Derniers sujets
» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Aujourd'hui à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Thank you Tidus, but our princess is in another castle (Mission Atroce)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
16/500  (16/500)
Lun 1 Nov 2010 - 9:10
    Ooohhh... Ahhhhhh... Aïe. Merde, tu parles d'une gueule de bois. J'avais l'impression d'avoir fait la fête pendant trois jours complets en avalant toutes les réserves de bière de Disneyville. Dans ma tête, c'était un feu d'artifice, ou plutôt la guerre mondiale même vu le nombre d'explosions qui étaient en train de me griller les neurones. J'ai grogné, j'me sentais pas au top de ma forme figurez-vous. J'ai essayé d'ouvrir un œil. Essayé seulement, parce que je m'suis pris dans la rétine l'équivalent en lumière de trente-six soleils. Ça m'a bousillé la tête, j'ai encore grogné. Ohh, mon crâne... Mais qu'est ce que j'avais bien pu faire? Je me souvenais de rien, donc ça avait dû quand même être assez.... J'vous laisse imaginer le genre. Petit à petit, j'ai récupéré mes sens. Je pouvais toujours pas voir, mais je sentais l'odeur du vin, j'entendais les chants, les musiques et les cris de... De ceux qui devaient avoir été mes camarades de soirée. Je n'devais pas avoir totalement retrouvé le goût puisque tout semblait normal, si j'étais encore à moitié ivre, ça se sentirait. En revanche, pour le toucher... Mes mains étaient immobilisées, attachées, et dans mon dos en plus! J'ai grogné, encore. C'était malin comme blague! Maintenant je pouvais plus rien faire et attendre que quelqu'un me détache! Du coup j'ai attendu. Les autres étaient déchainés tiens, mais y'en avait pas un pour venir m'aider! Putain, mais que quelqu'un fasse quelque chose!

    « Pendez-le! »

    Ouais! C'est ça! Pendez-le!

    ...

    Hey! Mais pendre qui?!

    J'ai rouvert les yeux subitement, rien à foutre de la lumière, j'avais comme un mauvais pressentiment néfaste et redoutable qui me disait que quelque chose n'allait pas bien aller dans les deux prochaines minutes. Et bah mon vieux, tu sais quoi? J'avais raison... Devant moi, c'était une très très grande salle qui s'étendait, si immense qu'on aurait cru une petite ville vu tous les étalages et autres trucs comme ça. Je surplombais une foule en délire qui me regardait, mais manque de chance ils ne semblaient pas vouloir d'autographes. J'vous fait un dessins du reste? J'étais sur une estrade, un bâillon sur la bouche, une corde autour du cou, et placé sur ce qui ressemblait à une trappe. Yep, moi aussi j'ai connu des réveils plus doux, j'allais quand même pas leur demander le jus d'orange. Tout me revenait maintenant, et autant vous dire que j'aurais mille fois préféré la migraine toute la journée dans ma chambre après m'être bien amusé plutôt que ça. L'Ancien m'avait confié une mission dans un monde que je connaissais pas trop, la Cité des Rêves qu'il s'appelait. Je devais retrouver des filles... Pas n'importe lesquelles hein! Je suis doué pour les attirer, je sais, mais en ce moment il en fallait quelques unes spécifiquement. En gros elles auraient été kidnappées par un sans-cœur ou chaispasquoi, un truc à qui je devrais casser la gueule pour les récupérer.

    Sauf que, hey!, est-ce que quelqu'un avait eu la bonne idée de me prévenir de ce que j'allais trouver dans ce monde? Déjà, j'ai eu du mal avec les gardes qui étaient partout et qui reluquaient avec un peu trop d'insistance mes vêtements un peu trop louches. J'ai réussi à m'éclipser, mais c'était la misère. Au final (après m'être renseigné auprès des clodos, ivrognes et lépreux locaux) j'ai trouvé une entrée pour les catacombes, et ça... Ça... Ça c'était important, parce que vous savez, on racontait que c'était là que les filles étaient. Mais du coup, à la lueur de ma torche, je les avais pas vu arriver. Et ils m'étaient tombé dessus, comme ça, comme une jolie fille tombe quand elle me voit... Arheum... Donc j'ai juste eu le temps de voir surgir les bohémiens, puis le trou noir, ils avaient dû me filer un coup sur la tête. Et j'en étais là, ligoté, sur le point d'être pendu, et eux ça les faisait bien marrer...

    ... Putain de gitans quoi...


    « É u'e e'eur, e'a'chez 'oi! »

    « C'est une erreur, relâchez-moi. ». Ouais, moi non plus j'ai pas trop compris sur le coup, alors eux non plus pouvaient pas comprendre, et s'ils pouvaient pas comprendre, alors les négociations étaient déjà finies et je devais me débrouiller sans passer par la case pourparlers. Un grand type avec une cagoule sur la tête s'est amené, il était assez costaud. Le bourreau a saisi un levier entre ses mains, et la foule a eu l'air plus hystérique que jamais... Génial, ma dernière heure de gloire, reluqué par des ivrognes et des prostituées. Nan! Tu m'as cru? J'croyais avoir dit plusieurs fois qu'on me tuait pas si facilement, alors encore une fois, j'allais tout faire pour m'en sortir! Le type a baissé le levier, ce qui a ouvert la trappe comme je m'y attendais, et qui aurait du signer mon arrêt de mort. Il y a eu un grand "Oh" de surprise dans la foule. Parce que voyez-vous, j'étais pas tombé, et je pendais encore moins raide mort au bout d'une corde... Au contraire, j'étais encore là, bien droit sur l'estrade à me dresser fièrement devant eux. De leur côté, ça devait faire classe, mais du mien c'était pas très folichon. J'avais juste eu le temps d'écarter suffisamment mes jambes pour placer un pied ici et là, sur chaque côté, et ça me maintenait en équilibre. Sauvé!... Pour l'instant!

    Là on aurait pu arrêter les mises à mort et discuter calmement, mais bon, c'était tellement plus marrant comme ça que le bourreau a essayé de me tuer encore une fois. Lui voyait très bien pourquoi je n'étais pas tombé, et il avait l'air de vouloir pallier à ce problème. Du coup, il s'est amené vers moi, a posé ses mains sur mes épaules et essayé de forcer pour me faire tomber. J'ai résisté. Pas trop le choix en fait. C'était assez risible, cette grosse masse qui forçait sur un gringal... Sur un jeune homme au corps parfait et envié par toutes les femmes. Enfin, comme il y arrivait pas non plus, il a décidé d'utiliser les grands moyens et il est parti chercher sa hache. Il a préparé sa frappe, horizontalement, et donné un grand coup pour me trancher en deux... Dans le vide. Ouaip! J'vais vous explique ce que j'ai fait à ce moment! Vu que si je partais en bas pour esquiver je finissais pendu (ouais, avec un peu de chance il aurait coupé la corde, mais j'avais trop peur que le choc me tue), et que sur place, je finissais en hamburger pour les cabots... Bah je suis parti en haut. J'me suis propulsé dans les airs, toujours accroché à ma corde, et en retombant, j'ai réussi à poser mes deux jambes de chaque côté de son cou. Vlan! J'ai accéléré ma chute et il est tombé avec! Hop, un bourreau dans le fosse, et sa hache avait été envoyée dans les airs. Impec'! Je me suis juste déplacé un peu, et quand elle est tombé, j'étais tellement bien placé que la lame a tranché net le nœud qui retenait mes mains. Première chose faite, retirer la corde autour de mon cou, deuxième, le bâillon, troisième...


    « Pourparlers! »

    On a discuté un moment après. « Salut, moi c'est Tidus, et vous? Non, pas tous à la fois! », et finalement on s'est tous mis d'accord en disant que non, je n'étais pas un espion d'un certain Frollo, que non je n'étais pas leur ennemi puisque je venais seulement sauver une femme en détresse et que oui, mes fringues était bizarre, mais vous avez vu les vôtres? Cette affaire réglée, je m'suis donc aventuré de nouveau dans les catacombes. J'avais pu glaner quelques informations, notamment sur l'endroit d'où provenaient les cris, c'qui était plutôt une bonne nouvelle puisque je n'avais pas (mais alors pas du tout!) envie de tourner en rond dans un labyrinthe envahi d'eau dégoutante et de squelettes. Heureusement pour moi, je n'ai pas croisé de sans-cœur, sinon ça aurait rapidement été galère. J'ai donc pris à droite, à gauche, à gauche, tout droit, à gauche, à gauche, à gauche, tiens je l'ai pas déjà vu ce squelette? Bref, un labyrinthe super glauque dans lequel je me suis paumé. Pas la peine de compatir, je l'avais fait exprès. Bah oui quoi, quelle est l'utilité d'un labyrinthe si on ne se perd pas dedans? Puis on a toujours plus la classe quand on arrive à en ressortir!

    Là j'ai pris une petite pause. Ça fatigue de tourner en rond, ou en carré en l'occurence... Mais est-ce qu'on tourne toujours si c'est en carré? Vous voyez que j'en étais à me poser des questions vachement existentielles, et ma torche allait bientôt s'éteindre. J'avais pas grand chose à faire de toute façons. Mes statistiques en magie étaient à 0, et j'avais même pas pensé à me prendre Brasier en HS alors pour la rallumer, tintin. Bref, alors que je commençais à délirer, j'ai entendu un cri qui était à moitié une plainte et à moitié un pleur. Mes oreilles se sont dressées, et le reste de ma tête aussi. Voilà qui ressemblait à ce que je cherchais! Lorsque le cri a recommencé, j'ai dit à haute voix d'attendre et que j'arrivais. Ça a résonné donc je suppose que la fille qui pleurait m'avait entendu. Immédiatement, je me suis levé d'un bond et j'ai couru à toute vitesse en m'arrêtant juste une seconde de temps en temps pour écouter et essayer de déterminer d'où venaient les sons que je percevais. Après... Quoi, cinq minutes? Je me suis retrouvé dans un long couloir qui était éclairé par plusieurs torches accrochées au mur, j'ai donc jeté la mienne qui ne servait plus à rien et me suis avancé. C'était franchement lugubre. J'entendais les sanglots qui continuaient, des gouttes d'eau qui tombaient à un rythme régulier... De chaque côté du couloir, il y avait des cachots, vides pour la plupart, ou habités par des voisins qui n'étaient plus dérangeants depuis longtemps. Et puis je l'ai vue. Elle était assise, recroquevillée sur elle même au fond d'une cave. Je voyais juste une longue robe salie et des cheveux noirs qui tombaient en cascade devant son visage.


    « Hey... »

    Elle s'est arrêtée de pleurer et a relevé son visage vers moi. Elle était plutôt jolie, son visage avait quelque chose d'oriental, et ses yeux, plus noirs que ses cheveux, étaient profonds et envoutants. Malheureusement, j'avais pas trop le temps de rester à regarder, la mission avant tout (ou presque tout). Elle n'osait pas me parler, il y avait de la méfiance dans son regard... J'ai posé mes mains sur les barreaux, et j'ai approché mon visage de manière à ce qu'elle puisse mieux le voir.

    « T'inquiètes pas, je suis là pour t'aider. J'm'appelle Tidus, et toi? »

    Elle s'est essuyé le nez avant de me répondre. Sa voix tremblait.

    « Za... Zafina... V-Vous êtes là p-pour... me sauver? »

    Je lui ai lancé un beau sourire avant de donner un petit coup de poing sur les barreaux.

    « Bien sur! Pour quoi d'autre je serais là? » Je m'suis penché vers la serrure et j'ai commencé à trifouiller dedans. « Tu seras libre dans deux minutes. »

    « Ce monstre... I-Il enferme les filles dans des cages aux quatre coins de la cité... I-Il dit qu'il veut nous vendre dans un pays lointain... C'est le... C'est le... C'est le mal! Cet homme est un démon, il contrôle les ténèbres. Il... a... laissé cette chose avec moi... »

    « Ah. » J'écoutais qu'à moitié. Dans un clic, j'ai entendu la serrure s'ouvrir et j'ai relevé la tête vers elle. « Bingo! Alors, qu'est-ce que tu disais? C'est quoi cette chose? »

    J'ai alors eu la réponse à mes questions. Un peu à mes dépens. J'ai senti que quelque chose m'attrapait par les cheveux, ou plutôt prenait dans sa main mon crâne tout entier. Zafina a poussé un hurlement d'effroi alors qu'on me soulevait du sol. Bordel, c'était quoi ce truc?! Je voyais absolument rien, et à part me débattre comme un beau diable (ce qui ne m'avançait strictement à rien), je ne pouvais rien faire. J'ai alors pris mon envol. Entendez par là que ce truc m'a jeté au loin et que j'ai percuté le mur avec fracas... Imaginez un peu qu'on vous mette entre deux murs qui se rapprochent l'un de l'autre petit à petit. Imaginez que tous vos os se broient d'un seul coup sec. Maintenant, accélérez la scène trois ou quatre fois. Voilà, vous avez à peu près une idée du choc que je venais de subir.

    Je suis resté quelques secondes, la tête dans la vase. Ça m'rafraichissait curieusement, et après ce coup, j'en avais bien besoin. Mais bon, le boulot...Vous savez ce que c'est. J'ai donc redressé on visage (en cassant probablement ma nuque et ma boîte crânienne par la même occasion) pour voir devant moi... Devinez quoi... Je vous le donne en mille. J'avais devant moi Bambi qui gambadait en lâchant des orbes de HP et...

    ... Je m'assurais juste que vous suiviez.

    Donc en fait, c'était un sans-cœur, un qui m'avait l'air bien puissant d'ailleurs. Je sais pas si vous en avez déjà vu, moi je les connais juste par les livres. 'fin bref, si vous voyez ce qu'est un Invincible, le truc qui me faisait face était sorti tout droit du même moule ou du supérieur. Supérieur parce qu'il ressemblait peut-être à un démon, mais il n'avait pas d'épée, par contre sa peau semblait dure comme le roc, et son torse arborait l'emblème des sans-cœurs. J'ai essayé de me redresser mais il y a eu un craquement dans le bas de mon dos qui m'a poussé à renoncer à l'idée. Merde, qu'est-ce que je pouvais faire contre... Contre... Il lui faut un nom quand même à ce truc! Vu que j'ai découvert l'espèce, je le baptise. Donc à partir de maintenant, ce sans-cœur sera connu par tous et pour tous sous le nom de Ultimate Tidus Big Boss Mark CXXV! Et au cas où ça rentre pas dans les archives, je vais simplement l'appeler Super-Gargouille! Donc je reprends. Merde, qu'est-ce que je pouvais faire contre Super-Gargouille? Si on avait été que tous les deux, j'aurais bien balancé une invocation et adios, mais ça serait dommage de perdre Zafina, ses informations et sa jolie paire de jambes. Yen Sid serait pas content si je revenais sans (les informations, pas la paire de jambes).

    Au moment où le sans-cœur levait ses griffes vers moi, sûrement pour me tendre la main et m'aider à me relever, il s'est pris quelque chose dans la tête qui l'a fait changer d'avis... Nan, elle aurait quand même pas.... Super-Gargouille se retourna, furtivement, j'ai pu voir Zafina adossée au mur, tremblante, qui semblait regretter la pierre qu'elle venait de lui lancer. Le truc fit un pas vers elle, puis deux. Merde... Pourquoi elle avait fait ça?! Ça se voyait pas que je maîtrisais la situation ou quoi?! J'ai fait de mon mieux pour me redresser. Elle a poussé un cri qui voulait dire « Tidus! Sauve-moi! », et qui m'a quand même un peu motivé. Enfin debout, je me suis tenu au mur d'une main, et j'ai ramassé un caillou de l'autre, caillou que j'ai balancé à l'arrière du crâne de Super-Gargouille... Il s'est de nouveau retourné vers moi. Pendant une fraction de secondes, j'ai pensé qu'on pourrait continuer comme ça pendant genre une heure ou deux, et qu'à force on finirait par le lapider, mais croyez-moi, valait mieux en finir tout de suite, et quand je dis en finir, je dis...


    « Hé Gargoyles! Maintenant on joue plus! »

    J'ai fait apparaître Fraternité avant de la lui lancer dans le corps, suffisamment fort pour que ça puisse le transpercer. Juste après ça, je me suis mis à courir vers lui, aussi rapidement que mon corps blessé le pouvait, c'est à dire... Bof... Bref. Assez rapidement quand même, plus que mon épée en tout cas, et c'est ce qui est important. Arrivé juste devant lui, j'ai esquivé son coup de griffe et hop! Un saut périlleux en l'air pour atterrir juste derrière lui, je récupère mon épée qui venait de lui passer au travers du corps et voilà le final! Un coup d'épée magique imprégnée du pouvoir de l'eau sur toute la longueur du dos.

    J'aimerais bien vous dire qu'il a disparu dans un nuage de fumée et que Zafina et moi sommes partis en chantonnant sur le chemin du retour. Sincèrement, j'aimerais bien, parce que la suite j'ai vraiment pas envie de la revivre en vous la racontant. Mais bon, on s'invente une vie un jour et on finit schizophrène, alors voilà ce qui s'est passé. Mon coup l'a bien énervé, et il a poussé un rugissement qui aurait facilement pu me péter les tympans. J'avais pas la force et pas l'espace pour combattre, alors j'ai pris Zefina par la main et...


    « Cours!!!!!!!!! »

    Voilà, c'était dit. Pfiou, je me sentais libéré d'un poids! Je crois qu'elle m'a trouvé de bon conseil puisqu'on s'est mis à courir ensemble. Allez, on esquive le sans-cœur, et on s'engouffre au hasard dans les couloirs humides et sombres des catacombes. Comment vous dire... J'suis pas du genre à flipper facilement, vous l'savez bien. Mais là... On courait n'importe où, on était perdus, je sentais sa terreur près de moi, et pour couronner le tout, on entendait parfois ses rugissements, sans savoir vraiment s'il nous rattrapait ou s'il nous avait perdu. Tout ce qu'on savait, c'est qu'il était là, quelque part. Y'avait approximativement une chance sur trois qu'on survive, et le reste nous condamnait à crever la gueule ouverte dans une impasse après s'être planté. Autant vous dire qu'on avait pas le droit à l'erreur. Je lui ai serré un peu plus fort la main, c'est tout ce que je pouvais faire pour la rassurer, et on est reparti.

    On a couru pendant encore quelques minutes, j'essayais de me repérer mais dans le noir, pas simple. Et ça s'est fini à un moment précis. Zafina a trébuché sur une pierre, et elle est tombée. Choix A : Je l'abandonne et je sauve ma peau. Choix B : Je reviens sur mes pas et j'aide la jeune femme en détresse en perdant la vie mais en sauvant ma morale et ma mission. Sacrebleu! Vous pensez vraiment que j'hésite à un choix pareil! Je suis revenu vers elle et, en glissant sur les genoux, je suis arrivé à son niveau, juste à temps pour la prendre dans mes bras parce que Super-Gargouille venait d'arriver dans un jet de flammes impressionnant. j'ai levé la main pour nous protéger, je n'pouvais plus faire grand chose à part peut-être lui donner un peu d'espoir. C'est rare que ça m'arrive, mais là je pensais vraiment que tout était foutu. Le sans-cœur levait ses griffes pour nous achever, j'ai fermé les yeux pour ne pas voir ça. Et j'ai entendu un sifflement rapide, puis un autre, et un autre. J'ai rouvert les yeux. Devant nous, la créature se tordait de douleur, le ventre criblé de flèches. J'ai tourné la tête pour voir derrière nous, un peu plus loin, les bohémiens qui voulaient me pendre plus tôt. J'ai repris espoir. Finalement, c'est bien vrai que la cavalerie arrive toujours à l'heure!

    Voilà, c'est la fin de ma mission. Enfin, la fin... J'ai fait c'que j'ai pu aujourd'hui, mais le plus gros reste à faire. Parce que d'après ce que j'ai appris, le sans-cœur n'avait pas grand chose à voir là dedans. Mais derrière tout ça, il y avait bien un cerveau, quelqu'un qui kidnappait des filles... Lui il courrait toujours, et des filles étaient encore emprisonnées. Franchement, j'me serais bien lancé aux trousses de ce fils de chien le soir même, mais il était peut-être plus prudent de faire un rapport à l'Ancien avant. Voilà, pour l'instant tout est bien qui finit bien, j'espère que ça vous a plu, parce que sur le moment c'était tout sauf une partie de plaisir. Oh, et j'ai oublié! Je m'suis fait une nouvelle copine! C'est pas pour vous rendre jaloux (et jalouse, n'est-ce pas mesdemoiselles?), mais j'crois que Zafina a un faible pour moi. Elle m'a même embrassé sur la joue pour me remercier!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Sage
Masculin
Nombre de messages : 388
Age : 27
Date d'inscription : 26/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
322/500  (322/500)
Mar 2 Nov 2010 - 23:37
Je vais faire très court: c'est bien. Une logique et tu me donnes d'autres missions à offrir ! Smile

Mission Accomplie !
49 points d'expérience + 490 munnies + 4 PS (2 en Vitesse et 2 en Dextérité)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de Tidus
» Avec Yoru [Hentaï] !!
» Tidus
» Invocations du moment Final Fantasy X - Tidus, Rikku et Wakka - du 29/06 au 14/07
» Tidus et éveil Mercedes