Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 A la recherche du soldat Ro-chan' [PV]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 25
Localisation : Partout à la fois !
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
194/350  (194/350)
Jeu 20 Jan 2011 - 21:18
Bon, par quoi j'vais commencer? J'veux dire, on m'a encore refilé une de ces drôles de missions dont je me serais bien passé. Heureusement, pour une fois, c'était en territoire neutre! Pas d'ennemis, pas d'alliés mais pas grave. Un mauvais point, c'était que ça se passait dans un étrange monde: la Fourmilière. J'avais entendu en m'informant sur les tableaux de missions que plusieurs membres y avait été envoyé à plusieurs reprises. Yen Sid désirerait-il s'emparer de ce monde? Allez savoir... Un dernier bon point, c'est que dans ce monde, j'avais heureusement pas besoin d'arme... oui, je sais, j'ai toujours pas pensé à la changer.

La fourmilière... Un monde des plus étranges. Vous connaissez tous la Savane? Ce monde dans lequel on se transforme en animal une fois sur place? Ici, c'était similaire: on devenait un insecte, accoutumé à cette vie bizarre et minuscule. Notre ami de la lumière n'y faisait pas du tout exception et il se vit doté d'une forme des plus étranges. Pourquoi venir ici encore qu'il se disait? Simple: sa mission du jour consistait à aller trouver un membre qui ne donnait plus de nouvelle. Avec un lourd poids au coeur, Sarken accepte la tâche confiée sur ses épaules. Il était quelque peut incertain d'avoir bien fait en disant "oui", mais il n'avait pas le choix. Il n'allait pas se faire suivre par son léger trauma toute sa vie non plus. Oui, un trauma... celui d'avoir pour première mission extérieure d'aller chercher deux membres du groupe... dont un décédé. C'était cette peur de retrouver son "ami" mort ou agonisant qui le repoussait un peu. Bon, ce n'était qu'une seule mission, la première okay, mais une seule! Il ne pouvait généralisait avec toutes les autres épreuves non plus. Surtout qu'il s'était promis de ne plus laisser de compagnon en danger. Donc d'un pas hâtif, il s'empressa de rejoindre la compagnie Shin-Ra pour atterrir dans un étrange endroit. En effet, déjà qu'il dut se faire expulser du transport pour atterrir, il se vit rétrécir... Oui, Cekatres était devenu minuscule. Des brins d'herbe géant, des insectes géants... des insectes qui parlaient... Il était arrivé à destination, aucun doute. Il avait déjà eu un léger briefing des autres mais ne s'attendait pas à ça pour tout dire. Surtout que lui-même avait revêtu une toute nouvelle apparence. Il était devenu un de ces robuste insecte volant, un scarabée. Un rhinocéros pour être plus précis. Une puissante corne, une carapace à toute épreuve... Exactement le genre de forme qu'il voulait avoir, celle du protecteur. Bon, il n'en avait pas les capacités mais c'était déjà mieux que rien, surtout que Monsieur n'avait pas pris la peine de récupérer son arme.

<< Et ben! Si je savais que j'allais avoir une forme aussi affreusement géniale, je me serais pas plain d'être venu! J'espère que tout va bien pour l'autre... Rosier? Blond, joueur d'un instrument, poétique... je devrais pas avoir du à le retrouver. On m'a dit qu'il avait des tendances un peu romantique, voir de liberté. Je suppose donc qu'il doit être en plein air... Mais sa mission se passait à l'intérieur... Rhaaa, je suis perdu. >>

Il finit par prendre son envol... Comment? Dur à dire, au départ, il y arrivait pas du tout. Il prit plusieurs minutes pour s'entrainer à planer dans les airs, se rendant compte que sa lourdeur ne l'aidait pas à se déplacer aussi aisément qu'une libellule ou une abeille. Enfin il était libre de ses mouvements, entamant les recherches ardues pour retrouver ce type. Si au moins il avait reçut comme in formation son apparence dans ce monde. C'est sur que de savoir qu'il était blond allait beaucoup l'aider... Jusqu'à ce qu'il voie sur une fleur un papillon... avec des cheveux blonds. Okay, Sarky avait gardé son bandeau autour de sa corne de combat... cela voulait donc aussi dire qu'il avait ses cheveux mi-long à l'air comme un beau punk. La classe... Il essaya de s'approcher pour prendre la parole... élevant la voix.

