Derniers sujets
L'Oiseau en Cage

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
122/350  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 2 Fév 2011 - 17:57
Comprendre le fonctionnement des autres mondes, ainsi que cette éternel et bien inutile lutte du bien contre le mal était plus que difficile, même pour Neji qui est loin d'être bête, il a toujours vécu sur la Terre des Dragons et ce n'est que depuis peu qu'il a compris que les sans-coeurs, les mondes extérieurs, le bien et le mal, ne sont pas que des légendes. Dur à croire tout de même, pourtant il était déjà passé au Colisée de l'Olympe et après un tournoi des plus intéressant, il avait décidé de repartir de ce monde pour en visiter d'autres. Mais comment quitter ce même monde sans moyen de transport? Bonne question, la première fois il était passé par un portail apparu grâce au plus grand des hasard, pas par la chance non, Neji ne croyait pas à la chance, seul le destin compte. C'était son destin de quitter la Terre des Dragons et de découvrir ce qui se passait réellement au délà des mondes. Pour le moment, il se trouvait toujours à Thèbe après s'être remis d'un combat des plus ardu. Il parcourait la ville d'un air serein et ne pensait qu'à une chose, quitter ce monde! Un bâtiment des plus original se trouvait sur la route du jeune Hyûga. Les Transports Shin-ra... Cela n'avait rien en commun avec les autres bâtisses de ce monde, il s'agissait d'une sorte de hangar géant et très moderne... Pas question de passer son chemin sans visiter cet endroit, son ticket de sortie se trouvait certainement ici. Il entra dans le hangar et dedans il y avait beaucoup de... Vaisseau? Pourtant les seuls moyen de locomotion de ce monde, c'était des chevaux avec des chariots derrière, rien de très avancé... Alors des vaisseaux spatiaux comme dans les histoire, c'était un peu fort! Pourtant tout avait l'air vrai, certains de ces engins ressemblaient à des croiseurs, très imposant et donc il ne devait pas être trop dur de s'infiltrer à bord, mais avant de tenter tout et n'importe quoi, le Hyûga se rendit à l'accueil et porta son regard sur une... Secrétaire?

"Excusez moi... Il est possible d'emprunter un de ces vaisseaux? J'en aurais bien besoin..."

Elle regarda le jeune homme d'un air un peu incrédule, peut être que les iris blanc du garçon l'étonnait, ce qui était plutôt probable, à part les Hyûga personne ne possédait des yeux comme ça donc elle n'en avait certainement jamais vu. La secrétaire était... Ou plutôt avait l'air superficiel. Elle se limait les ongles quand le garçon était arrivé, portait du rouge à lèvres et elle était... Blonde. Oui il est vrai que les pré-jugés ne sont pas très correct mais là...

"Emprunter un vaisseau? Mais de quel planète vous venez vous?? Pour pouvoir prendre un des vaisseaux de notre compagnie, vous devez l'acheter! C'est 3000 munnies minimum... Sinon vous pouvez louer un chauffeur et faire un aller pour 125 munnies, ou encore un aller-retour à 250 munnies."

Tout était question d'argent alors? Pas très réjouissant car Neji était complètement fauché, il aurait du prendre un peu d'argent avant de partir... Tant pis, le garçon remercia l'hôtesse et fit mine de partir... Avant de se tourner discrètement vers un des vaisseaux Shin-ra, un des croiseurs qu'il avait vu plus tôt. Deux types costauds s'occupaient du chargement et avaient presque finis... Le garçon s'avança vers eux et fit mine de vouloir les aidés, un des deux gars poussa Neji avec une main et celui ci posa l'une des siennes sur son bras.

"Vous refusez mon aide? Comme vous voulez..."

Le garçon porta un coup de paume rapide au niveau du ventre de la brute épaisse et celui-ci tomba par terre, visiblement inconscient. Neji restait calme tandis que l'autre se mit en colère et tenta de le frapper au visage. Notre jeune ami riposta, fermant les yeux, il se baissa et toucha d'un geste rapide avec deux de ses doigts le cou de cet imbécile. Lui aussi tomba par terre. Voilà qui était réglé. Le Hyûga monta à bord du croiseur à l'endroit où était chargé la cargaison, et se plaça en position assise dos à une caisse avant de refermer les yeux. Il ne savait pas du tout où se rendait le vaisseau mais le principale, c'était qu'il aille sur un autre monde. Il décolla peu après ça. Il n'y avait pas de hublot dans l'espace de stockage mais Neji utilisa son Byakugan. D'après ce qu'il pouvait voir, il avait déjà quitter le Colisée de l'Olympe et se trouvait dans un genre d'espace... Il en avait entendu parler, les entre-chemins... Le jeune homme patienta une bonne heure avant d'arriver à destination. Le croiseur s'était posé et Neji avait filé en douce. Après être sortit d'un entrepôt où était caché le croiseur, il arriva dans une rue assez étrange pour lui. Elle était bondé de monde et de gardes... Neji entra dans un bar et alla au comptoir pour s'assoir. Les gens le regardaient à cause de ses vêtements, ils ne devaient pas avoir l'habitude de voir des étrangers... Le garçon prit une boisson en sachant bien qu'il finirait par partir sans payer, et alors? Il devait trouver quelqu'un pour lui dire où il était, mais demander à des gens comme ça pourrait le faire remarquer, ce n'était pas une bonne idée...
Le Corbeau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 2 Fév 2011 - 19:42
    ''-Tout le village vous remercie pour ce que vous avez fait pour lui, vous savez, c'était très courageux de votre part.''

    Le tavernier que j'avais aidé, hier, n'arrêtait pas de me remercier. J'étais quelque peu gêné, et je décidais donc de ne pas répondre, me concentrant sur la généreuse assiette qu'il m'avait sorti. Je bus une gorgée d'eau, le regardant d'un œil distrait. Depuis une journée que j'étais ici, il n'avait pas arrêté. Je pouvais aisément comprendre le pourquoi, mais j'étais lasse de tant de boniment. Ma voix lui coupa la parole, froide et tranchante elle trancha son flot de jérémiade inutile.

    ''-Ce n'était rien. J'insiste. D'ailleurs... Savez-vous où je peux trouver de l'argent pour m'en aller ?

    -Vous partez déjà ! Ah non, restez au moins jusqu'à ce que je vous fasse goutez nos loukoums, ils sont délicieux, les meilleurs de tous le pays, puis...''

    D'un signe de main, je lui faisais signe d'arrêter de parler.

    ''-Si vous voulez tellement me remercier... Gardez moi ma chambre et... Pourriez me prêter l'argent nécessaire pour un aller-retour ?

    -Hum... Si ce n'est que ça, je peux vous le faire de suite. Quand est-ce que vous partez ?

    -Dès que j'aurais fini mon plat.

    -Bien ! Je vais préparer de suite votre argent.''

    Il parti sans me laisser le temps d'ajouter quoi que ce soit. Tant mieux, d'un côté, je serais vite partis. Je finis les ramen qu'il m'avait apporté, déposant les baguettes sur le bol, et m'essuyant la bouche. Je pris mon chapeau, le mit sur ma tête, et partis l'attendre à la sortie du bar. Le soleil était haut dans les cieux, illuminant la montagne de ses rayons jaunâtres. Le tavernier arriva rapidement, tenant en sa main, la somme de 250 munnies. Je partis sous ses salutations. Il me rappelait ma mère. Douce et bienveillante comme elle, c'était certainement juste pour me remercier... Oui, juste pour me rendre le service que je lui avais rendu, rien de plus, rien de moins. Le vaisseau de la Shin-Ra était comme à son habitude près de la Forêt aux Bambous. Je venais de quitter le village, quand mon corps se changea. Des plumes noirs apparurent sur mes bras, mon ventre, mes habits disparurent, mon corps rétrécie, et il ne resta de moi qu'un corbeau. Je m'envolais vers le soleil, vers la forêt où un nouveau monde m'attendais. Le processus s'inversa, j'entrais dans le vaisseau, payant ma place et partis m'assoir. Le trajet ne dura pas longtemps. Où allais-je ? Peut importe. Loin de ce monde, voilà ce qui était important. Pour prendre un nouveau départ, pour prendre un de l'espace entre ce monde qui me rappelait trop de mauvais souvenir et mon esprit, tant de raison et pourtant...

    Le vaisseau arriva à la Cité des Rêves. La ville était en effervescence, la lumière de l'astre solaire venait de descendre dans les cieux, créant un ciel orangée, à la douce couleur perdu du crépuscule. Piégé entre la lumière et les ténèbres, comme le corbeau, comme moi... Je m'avançais dans la ville, essuyant les regards d'une dizaine de personne, terrifiant les plus petits par mes yeux rouges sang, dans un fond de ténèbres. Un garde s'avança vers moi, un enfant derrière lui. Il tremblait. Il était effrayé par la simple présence d'une ombre. Je passais à côté de lui, faisant tomber des plumes dans mon sillage. Tout était calme, bien trop calme. Ce fut une main dans le dos, un simple contact physique sur mon épaule qui me ramena à la réalité. J'attendis que l'homme qui me tenais daigne m'adresser la parole, ce qui ne tarda point.


    ''-Excusez-moi monsieur, si vous voulez bien me suivre, sans résister s'il vous plaît.''

    Comme il me le demanda, je me retournais, le regardant dans les yeux. Mes orbes de glace rencontrèrent son regard emplis d'incompréhension. Que me voulait-il ? Peut-être avais-je fais quelque chose qu'il ne fallait pas. Peut-être avais-je bravé une des lois sacrés que respectait leurs fidèles. Une douleur psychique le pris, ses mains rencontrèrent sa tête, tandis que son regard était toujours captivé par le miens. Cette fois-ci, ce n'était pas une illusion d'une horrible douleur que je lui faisais... Non, je le terrifiais. Je lui montrais une image exécrable de l'avenir. Tellement horrible et sanglante, qu'il tomba à mes genoux. Les mains entourant son crane. Je repris mon chemin.

    Un flocon de neige me frappa au visage, suivit d'une courte rafale, fraiche, faisant voleter ma tresse dans mon passage. Je continuais ma route, et la neige redoubla d'effort. Une tempête commença, un fin blizzard des plus agréables. Doux, sans être trop froid. C'était... Vivifiant. Mes yeux captèrent le regard d'une dizaine de garde devant moi, ainsi que celui qui titubait, blesser par mon illusion. Tout les gardes levèrent leur main. Mon regard analysa leur mouvement, et s'en suivit un sort de vent pour chacun. C'était des sorts de faible niveau, mais suffisamment puissant une fois combiné pour me projeter contre le bâtiment derrière moi. Toutefois... J'avais vu leur mouvement, j'avais anticipé leurs actes, je pouvais au moins diminué l'impact que tentais de l'éviter pour qu'il me touche dans les airs. Ma main droite vint se positionner devant ma bouche, avant que sous le paysage enneigé, je crache une sphère de feu. L'énorme flamme devint flammèche, puis, le vent me poussa. Comme je l'avais prévu. Mon dos défonça une porte, tandis que je bloquais mon avancé, en faisant apparaître un kunai et en le plantant dans le sol.

