Derniers sujets
» De retour au bercail...
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:16

» Monter la garde, une affaire simple ?
par Death Aujourd'hui à 18:56

» La nuit égale au jour ; la veille de l'automne
par Fabrizio Valeri Aujourd'hui à 3:20

» Le Train, les Rails et la Montagne
par Narantuyaa Aujourd'hui à 2:08

» L'enthousiasme éternel
par Death Hier à 23:42

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 22:39

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Lotis Terrick Hier à 22:06

» La Mage Tricentenaire / Kestia
par Kestia Hier à 20:51

» Un mort pour pouvoir vivre libre
par Rufus Shinra Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Roxas Hier à 18:10

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Hier à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Hier à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Mer 20 Sep 2017 - 21:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Mer 20 Sep 2017 - 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Mer 20 Sep 2017 - 19:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 On ne peut rien refuser a Rivy Pikina.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Danseuse Éphémère
Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 27
Localisation : Paloum Paloum ~
Date d'inscription : 07/10/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
428/650  (428/650)
Sam 12 Fév 2011 - 22:19
Allez dans l'espace... Dans l'espace... Parmi les étoiles, les étoiles qui brillent la nuit (notez la logique.)

Rivy monta dans le vaisseau qui l'attendait devant sa tour. Charmant Maître Genesis.. Savait-il qu'elle n'aimait pas les transport en commun ?.. Enfin bon.. Rivy monta dans le vaisseau, salua son chauffeur avec une petite courbette puis s'installa près de la fenêtre. Il démarra, les yeux de la femme restèrent figé sur sa tour.. Jusqu'à ce qu'elle disparaisse. La journée finie par laisser place à la nuit... L'espace et vaste et certains endroits son dépourvu de la lumière du soleil, seul astres brillant, les étoiles...

« Chaques étoiles est un monde.. Et quand une étoile disparait, cela signifie qu'un monde disparait »

Elle ne se souvenait plus de qui venait cette phrase, mais à ce moment-là, elle s'en était rappelé... Les yeux balayant le ciel nocturne, les étoiles... Elles étaient nombreuses, beaucoup trop pour s'amuser à les compter... Alors, si chaque étoiles étaient un monde... Combien de temps pour tous les visiter ? Jamais on aurait assez d'une seule vie pour le faire... Elle aimait bien visiter les mondes, bien que les transports en commun était loin d'être sont fort.. Elle avait été à la Terre des Dragons, en endroits vraiment magnifique, surtout la forêt de bambou.. Mais à chaque fois qu'elle s'était rendu à cet endroit, ce n'était pas pour visiter, le peu d'images des lieux qu'il lui restait, était un bel endroit, une forêt de bambou où la lumière du soleil percé des entré ici et là, pour éclairer quelques endroits, une vision si belle à ses yeux..

Rivy laissa vogué ses pensées.. Quand elle se redressa un peu, collant presque son nez à la vitre.. Quand une étoile disparaissait dans le ciel, cela voulait dire qu'un monde mourrait... Avait-il un coeur ce monde en question ?... Un coeur qui bat, comme les humains ?... Comme elle avait avant d'être.. Morte ?... Un moment ou son visage pris une once d'émotion.. De la tristesse ?... N'ayant pas de coeur, elle était sûre de ne pas avoir de sentiment, son visage était généralement neutre, où elle abordée un sourire niai. Mais là.. C'était différent. Rivy posa sa main sur sa poitrine.. Elle attendit, fermant les yeux pour mieux entendre... Mais rien. Elle avait même oublié comment ça faisait.. D'avoir un coeur.. Un vrai coeur, un coeur qui bat.. Le sien, mécanique, ne battait pas, ne faisait aucun bruit. Elle ferma les yeux.. A ce moment, elle aurait tellement aimé se blottir contre quelqu'un et écouter ce doux sont, cette douce musique régulière du coeur plein de vie battant la mesure.

Rivy sortit très vite de ses pensées quand le chauffeur lui annonça qu'ils étaient arrivés à destination. Une lune sans nom.. Le satellite d'une planète complètement anonyme ou un cirque avait élu domicile, faute d'argent.. Avait-il beaucoup de spectateur, qui venait sur cette lune reculer, pour voir leurs spectacles ?... Des tracs, des affiches étaient dans de grandes villes pour prévenir que le cirque était là?.. Que ce soir, il y avait comme tous les soirs une représentation ?... Peut-être, Rivy n'était au courant de rien, elle ne se souvient pas avoir vu un prospectus où autre à la maison... Peut-être n'avait-il pas encore visiter ce monde-là pour y déposer des prospectus.. Enfin bon, là n'est pas la question.

La danseuse descendit de son vaisseau.. Elle allait regarder le spectacle, dire s'il avait ou non un talent et s'il se relevait être le cas, elle les inviteraient a élire domicile à la maison, où toute charge serait payée par le consulat, du moment qu'ils feraient leurs arts. Rivy avança parmi la foule.. Il y avait pas mal de gens en fait.. C'était bien fréquenté pour un cirque itinérant... La danseuse fut, a une époque encore flou, a une époque presque oubliée une femme de cirque.. Elle paya sa place, quelques munies, rien de bien chers. Elle s'assit dans les gradins sous le chapiteaux rouge, elle s'assit devant avec un bon angle de vue sur la scène, elle regarda autour d'elle... Chuchotement, bavardage, il y avait un brouhaha incroyable.. Elle regarda la personne assise à côté d'elle, une petite fille, jolie, très mignonne avec ses couettes, elle sourit à la danseuse qui fit de même..