<< Hey!!! Mec! C'est toi Rosier? Ou peux-être que tu le connais? >>
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Requiem Floral
Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
1/270  (1/270)
Sam 22 Jan 2011 - 21:27
Profitant de cette sensation de liberté tout nouvellement acquise, Rosier volait gracieusement sous sa forme de papillon à travers ce pré qui, à son échelle, prenait la forme d’une jungle. Le moindre brin d’herbe constituait un obstacle, et il redoutait la présence d’humains normaux qui pouvaient l’écraser avant même qu’il ne s’en rende compte. Malgré tout, il se sentait bien, se laissant porter par la moindre brise pour moins se fatiguer, et il finit par le poser au sommet d’une tulipe dont il respira l’odeur à plein nez. Il se reposait un peu, cela faisait un moment qu’il était ici à voler sans but sans rentrer à son QG, mais cette situation ne lui déplaisait pas, il ne s’était jamais senti… Si libre… Il hésitait à rentrer… Que diraient ses responsables à cause de son retard ? Se ferait-il disputer s’il rentrait ?

« Hey !! Mec ! C’est toi Rosier ? Ou peut-être que tu le connais ? »

Ce cri interrompit son flux de pensées. Il se retourna vers son origine et vit un scarabée-rhinocéros avec un bandeau autour de la corne et des cheveux bleus. De toute évidence, il n’était pas originaire de ce monde, et le fait qu’il soit à sa recherche ne pouvait signifier qu’une seule chose…

* Quelqu’un a déjà été envoyé à ma recherche ? Je ne vais quand même pas rentrer maintenant…*

Il se demandait quoi faire… Nierait-il son identité pour avoir la paix ? Ou bien avouerait-il qu’il était bien celui que ce scarabée cherchait ? Il hésitait… Peut-être que s’il expliquait sa motivation, cet individu le laisserait rester… Mais peut-être pas… Il devait vite faire son choix…

- Rosier… C’est mon nom, aux dernières nouvelles. Tu es envoyé par la Lumière pour venir me chercher ? Je suis désolé, mais je ne vais pas t’accompagner… Je n’ai pas envie de rentrer pour l’instant… Mon apparence dans ce monde me donne une sensation de liberté que je n’ai nulle part ailleurs… J’ai envie d’en profiter le plus possible, j’espère que tu me comprends…

Après ces mots, il joua quelques notes à l’aide de sa trompe, fit souffler le vent, et déploya ses ailes pour s’éloigner le plus vite possible de cet homme. Il ne voulait pas être ramené de force. Il jetait de temps à autre des regards derrière lui pour vérifier s’il n’était pas suivi, mais ceci causa sa perte. Il se cogna de plein fouet dans une toile d’araignée, et ne parvenais plus à s’en décoller. Malheureusement, l’araignée qui y vivait venait de remarquer sa présence et s’avança dans sa direction. Elle faisait au moins 2 fois sa taille, et il ne voulait pas finir dévoré. Il tenta de siffler quelques notes, mais la panique l’empêchait de jouer correctement. Il n’arrivait pas à aligner trois notes justes, et était de ce fait incapable de terminer le moindre de ses sorts. Il dût se résigner… Tout en se débattant désespérément, il hurla :

- À L’AIDE !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 582
Age : 22
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
564/0  (564/0)
Dim 6 Mar 2011 - 23:25
Cissneï, connais-tu Rosier ? Peut-être de nom et de vue, mais en tout cas, il a disparu. Il n'est pas rentré depuis sa dernière mission à la Fourmilière, retrouve-le et ramène-le nous. Si jamais il ne voudrait pas rentrer, force-le.

    Alors, Rosier… Cissnei l’avait déjà vu, c’était sûr. Mais alors elle ne se souvenait ni de son visage ni de ce nom. Il lui état pratiquement inconnu. Enfin bon, elle se souvenait vaguement de quelqu’un de blond. Si ce trait lui était revenu en mémoire, c’est que cette blondeur devait vraiment être remarquable. Alors elle se fiait entièrement à cela en atteignant la Fourmilière. La lumière l’entoura à peine eut-elle posé le pied dans ce monde, elle finit bien sûr par se réadapter à l’éclairage mais elle ne se souvenait pas si fine, ni si lourde en même temps… Ok, on se transformait dans ce monde, comme chez les Jouets. Quelle plaie, c’était quoi cette fois ? Oh, misère… à la vue des deux grandes ailes couleur orange et noires qu’elle portait dans son dos, et de leur symétrie parfaite, elle était selon elle-même un magnifique papillon… Cynisme, quand tu nous tient. Etant gosse, elle n’avait jamais réussi à en attraper un. Ces sales bêtes étaient trop agiles pour elle, dommage. Espérons qu’elle le soit autant qu’elles alors, pour ne pas finir dans Dieu savait quel bocal.

    Or donc, elle avança prudemment, n’ayant aucune envie de se voir s’envoler sans qu’elle fasse attention. Le fait d’être dans les airs avec un corps aussi léger lui fichait un peu la trouille, elle n’aimait pas cela pour tout dire. Ses deux grandes ailes restaient repliées dans son dos alors qu’elle avançait lentement dans ce qui semblait être une forêt de gazon qui était dix fois plus grand qu’elle. Désagréable. Elle avança encore un peu, elle avait su par les comptes rendus que Rosier était dans cette zone du monde, elle fouilla pendant un certain temps et prit même quelques minutes pour tenter de voler. Seulement, elle ne désirait pas tant que ça quitter le sol. Alors elle continua de marcher par terre; jusqu’au moment où elle entendit un cri, un appel à l’aide. Aussi vite que possible, elle se rapprocha de l’endroit où elle avait entendu ledit cri. C’était de toute évidence un papillon qui s’était fait prendre dans la toile d’une araignée.. Mince, dommage pour lui, triste fin pour une aussi belle petite chose. Mais ce papillon était mignon, dommage… Attendez, si ça se trouvait…

    « Arrêtez de bouger, l’araignée ne se repère qu’aux mouvements et aux cris ! » hurla la jeune femme en se rapprochant encore. Voler ? Non, impossible, pourtant, elle le devrait.

    Elle battit deux fois des ailes, deux coups puissants, néanmoins mesurés, il ne fallait pas non plus qu’elle finisse dans la toile elle aussi ! Elle sentit avec appréhension ses deux pieds quitter le sol, et continua de battre des ailes. Il fallait qu’elle trouve une solution, et vite. Elle dégaina son shuriken et le lança aussi fort que possible dans la toile, entre l’araignée le papillon. A l’aller tout se passa très bien, quelque fils furent coupés, mais au retour, le shuriken fut prit dans une branche et s’y planta profondément. « Merde… » jura l’ex-Turk en ne voyant qu’une seule solution : voler pour le rattraper. Elle espérait que le poids des deux insectes sur la toile la fasse se déchirer, avec deux fils en moins cela devrait faire l’affaire.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Requiem Floral
Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
1/270  (1/270)
Mer 13 Avr 2011 - 23:04
Rosier se croyait perdu... Plus il paniquait et moins il arrivait à se concentrer sur ses sorts, et plus il ratait ses sorts et plus il paniquait... En même temps, comment ne pas paniquer quand une araignée deux fois plus grosse que vous menaçait de vous dévorer alors que vous n'êtes qu'un papillon englué dans sa toile ? Enfin, cette panique persista tant que Rosier était seul face à cet horrible arachnide, mais dès que quelqu'un arriva pour lui venir en aide, il prit conscience que tout n'était peut-être pas perdu. Son allié était un papillon, tout comme lui, armé d'une sorte de Chakram. De toute évidence, il s'agissait d'un habitant d'une autre monde, tout comme lui. Les occupant de la Fourmilière n'avait d'armes aussi évoluées.
Elle, car au son de sa voix il s'agissait bel et bien d'une femme, envoya son arme pour trancher la toile, mais ne découpa que deux fils, et le projectile se ficha dans une branche. Cela laissait une chance à Rosier, du moins il l'espérait.

