Derniers sujets
Tout un programme !Aujourd'hui à 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesAujourd'hui à 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26DeathDeus Ex MachinaMer 7 Aoû 2019 - 18:01DeathD'humbles, modestes et lentes ambitionsMer 7 Aoû 2019 - 17:30DeathLa vie continueMar 6 Aoû 2019 - 11:44Fiathen
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue323/500Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (323/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 13 Fév 2011 - 16:10
    Deux silhouettes se tenaient fièrement dans la cour. L'une était bestiale et monstrueuse. Une créature immense au poil sombre et aux yeux d'un jaune perçant. Dans la pénombre, on aurait juré voir un sans-cœur. Seuls ses poile trahissaient sa nature vivante. Mais dans ses yeux, ou plutôt son oeil. Peut importe son regard car la couleur de sa pupille puait les ténèbres à plein nez. C'était un véritable monstre et son allure bestiale laissait facilement imaginer la force qu'il était capable de déployer. En face de lui se tenait un autre genre de monstre. Il se tenait debout, fière et droit comme un 'i'. Son manteau rouge flottait délicatement poussé par le vent. L'épée sur l'épaule, l'aurore rouge soutenait le regard du monstre. Sans peur face à ce monstre qui pourtant le dominait de plusieurs têtes... En hauteur comme en largeur. Le genre de monstre qui vous défonce des murs et envoie les gens sur la lune d'un seul coup de patte. Mais Auron n'avait pas peur, il en fallait bien plus pour effrayer un spectre. Le chien d'Ariez bloquait l'entrée et le mercenaire voulait passer. Leurs buts s'opposaient, le conflit était inévitable. La seule issue était que l'un deux abandonne sa mission... de grée ou de force.

    " C'est bien ce que tu veux ? "

    Qui sait, le conflit serait peut-être éviter... Pour comprendre la scène, il faut replacer les choses dans leur contexte. Il était une fois la Belle et la Bête qui après moult aventures réussirent à vivre heureux. Ils jouaient aux amoureux dans leur beau château isolé du monde. Mais voilà, la Coalition noir, groupuscule ténébreux a envahit le château. Ils se sont emparaient du monde, ont virés le poilu et enfermé Belle au cachot. Puis les ténébreux ont continués leurs affaire de leur coté. Tout aurait put très bien se dérouler, mais la lumière s'est mise à jouer les fouines. Belle avait la particularité d'être une princesse de cœur, entièrement faite de lumière. Il n'y en a que sept, et entre de mauvaises elle pourrait être utilisé a de mauvaises fins. Alors le groupe du "bien" a décidé d'engager des mercenaires pour récupérer la supposée Belle et si possible rendre le château à son ancien propriétaire : La Bête.

    La patronne, Oakley, a donc réuni toute une équipe pour accomplir ce contrat au combien dangereux. Au passage, la cow-girl devrait rester vigilante, les boss ne restent pas longtemps en place chez les mercenaires. Le groupe était composé de quatre personnes. La Bête faisait tout naturellement partie de l'expédition, et il y participait gratuitement, quoi de plus normal vu que c'était pour sauver l'amour de sa vie... Mais même tous les munnies de l'univers ne pourrait lui donner une plus grande motivation que celle de sauver Belle. Le deuxième, c'est Bell. Le mercenaire typique, obsédé par l'argent, près à tous pour en avoir plus, la somme promise ont suffit à le motiver. Un invocateur très puissant, mais peu fiable, on peut lui faire confiance autant qu'à un chacal. Ensuite vint Natsu, tête brulée qui maitrise la puissance ardente du feu. Un des plus destructeur, sans doute un des plus puissant... Mais incontrôlable et intenable. Un vrai fou furieux. Mais contrairement à Bell, on sait à quoi s'attendre avec lui, et on sait que quelque part, on peut compter sur lui. Et le dernier, Auron. Guerrier revenant de l'enfer, survivant peu loquace pour qui les paroles ne valent pas les action.

    Dans la forêt, Auron patiente. Il attends quelque chose. Un signe. Une violente explosion surgit au loin, dans le château. C'est le signal que l'invocateur a commencé sa part du contrat : retenir Ariez. Quoi de mieux qu'un invocateur pour en combattre un autre ? L'aurore rouge ne perd pas de temps et se dirige vers le château, suivit par la bête et Natsu. Ils traversent le pont, passa le grille et tombent enfin sur la cour. Adam et le draconicus entrent sans attendre. L'un attiré par l'action et l'autre par sa bien-aimée. Auron aurait put les suivre mais... Son instinct lui disait de rester. Quelque chose clochait et il le savait bien. Décidant de rester devant la porte pour couvrir leurs arrières, une bête toute noire a surgit de nulle part. Ils s'observèrent quelques instants, ce qui nous renvoie au début du texte...

    " C'est bien ce que tu veux ? "
Géant Pacifique

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue107/650Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (107/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 27 Fév 2011 - 19:45
Et dire que ça devait être une excellente journée ... Un réveille en douceur, au chaud dans un bon grand lit. Déjà, c’était exceptionnel pour Kuzfo, lui qui a toujours vécu dans une merde noire. A peine sortie de sa nouvelle chambre qu’il croisa sa petite Ariez, plus belle que jamais dans une robe à tomber par terre. Un câlin en guise de bonjour, toujours énormément apprécié. Franchement, si ce n’était pas une belle mâtiné qui commençait ?
Comme toujours, le loup noir collait aux basques de sa petite princesse, gardant un œil bienveillant sur elle. En ce jour, on recevait une invitée très spéciale. Arachnée, la luxueuse, bonne amie d’Ariez, ou du moins, c’est ce qui se laissait croire … Mais amie ou non, dans le même camp, ou pas, jamais le loup ne confirais son trésors à cette veuve noir. Pourquoi ? Qui sait, il y a des gens que l’on n’aime pas, c’était peut-être le cas du loup et de l’araignée.

Le voila donc arrivé dans la pièce où l’araignée attendait son hôte. Dit comme ça, on pourrait croire que l’on parle d’un parasite, ce qui est parfaitement encré dans le l’esprit du loup. Elle était belle, mouai … Et même si cela est vrai, le simple faite de ne pas pouvoir la voir en peinture faisait qu’à ses yeux, la beauté d’Ariez serait toujours supérieur, ce qui était tout à fait vrai ! Mais ils n’étaient pas là pour parler des gouts et des couleurs, ou bien si mais pas trop. Alors que la princesse faisait sa popote avec son « amie », Kuzfo s’installa dans un coin de la pièce, sur un canapé, sortant un livre de poche de son short. Il se mit donc à lire. Pourquoi jouait-il tout d’un coup les associable ? Parce que, voila. Il ne voulait rien avoir à faire avec cette sorcière. Si l’Envie l’appelle, il ira, c’était la seule condition pour le faire sortir de son canapé et de son livre. Sur le coup, il était pire qu’un Terre-Neuve … Terre-Neuve qui, on le rappelle, est la race de chien la plus têtue dans l’univers. Son livre : L’exorciste bleu. Un truc poussiéreux et inconnu de tous, tellement il du chercher loin dans la bibliothèque du château pour le trouver. Ça parle de possession, de Satan. Dites vous bien qu’à choisir, il préférait ça à essayer d’être sympathique avec leur invitée.

Mais quelque chose le perturba bien vite dans sa lecture… Il y avait quelqu’un qui ne devait pas être là. Non, plusieurs personnes ! Plusieurs odeurs inconnues planaient dans l’air …Sans compter de petit bruit très agaçant à son oreille. L’ouïe et l’odorat du loup sont extrêmement développés, si bien qu’il avait détecté directement 4 personnes !! Non, pour de vrai, il a juste sentit un truc louche et a regarder à la fenêtre pour voir quatre ombre plantée devant le château. Idiot à dire mais il ne fallait pas exagérer, un bon odorat, d’accord, mais de là à dire le nombre précis de personne … Et puis quoi encore ? Deviner la marque de leur déodorant à des kilomètres ? Mais trêve de plaisanterie douteuse, il était de son devoir de prévenir sa princesse. Après tout, c’est son château. Mais pire que la simple intrusion, peut-être que ses quatre inconscient, qui n’avait pas l’air des plus sympathique, en avait après la vie de la maitresse des lieux…
Kuzfo se décida alors à venir prés d’Ariez pour lui expliquer la situation, ignorant totalement Arachné qui n’était même pas à deux mètre de lui. Elle se releva d’un sursaut, presque… Il avait bien fait, semble-t-il. Elle dona ses directives, doubler d’un autre câlin qu’il rendit bien évidement. Ce n’est qu’en sortant de la pièce pour accomplir sa nouvelle tache qu’il prit conscience et lâcha un soupir d’agacement. C’était donc la merveilleuse journée qui allait se transformer en baston ou pire, en bain de sang. Lui qui aimait s’appeler «Pacifiste», le voila qu’il doit maraver quatre gusse. Super.

Alors que le loup noir se dirigeait d’un pas lent vers le rez-de-chaussée, il entendit une explosion. Et pas un simple pétard mouiller, un grand boum, tel que partout on l’entendit. Histoire de comprendre, le lycanthrope se dirigea vers une fenêtre qui donnait sur la cours. Là, trois des quatre intrus se ruaient vers le château. En tête, un petit gars aux cheveux roses et au regard flamboyant, suivit d’une grosse bête qui devait sans nul doute être l’ancien propriétaire des lieux. A force d’entendre Ariez se vanter d’avoir volé ce château à une certaine « Bête », il était facile de le reconnaître. Et le dernier… Un homme tout de rouge vêtu, plus âgé, borgne. Mais inutile de faire comme si on ne le connaissait pas. Ce type, jamais Kuzfo n’aurait pu l’oublier. Auron, dit l’«Aurore Rouge ». Un mort qui avait inconsciemment délivré le loup-garou des enfers. De le voir dans de tel circonstance lui fit même oublier l’absence du quatrième trouble-fête. Il ne se mit à réagir que lorsque les deux premiers s’engouffraient dans la bâtisse. Il devait les faire partir, pas les regarder faire d’un air bête. Et comme le revenant semblait attendre que quelqu’un se pointe, le loup ouvrit la grande fenêtre et bondit de quelque étage comme si ce n’était que deux marches. Il se redressa, les bras croisé, bien encré devant la porte, observant son opposant avec une certaine peine dans les son regard. Le conflit était inévitable et la bête allait mordre la main qui l’a libérer. Ils resterent un petit moment à se dévisager de la sorte, jaugeant l’autre pour le moment fatidique, jusqu’à ce que l’Aurore Rouge se décide à parler. Bien sur qu’il voulait éviter ça, la baston n’était pas son truc, encore moins face à lui. Mais comprendra-t-il ? Sans doute que non …

Non, mais je suppose que le choix n’est pas permis.


Sa grosse voix résonnait comme un grand soupire, entre l’agacement et le désespoir. Lui qui a toujours voulu prouver sa reconnaissance envers cet inconnu, voila comment il va le remercier, en lui faisant quelques cicatrice de plus. Sans compter qu’Auron ignore tout de la petite histoire et lui, il s’en foutait complètement du loup. Enfin, c’est ce qu’on pourrait se dire. Il ne retiendra jamais ses coups et n’hésitera pas à le tuer s’il le fallait.

Tu sais, Auron… Si ça ne tenait qu’à moi, je te laisserais passer. Tu m’as sauvé une fois, même si tu l’ignore, mais là, faudra vraiment rebrousser chemin !

Il marqua une pose au bout de son annonce, histoire de se retourner lentement pour fermer les gigantesques portes du château, montrant bien que l’accès sera bien dur à obtenir. Le loup se remit en position, telle une statue gardienne, fronçant les sourcils, prêt à en découdre. D’ailleur, les fameuses marques vertes sur son corps commençaient à luire, aiguisant ses pouvoirs dans une aura menaçante.

Ariez est tout pour moi. Il faut donc que je vous foute dehors… Alors rentre si tu veux, mais il faudra d’abord me passer sur le corps !!
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue323/500Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (323/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 28 Fév 2011 - 2:21
Ariez est tout pour moi. Il faut donc que je vous foute dehors… Alors rentre si tu veux, mais il faudra d’abord me passer sur le corps !!

Une discussion ne servirait rien. Les deux protagonistes étaient déterminés, rien ne pourraient les arrêter. La discussion serait vaine et mènerait à la conclusion que le combat est inévitable. Auron a horreur de tout ce qui est inutile... comme cette discussion stérile. C'est avec un ton froid et sec, presque cassant qu'il répondit, voulant à la fois défier et intimider son adversaire. Le provoquer et le dissuader.

Alors je le ferais...

Et ainsi c'était dit, la bataille allait débuter. Nul doute qu'elle serait sanglante et impitoyable. Apparemment, ca n'arrangeait aucun des deux belligérants de se battre. Auron aurait put se contenter d'attendre et de fuir avec Belle, mais c'était impossible. Son honneur l'en empêchait, sa fierté. Et puis, même si Natsu était fort, il n'en restait pas moins complètement abrutit. Lui tendre un piège n'est pas bien difficile. Quand à Bête... l'amour le rend aveugle. Et la rage n'arrange pas les choses. Armé à l'épaule, celui que l'on nomme l'Aurore rouge fit un pas, puis un deuxième. Ce monstre, cet animal, ce loup, appeler ca comme vous voulez, était loin de lui faire peur, au contraire. Face à un tel morceau, Auron n'avait aucune crainte de le blesser ou de le tuer. Il n'aurait pas à retenir ses coups, et ca lui plaisait. C'est avec sérénité qu'il envisageait ce combat, même s'il ne pouvait s'empêcher de craindre le pire pour les autres mercenaires. C'est un peu comme une famille vous savez, et le Centurio est le refuge de ce qui n'ont plus rien. La plupart des mercenaire n'imaginerait surement pas que leur collègue au manteau rouge puisse avoir la moindre pensé affective envers les autres mercenaires, et pourtant, ils en avaient, sans les montrer.

