Derniers sujets
Ce qu'on fait par AmourAujourd'hui à 13:57DeathKairi, la Clef Musicienne (En construction)Aujourd'hui à 12:30KairiBrunch en bonne sociétéAujourd'hui à 1:04Chen StormstoutCe qu’on ne fait pas, le temps le faitLun 18 Juin 2018 - 16:59DeathRecensement des Avatars (obligatoire)Dim 17 Juin 2018 - 22:44SurkeshNever Never LandDim 17 Juin 2018 - 18:35InvitéTsuki Tricky's ArtDim 17 Juin 2018 - 14:38Pamela IsleyDemande graphique?Dim 17 Juin 2018 - 0:14Daenerys TargaryenLes vertues des cercles vicieux Sam 16 Juin 2018 - 15:57SurkeshContrats - Demande de MissionSam 16 Juin 2018 - 15:45SurkeshFace contre TerreVen 15 Juin 2018 - 15:37LenoreIl y a toujours un cheminMer 13 Juin 2018 - 22:36Fabrizio ValeriField of Heroes Dim 10 Juin 2018 - 15:54InvitéRendez-vous gallantVen 8 Juin 2018 - 14:09LenoreMon cœur pour un ingénieur Ven 8 Juin 2018 - 13:46Lenore
Sorcière Vectorielle

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
273/350  (273/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 24 Fév 2011 - 20:27
    Il y a des jours où vous sentaient qu'une chose spéciale va arriver. La fin de quelque chose, ou le début d'un tout plus important. Ce fut quand la sonnette de son laboratoire résonna dans sa seconde demeure, que la sorcière comprit que c'était un de ses jours. Vous vous demandez pourquoi cela ? La réponse est simple. Personne ne vient la déranger dans son laboratoire, personne sauf si c'est une mission urgente du Consulat. L'individu s'arrêta devant un vieux comptoir, attendant la sorcière qui ne tarda pas à arriver, plongeant ses mains dans ses poches et son regard d'or dans celui onyx de son vis-à-vis.

    ''-Oui, c'est pour ?

    -Bonjour Medusa, on m'envoie vous remettre votre prochaine mission. Vous devez partir pour la Terre des Dragons le plus rapidement possible, là-bas vous devrez mettre fin à la vie du dernier membre d'Astral. Ce serait une femme et elle se trouverait près de la Grande Muraille de Chine. Voilà, si vous voulez bien m'excuser. Au revoir madame.

    -Au revoir...''

    Alors, c'était ainsi... C'était à elle que revenait le privilège de tuer le dernier membre d'Astral... Non, pas de le tuer, pour rendre honneur au groupe, elle détruira cette femme. Elle l'annihilera ! Une dizaine de minute plus tard, elle était fin prête, sa tenue noire de combat enfilée, une fine cage était accrochée à une sangle et le tout était porté par la sorcière. Tout ceci allait-être très amusant.

    Environ une heure plus tard, la sorcière était arrivée, elle posa son vaisseau dans une forêt et continua le reste du chemin à pied. L'effet de surprise était important. Après tout, avec cela, viendra la peur et avec la peur viendra la stupéfaction. Et quand celle-ci parcourra les veines de la jeune femme, une flèche pénétrera sa poitrine et ses rêves s'éteindront. L'effet de surprise permet tant de choses. La Consule arriva devant l'énorme battisse. Une réelle oeuvre d'art, celui qui l'avait dessiné et qui l'avait regardé se construire tout en donnant à sa descendance la charge de terminer cela. Au final, cela offrait un magnifique cadeau à la Chine et aux visiteurs. Une son grossier résonna dans l'air ambiant. La sorcière se cacha derrière un arbre, prenant un miroir dans sa poche et regardant l'individu qui faisait ce bruit.

    On aurait dit un cadavre qui se traînait maladroitement, un corps qu'on faisait glisser sur le sol, un raclement pénible. Tout cela mélangeait en un seul bruit. Était-ce le membre d'Astral qui avait prévu cela ? Avait-elle prévu que quelqu'un ne vienne la voir pour la tuer et pour se protéger, elle avait fait apparaître des... éclaireurs. Les rayons du soleil ricochèrent sur le miroir et Medusa put voir qui faisait ce bruit. C'était une chose vivante et non-vivante, une chose que la Science réfuté. Un mort-vivant. Le bruit de raclement n'était que sa jambe qu'il traînait au sol en faisant des ronds stupides et sans logiques apparentes devant le bâtiment. Elle en avait certainement invoqué en rond et si un mourrait, elle le saurait. Cela briserait l'effet de surprise et au final, Shikyo se serait échappée...

    Ce plan de protection aurait certainement marché, si ce n'était pas contre un scientifique, quelqu'un qui se sert de son cerveau avant de foncer. La sorcière vectorielle savait exactement quoi faire dans cette position. Elle mit le miroir en direction de l'individu. Son regard était désormais dans celui de l'invocation et sans qu'il ne puisse ni réagir, ni appeler sa maîtresse, elle l'emprisonna dans une prison de pierre. Quand ceci fut fait, elle guetta le moindre bruit, la moindre chose qui pourrait briser cette paix éphémère qu'offrait la nature. Aucun mouvement, aucun son à signalait. Elle s'avança en direction de la muraille, grimpa par l'escalier et comme elle l'avait prévue, Shikyo se trouvait là. Prête à fuir, prête à attaquer. La meilleure position qui soit. Deux goules étaient de chacun des côtés de la muraille, surveillant si quelqu'un venait. Une jolie défense. Une tour de guet improvisait. Cela montrait que la Poupée Empoisonnée était quelqu'un d'assez intelligent. Toutefois... La sorcière avait gagné.

    Medusa posa délicatement la cage au sol, sans faire de bruit, sans se presser et l'ouvrit tout aussi doucement. Un fin et mince serpent quitta cette demeure improvisait se dirigeant vers la cheville de son ennemi. Shikyo... Une jolie femme, de dos on pouvait voir ses magnifiques cheveux roses, ainsi que des vêtements assez passe partout. Un jean, un haut tout ce qui a de plus banale. Elle voulait rester incognito. Le serpent remplit parfaitement son rôle. Ses crocs s'enfoncèrent dans sa chair et son venin s'enfonça dans son organisme. Elle était devenue, une véritable poupée empoisonnée. Le serpent disparut bien vite après avoir fait son travail, et la gente dame qui était son ennemie ne sentit qu'une brulure. Une fine brulure, dû à la morsure. Mais rien de plus, rien de moins.

    Aucun son ne sortit de sa bouche, aucun regard ne se dirigea vers sa plaie. Était-elle perdu dans ses rêveries ? Des souvenirs de l'époque d'une Astral étincelante ? Qui sait...

    La sorcière fit tomber la cage et le bruit qui en résultat brisa le silence de la plaine. Elle s'avança lentement, marchant avec ses pieds déchaussés sur les stèles glacées. Pourquoi s'avance-t-elle ? Pourquoi a-t-elle brisé le silence alors qu'elle n'aurait eu qu'à attendre ? Tant de questions qui n'ont aucune réponse. Peut-être voulait-elle jouer. Peut-être que le venin n'était qu'un piège pour briser l'esprit de la jeune femme. Ou peut-être était-ce pour une autre raison. Elle était sur un des côtés de la muraille et son adversaire était sur l'autre. Elle l'avait entendue, ses pantins se dirigeaient vers la sorcière, leurs lames en premier. Medusa leva ses mains de chacun des deux côtés et une flèche en sortit pour chaque. Elle pénétra les monstres, les tuant sur le coup. C'était de faibles squelettes. Des pantins sans cervelles. Shikyo se tourna vers elle et dans ses yeux... Des yeux d'un bleu aussi profond que les vagues, Medusa ne vit qu'une certaine tristesse. Une douleur, un certain dégout peut-être ?

    Dans un silence presque religieux, la première femme fit apparaître une longue et grosse lame. Le bout de l'épée tomba au sol. La sorcière agrippa le manche de toutes ses forces avec ses deux frêles mains et couru vers la poupée. D'un long et grand mouvement elle frappa d'un coup vertical. Un coup qui était censé trancher Shikyo. En une seule fois. La poupée se baisse rapidement et pendant que la sorcière essayait d'arrêter la course de sa lame, elle prit dans ses bottes deux petites lames et visa la sorcière au niveau du ventre avec. Un coup qui l'aurait sans-doute tuer. Sans-doute... Mais c'était raté ! Une spirale noire s'envola vers les airs, renvoyant la jeune femme contre le muret.

    Non... Elle n'était pas encore assez forte pour se battre au corps à corps. Une telle épée ne ferait que l'empêcher de se battre. Dans un éclair, la lame disparut. Le tatouage sur son bras s'anima et un énorme reptile en sort, fonçant vers la poupée. Une énorme main de sang surgit et frappa le serpent avant qu'un geyser n'explose et projette son invocation dans les airs. Elle avait réussi à vaincre son plus gros serpent, sans bouger, sans devoir éviter l'attaque... était-elle capable d'analyser une situation aussi rapidement ? Un grand esprit dans un corps de porcelaine. Dommage qu'elle doive mourir, Medusa aurait aimé parler avec. Mais là, il était trop tard, elle ne pouvait la laisser remarquer le poison qui s'imbibait dans ses veines. Elle devait juste tout faire pour qu'elle ne s'en aperçoive pas. Le temps sembla se ralentir, les deux protagonistes se regardaient dans le blanc des yeux, le bleu contre l'or, l'eau contre le venin.

    Shikyo leva sa main en direction de la sorcière, et d'un coup, la referma. Une petite explosion résonna dans les airs, et les oiseaux quittèrent la plaine.

    Ce fut le bruit qui marqua la fin de la bataille. Un filet rougeâtre glissa le long du bras de la sorcière et en même temps que son sang toucha le sol, elle sentit que la poupée empoisonnée lui réservait encore quelques surprises. De sa main en parfait état, elle pointa les airs. Et dans un grand bruissement, une dizaine de vecteur sortirent en dessous de la poupée. Elle fut scarifiée, blessée de toute part. Son sang coula, ses jambes tombèrent au sol, tout comme la sorcière... Elle avait frappé lâchement, mais elle l'avait touché, tout comme la poupée l'avait touché en faisant exploser l'eau contenue dans les cellules de son bras... Une magie d'eau rare et meurtrière. Alors que la sorcière réfléchissait à que faire ensuite, elle sentit une pointe s'enfoncer dans son ventre. S'en suivi une puissante quinte de toux et des crachements de sang. Elle l'avait touché, elle avait frappé avant que Medusa ne frappe.

    Dans le visage froid de la poupée, on pouvait désormais voir un rictus orné son visage. Lentement elle se leva, frappa la sorcière et la mit à terre. Avant qu'elle ne se mette dessus. Le ventre de Medusa entre ses jambes. Elle pensait à sa victoire, elle y croyait. Au fond, ce n'était sans-doute qu'une jeune fille dévorait par de funèbres souvenirs. L'air s'alourdit, la sorcière eut de plus en plus de mal à reprendre son souffle et pourtant...

    Et pourtant, elle souriait toujours. Elle la défiait du regard, elle frappait dans l'égo de la jeune fille. Shikyo se concentra et d'un mouvement des plus rapides s'abaissa et tenta de frapper Medusa au niveau des poumons. Elle voulait stopper l'air de ses poumons, mais elle avait perdu. Le poison venait de faire effet. L'effet de surprise avait fonctionné. Shikyo se leva, couru et s'écroula sur le muret. Toujours vivante... Toujours... Elle ne pouvait rien faire contre le poison. Rien. La sorcière enleva la dague de son abdomen et tout en se tenant le bras, elle se leva aussi.

    Un dernier regard fut échangé, plein de haine... Elle avait sans-doute compris. Sans-doute compris qu'elle avait perdu. Quatre vecteurs sortirent du dos de la sorcière. Non, le poison ne la tuerai pas. Il n'était pas fait pour ça. Il était juste fait pour lui bruler les entrailles quand il s'activerait. Il était fait pour la torture, pour détruire un corps, sans le tuer. Et la poupée, dans un dernier élan signait par la promesse du désespoir, fit apparaître un gardien de chair. Un horrible être comme celui qu'elle avait croisé au début. Mais c'était trop tard. Les vecteurs se changèrent, ils devinrent des serpents. Des serpents aussi noirs que les ténèbres. C'était la dernière chose qu'elle ferait. Un des serpent fonça vers le gardien de chair, le frappant au niveau du ventre, avant qu'un autre ne lui arrache la tête et la jette au delà des rizières. Pour la première fois de cet acte tragique, Shikyo parla. Elle chuchotait... Non... Non... Elle ne voulait pas quitter ce monde et pourtant... ces râles l'accompagneront.

    Les quatre serpents se saisirent des membres de la jeune fille la soulevant dans les airs. Un cri retenti cette fois-ci. La chair des bras et de ses cuisses fut dévorées par les serpents et dans la fin, le reste de ses membres tomba au sol, dans une flaque de sang rougeâtre. L'odeur du fer flottait dans les airs... Doucement, empoisonnant les personnes présentes... La sorcière ferma lentement les yeux, prit une moue gentille, proche de celle de quelqu'un qui vous pardonne et d'une voix mielleuse et calme, elle lui dit :


    ''-Bonne nuit, petite poupée.''

    Le corps de la poupée tomba au sol et les quatre serpents foncèrent vers lui. Un spectacle horrible s'y produisit. Ils dévorèrent la jeune femme de l'intérieur. Était-elle encore vivante ? Souffrait-elle encore ? Rien n'était moins sûr, mais le résultat était là. La poupée était morte, dévorée par des serpents magiques. Et dans une dernière quinte de toux, la sorcière quitta cette place macabre, pour s'en retourner chez elle. Elle ne l'avait pas tuée par le poison, tout simplement parce qu'elle ne méritait pas de mourir sans être détruite. Là... Elle aura appris différente chose. La peur de mourir, la souffrance qu'on reçoit quand on est détruite, déchirée.

    Astral était détruit. Dans le sang et dans la tristesse. Dans la mort et dans la torture. Astral était réduit à néant. Comme Shikyo, réduite au silence pour l'éternité, son doux visage flottant près des restes de sa carcasse, ses yeux bleutés ouverts sur la dureté de la réalité. La Destruction n'est que personnel. Elle est un ancien chemin Chinois.

    La voie de la Destruction... La voie qui mène dans les Enfers.
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1114/500  (1114/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 28 Fév 2011 - 23:15
    Mission Accomplie.

    Je vais faire vraiment court.
    C'est véritablement très bon, un excellent combat.

    45 xp, 450 munnies... 4 PS en symbiose + 1 PS bonus en Psychisme.
messages
membres