Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 La Fin des Questions... La Fin d'un doux Rêve...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Corbeau
Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)
Sam 19 Fév 2011 - 13:17
    Il faisait nuit. La lune était dissimulé dans un océan de ténèbres, et l'obscurité était total. Seul deux rubis à l'éclat du sang brillaient dans les ténèbres. C'était une lueur menaçante, aussi froide qu'un poignard, et aussi chaude que l'essence de la vie. Un croassement se fit entendre, brisant le silence du village, qui était plongé dans les bras de Morphée. Après quelques secondes, un essaim de corbeau s'envola vers la Cité Interdite, là où aura lieu le prochain acte. Ces oiseaux de mauvais augures, aux yeux emplie de haine et de rage parcoururent une mince distance, et ils arrivèrent en début de mâtiné devant les portes de la cours. Deux gardes étaient devant eux, et en un éclat, les oiseaux se réunirent derrière un arbre, un homme apparut de ce mélange. Dans un claquement de doigt, l'ombre invoqua un clone, lui ressemblant parfaitement. La seule différence était dans les habits. Ce clone portait les habits des gardes de la cité royale. Il s'avança vers les deux militaires qui gardaient l'entrée. Il passa comme une lettre à la porte, et dans un éclair, il se retourna, envoyant un kunai dans chacun des cous des soldats. Cela allait être simple de s'avancer dans la cité. Une fois que le poison est entré dans le corps, il ne peut-être guéri. En ce début de journée, les questions voleront, et les réponses tomberont.

    Le clone s'avança dans la cours, passant outre les gardes, qui le saluèrent comme s'il était un de leurs compagnons. Était-ce aussi simple que cela d'attaquer l'Empereur ? L'attaquer de l'intérieur était-il suffisant ? C'était peut-être la solution à tous les problèmes. À chaque fois que les gardes lui tournaient le dos, un shuriken volait, et perforait leur gorge. Laissant la voie libre au véritable ninja. La route était désormais vide, les gardes de ce matin était mort, ou assommé. Mais, là, il n'y avait aucun intérêt. Qui pourrait-il appeler pour aider l'Empereur. Le temps qu'ils aillent jusqu'au Campement et l'Empereur sera déjà entre ses mains. Itachi s'avança entre les corps, trouvant la porte d'entrée ouverte. Il s'avança dans un petit couloir, où des corps jonchaient le sol. Plus on avançait, et plus on voyait des marques de combat. Avait-il compris le subterfuge ? C'était possible. Il fallait donc se dépêcher.

    Le ninja poussa la seconde porte, celle qui le mènerait devant l'Empereur. Comme il l'avait deviner, son clone était en train de se battre contre les trois gardes présent dans la salle. Il était en train de perdre... L'ombre leva sa main, une sphère de flamme dansa dans sa main, avant de s'élancer sur le clone et d'éclater en un énorme feu. Les trois personnes furent toucher, et le clone disparut. Il était désormais seul fasse à la personne qui donnait les ordres dans ce monde.


    ''-Enchanté, votre Majesté...''

    Itachi s'avança lentement vers le dernier homme dans la pièce. Aucune peur n'ébranlait son regard. Aucune hésitation ne se lisant dans ce visage. Il était fier. C'était certainement quelqu'un de courageux. On ne pourrait lui enlever ses qualités. Un fine lame glissa de sa manche avant de s'enfoncer dans sa main. La bague de sa famille, le représentant du phénix, regardait celui qui avait peut-être ordonné la mort de son clan. Il s'arrêta à quelques centimètre de l'Empereur. Son bras se tendit, la lame pointa la gorge de son vis à vis. Et la voix de sa majesté résonna dans cette espace vide.

    ''-La Chine ne tombera pas aujourd'hui.''

    La Chine ? Non... Il s'en foutait. Ce pays, ce monde n'était plus rien pour lui. Il pouvait sombrer dans les ténèbres, cela ne l'intéressait plus, cela ne l'avait jamais intéressé. De sa main libre, il remonta le chapeau qui lui recouvrait le visage, et laissa ses yeux se plonger dans ceux de l'Empereur.

    ''-La Chine ne m'intéresse point. Tout ce que je souhaite, c'est avoir des réponses à mes questions... Et vous me les donnerez, je vous le garantis...''

    Et avant de commencer, il plongea l'Empereur dans une faible illusion, où seul la douleur sera réel, pour lui montrer qu'il n'hésiterait pas à le tuer, s'il ne lui disait pas tout. Pour son clan, pour la vérité, mais aussi... Parce qu'il n'avait peut-être pas beaucoup de temps avant de voir les renforts arrivaient.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 24
Date d'inscription : 05/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général.
XP:
65/650  (65/650)
Mar 15 Mar 2011 - 22:29
    '' Tout ce que je souhaite, c'est avoir des réponses à mes questions... Et vous me les donnerez, je vous le garantis...''

    « J’entends des voix, c’est bon… Comment on sort d’ici ? »

    Il avançait sur les marches de son ami quadripède qui lui semblait un peu trop hésitant…

    « Attends… Ca fait super longtemps, tu ne t’imagines pas que je m’en souvienne comme de rien. »

    Il faisait trop sombre pour qu’il puisse voir la moindre issue… Il n’avait pas le mode noir et blanc comme son compagnon… En fait, il était plus un boulet qu’autre chose dans ce tunnel.

    « Dépêche… ! »

    « Tu vas me lâcher ?... Ah ! On y est. »

    Le chien s’approcha d’un faux mur pour lui donner un petit coup de patte, actionnant un drôle de mécanisme et dévoilant la lumière d’une pièce bien plus chaleureuse. La Trappe se leva complètement, Ripide en sortit, suivi de très proche par Le Sauveur de la Situation. Ce dernier n’attendit même pas de se remettre les choses en clair. Il se dirigea vers le trône et vit deux personnages… L’un haut en couleur et en âge… Pour le deuxième, pas le temps de le décrire ou de le regarder… Le garçon se rua vers cette masse noire et juste avant de le percuter, s’arrêta et avec un suffisamment grand élan, il frappa la masse au niveau du ventre d’un coup de pied. Et sans se laisser le temps de menacer l’adversaire, il ôta son pied du ventre de l’adversaire et lui asséna un violent coup de paume pour le repousser un peu plus loin dans la pièce.

    « Et moi je te garantis une bonne raclée made by me si tu n’as pas l’intelligence de te rendre, genre maintenant ! »

    Ripide s’avança dans la pièce pour se précipiter vers l’Empereur et d’une façon peu commune, vérifier comme un bon chien si son vrai maître n’avait rien. Il finit par tourner son visage d’une façon on ne peut plus sérieuse vers l’agresseur de l’Empereur et d’aboyer un message que son ami ne tarderait à comprendre…

    « Ah… T’es un Uchiwa, en fait… ? Donc tu ne vas pas te rendre, c’est ça ? Ca change la donne. »

    Yuri avait de nouveau et pour la première fois depuis cinq bonnes heures, un sourire aux lèvres. Et ça n’avait rien d’étonnant puisqu’il ne se baladait jamais sans. C’était le genre de truc qu’il oubliait jamais à la maison, qu’il gardait toujours précieusement dans sa poche… Sa joie. Même dans les moments durs.
    Et enfin il soupira.

    Et à raison, faut dire… Ripide et lui venaient de passer une soirée abominable…
    Tout avait commencé par une séance d’entraînement bien rude comme il faut avec Philoctète… Tout ce qui est suffisant pour détruire un homme réuni en trois heures à manier une arme.
    Et c’était approximativement à onze heures du soir, alors qu’ils étaient tous les deux rouillés et fatigués que Ripide l’avait réveillé pour lui annoncer son très mauvais pressentiment…

    Mais un instinct animal mais intelligent comme celui de Ripide, ça ne mentait jamais… Ils sont donc partis à cœur vaillant, oubliant leur douleur… Comment ? Aucune idée…
    Rien ne serait plus important que cette soirée, ils ne pouvaient ignorer leur devoir. Et c’était en vaisseau qu’ils sont allés jusqu’à la Cité Interdite de la Terre des Dragons. Mais sans pouvoir passer par l’entrée principale gardée par des hommes qui auraient vite fait de dégager les deux énergumènes.

    Mais heureusement, Ripide était du coin… Et ils purent emprunter un passage secret long de quelques kilomètres dans un tunnel sombre pour enfin débouler à ce moment-ci de l’histoire.


    « Mis de côté le fait que je suis désolé pour toi et les tiens… Je n’ai vraiment pas l’intention de te laisser le tuer ou même tenter de lui extirper une information… Donc voila le programme… Je vais te massacrer en faisant bien gaffe de te laisser en vie et ensuite, je te fais mettre en prison pour la fin de tes jours avec, si tu as de la chance, une audience avec notre Empereur pour aborder votre problème à la nouvelle mode… En parlant. »

    Un sabre encore dans son fourreau apparut au creux de ses mains. Il le dégaina lentement mais avec ferveur.

    « Bon… Moi c’est Yuri. En garde, Uchiwa ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Corbeau
Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)
Sam 26 Mar 2011 - 15:35
    « Bon… Moi c’est Yuri. En garde, Uchiwa ! »

    Que pensait-il... Qu'osait-il croire... Qu'il allait gagner, qu'il allait vaincre, qu'il était un héros ? Balivernes ! Ce ne sont que des foutaises. La seule chose vraie dans tout cela, c'était qu'il gênait. Il était là... Juste devant lui... Celui qui avait commandité le meurtre de son clan... Et un gamin l'empêchait d'obtenir des réponses. C'était... Frustrant. Lentement, Itachi ramena sa main droite à son visage, doucement, il ferma les yeux, avant de les rouvrir, changer. La lueur qu'il possédait alors était bien plus froide et tranchante que n'importe quelle lame. Son regard démoniaque capta les yeux d'onyx de son vis-à-vis et...

    ''-Que crois-tu... Que tu peux venir ici, te dresser devant un Uchiwa et vaincre ? Penses-tu que tu puisses faire quelque chose contre moi... Pauvre fou. Tu n'es rien face au pouvoir écrasant des Uchiwa. Rien... Mes yeux ont percé ton futur...''

    Tout ceci fut annoncé d'une voix froide. Aucun écart dans les sons ne s'étaient fait. Aucun. En même temps que Le Corbeau se tue, il fit glisser sa main sur son ventre. Il était fort... Certainement plus que lui au niveau du physique...

    Le silence résonna entre les murs, laissant la vision de l'avenir arriver en Yuri. Son corps... Le siens... Celui du chien... Celui de l'Empereur et des dizaines d'autres inanimés au sol. Voilà le futur de ceux qui se dressaient contre la malédiction des Uchiwa. Telle était leur destin. Profitant de la terreur qu'avait laissé son sort en Yuri, terreur qui se dissiperait rapidement, Itachi prit une profonde inspiration et relâcha le tout d'un puissant souffle. Des dizaines de flammèches firent leur apparition, s'élançant vers le guerrier.

    Et sans attendre que les flammes atteignent Yuri, un manteau de brume sorti du corps du ninja pour se rependre dans la salle. Et en même temps que le Uchiwa ferma les yeux, il sonda l'endroit. Sachant où se trouvait les trois autres personnes dans la salle, il allait pouvoir prouver ses dires. Que ce n'était que folie d'oser défier un Uchiwa. Un murmure se déchaîna, déchirant le calme de ce lieu. Et tout cela n'était qu'un début... Une dizaine de ses corps apparurent aux différents endroits. L'un était prêt du jeune Yuri pour le voir, sans pour autant pouvoir le toucher. Là était la faiblesse des projections... Ils ne restaient que de l'air... La terreur l'avait quitté, son sourire au visage il s'avança vers l'ombre à travers le nuage. C'était un piège... Avant qu'il ne puisse le toucher, le frôler... Un énorme shuriken apparu dans les mains de chaque corps, qu'il soit vrai, ou faux sa cible était la même. Là où les illusions traverseraient son corps, sans rien lui faire, le vrai déchirerait sa chaire...

    Il avait atteint le faux corps. Et alors que l'épée s'enfoncer dans sa peau, alors qu'il croyait avoir vaincu, ce fut le faux corps qui disparu. L'arme perça le mur de brume... Sa grande taille lui permit d'entailler la jambe de son adversaire, avant de s'enfoncer dans le mur. C'était vicieux...


    ''-Vois-tu la différence de pouvoir entre toi et moi...''

    Sa phrase se finit dans un murmure. De son pouce droit il essuya le liquide rougeâtre qui commençait à couler... Depuis le début... Il avait dû utiliser trop d'énergie magique... Les invocations, l'illusion, les sorts offensives... Tout cela n'était pas sans prix et le coup de sale gamin... Il était assurément puissant... Bien plus que lui au corps à corps, mais maintenant ? Maintenant... Il pouvait l'approcher, maintenant avec ses mouvements démunis, il avait toute chance de pouvoir se battre au corps à corps avec lui.
    Ses yeux se rouvrirent, la lueur rouge qui s'en dégageait était sombre. Bien plus qu'au début... Ses yeux avaient changé... Du simple Sharingan, ils étaient passés au niveau supérieur. Le nuage de vapeur se dissipa, laissant les protagonistes se voir. Le chien était devant l'Empereur, prêt à le protéger à chaque assaut. Tandis que Yuri était debout, la jambe blessée.

    Si cela avait été une tout autre personne qui se dressait devant le Gardien des Souvenirs, un sourire aurait apparu. Un rictus sadique montrant que la personne était fière de son coup. Mais non... Tout ce qu'il donna à sa future victime fut un regard méprisant. Le type de regard qui vous perce, qui vous juge, qui vous cloue au sol. Il ne lui restait plus beaucoup de temps... Il le sentait... Tout au fond de sa poitrine, là où son coeur se trouvait... Un mauvais pressentiment le serrer. Combien de temps resterait-il debout avant que les gardes n'arrivent ? C'était sa dernière chance, la dernière, la première, la seule et l'unique chance de pouvoir entendre la vérité de la bouche de l'Empereur. Après cela... La sécurité serait renforcée... Il n'avait plus beaucoup de temps... C'était le seul espoir qui lui restait de le revoir... Une fine lame apparu dans sa main. Courte, elle ne faisait que son avant bras. Il s'avança lentement vers Yuri, tellement lentement que ses pas se mirent à ressembler au glas d'une cloche.


    ''-Quelle folie...''
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 24
Date d'inscription : 05/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général.
XP:
65/650  (65/650)
Dim 3 Avr 2011 - 2:10
    « Vois-tu la différence de pouvoir entre toi et moi... »

    Il valait mieux ne pas le sous-estimer, celui-là. Le jeune guerrier se voyait déjà dépassé par les derniers événements alors qu’il était en début de combat et que bon, en principe… C’était au début, qu’il était le plus fort, le plus en forme. Il n’avait aucune raison de perdre et pourtant, la plaie à sa jambe était assez encombrante. L’autre par contre devait pas mal en bâver avec ce coup qu’il lui avait infligé au ventre. C’était une maigre consolation puisque ce genre de douleur reste temporaire.

    Néanmoins, Yuri gardait un sourire. Ce n’était toujours pas de la confiance mais un certain enthousiasme. Se battre avec un gars aussi fort n’était pas une idée qui le réjouissait, non ce qui l’excitait, c’était de montrer ce dont il était capable à cet Uchiwa. Ainsi que de croiser son regard surpris lorsqu’il verrait qu’il n’est pas qu’une bête à frime.
    Le brouillard se dissipait tranquillement dévoilant à nouveau l’Uchiwa à Yuri. Il fit glisser jusqu’à sa main une petite dague noire et marchant… Lentement.


    « Quelle folie... »

    Le Gardien des Souvenirs posa un regard sur Ripide… Il n’allait pas lui demander de l’aide, il fallait absolument qu’il protège l’Empereur. Mais le faire partir de là serait trop risqué… Il attarda tout de même ses yeux sur son compagnon et se remit droit et en garde, ignorant la douleur. Il jeta le fourreau de son sabre qu’il avait toujours en main. Pas le temps de se la raconter, il allait devoir mettre le paquet.

    « … T’as vraiment la gueule du mec qui sait pas se relâcher. »

    Yuri ne s’arrêta pas de parler. Il ferma toute fois la bouche pour doucement glisser sa main derrière son dos tandis que l’Uchiwa s’approchait de plus en plus.

    « J’ai toujours pensé qu’on pouvait engendrer le bonheur par le sourire… Alors pose-toi la question, avec ton allure sinistre… T’es vraiment sûr de trouver la moindre paix intérieure ? »

    Il tourna son poignet droit qui portait son sabre, ne quittant pas des yeux ces iris de feu.

    « … Je pense que tu te plantes, l’Uchiwa. Tu fais un truc que tu vas regretter plus tard. Tu devrais franchement t’arrêter là. »

    Pas de réponses… Yuri ferma les yeux deux petites secondes et brusquement lança son sabre dans les airs, de façon à ce qu’il lui retombe dessus. Et mettant ses deux mains derrière son dos, il fit apparaître cinq petites lames dans chacune de ses mains et les lança sans plus attendre sur le ninja.

    « Arrête-toi !! »

    Les dagues avaient beau être petites, elles pourraient aisément se planter dans sa chair. Elles pourfendaient l’air et avec une précision affirmées se dirigeaient vers le guerrier. Ce dernier leva sa main droite et de quelques mouvements du poignet para chacune d’entre elles, les envoyant s’écraser non loin et tandis que la dernière allait la toucher, de sa lame il la frappa, la relançant par la même occasion sur Yuri.
    Ce dernier avait regardé cette brève scène avec un sourire optimiste.


    « Merde… »

    Il leva son bras et rattrapa son sabre, frappant d’un coup sec cette lame traîtresse qui prit fin dans le sol.

    « … Merde… T’es chiant. »

    Il fléchit les jambes et brusquement fonça à toute vitesse sur le ninja. La douleur de sa jambe lui sembla alors atroce, comme s’étant multipliée.. Brandissant son sabre, il l’élança pour se fracasser avec une grande force et plus encore de conviction sur la petite épée de l’Uchiwa. Il maintint néanmoins la proximité des lames, forçant et repoussant comme il le pouvait son ennemi. Il se défendait, certes mais en force pure, Yuri avait complètement l’avantage. Mais cette plaie l’empêchait de mettre l’entièreté de sa force. Il retira violemment sa lame de contre celle de son ennemi et recommença une manœuvre semblable mais en ne restant lame contre lame que quelques instants. Mais ce fut assez. Il apperçut un mouvement de l’autre bras du ninja, jeta un regard et au moment où il comprit ce qui se passait, un kunaï venait se loger dans ses côtes.

    Il ne put retenir son cri de douleur. Son ennemi tenait et enfonçait profondément cette arme de jet… Il regarda cette main assassine et lâcha brusquement son sabre. D’une main il maintint cette main contre lui, empêchant l’Uchiwa de partir. Et de l’autre, il fit de petits gestes en moulinets en direction des murs de la salle.


    « La vie ne m’apprend rien… J’aimerais tellement m’accrocher, prendre un chemin… »

    Et commençant à chanter, le feu de tous les flambeaux de la salle quittèrent leur torche pour tournoyer autour des deux combattants.

    « Prendre un chemin ! »

    Et fermant son poing gauche, les flammes vinrent s’écraser sur eux deux. De cet amassement de flammes sortit Yuri qui s’en dégageait d’un repli. Mais aussitôt sauvé de la brûlure, se replongea dans les vagues et frappa d’un seul coup de poing l’Uchiwa au visage, le faisant lui-même reculer. Il se dégagea une deuxième fois du feu. Et se recula encore de quelques mètres pour se reposer, ne serait-ce que quelques secondes. Il laissa tomber sa veste qui prenait doucement le feu et ouvrit sa chemise pour regarder la blessure.
    Il se laissa tomber, à genoux… Essayant de maîtriser ses pulsations, essayant de sourire…


    « … Je sais que ce qui ne tue pas, me rend plus fort mais moi, mais moi je suis déjà mort. »

    Il se leva. Son sabre était encore dans le feu… Ce dernier n’avait rien dans cet endroit pour s’alimenter et doucement se raréfiait. En gros, ça faisait déjà les dagues et son arme de prédilection en moins. Il fit néanmoins apparaître un arc et une flèche. Il encocha cette dernière à l’arc et bandant la corde, il visa le ninja dans un vain espoir. Il n’avait pas l’air franchement rapide et doué en esquive. Mais au moment où il voulut tirer, l’effort sur son muscle fit hurler ses douleurs dans son corps. La flèche décolla mais se logea dans le mur à un mètre de l’homme en noir.
    Il recommença, agacé… Et au moment où il voulut tirer, il croisa son regard malgré cette distance.

    C’était comme s’il passait dans un autre univers. Une déferlante d’images s’emparait de son cerveau, l’empêchant de réfléchir. Il ne pouvait fermer les yeux, il devait regarder jusqu’au bout… Quelques minutes plus tôt, il avait du endurer des images de mort de gens… Mais rien ne lui avait semblé réel.

    Tout ceux qu’il aimait, qu’il ait aimés…



    Sarah dans cet appartement qu’il lui avait donné. Gisant, dos à un mur, le ventre ouvert de plaies, vivant ses derniers instants.
    Emmanuelle, maintenant une femme, pendue à un arbre, s’étant suicidé par manque de sens à sa vie.
    Chang allongée, sur le point de mourir dans une ruelle assiégée par la pluie.
    Natacha, brûlant sur un bûcher.
    Et Ripide, couché dans cette même salle, rendant son dernier souffle.



    Yuri était là, assis, dans une pièce blanche. A se demander ce qu’il faisait là, à se demander comment il s’appelait, quel âge il avait.
    Perdre la mémoire, oublier tout ceux qu’il avait rencontrés, toutes les choses qu’il avait apprises. C’était sa plus grande peur.



    Il rouvrit enfin les yeux, redécouvrant la pièce où le feu brûlait encore. Où Itachi l’attendait, un peu plus loin.
    Il ne pouvait ni sourire, ni chanter.


    « Tu vas me le payer… Je te jure que tu vas me le payer !! »

    Il se releva, réussissant enfin à abandonner la douleur, se laissant envahir la colère mais perdant l’espoir et la joie. Il fit apparaître sa hache dans sa main droite et courut avec acharnement et criant ces simples mais violents mots, qu’il n’avait probablement jamais prononcés.

    « Je te hais !! »

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Corbeau
Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)
Mar 12 Avr 2011 - 18:31
    La haine n'est qu'un des nombreux chemins vers la fin de l'âme.

    La haine n'est qu'une folie aveugle...


    « Je te hais !! »

    Ses mots précipitaient tels un serpent crachant son venin au visage de son ennemi, n'était qu'une sombre mélodie. Un requiem qui continua avec le bruit de course du Gardien des Souvenirs. Et alors que sa hache était levée, qu'il était près de son adversaire, alors que sa vengeance allait être accomplis, un crépitement sonna. Si doux qu'il ne put-être saisi, la seconde d'après, les deux guerriers qui se firent face, le noir contre le rouge purent tout deux entendre un dernier craquement. L'arme de Yuri rencontra un os. Sa puissance mêlait à sa rage fissurèrent la mince protection d'Itachi.

    Le guerrier de l'esprit se matérialisa en entier. C'était la troisième fois qu'il avait recours à sa dernière protection... La première était une des raisons de sa présence en ces lieux. Les deux bras du monstre se mirent entre son maître et son agresseur, repoussant ce dernier. Il était bien trop grand pour qu'il puisse se battre à son aise dans ce palais. Son poing s'éleva dans les cieux et frappa le toit, les gravas furent parer d'un côté et de l'autre... Qui sait... Tout ce que le ninja put voir dans cet écran de fumée, c'était l'Empereur et le chien. Ils avaient échappé à l'éboulement, tandis que Yuri, s'élançait déjà sur lui, prêt à rabattre son arme contre la paroi d'os.

    Le regard du ninja se voila un instant et son invocation fit son travail, son poing se dirigea vers le second guerrier et dans sa deuxième main, il prit un rocher le lançant vers son ennemi. Même blessé... Il arrivait à éviter le premier coup, le rocher se dirigeait droit devant lui, quand d'un mouvement il glissa sur le bras du Guerrier, rentrant dans le périmètre du Uchiwa. Le vêtement de celui-ci tomba au sol, son manteau brûlait à de nombreux endroits ne lui serviraient plus à rien... Son chapeau reposait non loin du cadavre de sa cape. Il avait passé les deux bras de son invocation... Il allait le toucher... Plus que cinq mètres... Trois mètres...

    Et là... à cet instant, ses yeux se rouvrirent, une larme de sang coula sur son visage, dissimulant quelques instants la marque du coup que lui avait asséner Yuri. Il l'avait surpris... L'avait-il sous-estimer... Non... Il n'avait juste fait que quelques erreurs... Lui qui pensait-être seul avec le vieil homme... Lui qui pensait enfin avoir quelque chose... Une seule chose, un mince filet d'espoir, était-ce trop demandé ?

    Non, il ne pouvait pas perdre maintenant, même s'il devait aller au-delà de ses moyens, il ne pouvait pas !

    Son regard se fit plus dur, bien plus méprisant qu'il ne l'était alors. La peur l'avait mené vers la colère... Certes, mais il lui restait un pouvoir... Un sort qu'Itachi n'avait point utilisé. En instant la distance qui les séparait s'arrêta de diminuer, le jeune homme tomba au sol, se tenant sa deuxième jambe. Pour les deux autres personnes qui virent cette scène, elle sembla juste comme elle l'était, mais pour les deux combattants, elle était toute différente. Un chien ressemblant très portrait à Ripide mordait la jambe de Yuri. Qu'importe qui il était, il devait l'avoir compris. Ce n'était qu'une illusion, une vaine image fausse et sans sens propre. Toutefois... La réalité d'une illusion est dans la souffrance... La douleur serait réelle...

    L'oeil qui pleurait des gouttes rougeâtres se ferma, une des mains du ninja vint se poser sur celui-ci, le songe se dissipa et la souffrance resta. Une quinte de toux le prit... Invoquer le Guerrier de l'Esprit lui offrait un contre-coup bien que tard des plus désagréables... Si le combat durait, ce ne serait plus sa question qui risquait, mais sa vie... Le poing de sa créature s'éleva, grand et menaçant dans les airs, avant de se précipiter à toute vitesse vers le corps de Yuri. Pour Le Corbeau, c'était là que tout s'arrêtait.


    ''-Ta colère, ta haine... Tout cela t'a mené dans cette mort.''

    Et en même temps que la poigne du guerrier s'abattit avec force et fracas sur le sol, un glas funèbre résonna. Lourd, une fois qu'il éclata, et muet une fois passé, comme l'était la vie. Un écran de fumée voila le terrain dans son ensemble, seul une masse rougeâtre était visible. Si sa vision était diminué, il put distinguer une forme, toujours debout, derrière la fumée grisâtre. Plus le temps passait, et plus son énergie le quittait.

    ''-Pourquoi... Pourquoi continues-tu à te battre ?''

    Des filets de chairs se mirent à danser sur la carcasse du monstre, une gourde et un bouclier apparurent dans ses mains, une épée à l'aspect immatériel sortie tel un geyser de la gourde, et le masque se posa sur son visage.

    ''-Si c'est cela, je mettrai fin à ta vie.''

    La lame se leva dans les cieux, pendant qu'Itachi faisait tomber son second bras le long de son corps, comme s'il était vide de toute vie, vide de toute énergie...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 24
Date d'inscription : 05/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général.
XP:
65/650  (65/650)
Dim 17 Avr 2011 - 2:58
    Il y était presque… Encore quelques pas et il pourrait s’effondrer à terre… On le mettrait dans une chambre, Ripide resterait avec lui jusqu’à la fin de son sommeil. Quand il se réveillerait, on le féliciterait, on le remercierait. L’Empereur lui-même le récompenserait d’argent, d’une arme ou peut-être simplement de gratitude. Ce serait un véritablement honneur pour Yuri… Être récompensé par l’Empereur, honneur rendu à si peu d’hommes. Et il pourrait rentrer au château… Là-bas, on lui demanderait pourquoi il est blessé, il raconterait l’histoire au Roi Mickey, à Maître Yen Sid et peut-être même à Tifa, s’il avait de la chance…

    Il ne pensait plus qu’à cela… Et pourtant son visage et son âme restaient en colère… Il courrait extrêmement vite malgré sa blessure à la jambe. Le rocher fut une plaisanterie à esquiver… Il était un guerrier entraîné plus que quiconque… Comme si un amas de pierre pourrait le toucher. Le coup de poing de cet énorme monstre qui protégeait constamment ce ninja avait bien failli l’emporter et lui broyer tous ses os mais il l’avait esquivé et en avait profité pour foncer sur l’ouverture de l’adversaire…

    Il savait qu’il ne devait pas le regarder dans les yeux mai sa colère… Il ne pouvait s’en empêcher, il voulait voir la dernière étincelle de vie s’échapper de son iris. Qu’importe qu’il soit un Uchiwa, ce serait la même chose. Yuri brandit sa hache mais à l’instant où il crut pouvoir frapper, ce fut comme s’ils changèrent de dimension… Il tomba au sol, pris d’une douleur horrible au mollet… Il laissa vaguer son regard vers ses pieds tandis que Ripide mordait sauvagement son pied.


    « Ri… Ripide, mon vieux… A quoi tu joues ?! »

    Mais dès l’instant où il posa la question, il comprit… Les grognements de ce chien, le fait que Yuri ne comprenne pas ses paroles malgré son don… Ce n’était pas Ripide… Ce n’était pas un chien.
    Tout redevint normal au bout de quelques instants… Yuri laissa sa tête heurter le sol, de fatigue mais surtout de douleur. Sa douleur au mollet ne s’estompait pas alors que le chien avait déjà disparu. Il serra les dents, essayant d’oublier la douleur… Encore une fois. Il essaya de se lever, lentement… Quand son regard se posa sur le ninja, il était déjà trop tard…

    Un immense poing se dessina devant son regard… Et il ferma les yeux devant cette promesse d’une douleur atroce. Le poing l’écrasa au sol…

    C’était fini… Il avait essayé, il avait combattu du mieux qu’il le put, comme un homme et pour un principe. Il n’était pas passé loin de la réussite… Là, il se répétait sans cesse dans sa tête ce qu’il pensait faire plus tôt, quand il aurait accompli cette ultime besogne… Il repensait à tous ces souvenirs… Les siens… Mais aussi ceux qu’il n’a pas eu, ceux qu’il aurait aimé ajouter à sa mémoire. Il avait eu des ambitions… Pourquoi ne pouvait-il pas continuer sa vie, réaliser ses rêves ? Il voulait…

    Il voulait que le vieux Maître lui apprenne la magie, à contrôler le feu, la glace, l’eau et la foudre. Ensuite, il serait allé trouver Konan qui lui semblait si froide… Il serait allé trouver Konan pour lui demander qu’elle lui apprenne à maîtriser la magie du papier… Mukuro aurait pu lui apprendre la magie de la brume. Il voulait devenir un sorcier comme eux, pouvoir dire qu’il a tout essayé. Et pour parfaire son style de combat, il avait même pensé à Tifa. Qu’elle lui apprenne à se battre comme elle le faisait. Et puisqu’il savait qu’il n’aurait jamais sa force de frappe, il aurait copié son style en ajoutant en plus à ses poings des poings américains.

    Mais c’était fini… Il était brisé et les dernières lueurs de vie quittaient son âme. Il ne sentait plus la douleur, elle était comme un mauvais souvenir et il s’empresserait de l’oublier. Lui-même allait rejoindre le pays des Songes et ne serait plus qu’un souvenir pour ses amis, pour ses amours… Pour les autres aussi.

    Son visage tomba sur le côté… L’Empereur et Ripide le regardaient agoniser… Mais personne n’arrivait pour eux, il fallait qu’il gagne encore un peu de temps.

    Le Gardien des Souvenirs se leva… Et fit apparaître aussitôt un long bâton dans ses mains. La douleur ne revenait pas… Il pouvait encore abattre cet Uchiwa. Il avait encore un bâton.


    « Pourquoi... Pourquoi continues-tu à te battre ? »

    Un… Dernier sourire apparut sur le visage du jeune homme…

    « Pour mes souvenirs. »

    Un silence suivit sa parole… Sa vue se brouilla, il posa un dernier regard sur Ripide… Il ne le voyait plus mais il pouvait deviner sa présence.
    Il entendit son adversaire prononcer quelque chose… Il ne pouvait pas l’entendre, ni lui, ni le crépitement des dernières flammes…
    Quelques secondes passèrent… Il lâcha son arme et tomba à genoux… Mais il n’allait pas abandonner. Il ne mourrait pas !


    « Elle n’en sort plus de ta mémoire… Ni la nuit, ni le jour. Elle danse derrière le brouillard… Et toi, tu cherches et tu cours… »

    Tous ses sens l’abandonnèrent lors de sa dernière seconde. Mais sa mémoire demeurera intacte.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Corbeau
Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)
Dim 17 Avr 2011 - 18:56
    La fin d'une chose est le début d'une autre. Il avait tué Yuri, il l'avait vaincu... Alors que son bras tombait comme sans vie, alors que l'épée suivait le mouvement et qu'elle fissura les cieux. À ce moment, une feuille venait de tomber d'un arbre, tout doucement... Elle flottait, elle était libre. Un coup de vent la frappa... C'était le destin... Cette même et implacable fatalité qui venait de frapper le guerrier. Et alors que son corps restait inanimé sur le sol fissuré de sa défaite. Le fil de sa vie, venant d'être coupé par les trois Parques.