Il but une dernière gorgée, sachant bien que ce serait la dernière de la soirée il l'a dégustât, avant de reprendre son arme et de la laisser retomber lourdement sur son épaule, l'autre bras toujours en écharpe. Et enfin, il se mit en position d'attaque. Les jambes fléchis, le regard pointer vers l'adversaire. Ce ne sont pas des petits joueurs à la Coalition, et ca Auron le sait bien. Vu sa carrure bestiale, ses capacités physiques risquaient d'être très grandes. On pouvait déjà imaginer l'étendue de sa force et de sa résistance. L'avantage étant qu'une telle masse laissait supposer une mobilité réduite. Ce qui restait flou en revanche, c'était ses capacités magiques. De prime abords, il semblait n'en avoir aucune mais... les étranges marques vertes semblaient indiquer le contraire. De tout temps Auron a éprouver une certaine méfiance pour la magie. Il a suivit la voie du guerrier, il ne connait donc rien des arcanes magiques ou presque. Seules quelques techniques lui sont connus. Pour ne rien n'arranger, ce n'est pas comme s'il y était très résistant. Bizarrement, le mercenaire avait l'impression d'affronter un mur. Allez savoir pourquoi. Peut-être car il sentait que cette chose ne le laisserait passer qu''au moment où elle n'en serait plus capable ? Sans doute.

Étant l'assaillant, il se devait de lancer l'offensive en premier sur le défenseur. Et puis de toute façon, ce n'est jamais mauvais d'avoir l'initiative lors d'un combat. Il bondit jusqu'à son adversaire, exécutant un super-saut grâce auquel il put ignorer les quelques mètres qui le séparait de son adversaire. Il arrivât juste devant le loup. Bien décidée à abattre le mur qu'il représentait, il donna un coup à l'aide de son arme, épée en position transversale intérieure. Attaquer son adversaire et prendre l'initiative du combat... C’était, certes, peu prudent avant de connaître entièrement ce dont était capable son opposant, mais rester immobile n’était pas dans les habitudes du guerrier. Et puis après tout, l'escrime était son principal atout, alors autant l'utiliser. Un coup de lame bien placé sur toute la largeur de la ceinture abdominale, mais plus une encore, une frappe sismique capable en temps normal de faire trembler la terre. Telle était l’attaque destructrice que l’épéiste destinait à son adversaire lycanthrope.
Géant Pacifique

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue107/650Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (107/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 14 Avr 2011 - 18:03
Alors je le ferais...

Bien sur qu’il le ferait … Et malheureusement, Kuzfo n’en doutait pas un seul instant. Attaquer son sauveur, un comble. Heureusement, le loup avait un avantage énorme sur le mercenaire. Celui-ci ne l’avait jamais vu combattre ! Au contraire de la bête qui l’a vu se déchainer en enfer. Et comme il n’oublie que rarement ce genre de chose, après un siècle passé dans l’arène d’Hades, il sait à peut prés tout, sauf l’étendu de sa force pour ne jamais avoir eu à l’enduré. N’importe quel personne dans sa situation se serait dit « Ha, enfin un combat digne de mes compétence » … Mais mise à part un regard dur posé sur l’aurore rouge, elle endurait déjà le moment, le combat n’avait même pas commencé que c’était déjà une torture. Il vivait ses derniers instants de calme avant de se déchainer au nom de sa belle, sa princesse. La décevoir était inconcevable.
Auron montrait tout les signe du mec qui avait confiance en soit, prenant même la peine de boire un coup avant l’affrontement. Et alors qu’il prenait sa pose de combat, le loup continuait de le fixer, les bras croisé, stoïque. Tel un acteur plongé dans son rôle, il était le garde, en haut de ses escaliers, guettant les moindres rebelles prés à s’insurger. En aucun cas il ne voulait le provoquer ou l’intimidé. Il était juste là, au bon endroit, au bon moment et inversement pour Auron.

Son opposant devait sentir qu’il ne ferait pas le premier pas et il prit donc l’initiative, faisant un bond de géant pour se retrouver en face du monstre. Il brandit son arme et s’apprêtait à donner un coup qui serait fatal pour n’importe quelle petite frappe. Fatal mais prévisible, l’anticipation prime ! Alors que le loup semblait peu enclin à riposter, sa carrure ne voulait pas dire qu’il était si lent que ça, au contraire. Le loup sauta et fit un tour sur soit même, faisant se rencontrer la lame de l’épéiste et la queue du canidé. Mais celle-ci c’était transformé en vrai mur obscure, plus large, plus longue, plus épaisse, un mur lycanthrope ! L’impacte fit trembler le sol, prouvant la force pour le moins incroyable de cette figure célèbre. D’ailleurs, alors que les deux combattants lutaient pour briser la garde de l’autre, la masse noire autour de la queue de Kuzfo commençait déjà à faiblir, l’entaille que l’épée a produite s’approfondissant petit à petit. S’il ne réagissait pas, il allait couper son bouclier provisoire et trancher dans le vif … Et comme un réflexe, les marques vertes qui parcouraient son corps se firent plus lumineuses. L’ombre du loup se déforma et se transforma en ligne qui longea le sol jusqu’à son flanc droit. De là, sortit du sol cette ombre qui avait pris la forme d’une gueule, d’une abomination et alla mordre pile entre les cotes de mercenaire. Pas au point de lui arracher la chair, mais juste assez pour faire réagir l’intéressé. Et donc, avec cette pointe de douleur, le ténébreux réussit à le faire tomber en bas des quelques marches, d’un revers costaud du mur lycanthrope.
Le loup profita de voir son adversaire à terre pour se tourner vers la porte, s’élancer à toute allure pour marcher verticalement sur celle-ci, à 3-4 mètre de haut. C’est quand on veut exécuter ce genre d’acrobatie qu’on dit merci à toute ses année de survie dans la nature. Une fois au point culminant de son ascension, il se propulsa vers le mercenaire à terre, histoire d’ancrer la forme de ses patte arrière dans la face. Si il avait prit la peine de faire ce petit cinéma, et bien … C’était tout simplement pour faire plus mal. Sauter de là ou du sol, c’était assez différent. En plus, avec son poids, la gravité et sa force, tout ça dans la figure, peut-être sera-t-il assez sonner pour en arrêter là et mettre fin au calvaire. C’est beau de rêver, quand même.

Auron n’était pas une petite frappe lui non plus, même si le loup était plus rapide que lui, il su rouler sur le coté pour éviter ce qui a faillit lui broyer le crâne. A la place, le sol se fissura et les gravas se soulevèrent dans un grand choc, similaire au sien précédemment. Cette attaque aurait du faire mal mais au moins, il savait que la légende de l’Aurore rouge était fondée. Ça sentait les grandes coupures et les belles blessures à plein nez, ce combat … Quand Kuzfo se retourna, son sauveur était déjà debout, soulevant sa grande épée pour croiser le fer une nouvelle fois. La bête, quand à elle, encore nonchalante et peu sérieuse, lui fit signe de venir d’un air arrogant, l’incitant à approcher une nouvelle fois. Puis il se mit en position, brandissant une griffe, l’autre plus basse, prête à réceptionner le colis.

Voyons si tu as mérité de sortir des enfers …


Les griffes du monstre se mirent à luire d’une lueur obscure, comme des flammes noir venant lécher ses armes aiguisées. Armes de fureur prête, Auron n’allait pas tarder non plus. L'heure n'était plus au bon sentiment, et ça, Kuzfo le regrettait amèrement.
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue323/500Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (323/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 6 Mai 2011 - 15:03
Voyons si tu as mérité de sortir des enfers …

Et ses griffes se mirent à luire de flammes noires. Un brasier ténébreux qui sa ravivent sans cesse, se dévore et se nourrit de lui même, se mord la queue infiniment. Comme si ces griffes n'étaient pas assez puissantes comme ça. Ce qu'il avait retenu de leurs passe d'arme, c'était que la bête cachait de bien nombreux tours dans son sac. Le guerrier se doit d'être puissant physiquement, mais ce qui fait véritablement la différence, c'est l'expérience. Ou plutôt, la capacité a tiré des leçons de ses combats, des tactiques et de son adversaire. La force et la résistance du loup, il n'en n'eut qu'un court aperçu, mais ces deux caractéristiques ne lui ont pas semblé si effrayante que ca a vrai dire. Elles étaient semblables aux siennes. Par contre, ce dont Auron devait s'inquiéter... ce n'était pas tant ses capacités physiques, mais plutôt ce qu'il en faisait. Il faut dire que sur le plan physique, la loup s'était révélé un poil décevant. Mais ce mouvement, grimpé au mur pour retomber... Il faut quand même l'avoir, cette idée. Et puis cette magie ténébreuse. Véritablement, ils avaient un niveau semblable. Un petit avantage pour le loup-garou ? Malheureusement... Après tout, quoi de plus normal, l'homme n'a jamais égalé la bête. Mais ce qui posait véritablement, c'était sa magie et ce qu'il pourrait sortir... La gueule d'ombre, la queue qui devient tel un mur de brique, qu'allait-il encore sortir ? Restait encore cette petite grimpette qui témoignait de son agilité...

Et malgré qu'Auron avait du souci à se faire, il souriait. Un sourire léger, en coin. En ce monstre, l'aurore rouge se reconnaissait. Tous deux étaient passés par les enfers, d'après ce qu'il dit... Mais cette ardeur. Le mercenaire ne savait pas si le loup agissait par peur ou par fidélité. Mais de ce qu'il en vit, rien ne l'obligeait à servir la princesse. Tout comme Auron aurait donné sa vie pour l'empereur en son temps, il donnerait sa vie pour elle. Ce loup avait un courage sans borne, une détermination de fer. Oui, mais ce n'est pas de son admiration que naquit son petit sourire en coin. Les deux adversaires étaient borgnes, et ca le faisait rire. La bête noire, peut importe ce qu'elle est vraiment méritait tout le respect. C'était juste dommage, que tout son dévouement aille à la princesse de l'envie. Cette dernière était connu pour son ambition démesuré, son envie sans fin et ses caprices monstrueux. C'était, dommage. L'aurore rouge n'allait pas reculer pour autant. Il ne pouvait pas non plus lui demander d'abandonner, ce serait irrespectueux... Il affronterait simplement le loup, en y mettant ses tripes, il lui ferait honneur. Et même si le fait qu'il vive pour servir Ariez faisait de lui une menace, l'aurore rouge savait dors et déjà qu'il ne pourrait se résoudre à tuer une personne d'un dévouement si désintéressé comme l'était le siens. Son épée se teint de flamme rouge, illuminant les alentours. Un vif brasier qui entourait son arme. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, Auron n'a jamais utilisé ses deux bras aux enfers, se contentant d'un seul bras. C'était l'occasion où jamais, comme on dit. Son sourire devint quelque peu méprisant... Après tout, ce loup restait un ennemi.


Cette gosse ne te mérites pas... Mais je sais ce que c'est de souhaiter protéger quelqu'un au péril de sa vie...

Et l'aurore rouge sprintât vers l'ennemi, son arme tenu ferment et prêt à s'abattre avec force et violence sur Kuzfo. Son arme de fureur, ces flammes ardentes qui recouvraient son épée, il allait les mettre à profit. De son autre main il saisit sa gourde et la jetât vers le loup. Sa gourde eut le malheur d'être entre l'épée et le loups. Sous le coup du mercenaire, elle se brisât, ne freinant même pas l'épée du borgne. Mais le peu d'alcool encore contenu dans la gourde déchainât les flammes de l'épée. Par-dessus le marché, Auron fit de son coup un coup explosif... Il ne resterait plus grand-chose du loup, sinon quelques poiles carbonisés... Enfin, ça serait le cas si Kuzfo n'esquivait et ne contrait pas le coup, ce qui serait quand même très utopique...

Mais l'explosion qui résultat de cette attaque projetât Auron en arrière. Propulsé en arrière, ses pieds ne quittait pourtant pas le sol. Ses lunettes avaient bel et bien volés en éclats alors que son manteau rouge avait carbonisé, sa manche droite étant noircis. Pour la suite des opérations, le mercenaire se saisit de son épée à deux mains. Son épaule droite légèrement blessé par l'énorme explosion...

Et malheureusement, il ne pouvait rien faire contre, il endurait et sentait son épaule de plus en plus inapte… Cette brave épaule pouvait encore servir, mais restait bien moins puissante qu'avant. C'est pourquoi il avait décider d'utiliser ses deux bras, ça son membre droit ne pouvait plus se suffire à lui-même.
Géant Pacifique

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue107/650Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (107/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 22 Juin 2011 - 18:49
Un sourire se dessina sur le visage du borgne. Voila bien la preuve qu’il n’y avait pas grand-chose de comparable entre Auron et Kuzfo. Si effectivement ils avaient connu un passé assez similaire, ce n’était pas un quelconque sentiment positif qui l’habitait à l’heure actuelle. Comment pouvait-il sourire ? On menaçait la vie de sa princesse et il devait se battre avec une personne qui lui était indirectement cher. C’était un combat, il n’y avait pas de place pour les sourire ! Ils auraient pu ne pas se battre mais les choses ont fait que nulle joie ou satisfaction quelconque ne se reflète sur son visage. Le premier à être diplomatique, le dernier à ce battre, pourquoi devrait-il sourire ? Ce n’est qu’un détail, ce sourire, mais ça avait le don d’agacer le loup. Et si par malheur, Kuzfo entendait une Xeme fois « Elle ne te mérite pas », soulignant bien sur Ariez par rapport au toutou qu’elle s’était faite… Le monde pourrait s’écrouler d’un coup pour la personne qui l’aurait dit. Cette phrase, c’était désormais l’une des seuls qui pourrait le faire exploser de rage. Un génie lui a dit une fois, et depuis, il entend ça partout. Ho, et comme c’est étrange de souligner se point d’ailleurs, car justement, après que l’arme d’Auron s’embrasa et que son sourire eut enfin disparut …

Cette gosse ne te mérite pas... Mais je sais ce que c'est de souhaiter protéger quelqu'un au péril de sa vie...


Il l’avait dit !! L’air neutre du ténébreux laissa place à ses crocs, sans même s’en rendre compte, Auron l’avait piquer au vif. Qui était-il pour oser dire ça ? Qui étaient-ils tous ?! Seule la principale concernée avait le droit de dire ça, il était le seul à juger de cela ! La princesse de l’envie est égoïste, méprisable, snob, et peut-être bourrée de défaut ! Elle est peut-être méchante, elle a peut-être causé déjà des milliers de morts avec cet ambition qu’il qualifierait de stupide ! Mais c’était à lui de juger si il devait ou non rester à ses coté. Pour lui, Ariez avait des défauts, c’est sur, mais elle restait la seule personne qui l’affectionne plus que tout … C’était la seule à aimer lui parler, à aimer passer du bon temps avec lui. Ariez le chérissait comme il la chérissait et ça, ça valait tout l’or du monde. Ce petit détaille faisait qu’importe les atrocités, les caprices, les délires démentiels d’Ariez, elle aura toujours un grand loup noir à son chevet, lui procurant tout l’amour qu’elle réclamerait, la défendant contre vents et marrée. L’Aurore Rouge, il n’aurait pas du dire ça. Rare sont les moments où il voulait écorcher un homme jusqu’à la mort mais cela ne saurait tarder en ce jour où on a osé défier la coalition, l’œuvre de sa princesse bien aimée. Le loup est en faite telle un ours, calme et gentil jusqu’à ce qu’on le cherche trop.
En même temps que son adversaire, il s’élança pour se battre, grognant, crocs et griffes sortie pour l’occasion. Les flammes noir émanant de ses griffes auront vite fait de faire couler son sang. Enervé, Kuzfo croit qu’il peut tout faire, il pouvait même oublier qui était Auron. Faute grave car il ne su anticiper sa technique. Il ne comprit rien : le revenant voulait lui asséner un coup d’épée mais au lieu de ça, une explosion se produisit, faisant voler les deux combattants bien loin dans la cours. Si Auron su se rattraper et ne pas trop en pâtir, le loup se l’est pris de plein fouet, roulant à terre jusqu’à se ramasser à la petite cuillère, cuit à point.

Lorsque la fumée, le souffle de l’explosion s’atténua, le géant était à quatre pattes, se remettant doucement. La douleur, il ne la sentit pas, l’espace d’un instant, son désire de le mettre hors jeu étant telle qu’on aurait pu croire qu’on lui avait refilé un antidouleur puissant. Mais le coup venait après … Ses muscles réagissaient moins bien, la fatigue, son corps lourd et finalement, ses courbature et cette sensation de cuire au barbec sans pouvoir y faire grand-chose. Il leva le museau et vit Auron qui, lui, avait à peine souffert de la chose. Comme quoi, on ne doit jamais baisser sa garde et pourtant, il le sait très bien ça, Kuzfo … Si le loup avait bien une faiblesse, c’était Ariez. Calculé ou pas, Auron venait de l’exploiter.
Le feu noir disparaissait de ses griffes, ne l’ayant même pas utilisé. Au contraire, il croyait être en train de cramer mais ça, il avait l’habitude. Une fois plus apte à réfléchir, il fallait penser à se sortir de là, à empêcher Auron d’entrer dans le château … Finalement, l’idée lui vint comme un éclaire, paf, venu d’on ne sait où et d’un seul coup. Il avait déjà entendu une histoire de lien … un lien … il ne savait plus mais ce n’était pas le plus important. Tout ce qu’il savait, c’est que si il pensait fort à Ariez, si il arrivait à crée se lien spirituelle… Kuzfo se releva et, se tenant péniblement, invoqua un monstre, comme l’aurait fait la princesse de l’envie. Une ombre se balada devant lui, une vrai ombre, pas le sans-cœur. Mais bien vite elle sortie du sol, prenant la forme d’un lézard moqueur avec une lanterne en guise de queue. L’iguane de l’ombre, sans-cœur qui lui avait causé des problèmes dans l’arène des enfers. Ce reptile avait le pouvoir de plonger le monde dans l’obscurité, chose forte utile pour l’adepte de l’ombre qu’était le coalitieux. Le sans-cœur produit un son fort proche du ricanement mesquin avant de marcher comme si de rien n’était vers la porte du château alors que Kuzfo commençait à se mettre en garde. L’iguane rampa sur le mur jusqu’à se positionner bien au dessus de la grande porte et commença à faire luire sa lanterne, volant la lumière tant que celui-ci n’aura pas décidé autrement. Une nuit noire tomba sur la cours du château d’Ariez, impossible de voir à plus de deux mètre. Le loup ne pouvait rêver mieux, guider par son ouïe et son odorat … Mais il ne se contenta pas que de ça. Il sauta lourdement sur le sol, le faisant trembler jusqu’à le fissurer. L’impacte se répercuta jusqu’à la position initial d’Auron mais que ça l’ait surpris ou pas, qu’importe, le but étant juste de casser le béton de la cours. Il put atteindre la terre meuble et s’enfouie dans le sol, pistant sa proie pour la surprendre au plus haut point.

Auron pensait sans doute affronter les ténèbres pour faire face à un loup géant, mais il ne pensait sans doute pas à se méfier du sol … Ayant creuser jusqu’à lui, se fiant à son odorat, il usa de sa force pour sortir de terre, derrière l’Aurore Rouge, et, ouvrant grand la gueule, mordit l’épaule gauche de son adversaire, plantant ses crocs dans sa chaire et se nourrissant de son sang pour soigner ses blessures. Merci ténèbres pour lui avoir conféré ce don de vampirisme.
Telle une bête, il finit par soulever son ennemie avec la simple force de sa machoire et le lança plus loin, profitant de ce court laps de temps pour retourner dans son trou, sentant déjà bien moins les blessures. Mais avant, il ne manqua pas de lui faire une remarque.

Si tu sais ce que c’est de vouloir protéger quelqu’un, dégage de se monde et laisse nous vivre en paix !

Le calme revint dans ce noir total. Il ne savait pas si Auron avait pisté le truc des tunnels, mais ce qui était sur, c’est que si il ne se décide pas à tuer cette iguane, il devra se battre à l’aveuglette et finir par mourir sous les morsures du loup. Qui sait jusqu’où peut aller une bête lorsqu’il s’agit de protéger les siens ? Qui sait, peut-être que, rattraper par ses instincts, il ne fera plus la différence avec un simple agresseur et oubliera bien vite qu’Auron l’a sauvé par le passé. La voix de Kuzfo résonnait encore dans le manteau de la terre, se préparant à attaquer à tout moment.

Je sais que si tu te bats, c’est une histoire d’honneur mais tu joue avec la vie. Il n’y a pas de dignité dans la mort … Tu devrais le savoir …
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue323/500Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (323/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 22 Juin 2011 - 22:50
L'obscurité la plus totale avait soudain pris possession des lieux. Le sol était fissuré, l'œuvre de Kuzfo, sans doute... L'épaule gauche d'Auron méchamment blessé, laquelle ? Les deux. L'une plus que l'autre d'ailleurs. Visibilité ? Zéro. Cela aurait été juste été chiant si son adversaire n'avait pas un flair sur-développé de berger allemand. En plus, sa fourrure noire le rendait encore plus discret. L'obscurité présente n'était pas simplement de l'ombre... C'était pire, l'étrange lézard, ou plutôt sa torche dévorait la lumière, l'aspirait. Se passer de la vue... Et ben putain ! Ce chien avait vraiment pris l'avantage, et le voir invoquer une bestiole pareil... Remarquer, ca restait vachement prévisible qu'il puisse invoquer un sans-cœurs, mais quand même... Sur le coup ca l'a surpris, puis cette fissure. Il n'a rien vu venir jusqu'à la morsure. Là encore, c'était pas la morsure de Daigoro. Il te devait avoir croquer un début de bras en plus de l'épaule. S'il se repère qu'avec son flair, c'est un coup de bol de pas s'être cassé une dent ou deux contre l'épaulière sur son épaule droite. Puis le chien de garde s'est mis à causer. Il avait l'air furax, décidé à tuer Auron. Celui-ci ne s'en plaignait pas. Aussi habitué qu'il soit à combattre et tuer des adversaires, c'est toujours plus simple de se battre contre quelqu'un d'enragé et qui veut vraiment vous tuer. Il se mit à parler, et c'était étrange. Ça voix semblait lointaine, comme quelqu'un qui parle de derrière un mur. Et cette fissure... Il serait sous le sol ? Une taupe ? Si c'était ca alors le mercenaire était vraiment dans la merde, et la belle !

