Derniers sujets
» L'âme d'un chercheur
par D.Va Hier à 22:38

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 22:13

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Hier à 21:07

» Loué soit Son nom
par Fabrizio Valeri Hier à 21:06

» Tombent les cartes
par Lenore Hier à 19:25

» Que tombe la foudre!
par Chen Stormstout Hier à 19:18

» Attaque Nocturne
par Surkesh Hier à 15:11

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 14:27

» Jour de fête
par Cassandra Pentaghast Hier à 12:57

» 1297 Mishtaven Street
par Roxas Hier à 11:03

» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Mer 18 Oct 2017 - 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Mer 18 Oct 2017 - 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Mer 18 Oct 2017 - 12:58

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Mer 18 Oct 2017 - 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Mer 18 Oct 2017 - 4:15


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Sarken Cekatres. [ Finie ]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 25
Localisation : Partout à la fois !
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
194/350  (194/350)
Mer 8 Sep 2010 - 15:09
Présentation de « Sarken Cekatres »

.

    Identité


      N o m : Cekatres
      P r é n o m : Sarken
      S u r n o m : The Astral Fencer
      Â g e : 24ans
      C a m p : Guerriers de la lumière.
      R a c e : Humain

    Descriptions




    P h y s i q u e :
      Mais par où commencer ? Le physique ? Très bien ! Alors, pour cette petite intro, je préfère vous le décrire moi-même, vu qu'effectivement, c'est pas le fort de notre ami. Modeste étant rayé de son vocabulaire. Mais ne vous inquiétez pas, comme promis, il sera décrit sans faute, sous peine que je ne me fasse empaler s'il vient lire ce que j'ai dit sur lui. Enfin soit, un bon mètre septante-sept, il n'est donc pas très grand, ce qui reste pour quelqu'un comme lui une taille plus que raisonnable. De cette taille, il a su sculpter un corps habile et rapide au fil de ses entrainements nombreux au Colisée de l'Olympe. Force et dextérité furent ses principales cibles durant ses expériences, il se développa donc peu en robustesse ou vitalité... Pour terminer cette partie, je vais juste signaler qu'il doit peser dans la soixantaine de kilos. Armure non comprise, cela va de soi, bien que même cette dernière est plutôt légère.

      Il est temps maintenant d'en voir un peu plus... Et comme j'apprécie le ciel, on débutera par le haut. Un visage exprimant nombreuses facettes, tel un miroir révélant les émotions du fond d'une personne. Si je dois commencer par son visage, ce sera alors obligatoirement par ses yeux. Oui, les deux prunelles qui composent ce regard si unique. Une couleur ? Je ne saurais décrire celle-ci... Un doux cocktail de rose, de violet, de pourpre... Je ne peux pas la décrire, alors je vais me contenter de vous donner un nom, oui, cette couleur qui s'appelle tout simplement "Lie de vin", une couleur qui va parfaitement au caractère du protagoniste que je vous présente. Si cette couleur n'est déjà pas suffisante à elle même, vous n'aurez alors aucun mal à repérer chez lui sa joie de vivre, tant il exprime sa joie de vivre, de combattre pour vivre. Et bien sur, lorsqu'il pique ses crises de colère, vous remarquerez très vite que son lie de vin fera penser à un bain de sang très proche. En complément à ces pupilles, une chevelure classique l'accompagne au fil de son périple. Des mèches légèrement ondulées, mi-long coiffé pour remonter sur le devant en hauteur, laissé après tomber sur les côtés du visage. Derrière, c'est une longue queue de cheval qui prend place, délicatement attachée par un ruban rouge. Certains racontent qu'il s'est entaché de sang de ses victimes... Moué, 'fin, c'est surtout qu'il est rouge à l'origine, surtout que c'est loin d'être du cramoisi ou de l'écarlate alors bon. Peu importe, entre ces deux parties, les cheveux sont coiffé lisses, sans plus. Je n'ai plus rien de spécifique à détailler sur son visage. Son sourire fin, laissant la plupart du temps apparaître malice ou joie, sadisme ou neutralité. Ses oreilles sont classiques, un peu plus petite que la moyenne, ce qui fait qu'on les voit très difficilement avec ses cheveux autour alors que devant, il n'a pas un très grand nez, plutôt fin, ce qui ne signifie pas qu'il ne va pas vous sentir si vous puez à des kilomètres.

      Continuons sans se soucier du reste... Du côté de ses habitudes vestimentaires, vous verrez, il a un style bien à lui, clair, léger et amusant. Son armure est déjà composée en grande partie de cuir souple et de quelques plaques de plates. Le torse par exemple, ainsi que les brassards et ses épaulières. Les couleurs dominantes de cet accoutument sont le bleu clair, bleu ciel, ainsi que le vert pomme, kaki, sous plusieurs tons différents. Pour se recouvrir, peu importe la raison, il s'équipe d'une large cape de couleur bleu ciel qu'il raccroche autour de son cou à l'aide d'un médaillon qui se rattache lui-même à la pièce ventrale. Pour les détails, ce médaillon représente un bouclier avec pour devant un arc, deux épées croisées et par dessus ce tout, le fer d'une lance. Je pourrais vous détailler en long et en large toute l'armure et son équipement mais croyez moi, elle est si inhabituelle que je risquerais de divaguer un discours sans queue ni tête. Je vous laisse donc contempler cette image ci-dessous pour clôturer la section physique. Juste après sa manière de combattre cela dit.


    • Question vis-à-vis du Physique :
      Sarken est un maître d'arme équipé d'une épée à runes qu'il peut utiliser pour canaliser son énergie magique pour la relâcher dans de puissantes attaques. Rapide, se basant peu sur sa défense ou sa force pure, il préfère déchainer les forces mystiques sur ses ennemis grâce à ses pouvoirs lié à la glace et à la lumière sombre ( version ténèbres de la lumière, rien de spécial ). Si je devrais prendre un exemple, ça serait le pouvoir de la nuit, des étoiles. Son péché étant la colère, vous comprendrez que quand monsieur pique une crise de nerfs, il devient donc beaucoup plus dur à contrôler et peut devenir très dangereux, très imprévisible et impossible à arrêter si ce n'est de le mettre ko.



    C a r a c t è r e :
    • Question vis-à-vis du caractère :
      Citez trois mots ou plus qui résument le caractère de votre personnage.


      Tête brûlée, folie, joie de vivre, vivacité d'esprit.

      Sarken... J'ai eu l'occasion d'assister à nombreuses de ses aventures... Ses débuts, ses combats, ses rivalités, son évolution... Je ne serais pas capable de dire s'il a vraiment changé au fil du temps... Je pense personnellement qu'il a toujours été comme il est, peu importe ce que diront les autres. C'est... effrayant de penser ça de lui, mais le Sarken que je connais aujourd'hui est le même que celui d'il y a deux, quatre ou cinq ans. Cette façon de toujours vouloir suivre ses rêves, ses buts... Objectif fixé, il devient une machine où dissuasion, corruption et j'en passe ne ferait aucun effet, qui fera tout pour l'accomplir et le mener à bien. Oui, c'est tout à fait ça. Il a envie de manger une glace, il chamboulera tout son agenda pour aller la manger. Il veut aiguiser sa lame dans un petit entrainement, il fera tout pour provoquer un ennemi ou un rival pour se dérouiller. Je me demande bien quel adjectif irait pour ça... Je vous ai noté tête brûlée au départ, mais est-ce réellement le bon terme ? Une telle obsession de l'acquisition de son besoin peut-être lié au fait qu'il soit têtu ? Si l'un de vous me le trouve, signalez le moi... J'aimerais tant pouvoir mieux le comprendre... Il est si... compliqué... étrange... Que ça ne le mène pas à sa perte.

      Mais je ne vais pas me démoraliser, non... Il me reste tant à raconter sur mon ami, que je ne devrais vite en finir avant de passer mes dernières heures avec vous. J'avais enchaîné avec la folie est c'est le point que je compte aborder. Pourquoi dis-je qu'il est fou ? Bah, je ne mens absolument pas, il est réellement taré ce mec. Il est très lunatique, c'est un fait, mais c'est bien pire que ça ! De nouveau, un terme ne suffirait même pas à décrire à quel point il peut passer de la joie à la colère ou du sérieux au jeune enfant. Il n'a pas de respect... Il considère tous le monde comme des amis, comme des connaissances, des camarades. Peu importe la différence de camp, de race, de penchants, il vous prendra tel que vous êtes et restera fidèle à lui-même. Il pourrait se rouler de joie à terre devant Sa Majesté comme voler sa sucette à un enfant en lui tirant la langue. Bon, d'accord, il n'est pas méchant, mais en serait capable sur un coup de tête comme celui de vouloir à tout prix une sucette, voir adjectif précédent. Mais je me répète, il n'est pas déloyal ou cruel, rien de tout ça. Il sait se faire obéir comme il sait obéir à ses supérieurs. Même si ses ambitions sont parfois contre la lumière ou le "bon côté", il ne faut pas oublier que c'est avant tout son propre intérêt qu'il compte servir et non celui des mondes. Et malgré cette optique, c'est pour le camp de la lumière qu'il se portera volontaire.

      Ah la la... La joie de vivre, si peu présente de nos jours, surtout en temps de guerre, mais pourquoi ne pas crier haut et fort sa joie d'être en vie ? C'est la mentalité du jeune Cekatres. Affirmer sa vie, le fait qu'il possède encore un cœur, qu'il fera tout pour le garder, oui, c'est ce qu'il pense. Personne n'a le droit de juger la destination finale d'une personne, seul le destin. Et ce destin, c'est à soi-même de l'imposer vers la voie que l'on désire voir apparaître. Et peu importe le nombre de portes qui se dresseront contre vous, c'est à vous que l'on a remit le passe-partout... Prenez le temps de trouver la clé qui est attribuée à chacun des obstacles dressés contre vous et plus rien ne vous arrêtera. Une porte ne s'ouvre que de l'extérieur et on ne peut donc revenir en arrière, alors soyez patient, le temps vous en récompensera d'avantage. Rien ne peut faire peur au guerrier astral, si ce n'est plus puissant et démoniaque que lui. Ou encore son frère. Mais où est le problème ? Après tout, il n'est pas seul et n'a jamais eu l'idée d'un suicide affolant. Il choisit de ses objectifs et de ses envies, laissant parfois la vie et les autres le guider lorsqu'il est un peu perdus et c'est tout. A lui d'avancer sans relâche pour lui-même et pour ceux qui le mérite. Mais bon, désolé, je m'emporte... Disons que j'ai un peu peur d'une telle vie qu'il accueille à bras ouvert. Peut-être suis-je jaloux de ce qu'il arrive à accomplir quand il prend les choses en mains ?

      Vif et lucide, acuité sont ses maîtres mots en combats et tactique. Il n'est pas stratège mais n'est pas stupide. Méfiez-vous de son comportement déplacé et enfantin, vous ferez vite de le regretter. Un épéiste se basant sur la magie n'est surement pas stupide pour pouvoir maîtriser dans la totalité sa puissance. Analyser les éléments autours de lui, aux moments où personne ne s'en rendrait compte, étudier le comportement de ses interlocuteurs, alors qu'ils ne le regardent même pas, comparer la différence de capacités entre lui et son adversaire. Je préfère vous prévenir de suite, si vous comptez vous attaquer à lui avec de la malice, n'hésitez pas à monter un plan en béton armé tellement il est plein de ressources. Après tout, ne disons-nous pas que les fous et enfants font-ils preuve d'une plus grande imagination que la moyenne ? Moi-même j'ai bien peur de ne jamais pouvoir réussir à le battre en duel. Bien qu'en n'employant aucune tactique et en utilisant la force brute, j'ai une petite chance... Je vais vous laisser maintenant, il est temps pour moi de m'en aller à mon tour loin d'ici, avant de me faire avoir par l'organisation. J'espère que comme moi, vous apprendrez à le connaître, non pas ce qu'il désire montrer, mais ce qu'il est réellement. N'ayez pas peur qu'il prenne mal le fait que vous l'observez un peu trop longtemps, il n'hésitera pas de son côté pour en faire de même avec vous.


    G r a d e . v i s é :
      Lieutenant serait déjà bien je pense... Mais ais-je le droit de m'auto juger ? 'fin, j'dis ça mais je n'ai jamais aimé m'auto-valoir.

    H i s t o i r e :
      Mmm ? Quoi ? Désolé, je suis occupé là. Ah ? Il est parti ? Et vous dites que c'est à moi de ? ... Bon, vas-y pour cette fois, je vais pas vous refouler alors que vous êtes laissé sur votre faim. Bon, vous le savez déjà, mais je suis Sarken Cekatres, épéiste maîtrisant les runes. Je ne sais même pas par où commencer ? Je n'ai pas vraiment le temps non plus. Bon d'accord, dès la naissance si ça vous chante. Laissez moi juste le temps d'aller chercher ma boite à bonbons histoire que j'ai de quoi grignoter durant l'histoire.

      ...

      Me voila de retour. Bon, mettez-vous donc un peu et je vous en dirais quoi. Tout d'abord, si vous ne le savez pas encore, je possède un frère jumeau, donc je ne suis pas le seul à être né cette date là. Deux frères... On ne peut pas dire qu'on est des vrais jumeaux, après tout, on se ressemble pas trop physiquement. Peut-être même que l'un de nous deux fut adopté et pour dire vrais je m'en fiche totalement. Je l'ai toujours considérer comme un frère, même plus souvent un grand frère que comme quelqu'un de normal. Nous sommes non seulement lié par la vie mais par tellement d'autres événement à côtés que refouler notre fraternité serait... considéré comme un sacrilège. Même aujourd'hui encore, on se considère chacun comme frère de l'autre. Je ne vais pas vraiment détailler en long et en large toute cette partie, Deux frères élevé dans une belle petite famille de guerriers, on nous apprenait très jeune la pratique des runes, j'avais quoi ? Quinze ? seize ans ? Je ne me souviens même plus de par quoi on avait commencé... Ah ! Si, bien sur ! De l'histoire... Oué, de l'histoire, de la culture quoi, sur notre famille. La noblesse Cekatres, famille guerrière qui au fil du temps transportait avec elle deux armes blanches. On les nommait les lames jumelles, une épée et un glaive, tous deux fondus dans l'acier-titane, gravés de runes puissantes capable de canaliser la magie. Chacune possède son propre non, mais pour dire vrai, je les ai oublié avec le temps... Je demanderais à mon frère si je le revois un jour, sait-on jamais.

      Alors, oui... Comme beaucoup de jeunes, on nous instruisait, de tous les arts, de tous les gestes et j'en passe. On n'était pas riche, loin de là, mais on avait nos coutumes, heureusement, rien d'idiot ou d'exaspérant. En parallèle, moi et Raven on passait énormément de temps à s'entrainer, surtout à se battre pour rivaliser l'un face à l'autre. Et pour tout dire, à la moindre occasion on trouve encore le temps de se faire un petit duel, et ce même si aujourd'hui, on essaye de se tuer l'un de l'autre... Enfin, IL essaye de me tuer. Le temps passait ainsi, bagarre entre frères, dispute familiale pour tenter de sécher les cours inutiles, jusqu'à ce qu'un drame des plus étrange arrive... Je crois que c'est à partir de ce jour que j'ai commencé à attraper peur du noir... sans vouloir paraître gamin.

      La somptueuse ville dans laquelle on vivait, le Jardin Radieux, avait été assiégé par une espèce de monstres dont on n'avait jamais entendu parler auparavant... Ils furent vite nommer "sans-cœur", et avec ce nom, on dut laisser derrière nous notre monde natal... Oui, d'autres mondes existaient... Jamais je n'aurais cru à de telles histoires si je n'étais pas en train de les vivre sur l'instant. Jamais je ne pourrais oublier ces cris... la souffrance qui émanait des lèvres des victimes de ces créatures. Ce jour là, j'étais paralysé... J'étais incapable d'effectuer le moindre mouvement... J'avais une arme ! Bon sang quoi ! J'étais armé, j'avais de quoi nous défendre ! Alors pourquoi ? On se retrouva tous dans une ville paumée au milieu de nulle part... La ville de Traverse c'est ça ? Je ne sais même pas si ce monde existe toujours en fait. Mais je sais qu'il recueillait les habitants des mondes détruit par justement ces sans-cœur. J'ai les nerfs rien qu'à repenser au passé... Nan mais sérieux quoi ! Vous passez votre enfance dans un monde, vous avez forcément envie de le protéger au péril de votre vie ! C'est idiot c'est sur et heureusement, il y a encore des personnes censées pour arrêter les fous dans mon genre. Seulement, ce monde était bien trop petit pour nous tous... De plus, deux des trois quartiers étaient constamment sous le danger des monstres noirs qui nous hantaient. Mais c'était aussi le seul monde de vraiment sur, grâce à la protection de plusieurs "héros" si je puis dire. Avec mon frère et mon père, on partit vers un autre endroit, qui nous serait bien plus approprié. Un lieu où les plus grands champions s'affrontaient dans des tournois grandioses, le rêve pour nous deux, encore jeune sur le moment. Il avait l'air un peu plus ancien niveau progrès... Mais peu importe, c'était un sacré défouloir. On pouvait passer des heures à s'entrainer sans que ça ne gène quelqu'un, les lieux étaient assez grand pour que l'on déchaîne notre magie sans avoir à se soucier de faire des dégâts collatéraux. Le plus marrant devait être le fait que même des bestioles faisaient parfois partis des concurrents... D'un côté, on pouvait les tuer alors pourquoi pas.

      Bouarf, ça remontait à quand tout ça ? Si mes souvenirs sont bons, ce qui est mal partis, j'avais donc vingt ans lors de notre départ... Et pendant une longue année, on fut débarrassé de la plus grosse partie des sans-cœur. Allez savoir pourquoi ou comment, on n'en savait strictement rien. Par contre, la bonne nouvelle, c'était que la Forteresse Oubliée, nouveau nom de notre monde, avait put renaître de ses cendres. Cependant, pour prolonger notre entrainement, moi et Raven avions décidé de rester un peu plus longtemps à l'Olympe. Oui ? Ups, je n'avais pas encore cité ce nom ? Je suppose que vous l'aviez compris de toute manière. Bon, d'accord, c'était pour le suspense ! Du moins, on va faire tout comme. Bref ! Je disais donc qu'on décidait tous de rester au Colisée, sans détour, sans retour. Notre mère elle, put retourner à la maison, qui sera vite rejoint par mon père après qu'il ai finit son tournoi. On pensait tous nos soucis oublié, plus de problèmes ! J'étais loin d'imaginer à quel point on avait tort. Oui, parce comme on est dans une histoire, il faut toujours qu'il y ai des rebondissements ! Surtout quand la moitié de ceux qui m'écoutent savent déjà de quoi je parle. Ils étaient de retour ! Ces sans-cœur, ils étaient toujours présents, mais en faible nombre. Et comme si on n'avait pas assez d'ennui, il fallait qu'on se tape un nouvel ennemi... Des trucs blancs difformes, on apprit à leur tour, leur nom: les similis. Par chance, ils venaient rarement à l'Olympe, on devait surtout se coltiner des ramassis de noirs à la pelle. Il parait qu'ils se nourrissaient des sentiments négatifs des humains, provenant de leur cœur. Attirées par les ténèbres de ces derniers, elles foncent tout droit sur leur proie pour leur arracher cet organe... Enfin, vous m'comprenez. Pour ma part, j'dois m'en sentir heureux, j'ai toujours été du côté de la lumière et du givre. Je n'avais donc pas de problème de ce côté là... Pour mon frère... C'est une autre histoire. Il est un peu mon opposé, vous verrez quand il se présentera à son tour.

      Bon, je l'avoue ! Ce n'était en aucun cas grâce à nous que l'on survivait, mais surtout au plus puissant des héros, Hercules. Fils d'un dieu, vous vous rendez compte ? C'était le champion des champions ! Je rêve un jour de pouvoir le battre. Qui sait ? Bon, d'accord, jamais j'aurais la force des dieux... Mais au moins de lui faire mal, ou de le fatiguer. Côté entrainement, ça serait parfait quoi ! Qu'est-ce que je pourrais raconter d'autre ? Par moment, je m'aventurais seul dans les enfers, ce qui était vivement déconseillé... La rumeur voulait que l'on devait porter une pierre spéciale pour y voyager sans crainte... Heureusement que je n'allais jamais trop loin, je n'avais pas envie de crever sur place. Hadès n'aurait même pas eu à venir me chercher. D'accord, c'pas le genre de truc dont on devrait faire de l'humour, mais relax, on s'amuse entre amis, c'est pas comme si on fonçait tout droit sur le grand méchant qui terrifie les enfants. Et de plus, on est adultes je tiens à rappeler... J'avais déjà 21ans.

      On put enfin avoir du repos... Mais pas pour longtemps. Oui, comme si cela ne suffisait plus, un groupe, l'Organisation XIII, qui aurait déjà du être éliminée par le passé, revenait à la vie. C'était et ce sont toujours les chefs des similis, mais on pouvait laisser le rôle du "héros" aux autres, nan ? Enfin, c'est ce que je pensais, jusqu'à ce qu'une autre nouvelle n'arrive. Un groupe rassemblant les élites se serait former pour commander et imposer leur dictature sur les mondes... La Coalition Noire. Avec le temps, beaucoup de mes idéaux changèrent, mais mon but était fixe. On devait supporter toutes ces guerres et querelles inutiles... Je voulais arrêter et ne plus entendre parler de tout ça, mais en aucun cas j'avais envie de devenir acteur. Seulement, c'était trop beau pour que ça reste comme ça éternellement. Rapidement, plusieurs groupes se formèrent, sans que je puisse m'en rendre compte. Que ça soit le groupe des arts qui s'était installé chez nous, à la forteresse oubliée, que ça soit un groupe d'élites tueurs destructeurs de mondes, ou encore même la Coalition qui après une pause, s'était remise en marche... L'organisation XIII aussi n'était pas resté sur ses lauriers pendant tout ce temps. De leur côté, les guerriers de la lumière en nombre mais parfois pas assez puissant risquaient sans cesse leur vie. Je ne savais plus ou trouver ma place. Pour ne pas gâter les événements, un célèbre mog rassembla plusieurs personnes pour former son propre groupe, les mercenaires. Des chasseurs de primes en somme. Et moi, dans là dedans, j'étais où ? Toujours au Colisée avec mon frère, Raven... Enfin bon... Le pire était encore à venir... L'année noire.

      Personnellement, je n'ai rien à raconter là dessus. Je continuais de m'entrainer avec Raven, pendant que les différents camps se reposaient ou planifiaient des trucs louches. On pensait rester en paix, surtout que l'Olympe était un territoire compétitif, on se serait jamais attendu ce qu'il soit pris d'assaut. Ce furent les similis qui vinrent vers nous. Je suppose qu'Hercule ne put faire grand chose... Hadès les a peut-être aidé ? Pourquoi il aurait fait une chose pareille ? Qui sait... Non, le fait est qu'ici, on dut partir au plus vite de ce monde. On prit le temps de trouver un monde adapté, et on devait partir à deux. On devait partir à deux... ensemble...

      Raven agissait bizarrement dernièrement. Il devenait de plus en plus brutal dans nos duels... C'est quoi son problème franchement ? Il veut me tuer ou quoi ? Et ben... oué, il veut me tuer. C'était notre tout dernier combat, loyal ou pas, là n'était pas la question. On devait s'en aller, c'était il y a à peine quelques mois... Avant que l'on se sépare. Je ne me souviens plus très bien de la tournure de ce combat, demandez lui si vous le rencontrez, je me souviens juste que je ne l'ai plus revu depuis. J'espère que rien de grave ne lui soit arrivé... Il reste mon frère, je ne veux pas sa mort... Il faudra régler nos comptes une fois pour toutes s'il revient sur mon chemin. Quant à moi...

      Des bonnes nouvelles ? Vous croyez que j'peux vous sortir une bonne nouvelle comme ça ? Alors que je voulais rentrer chez moi revoir mes parents, j'appris qu'ils étaient sous les lois d'un Consulat, ou quelque chose du genre. Hors de question que je reste là bas, faut pas commencer à déconner non plus. Je... Je n'avais nulle part où aller, nul lieu sur... Une bonne nouvelle... une seule avait parvenu jusqu'à mes oreilles. Elle racontait qu'un puissant magicien avait pris la direction du camp de la lumière et qu'ils s'étaient installés au Château Disney. Sa Majesté... Je ne l'ai jamais vu non plus lui... Je me demande à quoi il ressemble. Pour ce magicien... Yen Sid, c'était son nom. Il a un de ces airs trop zarbe ! J'vous jure, j'ai parfois envie de me marrer en le voyant. Bon d'accord, je me marre devant presque tous le monde, mais chut. On dit aussi que c'est ce type qui appris au roi à se servir de la magie... Sa réputation le précède, c'est pour sur. De mon côté ? Bah... Après quelques entre-vues et quelques entretiens, je finis par accepter de les rejoindre... C'est pas comme si j'avais trop le choix... J'avais utilisé mes derniers sous pour le transport jusqu'à ce monde... Et j'fais quoi maintenant ? hey ! Me laissez pas seul ! Revenez !!!!

      ...

      Désolé, ils sont tous partis... Bon ben, je vais vous laisser, parait que l'on se fait attribuer des missions... De quoi bien démarrer une journée quoi, risquer sa vie pour le bien de l'humanité, j'aurais vraiment pas le temps de m'emmerder ici... C'est où qu'on s'rend au fait ?


    Les Questions

    Q u e s t i o n s :

      1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?
      -> Oui, même s'il est assez immature dans le domaine.
      2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?
      -> Je ne saurais pas dire... Désolé : s
      3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?
      -> Il n'en a pas vraiment. Il est du genre à faire copain-copain avec tout ce qui passe et qui respire. Que ça soit son pire ennemi ou le hamster du coin. Non, il ne cherche pas à classer ses amitiés, il donne la même dose à tous le monde et tant mieux si certain l'accepte.
      4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.
      -> Bouarf, dur à dire, il se lie d'amitié avec tous le monde et personne. Pour lui, tous le monde est son ami, qu'il soit ennemi ou rival ou monstre. il serait prêt à faire la bise de force à Cruella ou encore Maléfique si ça lui passait par la tête. Sinan, y a déjà son frère avec qui il reste lié malgré leur disputes étrange.
      5) Quel niveau de rp vous semble acceptable pour votre personnage ? Croyez-vous avoir le niveau ? Si non, donnez-nous une bonne raison de vous valider. Si oui, donnez-nous la quand même…
      -> Sarken Cekatres n'est pas qu'un simple personnage, c'est MON personnage. Créé de toute pièce, machiné et évoluant au fil des années dans mes esprits. Ce personnage a plus de 4 ans d'existence dans ma tête et je ne cesse de peaufiner sa vie. J'ai attendu longtemps pour trouver un avatar qui lui convienne et d'avoir un niveau de rp avancé pour finalement le rejouer.
      6) D’un point de vue objectif, qu’est-ce qui vous semble être votre point fort, votre point faible ?
      -> L'adaptation de mon esprit à celui du personnage. Ici, ce point s'applique à coup sur étant donné que Sarken, c'est de mon propre esprit qu'il vient. Mon point faible est mon manque de vocabulaire varié lors de mes écrits, que j'essaie chaque jour d'approfondir en lisant les autres rp. Mon autre point fort est que je joue beaucoup sur les dialogues, parfois plus que dans la narration.
      7) Pourquoi incarner ce personnage ?
      -> Il est le seul que j'ai été capable au fil des trois dernières années à jouer pleinement sans coupure d'inspiration ou autre. De plus, il est à caractère progressif et aime beaucoup s'investir, montrer qu'il existe, foutre une raclée au premier venu si ça lui chante pour démontrer qu'il ne compte pas laisser les choses telles qu'elles sont.


Dernière édition par Sarken Cekatres le Dim 12 Sep 2010 - 19:18, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 25
Localisation : Partout à la fois !
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
194/350  (194/350)
Dim 12 Sep 2010 - 18:31
Fiche terminée...

Merci d'avance des critiques, j'accepte de tout.

Sarky',
Ramirez.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La lance Tourbillonnante.
Masculin
Nombre de messages : 1675
Age : 24
Localisation : Tour de Yen Sid
Date d'inscription : 25/05/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)
Lun 13 Sep 2010 - 21:46
Désolé pour le retard.

Alors pour le physique, tu te montres bien précis, c'est parfait et j'admire ça, n'ayant pas la qualité de bien savoir décrire un physique. Je ne sais jamais comment exprimer mes idées et ça foire souvent. Y a pas le problème ici.

Le caractère aussi est de bon niveau, tu es complet, ton personnage a un caractère vraiment original dans son genre. Néanmoins, je me dis que la lumière n'est peut-être pas le choix le plus opportun. Mais au fond, c'est pas plus mal.

Histoire, très complet, ça bouge beaucoup...

Aujourd'hui même, j'ai commencé une phase ou dans un membre de la lumière, je veux voir apparaître un rêve... Une utopie... Et là, même si c'est mieux que la plupart des membres de la lumière, on y est pas encore...

Je veux pouvoir me dire "Il est stupide ce rêve" "Il est irréalisable ce rêve". Et pas un rêve banal comme "Veut devenir le plus fort." Ca ce n'est pas la lumière...

Et on y est pas.

Bon, sur ce. Je te donne le grade de Capitaine.

Fiche validée et toutes conneries du style.


_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sarken Cekatres. [ Finie ]
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]