Derniers sujets
L'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26DeathDeus Ex MachinaMer 7 Aoû 2019 - 18:01Death
Peintre des Rêves

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Retour vers le futur Left_bar_bleue288/550Retour vers le futur Empty_bar_bleue  (288/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 15 Oct 2010 - 16:33
    • Cette nuit était comme toutes les autres, faite d'un cauchemar. Si avec le temps Ukiyo n'en avait plus peur, il y faisait tout de même bien attention. Le dernier en date était pour lui très inquiétant, il se passait dans le ciel, domaine divin où règne Amaterasu. Elle était là, plus grande et plus lumineuse que jamais, mais cette vitalité s'effaçait vite. Elle tomba lourdement au sol, sans que le peintre ne puisse essayer de l'aider. Il était prisonnier de ce théâtre qui s'exposait face à lui. La cause de la chute du kami se trouva là, derrière Ukiyo, il semblait loin et si près. Un serpent à huit têtes et huit queues dont le corps était immense, recouvrait l'étendu de plusieurs vallée. Ses yeux était d'un rouge sinistre, troublant à tel point que croiser son regard pouvait pétrifier de peur. Il était tellement colossale que la végétation avait poussé sur son corps, ses longs cous constituaient des chaînes montagneuses. Un tel démon ne pouvait être vaincu si facilement, sa force était venue au bout de la déesse avec un telle facilité que s'en était déconcertant. Une des têtes fixa alors le peintre après l'avoir repéré, sa cible ne pouvait rien faire, comme enchainé.

    -''Je veux un monde de ténèbres...'' Récite cette prière, libère-moi et mon pouvoir sera tiens!

    À peine eut-il fini sa phrase, le peintre s'était réveillé. C'est en route pour le château Disney qu'il repensait à ceci. Le démon de son rêve se nomme Yamato-no-Orochi, il est présent dans le Kojiki. C'est le seul livre qu'il a gardé quand il s'est enfui dans sa jeunesse. Il parle de la création du monde, du Japon, des kamis et de tant d'autres choses, c'est le texte fondateur du shintoïsme. Le serpent démoniaque y est décrit comme étant craint de toute une population. Chaque année il dévore une femme qu'il réclame en sacrifice. Pourquoi apparait-il donc dans ce rêve? C'était la première fois et est-ce lui le responsable de tous les maux d'Amaterasu? Le seul moyen de savoir est d'avancer. La destination du jour était le château Disney ou plus exactement, le passé de ce château. Une personne vous dirait ça dans la rue et vous le prendriez pour un fou. Vous auriez eu raison si l'existence d'un passage n'avait pas été. Dans les sous-sols du bâtiment des êtres de lumière se trouve une porte, celle-ci est cachée pour éviter tout risque. Mais les secrets sont toujours très mal gardés et les bruits des couloirs s'étendent jusqu'aux autres mondes. Un lieu qui était secret est devenu connu par certains qui savent tendre l'oreille. Mais le problème reste d'actualité, où est cette fameuse porte? Chercher dans le dernier endroit où elle pourrait être ne sert à rien, ces petites gens sont bien trop sots. Ils l'ont sûrement mis sous l'une des pièces les plus importante du château. La salle du trône était l'endroit tout indiqué pour commencer les investigations.

    Cette pièce était bien grande, mais ce qu'il y avait de plus grand c'était le vide. Sûrement la représentation d'un cerveau des habitants. Ukiyo n'avait rien contre ceux qui disaient se battre
    pour la lumière mais leurs méthodes étaient trop rigides, cela faisait d'eux des êtres faibles. Puis les ténèbres ne sont pas toujours le mal mais ça ne sert à rien d'essayer de changer leurs idéaux pour le moment. Il n'avait pas été si aisé d'atteindre le trône mais c'est sans importance, maintenant il y est et à sa grande surprise, personne ne gardait cet endroit. C'était comme abandonné, comme si c'était sans valeur. Une ruse? Possible mais c'est stupide dans tout les cas. Ce qui était étonnant aussi c'était se perpétuel courant d'air alors qu'il n'y avait qu'une porte. Tout ça confirmait les soupçons du Songe, un passage existait bien dans les parages. Le peintre comme à son habitude utilisa sa peinture pour créer, cette fois c'était une feuille qui s'envola, au gré du vent donnant la direction à suivre.

    Comme le vol d'un oiseau, cette feuille dansait librement. Comme un fantôme, le vent la dirigeait lentement mais sûrement. La vie de ce végétal venait de commencer et déjà il devait s'en aller. Une fois sa mission accomplie, le Songe le fit disparaître. Il n'est pas mort mais juste retourné dans l'imaginaire du Peintre des Rêves. L'endroit indiqué était exactement sous le siège royal. Il suffisait seulement de trouver le moyen de dévoilé le chemin afin de l'emprunter. Le pinceau Yomi que tient Ukiyo entre ses mains lui a permit d'obtenir de nombreux dons comme celui s'approchant de la télékinésie. D'un simple geste comme ceux qu'il fait lorsque qu'il peint, le jeune home déplaça le trône dévoilant un grand escalier. C'est sans attendre qu'il l'emprunta avec une certaine excitation. Dans ce sous-sol se trouvait une pierre des plus brillante mais le peintre n'était pas venu pour elle et attacha donc son attention sur une porte. Elle n'était pas ancrée dans un mur mais elle était là, débout. On pouvait aisément en faire le tour, d'un côté il n'y avait rien et de l'autre des poignée. Posant délicatement ses mains dessus, Ukiyo décida alors d'ouvrir et de la traverser.

    De l'autre côté tout était différent, tout était en noir et blanc comme dans les vieux films. Il n'y avait pas de château mais la pierre se tenait toujours à côté du Songe. Le corps du peintre lui aussi avait changé, ses vêtements étaient devenus bien plus simples, aucuns détail. Son pinceau ne ressemblant qu'à un vulgaire jouet de pacotille. Quel désastre, la beauté de cet homme était partie et il n'aimait pas ça. Ça le mettait même presque en colère. Il se dépêcha alors de créer un objet, un simple cube bleu de la taille d'un petit dé. Il le plaça alors sous la pierre ronde. Se retournant ensuite, il re-franchi la porte pour revenir dans son époque. Retrouvant alors sa véritable apparence un sourire se dessina sur ses lèvres. Sous la pierre, le cube était toujours là, un peu abimé mais toujours là. Il le fit disparaître et s'en alla. Il avait eu ce qu'il voulait.
messages
membres