* Avec deux fils en moins, la toile devrait être fragilisée... Je dois réussir à jouer les bonnes notes sinon c'en est fini de moi... *

Il ferma les yeux et tenta de se calmer pour réussir le sort qu'il avait en tête... Il s'agissait de quelque chose de très simple, juste une rafale de vent. Mais un vent suffisamment fort pourrait, combiné avec le poids de l'araignée et celui nettement moins important du papillon, ainsi qu'avec la fragilisation de la toile, cette dernière pourrait se rompre, libérant ainsi Rosier. Il n'avait qu'un seul essai, et il fallait que cela réussisse.
Les première notes furent justes, démarrant avec quelques trilles lentes qui s'accélérèrent au fur et à mesure, provoquant un vent de plus en plus fort (du moins à l'échelle d'un papillon). Tout se déroulait bien, pendant que son alliée récupérait son arme, et Rosier se senti se décoller de la toile. Après tout, son poids extrêmement faible soumis à la force de son vent ne pouvait que se faire emporter. Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait prévu mais soit. Son aile gauche se décolla, puis la droite, mais son corps n'arrivait pas à se décoller. Il tendit les ailes, espérant se faire complètement emporter, et la tête se décolla, mais alors qu'abdomen commençait juste à se détacher, l'araignée s'était rapprochée. Alors qu'elle tendait une de ses pattes pour l'attraper, c'est à ce moment là que la toile se décida à rompre, balayant l'araignée dont la patte déchira un morceau de l'aile de Rosier, qui s'envola et atterrit dans une fleur tant bien que mal à cause de son aile abîmée. Il se tourna ensuite vers celle qui était venue à son secours :

- Je te remercie, sans toi je n'aurais pas réussi à me débarrasser de ce monstre...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 582
Age : 22
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
564/0  (564/0)
Ven 15 Avr 2011 - 21:32
    Il était de notoriété publique que Cissnei ne savait rien conduire qui n'aille pas du sol au sol. Exit donc les vaisseaux, les avions, les hélicos et les ailes. Les ailes ? Elle n'avait d'ailleurs justement pas du tout pensé à cette catégorie d'objets de mouvance. Elle aurait d'ailleurs mieux fait de ne pas y penser du tout parce que ce n'était pas glorieux. Désormais, la jeune femme se jurait d'apprendre à conduire un hélico, au moins. Un vaisseau, tant qu'elle savait le conduire hein... mais, ses pensées n'étaient pas tellement à ça. Encore à quelques mètres (pour elle) du sol, ce qui devait à peu près équivaloir à quelques centimètres pour un humain de taille normale alors que Rosier chuta au sol après s'être défait de la toile, elle dut elle même redescendre. Aha, plus facile à dire qu'à faire. Beaucoup plus même. Elle n'avait plus cette familière impression d'avoir les pieds au sol, et ça, elle n'aimait pas. Comment dire..; dans Dieu seul pouvait bien savoir quel appareil volant, il y avait un plancher, un sol, un truc sur lequel on était. Et là, à part cette impression de battre dans quelque chose d'un peu plus épais que l'air, elle ne s'entait rien qui le retenait.

    Je vais m'écraser par terre, finir comme tous ces moustiques que j'ai écrasés d'ailleurs. C'est pas la fin que je voulais, pitié, je veut pas mourir comme ça ! Se disait l'ex-Turk alors qu'elle fermait les yeux et ralentissait le rythme de ses battements d'ailes. On ne l'y reprendrait plus jamais, à venir ici. Elle se sentait descendre et se risqua finalement à ouvrir les yeux, miracle ? En tous cas, une fois descendue, elle resta collée au sol. Ses larges ailes, elle les replia dans son dos, enfin, les ficha l'une contre l'autre pour ne pas que ça fasse l'effet parachute dans une bourrasque, elle ne voulait plus quitter le plancher des vaches et des insectes.

