Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Voler le coeur de l'océan [mission avancée]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Pardon Enchaîné
Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 22
Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
198/500  (198/500)
Sam 5 Mar 2011 - 22:14
"On s'améliore ? C'est pour ton petit Grell que tu le fais ? Oh mais il ne fallait pas, enfin, toujours est-il que tu es toujours aussi agréable à regarder de dos. Hu hu. Aujourd'hui, c'est à Atlantica que tu dois te rendre, il va falloir te mouiller un peu cette fois-ci. Un monstre gigantesque et je pèse mes mots, se ballade autour de la Gorge du Dragon de Mer. Cette gentille petit bestiole c'est... Comment expliquer avec tact ? Un squelette géant et poisseux qui bouffe tout ce qu'il trouve. Nous commençons à être très appréciés des habitants sous-marins et ça leur enlèverait une sacré épine du pied, ou plutôt de la nageoire, si tu nous faisait disparaître cette chose. Il a une particularité. Bon au moins quand tu te feras avaler, tu ne lui serviras pas d'encas, si tu échappes à ses crocs acérés en tout cas. Mais dans son estomac, ou du moins ce qu'il reste, se trouve son cœur, une jolie pierre précieuse assez conséquente, une grosse boule qui brille quoi. Ramène nous la dite bouboule et t'auras le droit à un dessert en plus à la cantine, si tu es sage. "

    Sans commentaires pour l’énoncé de la mission, aucun. Il était de toutes façons inutiles de les commenter. Alors, se faire avaler par une énorme bête moche et lui voler son cœur ? C’en serait pratiquement poétique, dit comme ça. Mais bon, dit comme ça, cela cachait évidemment quelque chose, c’était au sens littéral que Grell lui avait dit de lui voler son cœur. Donc arracher le palpitant au passage ? … C’était pas dans le passage digestif d’abord, le cœur ! Fallait reeeemonter ! Comment est-ce qu’il pourrait bien faire ? L’archevêque n’avait aucune notion d’anatomie, enfin si un peu, e cœur, c’est à gauche. Ca vous épate hein ? Non ? … Voila, il n’était pas rendu Et en plus, ce cœur, c’était pas vraiment un cœur, c’était un gros joyau… pas mal. C’était peut être ça qui le gardait en vie dans son état ? Oh, qui vivrait verrait après-tout. Et lui le verrait malheureusement. Il sentait d’ici les problèmes qui allaient lui tomber sur le dos. Mais cela ne semblait pas être une mission si atroce que ça, a la limite le « comment je ferais pour ressortir de la bête sans cœur après m’être fait avaler » était un passage assez retors tout de même. Il avait beau tourner et retourner ses bouts de plans en tous sens dans son esprit, il éprouvait une certaine difficulté à trouver une solution à ce paramètre. D’autant plus qu’il n’était aucunement au bout de ses surprises.

    Une queue de poisson. Comment réagir face à ça, hein ? COMMENT !? Personne ne l’avait prévenu qu’à peine arrivé dans ce monde il finirait en poiscaille ! Génial, il avait l’air en parfaite communion avec les bestioles des environs, magnifique que dis-je ! Merveilleux ! Quoi de pire ? Heureusement qu’il n’était pas entièrement poissonnifié…. Comment ça pas entièrement !? … Ah ouais, y’avait que le bas, Dieu quelle horreur… Comment ça se faisait !? Bon, on garde son calme, zen. Comment faire pour rester zen avec une queue de poisson ? On ne l’est pas, voila tout. Alors, cette mission. ‘Fallait trouver la Gorge du Dragon de Mer, après avoir tourné et retourné dans le coin ce ne fut pas bien dur à déterrer l’endroit lugubre. Étape numéro deux maintenant, trouver la bibitte monstrueuse et .. Lui servir de déjeuner. Moins facile déjà, gardant son épée à la main, Fabrizio essaya de trouver une solution pour ne pas finir en sushi, la bête n’allait tout de même pas l’avaler tout rond, non ? Bonne question, il ne s’y connaissait pas en faune subaquatique ! (quel mot savant…) Leurs douces mœurs lui demeuraient inconnues, il n’y avait que la foi qui lui dictait de faire ce qu’on lui avait demandé. Et encore, ça devait y aller fort pour ne pas qu’il se barre en cour… en nageant aussi vite que possible. Il en fallait.

    L’eau était légèrement plus froide à ce qu’il pouvait sentir à cet endroit, tout était lugubre… Chaque monde même le plus merveilleux avait ses petits endroits glauques en fait, non ? Ça devait être ça pour Atlantica, les parois de roche couvertes de plantes aquatiques étaient comme noires, en fait elles l’étaient peut être hein, il n’irait pas, sûrement pas, voir de pus près. Ce n’était pas qu’il avait la trouille, mais il avait une mission ! (et ouais, bon, c’était lugubre aussi…) Cette mission justement pointait le bout de son nez avec une lenteur considérable, ça ajoutait un peu à son horrible apparence… effectivement, la description n’était pas erronée. Comment ce truc faisait pour être.. Vivant ? Il tombait en lambeaux ! Ok, ce n’était peut être pas la bonne réaction, le jeune homme ne faisait jamais très attention à a face des monstres qu’il croisait. Il ne croisait pas souvent de monstres en fait, à bien y repenser. Des vrais monstres moches et bien horribles, c’était vraiment rare. Celui qu’il voyait, il l’avouait, c’était un cas. Il devait se faire avaler par ça ? … Pourquoi le Seigneur était si cruel de lui faire subir ça ? Enfin, il n’était pas là pour discuter ni se plaindre, mais pour se faire avaler par ce truc moche. Et c’est-ce qu’il fait. Comment ? Une pure œuvre d’art le plans.

    « Ho la bestiole hideuse ! Jeeee suiiis lààà ! » hurla-t-il en sortant de son coin bien à l’abri pour finir devant la bestiole. Vous avez déjà vu un truc mi-homme mi-poisson qui danse devant un monstre marin non identifié ? (enfin, une sirène quoi… qui fait des signes). Là vous venez donc d’être les témoins de cette chose plus ou moins décadente.

    Et le pire c’est que ça marche. En deux temps trois mouvements le jeune homme vit la bouche béante de la bête fondre sur lui (au sens allégorique bien sûr) et aperçut de près, de très très près les crocs qu’elle possédait en collection. Ils semblaient en effet aussi coupants que des rasoirs, enfin, c’était déjà ça de passé. Le pire était à venir. Où devait-il trouver le cœur de la bête, hein ? Il continuait sa descente, d’bord la bouche, puis la gorge..; après il ne savait pas, ou plus. Il avait toujours eu une très mauvaise mémoire. S’il avait un jour su que savoir ce qu’il y avait après la gorge lui servirait dans une mission comme celle-ci était important, il y aurait accordé un petit peu plus d’importance ! Mais voila, il n’en avait rien su et se retrouvait comme un con à dégringoler dans un précipice sans fond ! Gluant, le précipice… Quelle horreur, comment allait-il faire !? Il n’avait surtout pas l’air con avec son épée serrée contre lui ! … Si, bien sûr que si qu’il avait l’air con ! Oh c’était désespérant… il glissait, et glissait encore contre une paroi molle qui était en fait un long tunnel. Comment étaient constitués les monstres marins ? Et-ce qu’ils avaient tous les organes comme les êtres humains ? Ou alors il leur en manquait ou ils en avaient en plus ?

    Le cœur du jeune membre du Sanctum battait un rythme soutenu, désagréable et qui lui résonnait dans les tympans. Mais il était bien trop fort, cela en devenait dangereux, il en avait mal au crane d’ailleurs. Il mit quelques secondes avant de se rendre compte qu’il ne s’agissait pas de son cœur, mais de celui de la bête ! Le sien battait évidemment, mais pas à ce point, ah la trouille quand même ! Il avait bien cru entendre son cœur éclater directement dans sa poitrine ! L’horreur… Or donc, le palpitant monstrueusement cher à la revente, où qu’il était donc ? Pas loin déjà. Fallait s’arrêter… Aha, comment, il glissait là ! Ok, méthode barbare, à l’épée. Il crut bien souffrir en même temps que le monstre en tailladant ses chairs putréfiées pour ralentir sa descente, l’eau qui avait été aspirée avec lui se teinta de sang, et il se glissa dans la paroi, se guidant à l’ouïe. Il ne voyait rien, bouffait de l’eau pour respirer, génial non ? Continuant toujours plus à se frayer un chemin -et remerciant le ciel de ne pas pouvoir proprement respirer, déjà que l’odeur du poisson ne l’attire pas forcément- il chercha longtemps le coin ou les battement de cœur étaient les plus forts. Finalement, il déboucha sur une cavité, pleine de fils qui allaient du panel coloré le plus sombre aux teintes blanchâtres. Beurk. L’agitation du monstre qui sentait sûrement se creuser en lui des galeries se faisaient sentir jusqu’ici. Nul doute qu’il devait avoir mal.

    «  Mais c’est énorme… » se dit Fabrizio en regardant le cœur en face de lui. Gros comme un boulet de canon, irisé, chaque pulsation agitée qui animait le monstre était en fait un soubresaut de cette chose. Relié aux fils, il ne demandait qu’à être libéré. Et bien, s’il le voulait aussi, aucune raison de tarder ! Prenant à deux mains son épée, le commandant trancha net quelques fils qui cédèrent comme de vieilles lianes sous ses coups. Cependant, sous l’eau sa précision était moindre et il frappa de plein fouet e qu’il devait ramener. Il le prit d’une main sur et l’arracha avant de le serrer contre et de détaler en vitesse, sous les spasmes du monstre qui ne devait pas avoir apprécié.

    Mais se posa une autre question dans son esprit. Celle qu’il ne se posait jamais. Comment allait-il sortir ? Remonter par la gorge ? Mais c’était trop loin ! Il nageait aussi vite que possible là où il y avait de la place pur qu’il se faufile, il ne savait trop où, il remontait en tous cas, l’eau dans laquelle il se trouvait devenait légèrement plus froide, il approchait de l’a… l’eau libre. Nageant encore plus vite, il retrouva la clarté de la grotte qu’il trouvait lugubre juste avant de se faire proprement avaler. Maintenant, pour lui, c’était aussi clair qu’en plein jour ! Le joyau qu’il tenait contre lui avait pris une teinte bleue sombre, la marque de son coup d’épée l’ayant profondément ébréché… merde. Il pourrait faire passer ça pour naturel ? Il l’espérait bien.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sycophante
Masculin
Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Près de toi moi joli petit coeur carmin, viens là me faire un gros poutou <3
Date d'inscription : 13/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Archevêque // Commandant
XP:
219/500  (219/500)
Sam 5 Mar 2011 - 23:25
On peut dire que tu fais pas les choses à moitié. Mais c'est quoi cette petite fissures là sur le caillou ? L'est même pas rouge en plus tu te fiches de moi !? Ca passera dans ta paye ! Ou on peut envisager un certains remboursement en nature....
Dans l'ensemble c'est plutôt pas mal, j'aime beaucoup tes mésaventures dans le corps de cette chose, heureusement que ça t'as pas abimé.
Quelque fautes d'inattention, mais ça on s'en balance la valise. Par contre, j'ai pas trop vue de Dextérité là dedans. Je pensais que tu me ferais un bon petit pavé sur ses leçons de natation mais ton personnage semble s'adapter trop vite à sa condition d'écailleuse denrée. Un peu déçu aussi sur ton choix, tout le monde prend un sirène, ça deviens lassant, un peu d'imagination que diable. Je t'en veux pas mais, nom d'une tarte au citron quoi ! Vue ces lacunes, je vais devoir sévir malheureusement...
Pour cette tâche, je t'offre la note de B mon grain de riz au parfum marin.

31 points d'expérience ★ 309 munnies ★ 3 Point en Dextérité.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !