Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
150/350  (150/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Déc 2010 - 2:23
Œil pour œil,
dent pour dent.

(Bon, le titre n'a pas réellement de rapport avec le cours de l'histoire, mais je le trouvais classe.) Cette mission, pourtant similaire aux autres, était bien spéciale aux yeux de la Bête. Non, elle n'allait pas être payée plus généreusement et non, cette mission ne concernait pas sa résidence, ni même Belle. En fait, cette tâche marquait probablement son passage du rang de lieutenant jusqu'à celui de capitaine. Bon, pour les autres, cette surgradation ne signifiait rien de génial, ni même de singulier. Mais pour la Bête, cela signifiait que son but se rapprochait, que son objectif pourrait bientôt être palpable, tangible. En effet, plus elle devenait expérimentée, plus l'affrontement contre la Coalition Noire allait être facile, ou du moins, moins difficile. Tout aurait été parfait si la mission ne se déroulait pas au cœur de l'île de Tortouga, le quartier des tavernes, des hommes, et de la virilité. Le lieu en soit ne lui déplaisait pas réellement, mais la mission telle quelle la perturbait un peu : pour retrouver les munnies du client anonyme, elle devrait probablement naviguer sur les mers pour atteindre le navire de ces abjects pirates. L'océan, l'eau, les vagues... C'est agréable à admirer, à sentir, sauf quand on a un mal de mer.

Quoi qu'il en soit, d'après toutes les informations transmises par le client, les voleurs faisaient partie de l'équipage du
Rorqual Riche, un navire plutôt petit mais fort rapide. Ainsi, la Bête passa les premières heures de son périple à rechercher le fameux bateau pour récupérer le cachet. Alors que la troisième heure s'entamait, elle se dirigeait vers l'un des nombreux ports de Tortouga, et sa stupéfaction fut telle lorsqu'elle distingua le Rorqual Riche parmi toute une masse de véhicules maritimes. Même si elle était loin, elle pouvait clairement discerner le regard avide des pirates qui s'y trouvaient. Sans attendre une seconde de plus, la Bête se lança dans la gueule du loup : elle s'approcha d'un pas rapide des voleurs.

Le
Rorqual Riche accosta finalement sur les rives de Tortouga. La Bête, à l'affût de leurs moindres actions, les regardait avec une telle intensité qu'elle semblait en transe. Au moment où ils quittèrent le vaisseau, elle se rua vers eux, bousculant plusieurs passants en chemin. Même si elle prônait la plupart du temps la force physique aux dialogues diplomatiques, elle ne s'était pas complètement remise des blessures qu'elle avait subies dans les ruines ensevelies, en plein cœur du désert d'Agrabah. Décidée, la Bête se plaça devant les pirates et leur bloqua le chemin. Plusieurs d'entre eux tentèrent en vain de traverser tout de même, mais elle était déterminée à ne pas les laisser passer. L'un des voleurs, le plus colosses des douze, se fraya un chemin parmi ses collègues et empoigna violemment le collet (le poil du cou, en fait) de la Bête, qui rugit furieusement. Le pirate à la barbe argentée affirma cruellement :

- T'as un problème, boule de poil? Laisse-nous passer.

Boule de poil? BOULE DE POIL? Comment le pirate avait-il osé la surnommer aussi ridiculement? C'en était trop pour la Bête, qui grogna de nouveau.

- Donnez-moi les munnies que vous avez volés à mon client.

- Lequel? Tu crois qu'on se rappelle de toutes nos victimes?

Toute l'équipage du Rorqual Riche s'esclaffa quelques instants. Leurs rires gras, presque sadiques, étaient si intenses qu'on pouvait les entendre à des kilomètres à la ronde. La Bête, furibonde, se détacha brusquement de l'emprise que le colosse avait sur elle. Ce dernier la bouscula avant de reprendre la parole :

- Je crois que t'as pas compris, boule de poil. Laisse-nous passer.

- Je peux vous laisser passer, mais ce sera la dernière chose que vous ferez. Et rassurez-vous, ce n'est pas une menace. Oh non, c'est une promesse.

- Oh, si c'est pas mignon! La peluche se rebelle?

- Vous me mettez au défi?

Le pirate à la barbe argentée dévisagea la Bête quelques instants, avant de la bousculer à nouveau. Il fit signe à l'équipage de s'avancer et de ne plus s'occuper d'elle. Cette dernière, alors que la furie grandissait, empoigna le bras d'un des voleurs au hasard et le jeta cruellement à l'eau. Le colosse se retourna aussitôt et insulté, voulut frapper la Bête mais celle-ci parvint à éviter l'impact. D'un ton on ne peut plus sérieux, elle mentionna :

- Je suis navré pour ce que je vais faire.

- Dégage, créature.

- Je vous avais pourtant prévenu. C'est si triste d'en arriver à de telles conclusions.

Pour entamer le combat, la Bête se recula de quelques pas et frappa violemment le sol de Tortouga, ce qui engendra une secousse sismique intense. Tous les pirates du Rorqual Riche perdirent l'équilibre et terminèrent leur chute sur le sol froid. La Bête, ricanant presque sadiquement, s'approcha de ses rivaux et élimina deux d'entre eux de coups de poings puissants. Le choc avait été si intense qu'ils sombrèrent dans les bras de Morphée. Aussitôt, provoqués, cinq pirates se jetèrent sur le dos de la Bête. Cette dernière se débattit farouchement, ce qui mit instantanément trois voleurs hors-combat. Ils semblaient tous effarouchés par leur rival, sauf le corsaire à la barbe argentée, qui regardait la scène de loin, comme pour attendre le moment opportun avant d'attaquer. La Bête le dévisagea et continua l'altercation, aussi sanglante soit-elle.

Coups de pied, coups de poing, sorts élémentaires faibles et grognements furieux, voilà ce qui permit à la Bête de triompher promptement. Alors qu'ils étaient tous sur le sol inertes, elle se dirigea vers le colosse, qui n'avait pas bougé depuis le début du combat. Celui-ci se mit à pouffer bruyamment, avant d'ouvrir la bouche pour divulguer toute une gamme de stupidités :


- Bravo boule de poil! Tu as éliminé tous mes pirates, mais tu m'as pas encore abattu.

- Ne t'inquiètes pas, tu auras ton tour très bientôt.

Sans plus tarder, le corsaire s'élança sur une jeune femme dans la foule et la prit en otage. Son rictus vicieux et corrompu fit frémir la Bête. Il tenait fermement son sabre près du cou de l'innocente, qui implorait avec désespoir l'aide d'un bon samaritain. Le pirate à la barbe grise fit glisser délicatement sa lame sur la peau fragile de la demoiselle, ce qui engendra une petite coupure, mais rien de grave. Pour provoquer la Bête, il dit tout simplement :

- Va-t-en, et cette dame aura la vie sauve. Si tu restes, je la tuerai.

- D'accord, d'accord. Je m'en vais. Mais je n'en ai pas fini avec toi.

Le voleur, fier d'avoir convaincu son ennemi, attendit la départ de la Bête pour relâcher l'insouciante jeune femme. Cette dernière, dès qu'elle fut libre, accourut en sécurité.

- Si tu oses te rapprocher de moi, je prendrai en otage un autre innocent.

- Je t'ai dit que tu avais gagné. Tu es fier de toi à présent?

La Bête s'approcha du corsaire et le bouscula violemment avant de partir de ce lieu maudit. Alors qu'elle se trouvait à une distance plutôt sécuritaire, une balle de fusil fendit l'éther avant de s'incruster dans le bras de la Bête, qui croyait en avoir fini avec le terrible pirate. Cette dernière, décidément en rogne, chargea sur son ennemi. Celui-ci voulut tirer à nouveau, mais il tremblait de telle sorte qu'il ne parvint pas à recharger son arme à feu. La Bête termina sa course dans le torse de son opposant. Avant d'être projeté, il lança :

- T'as pas gagné. C'est pas encore fini! Non, ce n'est...

La tête du pirate se cogna violemment contre une roche, ce qui résulta en une mort subite et peu douloureuse. La Bête, bousculant les passants qui s'était agglomérés pour mieux voir la lutte sanglante, monta sur le Rorqual Riche et fouilla les dortoirs du capitaine pour en ressortir tous les munnies et toutes les richesses qu'il y avait. Elle déposa tout dans un linceul avant d'en faire un baluchon et de retourner au Centurio. Mission accomplie? Assurément.

En plus d'avoir récupéré les munnies, le
Rorqual Riche était maintenant en possession de l'ordre des mercenaires. Ironiquement, la Bête allait bientôt avoir son grade de capitaine...
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
323/500  (323/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Déc 2010 - 18:50
Comme d'Hab c'est bien. Ouais j'ai la flemme de faire un commentaire plus long... Enfin si, un peu trop facile à mon gout mais bon.

35 points d'expérience + 350 munnies + 4 PS (2 défense, 2 force)
messages
membres