Si tu sais ce que c’est de vouloir protéger quelqu’un, dégage de se monde et laisse nous vivre en paix !

Putain... Cette phrase eut l'effet du bombe sur Auron, l'effet d'une énorme claque dans la gueule. Sérieusement ? Au départ, l'épéiste voyait juste ce loup comme quelqu'un qui n'avait qu'Ariez dans la vie, ou bien encore quelqu'un qui lui devait beaucoup. S'imaginant même qu'elle est put le sortir des enfers. Ou bien encore qu'il l'est connue à une époque où elle n'était pas comme ça. Qui sait, on a tous été sympa un jour, même si ca n'a surement pas duré. Et il pensait que comme lui en son temps, Kuzfo restait fidèle envers et contre tout, parce que justement il est loyal. Quelque chose qui dépasse le bien et le mal, un profond attachement. Et là... "Laissez-nous en paix" quoi. Nan mais sérieux, dire ca alors que sa princesse chérie fait justement chier le monde, enlève des vies et en ruines d'autre. La pilule passe mal, ca l'énerve d'entendre une connerie pareil. Jouer les victimes... Et puis cette lâcheté, se cacher dans le noir et sous le sol... Le peu d'estime pour lui venait de s'en aller aussi vite qu'elle était venue.

Je sais que si tu te bats, c’est une histoire d’honneur mais tu joue avec la vie. Il n’y a pas de dignité dans la mort … Tu devrais le savoir …

Un rictus moqueur se dessina sur le visage dur du guerrier... Ça prenait la forme d'un sourire, mais ca n'en était pas un. Ça n'y ressemblait pas d'ailleurs. Ce n'était que méprisant et moqueur. Auron n'avait plus envie de se battre, il ne ressentait plus aucun plaisir à l'idée de se battre contre lui, si ce n'est la satisfaction d'avoir massacré un ennemi qui lui bloquait le passage et qui méritait une bonne raclée. Un lâche, c'était seulement ca. Trop lâche pour se battre face à face et trop lâche pour s'opposer à Ariez. Le plus important, c'était d'aider Natsu et la Bête. Car mine de rien, ca le travaillait. Ces deux-là étaient certes des vrais mecs, de puissants combattants. Mais la Coalition joue dans la cour des grands. Auron avançât sa main vers sa gourde, s'arrêtant à mi-chemin après avoir oublié qu'il ne l'avait plus. L'aube rouge crachat au sol, c'était impossible à voir à cause de l'obscurité et pourtant, il y avait dans ce crachat plus de sang que de salive.

Chien galeux, trop lâche pour m'affronter en face, trop lâche pour s'opposer à sa petite princesse chérie. Si tu tenais vraiment à elle, tu lui botterais le cul pour lui faire comprendre... Juste une chien de garde.

C'est bien beau de parler, mais il faudrait quand même se battre... Et pour ca, Auron ne se ferait pas prier ! Encore fallait-il le trouver. Son aura de feu n'émettait aucune lumière, de suite aspiré par le lézard. Ce n'est pas le noir qui fait peur, ce sont ceux qui s'y cachent. Sauf qu'en l'occurrence, ce loup imposant et enragé ne lui faisait pas peur. Les lâches ne lui font pas peur, même s'il n'y a pas plus dangereux qu'un lâche, ca dernier étant généralement capable de pire. Comment le débusquez ? En tuant le lézard, Auron avait deviné ca mais encore fallait-il trouver le lézard. Le guerrier... Ne se sentait pas l'humeur de jouer à cache-à-cache. Et sans doute qu'il n'était pas assez en bon état pour se permettre d'attendre. Aux grands mots, les grands moyens. Le mercenaire donna un énorme coup dans le vide, de toute ses forces. Auron se laissa emporter par la puissance de son propre coup, faisant plusieurs tour avant de s'arrêtait. Le vent avait suivit son mouvement et créer une tornade localisé dans la cour... Le décor volait et le sans-cœur faiseur de ténèbres aussi. Il s'écrasât contre le mur, on entendit même le bruit ! Ses yeux brillaient non loin d'Auron. Un coup d'épée plus tard, les ténèbres s'en allèrent et la lumière de la lune refaisait son apparition. Un tour de passe-passe épuisant. Le mercenaire fléchissait au sens figuré, la fatigue et la douleur s'emparant petit à petit de lui.
Mais Auron, c'est le genre de guerrier à oublier la douleur des coups reçus, en concentrant toute son attention sur le combat. La fatigue par contre, et a gène dans les mouvements... Il a beau passer outre la douleur, il n'en restait pas moins qu'il bougeait plus lentement, plus difficilement.

Dès que le loup sortirait du sol, Auron utiliserait la frappe sanguinaire et les armes de fureurs, pour une contre-attaque des plus violente... Malgré la douleur, malgré la fatigue.

Ramènes-toi.
Géant Pacifique

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue107/650Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (107/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 3 Juil 2011 - 20:24
Chien galeux, trop lâche pour m'affronter en face, trop lâche pour s'opposer à sa petite princesse chérie. Si tu tenais vraiment à elle, tu lui botterais le cul pour lui faire comprendre... Juste une chien de garde.

Ce qu’il disait … Il y avait une part de vraie là-dedans. Lâche ? Kuzfo n’a pas la notion de lâcheté, d’honneur, et toutes les conneries qui s’en suivent. Si ses méthodes étaient lâches, alors il fallait être lâche pour survivre à sa vie d’enfer. Auron, lui, avait le bénéfice de s’offrir l’honneur … Lui, il était au moins humain. Il ne pouvait comprendre toute les difficultés à être un monstre, un vrai monstre. Si bien que se faire traiter de lâche, ça lui passait par-dessus la tête. Même si c’était l’Aurore Rouge qui le disait, l’homme qui avait droit à une certaine gratitude de la part du loup, le fait de baissé dans son estimes … Entre nous, il y a des désastres mille fois pire !

Par contre …Trop lâche pour s’opposer à Ariez ? Il y réfléchit un petit moment. Ses mots résonnaient dans sa tête comme un coup de marteau qu’il venait de recevoir. Et s’il ne faisait pas ce qu’il fallait pour Ariez ? C’est vrai, il aime se dire qu’il est un gentil mais est-ce que laisser faire ce que fait sa princesse, c’était bien pour elle ? Aveugler par sa quête de la voir sourire, n’aurait-il pas oublié ce qui était bien ou mal aux coté de sa protégée ? Non, il ne pouvait le concevoir … Pourtant la vérité était là, sous ses yeux. Si la princesse de l’envie était gentille, Auron et ses amis n’auraient sans doute jamais pris le château d’assaut. Donc, c’était de sa faute si tout ça se passait ? Non, les méfaits de la chef de la coalition remontaient bien avant leurs rencontres. Mais aurait-il pu la calmer ? Aurait-il pu changer tout ça ? Il se le demandait, tel un acharné plein de remord, si oui, il ne se le pardonnerait jamais. Bien qu’en faite, si Kuzfo s’était opposé à Ariez, même de façon amicale, il n’en serait pas là. Il n’y aurait plus de câlin … Il n’y aurait plus de jeux innocent … Il n’aurait plus d’affection, cette chaleur humaine qu’il a temps rechercher tout se temps. La jeune femme aurait eut vite faite de mettre le loup sur sa liste noire et là, Adieux, amitié rose bonbon. Kuzfo ne voulait l’admettre … Mais oui, il était lâche … il était faible …

Planqué dans son trou, ne prêtant même pas attention à Auron qui s’occupait de faire revenir la lumière, il ruminait ses paroles. Il n’arrivait plus à faire la différence, entre le bien et le mal. Il n’arrivait plus à se rappeler, il n’arrivait plus à savoir si Ariez était bonne ou mauvaise. Des milliers de question jaillissaient dans son cerveau malade. Il faisait bien ? Il nuisait à celle qu’il protège ? Il faisait pire ou mieux ? La princesse a un masque d’enfant innocente mais est un diable déguisé peut-être ? Pourquoi Ariez est mauvaise ? C’est de sa faute ? Aurait-il du la sauver ? … C’est à cette Xeme question qu’il se mit à vraiment haïr Auron … Il était arrivé … à faire douter Kuzfo, même sur cette question, cette question qui n’avait pas lieux d’être posée avant. Quel être relativement bon ne sauverait pas ce qui semble d’abord être une jeune femme sans défense et innocente ?! Pourquoi Kuzfo ne sauverait pas la chose la plus chère à ses yeux ?! Le loup voulait rester dans son monde tout rose, il voulait rester dans ses idéaux faussé mais … Non, tout ça c’est à cause d’Auron … C’est Auron qui lui torture l’esprit ! Il fallait qu’il arrête. Il fallait qu’il fasse plus qu’arrêter. Il fallait qu’il parte, qu’il n’intervienne plus jamais dans sa vie, dans leurs vie !! Il avait tord, Kuzfo faisait tout pour Ariez ! Il faisait bien pour elle ! Auron, pourquoi tu as dis ça ? Auron, se salaud ! Auron, se menteur ! Auron, le mal ! Auron, Auron, Auron, Auron … Il ne devait pas partir, il devait mourir !!
Et lorsque l’humain lui ordonna de sortir de son trou, le loup jaillit du sol, tout crocs dehors, le regard voilée d’une colère bestiale et incontrôlable. Une légére fumée, une aura noir s’était formé autour de lui. Toute cette haine, toute cette colère, si un jour on doutait que le loup avait vraiment des ténèbres en lui, celui qui avait la mal chance de le voir ainsi comprendrait qu’il avait tout faux.

Ne parle plus jamais comme ça, Jamais !!!


La créature bondit sur son adversaire, sans se poser de question, guidé par l’envie de tuer. En riposte, l’épéiste voulu le planter, son épée rougeoyante et pas seulement à cause des flammes. Par réflexe, sans peur ni crainte, le ténébreux voulu cogner l’épée pour la défaire de sa trajectoire initiale. Mais son coup était si puissant que l’arme transperça la patte de Kuzfo, longeant son bras de tout son long, l’ouvrant presque sur toute la longueur et le brulant à vif. Mais ça, le loup ne le sentait pas. Il n’était plus Kuzfo, il était … quelque chose d’autre … Il transpirait les ténèbres. De son autre patte, il l’attrapa violement au cou, le serrant tellement fort, plantant ses griffes dans sa chaire si fragile. Il le souleva avec aisance avant de le plaquer violement contre le sol, fracturant le sol sous le choc. Le sang du loup commençait à se rependre sur le sol, à gicler à chacune de ses action plus ou moins violente mais ses ténèbres lui dictait de blesser Auron, il ne pouvait se résoudre à désobéir à ses ordre qu’il trouvait si bien choisit. Toujours en train de l’étrangler, il le souleva à nouveau pour le fracasser sur le sol, encore, et encore, trois fois, quatre fois, cinq, six … Encore, jusqu’à ce qu’il crache du sang, jusqu’à ce qu’il perde connaissance, jusqu’à ce qu’il ne sente que la douleur, jusqu’à ce qu’il créve, noyer dans son sang, jusqu’à ce que chacun de ses muscles soit réduit à l’état de bouillit, jusqu’à ce que chacun de ses os explose sous le choc ! Le sang du pauvre bougre ruisselait sur ses griffes et refermait petit à petit ses plaies, laissant son autre bras guérir petit à petit. Auron n’avait aucune chance … Il allait y passer. Qu’importe sa force, qu’importe sa volonté, il ne savait plus rien faire … Qu’il aurait planté son épée dans son épaule, dans son torse, qu’elle l’aurait transpercer de part en part, cela n’avait plus aucune importance. L’espace d’un instant, Kuzfo était immortel, Kuzfo était un monstre, la mort incarnée, ne pouvant se détacher de sa transe, ne pouvant se soustraire à cette envie, à se besoin de voir toujours plus de son sang couler. Il était même un peu plus grand, un peu plus mastoc, gonflé par ses mauvais sentiments.

Mais finalement, il l’écrasa un peu plus fort encore sur le sol, une dernière fois, un ultime coup qui ne l’acheva pas … C’était admirable, Il n’était même pas encore évanouie, il crachotait du sang, là, étendu sur le sol, peut-être incapable de bouger mais belle et bien en vie. Ce qui poussa la bête à arrêter, personne ne le savait. Le monstre tourna le dos à l’Aurore rouge en grognant et se tenant le crâne, comme si on se battait dans sa tête. Ce qui était étrangement le cas. Le peu de conscience qui lui restait, le peu de lumière qui faisait de lui tout ce qui était un être charmant, attentionné … Kuzfo essayait de se battre contre cette chose qui lui rongeait la chaire et le cœur. Au fond, il ne voulait pas tuer Auron, il ne voulait tuer personne. Lui, il voulait juste se faire une place dans le monde, une place qui ne relève pas de la crainte des autres. Il ne voulait tuer personne, il voulait protéger tout le monde, surtout sa princesse. Comment en était-il arrivé là ? Il déambulait faiblement dans la cours, se désintéressant d’Auron, grognant, se griffant la peau. Sa tête, il croyait qu’elle allait exploser. Deux loups se battaient dans sa tête … deux loup tout les deux si déterminer … L’un disait d’arrêter, l’autre de continuer … Qui fallait-il écouter ?! Sauver, tuer, sauver, tuer … Sauver ? Tuer ? … Torturé jusqu’à la moelle, la bête finit par pousser un hurlement si puissant que partout on l’entendit. Finalement … Il voulait tuer, encore, plus de sang et de souffrance … Mais bizarrement, Auron n’était plus d’actualité, même si celui-ci avait de la peine à se remettre mais se remettait quand même. Il ne savait plus se battre, il ne pouvait que voir à quel point le loup était déranger.

Il lui fallait plus, plus de ténèbres … Il savait qu’il y avait d’autre proie dans le château, il fallait se dépêcher d’aller les chercher et de satisfaire ses pulsions. Il se mit à quatre pattes et finit par courir vers le château. Il défonça presque les grandes portes et se mit à chercher les compagnons d’Auron.
Même son bras souffrant ne pouvait le ralentir. Est-ce que Kuzfo, le vrai Kuzfo, arrivera à s’arrêter avant de vraiment étriper quelqu’un ?
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Left_bar_bleue272/500Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Empty_bar_bleue  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 5 Juil 2011 - 5:40
    Mission Accomplie.

    J'ai été très satisfait de lire vos rps. Surtout impressionné en fait. Indubitablement, quand on imagine un combat entre deux bourrins, on n'a aucun mal à les voir se défoncer l'un l'autre, complètement en sang. Ce qu'on oublie très souvent, c'est de s'imaginer ce qu'ils peuvent bien penser... Genre...

    Auron et Kuzfo sont à deux extrémités du terrain et chargent l'un vers l'autre. Arrêt sur image, on vous voit la bouche ouverte, l'arme brandie, les yeux pleins de fureur. Est-ce qu'Auron se dit qu'il aimerait bien manger des chipolatas ? Est-ce que Kuzfo est gêné par un caillou dans sa chaussure (il a une chaussure ?!!) ?

    Non... Kuzfo se demande ce qu'il fait, pourquoi il le fait, s'il fait bien de le faire...
    Auron... Lui... Il sait.

    Et c'est ça, votre rp, c'est presque plus un duel psychologique que physique (même si ça se finit par du sang partout =) ).

    Et ouais, vous avez tous les deux super bien abordé le sujet de la psychologie...
    Quand j'ai fini de lire, je me suis dit que c'était très bien des deux côtés, sans savoir pourquoi mais c'est ça, c'est du haut niveau point de vue sentiments, vous m'avez tout fait ressentir.

    Alors, mise à part ça...

    Auron, ton dernier post... La Classe. Sérieux j'étais impressionné, je me suis dit "Quel homme !" et c'est exactement le genre de rps que j'aime bien lire avec toi parce que tu incarnes les personnages auxquels je tiens, que je trouve super classe. Quand tu parviens à me faire ressentir ça, j'estime que t'as super bien incarné ton personnage.

    Kuzfo, les techniques sont super bien développées, la description de ton combat est superbe.

    Ce que je n'ai pas aimé :

    Auron... Au combat, à part quelques bonnes techniques... Dans l'ensemble, je ne sais pas, ça m'a semblé un peu trop passif. J'ai trouvé que parfois... Kuzfo faisait la plus grosse moitié du combat.

    Kuzfo... Je me suis toujours dit que ton personnage était régi par sa conscience, que même dans les cas les plus difficiles, il saurait différencier le bien du mal. Et avant même qu'il ne pète les plombs et que cette confiance ne soit ébranlée :

    "Rare sont les moments où il voulait écorcher un homme jusqu’à la mort mais cela ne saurait tarder en ce jour où on a osé défier la coalition, l’œuvre de sa princesse bien aimée."

    Ca c'est le genre de phrase que je n'aurais jamais imaginer Kuzfo dire. Et quand je vois ça, j'y crois pas, ça sonne faux. Tu me m'as dit plusieurs fois, c'est pas la Coalition qu'il défend, c'est Ariez. Et pour moi, c'est un manque de cohérence envers ton personnage, un petit illogisme

    Sinon, au niveau des compétences ou combat en général, trois erreurs (dont une pour Kuzfo qui n'en est pas vraiment une)

    Kuzfo, la Transe impose un changement de forme, fait de toi un monstre... C'est la forme qui t'attend d'ailleurs si tu perds conscience et que tu n'arrives pas à te libérer de cette phase (ou si personne ne t'en libère). Même si tu as déja une apparence bestiale ^^. Et il y a un abus... Blood Kain, qui n'est qu'une HS.

    Blood Kain : Nécessite le pouvoir des ténèbres ou un bonne explication. L’utilisateur use de ses compétences ténébreuse pour drainer l’énergie vital de son ennemie à chaque fois qu’il arrive à faire couler le sang. État qui permet un vampirisme, en quelque sorte. Mag : 33 [HS]

    Désolé mais drainer l'énergie vitale, c'est pas refermer de grosses plaies.

    Auron... L'acrobatie utilisée dans ton dernier rp. T'as indubitablement la force pour faire ce genre de trucs. Mais pour contrôler une telle manoeuvre ? Avec 0 de dextérité, c'est trop hasardeux, t'aurais du te planter ^^.

    Kuzfo et là c'est pas vraiment une erreur. Pour le Lien-D, tu sais qu'il faut penser très fort à la personne pour l'activer. Là en l’occurrence, bof. Je sais que tu l'as déja fait (et même très bien) avec Mizore donc je ne t'apprends rien mais t'aurais du être un peu plus démonstrative, dire à quoi il pensait. On en sort peu convaincu.

    ...

    Autre chose... ?

    J'ai déja parlé du combat, tu le sais déja mais toujours vis-à-vis du lien-D. L'idée du caméléon, c'est génial ^^. Perso j'ai trouvé ça trop bien trouvé. D'autant plus que d'une certaine façon, c'était le seul truc à faire pour être certaine de remporter la victoire. Certes il l'a détruit mais ça t'a laissé une bonne marche pour l'affaiblir donc ouais, très bonne tactique.

    Auron, très bon commencement. La mise en scène, la narration pour le premier rp est génial.

    Alors sinon, un moment que j'ai bien aimé, c'est quand leurs opinions s'opposent. La fierté de l'homme contre l'instinct de la Bête qui n'a pas besoin d'être fier. Franchement, très bon moment ^^.

    Les périodes de doutes de Kuzfo et de l'autre côté, la certitude et l'attitude d'Auron.

    Kuzfo, tes rps sont tout ce que j'aime parce qu'on ressent la tourmente, l'émotion... C'est tout ce que j'aime en tant que rpiste.

    Auron, tes rps sont tout ce que j'aime en tant que fan ^^. C'est absolument selon mes modèles de classe ^^.

    Franchement, je serais incapable de dire lequel de vous deux fut le meilleur ^^. Ce sont deux parties de moi qui s'opposent ^^.

    Alors pour l'un, on a la difficulté intense du combat... J'entends, finir contre une bête en Transe...

    Alors oui, une petite précision a ce sujet... Auron, Kuzfo. Je ne sais pas si vous vous êtes dit quelque chose ou quoi mais Auron, tu aurais pu refuser d'être défoncé comme ça ^^. Non réellement, j'entends par là que Kuzfo en transe est plus fort que toi certes mais t'aurais pu résister, tenir quelques temps. Alors t'as peut-être décidé que non mais je voulais que ce soit clair. T'étais fatigué mais pas exténué et Kuzfo pareil, t'aurais pu tenir.

    Enfin soit, ça ne m'a pas dérangé, pas déçu, c'est juste que ça m'a étonné.

    Pour Kuzfo, la difficulté était très grande mais pas autant.

    Donc je dirais Atroce pour Kuzfo et Experte pour Auron.

    Kuzfo.
    52 xp, 520 munnies et 4 PS. 2 en Force, 1 en défense et 1 en dextérité.

    Auron.
    60 xp, 600 munnies et 5 PS. 3 PS en Dextérité, 2 en Défense.



_______________________________
Le spectre affronte le loup-garou, qui est le plus monstrueux ? Fa8a4550a89afaabf23a
messages
membres