Les lumières s'éteignirent... Plus un bruit dans la salle le calme plat.. Des sons de tambour, une personne apparut, un clown.. A la vue de ce personnage loufoque, vêtue de grosse chaussure rouge, de son nez rouge et de ses cheveux en batailles roux, sur lesquels trôner un chapeau surmonté d'une petite fleur, fit rire la petite fille à côté de la danseuse.. Si elle riait, cela ne pouvait qu'être bon. Un deuxième clown arriva vite, une femme avec une robe multicolore, visiblement trois fois trop grande pour elle, un chapeau similaire à celui de son compagnon... Ils firent leurs numéro pendant lequel la jeune enfant n'avait pas arrêté de rire.. La danseuse pouvait se fier au jugement d'une enfant ?... La pureté et l'innocence, était-elle capable de juger l'art du cirque ?... Après tout.. Même si elle avait vécu dans un cirque, cette parti de son passé était encore très brumeux.

Les clowns avaient fini leurs cirque, ils firent une révérence a leurs publiques en délire puis, ils se retirèrent. Pas le temps de souffler qu'une musique douce s'envola dans les airs... Rebondissant sur les toiles du chapiteau, emplissant la salle de ce son mélancolique et mélodieux. Des projecteurs finir par s'allumer, balayant les spectateurs bouche bée... Puis les projeteurs finirent par se fixer sur une femme, en haut du chapiteau, belle, dans une magnifique combinaison a paillette.. Les yeux de l'enfant était plein d'étoiles d'émerveillement.. La jeune femme, qui devait avoir dix-ans, vingt ans, salua son public puis saisit un trapèze... Un numéro que Rivy avait un jour voulu essayer, mais elle n'avait jamais eu l'occasion, le rythme de la musique changea prenant un rythme plus rythmer plus entrainant... Elle femme s'élança dans les airs... Elle fit une pirouette en lançant le trapèze, puis le rattrapa... C'était quelque chose de super à voir... D'indescriptible... C'était à la fois, beau et il y avait quelque chose de poétique.. Rivy ne quitta pas la jeune femme ses yeux, émerveillé... Pouvez-vous le croire ? Elle souriait comme une enfant, exactement comme celle assit à côté d'elle. Puis cette partit du spectacle ce fini.. Les meilleures choses ont une fin comme ont dit.. Puis il s'en suivi des animaux et des dompteurs et autres.

Le spectacle dura un peu moins de deux heures.. D'après la danseuse, le prix était peut élever pour le spectacle qui était donné... Elle avait vraiment aimé... Maître Genesis lui faisait confiance, donc, si elle jugeait qu'ils étaient bons... Elle devait les faire venir à la maison. A la fin du spectacle, Rivy se glissa à l'arrière du chapiteau ou toutes personnes étrangères au cirque est prohibé... Elle marchait.. enfin sautillait cherchant l'homme qui avait présenté le spectacle, un homme plutôt grand, mince, très mince avec un air un peu ahuri. Elle le trouva enfin, il parlait avec la trapéziste, Rivy arriva derrière lui et lui tapota l'épaule, il se retourna, surpris de voir une inconnue dans cette partit du chapiteau strictement réservé aux artiste et sans qu'il puisse dire le moindre mot, elle prit la parole.

"Bien le bonsoir monsieur. Je me présente, Rivy Pikina, membre du consulat. Nous avons eu vents de vos.. Spectacle, j'ai été envoyé ici dans le but d'analyser votre show, ayant moi-même une expérience dans le domaine du cirque... Enfin bon, le consulat vous propose de venir vous installer dans la merveilleuse Cité du Crépuscule.. Je vous vois venir.. Si vous êtes sur cette lune, c'est pour une bonne raison, sachez que le consulat s'engage à vous financer totalement en échange, nous vous demandons de faire des représentations dans la cité même

Rivy sourit puis fit une petite courbette envers le meneur du cirque.

"Nous nous recroiseront surement à la Cité, ce fut un plaisir de regarder votre spectacle.. J'ai été... Touché, si je peux dire, par cette représentation. Au plaisir de vous revoir."

Puis elle partit sautillant tranquillement vers son vaisseau, enfin celui qui l'attendait. Bien sûr, vous êtes bien d'accord avec moi, il faut être fou pour refuser cette proposition et cet homme ne l'ai pas.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 722
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1054/500  (1054/500)
Lun 14 Fév 2011 - 19:31
    Mission Accomplie ^^.

    Super. J'ai bien aimé, du début à la fin. C'est super agréable de voir que tu exploites d'avantage les sentiments de Rivy, au début.
    Alors bon, le cirque, impec', tu ne décris pas beaucoup même si tu avais pu. Tout est fluide, c'est très agréable.

    Moi tout content, je finis de lire ton texte et là :

    "Enfin bon, le consulat vous propose de venir vous installer dans la merveilleuse Cité du Crépuscule.. "

    Et j'imagine déjà le cirque arriver tout content dans la Cité du Crépuscule, grand sourire aux lèvres dans une rue déserte et triste à pleurer, condamnés à une mort certaine. Tout ça parce que Rivy a confondu Cité du Crépuscule et Forteresse Oubliée...

    Écoute, ça m'a trop fait marrer, faudrait que je sois un monstre pour t'en pénaliser ^^. (Je me moque un peu mais tu sais bien que c'est pas méchant =) )

    Alors, mission facile.

    10 xp, 130 munnies... Trois PS dont un bonus... 1 PS en dextérité, 2 PS en Vitesse.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Serpys valent rien [Et l'on n'y peut rien] - Génération Goldman
» « On ne peut rien comprendre à la vie tant qu'on n'a rien compris à la mort. »
» Même la mort ne peut rien pour nous..[PW Alissa]
» Erin McAlister • Donner sans rien attendre en retour
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti