Derniers sujets
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
460/550  (460/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 4 Déc 2010 - 19:00
    Très tôt dans ma vie, j’avais eu conscience que les choses pouvaient grandement évoluer. C’est d’ailleurs là tout l’histoire de ma vie et les seules choses inchangées étaient Belphégor et Mukuro. Sauf qu’aujourd’hui, je partais en mission sans eux et cela risquait de devenir une habitude. Ça aussi c’est pareil, la journée est en quelque sorte réservée aux occupations que l’ont fait sans ses amis. Seulement, je n’étais pas seule pour autant, Maître Yen Sid m’avait envoyé avec Tifa Lockheart. Je n’avais pas vraiment eu de vrai contact avec une femme auparavant mais cela ne me gênait pas. De l’aide est toujours la bienvenue. De plus, je n’allais pas le cacher mais c’était une charmante jeune femme. Quelque part elle me ressemblait, j’étais juste moins souriante. J’avais donc été choisie pour l’accompagner mais dans un premier temps je ne savais pas où. C’est Tifa qui put répondre à mes interrogations en me disant que nous nous rendions à la Cité des Rêves. Ce monde dont je n’avais pas foulé le sol depuis plusieurs années déjà. Cette mission aura au moins l’avantage de me faire tenir une promesse. Il ne serait pas étonnant que l’on me reconnaisse ici.

    J’avais donc un avantage sur Tifa, je connaissais assez bien ce lieu et les habitants pour que cela nous aide à accomplir notre tâche dans les plus brefs délais. Nous étions venues pour libérer deux femmes séquestrées par on ne sait qui. Elles seraient quelque part dans la ville où les catacombes mais très certainement séparées l’une de l’autre. De plus, les informations que l’on avait reçues nous disais que chacune d’entre elle était gardé par un terrifiant sans cœur. Ils portent le nom d’Ultimate Tidus Big Boss Mark CXXV. Enfin c’est ce que j’ai lu dans un rapport qui devrait nous aider. Il aurait été bien de commencer les recherches de suite mais même en atteignant les cieux, il aurait été difficile de les retrouver. L’homme qui capture ces jeunes femmes ne devait pas être idiot au point d’exposer sa « marchandise » même ou voulant la vendre. Il nous fallait donc, à moi et Tifa, retrouver Zafina, l’informatrice. Une des femmes qui avait été enlevée et que Tidus a valeureusement sauvée.

    Le soleil brillait chaleureusement et le sourire de Tifa était presque aussi radieux. D’un point de vue général, l’ambiance était de mise. Il n’y avait pas l’air d’avoir tellement de sans-cœur comparé à avant. Cela devait sûrement être grâce au Consulat qui assurait leur protection. Pour nous aider à retrouver les jeunes prisonnières, je venais de créer un papillon en origami qui se mit à voler. Au moins, pendant que l’on cherche l’informatrice, on aura prit un peu d’avance. Mais le premier problème c’est que je n’étais pas au courant de la position de Zafina. J’espérais sincèrement que Tifa, elle, en sache un peu plus sur la situation. Ça aurait été vraiment dommage de se retrouver bredouille à cause de ça. Je savais bien que la mission était prioritaire mais je voulais absolument retrouver l’homme à qui j’avais fais la promesse de revenir. C’était peut-être quelque chose de banal mais pour moi, c’était d’une grande importance. J’hésitais à lui demander si je pouvais y aller, notre but était d’accomplir la mission ensemble. Puis je ne pensais pas que m’accompagner l’intéresserait. Elle devait sûrement avoir d’autres choses à faire que de rencontrer un inconnu pour me faire plaisir.

    Je crois bien que dans un premier temps j’avais du mal à savoir comment était Tifa. Bien sûr d’apparence elle était joyeuse et semblait vouloir aider tout le monde mais moi aussi j’étais comme ça avant. Je souriais presque tout le temps avant de savoir les messes basses qui couraient à mon sujet. Peut-être que comme moi elle avait ses propres soucis et rajouter les miens serait un acte plus que déplacé. Je me résignais donc à d’abord penser à la mission et ensuite les affaires personnelles. C’était donc au coin d’une ruelle assez peuplées, sûrement due au marché ou à autre chose, que j’ai commencé à lui parler.

    -Dis-moi Tifa, tu sais où nous devons aller ? J’avoue que je n’ai pas été mise au courant.

    Je n’avais rien trouvé de mieux pour entamer une discussion, je ne la connaissais pas comme j’ai déjà pu le préciser et donc je ne savais pas vraiment comment m’adresser à elle. Si on avait été réunies c’était seulement pour une mission. C’était plus simple de parler à quelqu’un que l’on méprise ou que l’on hait. Dans le cas où elle et moi ne pourrions nous entendre, cela ne m’empêcherait pas d’agir avec elle pour retrouver les prisonnières et peut-être l’homme qui se cache derrière tout ça. De son côté mon papillon voletait tranquillement à la recherche de nouvelles informations et en même temps, retrouver l’homme que je voulais revoir mais pour le moment il ne trouvait rien.

    Je regardais donc Tifa en attendant une réponse qui elle regardait partout autour d’elle. Quelque part j’avais hâte de la voir en action contre un sans-cœur. Ça réputation n’était plus à faire au sein de la Lumière mais je ne savais rien de son style de combat. Certains disent que ça se voit en la regardant. J’aurais donc bien penché pour le combat à mains nues ne voyant aucune arme sur elle. Mais moi non plus je n’expose pas mes armes comme cela. Donc j’étais assez intriguée et pour se préparer à se battre ensemble, il valait mieux connaitre les atouts et défaut de sa coéquipière.

    -J’ai aussi une autre question. Il est presque certains que nous allons devoir nous battre et j’aimerai savoir comment tu te débrouille. Je te ferai part de ma façon de combattre également si tu le souhaites.
Le Maître des Potions

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
45/650  (45/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 4 Déc 2010 - 22:18
    -Dis-moi Tifa, tu sais où nous devons aller ? J’avoue que je n’ai pas été mise au courant.

    La jeune femme observait un bout de papier chiffonnée sur lequel était écrit quelques notes et instructions de Tidus, bien évidemment corrigé par Yen Sid. Absorbée par les instructions écrite elle n’étendit même pas la requête de sa coéquipière. Ce papier indiquait qu'une bohémienne au teint de peau brun et à la chevelure aussi noire que son regard devait attendre les deux demoiselles de la lumière près d'une bâtisse un peu louche. Le bout de papier précisait aussi comment se rendre à cette dites bâtisse. Mais sur place, il n'y avait personne. Alors Tifa s'est mise à chercher activement la moindre trace de Zafina en espérant vraiment qu'elle ne leur pose pas un lapin. Ça aurait dommage quand même d'avoir fait tout ce chemin pour rien ! Après regarder tout autour de bâtiment elle soulevât une caisse posé à cotés mais toujours aucun signe d'une bohémienne habillé de vert... La jeune combattante commençait à être légèrement agacé... Chercher, ca faisait si longtemps qu'elle LE cherchait... Cloud... Enfin, ce n'était pas le moment de se lamenter alors Tifa a recommencé à chercher. En soulevant le couvercle d'un tonneau elle crut voir Zafina mais il n'y avait qu'une souris, très mignonne au passage.

    -J’ai aussi une autre question. Il est presque certains que nous allons devoir nous battre et j’aimerai savoir comment tu te débrouille. Je te ferai part de ma façon de combattre également si tu le souhaites.

    Cette fois-ci, la brunette entendit la question de son alliée. Sa voix douce et mélodieuse allait de pair avec son visage, lui aussi doux et lisse. Mais il y avait un bémol, un quelque chose qui gâchait tout. Elle ne souriait pas, elle avait l'air froide et triste. Un petit poil amère même ! Elle est toujours aussi belle, mais un sourire suffirait pour rendre ce petit minois encore plus beau qu'il ne l'est déjà. Mais bon... Si cette fille ne souriait pas, il y avait surement une raison. La femme en noir répondit à Konan, toujours souriante et gaie.

    -He bien je me bat à mains nue, j'ai commencé les arts martiaux plutôt jeune et je suis devenue plutôt forte. Donc moi, ma spécialité c'est le combat au contact et à mains nue. Et toi ? Comment tu te bats ?

    La réponse ne se fit pas attendre et celle-ci était des plus original ! La femme en face d'elle se battait en utilisant du papier ! Oui, c'est vrai que dit de cette manière ça na pas l'air très puissant... Mais le papier qu'elle utilisait pouvait se plier selon le bon désir de Konan, et mieux encore, pouvait devenir aussi tranchant qu'une lame de rasoir. Tifa c'était déjà essayer à l'art délicat de l'origami et en garde un très bon souvenir. Elle n'était et n'est toujours pas ce qu'on appelle des "doigts de fée". En plus d'avoir utiliser en feuille de papier l'équivalent d'une forêt entière pour au final ne pas réussir à faire ce fichu bateau, elle c'était coupé une dizaine de fois le doigts. Ah, je vous jure... Les explications sur ses talents ont continuer. Apparemment elle était aussi capable de créer des parchemins explosifs et de se transformer elle même en papier. Elle a jugé bon de préciser qu'elle craignait l'huile, ce que Tifa avait tout de suite compris. Après tout, cela allait de soit ! L'eau ne devait d'ailleurs pas faire que du bien à ses pouvoirs de papier.

    -Vous êtes les envoyés de a lumière ?

    Après s'être chacune présenter, Zafina fit signe aux demoiselles de la suivre. La bohémienne profitât du trajet pour donner quelques informations qui, au passage, n'ajoutait rien à celle déjà glaner par Tidus. Le trio de charme avança jusqu'à l'entrée des catacombes. Sans plus d’hésitation elles s'y enfoncèrent jusqu'à atteindre la cour des miracles. Konan et Tifa sont deux belles femmes dans la fleur de l'âge... En plus de ne pas être bohémienne et ce qui devait arriver à coup sur arrivât. Le duo de charme attirait tous les regards. Ce qui est loin d'être rassurant lorsque l'on sait que l'endroit est rempli de criminel en tout genre, et sans doute de violeur. Aucun d'eux ne pourrait faire quoi que ce soit aux deux femmes sous peine d'être réduit en bouillit. Mais au moment où l'une d'elle ferait du mal à l'un deux, elle serait assaillit de toutes parts par des camarades solidaire. Bien vite, voyant que toutes deux étaient accompagnés par une des leurs, ils s'en désintéressèrent. Des chants et des rires se faisait entendre un peu partout. Des bruits de chopes qui trinquent et de chants plus ou moins décents. Une fête sous les couloirs vive et dépareillé qui cohabite avec des marchands bruyants qui négocie ardemment le prix d'un bout de tapis ou d'une clémentine. A peine le temps de profiter de cette ambiance festive que Tifa est déjà arrivée devant une sortie sombre et lugubre.

    -Voilà, c'est par là. Avant que vous ne partiez, voici un plan des catacombes, par contre il ne dit pas où sont les filles enlevés. Je ne vous accompagne pas, trop de mauvais souvenirs... Bonne chance !

    La guerrière habillé de noir prit une torche et c'est partit ! ... Oui enfin, Tifa n'était pas aussi enthousiaste... Il faisait froid et sombre dans ces catacombes. L'odeur aussi n'était pas super, sans doute dut au squelette ici et là. Le silence est d'or, sauf que là, il était juste lourd et pesant. Il n'y avait que le bruit des pat du duo de choc ainsi que le son des gouttes qui tombent lourdement du plafond pour briser ce silence angoissant. C'est Tifa qui perdit la première aux jeux du roi du silence.

    -Tu as de la chances Konan... La fleur que tu portes sur les cheveux est vraiment belle tu sais. C'est toi qui l'as faites ?

    Oui, c'était surement elle qui l'avais faites au vu de ses pouvoirs, mais franchement, c'était juste pour parler et s'occuper en attendant de trouver une des filles à libérer. D'ailleurs, peu après la question de Tifa, le cri apeuré e d'une jeune femme qui appelle à l'aide alerta les deux femmes de choc qui se précipitèrent vers la source du cri. Finalement elles arrivèrent devant une cellule, un cachot plus froid et triste encore que les catacombes. La pugiliste attrapa deux barreau, et presque sans effort, elle les ecarta l'un de l'autre, laissant suffisamment d'espace à la prisonnière de s'en aller... Et pas qu'elle...
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
460/550  (460/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 5 Déc 2010 - 13:06
    Il y a des choses qui peuvent vous paraitre logique mais ne vous fiez pas aux apparences. Ce n’est pas parce que le papier peut brûler, que je flamberai à la moindre petite flammèche qui me touche. Non, mon papier ne brûle pas mais moi, en tant qu’humaine ressentirait les dégâts comme quelqu’un de normal si j’ose dire. Le côté gênant de l’huile est que c’est tellement dense que ça m’empêche de pouvoir me transformer. A la rigueur je peux peut-être envoyer des shuriken mais j’en doute fortement. Je n’avais jamais vraiment aimé l’obscurité et avant d’entrer dans ce véritable labyrinthe lugubre, et avant que Zafina ne parte, j’avais pris une torche accrochée au mur.

    -Tifa, tu peux la tenir s’il te plait ? Je n’aime pas le feu.

    Oui, même si mon papier ne brûle pas comme ça, une forte exposition à la chaleur est très désagréable et altère un peu la qualité de mes origamis. Si jamais je devais lancer un kunai et que l’adversaire répond d’un brasier, il est normal qu’il l’emporte. Mais d’ordinaire j’en envoie plusieurs, c’est moins risqué. Tifa se battait avec ses poings elle, je n’ai absolument rien contre mais je me demande comment elle faisait pour ne pas avoir mal lorsqu’elle donnait des coups. Sûrement l’expérience comme moi avec mon papier. C’est quand on marchait dans ces sombres catacombes malodorantes que Tifa brisa le silence de sa douce voix mais néanmoins, sûre.

    -Tu as de la chance Konan… La fleur que tu portes sur les cheveux est vraiment belle tu sais. C’est toi qui l’as faite ?

    Elle avait vu juste, c’était bien moi qui l’avait faite, c’était il y a si longtemps mais elle est toujours là. J’en avais fais que trois dans ma vie, seulement trois et pas une de plus, j’ai plusieurs fois refusée une demande. Ceux qui réclament n’en auront jamais venant de moi, je n’offre des roses qu’à ceux qui le méritent à mes yeux. Mais là n’est pas la question.

    -Oui, c’est bien moi mais c’était quand j’étais plus jeune.

    En regardant bien, les différences que j’avais avec Tifa se trouvaient au niveau du visage. Elle n’avait pas l’air très coquette à première vue mais quand on voit son sourire, alors on sait qu’elle n’a besoin d’aucun autre accessoire. Moi de mon côté, mon visage était souvent calme, je ne souriais que très peu, mais en plus, j’avais ma rose en papier ainsi que ce piercing sous la lèvre. Peut-être que c’était un moyen pour moi de palier ce que je n’arrive que peu à faire. Mais en voyant Tifa, ça me redonnait envie de sourire, mais il était encore trop tôt pour ça.

    Quoi qu’il en soit, nous étions arrivées à l’une des deux femmes à secourir. Bien qu’elle sache qu’un sans-cœur semble-t-il puissant devait la garder, Tifa fonçait tête baissée et de sa force pure, pliait les barreaux de la cellule. C’est sans surprise qu’après la fuite de la bohémienne, un sans cœur surgisse. Il allait donner un coup à Tifa, par reflexe je me suis interposée et j’en ai subi les conséquences. Le choc avait été brutal mais je pouvais me relever. Tifa était très vaillante et lui donnait donc des coups en tentant d’éviter celui de son opposant. Elle avait du courage à ne point en douter, une vraie force de la nature. Elle me faisait penser à moi qui n’avais pas peur d’affronter des sans-cœur en surnombre alors que j’étais toute jeune.

    -Recule !

    S’en suivit une explosion sur le monstre, Tifa avait pu éviter à temps mon parchemin explosif. Je me suis donc mise à courir le temps que le monstre soit déstabilisé. Dans mes mains, deux kunai en papier tranchant comme une lame d’épée. Je commençais donc à lui donner plusieurs coups en essayant de ne pas m’arrêter. D’ordinaire je me bas plus à distance mais il faisait sombre et de loin je risquais de blesser Tifa. Mais trop absorbée par les coups que je m’efforçais de donner, je pris un autre coup qui m’envoya voltiger mais je me transformais en papier pour ensuite reprendre forme et atterrir sur mes deux pieds. Le choc de l’uppercut était quand même bien là et mon ventre en subissait les effets. C’est quand j’étais loin que Tifa repartait à l’assaut, il nous fallait agir ensemble pour pouvoir le vaincre, le rapport de Tidus nous avais bien montré que ce sans-cœur était très fort. Si nous devions en battre deux, il fallait se mettre d’accord pour adapter une stratégie simple mais efficace.

    -Tifa ! Renvoie-le dans la cage !

    La combattante ne perdit pas de temps pour l’envoyer valdinguer dans la cellule où se trouvait plus tôt la bohémienne. Je m’empressais alors de créer un mur de papier pour bloquer la sortie. Il était certains qu’avec la force de ce monstre mon mur n’allait pas tenir longtemps. Mais j’avais en même temps lancé plusieurs parchemins explosifs, les plus puissants que je puisse utiliser à l’heure actuelle. C’était un véritable piège à l’intérieur, les explosions en chaine étaient inévitables et toute leur force créera une violente déflagration. Le sol tremblait sous la puissance des détonations et bientôt un silence de mort revenait. En dissipant mon mur de feuilles qui était partiellement détruit de l’intérieur, on ne voyait plus que des gravas. Plus la moindre trace du monstre mais il nous fallait retrouver la bohémienne. Nous ne pouvions la laisser seule et en plus de cela, il y avait encore une femme à retrouver.

    -Je crois que nous allons encore avoir quelques soucis mais je dois avouer que tu es d’une aide précieuse. Seulement il faudra trouver autre chose, les parchemins puisent beaucoup dans mon énergie.
Le Maître des Potions

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
45/650  (45/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 9 Déc 2010 - 19:50
    -Je crois que nous allons encore avoir quelques soucis mais je dois avouer que tu es d’une aide précieuse. Seulement il faudra trouver autre chose, les parchemins puisent beaucoup dans mon énergie.

    -Je pense aussi ! Et toi aussi tu es très forte ! Mais ce sans-coeur m'a bien fatiguée... On a réussi à l'abattre plutôt vite, mais à mon avis le deuxième sera plus dur. Bon ! Il faut retrouver la bohémienne !

    Tifa partit en se rendant compte d'une chose pas vraiment anodine...

    -Argh ! Dans la tourmente j'ai fait tomber la torche...

    Konan fit remarquer à sa consœur que le couloir était rempli de torche accrochée au mur. Tifa sourit, elle se sentait un peu bête... Mais bon, elle avait de la chance, sa coéquipière ne semblait pas moqueuse ! Bonne nouvelle. Tifa attrapa une torche au mur et rapidement se mit à courir dans la même direction que la princesse. Cette dernière pleurait à chaude larme, toute apeurée qu'elle était ! On peut la comprendre après tout... Se fait enlever est toujours quelque chose d'horrible, surtout quand un monstre à la force démesurée vous surveille de près pour tuer vos sauveur. Oui, c'est comme un compte de fée... Dans la belle au bois dormant, c'est un dragon qui veille, mais dans cette même histoire la princesse dort et n'a pas à subir les affres de la séquestration... Alors qu'elles subissent ça. Il faut les sauver ! Tifa se sentait investit d'une nouvelle force, d'une nouvelle conviction ! Konan quand à elle, difficile à dire vu son visage impassible. Mais après avoir aussi vaillamment combattu la super-gargouille, difficile de douter d'elle. A force d'être absorbée dans ses pensés, la femme en noir ne vit pas le temps passer à la poursuite de la fille qu'elle était déjà là ! Il n'y avait plus de torche accrochée au mur depuis longtemps, mais notre guerrière a eu la bonne idée de prendre une de celle accrochée au mur ! Mais aucune de nos deux héroïnes pensait à ça. Nan, leurs regard étaient posés sur la prisonnière... L'ancienne prisonnière, qui pleurait à chaude larme.

    -Me... Merci b...beaucoup ! Je vais pouvoir me de..br...brouiller seule ! Bonne chance !

    La jeune femme encore captive quelques secondes plus tôt partit, s’avançant dans les catacombes sombre et froide. Perdue, déboussolée et surtout apeurée. Oui bien sur, elle avait dit qu'elle s'en sortirait toute seule mais... On voyait à son maquillage coulant le long de son visage et à sa voix grelottante que c’était faux. Tifa se tournât vers Konan, toujours impassible. Les yeux rouges carmins de la demoiselle posait un regard lourd et plaintif sur la dame de papier. Mais il faut comprendre que ce n'était pas forcement possible. Il restait une princesse à sauver, emmener la première la mettrait en danger alors que la raccompagner pourrait nuire au sauvetage de l'autre fille ! Néanmoins...

    -Il faut l'aider ! Tu as vu comme moi qu'elle était apeurée...

    Il faut se rendre compte qu'a coté de Tifa se tenait un ange. Dans sa main, un petit papillon en papier apparut. L'origami prit son envol, battant gracieusement des ailes. Il est bien sur évident que l'insecte fait de feuille la guiderait vers la sortie... Incroyable, elle savait faire tant de chose. Mais on a pas toujours le temps de faire des compliments ! N'est-ce pas ? Alors les deux femmes de choc se sont remises en route. Étouffants, sombres, délabré, des couloirs glauques, dévorés par la moisissure, des pierres humides et des squelettes poussiéreux, qui n’ont jamais vraiment servis qu’à remplir les catacombes. Tifa se sentait bouffée, par l’obscurité, par l’horreur d’un tel endroit. Une simple torche incandescente éclairait les deux femmes, il fallait trouver une prisonnière, dans ces couloirs en forme de tunnel, sans fenêtre et qui se ressemblaient tous. Un véritable cauchemar, un rat semblait même guetter sournoisement les deux demoiselles... C'est dans cette ambiance plus que malsaine que Tifa prit de nouveau la parole. Enfin, elle mit du temps avant de parler, elle hésitait. Sa dernière envie était d'avoir l'air d'une fille saoulante, qui parle tout le temps... Au final, elle trouva une parade ! Discuter stratégie avec sa partenaire ! Puis une fois la stratégie établie elle dériverait vers un autre sujet... N'importe quoi pour briser ce silence...

    -Bon, il faut établir une stratégie pour vaincre ce sans-coeur... Pour tout t'avouer, je ne suis pas très doué pour ca, mais grâce à toi, je suis sur qu'on trouveras bien une solution pour vaincre ce sans-coeur !
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
460/550  (460/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 10 Déc 2010 - 22:32
    L’odeur était de plus en plus insoutenable. La putréfaction des corps des catacombes empestait et il était de plus en plus difficile d’en faire abstraction. Je n’avais jamais pensé à ma mort et même si j’étais en face de celle d’autres personne, je ne pouvais m’y résigner. Loin de moi l’envie d’être éternelle, c’est juste que je n’avais pas accompli ce que je désirais. Au-delà d’une vengeance, je voulais rendre le monde meilleur. Bon nombre de personnes m’ont alors dit que ce but était utopique et surtout irréalisable. Je n’étais pas de cet avis, parfois le doute me rongeait mais tout mon parcours ne pouvait avoir pour échappatoire l’échec. Je savais, bien entendu, que seule, cette tâche viendrait à bout de mon énergie mais c’est grâce à des personnes optimistes, combattantes que l’on peut y arriver. C’est grâce à des personnes comme Tifa. Je crois que sa joie naturelle réchauffe mon cœur, elle me donne envie de donner encore plus de ma personne. Nous devons le faire !

    -Bon, il faut établir une stratégie pour vaincre ce sans-cœur… Pour tout t’avouer, je ne suis pas très douée pour ça, mais grâce à toi, je suis sûre qu’on trouvera bien une solution pour vaincre ce sans-cœur !

    Voila qui était dit, mais honnêtement je n’avais aucune idée de la stratégie à aborder. Tout ce que j’avais fais auparavant était venu subitement sans que j’y réfléchisse. Alors malgré ce qu’avait l’air de penser Tifa, je n’étais pas la meilleure personne désignée pour ça. Mais c’est comme pour chaque chose, il faut s’adapter et ne pas baisser les bras.

    -A vrai dire, je ne sais pas ce que nous pourrions faire pour le moment. Je pense que l’on pourra aviser une fois en face. Quoi qu’il en soit, il va falloir avancer, tu as la carte.

    Le silence revint alors tandis que je lisais la carte abimée. Je pensais savoir à peu près où nous nous trouvions mais c’était sans certitude. Alors nous avons marché comme ça dans un silence qui me faisait froid dans le dos mais je n’avais rien à dire pour briser ce silence, ce lieu ne m’en donnait pas l’envie. Mais plus nous déambulions dans ces couloirs lugubres, plus des grognements ressemblant à celui d’un loup se faisait entendre. Cela ne me disait évidemment rien qui vaille. Mais c’était pourquoi il fallait y aller. J’étais lasse de tous ces instants passé en ce lieu détestable mais je sentais que c’était bientôt fini.

    -Tifa, nous y sommes.

    A vrai dire, je n’avais pas eu besoin de lui dire, elle avait déjà serré les poings, elle avait l’air plus déterminée que jamais. C’est le regard que je voulais voir, celui qui me disait que ça va être vite fait, bien fait. Mais alors qu’un tremblement se fit sentir, Moi ainsi que ma coéquipière, nous avons foncées pour voir la cage déjà détruite avec devant, le sans-cœur. Il était un peu plus petit que le précédent mais gardait une allure générale similaire. Sur son dos il portait la prisonnière tandis qu’il s’enfuit assez vite. Je ne savais pas que des êtres de ce genre pouvaient développer une certaine intelligence. Mais cela n’influerait en rien à mon devoir de le chasser. Le mal qu’il engendre autour de lui se doit d’être puni. Très vite, nous avions remarqué qu’il avait fuit à l’extérieur, il avait trouvé la sortie très facilement, comme si c’était son instinct qui le guidait.

    J’aidais Tifa à sortir par le trou béant créé par le sans-cœur. Mais une fois dehors, je ne voyais pas où se trouvait le monstre. Aussi bien parce que la lumière m’aveuglait, mais surtout parce qu’il était en dehors de mon champ de vison. Heureusement, Tifa avait l’esprit vif et le repéra très vite. Je l’ai alors suivie faisant confiance à ses capacités de battante. Très vite, le sans-cœur s’était retrouvé dans une impasse. Il fallait alors agir vite avant qu’il ne s’échappe de plus belle. J’avais créé derrière nous un mur de simples feuilles pour nous emprisonner. Les parois rocheuses semblaient assez solides pour qu’elles puissent résister un bon moment.

    -Bien, la partie commence.

    Je ne voyais pas tellement ça comme un jeu mais j’avais en ce moment même l’esprit d’une gagnante. Comme à chaque fois, je me refusais d’échouer donc il fallait bien y aller de toutes ses forces. Le monstre lâcha assez brutalement la prisonnière pour se diriger vers nous. Je me tournais alors vers Tifa pour lui adresser une dernière parole avant le début de l’affrontement.

    -Tu veux une stratégie ? La première qui lui donne le coup de grâce gagne !


Dernière édition par Konan le Sam 11 Déc 2010 - 13:11, édité 1 fois
Le Maître des Potions

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
45/650  (45/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 11 Déc 2010 - 0:56
    -Tu veux une stratégie ? La première qui lui donne le coup de grâce gagne !

    Alors là ouah ! Ça faisait bizarre de l'entendre dire ça... Disons que depuis le début de la mission Konan avait été plutôt distante et peu expressive. Alors dire ça, soudainement sans raison particulière, ça fait un peu étrange. Mais après la surprise est venue la motivation ! Le sans-coeur était piégé dans un cul de sac avec deux femmes de choc ! Autant dire que ça n'allait pas être des plus entre entre les deux lumineuses et le sans-coeur. Tifa quand à elle affichait un sourire rassurant à la jeune bohémienne derrière le monstre ténébreux. Elle tentait de la rassurer... Chose plutôt vaine, car elle serait rassurée qu'après être de sortit de ce cauchemar...

    - Rassures-toi, on va te sauver ! Tu n'as rien plus rien à craindre !

    Et sur ces mots les deux femmes s'élancèrent, motivée et déterminé comme jamais. La bête ne pouvait s'enfuir ! Konan s'arrête net et lance quelques shuriken de papier sur le monstre qui les bloque avec son bras. Certes, ce n'est qu'une égratignure pour lui mais pendant un court instant, son bras l'empêche de voir la femme en noire se ruée à toute vitesse vers lui ! Son élan s'ajoute à sa force et l'impact sur le torse du sans-coeur provoque un grand fracas qui résonne à travers une bonne partie des catacombes. La créature, qui n'est pourtant pas légère, se retrouve projeté en arrière. La première attaque coopérative est un succès ! Un succès plutôt mitigée, puisqu'il se relève quasi-instantanément. Les deux femmes se tiennent cotes à cotes sur ce qui se révèle être un adversaire de taille ! Tifa remue les doigts, le frapper c'est comme frappé un pneu très épais. Pas que cela lui fasse mal non, cela est juste un peu décourageant. Mais bon, loin de se décourager, le duo de charme s’apprête déjà à relancer l'assaut.

    - Attention !

    Aussi motivée qu'elles soient, la super-gargouille n'a pas dans l'idée de leur laissé l'initiative et s'élance sur elle ! Le contact est violent, le choc assourdissant, un impact si puissant que partout on l'entend. Le poing se lève lentement pour dévoiler un impact au sol. Tifa à même sentit une petit morceau de pierre lui toucher la joue. Elle balaie du regard l'espace de combat mais il n'y a aucune trace de la sublime Konan ! Vraiment aucune trace ! Puis les yeux rouges carmins se tournent de nouveau vers le monstre... Vers son dos plus précisément ! En effet, des feuilles de papier se rassemble en tourbillonnant derrière lui... Sa coéquipière se dévoile petit à petit dans un amas de feuille avec une lance dans ses mains. Encore une fois l'ennemi ne reste pas longtemps au même endroit et bouge sans cesse. Dans un geste vif et violent il se retourne pour balayer Konan ! Effectivement les feuilles de papier volent au gré du vent après avoir subit la force du coup. Mais avant de se dissiper elle jette sa lance qui se plante juste devant Tifa devant l'incompréhension de cette dernière !

    - Que ?!

    Peut-être est-elle un peu idiote ou dépasser mais elle ne comprend toujours pas où son alliée voulait venir... Au même moment une masse noir de muscle ailé bondit sur elle en un éclair ! Sans réfléchir, elle se saisit de la lance et projète cette arme destructrice sur le monstre en face d'elle ! Le pointe de papier transperce comme de l'acier trempé le sans-coeur, mais malgré le bruit indescriptible qu'il émet et qui laisse imaginer sa douleur, ce n'est pas suffisant pour arrêter sa course ! Hélas, ce dernier était bien trop rapide et elle ne put que placer ses deux bras en croix pour amoindrir le coup. Aïe... Le choc est violent... Tifa était à terre, elle se relevait avec peine et ne put se mettre debout. Genou à terre et mains au sol, elle avait peut-être surestimé sa défense... Mais bon, elle doit se donner à fond ! Pas pour elle, pas vraiment. En fait c'était pour celle qui doit être sauvée ! Et puis aussi... Que le celui qui porterait le coup de grâce aurait gagné ! Ça a peut-être l'air puérile mais il n'y a rien de plus motivant qu'un petit défi, une compétition suffit à booster Tifa qui se tenait maintenant fièrement debout... Mais toujours chancelante...
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
460/550  (460/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 11 Déc 2010 - 13:34
    Même si rien n’était fini, les choses allaient beaucoup mieux. Cette odeur putride avait laissé place à celle des fleurs de marchands, cette obscurité laissait place à un ciel bleu ayant à peine quelques nuages. Ce n’était pas le moment pour rêvasser, pour une raison inconnue, ce sans-cœur était très différent du précédent. Plus rapide, peut-être plus agile. Il avait aussi tout d’une vraie personne. Etait-ce lui le cerveau de l’histoire ? Du moins, c’est ce qu’il paraissait, il réagissait comme si sa vie en dépendait, ce qu’un sans-cœur ne fait pas habituellement. Tout ça pour dire que la partie n’était pas gagnée. Je n’étais pas de celle qui risquait sa vie pour un jeu, pour un défi mais le fait de lancer un pari avait grandement stimulé Tifa. On le voyait rien qu’à son regard qu’elle était une battante mais surtout une gagnant. Je ne cherchais pas à la manipuler, juste à lui donner un coup de pouce. Le coup de grâce, je le lui laisse mais je vais tout faire pour l’aider à vaincre ce monstre. Ce qu’elle avait dit auparavant était juste, il nous fallait un plan d’attaque, foncer ne suffira très certainement pas. J’avais donc décidé de créer un clone en papier, pas pour combattre, mais pour parler avec Tifa. Ce que j’avais à lui dire ne pouvait pas être prononcé à voix haute. Si, comme je le pense, ce monstre nous comprend, alors il pourrait déjouer nos plans en les entendant. Pleine de détermination, je partais à l’assaut du sans-cœur pour le distraire le plus possible. Il était aussi vif que moi et les coups fut assez nombreux. J’essayais de les éviter mais tous était purement impossible. Kunai, lance, shuriken, tout ce qui me passait par la tête était lancé contre lui. Mon but était de l’affaiblir tandis que mon clone parlait à ma coéquipière.

    -Maintenant !

    Au son de ma voix, mon clone se transforma en feuilles de papier qui propulsèrent notre ennemi contre la paroi. Des liens se créèrent pour l’empêcher de bouger. Tifa, elle, de son côté se plaça vite face au sans-cœur pour lui infligé le plus fort de ses coup de pied puis elle se retire. Je lançais alors une fois encore toutes mes armes tranchantes puis suite à cette salve, Tifa enchaîna de nouveau avec son art martial. Elle avait très clairement mon niveau même plus encore, difficile à croire qu’elle ne soit pas Général. Seulement, le sans-cœur avait réussi à se défaire de ses liens. Il aurait été utopique de croire que juste cette stratégie en viendrait à bout. Mais très vite c’est Tifa qui trouve une solution, en haut des parois rocheuses se trouvaient de grosses pierres. Elle voulait donc monter pour les faire chuter sur le monstre mais très vite je lui fis comprendre que je pourrai plus facilement les atteindre. En premier lieu, j’avais pensé utiliser mes papiers explosifs pour les faire tomber mais ce serait trop dangereux pour nous.

    Toujours grâce à la ma capacité d’utiliser les feuilles, je m’étais alors créer des ailes capables de me soulever comme une plume et de me faire filer à grande vitesse. Je pris alors ma coéquipière dans les bras pour ensuite m’envoler et la poser sur le sommet de la paroi. Elle était plus forte que moi et donc c’était à elle de pousser ces grosses pierres. Mois de m’occupait d’empêcher le sans-cœur de fuir mais avant j’avais aussi pris la bohémienne pour ne pas la laisser dans ce piège. Il ne fallut pas longtemps pour que les rocher écrasent le dit monstre. Il s’était évaporé comme ses semblables le font à leur habitude. J’avais très nettement un mauvais pressentiment mais nous avions réussi ce pourquoi nous étions venus ici. Fatiguées, toutes les trois nous sommes restées un peu pour souffler. J’avais mal, je n’avais aucune honte à l’accepter même si je ne voulais pas le montrer. Nous étions toutes sales et l’odeur des catacombes s’était attachée à nos vêtements. Je n’avais qu’une hâte c’était de partir mais je voulais faire quelque chose avant. Il me fallait revoir un homme et le remercier.

    -Tifa, je voudrais allé voir quelqu’un. Je vais y aller seule si ça ne te dérange pas.

    je n'osais pas lui demander de venir, d'abord parce que je pense que ça serait une perte de temps pour elle mais aussi par peur d'une réponse négative. Mon choix était fait, je retrouverai Tifa une autre fois.

    -D’accord ! Mais avant on raccompagne la bohémienne en lieu sûr !
Ancien Sage

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
322/500  (322/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 12 Déc 2010 - 14:37
Que dire ? Si ce n'est que cette mission est presque parfaite ! (Pas de perfection quand même^^) Vous décrivez bien les combats, en plus de décrire vôtre caractère pour vous battre ensemble. Mission parfaitement remplie pour LA et LE Smile

Mission Accomplie !
Tifa> 47 points d'expérience + 470 munnies + 4 PS en Force + 1 Bonus en Défense

Konan> 45 points d'expérience + 470 munnies + 4 PS en Magie + 1 Bonus en Vitesse
messages
membres