    Je pris quelques secondes pour analyser le lieu dans lequel je me trouvais. C'était un bar, tout ce qu'il y a de plus ordinaire, des ivrognes qui buvaient leur verre. Rien qui sortait de l'ordinaire, enfin presque rien. Un homme était assis au comptoir et semblait m'avoir remarquer sans bouger de son siège... Était-ce juste une impression, ou me regardait-il ? Je l'ignore. D'un mouvement de cil, une dizaine de clone à mon effigie apparurent, fonçant vers les gardes. Ainsi, le destin m'avait peut-être trouver un allié. En tout cas. Je l'ignorais.
L'Oiseau en Cage

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
122/350  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 2 Fév 2011 - 21:45
Le barman regardait Neji d'une manière étrange, que lui voulait-il? Aucune idée, il ne disait rien et le jeune homme s'en fichait de toute façon, il bu tranquillement une gorgée de limonade, oui une limonade car il n'aimait pas l'alcool, et alors? Il faut de tout pour faire un monde... Enfin bref. Donc, le Hyûga sirotait sa limonade sans se soucier de rien, même si il se demandait combien de temps cela mettrait avant que l'ambiance ne change de ton... Quelques personnes sortaient du bar comme effrayer par le calme et la différence du jeune homme alors qu'il n'avait rien fait de mal... Tant pis, il y avait deux portes dans le bar, une entrée principale qui débouchait sur la rue piétonne, celle que Neji avait emprunter pour entrer, et une autre au fond qui donnait surement sur une ruelle isolé, idéale pour fuir, mais pour l'instant il n'avait aucune raison de bouger. Dans le bar, peu de gens semblaient fréquentables, ça allait du poivrot à la grosse brute en passant par des gars douteux... Rien à voir avec Neji qui passait pour un enfant gâté à côté d'eux. D'après ce qu'il pouvait entendre, ça commençait à chauffer dehors, il y avait un problème, mais quoi?Neji avait entendu un cri, assez strident mais pas assez pour être celui d'une femme, surement un homme qui avait été aggresser ou je ne sais quoi... Aucun intérêt pour le Hyûga. Aucun... Pas si sur, un homme vint défoncer la porte du bar, enfin, il venait d'être projeter contre d'après ce qu'il avait compris. Mais pourquoi? Le jeune garçon était rester stoïque et venait juste de finir sa limonade en poussant un petit soupire... Les choses finissent toujours par se compliquer, d'une façon ou d'une autre. Quelques détails vinrent choquer Neji, à commencer par les vêtements de l'homme, ainsi que le kunai qu'il avait utilisé pour se retenir et ne pas tomber... Tout indiquait qu'il venait de la Terre des Dragons, mais ce n'était qu'une simple supposition... Etait-il là pour ramener le ninja fugueur? C'était encore moins sur... Une dizaine de gardes n'étaient pas loin, et le mystérieux ninja venait de se cloner pour affronter les ennemis... Très étrange, Neji connaissait bien ce genre de technique et il était de plus en plus probable qu'ils soient originaires du même monde... En voyant ça, une des brutes épaisses s'était lever et il semblait vouloir attaquer le ninja vêtu de noir... Encore une fois, pourquoi? Voulait-il fayoter avec la garde? Mauvaise idée... Il se rua sur Itachi mais Neji se leva et sortit un kunai de sa sacoche avant de trancher la gorge du gars d'un geste rapide. Celui-ci tomba raide mort et le barman sortit d'un air affolé, tandis que le Hyûga vint se placer non loin du ninja d'un air calme mais dur.

"Je ne sais pas qui tu es et ce que tu fais ici... Mais je n'aime pas être dérangé et visiblement c'est cette bande de raté en armure qui est la cause de ton "arrivée brutale" dans ce bar... Un contre dix c'est un peu léger, même avec des clones..."

Une fois ceci dit, Neji se mit en garde face à l'entrée alors que les ennemis étaient encore dehors. C'était peu prudent d'aider quelqu'un alors qu'il ne savait pas ce qu'il voulait vraiment, mais la vie est tellement ennuyeuse si on ne prend pas des risques de temps en temps... Et autant régler cette histoire au plus vite afin de pouvoir être tranquille. Il porta une de ses mains dans sa sacoche et fouilla un peu avant de sortir un talisman explosif, puis l'enroula autours d'un de ses kunais avant de le lancer au pied d'un groupe de trois gardes. Ils ne comprirent pas tout de suite mais le talisman explosa dans la seconde d'après. Neji activa alors son Byakugan et vit à la dernière minute qu'un des compagnons de la brute épaisse chargeait actuellement le garçon. Il se retourna et comme le type était juste devant lui, il plaça ses deux mains contre lui en frappant un puissant coup avec ses deux paumes qui projetta l'ennemi au loin contre un mur. D'autres gardes avaient entendus le boucan provoqué par l'explosion du talisman alors leurs nombre avait augmenté... Rien de bon en perspective. Neji sortit du bar afin d'être un peu plus libre dans ses mouvements, la ruelle était déjà moins rempli car le public préférait rester éloigner de la zone du combat; seul les septs garde restant ainsi qu'un autre groupe de six gardes étaient présent. Il fallait espérer que son "co-équipier" savait bien se défendre car Neji n'était pas sur de pouvoir tous les éliminés sans trop de problèmes, même avec son maniement parfait du Poing Souple, cela allait demander pas mal d'énergie. Neji se remit donc en garde, son Byakugan toujours activé pour parer à toute attaque imminente... Soudain, plusieurs coups se firent entendre, Neji eut vite fait de réagir dans la seconde en tournoyant sur lui même afin d'utiliser le Tourbillon Divin du Hakke, libérant une grande dose de magie afin de se protéger des tirs de fusils qui venaient d'être effectuer... Génial, maintenant il y avait des tireurs en plus des combattants au corps à corps, voilà qui compliquait encore un peu les choses... Ils étaient situés de part et d'autre de la ruelle, chacun tenait son fusil en joue sur Neji et il avait peu de chance de pouvoir tout contrer même avec sa défense... Heureusement qu'il n'était pas tout seul, enfin ça restait encore à voir...
Le Corbeau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 3 Fév 2011 - 18:29
    "Je ne sais pas qui tu es et ce que tu fais ici... Mais je n'aime pas être dérangé et visiblement c'est cette bande de raté en armure qui est la cause de ton "arrivée brutale" dans ce bar... Un contre dix c'est un peu léger, même avec des clones..."

    ''-Hum...''

    Je me retournais pour voir le jeune homme qui m'avait dit ça. Des yeux blancs, un bandeau... C'était un membre d'une des familles de la Terre des Dragons. Les Hyuga... Tout les contraires des Uchiwa. Des yeux blancs et purs, tandis que nous avons des yeux souillés par le sang. N'était-ce pas injuste ? Je n'eus pas le temps de me perdre dans mes nébuleuses pensées qu'une explosion retenti. Le jeune ninja parti, courant vers l'extérieur. Le bar était désormais vide, sans personne pour me déranger. J'aurai pu fuir. Le laisser ramasser les problèmes que j'avais engendrés de façon indirect. Tout comme, je pouvais l'aider, exactement comme il m'avait aidé. Ce fut le second choix que je choisi, une dette quel qu'elle soit n'est jamais bonne. Je partis en courant vers les ennemis. Quelques coups de fusils se firent entendre. Je n'étais pas visé, venant juste de sortir de l'auberge, ce fut le second ninja qui les reçut et les para, alors que sa garde s'estompait, les tireurs s'apprêtaient à le trouer de troue. Une main rougeâtre sortir du néant, rapidement suivit par un corps squelettique m'entourant. Le bras se dirigea devant le Hyuga, bloquant les tires ennemie, avant de disparaître. Avant qu'ils aient eut le temps de tirer une seconde fois, je fis apparaître une nuée de boule de flamme d'un mouvement de la main, les envoyant vers les ennemis. C'était de faible flamme, mais suffisamment puissantes et nombreuses pour les bloquer le temps que... Qu'une dizaine de kunai les perfore. Mon équipier si on puis dire, venait d'avoir la même idée que moi. Deux gardes arrivèrent vers moi. Mes clones devaient avoir été balayé, c'était là leur faiblesse. Une faible résistance pour le niveau que j'avais. L'un avait une hallebarde, l'autre avait une épée. L'un allait m'attaquer à distance, tandis que l'autre allait me frapper au corps à corps. Et tout ce passa comme je l'avais prévu. Tandis que j'évitais les coups d'estocs de la lance, et que je parais avec le kunai que je venais de faire apparaître, les coups d'épées dans une danse plus que difficile et chiante à exécuter. Toutes ces coups n'étaient fait que pour me déstabiliser. Alors que l'un des gardes allaient m'avoir, je glissais sur le sol, me retrouvant derrière celui avec la hallebarde. Je l'assommai d'un bon coup au niveau du cou, il tomba au sol, la tête la première. Le second profita du corps de son ami tombant, me cachant sa vision, pour me lancer l'épée en pleine jambe. J'avais été négligent... Cela ne se reproduira plus.

    La blessure était forte. Ma vitesse serait réduite avec ça... Je pris une grande bouffée d'air, avant de retirer l'épée et de la lancer sur le sol, et alors que le garde courait vers moi, je lui lançais une boule de feu dans son visage. Il n'eut pas le temps de réagir et tomba, lui aussi, au sol. Je parcouru du regard la place qui s'étendait face à moi. De nombreux soldats se dirigeaient par ici... Plus on en tuait, plus il revenait... Mes yeux captèrent le second ninja, bien qu'il était agile, et qu'il paraît tout en attaquant les coups de ses adversaires. Les nombreux soldats sur lui ne devaient pas lui faciliter la tache. Je pris appui sur ma jambe valide, m'élançant dans les airs, pour atterrir sur la tête d'un des soldats, je l'empoignais au niveau du crane, et grâce à la gravité, l'enfonçait dans le sol. Puis, prenant appuie sur le Hyuga, je donnais un coup de pied circulaire aux ennemis autour. Il ne m'avait pas donner l'autorisation de l'utiliser comme un simple objet, mais... Le résultat était là. Plus aucun soldat n'était trop proche de nous. Ma dette était remboursé.


    ''-Tu devrais fuir. Ceci est mon problème, je peux très bien m'en occuper seul, rentre chez toi, ninja de la famille des Hyuga.''

    Et comme je terminai ma phrase, les soldats nous encerclèrent. C'était un piège grotesque... Évident... Absurde... Pourtant, c'était un excellent plan contre peu d'ennemis. Un peu barbare et primitif, mais très efficace. Je ne savais pas du tout comment le jeune Hyuga allait réagir. J'avais déjà un plan en tête contre eux, mais si je devais le protéger... Cela allait être gênant. La voie était encore libre vers le bar, et ma blessure qui se rappelait douloureusement à moi... Fuir était presque impossible en ces conditions pour ma part.

    ''-Je ne pourrais pas assurer ta défense... Fuis pendant qu'il en est encore temps... Ou alors, bats toi jusque dans la mort. Ceci est ta vie, tu es libre de tes choix.''

    Une fois que j'eus dis ça, je fis apparaître pour la seconde fois, des clones. Au nombre de cinq. Ces similis de moi, foncèrent vers les soldats, fissurant leur cercle. Ils n'étaient point organiser. Ils se ruaient tous vers eux... Quels idiots... Une sphère de feu dansa dans ma main, avant que d'un rapide mouvement je la lançais sur le groupe ennemie, créant une petite explosion de flamme. Les soldats qui passèrent ce fin mur de feu, coururent dans notre direction. Le cercle se resserrait, et notre espoir de liberté s'effondrait. Je fis apparaître la faible illusion de plusieurs de mon corps, à plusieurs endroit, la même blessure que moi, à la jambe... De parfaites images projeter. Dans ma main, cinq shuriken apparurent, tout comme dans les mains de mes projections. Les soldats mirent leur bouclier devant eux, de peur d'être touché, quand tout à coup...
L'Oiseau en Cage

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
122/350  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 5 Fév 2011 - 23:26
Les rues n'allaient pas tarder à se remplir de militaires, ce n'était pas une bonne situation pour les deux ninjas... Juste après l'utilisation de son Tourbillon Divin, dont la faille se trouvait dans le léger temps de latence à la fin de cette technique, les deux tireurs s'apprétèrent à éliminer Neji en un coup, mais une sorte de bras rougeâtre vint s'interposer et sauver le Hyûga par la même occasion, bras qui venait de l'autre ninja, visiblement ils allaient être alliés durant ce combat qui allait être de courte durée. En tout cas, Neji ferait tout pour écourté cet affrontement entre la garde et les deux combattants, car plus le temps passait et plus leurs chances de fuir diminuaient, c'était plutôt problématique... Heureusement, les gardes n'étaient pas bien robuste et ne se démarquaient pas par leurs qualités de guerrier, il n'était pas très difficile pour Neji d'esquiver leurs coups et de les mettre à terre... Trève de bavardage, il fallait y retourner. Le jeune homme avait face à lui trois soldats assez banales, deux d'entre eux portaient une épée en guise d'arme, et un autre semblait avoir perdu son arme dans le souffle de l'explosion de tout à l'heure, ce qui le rendait encore moins dangereux que les autres. L'un des ennemis chargea le Hyûga en brandissant son arme d'une manière grotesque, tentant un coup verticale comme pour couper Neji dans le sens de la hauteur, celui se décala en un instant et fit apparaître un kunai, avant de le saisir et le planter dans le cou du garde, celui ci tomba à terre dans la seconde d'après. L'ennemi non armé vint surprendre Neji qui avait baissé sa garde un instant en l'attrapant par derrière et en bloquant ses bras, tandis que l'autre vint se replacer devant lui avant de tenter de lui perforer le ventre, au risque de faire subir le même sort à son co-équipier d'ailleurs... Le Hyûga leva les jambes et bloqua l'épée en plaquant la plante de ses deux pieds sur la lame, ce qui étonna l'ennemi qui resta béa pendant un instant. D'un coup de tête en arrière, Neji se dégagea de l'emprise adverse avant de tomber en arrière, poser ses mains sur le sol afin de sauter en arrière pour se retrouver derrière les deux ennemis. Il resta fixe un léger moment après s'être redresser, portant un regard fier sur les adversaires qui n'avaient pas encore compris. Ils tentèrent de se ruer sur le garçon mais toute la zone partit alors en fumée dans une puissante explosion! Pendant sa chute, il avait posé deux parchemins explosifs au sol qui furent déclencher peu après... Une bonne stratégie non? Une autre lignée de soldat se tenait derrière Neji qui se retourna en le remarquant grâce à son Byakugan. L'un d'eux fut mis à terre par l'allié du garçon avant que celui-ci ne prenne appuie sur lui pour envoyer au sol les autres ennemis d'un puissant coup de pied circulaire... Neji n'aimait pas trop sa façon d'opérer mais le plus important dans cette situation, c'était le résultat! Voilà que l'homme au côté du Hyûga venait de prendre la parole, il lui conseillait de fuir, mais ce n'était pas le plus surprenant... Il savait que Neji faisait partit de la famille aux yeux blancs! Pourtant sa réputation n'avait pas encore fait le tour des mondes... Cela voudrait donc dire que son compagnon de fortune venait aussi de la Terre des Dragons? Ce n'était qu'une hypothèse bien sur...

"On se connait? Enfin bref... Il n'est pas question pour moi de fuir, j'ai un sens de l'honneur... Et vu ton état, je doute qu'il te soit si simple de te débarasser de ces imbéciles facilement..."

Il n'était pas l'heure d'engager la conversation car les soldats eux ne causaient pas! Ils s'étaient mis à encercler les deux garçons, mais Neji ne perdait en rien de son assurance, il n'envisageait pas du tout d'avoir à s'enfuir en plein combat... Jamais il ne pourrait faire quelque chose qui lui vaudrait le titre de "Trouillard"... Si il devait mourir, alors c'est que c'était son destin, rien de plus. Mais de toute façon, son heure n'était pas venu. Voilà que l'allié de Neji lui disait qu'il ne pourrait assurer sa défense... En voilà des propos qui étaient vexants! Comme si il avait besoin d'être défendu... Le jeune homme ne prit pas la peine de répondre et se remit en garde tandis que l'autre agissait déjà avec ses clones, mais cela n'avait pas beaucoup d'effets visiblement... Le Hyûga scrutait le moindre mouvement de la part de tout les soldats, attendant que l'un d'entre eux ne fasse une erreur... Tous se protégeaient avec leurs boucliers, ils semblaient craindre pour leurs vies... Quels imbéciles! Neji remarqua qu'un dernier tireur était en place, à une cinquantaine de mètres du cercle et qu'il le visait... D'un geste rapide, il fit apparaitre un kunai dans sa main et au même moment, un coup de feu se fit entendre... Malgré cela, Neji avait réussi à lancer le kunai dans la direction de l'ennemi, la balle venait de le percuter et avait dévié, car elle se dirigeait avant ça en direction de la tête du Hyûga... Finalement elle vint s'abattre dans son épaule et il poussa un râlement de douleur, mais peu après le tireur tomba au sol, comment? En fait, Neji n'avait pas lancé un, mais deux kunai, juste séparer par quelques milimètres, l'un se fondant dans l'ombre de l'autre, et donc le tireur ne l'avait pas vu venir même au moment ou le premier avait percuté la balle...

Se battre avec une balle dans l'épaule n'allait pas être aisé, il commençait à perdre du sang et donc il devait faire très vite... En espérant que son allié ne baille pas aux corneilles pendant ce temps! Il fonça sur un des gardes mais sauta au dernier moment au dessus de lui alors qu'il avait tenter un coup de lance horizontale... Pendant son saut, Neji lança un kunai avec un parchemin explosif enroulé sur le manche, qui se planta dans la tête du garde avant d'exploser, emportant ainsi deux autres gardes avec lui. La douleur dans son épaule se faisait de plus en plus présente et il avait maintenant du mal à bouger le bras, et si il le faisait cela accélérait encore plus la perte de sang... Il alla se mettre à couvert non loin du lieu de l'explosion, contre une fontaine, avant de fermer les yeux quelques instant... Malgré sa fierté, il savait bien qu'en faire plus reviendrait à perdre trop de sang et finir par tomber inconscient... Alors il s'en remettait à son co-équipier pour en finir avec les ennemis même si ça ne lui plaisait pas trop... De plus, sa réserve de parchemins était presque épuisé alors il devait les économisés...
Le Corbeau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
270/550  (270/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 6 Fév 2011 - 11:53
    Les soldats se resserraient... était-ce la fin ? Était-ce cette funeste fin qui mettait promise ? Shisui qu'aurais-tu fais si tu étais à ma place. Le ninja qui m'avait aidé était toujours là, présent à mes côtés, blessé, mais vivant... Les gardes étaient de plus en plus nombreux, s'engouffrant dans la ruelle, tout en restant à quelques mètres de nous. Une sorte de périmètre de sécurité. L'heure était venue d'en finir. J'aurai préféré qu'il fuis, qu'il me laisse frapper en traitre et mettre fin à cette bêtise que les hommes osent appeler justice... La justice est une illusion, la justice n'existe pas tant qu'elle est contrôlée par des hommes qui l'exécute par peur. Un corps fit son apparition derrière mot, rouge comme les flammes de la colère, rouge comme un désir inassouvi... Son corps était un squelette, de pauvre os entourait par une aura de feu. Voilà ce qu'était le guerrier. Un simple pantin protégeant son maître. Voilà pourquoi je ne pourrais assurer sa défense. De la chair apparut sur ses membres, bientôt suivit par une peau et une armure. Une gourde et un bouclier vinrent faire leur apparition dans chacune de ses mains. Mon Susano mit son bouclier devant moi, attendant que les soldats réagissent, ce qui ne se fit point attendre. Leurs boucliers étaient dressé, près à parer l'attaque de mon monstre... Quelle attaque ? Celle d'une simple gourde, était-ce ceci qui les faisait sourire, voir une créature abjecte désarmé, ne servant que de bouclier à un être dont la seule chance de vivre est la défense ? Si c'était ce qu'il voyait, autant briser leurs illusion. Un jet de flammes sortit en fureur de la gourde, s'arrêtant dans le temps, faisant désormais penser à une lame immatériel. Un épée que seul un Dieu de l'Orage peut prendre de ses mains. Les soldats se resserrèrent et reculèrent. Mon invocation les avaient effrayés. Ils avaient peur de se faire blesser par cette lame ? C'était certainement vrai. Mais les bâtiments alentours ne permettait pas à Susano de pouvoir attaquer sans gêner ses mouvements. Mon regard se dirigea vers le Hyuga, mes pupilles devinrent d'un rouge sans fin, marquées par un shuriken de ténèbres, et ma voix au ton lent et froid résonna dans la rue.

    ''-Jeune Hyuga, je ne te connais point. J'ai tout simplement entendu parler des membres de ton clan. Toutefois, nous pourrions en parler plus tard... Si tu arrives à survivre à la suite.''

    Une fois que j'eus terminé de parler, le Susano avança, me mettant dans son corps. Mon genoux rencontra le sol, en même temps qu'une puissante quinte de toux me pris. J'étais fatigué... Utiliser le Susano deux fois était exténuant, sans parler que la blessure à ma jambe était grave. Mon sang tachait le sol de Paris, tout comme le jeune Hyuga. Dans cette ruelle, il n'y avait plus qu'une seule vérité. Soit nous réussissions à nous enfuir et nous nous soignons. Soit... le combat s'éternisait, et nous mourrions. Mourir ou vivre, tel était les maux d'une bataille. Vivre avec le sang d'autres humains sur les mains, ou mourir et emplir le cœur de tristesse des gens qui nous aiment. Donnant une légère impulsion sur mon bras, je me remis debout, haletant toujours. Les militaires commençaient à reculer devant le mouvement de mon monstre. Le Dieu de l'Orage venait de lever son épée et de l'abattre sur les bâtiments. Des pluies de roches vinrent s'écrouler sur les soldats en-dessous, créant un écran de fumée grisâtre, et tandis que le miroir de Yata, le bouclier de mon monstre me protégeait, je ne pouvais voir si le jeune ninja allait vivre, ou mourir de ces mêmes attaques. Un cri parmi les gardes se fit entendre, et le bruissement d'une chose qu'on aplatit remplit dans la ruelle, résonna. Un son horrible, et qui frappa les militaires comme une épée en pleine tête. Les soldats ne mirent pas longtemps à comprendre ce qui allait arriver.

    ''-Vite, fuyons ! Ils veulent nous enterrer vivant !''

    À travers l'épaisse fumée, l'opaque nuage de poussière, je pus entendre les soldats fuirent, se bousculant, courant dans tout les sens comme des rats qui quittent le navire. En plus des soldats, j'avais certainement tué quelques innocent... Malheureusement, les sacrifices sont nécessaires pour pouvoir avancer. Une nouvelle quinte de toux me pris, et en même temps, Susano détruisait les bâtiments qui nous entourait, tous sauf le bar où nous pourrions fuir, s'il était toujours vivant. Respirer de la poussière était quelque chose de très désagréable. Mon invocation disparut, et prenant appui sur le mur de derrière, celui du bar, je me guidais tout en fermant les yeux vers la porte. Ma voix était changé par le nuage de poussière que nous avions du respirer.

    ''-Par ici.''

    Il m'avait entendu, il n'avait certainement pas besoin de moi pour le guider, lui et son œil blanc, c'était juste un réflexe que j'avais eus. Je m'asseyais sur une chaise, attendant qu'il revienne, m'attelant à penser ma plaie. Vivre seul vous apprenez à pouvoir vous soigner seul. Le ninja vint rapidement, s'occupant lui aussi de sa blessure. Je n'avais pas envie de briser le silence reposant, qui avait envahi la pièce, mais c'est ce que je fis.

    ''-Nous devrions partir rapidement, les gardes vont bientôt revenir, avec les passants et les dirigeant de ce monde. Je ne sais pas ce que tu vas faire après, et cela ne m'intéresse pas, mais si tu veux fuir ce monde, dans la caisse du barman, il doit y avoir assez pour rentrer chez toi.''
L'Oiseau en Cage

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
122/350  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 9 Fév 2011 - 15:32
L'étau se resserrait pour les deux ninjas et leurs chances de survie s'amenuisaient peu à peu, malgré ça Neji n'avait pas l'intention d'abandonner, enfin, il avait déjà fait une bonne part du boulot et son allié semblait préparer un coup redoutable, enfin, d'après le jeune garçon bien sur, rien ne lui permettait d'affirmer ces pensées. Il avait réussi à revenir auprès de l'autre ninja après avoir mis à terre deux autres soldats qui avaient vainement tenter de l'en empêcher, quels idiots... Même avec une blessure qui prenait lentement de l'ampleur, Neji n'allait certainement pas être battu par une bande de ratés pareil! Quelque chose chiffonnait quand même le jeune Hyûga... Il était maintenant certain que l'autre type venait aussi de la Terre des Dragons, mais qui était-il alors? Jamais il ne l'avait vu, Neji s'en souviendrait sinon... Rien à faire, il n'arrivait pas à deviner, mais ça n'allait pas tarder. Quand il sentit une importante quantité d'énergie qui se dégageait de son allié, le jeune garçon recula un peu en se demandant ce qu'il trafiquait, car jamais auparavant il n'avait ressentit une telle force émanant de quelqu'un, cela le surprenait et il comprenait que ce ne serait pas une bonne chose de l'avoir en tant qu'ennemi ! Un genre de corps enflammé et imposant fit son apparition derrière l'homme, qui ne tarda pas à se matérialiser comme une invocation, mais si c'en était une elle était vraiment très puissante... Seul problème qui apparaissait très vite, la taille de ce monstre était trop grande pour qu'il puisse bouger librement dans cette ruelle... Mais il le savait surement, donc dans peu de temps il allait y avoir du grabuge... Quand il se tourna vers lui, tout devint plus clair... Lui aussi avait un don... Des pupilles différentes... Neji reconnaissait seulement ces pupilles... La marque des Uchiwa! Voilà qui expliquait tout, le fait qu'il connaisse le clan des Hyûga, qu'il soit aussi fort... Il était même de loin supérieur à Neji, pas de doute là dessus... Mais il ne se sentait pas vexer, il avait du respect pour le clan de cet homme, tous des génies... Finalement, tout deux avaient plus de chances de s'en sortir que ce que le garçon avait cru, cela lui redonnait le sourire. Visiblement, Neji allait devoir rester sur ses gardes, car si le Uchiwa allait faire ce qu'il pensait, cette petite ruelle ne serait bientôt plus que des ruines et si il n'était pas vigilent, le jeune Hyûga finirait lui aussi sous les décombres... Tandis que son allié posa à terre le genoux, surement à cause de la fatigue, pas étonnant d'ailleurs vu la quantité d'énergie qu'il dépensait avec cette capacité... Et Neji le voyait parfaitement grâce à son Byakugan, sa force vitale suintait littéralement de tout les ports de sa peau! Il devait être sacrément endurant pour réussir à maîtriser une capacité comme celle-là, voilà le genre d'exploit qui forçait le respect... Mais d'un autre côté, il n'était pas membre de la famille des Uchiwa pour rien. Maintenant, il était temps d'agir, et de se remettre en garde, car la créature du ninja venait de lever son imposante épée et elle ne tarda pas à s'abattre sur les bâtiments, ravageant littéralement la ruelle et faisant voler en éclat chaque édifice qui rencontrait la lame immatérielle du Susano... C'était impressionnant, mais aussi dangereux! Neji arrivait avec peine à éviter de se faire écraser, les morceaux de bâtiments s'écroulant, une large fumée de poussière envahissait rapidement les lieux alors il valait mieux ne pas traîner ici... En revanche, Neji voyait clairement ce qui se passait à travers la fumée grâce au Byakugan, il voyait les soldats mourir très rapidement, soit ils étaient écrasés, soit... Non, en fait la plupart mourraient écraser, rien de plus! Dans la foule, quelques innocents ne tardèrent pas à être blesser, ou même plus, mais le jeune Hyûga n'était pas affecter par ces pertes humaines, il en fallait bien et de toute façon il ne connaissait personne ici... Malgré ça, la prudence était de mise en ce moment, pas un instant le garçon ne devait relâcher sa concentration, car aucun toit ne pouvait l'abriter tant que Susano continuerait ce massacre, et il n'allait certainement pas l'arrêter pour autant, car c'était ça ou bien être tuer par les soldats... Pendant un brève instant, la vision de Neji capta, à l'autre bout de la ruelle et parmi la foule, une personne qui semblait les observés, mais qui? Aucun idée, la silhouette qu'il distinguait ne bougeait pas et était calme, mais il n'avait plus le temps de s'en occuper, le Hyûga perdait toujours du sang et c'était de plus en plus dur de bouger... Néanmoins, il y parvenait. Finalement, tout s'arrêta et la créature du ninja disparut. Il avait l'air d'être très fatiguer après cette attaque, et Neji n'était pas en grande forme non plus... Maintenant, le temps était venu de tirer sa révérence et de quitter ce monde. L'allié du garçon semblait mal en point et avait du mal à se déplacer, il se dirigea à l'intérieur du bar, et le jeune Hyûga allait en faire autant, quand il remarqua qu'un bout de bois était planté dans sa jambe... Comment ne l'avait-il pas remarquer? Surement à cause de l'adrénaline... Mais maintenant, la douleur se faisait sentir et il serra les dents avant de retirer d'un coup sec le bout de bois! Puis, il banda la blessure comme il pouvait même si ce n'était pas facile, avec du tissu de son haut... Avant d'entrer dans le bar qui avait quand même subit quelques dégâts, mais rien de bien grave... La balle qui se trouvait dans l'épaule de Neji devenait rapidement gênante, il fit apparaître un kunai avant d'examiner son épaule avec le Byakugan... Avec une précision redoutable, il dégagea la balle avec la lame du couteau, aussi douloureux soit ce genre "d'opération"... Il se posa lui aussi sur une chaise après avoir désinfecter son épaule, en voilà un bon nombre de blessure pour une première aventure!

