Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Cissneï Aujourd'hui à 1:03

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Réunion, crise, traitrise...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre ~ Orgueil
Masculin
Nombre de messages : 342
Age : 24
Localisation : Dans les méambres du néant
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: .
XP:
0/0  (0/0)
Mar 2 Nov 2010 - 21:39
Le soleil de la cité, ainsi sombre que les ténèbres, cela fais maintenant une éternité qu'il est devenu ainsi... Un soleil ainsi sombre que l'âme du Modéré Noir. Ce dernier était dans le manoir, dans le sous-sol de la battisse, un lieu que cela Noir avait accès, un lieu sombre et froid, où les ténèbres s'exprime librement... En ce lieu se caché les sans-cœur hôte d'ombre venant des ténèbres du cœur de Noir, dans être étonnamment puissant et sauvage, totalement incontrôlable. Mais autre chose semblait s'y cachait, quelque chose d'extrêmement important...
Le Modéré était face à une cage de verre, à l'intérieur... Noir fixait la cage avec beaucoup de méprit, la soul Black à la mains, son regard était sombre et haineux. Puis dans un instant de doute, il ferma les yeux puis tourna le dos à la cage. Puis il leva sa mains libre et fit un signe de main semblant vouloir dire "au revoir"... Dans un pas lent, il quitta la pièce, celle-ci se ferma d'elle-même, et la porte disparue dans un souffle de poussière. Il continua à avancer dans un long couloir, et il arriva au niveau des escaliers. Il les gravit dans encombre, l'escalier se recouvra d'un plancher. Et une fente apparu, ainsi qu'une inscription, " L'âme Noire ouvre la porte au cœur de l'Ombre"...
Puis dans les couloirs, il croisa Vanitas, la dernière recrut, un élément prometteur en soit mais pas encore digne de confiance...


"Vanitas... Une réunion d'urgence à la salle principal... Fais passer le mot..." , dit-il d'un ton froid

Puis il continua dans à avancer, il partis hors du manoir, il se dirigea vers la gare. Le lieu où tout avait commencé, la première Coalition avait pris la cité à cet endroit. Il se souvint de ce jour comme si c'était hier, un jour maudis pour la Cité du Crépuscule. Maître Xehanort ainsi que son frère Konstantine Angel étaient à la tête de l'opération, Le Modéré n'était là que pour escorter l'élément principal de la mission, Lilium, une maitre de la keyblade... Bien entendu l'opération fut un succès... Encore aujourd'hui, la Cité appartient à la Coalition Noire. Arrivé à la gare, Le Modéré Noir ferma les yeux est se remémora la scène, puis quelque minutes s'écoulèrent... Puis il quitta le lieu, et se dirigea vers la place des fêtes, l'endroit où il avait tuer Tidus, un jeune incapable, une combat facile et vite régler... En se dirigeant vers le manoir, il ne croisa personne, or mit un jeune homme terrifier devant la vision macabre du Modéré Noir. Il s'arrêta un instant et regarda le jeune homme, et dans un instant il ligota l'individu avec des ombres, puis il lui attrapa le cou, et une lame sombre lui traversa son cou, celle-ci était sorti de la main de Noir, puis il lâcha prise, et l'homme tomba au sol, mort...

"Maintenant, toutes les pièces sont en place..."

Puis dans un pas, il arriva devant le manoir, il poussa la grille, mais après quelque pas, il stoppa net. Des silhouettes se tenaient devant lui...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 21
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Sam 20 Nov 2010 - 23:47
    Ariez contemplait le crépuscule noirâtre de la cité du Crépuscule. Malgré qu'il fasse jour, le monde était plongé dans une étrange noirceur. D'habitude, il fait noir car l'astre du jour n'illumine plus... Mais là, ce sont les rayons du soleil qui noircissent la cité ! Un soleil de ténèbres, n'est-ce pas magnifique ? A chaque chose sa beauté, les gouts et couleurs, vous savez ce que c'est. Enfin là, on peut enfin dormir, parce qu'un soleil toujours sur le point de se coucher, mais qui se couche et qui continue d'éclairer, ca aide pas forcement à dormir. Enfin, Ariez n'est à la cité que depuis peu, ne pouvant différencier la nuit de la journée, elle ne sait pas encore si le jour est éternelle ou pas... Mais là n'est pas le débat voyez-vous, nous avons quelque chose de plus intéressant à vous Raconter... Nous ? Vous verrez...

    La princesse détacha son regard de cette sombre journée pour observer, à quelques pas d'elle, sa complice. Arachné. L'envieuse appréciait cette grande dame. Ses gestes, sa posture et ses pouvoirs, tout en elle évoque le mystère, la grâce et la luxure. Oui, la veuve noire est luxurieuse, attirante, mais son corps n'est qu'un piège, une vulgaire toile. Sa beauté avait pour seul but de troubler et d'attirer sa proie, la plupart du temps, voir la quasi-totalité du temps, cela marchait. A défaut d'être complémentaire, les deux s'entendaient extrêmement bien. Il faut dire que le groupe y était pour quelque chose, deux dames dans un groupe d'homme... Solidarité féminine. Bon, avouons-le, ce groupe n'est composé que d'une humaine : Ariez. Le reste n'est pas humain et ne sont que des êtres issu des ténèbres. Arachné par exemple est l'incarnation même de la phobie qu'éprouve les hommes envers les araignées. Pour l'instant, elles dominaient au centre de la cour du manoir, Q.G de la Coalition.. Debout, le duo regardait Modéré. L'envieuse affichait un sourire malicieux et confiant tandis que l'espionne du groupe ténébreux regardait de haut son chef.


    « Navrée, mais il semblerait... »

    La jeune femme qui avait commencé du voix douce, vit soudain sa voix devenir plus aigu, rappelant celle d'une gamine. Une gamine capricieuse qui se rebellait contre l'autorité, en l'occurrence son chef...

    « ...que tu ne diriges plus le groupe huhu... »

    L'Envie tourna d'un pas léger, offrant à son chef une magnifique vue sur son dos, mais rien à craindre, Arachné était là et serait ses yeux. Finalement, Ariez leva lentement et doucement un bras vers sa coéquipière, et lança un sortilège qui fit apparaitre dans un petit flash blanc une créature grotesque et pathétique. Une osrte de boule jaunâtre apparut. Une paire de pattes, ne possédant que trois orteils poussèrent progressivement alors que deux ailes surgirent, le tout en même temps qu'une queue. Lentement, l'esquisse d'un œil fermé se dessina, puis lentement les paupières se sont ouvertes, dévoilant alors l'unique de cette créature, un œil vert. Ahriman posa son regard sur Modéré noir et lui lança un puissant sortilège. Petit à petit, les formes et les couleurs se sont mélangés, au point de ne plus former qu'un tout homogène aux couleurs changeantes. Cette masse devint blanc et vira petit à petit en une teinte métallique, devenant des murs d'acier d'où jaillissait un nombre incroyable de lames effilées comme des rasoirs. La vierge de fer se refermait lentement sur lui... L'illusion l'avait atteint, mais Modéré n'était pas n'importe qui, or, le sort ne durerait pas très longtemps...

    « Bon, tu n'as pas peut-être pas de cœur, mais moi si, alors je prends mes distances ! »

    Et, des remparts poussèrent en un instant, postant les deux femmes en hauteur sur un énorme mur protecteur. Juché à plusieurs mètres de hauteur, cela ne les gênait absolument pas. Leur capacité de corps à corps étaient... Nulles. Mais leurs pouvoirs, d'une infinie puissance ou presque, sont des sortilèges. Elles se battent à distance.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 20
Localisation : on duty
Date d'inscription : 04/07/2010
Sam 11 Déc 2010 - 18:23
Les ténèbres en ces lieux étaient si puissantes qu'elles avaient même remplacé le Crépuscule. Elles émettaient bien évidemment moins de Lumière, mais se montraient toutes aussi dangereuses pour la vue. Vous vous demandez certainement pourquoi je vous parle de quelque chose d'aussi futile, n'est-ce pas? Eh bien c'est très simple. Enfantin, même. Lorsqu'un affrontement se profile et que l'on dispose de bien plus d'un millier d'yeux, il faut prendre en compte le moindre petit détail. Arachné ne le savait que trop bien, aussi, elle avait prit ses précautions. Elle était suffisamment expérimentée pour ne rien oublier. De toute manière, après plus de 800 ans de Sorcellerie, on est tout à fait capable de pousser la méfiance à son paroxysme, comme toute Sorcière qui se respecte. La Magie Noire est une arme redoutable, à partir du moment où on s'en sert avec réflexion, intelligence, et sagesse. Trois qualités bien ancrées dans le mental de la Luxurieuse Comtesse.

La Jeteuse de Sort jeta un furtif regard à sa coéquipière du jour, celle qui se faisait nommer "Princesse Ariez". Elle était encore jeune, mais relativement avancée, particulièrement pour une humaine, et se trouvait être une agréable compagnie, malgré ses caprices quelconques de petite fille gâtée. Elle était très certainement l'alliée favorite de la Dame en Noir, qui appréciait tout particulièrement sa vivacité d'esprit et sa très amusante façon de ne pas se laisser marcher sur les pieds. Et puis, elle aussi était une femme. Les autres ombres de leur groupe ayant tendance à être des hommes les sous-estimant, c'est tout naturellement qu'elles se sont trouvées, et ont par ailleurs décidé de s'aider mutuellement, histoire de s'imposer dans ce monde de brutes. Le duo attendait, dans la sombre cour du Manoir Abandonné. Non loin de là, dans la forêt, on pouvait admirer à loisir la toile de la Sorcière, s'étendant même jusqu'au petit passage étroit menant à la ville, creusé dans un mur, visiblement par accident. Les deux amies observèrent le Modéré Noir, qui venait de s'immiscer dans leurs pensées. Mais bon, la Maîtresse des Araignées le savait déjà depuis longtemps. Elle voyait tout, savait tout. Rien ne pouvait lui échapper. Tout cela grâce à ses chères amies, ses yeux et ses oreilles. Par ailleurs, le couple de magicienne débita des menaces, avant d'entamer la joute.

Ariez, plus précisément. Elle s'était tournée, dos à l'Orgueil incarné, montrant son visage à la Splendide Luxure. Elle savait qu'elle n'avait rien à craindre. Si elle même ne voyait pas, la Comtesse, elle, épiait à sa place les mouvements de l'être pathétique qui voulait qu'on l'appelle 'L'Ombre Eternelle". Que de ridicule. L'Envie lança un sort, et, dans une aveuglante Lumière blanche, fit apparaître une étrange créature. Elle prenait la forme d'une sphère volante, dotée d'un seul oeil. La Jeteuse de Sort connaissait bien entendu l'animal, nommé Ahriman. Malgré son apparence ridicule, la bête pouvait se révéler dangereuse. Elle révéla ses capacités au grand jour. L'illusion. Une création à partir de rien, une manipulation des sens. La Dame Noire ne pouvait pas admirer ce magnifique spectacle, n'étant heureusement pas le Modéré Noir, mais pouvait en revanche se délecter des réactions de celui ci. Il se croyait entouré. Il fuyait une multitude de lames invisibles, de vicieux coutelas sans nom. La coéquipière d'Arachné décida ensuite ensuite de soulever des remparts de terre, soulevant les deux femmes à une hauteur approximative de 6 mètres au dessus du sol. Visiblement, elle pensait se protéger des assauts des Ténèbres en juchant son coeur à cette distance. Elle n'avait pas tort. La Sorcière ne souffrait pas de ce problème étant née, comme tout les habitants d'Halloween, sans coeur véritable, mais l'Humaine, en revanche, avait cruellement besoin de se tenir à distance de Soul Black.

Et ce fut au tour de l'Arachnéenne de passer à l'assaut. Elle deploya avec grâce sa toile. Dès qu'elle toucha l'Ombre Eternelle factice, celle ci fut stoppée dans ses mouvements. Les fils de soie étaient capables de paralyser. L'espionne enchaîna avec l'une de ses capacités favorites, Hypnôsis. Son rayon aux arabesques folles engloba l'Orgueil ridicule et le plongea dans une incertitude sans fin. Il était désormais incapable d'élaborer une quelconque stratégie. Une ou deux araignées vinrent le mordre. Des Veuves Noires, au poison puissant. Il ne risquait pas de se sortir de là facilement, désormais. Pour terminer, la Sublimissime Ensorceleuse fit appel à ses pouvoirs d'invocation. Elle se plaça de telle manière qu'elle puisse agiter son éventail à son aise. Avec une grâce infinie, elle entama une courte danse d'appel. Huit têtes, élevées par leurs longs cous, danse un ballet spectral, vinrent frapper le sol avec violence. Elles prirent ensuite une couleur grise, presque bleue. Et la Reine Araignée fit définitivement son apparition. Elle balança sa tête, faisant voler ses longs cheveux noirs, et poussa un cri occulte. Elle était énorme. Elle créa une nuée de fils qu'elle envoya sur le manoir, et se déplaça. ils disparurent. Elle entreprit ensuite d'envoyer un orbe d'ombre, terminant par un essai d'écrasement pur et simple, assommant l'ennemi de ses huit pattes gigantiques.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre ~ Orgueil
Masculin
Nombre de messages : 342
Age : 24
Localisation : Dans les méambres du néant
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: .
XP:
0/0  (0/0)
Mer 15 Déc 2010 - 22:12


Le silence était assez pesant, puis l'Envieuse vint prononcer des propos assez inattendus, la jeune princesse étais finalement l'objet de son pécher, ce qui l'amènera sens l'ombre d'un doute à la mort. A toujours convoiter, elle finira par ne plus rien avoir, comme Icare se brûlant les ailes en voulant voler trop prés du soleil, il finit plus bas que terre. Son apparence de petite fille gâter donner beaucoup d'information sur elle. Mais ne nous attardons pas à cette gamine, c'était pas vraiment elle le véritable danger pour l'Ombre. Arachné, une une dernière personne ayant rejoins les rangs de la Coalition Pécheresse, la luxure, du moins de physique, femme fatal, genre de femme séduisant les hommes par la luxure pour mieux les mordre. La Veuve Noir. Le péché donne énormément d'informations, l'envieuse et la luxure, la princesse et la sorcière. Visiblement l'ennemi semblait puissant, mais serais-ce suffisant ?

Le Modéré Noir regardait les deux femmes, puis vint le moment du premier assaut, Ariez avait ouvert le bal mais la danse sera telle rock ou classic ? Elle commença sens grande surprise par une invocation, une créature apparemment appeler Ahriman, elle avait la capacité de vous plonger dans l'illusion. Effectivement l'illusion était totale, le réalisme était total, tout était totalement réel, du moins pour l'esprit. Le Modéré resta calme et se concentra, il ferma les yeux, fit le vide dans sa tête, il tenta alors de se souvenir où se trouver la créature avant qu'elle ne projette son sort. En face ? Oui, c'était sa, mais qu'importe la créature, elle n'est pas abrutie au point de ne pas bouger... Qu'elle serait le meilleur moyen d'infliger un maximum de dommage... Par derrière ! Le Modéré ré ouvrit les yeux et une épée d'ombre sorti alors de sa propre ombre, se dirigeant derrière lui, l'illusion s'effaça peux à peux... C'est un sucé, mais soudain son corps fît engourdi, ayant que la force de bouger les pupilles, il remarqua alors des fils, qu'est-ce ? Une toile ? ... Mais Noir eut à peine le temps de réagir qu'il sentit le sommeil arriver, décidément cette sorcière est efficace... Endormis, l'Orgueil n'était plus du tout sur le combat, ailleurs... L'esprit vagabondant dans l'entrave du sommeil, mais était-il vraiment endormi... Une voix ? Un son ? Trop faible, pour pouvoir faire la différence... Le son se fît plus fort, c'était bien une voix, une voix de femme...

" Alors ?! T'es bien dans la merde mon pauvre !"

Arrogante et cynique, c'était elle, l'épée des ténèbres éternelles, Soul Black. L'esprit de l'épée avait réussi à atteindre Le Modéré dans son sommeil. Rien que dans sa voix, on devinait facilement que c'était elle qui tire les ficelles, c'était elle qui donné au Modéré sa force.

"Alors mon chou, on est en mauvaise posture... Alala... vraiment dommage... Je sens que le changement de propriétaire se fera plus vite que prévu...

-La ferme...

-Oooh... Mon mignon, je peux te fournir un peux de...

-Non... Je n'ai pas besoin de toi... Je pouvais et je peux me débrouiller sens-toi..."

Soul Black tenta alors de répondre, mais Noir lui coupa à nouveau la parole, en lui faisant clairement comprendre qu'il n'avait pas besoin de sa puissance. Vexer, elle repartis là d'où elle venait...
Puis dans les derniers mots qu'il avait prononcés, il ré-ouvrit les yeux, dans son retour au duel, un orbe obscur se dirigeait vers lui. Le Modéré utilisa alors les capacités de son corps d'ombre pour transformer quelque parti de son corps en lame découpant ainsi la toile de la sorcière, puis en une fraction de seconde il fit apparaître son épée favorite, la Soul Black, et l'utilisa pour absorber l'attaque obscure de la Luxure. Puis vint l'assaut d'une araignée géante, il esquiva dans un saut rapide.


Ensuite, il prit appuis au sol, à la fin de son saut pour sauter vers la veuve noire, en esquivant un nouvelle assaut, il utilisa une ombre pour clouer l'une des pattes du monstre au sol. Cette dernière hurla de douleur, puis dans une sprint, il se retrouva juste devant la gueule grande ouvert de l'araignée et dans un mouvement pur et simple, il planta la Soul Black dans la tête de la veuve. Le Soul Black transperça l'araignée par la gueule et ressorti dans un bain de sang par le dernière du crâne de la créature. Il retira l'épée du cadavre, puis jeta un coup d'œil à la sorcière. C'est alors, que des effets étranges se fit ressentir dans le corps du Modéré, soudain un flash de douleur de morsure au coup lui fit alors comprendre ce qu'il lui était arriver... Mais des toxines sont inefficace contre lui, puisse qu'il rendit son corps aussi immuable que l'air, le poison tomba au sol... Puis avançant d'un pas son corps reprit sa structure d'antan. Le Modéré Noir planta Soul Black dans le sol, et celui-ci disparu dans une ombre, c’est alors que l'Orgueil leva sa bras gauche vers le ciel et brandit l'autre vers la forêt du manoir. On pouvait le voir à vue d'œil des ombres se dirigeaient vers les nuages. Soudain une immense vague sorti de la forêt, toutes les ombres du petit bois c'était regrouper pour former une vague d'ombre. Cet dernière déferla alors sur les deux combattantes. Puis sortant du ciel, telle une pluie, des dizaines d'ombres en formes d'épée s'abattirent sur la sorcière et l'invocatrice...


"Le dernier déluge..."


Compétence utiliser :


Close-combat : Actif. L’attaquant, à la fin d’un combo concentre sa force et frappe violemment la cible. For : 8.
Surpassement : Passif. Augmente grandement la puissance des attaques physiques en cas de danger. For : 15, Def : 5.
Prise de l’ombre : Actif, nécessite « Ombre mouvante ». L’utilisateur peut faire sortir une ombre du sol et la rendre solide. Mag : 18.
Art Abstrait : Actif. Nécessite Prise de l’ombre. Le sorcier qui détient ce pouvoir peut modeler et solidifier une ombre. Mag : 34
Magic Break : Passif. Permet à l’utilisateur de lancer deux sorts sans temps de latence. Mag : 29.
Modélisation : Actif . Nécessite un élément. L'utilisateur peut après avoir lancé un sort magique, lui donner une forme, que ce soit une forme animal ou objet. Cette compétence n'est pas réellement faite pour le combat, plus pour impressionner votre adversaire, mais en réfléchissant vous pourrez utiliser par exemple un oiseau de glace, un lion de feu, etc. Mag
Gardien des ombres : Actif. Le sorcier peut désormais contrôler bien plus d’ombre, les étendre et est dans la capacité de plonger ses adversaires dans un noir absolu. Mag : 60
Dernière Lueur : Passif. Nécessite Gardien des Ombres. L’arcane à son apogée. L’utilisateur devient une ombre à part entière, capable de se solidifier à volonté et de se modeler selon sa volonté. Mag : 93.
Parade : Actif. Permet à l’utilisateur de bloquer un coup à l’aide de son arme. Def : 2.
Glissade : Actif. Permet à l’utilisateur de glisser brièvement sur le sol pour se mouvoir rapidement. Vit : 5
Sprint : Actif. Permet à l’utilisateur de courir plus rapidement sur une courte distance. Vit : 3.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 21
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Mar 21 Déc 2010 - 0:01
    "Le dernier déluge..."

    Ariez, grimaça, ce n'était pas bon du tout. Le mot déluge n'était en rien prétentieux, c'était véritablement un tsunami ténébreux qui se dirigeait vers les deux demoiselles. Rien de bien dangereux si vous voulez mon avis, pas pour la princesse en tout cas, éviter une grosse vague elle pouvait facilement le faire. Une invocation ailée pour s’élever au-dessus de l'attaque ou bien un dragon des mers qui invoquerait une vague pour contrer celle du Modéré. Le problème c'est qu'une pluie était fournit avec... Une pluie ? Que dis-je ! Une mousson ! Un déluge de lame ombreuse qui s'abattait sur les deux ladys ! C'est bien penser de sa part, mais c'est pas comme si l'on pouvait parler de stratégie... Après tout, il n'a fait qu'étaler sa puissance ! Bon, il l'a étaler intelligemment, c'est vrai...

    "Saleté..."

    Oui, elle pestait contre son adversaire. En même temps, il n'avait pas à se laisser faire... Ariez a toujours été mauvaise perdante, c'est dans son caractère. Mais si elle est mauvaise perdante, c'est aussi une mauvaise gagnante ! Si elle râle pendant qu'elle a l'avantage, une fois qu'elle aura gagner elle se fera une joie d'inonder son ancien chef sous une pluie de moquerie et d'insulte ! Ah ça oui ! Mais en attendant la pluie de raillerie il fallait s'occuper des épées qui tombait en masse du ciel et de l'immense vague qui menaçait de s'écrouler sur Ariez et Arachné. Le temps pressait et l'ombre de la mort planait sur elle, pas le temps de réfléchir, il fallait agir ! Dans un geste vif elle fit apparaître un dôme ténébreux, autour d'elle, l'isolant avec sa collègue. L'ombre soit-disant éternelle était en-dehors du dôme. Tout comme le tsunami et la pluie mortelle. En tout elle a fait pousser un rempart, invoquer une créature plutôt puissante et enfin, a créer un dôme. C'était... épuisant. L'envie était déjà essoufflée, son souffle était court et son torse brûlant ! Surtout qu'un dôme, ça ne s'invoque pas comme ça, c'est particulièrement coûteux en énergie. Puis, si ça protège d'un peu près tout, ça empêche aussi de voir ce qui se passe à l’extérieur, sans compter qui lest impossible d'attaquer une cible à l’extérieur... Tout en respirant de manière tout à fait irrégulière, la princesse s'adressa à son alliée. Sur le visage ne porcelaine de la jeune fille, on pouvait aisément lire la rage. La rage de vaincre... Une détermination sans faille qui secouait tout son être !

    "Les dégâts physique sont inefficace contre lui... Donc, il n'y a que toi qui puisse quelque chose... Je vais détourner son attention et tu n'auras plus qu'à t'occuper de lui... Je te dirais bien "Bonne chance" mais toi comme moi on sait qu'on n'a pas besoin de ça ! "

    Ariez claquât des doigts, aussitôt son dôme se dissipa. La pluie était fini et l'énorme vague était passé, Modéré par contre était là, dommage... Ça aurait été marrant et tellement plus facile s'il avait été détruit par ses propres attaques ! Mais bon, il faut pas trop rêver. En un coup d'oeil, la princesse vit avec inquiétude que hormis à l'endroit où le dôme l'avait protégé... Il ne restait plus aucune trace du rempart... Si elle n'avait pas réagit à temps elle ne serait surement plus de ce monde ! Dans son esprit c'était simple, pour elle vaincre Modéré n'avait rien de compliqué, ca coulait tout simplement de source mais là... Non ! Elle devait se reprendre ! Comment le princesse de l'envie pouvait avoir peur d'un type comme lui ?! Pfff... Avec Arachné, elle lui montrerait, montrerait que cet ombre ne pouvait rien contre le duo de choc que formait l'envie et la luxure ! Quatre flammes, quatre petites flammiches flottaient autour d'elle, virevoltant ici et là. Elles grandissaient, petit à petit jusqu'à devenir énorme ! Trois bombe de la taille d'un voiture, peut-être même un peu plus venait de faire leur apparition. Ces bombes uniquement faites de feu arborait un sourire carnassier et un regard destructeur. Au bout de ces boules de feu, au dessus de leur yeux jaunes flamboyant trônait une petite mèche...

    C'est alors que le bal commençait ! Les invocations volaient autour de l'ombre tout en lui envoyait un barrage de sort soutenu de brasier. Complètement inefficace face à lui, vu que les attaques physiques ne lui font ni chaud ni froid. Mais le feu restait sur l'herbe, de la fumée commençait à naître. Il y avait de plus en plus de fumé et leurs petites mèches commençaient a être courte... Jusqu'à ne plus être ! Les créatures de la belle se ruèrent vers l'adversaire et explosèrent dans un boom retentissant de fumée, de flamme ! Comme je vous l'ai déjà dit, le Modéré ne craint aucune attaque physique... Mais un écran de fumé l'entourait alors, troublant sa vision. C'est dangereux de ne rien voir... Qui sait, une sorcière pourrait peut-être vous prendre en traître ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 20
Localisation : on duty
Date d'inscription : 04/07/2010
Mer 19 Jan 2011 - 17:33
Arachné esquissa un léger sourire derrière son éventail noir. Elle n'appréciait guère le Modéré, certes, mais elle était forcée d'avouer que ce monstre autoproclamé avait du potentiel. Il avait battu la Reine Araignée, qui, étrangement, n'avait pas disparu. Il avait également réussi à se libérer de l'emprise de la toile. Pour couronner le tout, sa majesté sérénissime s'est attribué le privilège de contre attaquer. Et, pour tout vous dire, sa réplique n'avait rien de minable. Bien au contraire. Malheureusement pour lui, il avait eu la vanité de ne pas élaborer une stratégie, si simple soit-elle. Il s'était lancé à corps perdu dans une bataille dont il se croyait gagnant d'office. Simplement, son statut de chef ne lui apportait aucune puissance supplémentaire pour affronter les deux grandes dames, qui n'en avaient de toute manière rien à faire, le seul respectant le statut de l'ombre mortelle étant Ulquiorra. Ce dernier ne donnant aucune nouvelle de sa personne durant la bataille, il y avait fort à parier que l'orgueil pitoyable soit une personne parfaitement lambda face à deux adversaires qui savaient tout de lui. Certes, ils les connaissait probablement, mais il n'avait finalement affaire à elles que depuis peu de temps, et ne soupçonnait en rien leur véritable potentiel, tandis que le sien était connu de tout. Il s'en vantait si souvent... Beaucoup trop. Ce qui pourrait sans problème causer sa perte, si vous avez compris où je veux en venir... Oui, vous avez dû comprendre. A mojns que vous ne soyez aussi stupides que celui dont je m'obstine à souligner les innombrables défauts...

La Sorcière Hérétique, avec un calme remarquable, attendit l'impact. Elle savait très bien qu'il n'arriverait jamais, mais elle l'attendait. Elle avait vu les gestes de son alliée, qui préparait une protection face à l'assaut ennemi, alors pourquoi dépenser inutilement son énergie, puisqu'elle pouvait se contenter de regarder. Elle prenait néanmoins son rôle de spectatrice avec le plus grand sérieux, et profita des quelques instants de répit qui lui étaient gracieusement offerts pour analyser la situation qui s'offrait à elle, plus précisément encore qu'à son habitude. Des milliers, que dis-je, des centaines de milliers d'yeux étaient braqués sur le moindre recoin de la ville. Aucune aide ne semblait venir. Le Modéré resterait donc seul. Et puis... Il ne préparait rien d'autre... Sûr de sa victoire. Qu'il est bête.

Et un dôme se forma. Malgré son aspect stylisé et son effet de protection plus qu'utile, il était malheureusement impossible de voir au dehors, En revanche, l'extérieur n'avait pas non plus accès à ce qui se passait à l'intérieur. Une fois l'orage passé, l'invocatrice glissa un petit conseil à l'oreille de la sorcière, et, d'un habile claquement de goit, dissipa le dôme qu'elle avait elle même créé. Le Rempart précédemment invoqué avait disparu, très probablement détruit par la pluie de lames provoquée par l'ex chef de la Coalition. Mais passons. L'envie fit honneur à son statut et provoqua l'apparition de quatres petites flammes, qui prirent bien vite leur forme de Bombos. Connaissant bien évidemment ces créatures, la Jeteuse de Sorts s'en éloigna instinctivement et admira le spectacle qui s'offrait à elle. Un quatuor enflammé faisant circuler leur joie et leur bonne humeur en embrasant la cible des deux Ladies, dans une danse virevoltante interprétée par une nuée de fumée noire. Tout explosa, et le Modéré se retrouva entouré de fumée noire. Comme un appel au meurtre pour la Sorcière Hérétique. Son plan s'amorça. Elle avait tout prévu. Tout su à l'avance. Et son invocation, qui n'avait pas disparu, se mua en un étrange nuage noir, faisant deux fois la taille de la créature. Bien que le pouvoir de la bête ne soit guère important, ce nuage en revanche... Est mortel pour tout rival, renfermant en lui une once de ténèbre. Il est dit qu'un jour, dans un pays lointain, une déesse lumineuse, sous forme d'un loup blanc, affronta les forces du mal, et triompha d'elles. Et ce jour là, elles devinrent un véritable ciel d'ombre et inoculèrent un poison mortel à la population, tandis que la vue était enlevée au peuple. La Reine Araignée, était une de ces forces. La plus faible, certes, mais elle faisait partie intégrante de ce groupe redoutable... Et le pouvoir qui lui était conféré... Vint frapper le Modéré Noir. Privé de la vue, forcé de fatiguer son pouvoir à cause du poison, il serait forcément une proie facile. Pour quelques instants, certes, mais suffisamment pour que la traîtresse l'élimine. Ariez avait été une aide précieuse... L'ennemi ne pourrait pas différencier l'aura noire et la fumée des flammes... Un coup de maître.

Une toile écrite, s'étendit jusqu'à la zone d'ombre... Non pas une toile d'araignée au sens où vous l'entendez, mais une toile qui semblait être tissée de mots inconnus, dans le jargon des Sorcières, comme écrits à l'encre de Chine... Pour quelqu'un qui ne voit pas et dont les sens sont tourmentés par le venin, quoi de mieux, étant donné que la sensation est bien différente...? Vous me demandez quels sont les pouvoirs de cette toile? Mais enfin, vous devriez vous en doutez! Elle rend fou. Complètement fou. Quoi de mieux?

Vous me demandez (oui, je me répète) pourquoi la Sorcière n'est pas fatiguée? C'est très simple... Elle n'a pas fait grand chose d'autre, que des sorts éminemment ennuyeux... Mais pas aux pouvoirs gigantesques... Sauf ceux là. Un cri de démence se fit entendre. Parfait. Une fois qu'il se tut, la ténébreuse Dame en Noir se dirigea vers le fou, englué dans ta toile... L'esprit détraqué est tellement plus facile à atteindre... Et des fils étranges, venant des doigts de l'Ensorceleuse... Vinrent s'aggriper au crâne du Modéré mis à mal.. On entendit un cri... La fumée se dissipa... L'homme s'était planté Soul Black dans le coeur. Il disparut dans un nuage de fumée...

La Luxure, essouflée par ses efforts, s'approcha de la lame désormais sur le sol. Un tel ennemi ne pouvait pas mourir si vite. Elle adressa quelques mots à Ariez.


O | Si je ne reviens pas... Détruis Soul Black.. Et fais ce qu'il te plaît. Ah, aussi. Surveille les environs... | O

La native d'Halloween toucha l'épée, ferma les yeux, et s'écroula. Son corps, tout du moins. Son esprit, quant à lui, voguais dans des limbes noires. Une fois qu'elle posa le pied sur 'terre', dans une plateforme étrange, elle dispersa quelques araignées depuis son corps et observa les environs. Devant elle... Son ennemi. Le Modéré Noir, caché dans sa lame, et accompagné d'une femme.

- | Toi... C'était pour ça... | -

Avant même qu'elle puisse bouger, la compagne de combat d'Ariez subit un violent assaut venant des derrière elle. Une ombre venait de la frapper, sans même qu'elle ne possède un quelconque manieur. Bien vite, elle fut agressée par quelques autres. L'adversaires se croyait sur son terrain... il avait tort. Blessée, elle développa un étrange pouvoir, renouveau de son pouvoir magique, lui offrant un second souffle. Et puis... En ces lieux... Seul l'esprit comptait... Et là... Elle était dans son domaine... Sa puissance ne pouvait qu'être démentielle ici.. Et elle n'allait pas s'en priver... Puisqu'elle avait l'occasion de détruire définitivement celui qu'elle voulait si ardemment tuer... Il ne pouvait de toute manière, plus se battre. Le vrai danger, était son aide, visiblement l'esprit incarné de l'Âme Noire. Seulement un obstacle. La Sorcière Hérétique concentra ses pouvoirs, et jeta un puissant sort d'hypnose à l'ombre sois disant éternelle, plus qu'elle ne l'avait jamais fait, ce qui atteignit par conséquent la dame qui l'accompagnait. Elle assèna ensuite le dernier coup à celui qu'elle haïssait tant.. Brisant son esprit avec la toile qui lui restait...

On entendit un bruit sourd... Puis le Modéré disparut... Pour de bon... Dans ce corps.. Sentant l'entourloupe, la Jeteuse de Sorts frappa la femme, immobile depuis la disparition de l'ex Orgueil Incarné, et la frappa de sa paume, provoquant une onde aux reflets violets dansant avec les araignées et leurs toiles. L'incarnation de l'arme sembla surprise, baisse la tête, les bras balants...


O | Désormais, tu es mienne | O

L'inconnue releva la tête. Son visage n'avait pas changé, mais... L'Hérétique avait définitivement effacé l'âme, le corps, l'esprit, le coeur... L'existence, du Modéré, mort pour de bon. Les deux combattantes esquissèrent un sourire.

- | Très volontiers! Tssk! | -

La Veuve Noire sortit de ce monde, prit la nouvelle Soul Black dans ses mains, désormais ornée d'une sublime veuve noire, et s'adressa à Ariez.

O | Nous avons un ennemi en moins... Et une nouvelle amie | O

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Jeu 10 Fév 2011 - 20:48
Mission Accomplie.

Je regrette mais je vais faire ça en vitesse comme je n'ai pas vraiment grand chose à dire.
Cette mission a bien été réalisée, avec style, vous avez bien rp. Je regrette de ne rien avoir vu d'énorme, de spécial mais bon ^^.

Difficile pour toutes les deux.

Ariez : 40 xp, 400 munnies... 2 PS en Magie, 1 PS en Psychisme.

Arachné : 39 xp, 390 munnies... 3 ps en psychisme.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion de crise
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!