Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Connaissance [PV : Shikyo]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 21
Localisation : En haut d'une tour, d'une montagne ou d'un édifice, ou en mission.
Date d'inscription : 18/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
0/650  (0/650)
Jeu 26 Aoû 2010 - 20:13
Un terrain lugubre constitué de roche, à l'entrée de la Fin des Mondes... Un endroit isolé, où personne n'ose allé, entouré de ténèbres profondes et sans limites qui ne rassurent nul être vivant. L'assassin regardait dans la vaste étendue de ténèbres qui l'entourait, pensif, et déprimé. Il pensait à son père, assis sur une grosse pierre, les mains croisées. Il bouillonnait de rage. Il n'avait aucune piste pour retrouver l'assassin, ou les meurtriers de sa famille. Il tournait en rond dans ses pensées, passant son temps dans la haine et la solitude. Il ne voulait voir personne... A part le petit malin qui avait pris plaisir à mutiler sa sœur et sa mère, et qui avait sûrement tendu un piège bien vicieux à son père. Puis il se leva, et sortit son épée. Il examina longtemps la lame, puis tendit le bras vers l'avant, en commençant à donner des coups dans le vent, en écoutant l'épée fendre l'air. Il expulsait en lui les mauvaises pensées, les mauvais sentiments, se défoulant contre un ennemi invisible, poussant quelques cris de rage par moments. Puis il entendit un bruit. Un caillou qui roula plus loin qu'il ne l'aurais dû s'il était en pente. Il se stoppa net, et baissa son arme lentement, comme envahi d'un énorme calme. Il s'étira lentement, et rangea son arme dans son fourreau en fer. Puis il se retourna, lentement, tête baissée histoire que la personne située derrière ne voit pas son visage.

Il vit une femme de bonne taille à la forme envoûtante. Ne voyant pour le moment que ses longues et jolies jambes, il se sentit obligé de lever un peu plus les yeux. Puis il vit son visage. Un visage d'une extrême beauté, aux traits fins. Puis ses yeux se perdirent dans ceux de la fille, d'un bleu azur hypnotisant. Jocelyn n'arrivait plus à s'en détacher, tout en levant un peu plus la tête, découvrant ses cheveux améthystes très soyeux. L'assassin réussit enfin à détacher son regard de la fille pour baisser la tête. Elle avait dû voir une bonne partie de son visage, ce qui le stressait un peu, mais il dit calmement :


« Oh, Shikyo... Je ne m'attendais pas à te voir ici. Que viens-tu faire au Seuil du Vide, comme on l'appelle ? »


Dernière édition par Jocelyn Etiet le Dim 29 Aoû 2010 - 12:11, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 27
Age : 24
Localisation : Voudrais-tu devenir astronaute ? ~
Date d'inscription : 28/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant(e)
XP:
650/650  (650/650)
Dim 29 Aoû 2010 - 3:32
« Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis,
ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez,
ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez :
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même... »


    Avoir mal, pleurer, souffrir, avoir des déceptions.. tout cela est difficile mais tout le monde fini un jour ou l'autre à passer au dessus de ces petites souffrances. Heureusement, si on veut s'en sortir nous avons la capacité de le faire et de retrouver le sourire. Nous blamons tout pour rien. La vie n'est pas compliquer, ni laide, ni difficile et encore moins sans d'sus, d'sous.. Nous la rendons ainsi point final. Sa ne sert à rien de chercher les pourquoi parce que souvent il n'y en a pas, nous sommes seul à faire en sorte de ce qu'on est rendu et du niveau de vie que nous avons.

    C'était lors d'un moment creux, insignifiant. Cela faisait déjà un moment qu'elle était revenue de sa mission avec Sephiroth et elle n'en avait pas reçu de nouvelle depuis, c'était normal. Astral tout entier s'apprêtait à mener un terrible assaut sur la jungle profonde. Ce monde n'avait que trop durer, il était temps de le détruire, cependant, l'attente avant la destruction la rendait légèrement intenable, elle tournait en rond comme un lion en cage. Elle s'ennuyait. Oui c'était bien ça le problème, l'ennui dans lequel elle était plongée depuis quelques jours la rendait folle, elle ne tenait plus en place. Elle décida alors de parcourir l'endroit où Astral avait élu domicile. Elle n'avait encore jamais visité les yeux, toujours en mission ou à vagabonder de monde en monde pour ses missions. Elle avait beau dire, le calme est parfois reposant. Comme tout le monde, elle ne sait pas ce qu'elle veut. Quand elle est en mission elle ne demande qu'une chose, rentrer. Mais quand elle reste sans rien faire, elle veut partir.

    Ces pas l'emmenèrent malgré au seuil du vide. Calme, remplit de ténèbres, c'était vraiment un superbe endroit. Si si je vous assure, le genre d'endroit où l'on reste des heures, le genre d'endroit dont on ne se lasse pas. On pouvait rester des heures a fixer les ténèbres, parfois on ne remarque même pas le temps qui passe. Trop perdu dans les pensées qui traverse notre esprit tout aussi noir. Apaisée par ce lieu, elle ne se rendit pas tout de suite compte qu'elle n'était pas seule ici. Trop occupée sans doute à penser à des choses et d'autres qui parcoure son esprit parfois trop sombre. A quoi ruminer le passé ? Rien ne le changera de toute façon.

    Elle secoua la tête. Son regard se posa sur la personne qu'elle n'avait pas remarqué auparavant, lui non plus ne semblait pas avoir remarqué la présence de la demoiselle d'ailleurs. Elle esquissa un pas dans sa direction, elle heurta alors malgré elle un petit caillou qui annonça sa présence. Quel manque de classe. C'est si ... Banal de faire son entrée d'une telle façon, c'est indigne d'elle. Mais bon, c'était trop tard. Le jeune homme se tourna presque immédiatement vers, rangeant l'épée avec laquelle il fendait l'air encore quelques minutes auparavant. Sa tête baissée, elle ne pouvait pas apercevoir son visage. Cependant, il releva doucement la tête et elle put alors en apercevoir une partie, son regard plongea d'ailleurs dans le sien. Tandis qu'un sourire étirait les lèvres de la jeune femme, elle se savait belle et ne ratait jamais une occasion de se faire voir. Ils s'observèrent silencieusement tout les deux puis il baissa à nouveau la tête, fuyant le regard de Shikyo.

    « Oh, Shikyo... Je ne m'attendais pas à te voir ici. Que viens-tu faire au Seuil du Vide, comme on l'appelle ? » dit-il d'une voix calme.
    « Je pensais être seule moi aussi. Enfin, je me promenais et suis arrivée ici par hasard. Et toi que fais-tu donc ? » dit-elle d'un ton poli ou perçait une pointe de " je-m'en-foutisme ".

    C'est vrai, ce qu'il faisait là lui importait peu en vérité. Mais bon, faire la conversation ne lui ferait pas de mal, peut-être même que ça l'aiderait à faire passer le temps, qui sait ?

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique de Shikyo
» Bienvenue au pays de la neige [feat. Kaguya Shikyo, Gakkinasaru Akio & Nura Sasurot]