    Maintenant... Enfin... Enfin... Il pouvait l'avoir... Enfin, il pourrait connaître la vérité. La pupille qui était restée visible fit le tour de la salle, jusqu'à croiser le regard de l'Empereur. Ainsi que celui du chien. Ce dernier était... Oui, il devait-être furieux, ses babines retroussées, prêt à défendre la vie de son premier maître et bientôt son dernier. Il repousserait le chien et... Et... Il poserait ses yeux sur l'Empereur, sur ce monstre... Sur l'individu qui était responsable de la mort de son clan... Et dès qu'il en aurait fini avec lui, il le tuerait... Avec toute la haine, toutes les choses qu'il a perdues contenu dans son monstre...

    Alors, il finirait ici et maintenant, il tiendrait sa protection ultime encore quelques instants et après le croassement du malheur s'abattra sur ce palais, sur cette cité... Le même qu'il avait entendu par le passé. Le même qui lui avait tout pris.

    Son regard se voila, tandis qu'il s'avança. Lentement, faisant glisser son corps meurtri par le combat... Terriblement lentement comme la promesse d'une mort certaine qui vous tend ses bras... Et qui doucement s'approche de vous.

    Il aurait pu laisser échapper un sourire de victoire, il aurait pu laisser s'échapper sa question. Il l'aurait fait, juste pour se venger, juste pour faire payer. Son sang se répondait sur le sol, aussi rapidement que sa marche, et à chaque avancée, une gouttelette frappée le sol, tel le gong funèbre... Cette scène était une scène de mort, de désolation, de destruction. Avec le cadavre du Gardien des Souvenirs qui s'étaient éteint dans un murmure, les gravas du toit disséminés aux quatre coins du terrain.

    Encore une dizaine de mètres. Il était tout proche, le bras de son monstre s'éleva et se dirigea vers l'Empereur. Plus qu'un ou deux mètres et son monstre pourrait enfin terminer sa vengeance. Plus que quelques mètres... Ripide aboya, contre la main... Contre le destin de son maître, contre le sort funeste de son ami. Et dans le vacarme, une phrase, ou plutôt un murmure déchira chaque bruit. Une question, mêlait à une affirmation. Peu importe la réponse, elle devait-être positif. Sinon... Sinon, tout cela, tout... Il aurait fait cela pour rien, il n'aurait plus rien à se raccrocher. Il ne serait plus qu'un spectre, un être vide... Mais ne l'était-il pas déjà ? Ne se raccrochait-il pas à des chimères ?


    ''-As-tu... As-tu tué mon clan ? Es-tu la personne qui a ordonné sa destruction ? Pourquoi...''

    Et à cet instant. Le mince filet de lumière qu'éclairait le corbeau se volatilisa. Les yeux de l'Empereur se fermèrent, comme s'il ne pouvait lui répondre, comme s'il ne le voulait. Alors que l'épée du Susano allait balayé cet homme de la place et qu'il prendrait sa réponse dans le dernier souffle de vie du chef de la Chine. Ce fut des dizaines, des dizaines de soldats qui entrèrent en furies dans la salle. Quelques-uns se dirigèrent vers leur chef, le prenant avec eux, le mettant en sûreté. Que pouvait-il faire contre cela ? Que pouvait-il faire contre des dizaines d'archer disposer autour de lui et qui attaquerait dès que leur capitaine leur en donnera l'ordre.

    C'était certainement sa première et sa dernière chance... Et il avait échoué... Tout cela à cause d'un gamin. Yuri Lowell... Un des soldats se distingua du groupe, épée à la ceinture, main en l'air, ce fut le premier à lancer l'offensive.


    ''-Pour avoir attenter à la vie de notre Empereur... Vous allez mourir.''

    Sa voix était froide, glacial. C'était celle d'un homme qui voulait se venger, celle d'un militaire, ne s'émouvant pas. Il baissa son bras et une myriade de flèche partirent terrasser le ninja. Était-il mort ? Ou avait-il juste disparu. Tout ce que les soldats savaient, c'est que le Susano disparut dans une fumée orangée... Et qu'à sa sortie, une dizaine d'oiseau au plumage noire, saignant par endroit et volant difficilement, partirent vers la montagne. Vers le tombeau des Uchiwa...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Dim 17 Avr 2011 - 21:54
    Exploit Accompli.

    Je ne vais pas pouvoir détailler énormément puisque j'ai lu la plupart de ces rps il y a plus d'une semaine, donc ^^.
    Je n'ai qu'une appréciation globale. J'ai beaucoup aimé tes rps et perso, j'ai trouvé que ça bougeait bien. Aussi, t'as bien illustré la douleur.

    Mission Experte pour nous deux.

    500 munnies pour moi que je vais allègrement donner à Shanks le Roux.

    60 xp, 550 munnies et 5 PS... Deux en vitesse, deux en magie et un en Force.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» La boîte à questions
» Quelques questions avant de proposer un nouveau pj
» Chapelet de questions