Derniers sujets
» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Hier à 16:26

» Jour de fête
par Fiathen Hier à 14:41

» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Hier à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Hier à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Hier à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Hier à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Hier à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Hier à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Hier à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Mar 17 Oct 2017 - 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Mar 17 Oct 2017 - 18:21

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Mar 17 Oct 2017 - 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Mar 17 Oct 2017 - 14:01


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Je fais une Rebellion ♫♪, contre la Coalition ♪♫ [Difficile]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Sonique
Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 21
Date d'inscription : 25/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)
Jeu 3 Mar 2011 - 20:32
Écouteurs aux oreilles, la musique à fond, le jeune Jann se trouve dans la salle d'audience et y a déposé son dernier rapport de mission. C'est alors qu'on lui donne une autre mission qui a l'air un peu plus compliquée que les autres, mais pas impossible. Marchant vers le Hangar des vaisseaux gummi pour aller à la cité du Crépuscule, lieu spécial, vu qu'il est dirigé par la Coalition noire, un camp ennemi à la Lumière. Arrivé sur les lieux, Jann se remémora son objectif, mener une Rebellion contre la Coalition, ça a l'air simple, mais d'après les informations sur les habitants de ce monde, ils auraient peur, car les membres de ce Camp ne sont pas des enfants de coeur, et ils sont très puissant, un Lieutenant ne serait surement pas de taille contre eux. Jann pouvait remarquer qu'il y avait quand même de l'activité dans ce monde, il se dirigea vers le lieu nommé la place des fêtes, c'est surement là-bas que ce passe la majeur partie des trucs dans ce monde.

Une fois arrivé, il pouvait voir qu'il y avait du grabuge ici, des cratères ainsi que des traces d'explosion et de morceaux de bois provenant surement d'un banc brisé, on aurait pu croire qu'il y a eut un champ de bataille ici, il y avait aussi quelques traces de sang, non loin de la position de Jann. Le Lieutenant de la Lumière se rappela qu'on lui avait parlé d'un évènement qui s'était produit ici, deux membres de la Lumière auraient combattu deux autres personnes de la Coalition, c'est ici que fut abattu un officier du nom de Roff, Ruff, enfin, Jann ne se souvenait plus du nom, mais une certaine Cissneï aurait survécu à ce combat. L'adolescent n'était pas là pour faire le deuil d'un allié qu'il n'a pas connu, mais bien pour former une Rebellion, et avec la musique dans les oreilles l'étoile sonique est d'une humeur chantante, ou plutôt, une humeur qui le force à s'exprimer en rime.

"Ecoutez moi habitant de la Cité du Crepuscule, je suis ici pour vous aider, ne faites pas vos têtes de mules et obéissez ! "

Pas très fameux. Jann se dit que parler en rime était finalement une mauvaise idée, car il ne peut pas utiliser les mots qu'il veut sous peine de foirer sa poésie. Se grattant la tête tout en voyant les personnes le regarder pour ensuite partir, le jeune garçon avait bien l'intention d'accomplir avec succès cette mission, bien qu'à première vue elle à l'aire impossible pour un adolescent. Pendant que toutes les personnes se trouvant dans cette place défilèrent et parlèrent, Jann essaya d'en placer une, mais impossible, alors il haussa le ton, avec une voix d'adolescent en pleine mutation, ce qui peut faire mal aux oreilles.

"Ecoutez Moi !!!! Je sais que vous avez peur de la Coalition, j'ai peur moi aussi, sauf qu'ensemble on peut faire quelque chose, je sais aussi que vous en avez marre de votre vie car un groupe de Magicien et de Guerrier vous terrorise, moi aussi j'en ai marre, c'est pour ça que je vous propose de faire une Rebellion contre la Coalition ?"

Le silence, le calme plat, et ouai, si ce serait un adulte qui leurs parle, ils auraient surement crié victoire même avant que la guerre n'est commencée, un adolescent veut imposer sa loi, voila ce qui était en train de se dire dans la foule de personne qui passait devant le Lieutenant de la Lumière qui avait l'impression d'être une merde. Par la suite quelques sans-coeur firent leur apparition, tout le monde criaient de peur de se faire voler son coeur. L'adolescent se remémorait ce qu'on lui avait dit avant de partir en mission, si il y a des sans-coeur tu peux en profiter pour leur montrer qui tu es. Jann avait bien l'intention de le montrer, il n'y a pas de meilleurs occasion que celle-là. Le Lieutenant s'avança près des sans-coeur, deux petites ombres, un soldat et pour terminer un bouquiniste, on peut dire que ça allait être un combat un peu dur, mais sans grandes difficultés. Les ombres se jetèrent sur Jann, se dernier envoya un coup de pied circulaire de droite à gauche, ce qui les envoya dans le sens du coup et ils furent sonnés, pendant que le soldat griffa le Lieutenant, une blessure pas très grave, juste que quelques goûtes en coulèrent, l'adolescent voulut utiliser du psychisme sur son ennemi... Sauf qu'il a un niveau trop faible pour, mais il se concentra quand même et... Et toujours rien, ce manque d'attention fit que le Soldat envoya un coup de pied, Jann bougea un tout petit peu dans le sens donné du coup.

S'en était trop, il avait essayé de s'améliorer en se battant avec les choses dont il se sert jamais et voila qu'il est en mauvaise posture, le bouquiniste envoya une boule glace qui frappa l'adolescent de pleine face. Le nez devait-être cassé, du sang en coulait et la vue du Lieutenant commençait à être trouble, il avait trop sous-estimé ses adversaires, c'est peut-être normal qu'il est en train de perdre, et il était loin d'avoir tout vu, les deux ombres étaient encore sonnées, le soldat sauta vers Jann en tourbillonnant sur lui même, l'adolescent énervé fit tomber la foudre juste sur ce sans-coeur, qui disparut dans un nuage de ténèbres, le bouquiniste continua son assaut avec cette fois deux boules de glaces, Jann les contra avec du feu. L'adolescent courut vers le magicien volant sans-coeur (c'est un long pronom je sais) et lui asséna de puissant coup de poing avant d'en fini avec un percé en flèche qu'il planta dans sa tête, et ce fut pareil que pour le soldat, il disparut dans l’énergie ténébreuse. Les ombres partirent par peur et Jann s'envoya des fleures.

"Elles ont eu peur (Rire), vous avez vu ça elles ont eu peur de moi !!!!"

Le Silence régnait, les habitants de la cité du crépuscule étaient bouche-bée, il ne pensait pas qu'un enfant possédait de tels pouvoirs.

"Vous êtes avec moi maintenant pour la Rebellion ?"

Tout le monde acceptèrent, et même certains sortirent leur portable pour appeler leurs amis et leurs dire de se rendre à la place des fêtes pour une résistance envers la Coalition. Jann était assez satisfait de son travail, sauf que certains voulait qu'il reste pour qu'il l'aide à combattre le camp des ténèbres, et Jann leur expliqua qu'on l'attendait, que c'était sa mission et tout le tralala. C'est alors que les habitants refusèrent.

"Tu nous force à combattre ces créatures qui possèdent des pouvoirs, et toi tu as la chance d'en avoir et tu l'utilises pas pour nous sauver !"

"Madame, je suis désolé mais on m'attend ailleurs et..."

"Non mais, petit vaurien t'as pas honte de nous laisser comme ça sans défense, on a tous vu ce que tu as fait à ces créatures, tu pourrais faire ça à la Coalition"

"C'est pas si simple, la Coalition est cent fois plus fort que ces bestioles"

Les personnes qui avaient prêté attention à Jann venaient de partir, ils pensaient que le Lieutenant de la Lumière était venu pour combattre à leurs cotés, mais ils avaient tord, finalement, cette mission sera qu'un échec, la Coalition les terrorise et ça Jann peut le comprendre.

"Ecoutez-moi, ils sont peut-être plus puissant que vous, mais eux ils ont l'avantage de la puissance, vous vous avez l'avantage du nombre, en vous y mettant tous, vous pouvez faire quelque chose, si vous vous jetez tous sur moi je ne serais pas de taille, c'est pareil pour la Coalition... Vous en avez pas marre de ce Ciel qui monstrueux qui vous surveille, ça ne vous manque pas le ciel d'avant, je ne suis pas de ce monde, mais si je le serais je pense que j'aurais déjà essayé de me débarrasser de ces types, que je sois jeune ou vieux, ça m'aurait été égale, j'aurais au moins essayé d'avoir ma liberté, et ce n'est pas en attendant qu'une personne plus puissante que moi vienne vous sauver, car vous allez tous vous reposer sur lui, et qu'importe le niveau de puissance de cette personne, elle mourra si elle affronte seul la Coalition, et même si vous allez combattre avec elle, vous allez vous rendre compte à un moment donné qu'elle est morte et vous allez rendre les armes, si ça vous plait d'être prisonnier, que cela tienne, en attendant, je retourne chez moi"

Ce fut un silence, mais ce n'était plus le même qu'au début, maintenant les habitants se remettent en question sur ce que venez de dire un adolescent, tout ce qu'il venait de dire ça les avait touché. Quittant les lieux, Jann entendit un appel venant d'un homme.

"Mon garçon, attend ! On va combattre tout le monde est d'accord !"

Génial, c'est ce que se dit Jann, finalement le Camp des ténèbres va être attaqué, mais en attendant l'adolescent se dirigea vers la sortie de ce monde...


Résultat de mission : Accomplie !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Vengeresse
Masculin
Nombre de messages : 171
Age : 23
Date d'inscription : 01/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
283/650  (283/650)
Ven 4 Mar 2011 - 14:19
    Bravo.

    C'est bien mieux que ta précédente mission.

    37 Points d'Expériences, 375 Munnies, 1 PS en Magie, 1 PS en Dextérités et 2 PS en Psychismes.

    Mission Accomplie.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Ven 4 Mar 2011 - 15:55
    La foule criait de joie ! C'était la fête ! Ils balançaient des slogans à tout va ! "Vive le garçon multicolore !", "A bat la Coalition !" et j'en passe... Ça faisait tellement de bien de voir l'espoir dans leurs yeux, de sentir leurs motivations. Mais... L'espoir est lancinant quand il ne repose sur aucune base solide. Ariez n'avait plus le droit à l'espoir depuis longtemps. Tout simplement car la princesse a ce qu'elle veut, quand elle veut. L'espoir ne lui est d'aucune utilité. Les pouvoirs d'Arachné était terriblement pratique. C'était à se demander comment le groupuscule ténébreux eut put s'en passer aussi longtemps. La veuve noire avait prit la peine indiqué l'emplacement de la révolte à la princesse de l'envie... C'était bien inutile. Il faisait assez de bruit comme ça. On les entendait à travers toute la cité, et la chef était bien décidé à les faire taire. Si l'emplacement de la rébellion était connu de tous ceux qui possédaient une ouïe fonctionnel.
    En d'autre temps, Ariez aurait été pris d'une rage folle devant ces insectes, eux qui contestaient son autorité mais depuis, Kuzfo était arrivé dans sa vie et avait illuminé celle-ci. Ainsi elle écraserait ces quidams, avec le sourire, et enfin son règne n'en sera que plus absolu et incontestable. Enfin ca, l'invocatrice aimerait bien. Une chose ne cessait de lui échapper, une chose qu'elle ne parvenait pas à comprendre malgré tous ses efforts. Malgré la torture, le meurtre, la menace, les expéditions punitives sans raisons apparentes et ce genre de chose... Malgré le fait qu'elle puisse leurs ôter la vie, leurs famille et leurs amis... Ariez n'arrivait pas leur enlever l'espoir. D'accords celui-ci n'était devenu qu'une infime étincelle, n'existait plus. Mais la princesse avait beau le piétiner, le tordre, le déchirer, l'espoir ne s'en allait pas... Et elle ne sera véritablement satisfaite qu'au moment où ils seront tous résignés.

    Et alors que la jeune Princesse fit irruption, d'un pas calme et serin, la foule se tut. Que tout le monde se jette sur elle en même temps ? Plus facile à dire qu'à faire... Un petit rire cristallin traversa la place des fêtes, un rire enfantin et amusée. Une rire bien connu des habitants.


    « Alors ? Vous ne vous jetez pas tous sur moi ? »

    Lâchât-elle d'un ton ironique. Et lorsque de ses yeux rougeoyant elle aperçut quelques personnes prêtes à se battre, la réaction fut immédiate. Aussitôt elle invoqua un Bombo. Une sphère rouge au sourire sadique et carnassier. L'invocation se mit à rire en balançant des brasiers à tout va pendant qu'elle se dirigeait au milieu de la foule... Puis explose. Ils n'étaient pas tous morts, quelques uns si, d'autre n'étaient que blesser, plus ou moins grièvement.

    « Rentrez chez vous et restez à vos places... Ici c'est moi qui dirige ! »

    La place se vida peu à peu. Ariez cherchait quelqu'un en priorité. Oui, que ce soit les pseudo révolutionnaire ou Arachné, tous parlaient d'un garçon multi-colore, et selon la luxure... Ce serait lui la cause de cette révolution. Et elle le vit, jeune et coloré... Comme s'il étaient tombé dans un tas de pots de peinture. Non mais quelle tâche, une tâche coloré, c'est vrai... En le voyant, elle ne put retenir un sourire.

    « Alors c'est toi qui te permet de venir chez moi et d'essayer de monter les gens contre ma Coalition ? C'est encore la lumière hein ? Quoique tu pourrais être du Consulat, voir un mercenaire qui sait. Enfin bref, qui que tu sois... J'ai envie de prendre un peu de bon temps vois-tu. Et vu que ici tu es chez moi et que c'est moi qui commande, tu vas suivre les règles. Ah oui, parce que "Monsieur" se permet de venir chez moi me chercher des noises, alors tu me dois bien ça ! Enfin, tu n'as pas vraiment le choix de toute façon. »

    Un dôme, un magnifique dôme ténébreux englobât la place des fêtes qui se remettait encore péniblement du dernier combat ayant lieu ici. Transformer la place des fêtes en cimetière ! Quelle fabuleuse idée ! Sauf qu'Ariez ne voulait pas le tuer, car ce pot de peinture ambulant avait une toute autre utilité aux yeux de la princesse... Posant un index sur son menton, la jeune femme prit une mine qui transpirait la réflexion. Au point où l'on pouvait presque voir des point d'interrogations voleter au-dessus de son crâne.
    Qu'allait-elle pouvoir lui envoyer à celui-là ? En tout cas, c'était une occasions rêver pour tester ses nouvelles bebêtes. Mais d'abords, il fallait tester ce garçon peinturlurée ! Et ainsi elle invoqua cinq gargouilles avant de s'asseoir sur un banc. Et se mit à parler sur un ton amusée.


    « Voyons comment tu t'en sorts ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Sonique
Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 21
Date d'inscription : 25/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)
Ven 4 Mar 2011 - 16:53
Le courage en envahi les habitants de la Cité du crépuscule, et c'est bien, au moins ils se battront pour leur liberté qui leur manque tant. Et puis, la Coalition sera surprise de voir cette révolte, donc l'effet de surprise peut les aider pendant leur bataille, sauf que les cris et les bruits de la place des fêtes furent interrompu en une fraction de seconde, Jann s'arrêta dans sa marche et regarda en arrière. Une jeune fille, était maintenant dans la place des fêtes, que faire ? Pendant que celle-ci les narguait en se moquant de ce que je leur avait dit pour les encourager, certains habitants serraient leurs armes qu'ils avaient entre leurs mains. C'est alors qu'une créature étrange en forme de rond avec une couleur rouge envoya plusieurs boules de feu sur les rebelles, pour terminer par un acte kamikaze en se faufilant dans la foule pour exploser.

Jann assista à la scène, choqué et apeuré par la puissance que peut dégager cette fille, rien qu'en la regardant on peut voir que de l'énergie ténébreuse l'habite. Les personnes encore vivantes devaient surement avoir perdu le courage qui les avait possédé avant l'arrivée de cette fille. Ils rentrèrent tous chez eux, obéissant à l'ordre donné par la jeune fille, comment peut-on vivre heureux en faisant autant de mal. La rage montait à vive allure, ce fut de même par la peur, Jann n'avait pas vraiment envie de terminer comme l'Officier mort ici, se défendre c'est ce qu'il faut faire, mais comment faire quand on a un corps immobilisé par des tremblements de frayeur ?

« Alors c'est toi qui te permet de venir chez moi et d'essayer de monter les gens contre ma Coalition ? C'est encore la lumière hein ? Quoique tu pourrais être du Consulat, voir un mercenaire qui sait. Enfin bref, qui que tu sois... J'ai envie de prendre un peu de bon temps vois-tu. Et vu que ici tu es chez moi et que c'est moi qui commande, tu vas suivre les règles. Ah oui, parce que "Monsieur" se permet de venir chez moi me chercher des noises, alors tu me dois bien ça ! Enfin, tu n'as pas vraiment le choix de toute façon. »

«Oui, c'est bien moi... Mais... Bon, Ouai c'est moi tu as un problème, et ce n'est pas vraiment chez toi ici, avant que tu naisses c'était leur maison à ceux que tu viens de blesser et tuer. De Toute façon, je comptais pas m'échapper, ton dôme tu peux te le mettre ou je pense... »

Est-ce du courage, ou la peur l'a rendu fou ? Dans la tête de Jann ce dernier se disait que tout allait bien se passer et qu'un membre de la Lumière allait venir à son secours, sauf qu'on est pas dans un conte de fée, les héros ne viennent pas quand on en a besoin et pas dans un camp ennemi. Jann se craqua les doigts, pour peut-être intimider la jeune fille, mais c'est mission impossible. Les mains maintenant dans les poches, le jeune adolescent se dit que c'est l'occasion de tester son nouveau pouvoir, et pas question de se surestimer ou sous-estimer son adversaire. Cinq gargouilles sont apparues, des créatures que Jann n'a jamais combattu, donc mieux vaut se mefier encore plus que ce qu'il fait. Une grande feuille de papier apparu et commença à se diviser en cinq morceaux, un pour chaque gargouille, les morceaux de papier commencèrent à se modeler pour prendre la force d'avion en papier histoire de couper les ennemis grâce aux cotés tranchant. Les cinq gargouilles avaient esquivé facilement l'attaque des avions, même si ce n'était qu'une diversion, depuis quand des avions en papier peuvent tuer, les papiers changèrent de forme pour prendre celle de pique, et attaquèrent les gargouilles et seulement une fut touchée.

Les quatre autres attaquèrent Jann en l'encerclant pour ensuite charger sur le pauvre adolescent, sauf que le Lieutenant a de la ressource (pour un immature coloré), il fit cinq répliques de lui même. Les clones attaquèrent les gargouilles avec des sortes élémentaires (feu, eau, vent etc...), deux sur les quatre furent touchées, c'est à ce moment qu'une des survivantes attaqua Jann avec ses griffes, la griffure se trouvait sur l'épaule droite du Lieutenant qui à cause de la force du coup tomba au sol. La colère était maintenant à son maximum, il ne voulait pas dévoiler ses meilleurs atouts contre de vulgaire sans-coeur, il ordonna aux clones de détruire les sans-coeur restant et ce fut un réel succès.

"Vous croyez vraiment que ces créatures pouvaient m'arrêter ?"

Deux clones soignèrent la blessure de Jann avec un soin +, donc deux soin +, pendant que les trois clones restants chargèrent sur la jeune demoiselle pour lui envoyer de puissant coup de poing...



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Sam 12 Mar 2011 - 20:50
    « Oui, c'est bien moi... Mais... Bon, Ouai c'est moi tu as un problème, et ce n'est pas vraiment chez toi ici, avant que tu naisses c'était leur maison à ceux que tu viens de blesser et tuer. De Toute façon, je comptais pas m'échapper, ton dôme tu peux te le mettre ou je pense... »

    Assise sur son banc, Ariez était hors d'elle... De toute sa vie, jamais on ne lui avait parler comme ça... Quoi ? Le combat entre le jeune garçon et les cinq gargouilles ? Elle n'y prêtait aucune attention, seule la colère l'habitait et avec elle, l'envie de faire payer à ce singe multicolore ses paroles... Il faut réfléchir avant de parler et ce gamin va l'apprendre à ses dépends ! Depuis quand on s'adresse comme ça à une princesse ? Les petits ongles de la princesse avaient pénétré le bois du banc sur lequel son royale postérieure était posé, tellement elle va serré ses mains autour de celui-ci. Ce n'est pas son genre, mais elle avait des envies sadiques d'un coup. Le faire mettre à genou, face contre terre et qu'il paye pour avoir osé lui parler comme ça ! Oh ca oui, il paierait... et pas qu'un peu... Il l'aura la monnaie de sa pièce, au centuple même !

    "Vous croyez vraiment que ces créatures pouvaient m'arrêter ?"

    Cette phrase sortit la princesse de sa rêverie en même temps qu'un violent coup de poing au visage. La force du coup la fit pivoter à cent-quatre-vingt degrés à la princesse qui en tombât à genoux, quelque peu sonné par le coup. Malgré toute la douleur et le sang qui coulait de sa mâchoire, Ariez pouvait sentir qu'une de ces dents bougeaient. Pas au point de tomber, mais en tirant dessus assez fort la princesse pour surement l'arracher ! C'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase... La colère, ce sentiment qui nous emporte et qu'on ne peut contrôler... Encore plus dévastateur sachant que l'envieuse ne voulait pour rien au monde contrôler la colère qui se déversait en elle ! La douleur physique n'était pas le plus douloureux... Mais la honte de s'être fait frappé... La rage et le fait de voir le sang coulé sur le sol... Ils n'en fallait pas plus ! Alors que les clones du jeune homme peinturluré allait continuer à frapper la princesse, cette dernière décida de ne pas leur laisser le temps d'agir et de répliquer. Du vide sortirent un millier de bras. Ariez utilisa la lévitation pour venir se placer sur son invocation...

    « Hécatonchire ! Élimines-les ! »

    Et aussitôt elle se plaça derrière Hécatonchire, tandis que ce dernier déversait une pluie de coup sur les clones et ne tarderait pas à s'attaquer à l'original.

    « TU T'ES PRIS POUR QUI ?! ME FRAPPER AU VISAGE ? TU VAS VOIR SALETÉ ! »

    La rage. Ariez avait littéralement la rage... Son corps tout entier transpirait de rage. Elle sortit un petit miroir de sa poche pour regarder son visage. Miroir qu'elle jetât au sol et écrasa du pied avec toute sa rage. Le poing avait abimé son visage en lui laissant un bleu au niveau de sa joue... Un peu de maquillage et ca ne se verra plus, personne ne le verra plus... Sauf la princesse. Ce petit bleu lui brulait l'âme et son amour propre. Une douleur froide qui lui rappelait qu'on a osé la frappé... Mais son cœur empli de colère aura sa vengeance ! Oui, elle l'aura ! Elle n'a pas choisis Hécatonchire par hasard. En effet... Si l'on excepte sa forme de mitrailleuse, l'invocation n'a que ses mille bras pour attaquer... Un millier de coup de poing pour se venger d'un seul. Un échange des plus juste du point de vue d'Ariez...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Dim 13 Mar 2011 - 4:27
    « La Lumière a envoyé un enfant pour faire de la diplomatie… A portée des crocs de la Coalition… C’est un jour faste pour ces hyènes. »

    Il disait cela d’un ton des plus amusés, sans s’embarrasser de son état de simili. Un ton amusé mais ironique. D’une certaine façon, tout cela l’ennuyait. Le fait d’en arriver à profiter d’une telle occasion pour se sauver… Pour son propre salut. Il détestait ça.
    Mais ce n’était pas une parole sonore, bien au contraire. Une phrase pour lui-même, une note en bas de page… Une sorte de parenthèse pour faire son entrée sur la scène. Et pour cela… Agir quand il le faudra.

    Il avait assisté à ce spectacle… Une belle preuve de bravoure en fait. Abattre quelques sans-cœurs, c’était un gage de force. Faire de la magie, c’était du même niveau. Mais défier la Coalition de manière aussi sotte dans leur territoire, dans un endroit aussi découvert. Ce n’était pas idiot mais une preuve de vaillance. Sans oublier l’idée de sortir de chez soi habillé comme l’était ce gamin… Avec une panoplie de couleur, impossible à regarder sans perdre à vie l’usage des yeux… Ca par contre, c’était complètement crétin.

    Les braves, il en avait connus. Il l’eut été, autrefois. Dilan, certes mais même lui… Jadis, il fut courageux…
    Pour les crétins, il en avait eu son lot. Il en avait apprécié certains. Tandis que d’autres avaient mérité son mépris. Et enfin… Ceux qui sont les deux… Pas si rares. Mais qui ont le mérite d’être attachant alors qu’ils sont énervants au possible.

    Il était sur le toit d’une des maisons entourant la Place des Fêtes. Dans son habit traditionnel, ce qui restait sa meilleure couverture… Avec la sombre cagoule fidèle à tout ce qu’elle inspirait. Il était déjà venu quelques fois mais jamais sous le soleil noir. Il s’approcha du bord et s’y assit de façon décontractée, un regard attentif porté sur le dôme de ténèbres.
    Posée sur le rebord, un peu plus loin se tenait une petite araignée particulièrement horrible. Petit corps et grandes pattes et qui étrangement regardait le même dôme. Xaldin tourna un regard sévère vers elle et sans pitié, fit sortir de son index un mince trait noir et blanc se mouvant comme un fil barbelé pour enfin perforer l’abdomen de la bête.

    « Je déteste ces bêtes… »

    S’il envisageait la possibilité d’aider le gamin. Ne pas s’y méprendre. Cela n’avait rien à voir avec ce qu’il avait fait plus tôt… Peut-être qu’il s’en servirait par mensonge plus tard mais il ne se mettrait jamais en danger pour les vertus d’un autre.
    Le dôme devait être très intéressant pour quelqu’un de curieux qui n’a pas encore vu un tel phénomène. Mais pour Xaldin, si ça n’était pas un ennui, ça s’en rapprochait furieusement. Il connaissait trop le domaine des ténèbres pour en réciter les formes et leur façon d’être encore plus dégoûtantes.

    A l’intérieur, donc… Le gamin… 1m30 sur un tabouret, les bras levés. Contre une membre importante de la Coalition Noire. Importante car elle parlait de son groupe comme d’un objet lui appartenant. C’était capricieux tout comme le reste de ses paroles. Mais le lancier s’y était vite habitué. Elle ne l’intéresserait pas longtemps.

    Donc non. Ce n’était certainement pas pour elle qu’il venait. Et la combattre… Il préférait éviter tout comme il évitait tout combat en fait. Il avait bien changé mais à raison. Ou au moins il s’en persuadait. Et ça lui ferait quand même grincer les dents de devoir combattre aux côtés d’un membre d’un groupe du « bien ».

    Et c’était là tout l’intérêt… Ce groupe du bien. Tout allait commencer par découvrir d’où ce gamin venait… La plus belle des options serait du Consulat.

    Par bonheur, les ténèbres ne l’empêchaient pas d’écouter les voix de l’intérieur… Les voix mais aussi les sons qui pouvaient être assez alarmant, surtout pour Xaldin qui comptait sur la survie du garçon.

    « TU T'ES PRIS POUR QUI ?! ME FRAPPER AU VISAGE ? TU VAS VOIR SALETÉ ! »



    « Il n’y a plus qu’à espérer qu’il fasse le mort pour la calmer… »

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Sonique
Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 21
Date d'inscription : 25/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)
Mer 16 Mar 2011 - 16:41
Ce n'était pas vraiment dans les habitudes de Jann de s'attaquer à une fille, mais quand il le faut. Les clones de Jann étaient décidés à attaquer ce membre de la Coalition juste après l'assaut de l'étoile sonique, sauf que quelque chose venait d'apparaître, une créature d'assez grande taille pouvant faire flipper n'importe qui, de n'importe quel groupe, de n'importe quelle race, quoi que j’exagère un peu. Hecatonchire, c'était le nom de la créature ayant plusieurs bras, ça va pas être facile de se protéger face à mille coups. Pendant que l'Hecatonchire envoya sa rafale de coup, Jann usa de sa vitesse, qui est quand même surhumaine pour un adolescent, pour esquiver l'assaut, sauf que courir avec une telle rapidité offre souvent un manque de souffle et une difficulté de récupération.

« TU T'ES PRIS POUR QUI ?! ME FRAPPER AU VISAGE ? TU VAS VOIR SALETÉ ! »

«Et dire que je commençais à avoir des remords de t'avoir frappé ton visage, qui n'est pas très beau d'ailleurs, mais bon un peu de fond de teint et ça devrait partir, ou alors si tu te laissais mourir ça pourrait t'empêcher de revoir cette face monstrueuse que tu as (Rire)»

L'Hecatonchire n'en avait pas fini avec Jann, il continua ses attaques. Bien qu'étant rapide, Jann se prit quand même quelque coup, sur les milles lancés, il a du en prendre deux ou trois, au moment ou il a commencé à s'en prendre un, il sauta en arrière pour éviter de se reprendre des coups. L'attaque toucha le corps du Lieutenant au niveau de l'abdomen, un endroit qui vous donne une grande douleur si vous n'avez pas travaillé vos abdominaux, je vais pas vous mentir en disant que Jann a un corps musclé et que les coups envoyés n’eurent aucun effet, l'adolescent eut très mal. Se tenant son ventre, l'adolescent contre-attaqua avec un geyser d'eau. Geyser aquatique !

Oui, ça toucha l'Hecatonchir, après ça les mains de Jann commencèrent à s’instillait, et un bruit électrique commençait se faisait entendre. Jugement Divin !, oui, Jann n'est pas très fort pour les noms de technique, mais il trouve ça plus cool que de crier Foudre +. Ses mains envoyèrent de l’électricité qui frappa le plafond du dôme, histoire de vérifié si il était destructible et la réponse est non, la foudre retomba sur l'Hecatonchir après avoir dit bonjour au dôme ténébreux qui entour les combattants. Ce nuage de fumée empêchait d'y voir clair au Lieutenant, il ne savait pas si l'Hecatonchir était encore debout, donc simple précaution ne pas baisser sa garde. Jann tendit ses bras devant lui, les mains grandes ouvertes et cria, Invocation... Cancer !. Un Crabe fit son apparition, s'amusant avec ses pinces en attendant les ordres de son maître...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Ven 18 Mar 2011 - 21:29
    « Un crabe ? »

    Le nuage de fumerolle qui entourait le dieux aux mille bras se dissipait peu à peu. Dévoilant Hécatonchire affaiblit, certes, mais pas encore vaincu ! S'en était ridicule de penser qu'un crabe pourrait vaincre l'invocation quasi-divine d'Ariez... Ridicule, tout simplement ridicule. Le fait est que ce crustacé, la princesse ne l'a pas, chose suffisante pour l'agacer. Mais le pire... C'était que ce gamin recouvert d'un arc-en-ciel invoque. Il n'était pas digne d'invoquer ne serait-ce qu'un crabe... De toute façon, peut importe ce qu'il ferait, après ce qu'il a fait et dit, plus jamais il ne s'attirera les grâces d'Ariez.
    Et plus jamais il n'apaisera les foudre de la jeune femme ! On l'appelle la princesse envieuse, mais elle autant sujet à la colère qu'à la convoitise, surtout lorsque l'on s'en prends à son orgueil ! Mais feignante qu'elle est, ce sont ses monstres qui se chargeront de régler votre compte. Une fois ceci fait, elle cèdera à l'envie de danser sur votre cadavre... Je crois qu'on peut le dire...

    Pauvre Jann...


    « Le feu s'éteint, il finit toujours par s'éteindre. La terre ne bouge pas... Mais rien n'arrête le vent. Rien ne peut espérer stopper l'eau... Léviathan ! »

    Le dôme ténébreux disparut. La princesse souriait, car le lumineux devait s'imaginer pouvoir fuir... Or la disparition de cette cage annonçait la fin. Et oui, la petitesse du dôme empêchais Ariez d'invoquer des créatures au pouvoir trop dévastateur, car les retombées de l'attaque la toucherait forcement. Et puis, certaines créatures sont trop imposantes pour être confiné dans un dôme. Ce que la princesse souhaitait ? Déverser toute sa fureur. Montrer à la Cité du Crépuscule qu'il faut rester sage, ou sinon elle viendra vous dévorer. Ainsi elle invoquât Léviathan, le ciel se couvrait de nuages noirs et le tonnerre grondait au loin. Le serpent des mers apparut, flottant entre les immeubles à quelques mètres au-dessus du sol. Cinq mètres, six, pas plus... Ne restait maintenant plus qu'à faire apparaitre un autre dôme, plus grands...
    Mais ca ne se passa pas comme prévu. Il se trouve qu'elle avait certes trop forcé, sous le coup de la colère, elle en avait oublier ses limites... En temps normal elle se serait juste retrouvé épuisée et faible, sans pour autant être à sec. Mais les séquelles de son combat face à Jecht persistait. Ses jambes ne purent retenir plus longtemps le poids de son corps...

    A genou, encore consciente, ses limites était là. Maudit soit ce plouc barbu à grosse épée. L'invocatrice fut saisi par plusieurs bras, Hécatonchire. Il se mit à la porter et bientôt, plusieurs dizaines de membres recouvraient la belle, ne laissant que sa tête à l'aire libre. De un pour qu'elle respire convenablement, de deux pour qu'elle puisse voir le massacre. De ses autres bras la créature escalada un immeuble pour se trouver sur le toits.
    Une vue imprenable, et sure, car la suite des événements sera... cataclysmique. Les premières loges. La princesse n'était concentré que sur une et une seule chose, le garçon et la roi des océans. Hécatonchire protégeait la princesse grandement affaiblit. S'en était fini des invocations, mais réussirait-il seulement à vaincre Léviathan ? Puis Hécaontchire ? Haha ! Jamais, crabe ou pas...

    L'énorme serpent des mers flottait à plusieurs mètres du sol, entre le sommet des toits et le sol où se trouvait l'ennemi. Dans un rugissement il déchaina les vents sur ses deux adversaires, accompagner d'un sort d'eau extrêmement puissant... Une énorme vague qui allait s'abattre sur les ennemis de la princesse, cette dernière restant bien au chaud dans les bras d'Hécatonchire. Quand au vent, il était déchainé...


    « Je me demande s'il va survivre... Sans doute, qui sait... En tout cas il finira dans un sale état... Bien fait pour lui, personne ne se moque impunément d'Ariez ! Humpf ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Sonique
Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 21
Date d'inscription : 25/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)
Ven 18 Mar 2011 - 22:58
Jann avait les mains dans les poches, il pensait surement qu'il avait une chance de battre cette fille de la Coalition, il recevrait surement une promotion si il y arrive. Cancer était toujours là, prêt à attaquer, Jann pointa du doigt la jeune fille, ce geste était synonyme de l'ordre d'attaquer, le Cancer ne se fit pas désirer, sauf que le fait que la fumé s'était dissipée pour laisser place à un Hécatonchire pas encore vaincu, Jann stoppa l'assaut du crabe, une nouvelle stratégie s'impose. L'étoile sonique réfléchi, il se dit que même après avoir bombardé cette créature de sort il était toujours vivant, il allait devoir se surpasser si il veut arriver à le mettre à terre et le vaincre une bonne fois pour toute, Cancer se tenait toujours devant Jann, un peu de la manière d'un garde du corps.

C'est alors qu'après avoir dit je ne sais quoi, des nuages noirs surement remplis de ténèbres arrivèrent pour rendre le ciel encore plus triste et effrayant qu'il ne l'était, et pour ensuite faire disparaître le dôme, une chance ? Oui, mais Jann laissa tomber, dans sa tête cette fille n'a plus beaucoup d'énergie autant la vaincre, donc gâcher une occasion pareille et c'est la meilleurs façon de se faire tirer les oreilles par Mukuro ou Yen Sid, ils vont surement gueuler sur Jann en lui demandant pourquoi il n'avait pas achevé cette invocatrice. Bref, un dôme réapparut, cette fois il était plus grand, surement assez grand pour laisser de la place au serpent de mer géant venant d'apparaître et qui a pour nom Leviathan, surement une puissante invocation. Pendant que Jann songea à la stratégie qu'il allait utiliser pour combattre cette chose, la créature au mille bras emmena la fille sur un immeuble couvrant son corps de toutes les mains qu'il dispose pour ne laisser sortir que la tête.

Jann se mordait les lèvres, il n'avait aucune idée de la manière de combattre ce monstre, et par dessus tout est-ce qu'il en avait la capacité ? Leviathan lui n'avait pas besoin de stratégie pour vaincre Jann, tellement qu'un énorme Tsunami apparut tombant sur le Lieutenant ainsi que son Crabe, qui sera inutilisable pendant un long moment, le temps de récupération d'une invocation est assez grande, enfin je crois, du fait qu'ils ne meurent pas mais ressente quand même la douleur. C'est après avoir combattu l'idée en tête qu'il avait une chance, que Jann se trouva au sol inconscient presque mort, écrasé par une vague gigantesque et pratiquement noyé...


HRP : Belle fin pour un grand combattant Smile : HRP
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Sam 19 Mar 2011 - 23:56
    «Et dire que je commençais à avoir des remords de t'avoir frappé ton visage, qui n'est pas très beau d'ailleurs, mais bon un peu de fond de teint et ça devrait partir, ou alors si tu te laissais mourir ça pourrait t'empêcher de revoir cette face monstrueuse que tu as (Rire)»

    Un petit sourire vint percer le visage sévère du simili qui regardait toujours ce dôme, comme s’il ne voulait pas rater le moment où ce dernier s’ouvrirait miraculeusement. Comme s’il pouvait voir à travers.
    De la provocation… C’était basique et il était très clair que ça venait de la bouche d’un enfant. Xaldin y avait eu souvent recours dans ses combats. Mais c’était bref et jamais quand il sentait le vent tourner. Dans ce cas-ci, cela devait être plus amusant qu’humiliant, même pour cette fille.
    Mais de ce qu’il avait vu, elle ne lui avait pas semblé laide… Juste d’un autre style que celui qu’avait aimé Dilan.

    Quelques petites minutes passèrent durant laquelle le simili maintenait un regard dans les ténèbres de cette énorme sphère. Quand soudain, tel un rideau, le dôme s’en alla… Et le lancier put les revoir tout les deux… Sauf qu’ils étaient accompagnés. Le garçon avait derrière lui comme un protecteur un énorme cancer. Tandis que la jeune femme était accompagnée… D’un titan, en fait. D’un monstre issu d’une vieille mythologie. Et il suffisait de poser un œil sur les dizaines de rangées de bras du monstre pour comprendre que ce cancer ne devait être pour lui qu’un fruit de mer…

    Mais tout cela ne suffisait aucunement à effrayer ou même à impressionner Xaldin… Ni même le nez dégoulinant de sang du gamin, ni la mâchoire blessée de la fille… Rien de toutes ces blessures de gosse ne le convainquait… A ses yeux, il s’agissait d’une dispute d’enfants. Une broutille qui ne serait résolue que par une bonne raclée.

    A présent, il pouvait donc intervenir à tout moment. Et il l’aurait fait s’il n’avait pas eu la présence d’esprit de se demander pourquoi elle avait donc fait disparaître son dôme. Et c’est le temps qui lui donna l’indice. Ce dernier s’assombrissait de nuages noirs et furieux. Et c’était un brusque grondement du tonnerre qui assourdissait la cité de toute sa colère.


    « Bon sang… »

    Un dragon fit son entrée. Il n’était pas spécialement énorme. Il ne devait pas être plus grand ou imposant que son propre dragon… Mais tout ce qu’il inspirait ressortait très clairement de cet immense serpent. Le Leviathan. Et il fut impressionné comme il ne l’eut plus été depuis quelques semaines. Tant qu’il ne parvenait pas à détacher ses yeux du monstre. Il se leva, instinctivement et chercha l’invocatrice des yeux. Elle s’était réfugiée dans les bras de son monstre qui lui-même s’était replié jusqu’aux toits comme l’était Xaldin. Comme elle se trouvait à ce moment, une simple idée vint à Xaldin… Il lui suffirait peut-être de l’approcher par derrière, il ne serait pas vu… D’un coup de lance, s’il la perforait en même temps que son monstre, son objectif serait parfaitement rempli.

    Malheureusement, ce dernier était bien plus proche du dragon et surtout du sol… Les vents commencèrent ainsi à se déchaîner, provoqués par ce monstre divin. Le Simili dut reculer face à cette puissance mais du vent, il n’avait quasiment rien à craindre.
    Un rugissement produit alors une attaque magique monstrueuse, une énorme vague dont le Leviathan était la source et qui s’abattait sur la Place des Fêtes et sur les maisons trop proches et trop basses. C’était le cas pour celle où se perchait Xaldin. Il leva sa main en direction de la vague qui allait s’abattre sur lui...

    Dans son état… Il n’était plus question de dégâts… S’il subissait la vague, il ne survivrait probablement pas. Pour sauter par-dessus, c’était déjà trop tard et sa magie du vent n’était pas assez puissante pour contrer cela.
    Mais instinctivement, c’est cette dernière action qu’il osa accomplir et il se mit à charger ses paumes de toute son énergie magique. Quand soudain l’évidence lui sauta aux yeux. Il n’avait pas besoin de vent, alors qu’il était déjà pris dans ces bourrasques.

    Et avec tout ce vent qui l’assaillait et le faisait reculer, il le condensa en une sphère autour de lui, comme un bouclier, un rempart invincible face aux violences des eaux.

    La vague passa vite, ce bouclier se brisa aussitôt qu’elle fut finie… Et déjà Xaldin était à bout de souffle. Il n’avait plus le dixième de son endurance de jadis. Mais Leviathan était parti et lui était indemne.

    Le garçon était allongé au sol couvert d’un manteau d’eau. Aussi inerte qu’un mort… En fait, il l’était sans aucun doute. Ce n’était qu’un gamin.
    Néanmoins, la dirigeante de la Coalition Noire descendait, encore dans les bras de son monstre, et s’approchait lentement du garçon. Si elle, qui était l’auteur de ce sort, pensait qu’il pouvait peut-être être en vie… Xaldin ne raterait pas une occasion pareille. Il fit un bond, un seul… Ce dernier l’amena sur le sol de la place des fêtes, s’éclaboussant et ressentant les fines gouttes heurter son visage et son manteau.
    Il était déjà devant le corps du garçon mais avant de s’en occuper, il se tourna vers la dame. On voyait plus le monstre qu’elle mais elle était bel et bien là.


    « Ne t’approche pas de ce garçon. Il a eu son compte. »

    Combattre… Certainement pas. Ca n’était pas dans son intérêt de frôler une nouvelle fois la mort. Tout risque était mauvais à prendre à présent. Ce qu’il allait donc faire, c’était son plus vieil art… La manipulation.
    Il leva son unique main vers sa cagoule et l’abaissa sur ses épaules, dévoilant à la jeune femme son visage dur. Si elle l’avait connu, avant son accident, elle aurait remarqué qu’il n’avait plus la même allure. Autrefois, la puissance et la résistance se lisaient sur ses traits. A présent, c’était la fatigué marquée par des cernes. Un teint plus pâle. Des yeux presque injectés de sang.


    « Xaldin… Membre de l’Organisation XIII. Et… J’ai été très impressionné par l'étendue de tes pouvoirs. »

    C’était un risque… Lui savait ce qui unissait l’Organisation à la Coalition. Il était donc probable qu’elle sache qu’il n’était plus dans le groupe.
    Quoi qu’il en soit, il devait vraiment se dépêcher…
    Sans ignorer la jeune femme, il s’abaissa vers le garçon et se servant de ses dents, il enleva son gant de sa main. Il posa ensuite trois doigts dans un creux de la gorge du garçon, sentant un poul faible mais existant. Mais comme c’était à prévoir, il ne respirait plus.

    Avec une seule main, impossible de dégager l’eau de ses poumons par les moyens conventionnels. Il allait donc user d’une technique trop expérimentale et bien plus douloureuse. Il ouvrit la bouche du garçon, mit sa tête sur le côté et posa sa main sur son torse, fermant les yeux… Et par une sorte de manipulation de l’air, à travers la peau du garçon, il fit croître la présence d’air dans les voies respiratoires du gamin, repoussant ainsi l’eau, de plus en plus vers sa trachée…
    Et maintenant le sort, il se contenta d’achever son sauvetage en frappant violemment d’un coup de poing son thorax.
    Et s’il avait probablement endommagé le corps du gamin ainsi que joliment abîmé ses voies respiratoires, il cracha une grande quantité d’eau, instinctivement sans pour autant se réveiller. Pour enfin respirer à nouveau.

    Le simili ferma les yeux, soulagé de voir son moyen de survie survivre… Et il se leva, essayant de remettre comme il le pouvait son gant sur sa main. Cela devait être un spectacle bien pitoyable aux yeux de cette princesse mais pour ne pas qu’elle se focalise sur ça, il se mit à lui parler de manière on ne peut plus sérieuse.


    « Avec ton autorisation, je vais prendre le gamin avec moi. L’Organisation a des desseins pour lui. Je te le demande au nom de notre Alliance. Et tu verras que ce qu’on en fera te sera aussi bénéfique qu’à nous. Nous avons les mêmes ennemis. »

    C'était peut-être malheureux à dire mais si elle comprenait qu'il n'était qu'un traître... Ou bien si elle ne voulait pas lui laisser le gamin. Il profiterait de sa faiblesse pour l'abattre...

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Sam 26 Mar 2011 - 15:28
    « Avec ton autorisation, je vais prendre le gamin avec moi. L’Organisation a des desseins pour lui. Je te le demande au nom de notre Alliance. Et tu verras que ce qu’on en fera te sera aussi bénéfique qu’à nous. Nous avons les mêmes ennemis. »

    ...

    « Hahahahahahaha ! Hihi... Mouhahahahahaha ! »

    Malgré son état, Ariez ne pouvait s'empêcher de rire au éclat face a un spectacle aussi ridicule et pitoyable qu'offrait Xaldin. S'en était ridicule ! La puissante organisation XIII qui fait trembler le monde à chacune de ses apparitions ! Le groupe en lui même est peut-être puissant, mais lorsqu'il s'agit de ses membres... Nan mais sérieusement, vous y croyez-vous ?! Un manchot ! Un manchot qui n'arrive même pas à remettre son gants correctement ! Ha ! Qu'est-ce qu'il avait l'air naze quand même ! Et quand à la séance de réanimation, elle n'était pas ridicule en soit mais inspirait à la princesse une idée aussi ridicule que drôle.

    « Et alors ? Tu ne lui faits pas de bouche à bouche ? »

    Dit-elle, rigolant de plus belle ! Si puissant et si ridicule ! On aurait dit un vieux baroudeur épuisé par les champs de bataille. Un guerrier qui a fait son temps mais qui s'accroche encore à l'espoir de retourner au combat. Fatigué... Pourtant il était imposant, avec une carrure d'homme, de guerrier. Un visage dur et usé, pas forcément entretenu avec grand soin. Étrangement, elle ne pouvait s'empêcher de le comparer à Jecht. Certes, ce dernier dégageait plus d'assurance et semblait plus en forme que le type au DreadLocks mais... C'est difficile à expliquer, mais quelque chose les rapprochait. Serait-ce ce petit côté guerrier qui les rendaient si semblables ? Qui sait. Après un long rire qui du au moins durer une bonne trentaine de seconde, voir une minute, elle repris enfin son sérieux... La Coalition est groupe qui, fatalement, ce fait beaucoup d'ennemi. Même les mercenaires, groupe pourtant neutre, pourrait bien finir par devenir de nouveaux ennemis. L'Organisation XIII est le seul allié qui reste... Mais, est-ce un bon allié ? Car après tout, s'il y a bien un truc banal chez eux c'est le complot ! Et oui, dans ce groupe il y a un complot toute les semaines. Les boss, dirigeant et toute la hiérarchie change régulièrement chez eux... Un allié pas très fiable, puisque le nouveau boss peut changer du tout au tout les optiques du groupe et donc remettre en question l'alliance. Mais on ne peut nier leur soutien efficace... Pouvait-elle leur laisser Jann ? Surtout que s'ils ont des dessins pour lui, ce dernier doit avoir une certaine valeur ! Et puis Hazama... Ce dernier ne donne plus de nouvelle, le lumineux couleur arc-en-ciel pourrait servir de monnaie d'échange... C'est dur d'être boss !

    « Mais dis moi... Quels sont les fameux desseins que vous avez pour lui ? Puisque bon, ce que ca vous apporteras ne m'intéresse pas vraiment, je veux savoir ce que ca m'apporteras à moi... Concrètement. »

    Elle fronça les sourcils. Pour parler sur un ton plus grave et plus rancunier... De la rancune, c'était véritablement cela.

    « Et je te préviens que j'ai intérêt à y trouver mon compte ! Bah oui, tu veux quand même pas je te laisse contre quelque chose de misérable ? Et puis franchement, vous manquez pas de cran... Vous ne donniez plus signe de puis déjà longtemps ! Et puis d'abords, on est au courant de rien, c'est à peine si on c'est que vous êtes en vie... Vous auriez pu donnez des nouvelles quand même ! On en était rendu à se demander si notre alliance tenait encore ! Et puis le jeune gringalet que tu vois là est venu sur mon monde pour chercher à m'évincer ! J'espère que tu te rends compte que je peux pas le laisser s'en sortir comme ça ! On ne se moque pas impunément de la princesse Ariez ! Allez le pingouin des îles, dis moi ce que ca va m'apporter. »

    C'est que quand elle s'y met, la princesse peut avoir un débit de paroles assez impressionnant ! Si bien que son souffle s'en faisait un peu plus court et qu'elle se blottit dans les innombrables bras de son monstre. Son visage à l'air libre, plein de suffisance face à ce pitoyable guerrier uni-bras. Et elle ne pouvait s'empêcher de se demander...

    « Ton bras, comment l'a-tu perdu ? »

    La princesse s'imaginât les raisons les plus stupides et les plus ridicules à la perte de son bras, pour bien aller avec son incapacité à enfiler un simple gant...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Mer 30 Mar 2011 - 19:21
    Ses yeux étaient larmoyants et rivés sur la main droite de Xaldin. Lui essayait de remettre son gant avec les moyens du bord. Elle… Elle s’en moquait ouvertement, éclatant d’un rire aigu et perçant. Le simili ne lui prêta qu’une maigre attention, se fichant bien de ses rires. Il avait enfin réussi à mettre ses doigts dans son gant et approchant sa main de son visage, il mordit l’ouverture du gant pour descendre cette dernière… Il le fit assez bien pour avoir un poing entier dans ce foutu gant et il n’eut qu’à ouvrir délicatement son poing et enfoncer ses doigts dans chacune des embouchures.

    Une personne censée mais surtout compatissante lui soufflerait à l’oreille que tout cela était ridicule, qu’à exhiber son handicape de cette façon, il ne cumulerait que les moqueries. Pourquoi ne pas remettre le gant plus tard ?
    Et bien parce que Xaldin, contre vents et marées, restait toujours égal à lui-même. Un bon soldat se fiche de devoir se ridiculiser pour mener à bien une mission. Aussi insignifiante soit cette mission. S’il se demandait à son état s’il ne ferait pas mieux d’éviter ce genre de bêtises. Alors ce n’était plus la peine de combattre. Dans la guerre, pas de manières.


    « Et alors ? Tu ne lui fais pas de bouche à bouche ? »

    Et c’était en cet instant que le rôle était le plus difficile à tenir. En tant que supposé allié de la Coalition Noire, il ne devait pas en offenser le chef. C’était une affaire de diplomatie… Et la diplomatie, ça le connaissait. La politesse et du respect étaient de rigueur.

    « Pour faire un bouche-à-bouche efficace, il aurait fallu que je puisse pincer son nez d’une main et maintenir sa mâchoire à la verticale et ouverte de l’autre… Donc non, je ne pouvais pas lui en faire un de manière un tant soi peu correcte. »

    Elle devait se ficher pas mal de la réponse puisqu’elle continuait ses rires. Lui se contentait de soutenir le silence tout en l’observant… Il n’était pas assez subtil pour s’étonner de la manière dont elle levait le regard quand elle riait. Lui observait simplement son allure. S’il y avait vraiment quelque chose de respectable en elle, hormis le monstre marin qu’elle avait invoqué plus tôt, c’était sans conteste son jeune âge…

    Des hommes ou des femmes capables de soulever la terre, assez puissants pour secouer le monde en libérant leur énergie… Il avait déjà vu tout cela. Mais celle-ci aurait probablement pu le battre si elle n’avait pas combattu à corps perdu juste avant. Et pourtant, elle était sous une petite vingtaine d’années. Elle avait donc un potentiel magique très important… Cela n’était plus si étonnant qu’elle soit au sommet de la Coalition Noire, au même titre que l’eurent été Le Modéré Noir et Xehanort qui avaient au moins quelques dizaines d’années de plus qu’elle.
    Son rire finit par se calmer… Et reprenant son sérieux, elle posa la question inévitable. Que ferait l’Organisation de ce gamin, et en quoi est-ce que ça aiderait la Coalition ? Il lui fallait donc une réponse puisqu’il n’y avait réfléchi que très sommairement. Par chance, la princesse se mit à parler d’avantage, approfondissant son sentiment vis-à-vis de toute cette histoire, laissant ainsi le temps au simili de remplir les trous de son histoire.


    « Et je te préviens que j'ai intérêt à y trouver mon compte ! Bah oui, tu veux quand même pas je te le laisse contre quelque chose de misérable ? Et puis franchement, vous manquez pas de cran... Vous ne donniez plus signe de puis déjà longtemps ! Et puis d'abords, on est au courant de rien, c'est à peine si on c'est que vous êtes en vie... Vous auriez pu donnez des nouvelles quand même ! On en était rendu à se demander si notre alliance tenait encore ! Et puis le jeune gringalet que tu vois là est venu sur mon monde pour chercher à m'évincer ! J'espère que tu te rends compte que je peux pas le laisser s'en sortir comme ça ! On ne se moque pas impunément de la princesse Ariez ! Allez le pingouin des îles, dis moi ce que ca va m'apporter. »

    Toutes ces choses faisaient partie désormais de son passé. Il n’était donc plus question de défendre avec acharnement tout ce en quoi il avait cru. Il durcit tout de même son regard, pour ne pas laisser un doute gémir dans l’esprit de cette invocatrice.

    « Nous avons eu quelques problèmes… Pour ton bien, tu devrais en prendre compte… Notre maître de la keyblade du nom de Roxas nous a très récemment trahi. Larxene qui était pourtant la meilleure alliée de Marluxia, erre à présent on ne sait où… Et Axel a disparu. »

    Larxene et Roxas… Deux personnes qu’il espérait voir mourir. Les similis à abattre en fait. Et même si Marluxia passait bien avant eux, dans la liste des indésirables, ce serait par eux qu’il commencerait s’il pouvait abattre tous ses ennemis. Et pourtant, il n’avait rien contre Roxas. Il avait une certaine estime pour ce garçon même s’il ne le montrait pas du tout. Mais il était trop influençable pour porter une keyblade. Et si un homme tel que Marluxia tirait ses ficelles, ce dernier serait beaucoup trop dangereux.

    Sans avoir expliqué pour quoi il avait besoin de ce garçon, la fille lui posa une question qu’il n’avait absolument pas prédite.


    « Ton bras, comment l'a-tu perdu ? »

    « … Un accident, d’une certaine façon. Un étranger avait les connaissances nécessaires pour créer des répliques exactes de quelques membres de l’Organisation. Dont Axel et Marluxia, notre chef. J’ai du me charger de ce dernier et pour atteindre la victoire, j’ai du lui abandonner mon bras… Et aussitôt qu’il fut détaché de mon corps, il a disparu. Depuis, je n’ai plus la puissance nécessaire pour m’occuper d’autres choses que des missions diplomatiques. »

    En guerrier, Xaldin garda le même ton sur le visage. C’était la seule chose dite qui avait un fond de vérité. Et au même instant, une idée germa dans son esprit.

    « Et c’est de cette technologie qu’est basée notre plan. Tu dois savoir que le plus grand danger de la lumière, c’est la Pierre Angulaire de lumière. Pour nous, ce n’est pas un problème. Mais pour nos sans-cœurs qui seraient une aide non négligeable si une bataille devait arriver, ce n’est pas possible… Ceux d’entre eux qui réussissent à ne pas succomber à la décharge de lumière sont terriblement affaiblis. »

    Cela n’était pas trop mauvais, comme mensonge… Et la Coalition y trouverait tout son compte.

    « Nous avons besoin d’un homme assez faible pour ne pas résister aux ténèbres mais suffisamment puissant pour soutenir la puissance de la lumière. Ce garçon serait donc parfait. »

    Il fit une pause, tournant son regard vers le garçon, toujours inerte.

    « Figure-toi que j’ai connu le Modéré Noir de son vivant, avant même qu’il n’entre dans la Coalition Noire. A l’époque, je dirigeais l’Organisation et il était un allié fidèle et puissant. Et déjà les ténèbres étaient présentes en lui plus que chez n’importe qui. A partir de simples souvenirs et de ces nouvelles techniques, l’Organisation va pouvoir transformer ce gamin en un Modéré Noir d’il y a trois ans. Un Modéré Noir influençable et soumis. Un Modéré Noir dont les ténèbres seront si importants qu’ils pourront neutraliser la Pierre Angulaire de la lumière. Et là où ça devient intéressant pour vous, c’est que ce nouveau Modéré mourra en même temps qu’il détruira la pierre. Et que le château sera accessible pour vos sans-cœurs. »




_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Dim 17 Avr 2011 - 1:25
    « … Un accident, d’une certaine façon. Un étranger avait les connaissances nécessaires pour créer des répliques exactes de quelques membres de l’Organisation. Dont Axel et Marluxia, notre chef. J’ai du me charger de ce dernier et pour atteindre la victoire, j’ai du lui abandonner mon bras… Et aussitôt qu’il fut détaché de mon corps, il a disparu. Depuis, je n’ai plus la puissance nécessaire pour m’occuper d’autres choses que des missions diplomatiques. »

    Ça ne la fit même pas rire voyez-vous. Elle aurait put se moquer de ce guerrier viril et tout en muscle qui se fait battre par un efféminé armé d'une faux alors que lui-même manie six lances... Mais non, elle regarda juste Xaldin avec mépris et suffisance. Il ne valait plus grand-chose avec un bras en moins, relégué au rang de simple messager. C'était plus qu'un guerrier à la retraite ! Le genre de type finit qui s'accroche encore à l'espoir de rebondir, Pathétique.

    « Tu parles d'un guerrier... Elle vaut rien la lance tourbillonnante... et en plus elle tourbillonne plus. »

    Elle disait ca pour elle, regardant autre part. Sans vraiment faire attention à ce qu'il dirat.

    « Et c’est de cette technologie qu’est basée notre plan. Tu dois savoir que le plus grand danger de la lumière, c’est la Pierre Angulaire de lumière. Pour nous, ce n’est pas un problème. Mais pour nos sans-cœurs qui seraient une aide non négligeable si une bataille devait arriver, ce n’est pas possible… Ceux d’entre eux qui réussissent à ne pas succomber à la décharge de lumière sont terriblement affaiblis. »

    Il marquait un point, mais ca ne suffisait pas à intéresser la princesse qui savait ça depuis longtemps déjà ! Et puis franchement, qui ne savait pas ça ? Mais une de ses royales oreilles était à demi-attentive. Il ne pouvait en rester là, il avait surement une solution qui impliquerait ce gosse ! Peut-être se servir de lui pour détruire la pierre. Enfin, ca paraissait si irréalisable.

    « Nous avons besoin d’un homme assez faible pour ne pas résister aux ténèbres mais suffisamment puissant pour soutenir la puissance de la lumière. Ce garçon serait donc parfait. »

    « Oh ? »

    « Figure-toi que j’ai connu le Modéré Noir de son vivant, avant même qu’il n’entre dans la Coalition Noire. A l’époque, je dirigeais l’Organisation et il était un allié fidèle et puissant. Et déjà les ténèbres étaient présentes en lui plus que chez n’importe qui. A partir de simples souvenirs et de ces nouvelles techniques, l’Organisation va pouvoir transformer ce gamin en un Modéré Noir d’il y a trois ans. Un Modéré Noir influençable et soumis. Un Modéré Noir dont les ténèbres seront si importants qu’ils pourront neutraliser la Pierre Angulaire de la lumière. Et là où ça devient intéressant pour vous, c’est que ce nouveau Modéré mourra en même temps qu’il détruira la pierre. Et que le château sera accessible pour vos sans-cœurs. »

    « … »

    ...

    « Dégages. »

    Cette idée ne plaisait pas à Ariez. Tout simplement. Sa plus grande peur à l'heure actuelle, c'est que l'ombre Éternelle qu'est le Modéré noir revienne d'entre les morts pour venir se venger de la princesse qui l'a tuer. Alors en créer un nouveau ?! Certainement pas ! Le pouvoir appelle l'envie d'encore plus de pouvoir ! Plus on est puissant, plus on de l'ambition, c'est bien connu. Et même... Le fait que ce nouveau Modéré Noir soit détruit en même temps que la pierre angulaire... M'ouais ! Franchement, on est sur de rien ! Il suffirait qu'il soit trop puissant pour devenir dangereux ! Influençable et soumis... XIII a la mauvaise réputation d'être trahit et retourner comme une crêpe par un complot toutes les semaines. Alors entendre dire influençable et soumis dans leurs bouches, c'est comme entendre dire qu'une citrouille est bleu dans la bouche d'un aveugle !
    Mais tout de même, l'idée était alléchante. Et c'est seulement quelques instants après avoir dit à l'organisé de dégagés sur un ton froid et cassant qu'elle se rendit compte que là, la princesse tenait une occasion en or. Une occasion qui restait malgré risqué ! Lancerait-elle la pièce ? Au risque de perdre tous ce qu'elle a ? L'envie était joueuse, mais l'enjeu était beaucoup plus important qu'à l'habitude.

    Et puis, il fallait qu'elle patiente, ne serait-ce qu'en attendant la récupération d'Hazama. Et surtout en attendant que Ansem est retrouvé une forme physique. Elle avait aussi un petit quelque chose à récupérer de son coté, une puissante chimère. Le groupe accumulait de la puissance sans cesse, toujours plus puissant. Était-ce une bonne chose de tout risqué maintenant ? Mais peut-être qu'en risquant tout aujourd'hui, la Coalition deviendras surpuissante le lendemain ! Mais... XIII n'a jamais été fiable. Ce sont des similis, sans émotion, sans remords ni attachement ou honneur. Un poignard dans le dos arrive bien vite. Comment Ariez le sait ? Elle ne le sait pas mais reste très méfiante, car ma princesse n'est pas du genre à rater une occasion d'enfoncer un couteau dans le dos de ses alliés. Alors que faire... Au final, si elle a put avec Arachné venir à bout du Modéré Noir une fois... Pourquoi ne le pourrait-elle pas une seconde fois ?


    « Finalement je veux bien te le laisser... Mais j'espère pour XIII qu'elle ne me trahiras pas ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Lun 18 Avr 2011 - 22:04
    Elle ne répondit pas tout de suite, bien au contraire… Elle laissa passer de nombreuses secondes. Le simili ne le montrait pas mais attendre de cette façon ne l’arrangeait pas du tout. Il avait déjà passé quelques jours dans cette cité et avait détruit une bonne quantité de sans-cœurs qui appartenaient sans aucun doute à la Coalition Noire… Plus il restait à découvert, plus les risques qu’une tierce personne le reconnaisse étaient grands. Alors qu’en principe, Ariez devait penser qu’il était dans ce monde depuis quelques minutes à peine…
    Mais Xaldin resta de marbre, se montrant patient vis-à-vis de la Princesse de l’Envie.


    « Dégage. »

    … Dommage.
    Et il ne restait donc plus qu’une solution. Le simili serra son poing et alerta son esprit… Le combat devenait inévitable. S’il essayait de fuir avec le garçon qui gisait encore derrière lui, trempé par la récente attaque… Il devrait d’abord créer un portail des ténèbres, se baisser, prendre le gamin sur son épaule et courir vers le portail, autrement dit… Approximativement treize secondes. Or il avait déjà vu que la Boss de la Coalition Noire possédait le pouvoir du dôme, magie qui lui prendrait à peine quatre secondes à activer et qui empêcherait Xaldin et le gamin de la lumière de s’enfuir…

    C’était cela, un guerrier aguerri et habitué aux situations les plus dramatiques. Imaginer la scène dans sa tête avant de la réaliser concrètement. Enlevez donc un bras à ce genre de guerrier, qu’est-ce que ça changera ? C’était pour cela que la Lance Tourbillonnante n’était pas encore bon à jeter…

    La Princesse semblait alors réfléchir… Dès qu’elle prendrait sa décision finale, il agirait. Cela allait donc se passer très vite, comme à son habitude… Frapper dans la violence et le brutal et avec un peu de chance, la Coalition Noire se retrouverait au bout de sa lance la seconde d’après… A vrai dire, s’il avait vraiment voulu mettre le paquet pour ses ambitions, c’est ce qu’il aurait directement fait depuis le début… Quoi de mieux pour accomplir ses projets que d’avoir un rescapé sauvé héroïquement sous un bras, et la dépouille d’une des plus grandes menaces de l’univers sous l’autre… Enfin, façon de parler.

    Mais en tant que guerrier, se contenter de peu était vitale. Et même dans l’art de la manipulation, il faut y aller doucement et subtilement.
    Et il devait bien avouer que dans son état, il était réticent à l’idée de combattre sans s’y être préparé. Même contre une frêle jeune femme incapable de se tenir sur ses deux jambes.


    « Finalement je veux bien te le laisser... Mais j'espère pour XIII qu'elle ne me trahira pas ! »

    Le visage du simili resta le même, de marbre… Toujours aussi creusé par la fatigue. Il ferma les yeux, assez satisfait de son propre travail et comme pour acquiescer les paroles de cette jeune femme.

    « Tu as ma parole... Je te remercie pour l’Organisation toute entière. »

    Il lui tourna le dos et baissa les yeux sur le corps du garçon. Encore quelques secondes dans ce monde et ce serait fini pour Xaldin, tout d’abord… Mais aussi pour ce pauvre gamin trop faible pour tenir tête aux puissants de cette époque. Il se tourna vers un mur et leva sa main vers ce dernier, faisant apparaître un portail des Ténèbres. Il s’abaissa, mit un genou à terre et enroula son bras autour de la taille du jeune homme, le soulevant sans trop de difficulté et se remettant debout. Il adressa un long regard à Ariez...

    « Si tu sais comment on me surnomme, c’est qu’un jour ou un autre tu as eu les échos de ma force. Bien avant toi, j’ai pris place dans le château de la Bête et j’ai longtemps fait de lui mon pantin... Le Modéré Noir n’échappera pas à mon contrôle et si jamais il y arrivait… Ce n’est pas un bras en moins qui m’empêchera de détruire un vulgaire souvenir. »

    Et il s’engouffra sans plus attendre dans les ténèbres... Il n'avait pas besoin d'entendre une réponse cassante de la part de la princesse de l'envie.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Vengeresse
Masculin
Nombre de messages : 171
Age : 23
Date d'inscription : 01/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
283/650  (283/650)
Mar 19 Avr 2011 - 16:58
    Oya ~

    Bon, je vais faire court. J'ai lu la plupart de ses messages, il y a un moment.

    Ariez, félicitations. J'ai adoré tous tes posts et, je dois dire que je suis très content de ton combat avec Jann. Une phrase m'a profondément charmé. "Tu parles d'un guerrier... Elle vaut rien la lance tourbillonnante... et en plus elle tourbillonne plus."

    Oh ! Qui a dit que la vérité sortait de la bouche des enfants !

    Ensuite, Xaldin. Bon. Tes posts sont d'une indéniable qualité et même si t'es plus vraiment un guerrier (Comme l'a dit Ariez.) niveau diplomatie, t'as assuré.

    Et Jann. Tu as bien progressé depuis tes débuts. Et franchement, tu dois être le seul à oser dire ça à la grande Ariez !

    Donc, Mission Avancée pour Ariez.

    36 Points d'Expériences, 340 Munnies, 3 PS en Symbioses.

    Alors... Pour notre guerrier aux six lances. Exploit Normale.

    26 Points d'Expériences, 250 Munnies et 3 PS en Psychismes.

    Et pour Jann. Difficile.

    37 Points d'Expériences, 380 Munnies, 2 PS en Psychismes, 1 PS en Défense et 1 PS en Force.

    Au final, parce que je ne l'ai pas dis. J'ai pris du plaisir à lire chacun de vos posts.

    Kufufu ~
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous l'océan ♪ Sous l'océaaaaaaaaaaaaaaaaan ♫
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?