Derniers sujets
Ce qu'on fait par AmourAujourd'hui à 13:57DeathKairi, la Clef Musicienne (En construction)Aujourd'hui à 12:30KairiBrunch en bonne sociétéAujourd'hui à 1:04Chen StormstoutCe qu’on ne fait pas, le temps le faitLun 18 Juin 2018 - 16:59DeathRecensement des Avatars (obligatoire)Dim 17 Juin 2018 - 22:44SurkeshNever Never LandDim 17 Juin 2018 - 18:35InvitéTsuki Tricky's ArtDim 17 Juin 2018 - 14:38Pamela IsleyDemande graphique?Dim 17 Juin 2018 - 0:14Daenerys TargaryenLes vertues des cercles vicieux Sam 16 Juin 2018 - 15:57SurkeshContrats - Demande de MissionSam 16 Juin 2018 - 15:45SurkeshFace contre TerreVen 15 Juin 2018 - 15:37LenoreIl y a toujours un cheminMer 13 Juin 2018 - 22:36Fabrizio ValeriField of Heroes Dim 10 Juin 2018 - 15:54InvitéRendez-vous gallantVen 8 Juin 2018 - 14:09LenoreMon cœur pour un ingénieur Ven 8 Juin 2018 - 13:46Lenore
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
43/500  (43/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 25 Fév 2011 - 22:09
    Une explosion retentit, un pilier du jardin royal tomba, se fracassant près d'une dame habillée d'une douce robe aux couleurs de l'amour et de la passion. Un délicieux rose se mariant avec un rouge suave. Ses grandes oreilles d'un noir profond se levèrent brusquement. La petite femme fut rapidement suivi par son amie, une cane à la robe aux tons bleus et délicats. Après s'être levé, la reine cria de sa petite voix :

    ''-Nous sommes attaqués ! Garde !''

    Et comme pour prouver ses dires, une seconde explosion eut lieu. Une des sculptures d'herbes et de plantes en tout genres, tomba sous son propre poids. Une porte blanche se fit rapidement défoncés et une dizaine de gardes en armures firent leur apparition. Et sans qu'ils ne s'en rendes comptes, dans le grand tumulte que les implosions et les appels de la reine avaient provoqué. Dans le bruit de course des gardes qui cherchaient un membre de la dangereuse Coalition. Pensait-il que l'attaque avait commencé ? Ou, pensait-il que la Coalition venait chercher un objet qui lui appartenait ? Peut-importe la réponse, le résultat était en place. En cette sainte coure de la lumière, le chaos et le désordre régnait. Les soldats parcouraient les hautes herbes et les animaux fait de plantes. Sans rien trouver, sans rien remarquer d'inhabituel. S'ils étaient restés près de la grande porte de la lumière, il l'aurait vu. Une petite ombre verte.

    L'ombre s'avança doucement, parcourant les couloirs en direction d'un seul endroit. D'une seule pièce. Il arriva rapidement devant-elle. Ses yeux azurs regardèrent la porte et sans qu'il n'eut besoin de la toucher, elle s'ouvrit, lentement et sans un bruit. L'enfant s'y aventura, ses pieds foulèrent le sol de marbre et un chien au pelage crépusculaire le remarqua. Il remua la queue et fonça vers l'inconnu qui l'avait réveillé. Sans un mot et sans lui accorder la moindre attention, le druide couru vers les livres. Mordred n'avait pas de temps à perdre. Si le chien ramenait quelqu'un par ses aboiements, ce serait problématique. Et malgré-cela. Il restait calme. Son visage était serein. Il n'avait aucune raison de craindre que la lumière ne le... punisse... Qui pourrait croire un enfant coupable de tels actes ? Qui serait assez sans-coeur pour pouvoir interroger un enfant et l'enfermer dans un cachot ? Qui...

    Tout ce qu'il venait de faire pouvoir sembler simple et pourtant ça ne l'était point. Il avait dû attendre pendant la journée entière pour voir un soldat se perdre dans son rayon d'action. Et une fois qu'il le vit, il plongea dans son esprit, il y apprit le plan de la forteresse. Et une fois que cela fut fait, il attendit, encore et toujours, jusqu'à ce que deux dames viennent dans les jardins. Là, il n'avait plus qu'à les effrayer en leur faisant croire à une invasion et Koichi sera content.

    Et pendant ce temps-là, le jeune druide avait trouvé ce qu'il cherchait. Un livre aux bordures dorées. Un ouvrage qui parlait d'artefact divers. Des objets magiques qui pourraient aider le serpent dont il était le représentant. Et c'était pour cela qu'il prenait le risque d'être découvert. Puisqu'il était celui qui avait le moins de chance d'éveiller des soupçons. Une voix sonna à son esprit, en même temps que le chien partait et revenait avec une balle rouge entre les dents, la lâchant devant le mage, avant de la reprendre.

    *-Jeune druide... As-tu le livre ?*

    C'était un long sifflement, une voix qui ne pouvait que faire penser au reptile. Et il était le seul à pouvoir l'entendre. Il était le seul qui pouvait parler à la Lumière. Sa main chercha un pendentif qu'il portait autour du coup, une fois qu'il fut trouvé, il le serra doucement, comme s'il avait peur de le briser.

    *-Oui, Koichi.*

    Aucune chaleur n'éclairait sa pensée, aucune froideur n'obscurcissait ses mots. La balle retomba une nouvelle fois. Un second aboiement raisonna dans la pièce. Le feu de cheminé oscilla, la lumière vacilla entre les tableaux. Et en même temps, la porte s'ouvrit doucement, tirée par des mains invisibles, la balle est soulevée par ces mêmes bras, avant d'être lancée jusqu'à tomber dans un des couloirs obscurs de la citadelle. Le jeune enfant ouvrit ensuite le livre, le tenant entre ses fines mains, regardant si c'était bien celui là. Puis, il le cacha, le dissimula derrière sa cape.

    Et comme il fut arrivé, il repartit. Au fond de son esprit, on pouvait entendre un serpent sifflotait sa joie, ou était-ce sa haine ? Qui sait, l'amour est soeur de la haine. Mordred passa entre les buissons, voyant qu'il avait terminé juste à temps, les soldats commençaient à rentrer, déçus de n'avoir rien trouvé. Là, était la fin. Cette simple petite escapade aura de multiple conséquence. Les membres de ce groupe penseront que c'est un groupe ennemi qui leur a fait cela. Ils n'auront pas tort, le seul soucis avec cette idée. C'était que ce groupe n'était qu'un rêve. Tant que les membres n'étaient pas réunis, il n'existerait pas.
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 28 Fév 2011 - 22:53
    Exploit Accompli.

    Et bien accompli.
    Si on ferme les yeux sur une erreur que j'ai trouvée flagrante.

    Fenêtre de l'âme : Actif. L'utilisateur est désormais capable de lire dans l'esprit des gens possédant moins de psychisme que lui. Psy : 29

    "Et une fois qu'il le vit, il plongea dans son esprit, il y apprit le plan de la forteresse."

    Lire dans les esprits des gens ne veut pas dire que tu peux fouiller leur esprit. Sinon, ça serait beaucoup trop facile et tu serais limite divin.
    Lire dans un esprit, c'est voir l'image que quelqu'un imagine... Entendre les paroles que ce quelqu'un pense.
    Mais c'est de manière instantanée. Ce n'est pas un livre.

    Sinon cela, c'était très bien.
    Normal.

    20 xp, 200 munnies... 2 PS en dextérité, 1 PS en psychisme.

_______________________________
messages
membres