"Je ne sais pas qui tu es exactement, mais tu fais partie des Uchiwa... Toi aussi ta réputation te précède, tes yeux ne peuvent mentir il me semble... Je ne vais pas rentrer chez moi, je n'en suis pas partie pour rien. Quoique tu fasses ensuite, ça ne me regarde pas, mais sache que j'ai été impressionner par ta force, tu m'as l'air d'un puissant combattant et je pense que mon aide ne t'as pas servi à grand chose... Je vais partir, je ne sais pas où mais en effet il vaut mieux fuir ce monde pour un bon moment... "

Puis il se leva et alla prendre le contenu de la caisse du barman, où il y avait en effet ce qu'il fallait pour prendre les transports Shin-ra, cela éviterait à Neji de recommencer un voyage clandestin... Il se dirigea vers la sortie en poussant un léger soupire, leurs chemins allaient se séparer pour l'instant mais peut être que les deux ninjas se reverraient? Rien n'était moins sur... Avant de quitter les lieux, il tourna légèrement la tête vers le ninja avant de sourire.

"Je m'appelle Neji... Souviens-toi de moi, peut être nous reverrons nous un jour..."


Sans plus tarder, il quitta le bar, et une voix se fit alors entendre pendant qu'il était encore juste après la sortie...


"-Je me nomme Itachi..."

Maintenant, Neji connaissait le nom de celui qu'il avait aidé, il leva la tête vers le ciel et vit un oiseau, un corbeau pour être plus précis, sortir du bar pour prendre la même direction que le Hyûga, plus rapidement bien sur. Le Byakugan du garçon lui avait permis de voir que le corbeau n'était autre qu'Itachi, une capacité intéressante que voilà. Mais il était temps de partir à présent, le jeune homme se frotta un peu les cheveux, et bailla, montrant qu'il était assez fatiguer, avant de s'engouffrer rapidement dans une autre rue... Plus incognito cette fois bien sur, il ne mit pas longtemps avant de se rendre aux transports Shin-ra, là-bas il déciderait du lieu où il comptait se rendre cette fois. [/i]
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 9 Fév 2011 - 17:59
    Exploit Accompli.
    Ma foi, c'est fort bien.
    Je vais cependant de ce pas souligner quelques initiatives que je n'ai pas aimées.

    "Génial, maintenant il y avait des tireurs en plus des combattants au corps à corps"

    Neji, J'avoue ne pas adorer le fait que tu puisses introduire sans scrupules des armes à feu dans la Cité des Rêves. Enfin, je veux dire, y a déjà l'arbalète, je ne comprends pas ton besoin vital de foutre les fusils.

    "Il savait que Neji faisait partit de la famille aux yeux blancs! Pourtant sa réputation n'avait pas encore fait le tour des mondes... Cela voudrait donc dire que son compagnon de fortune venait aussi de la Terre des Dragons? Ce n'était qu'une hypothèse bien sur..."

    Toujours Neji... Tu pars dans des suppositions... Super, c'est bien, ça prouve que ton personnage peut réfléchir. Jusqu'à "Ce n'était qu'une hypothèse bien sûr...".
    Enfin bon, on dirait que tu dis en gros "Mais attention Neji ne fait que deviner, il ne sait pas tout, pas la peine de lui dire qu'il est un peu trop perspicace pour que ça soit naturel. Je gère !". Et j'ai vu ça à chacune de tes suppositions pour ce qui est du monde d'origine d'Itachi. Alors que ça peut être fait bien plus subtilement : "Cela voudrait donc peut-être dire que son compagnon de fortune venait aussi de la Terre des Dragons?" et le tour est joué, The End.
    Soyez subtils.

    "''-Excusez-moi monsieur, si vous voulez bien me suivre, sans résister s'il vous plaît.''

    On en a déjà parlé, Yuki mais je vais tout de même poser une morale à tout ça.
    Quand vous prenez une initiative, quand quelque chose arrive à votre personnage. Soyez sûr de pouvoir expliquer pourquoi ça lui arrive.

    Et je vais finir par le plus important des problèmes. Et je vous parle à vous deux...

    Est-ce que vous vous rendez compte que vous passez la moitié de votre rp à rappeler tout ce que l'autre rpiste a dit ?
    Quelque fois, oui ça s'impose... Mais dans un dialogue ou dans un combat.
    Quand vous faîtes un exploit en coopération, mettez un peu de niack. Je vois Itachi qui finit son rp par :

    "Les soldats mirent leur bouclier devant eux, de peur d'être touché, quand tout à coup..."

    Et là, bon lecteur se dira "Woah, qu'est-ce que Neji va faire ?"... Et la réponse se trouve à la fin de la réponse de Raido.

    Tout ça c'est du bon rp, mais ça peut être meilleur si vous nous épargnez du déjà dit.

    Ouais c'est sûr, faire 10 - 20 lignes pour rappeler les actes de l'autre, ça va, on a vu pire... Je vous demande pas de centrer votre rp autour de votre personnage mais prenez en compte mon commentaire.

    Avec tout ça, je vais donner l'impression d'avoir détesté alors que j'ai aimé lire votre rp. Mais si je dis ça, c'est pour vous ^^.

    Les points positifs ben... Là me viennent à l'esprit deux choses... Neji, tu décris toujours aussi bien les combats au corps à corps et pour ce qui est de Yuki, t'es franchement meilleur pour interpréter la douleur.

    L'un fait moins que l'autre mais le premier est moins fort que le deuxième...

    Mission atroce pour vous deux.

    Pépito :
    50 xp, 500 munnies... 2 PS en défense, 2 PS en magie.

    Raido :
    50 xp, 500 munnies... 2 PS en défense, 2 PS en force.



_______________________________
messages
membres