On y trouvait des vieillards, des gosses, des couples, des bandits et même un garde qui ne faisait pas attention de danser à côté de ces derniers. Vraiment, ce monde qu’on dit voué à la piraterie et à l’aventure porte bien son nom. Après avoir prit deux minutes pour animé un peu, il retourna vers sa cliente, encore amusé mais gardant son sérieux dans sa voix.

" On va faire ça comme ça, Louise. Je te donne ce que tu veux mais en plus de l’argent, je ne souhaite que ton véritable nom et une petite dance. " Il ria de plus belle, plus gentiment cette fois-ci et se courba en avant, digne d’une révérence en tendant une main et la regardant dans les yeux. " Je ne risque pas de te revoir non ? Et je te l’ai déjà dit, on voit que tu n’es pas d’ici et c’est rare d’en voir. "

Non, il n’avait pas peur du ridicule. Oui, sa proposition semblait presque surréaliste et peut-être qu’il avait vraiment envie d’une danse avec elle. Une valse ou qu’importe, juste un bonus à ses yeux en plus de son argent.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danseuse Éphémère
Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 27
Localisation : Paloum Paloum ~
Date d'inscription : 07/10/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
428/650  (428/650)
Jeu 5 Mai 2011 - 22:29

Il n'a plus assez de musique dans le coeur
Pour faire danser sa vie.

" Tu sais, l’amie Louise….j’ai pu avoir ce que tu veux assez facilement…tu ne crois pas que je pourrais trouvé le nom de ton groupe, voir seulement le tien ? J’en ai pas vraiment envie mais… "

Avoir ce que tu veux assez facilement ?.. Et qu'est-ce qu'elle voulait ?.. Les infos.. Elle ne les voulaient pas mais, les désiraient et elle les aurait, coûte que coûte.. Trouver le nom du groupe ... Et bien cherche mon grand.. Le sien ?.. Elle venait de lui donner, oui ce n'était pas son nom réel mais, elle aurait bien pu s'appelle comme ça.. Dans une autre vie, où une réalité alternative, non, je ne regarde pas trop Stargate... Enfin bon, ce nom allait lui coller à la peau pendant cette mission, cela voulait dire que Rivy Pikina n'existait pas.. Un sourire s'étira sur les lèvres de la danseuse alors, que Bell ricanait.. C'est vilain ça.. *sbaaf*.

Avant qu'elle ne puisse répondre quoi que ce soit Bell s'avança au milieu de la place, leva la tête vers une fenêtre, il porta ses mains près de sa bouche comme pour faire office de porte voix et intensifier le son de celle-ci

" Hey, Pablo ! Vieux rat de mer, joue plus fort ! On n’entend rien ici ! Les Marquises aussi ! Faîte profiter de vos talents, bon dieu ! "
Rivy regarda ça d'un oeil plutôt amuser.. C'était marrant d'une certaine manière de convier les gens à se joindre à eux, alors qu'ils devaient marchander.. Après tout Rivy elle, franchement, elle s'en fichait comme pas deux, parce que bon, sa mission et le reste après, là.. De toute façon à la fin, elle aurait ce qu'elle attendait et puis c'est tout. Enfin il y avait toute sorte de gens, Rivy les regardait assez curieuse... Les gens viennent et font ce qu'un type leur disent.. Bizarre, mais bon après tout.. Qu'est-ce que qui ne l'était pas de nos jours ?.. On voyait beaucoup de choses différentes, hallucinante et tralala donc bon.

" On va faire ça comme ça, Louise. Je te donne ce que tu veux mais en plus de l’argent, je ne souhaite que ton véritable nom et une petite danse. "

Elle tourna son regard vers Bell... Une danse ?.. Mauvais choix.. Son véritable nom.. Elle le lui avait déjà donné.. Elle sourit, tout ça l'amusait bien au fond.. C'était marrant de voir a quel point les gens étaient sûr d'eux, sûr qu'on leurs mente sans cesse... Certes Rivy le faisait, mais pour elle, elle était cette Louise Adareth ce jour-là et Rivy Pikina était seulement ailleurs.. C'est un peu comme le théâtre, vous êtes dans la peau de quelqu'un d'autre. Bell fit une révérence, vraiment charmant ce jeune homme n'est-ce pas ?.. Il tendit la main à Rivy qui souriait toujours

" Je ne risque pas de te revoir non ? Et je te l’ai déjà dit, on voit que tu n’es pas d’ici et c’est rare d’en voir. "

Elle fini par saisir sa main, se rapprochant dangereusement de lui, quand je dis dangereusement cela voulait dire qu'elle c'était presque complétement collé a lui, elle lui susurra a l'oreille.

Monsieur DiArmag.. Pourquoi persistez-vous a croire que je ne suis pas celle que je prétends.. Quel est l'intérêt pour moi de vous mentir? Je ne suis pas une méchante fille, je fais seulement ce que l'on me demande, tout comme vous n'est-ce pas ?

Elle sourit, plaçant son visage face à celui de Bell, si proche que leur nez se touchaient.. Elle essayait de jouer une carte qu'elle utilisait que rarement voir jamais.. Elle ne savait quasiment rien sur les hommes, la drague et compagnie, ce qu'elle savait, elle le devait a Medusa, qui est aux yeux de la danseuse, une femme dans toute sa splendeur, bien qu'elle est des penchants.. Étrange, cela ne pouvait (toujours d'après Rivy) la rendre que plus désirable. Elle posa sa main froide sur la joue de son vis-à-vis, prête à lui foutre une baffe sous conseil de Medusa, car on ne demande pas son âge à une dame... Mais finalement non.. Elle lui dit d'une voix douce et enjoué.

Monsieur DiArmag, vous êtes mal tombé si je puis dire.. Il se trouve que je n'ai.. Comment dire, aucune prédisposition pour la danse.. Je ne voudrais pas risquer de vous faire du mal, ou même honte..

Non, mais finalement Rivy y croyait dur comme fer à ce qu'elle racontait.. Quand elle se disait être une personne elle l'était vraiment.. Faut dire, Rivy est quelqu'un de... inclassable, indéfinissable, donc chercher à la comprendre serait une perte de temps monstre.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 24
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Ven 20 Mai 2011 - 20:34
"Monsieur DiArmag.. Pourquoi persistez-vous a croire que je ne suis pas celle que je prétends.. Quel est l'intérêt pour moi de vous mentir? Je ne suis pas une méchante fille, je fais seulement ce que l'on me demande, tout comme vous n'est-ce pas ?"

Il n’y avait aucune raison pour lui de ne pas croire Louise, aucune non mais lorsqu’il la regarda, sans les couleurs qui ornaient le monde, il avait bien du mal à croire une femme qui semble si….enjouée dans sa voix ? Presque comme si elle s’efforçait de cacher quelque chose. Il faut dire que parler comme ça à un inconnu qui vous invite à danser en plein milieu d’une place prête au doute. Mais sur le coup, il oublia ses doutes avec une approche pareil avec sa…cliente si on peut dire. Faire ce qu’on lui demandait, ça a un peu tilté dans la tête du mercenaire qui se rendit compte d’une chose : Tout ce qu’il a fait jusqu’ici, c’était pour sa propre pomme. Les contrats ? De l’argent facile ! Etre gentil au Centurio et pas faire plus de conneries que Natsu ? Avoir une chambre gratuite ! Rien jusqu’ici n’était complètement pour un autre, juste pour son propre profit.

Cette mission en elle-même était juste pour Bell une manière de plus de gagner de l’argent, Oakley serait bien folle de revendre des informations sur les bons clients des mercenaires pour seulement 500 munnies. Sa vision de la fameuse Louise prenait un virage à 180°, de l’innocente jeune femme ici pour affaire à une sorte de soldat d’un quelconque groupe ayant des vus sur Fear. Malgré ça, il conduit sa cliente du mieux qu’il pouvait dans la danse, gêné par les péquenots qu’il regrette à présent d’avoir convié et par la proximité de Louise. En parlant de ça, je me demande quelle tête ferra Louise en touchant le visage de ce type. C’est vrai quoi, un…truc comme lui, ça ne produit pas de chaleur concrètement et ça a sans aucune doute possible une peau avec 5% d’élasticité. Ça doit pas sympa à caresser quand on ne le sait pas. Fin de la parenthèse.
La musique se fatigua peu à peu, montrant bien que les musiciens n’avaient soit plus de souffle, soit plus de force dans les mains pour continuer. Bell souffla un bon coup, lâchant la main de Louise et s’en éloignant un peu pour aller s’asseoir sur une caisse.


" Bon….mes pieds sont entiers on dirait. Tu n’es pas si mauvaise que ça Louise… " Le mercenaire cacha comme il pouvait une éventuelle douleur aux orteils, n’ayant aucune raison d’en vouloir à la jeune femme qui l’avait pourtant prévenu.

Regardant dans les alentours, Bell se fia aux nombres de fenêtres fermées et aux nombres de gens pour voir s’il était tard vu qu’il ne voyait pas la lune. Il eu un long soupire, tâta sa cape et sorti deux verres vides qu’il remplit de l’eau-de-vie qu’il avait prit dans le Centurio avant la petite bagarre provoquée par cette espèce de torche criarde et rose. Si les négociations avait eu lieu dans un coin où Natsu s’y trouvait, c’était certain que ça finirait mal. Le mercenaire en bleu proposa un des verres à Louise, commençant à boire le sien en regardant en direction du ciel. Il ignorait si elle avait goûté à cette boisson plutôt douce qu’il avait apporté mais sorti quand même l’enveloppe contenant toute les informations nécessaire sur Fear. Il eu un petit sourire et parla d’une voix calme et douce.

" Voilà, tout est là-dedans. Si tu veux y aller maintenant, je ne te retiens pas. " La bouteille en main, il remplit son verre et l’approcha de celui de Louise pour un tchin. " Mais il serait dommage de ne pas conclure cette affaire en laissant cette bouteille à moitié vide. "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danseuse Éphémère
Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 27
Localisation : Paloum Paloum ~
Date d'inscription : 07/10/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
428/650  (428/650)
Sam 4 Juin 2011 - 23:39

Danse, danse, danser.. C'était un peu toute la vie de Rivy, mais pour jouer a fond son rôle de Louise.. Elle avait pris soin de danser.. Comme un manche, marchant de temps a autres sur les pieds de Bell.. Le pauvre.. Enfin intérieurement cela faisait bien rire la danseuse.. Elle aurait pu faire une carrière dans le cinéma non ? Ne jouait-elle pas bien la comédie ?.. Un sourire.. Après tous, la danse c'était tellement mieux, Rivy avait l'impression d'être libre.. Elle faisait un peu ce qu'elle voulait... Il fallait dire Rivy n'était pas quelqu'un que.. Comment dire ?... Elle n'était pas facilement cernable ? (ça existe comme mot ? Enfin vous m'avez comprise).. En tout cas, on avait beaucoup de mal à savoir ce qu'elle pensait.. Elle peut vous regarder le plus sérieusement du monde et penser à la vie d'un caillou.. En tout cas.. Même si elle jouait le rôle de cette Louise, elle avait été enchantée de partager cette danse avec Bell.. Certes, elle avait dansé.. Vraiment mal au point d'en avoir honte au fond d'elle, mais c'était pour le bien de sa mission, pour le bien du consulat ?... La danse ce fini.. Elle se termina légèrement, comme le vent qui soufflait dans ses cheveux bouclées

Elle suivi du regard Bell qui s'assit, elle s'approcha d'une démarche gracieuse, elle le regardait faire simplement un fin sourire sur les lèvres.. Apparemment il avait morflé un peu.. Se faire marcher sur les pieds lors d'une danse n'est pas très agréable... Il lui annonça qu'elle n'était pas si mauvaise en danse.. Rivy avait bien pris soin de lui écraser le plus souvent les pieds, bien que quelque part cela ne l'enchantait pas de faire cela.. Étant l'enfant de la danse si j'ose dire.. Elle en était même honteuse.. Pourvue que sa mère ne l'apprenne jamais ! .. Enfin le ciel était bleu d'encre.. D'un leu profondément sombre, c'était.. Vraiment beau.. Rivy n'avait toujours pas compris certaines choses, vis-à-vis du ciel, des étoiles.. Elle était pressée de rentrer à la maison, pour demander certaines choses à Nanaki, comme pourquoi les étoiles brillent autant dans le ciel alors qu'elle avait entendu dire que chacun de ces points lumineux était un monde... Enfin bon, elle regarda Bell.. ou plutôt elle l'observait tâter sa cape pour en sortir deux verres.. Des verres dans une capes.. Peut commun j'en conviens.. Rivy, éternellement curieuse aurait pu lui poser en une seconde une centaine de questions sur ce qu'elle venait de voir, mais elle se ravisa quand le liquide coula dans les verres.. Rivy devait au plus vite finir cette mission.. Ce n'est pas qu'elle n'appréciait pas la présence de Bell au contraire.. Mais les informations étaient d'une importance capital pour le consulat, elle se devait de ne pas trop trainer.. Elle décida donc de prendre un seul verre, puis de réclamer son du avant de partir en laissant l'argent au mercenaire, comme il était convenu.

Elle saisit le verre tendu par Bell, elle en regarda le contenue.. Ce qu'elle buvait.. C'était d'ordinaire la même chose.. Non pas du jus de chocolégume mais, du sirop de fraise.. Le sucré était un peu un pécher mignon pour la danseuse, sucrerie et boisson sucré elle adorait.. Mais ça.. Elle ne savait ce que c'était, étend curieuse mais, pas courageuse, elle ne porta pas le verre à ses lèvres. Elle était un peu perdu dans ses pensées, fixant le liquide dans son verre.. Bell la fit revenir à la réalité en lui adressant la parole, elle sourit.. Puis ses yeux se tournèrent vers la fameuse information... Bon il lui proposait de boire la bouteille en entier.. L'alcool.. Je n'ose pas imaginer les dégâts sur la danseuse qui, n'en avait jamais bu une goutte.. C'était risqué.. Elle n'était pas si naïve que cela.. Enfin si mais, quand même... Elle s'assit face à Bell puis remettant une de ses mèches, derrière son oreille elle lui dit.

Je ne suis pas une adepte de ce genre de boisson..

Que pouvait-elle lui racontait d'autre pour ne pas finir complément ivre après avoir bu un seul verre.. Elle voulait ces informations.. Bon elle tenta le tout pour le tous, porta son verre à ses lèvres puis bu une gorgée.. Réaction.. Elle savait pourquoi elle aimait le sirop de fraise et ne comprenais pas comment les gens pouvaient avaler ce genre de truc qu'elle venait de gouter. Finalement elle posa son verre puis.. Sortie la bourse, elle la posa sur la caisse devant Bell.

Non pas que je n'apprécie pas votre présence Monsieur DiArmag.. Mais je suis une femme très prise, et j'ai encore un rendez-vous ce soir.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 266
Age : 24
Localisation : Citée du Crépuscule, dans un café
Date d'inscription : 28/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
148/500  (148/500)
Mer 15 Juin 2011 - 18:59
Génial, lui qui pensait passer une soirée intéressante en compagnie d’autre chose qu’une bande de brutes épaisses. Il reste bien Lucifer pour lui tenir compagnie mais pour une fois que la chance lui sourit. Bell vida son verre, habitué au goût de l’alcool mais devait à chaque fois s’interroger sur ce que tout le monde appelle la gueule de bois. Difficile pour ce mercenaire d’en avoir une s’il n’a même pas de quoi le permettre. Bon, ça reste un bon moyen de se faire de l’argent dans les mondes où il va en mission, vu que les habitués du Centurio ont dû comprendre que les effets de la boisson ne l’affectait pas…Espérons qu’ils n’ont toujours pas comprit pourquoi, ça serait dur de faire des affaires ensuite.

Pour en revenir à la mission, l’argent a été versé et rien ne retenait Louise ici d’avantage. C’est bien dommage, elle reste un mystère pour Bell et son impression du début envers sa cliente avait complètement disparu. Comme quoi, ses soi-disant connaissances sur la gente féminine battait de l’aile à certain moment, même son invitation à boire a été rejetée. Bien, il finit son verre seul et laissa tomber l’idée de boire celui de la jeune femme vu que ça serait mal venu de sa part. La bourse en main, le mercenaire l’ouvrit pour voir les munnies et leur nombre approximatif. Le compte y était, ça signifiait bel et bien la fin du boulot. La bouteille rangée, les verres abandonnés et un clochard content de boire quelque chose de fort, Bell raccompagna la fameuse Louise jusqu’à la station de la Shin-Ra. Devant le bâtiment de la firme inter-univers, il la salua une dernière fois et lui souhaita un bon voyage, et que la chance l’accompagne avec les informations dont elle était en possession désormais.


"Bah…Qui sait ? À la prochaine, Louise Adareth. " Le jeune homme lui tourna le dos et s’éloigna en marchant tranquillement. Lorsqu’un vaisseau dessina un arc dans le ciel, il ne pu s’empêcher de le regarder s’en aller vers sa destination et disparaitre dans une lueur d’étoile.


[Fin de la mission]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Sam 18 Juin 2011 - 16:16
    Mission Accomplie !

    Le Consulat !!!
    Les Mercenaires...

    Non mais c'est sûr, on voit qui a le plus d'allure...

    Je ne vais pas être véritablement objectif, même si je vais vous noter tous les deux.

    Rivy, la grande classe, t'es dans ton personnage avec une sensualité qui va super bien avec la maladresse de Louise. J'ai adoré tous tes posts, t'es géniale tout le temps ^^.

    Il n'y a pas vraiment de défauts sauf que ton style rp est vraiment très irrégulier, t'as pas une ligne dans le même ton que la précédente, t'as des parenthèses et des clins d'oeil un peu partout, rien n'est facile à lire dans ton rp.

    Bell, c'est moins mon truc, c'est sûr. Moi j'adore les rps où se déchaînent les passions des personnages, j'adore ressentir la puissance d'un caractère et d'une situation dans les rps des Consuls. Alors que Bell n'est pas vraiment artistique, on ne sent pas de passion dans ton personnage, il est calme et intelligent. Le coup de "te douter que Louise n'est pas son prénom parce qu'elle le révèle trop vite alors qu'elle ne veut rien dire d'autre", c'est vrai que c'est très bien réfléchi.

    Voila, moi je préfère les Rps avec de l'émotion et moins les rps réfléchis. Mais à part ça, tes rps sont, bien que courts parfois, nets et concis. Et puis c'est marrant et si t'as bien une qualité, dans ce rp, c'est que tu mènes le rp, tu le fais avancer pour deux.

    J'aime bien mais je n'adore pas, voila ^^.

    Une mission Facile pour vous deux.

    Rivy Pikina :

    13 xp, 130 munnies et 2 PS... En Défense.

    Bell DiArmag :

    11 xp, 110 munnies (+500 munnies de Contrat) et 2 PS... En Dextérité.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous