Derniers sujets
» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Aujourd'hui à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Aujourd'hui à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Aujourd'hui à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Aujourd'hui à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Espionnages à la Cour des Miracles.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre de la Destruction
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 23
Localisation : Veux-tu le savoir ? Veux-tu vraiment le savoir ? Le prix pour cette information est ta vie...
Date d'inscription : 13/08/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
20/650  (20/650)
Dim 15 Aoû 2010 - 14:30
    -Aidez-moi ! Que quelqu'un m'aide ! Par pitié !

    Ce cri risible venait d'une femme... Un soldat l'accusait de cacher des gitans. Regardant cette scène avec indifférence ne pensant qu'à détruire... Pour réjouir le cœur de mère. Ne pensant qu'à retrouver mère, qui sait peut-être se trouves-t-elle dans ce monde. Les ténèbres étaient tombés sur la ville, sombrant doucement dans les bras de Morphée. Ses cheveux d'argent volaient au vent, cachait dans l'ombre des ténèbres, dans la pénombre d'une ruelle, il jugeait silencieusement ces humains... Faibles, cupides, stupides, risibles. Depuis le début de cet acte, de nombreux villageois étaient venus voir ce qu'il se passait... Anciens amis, anciennes familles, personne ne faisait ne serait-ce qu'un mouvement pour l'aider. Ils avaient choisi, choisi de perdre une personne car, leurs esprits trop étroit ne pouvaient concevoir que cet acte barbare qui n'était rien d'autre que de la bêtise. Mais c'était la planète, leur monde qui les avaient rendus comme ça... Un monde qui traitent ses habitants. Un monde pourris par ses habitants... Ils devaient être annihilés. La vie de cette femme n'avait aucune utilité pour Kadaj, seul mettre à bien sa mission comptée, plus vite cette mission de reconnaissance serait effectué, plus vite il pourrait se concentrer sur mère. Depuis une dizaine de minute, de l'agitation se faisait entendre, la pénombre cachant ses acteurs. Le rideau se leva... Des flammes dansèrent autour du groupe de soldat, faisant fuir les habitants. Une femme, au visage caché par ce qui semblait être un foulard aux couleurs des étoiles, la prit avec elle et se sauva.

    Kadaj s'élança à leur suite, suivi par les soldats, la jeune femme se déplaçait agilement, renversant des tonneaux sur son passage. Kadaj pris une impulsion sur ses jambes, il s'élança dans les airs, rebondi sur les maisons environnantes, ainsi il évita les barils de bois. Une fois au sol, il repris sa course. Les bruits des soldats, leur hurlement, leur injure, lui firent comprendre qu'ils n'avaient pas réussi à les éviter. Regardant un instant en arrière il pu voir ces soldats, tournant la tête en direction de la femme... Il continua à la suivre, attendant qu'elle s'arrête. Attendant qu'elle le mène à la cour des miracles. La lune commençait à disparaître, le jour allait se lever et les bohémiens allaient sortir de leur cachette pour aller divertir de leur tour la populace. La femme le mena dans les catacombes. Un cimetières reculé de la ville. Kadaj, regarda derrière lui, cherchant ne serait-ce qu'un soldat... Il tourna la tête... La femme avait disparu. Cherchant entre les pierres tombales, cherchant un passage, un être ne peut pas disparaître tout seul, comme par enchantement. Son regard de félin se dirigea vers une dalle, une tombe ouverte, poussant un peu plus la pierre, il distingua un passage... Des escaliers. Des bruits venaient d'en bas, des voix, des chuchotements. L'obscurité du lieu ne permettait pas de distinguer qui parlait.


    -Vous les avez semez ?

    -Oui, ces chiens de Frollo ne nous retrouveront pas.

    Frollo, qui était-ce... Au vu du ton de la voix, ce devait être une personne détestait par les gitans. Peut-être qu'il est le chef de l'armée. Le bruit se fit de moins en moins présent, jusqu'à complètement disparaître. Kadaj s'avança sur les marches poisseuses, ses bottes noires rencontrant des pierres verdâtres. Ses pas le menèrent dans un endroit empli de mort, une odeur nauséabonde se dégageait des corps en putréfaction. Divers squelettes jonchaient le sol. Il s'avança vers les lumières, les pieds dans un liquide nommait vase... La cour des miracles se trouvaient donc sous les égouts de la ville, l'entrée était une pierre tombale dans les catacombes... A voir ce qu'ils disent sur les soldats et Frollo, il y avait donc l'autorité et une sorte de rébellions silencieuse. Sa marche le mena devant un attroupement de personne, le tout était parsemé de vive couleur, du jaune, du rouge. La femme qui avait été sauvé, se trouvait au centre de la scène... Comme par le passé, les habitants étaient regroupés autour. La femme qui la sauva était elle près d'elle, en train de discuter avec un bouffon. Un bouffon déguisait en juge.

    -Faites vous partie des espions de Frollo ? Répondez ? Nous voulons savoir ? Dîtes nous la vérité ? Et moi, je déciderais si elle est vrai.

    Encore ce Frollo. Si on pouvait augmenter la haine qu'ils éprouvaient envers lui, peut-être se détruiraient-ils mutuellement... Et ainsi mère serait fier. Kadaj en avait assez vu, un semblant de procès ne l'intéressait nullement. Sa mission quant à elle accomplie.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 130
Age : 26
Date d'inscription : 04/07/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 1
XP:
55/500  (55/500)
Lun 16 Aoû 2010 - 10:12
    Cotation du RP

    Bon pour une première mission normale, cela me parait bien. L'intrigue et le déroulement sont intéressants, je déplore que tu aies si rapidement raconté la découverte de la cour des miracles, sans donner plus de détails sur son apparence, son contenu, sa taille. Deuxième chose à reprocher, le style et le vocabulaire sont fort bons, mais mon problème c'est que la lecture est rendue assez désagréable par tes erreurs d'orthographe régulières, ainsi que tes erreurs de concordance de temps. Cela rend la lecture plus lourde et donc plus difficile à lire. Exemple :
    " Au vu du ton de la voix, ce devait être une personne détestait par les gitans. Peut-être qu'il est le chef de l'armée. Le bruit se fit de moins en moins présent, jusqu'à complètement disparaître. "
    Je ne comprends pas l'usage du présent. Il faut que ton texte reste au passé. Bon, j'analyse tes erreurs parce que je pense sincèrement que tu gagnerais à te discipliner en la matière. Mais bon, je rappelle tout de même que le texte reste bon, que le délai est exemplaire et que la longueur est honorable.

    Normal : 20 points d'expérience + 225 munnies (25 bonus) + 3 PS.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grouillante populace de la Cour des Miracles
» LA COUR DES MIRACLES !
» La Cour Des Miracles
» LA COUR DES MIRACLES ? trouvez votre personnage Disney
» La cour des miracles