Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Persévérer n'est pas toujours gagner ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Date d'inscription : 28/11/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
460/550  (460/550)
Jeu 30 Déc 2010 - 19:27
    Un rêve, tout le monde a un rêve ou du moins en a déjà eu. Il y en a vraiment des quantités astronomiques. Il y a les petits rêves d’enfant qui s’oublient parfois comme devenir vétérinaire mais il y aussi les grands irréalisable comme devenir un ange. Toute ma vie j’ai aspiré à devenir un ange, un être immortel veillant sur les mondes et jamais séparé des êtres qu’il aime. En un certains sens je le suis devenu mais pas comme je l’attendais. Alors que ce rêve commençait à s’effacer peu à peu pour laisser place à des objectifs plus raisonnables, il est revenu très fortement. Je ne voulais plus y croire parce que les petites filles qui veulent devenir sirènes ne le deviennent pas alors jamais je n’aurais été capable d’être un ange. Seulement, il y a un monde étrange mais tellement différent de tous ceux que j’ai pu visiter jusqu’à présent. Un monde où vivent sirènes et animaux aquatiques en parfait harmonie. Un lieu dans lequel on subit également une transformation. Sans que cela soit mon rêve, j’allais devenir une sirène. Le voyage se faisait en vaisseau Gummi ce qui n’était pas anormal mais je ne me souviens pas en être sortie, je suis là dans l’eau en train de paniquer sans subir le moindre danger. En réalité j’avais mis plusieurs secondes à reprendre mes esprits quand j’ai remarqué que je me suis réveillée sous l’eau. C’était une sensation absolument incroyable de pouvoir respirer mais je vivais avec cette crainte que ce sort soit rompu d’un instant à l’autre. Mais d’autres éléments étaient été stupéfiants comme le fait que ma tenue avait une fois encore totalement changée. Ça ne me ressemblait pas du tout, j’avais juste des coquillages pour cacher ma poitrine et ce qui me servait à attacher mes cheveux était une algue. Je n’avais plus ma rose sur la tête et je n’avais plus de jambe. Ça ne m’avait pas étonné mais la sensation est dans un premier temps assez désagréable. J’avais toujours l’impression des les avoir, il parait que c’est le syndrome du membre fantôme ou je ne sais quoi et il m’a fallut bien trois minutes pour me familiariser avec mon nouveau corps. Bien que se mouvoir étais assez difficile au début c’était réellement extraordinaire. C’était la même sensation de liberté que lorsque je volais et un seul coup de nageoire me faisait avancer à une vitesse folle.

    Dans cette eau claire et magique, je pouvais voyager librement au gré de mes envies oubliant presque ma mission. Bien sûr que je n’allais pas abandonner mais je n’avais pas envie de rentrer pour autant, je me sentais si bien ici. Que serait Mukuro, Bel ou encore Tifa ici ? Ils seraient beau j’en suis certaine, tout est beau ici, rien ne peut entacher ce doux bonheur. Je me laissais porter par le courant marin, cherchant la demeure du Grand Roi Triton, un homme puissant à ne pas en douter. J’avais hâte de rencontrer de nouvelles personnes mais je restais seule. Je trouvais ça bien étrange, on m’avait pourtant dit que l’accueil était assez chaleureux. Puis, une voix, puis deux sont parvenues jusqu’à mes oreilles. Des voix chantées presque ensorcelante tellement elles étaient belles. J’étais restée cachée derrière un rocher pour observer d’où venaient ces voix et je ne voulais surtout pas les interrompre. C’était un groupe de sirènes, trois pour être exacte qui chantaient à tour de rôle. Elles étaient toutes aussi belles les une que les autres, j’en devenais presque jalouse. Je murmurais sans m’en rendre compte que je voulais une voix sublime comme celle-ci. Mais sans faire exprès, j’ai fais tomber quelques pierres qu’ont entendus les magnifiques sirènes qui se sont empressées de venir voir. Elles avaient l’air fâchées et je les comprends mais je ne m’attendais pas à qu’elles soient si arrogante.

    -Comment tu oses nous déranger étrangère ?

    Etrangère ? Je n’étais donc que ça à leurs yeux ? Où était cet accueil dont on m’avait parlé ? Visiblement, il n’y avait que l’apparence de beau ici et rien d’autre.

    -Excusez-moi je ne voulais pas…

    -« Excusez-moi » Nia nia nia ! En plus d’être dérangeante tu n’es qu’une pleurnicharde !

    Je ne faisais que preuve d’humilité et elles m’agressaient, j’étais très grandement déçue.

    - En attendant tu m’exaspères petite garce sous tes grands airs ! ♪

    Garce ? Grands airs ? Elles m’insultaient maintenant et en chantant ! Qu’avais-je fais pour mériter ça, j’ai toujours été comme ça et c’est la première fois que l’on me traitait de cette manière. Je voulais leur faire peur, les impressionner et je voulais faire le même trident que Mukuro avec mon papier mais c’est à ce moment que je me suis rendu compte que je ne pouvais plus utiliser mes techniques. Mais elles sont vite parties en riant méchamment. J’avais subie des moqueries bien pire que ça dans mon passé mais je pensais que c’était fini, que c’était derrière moi. Alors que j’allais repartir j’ai été interrompue par une pieuvre au buste de femme. Je ne voulais pas être méchante mais elle était vraiment laide au point que j’en avais une mauvaise impression. Son sourire ne m’inspirer aucune confiance mais je ne voulais pas blesser une nouvelle personne alors je l’ai laissée prendre la parole.

    -Ma petite, ne fais pas attention à ses petites gamines. Ce n’est pas de leur faute elles n’ont pas de parents et ont tout appris d’elles –même. Elles sont jalouses de la voix d’Ariel et s’entrainent très fort pour la surpasser au point d’être très vite en colère.

    Je commençais un peu à comprendre la frustration qu’avait eut les sirènes et finalement je m’étais trompée sur le compte de cette pieuvre.

    -En réalité, j’ai le pouvoir de faire une copie de la voix d’Ariel et de l’offrir à une personne. Seulement, je ne les trouve pas méritante d’avoir cette voix et il me faut aussi un accord signé de cette petite Ariel. Si tu veux, je peux t’en faire cadeau, tu as juste à signer sur ce bout de papier et ensuite tu auras juste à la faire signer à son tour.

    Je… Je ne savais pas si je devais lui faire confiance, au début elle me repoussait physiquement et ensuite elle avait l’air si gentil. Avait-elle réellement le pouvoir de faire la copie d’une voix ? Elle m’avait donné une plume pour signer sur ce papier résistant à l’eau. Si la voix d’Ariel, que je ne connais pas, était plus belle que celles que j’ai déjà entendu, alors elle doit être des plus majestueuses. C’était la première fois que j’étais si tenter de dire oui à quelque chose que l’on voulait m’offrir. C’est moments sont si rares que j’ai pris pour habitude de gentiment refuser mais là, c’était totalement différent. Me voyant hésiter encore, cette personne voulu me rassurer et détendre l’atmosphère un peu plus.

    -Tu es nouvelle ici il me semble, tu peux me dire ton nom ?

    -Konan… Et je pense signer après en avoir parlé. Et vous, vous êtes ?

    -Pourquoi ne pas signer de suite ? Je ne peux garantir l’offre sur la durée, c’est une occasion qui ne se représentera sans doute plus.

    Je lui ai gentiment dis que je ne pouvais accepter son offre sans en avoir parlé et la colère s’est affichée sur son visage au point qu’elle en a chiffonné le papier et que la plume a disparue de mes doigts. Elle est immédiatement partie en disant que le jour où j’aurai besoin de ses pouvoirs, elle sera là. En disant cela sa voix avait prit une tonalité assez particulière comme si elle était sûre d’elle et ça sonnait avec une pointe de sarcasme. Je ne voulais pas y faire attention mais ça colère et ensuite son rire m’avaient fortement marquée mais je préférais me mettre en route pour trouver le Roi Triton. Ce n’était en fait pas très difficile car il y avait juste les courants marins à braver. Je ne devais pas être dans une zone à risque visiblement et cela m’enchantait. D’ici je pouvais voir le palais de Triton mais je n’avais pas envisagé que les courants allais être si durs à traverser. Il me fallait trouver un autre chemin et j’avançais alors lentement mais dans une danse aquatique. C’était maladif, je ne pouvais m’empêcher de faire des acrobaties profitant ainsi du peu de temps qu’il m’était autorisé à avoir ce corps. Bien que mes débuts ici m’aient donnés une mauvaise impression, j’étais convaincue qu’ils n’étaient pas tous des personnes exécrables. Après tout, ici ou ailleurs il y a aussi des personnes moins appréciables que d’autres. En fait, tout allait mieux jusqu’à ce que je voie une ombre passer à toute vitesse. Je me suis retournée pour voir ce que c’était mais rien. C’est assez inquiète que je continuais à chercher le bon chemin pour accomplir la tâche qui m’avait été confiée jusqu’à ce que cette ombre se dessine plus clairement face à moi. Un requin ! Un monstrueux requin aux dents acérées qui avait l’air de me trouver à son goût. D’habitude je ne suis pas mécontente que l’on me trouve jolie mais quelque chose me disait que ce n’était pas comme ça cette fois-ci. Il fallait le distancer au plus vite et je devais profiter du fait qu’il n’ait pas encore chargé pour agir la première. N’étant qu’à trois petits mètres de lui j’ai plongée pour passer en dessous lui et avec ma vitesse naturelle et le peu de force que j’avais, je faisais tout pour pas qu’il puisse me rattraper. Utiliser les courants marins à mon avantage, casser les parois à l’aide de ma nageoire au risque de me blesser. J’ai tout fais pour en sortir le mieux possible et je peux dire que c’était douloureux. Ma nageoire était en sang et j’avais une crampe n’ayant pas encore l’habitude d’utiliser ce muscle que je n’ai pas d’ordinaire. J’avançais très près du sol m’aidant de mes bras s’il le fallait en faisant bien attention de ne pas être traquée une nouvelle fois. Il m’aura quand même fallu une heure entre la fuite avec le requin et mon arrivée au palais. Quand je suis arrivée, plusieurs sirènes chantaient avec un sourire incroyable et toujours une voix sublime. Un crabe était leur chef d’orchestre et d’autres animaux étaient musiciens.

    -Oh regardez ! Une nouvelle ! Bienvenue !

    -Tu t’appelles comment ?

    -Oui c’est vrai ça ! Comment?

    -Euh Konan.

    -Konan ? C’est beau comme nom !

    Elles avaient toutes l’air très enthousiastes et j’étais rassurées d’un côté que l’on ne me considère pas comme une pestiférée. Malheureusement je ne pouvais rester discuter plus longtemps. Elles m’ont toute gentiment indiquée par où je devais y aller et quelques secondes plus tard j’étais là, face à lui. Il ne prêtait pas attention à moi et grognait sur quelqu’un pour qu’il retrouve Ariel et c’est à ce moment que je me suis aussi rendue compte que je ne l’avais pas vue du tout.

    -Qui es-tu ?

    Court et direct voire presque froid, le Roi Triton était visiblement colérique et sa corpulence et le timbre de sa voix imposait de suite le respect. Il était grand et avait l’air fort, il tenait un très grand trident et sur sa tête se tenait une très belle couronne. L’eau qui bougeait faisait onduler la barbe de ce Roi qui n’attendait plus que ma réponse. C’était la troisième fois aujourd’hui que je devais me présenter, c’en devenait lassant.

    -Je m’appelle Konan.

    -Et que viens-tu faire ici Konan ?

    -Je suis venu de la part de Yen Sid comme émissaire de la Lumière. Je dois vous mettre en garde sur la menace non-nulle qui pèse sur votre monde. C’est pourquoi on vous prop..

    -Hors de question !

    -Mais Monsieur, vous..

    -Il suffit ! Hors de ma vue !

    Dans sa colère il fracassa un objet qui était juste à côté de lui. J’ai encore essayé plusieurs fois de le résonner mais rien n’y faisait, il ne voulait pas m’entendre. J’étais comme Cassandre qui hurlait que le ciel allait tomber sur notre tête mais lorsqu’ils regardent dehors le ciel est sans nuage.

    -Je ne veux pas avoir de rapport avec les autres mondes ! Cela ne fera qu’attirer le malheur sur le nôtre.

    Suite à ses mots je ne pus que me résigner à abandonner. Ce n’était pas dans mes habitudes de renoncer si vite mais je pouvais lire dans ses yeux qu’il ne changerait pas d’avis. Du moins pas pour le moment alors j’avais décidé de trouver un moyen de faire pencher la balance en ma faveur. J’abdiquais mais ce n’était que pour être plus motivée encore. Je me suis dis que la clé de cette histoire serait Ariel. Peut-être qu’en la retrouvant il y réfléchira plus sérieusement ou peut-être qu’Ariel elle-même ira le convaincre si je m’entends bien avec elle. Je suis alors sorti du palais parler aux sirènes qui étaient dehors. Je leur ai demandé en vitesse si elles avaient vu Ariel et de quoi elle avait l’air. Elles me l’ont très vite expliqué et j’avais assez d’éléments pour partir à sa recherche. C’est près de la surface que je devais allée voir. On m’a dit qu’elle était sûrement partie voir son prince. Je me demande ce qu’elles voulaient dire par là mais peu importe. Et c’est en voyant les rayons de lumière traversant la surface de l’eau que j’ai également aperçu Ariel et plusieurs sans-cœur. Ce n’était pas le meilleur endroit pour moi pour pouvoir me battre mais quand il faut, il faut ! Trois Aquatank, deux Torpilotes et Néon marin géant. Je les connais car je me suis documenté avant de venir ici et c’est comme pour chaque sans-cœur, les frapper peut suffire. Je m’empressais donc alors de la rejoindre donnant un coup de nageoire sur le premier torpilote qui heurta un deuxième. Ariel me voyant pris courage et fit de même. Le néon m’avait piqué assez violement mais Ariel en profita pour le frapper. A nous deux on les avait tous tué sauf le Néon et au vu de mes capacités très réduites ici on a préféré prendre fuite. Il aurait juste manqué le requin et ça aurait été la cerise sur le gâteau mais fort heureusement, il n’est pas arrivé. C’est vrai qu’Ariel était belle et que ça voix l’était aussi. Quand elle m’a remercié je lui ai expliqué mon problème et elle m’a fait comprendre que ça risquait d’être très dur. On est donc retournées au palais et je n’ai eu le droit qu’à de nouveaux remerciements. J’ai encore insisté mais il refusait encore plus sèchement qu’avant. J’ai donc abandonné pour rentrer faire mon rapport. Peut-être que plus tard il se rendra compte du danger qui plane sur lui.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Sage
Masculin
Nombre de messages : 388
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
322/500  (322/500)
Ven 31 Déc 2010 - 17:06
Bonne mission, qui présente bien la réalité des faits même si c'est un échec c'est bien présenté^^
Mission en Avancée

Mission Accomplie !
32 points d'expérience + 320 munnies + 3 PS en Vitesse
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Persée ('Aime bien les prénoms des héros)
» Haiti: Toujours en Quête d'une Percée Louverturienne.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]