    - Je te remercie, sans toi je n'aurais pas réussi à me débarrasser de ce monstre...

    La jeune femme sourit, au moins, tout allait bien désormais. Jusqu'à nouvelle horrible chose qui radinerait bien sûr. «Mais si, regarde tu t'en est débarrassé tout seul. Tout va bien ? »

    Allez, on ne s'effare pas pour si peu. Il était sympa ce premier envol, non ? Non, définitivement... Premier et dernier, en fait. Mais bon, la mission était semble-t-il finie non ? Autant..; retourner au vaisseau en quatrième vitesse ? Oh, ç'aurait été trop beau. Beaucoup trop beau. L'araignée ? Ayant été dérangée par deux inconnus détruisant sa toile, si magnifique qu'elle avait du passer des heures et des heures à la tisser, elle était comment dire... énervée ? Oui, très énervée... Elle le fit comprendre aux deux infortunés insectes aux ailes colorées par une descente au bout d'un long fil de soie diaphane, agitant fièrement ses huit pattes et deux crochets au venin délicieusement empoisonné. Ces doucereux crissements et la terre qui tremblait à chacun des pas de ses huit pattes. Beurk. La jeune fille, désarmée, esquissa un mouvement de recul.

    « Attention !  » hurla-t-elle au papillon en face d'elle alors que l'araignée avançait vers eux. Elle était désarmée, son arme étant accessible uniquement par vol. Avec ses deux grandes ailes dans son dos, qui agissaient comme un frein, elle ne pouvait utiliser trop de compétences de rapidité, elle devait s'y remettre. S'envoler pour fuir serait si simple...


_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Requiem Floral
Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
1/270  (1/270)
Jeu 8 Sep 2011 - 19:51
Rosier venait de découvrir une nouvelle loi de la Nature : les araignées sont tenaces. Et rancunières. Même très rancunières... Une magnifique toile en lambeau, et tout de suite la bestiole ne se contente plus d'un papillon, et décide de chasser le deuxième qui se trouvait par là. Cissnei était désarmée, et le seul moyen pour elle d'atteindre son arme était de voler, ce qui de toute évidence la rendait mal à l'aise. Libéré de sa prison de soie, Rosier reprenait confiance en ses capacités et retrouvait sa combativité. Il joua quelques notes rapidement avant que l'araignée ne soit trop proche, et fit pousser des lianes de façon à former une échelle de Cissnei à son arme.
Le musicien blond prit alors son envol, en gardant plus ou moins l'équilibre à cause de son aile abîmée, et entonna la mélodie d'Amaterasu, le feu obscur. Malgré le lien entre ce sort et les Ténèbres, il aimait beaucoup l'utiliser, en particulier à cause de la beauté des flammes produites et de leur puissance. Un mur de flammes sombres s'éleva alors entre son alliée et leur ennemie, et Rosier atterrit dans le dos de l'arachnide. Cette dernière se retourna vers lui alors qu'il commençait à jouer les notes qui firent apparaître des lianes en provenance du sol pour essayer d'entraver les huit pattes gigotantes. Ce n'était pas une tâche aisée à cause de leurs mouvements rapides, et le blond dû faire plusieurs bonds en arrière pour éviter de se faire empoisonner avant de réussir à ligoter une des pattes. L'araignée tomba alors sur le dos et le blond essouflé en profita pour vérifier si Cissnei avait réussi à s'armer de nouveau.

- Pas trop le vertige ? J'aurais bien besoin d'un petit coup de pouce, si cela ne te dérange pas...

Il espérait tout au fond de lui que l'araignée ne réussirait pas trop vite à se retourner, ils n'avaient pas besoin d'avoir la tâche encore plus compliquée qu'elle ne l'ai déjà... Mais pourquoi donc avait-il décidé de rester ici sur un coup de tête ?
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !