Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
0/350  (0/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 15 Aoû 2010 - 0:34
Heartbreaker

Mission difficile

..


Comment ça partir recruter ? Il était vrai que l'Ordre commençait à manquer d'effectif, Zexion était mort après sa trahison, les Similis en tout genre se faisait éliminer sans grande difficulté, résultat plus grande monde sur qui "compter". C'était pour cette raison qu'on lui avait confier cette mission ... Ma foi oui mais ce n'était pas sa tâche habituelle de jouer les recruteurs ! C'etait celui de Xigbar ... Enfin, lui aussi était absent alors bon. Et puis devait-elle aller ? La Cité du Crépuscule ?!? En plein milieu d'un territoire ennemi ... Cool ! Un peu de danger n'était pas de refus ! Enfin, c'etait également ce qu'elle avait pensé en se rendant au Quartier Général de la Lumière, pourtant rien ! Personne pour venir danser avec elle, elle ne s'était même pas fait remarquer ... Tiens d'ailleurs, s'étaient-ils rendu compte du petit cadeau que leur avait fait la demoiselle ? Ha la la ... Qu'est ce qu'elle n'aurait pas donner pour voir leur tronche au moment de la découverte ! Surement donnerait-elle son cœur ?! Mince alors ! Elle en avait pas ! Hihih ! Bon allez au boulot ! Enfin non pas encore ... Comment allait-elle s'y prendre pour transformer des humains en Simili ... L'utilisation des Sans-Cœur ?... Pourquoi pas ? Hmm non ! Larxene ne portait pas ses vils créatures dans son "cœur" alors elle prendrait une autre solution, une qui lui plaisait un peu plus ! Leur faire mal, faire mal à leur petit cœur d'humain fragile et sans importance ... Manipulation, manigance et menace ! Des mots si doux à l'oreille de la Blondinette ... Cette dernière savait ce que le cœur était la faiblesse de tout individu, voila pourquoi les Similis étaient des êtres, certes incomplets, mais parfait ! Incapable d'aimer ou de connaitre l'amitié, ni de compassion rien pour les freiner dans leur but !


Mais plus ennuyeux que cette histoire de torture morale, la demoiselle serait en plein milieu d'un territoire ennemi, non pas qu'elle trouvait cela déranger d'opérer chez les adversaires mais elle allait devoir redoubler de prudence pour ne pas se faire remarquer, pire prendre dans sa petite affaire et se faire attraper par la Coalition, en effet serait très fâcheux pour l'Organisation ... Alors elle devrait se montrer d'une discrétion sans faille. Mais loin d'être stupide la Nymphe Furieuse serait comment s'y prendre pour mener à bien cette mission qu'il s'annonçait des plus amusantes ! Voila bien longtemps qu'elle ne s'était pas amuser avec la naïveté des Hommes ... Il était temps de rattraper le temps perdu ! La demoiselle fit englouti par les ténèbres pour ainsi se rendre à Cité du Crépuscule, les cellules grises en pleine activité pour dégoter un plan ingénieux et pratique. Avant toute chose, elle devait déjà trouver des cœurs déjà fragiles pour avoir la tâche plus facile, des humains au moral déjà atteint, quelqu'un d'ingénue ... En clair, une proie facile ! Mais comment pouvait-elle trouver une telle personne alors qu'elle ne connaissait en rien les sentiments des humains ... Elle ne les comprenait pas plutôt, elle en était incapable. Surement l'Ordre aurait du envoyer Xaldin ou Marluxia qui semblaient mieux comprendre et simuler les émotions des humains que Larxene ...


Première phase observation ! La demoiselle apparut encapuchonnée à la Cité, ou plus précisément dans les combles d'une maison qui surplomber le quartier, une bâtisse qui ne semblait d'ailleurs pas habitée. Cachée par le rideau qui pendait à la fenêtre, la Furie Blonde observa les résidents de la cité, tous s'adonner à leur activité, à leur travail, à leur promenade et leur discussion, à leur vie d'humain en somme ... Une vie norme et pitoyable qui n'attendait qu'a être prise ... Bien sélectionnons les heureux élus pour devenir Simili ! Premier homme à passer au crible ! Un homme plutôt jeune, sourire aux lèvres qui était en compagnie d'une fille fort jeune, surement sa sœur à voir les traits communs que l'on pouvait voir sur leur visage ... Trop heureux pour céder facilement aux tortures de Larxene ... Suivant ! Un groupe de mioches qui jouaient a la balle ... Des gosses ? Cruel comme choix non ? Blesser la pureté d'un enfant pour le détruire, pour lui ôter ce petit cœur battant avec fougue dans sa poitrine ... Huhu, l'idée était assez alléchante ! Néanmoins, la Lumière que pouvait dégager ce genre de rejeton n'était pas assez terne et la ternir pouvait prendre du temps, or Larxene ne souhaitait pas vraiment s'éterniser ici.


Tiens ! Mais que voila ! Deux individus qui haussaient le ton en plein milieu de la place. Intéressant ! Dommage qu'elle ne pouvait pas attendre de la ou elle était ... Mais quoiqu'il en soit, la conversation s'avérait violente, tellement violente que le jeune homme se prit une bonne gifle de la part de sa compagne ! Les humains étaient divertissants ! Mais plus important, ce jeune couple semblait bien interessant pour la suite des choses ... La femme partit retrouvait les bras d'un autre homme tandis que notre intéressé partit désespérer dans une ruelle après avoir constaté que sa belle était avec un autre. Il n'était pas vraiment dur de comprendre la situation ... Enfin si, un peu pour Larxene ... Hmmm un mec qui aimait une fille qui aimait quelqu'un d'autre ? Mouais un truc dans ce genre ... Ah les histoires de cœur, qu'est ce que c'est gaga ! Bien phase deux, l'approche ! C'etait le moment d'entrer en piste ! La Blondinette balaya le coin du regard, essayant de trouver la moindre présence de surveillance ennemi qui lui serait hostile ... Mais rien. Alors Larxene apparut dans la ruelle dans laquelle le jeune homme s'était assis, à même le sol, le visage dans les mains, l'air accablé.

    Larxene : « N'est ce pas triste ... Cette jeune femme dont vous semblez éprit vous tourne le dos pour se réconforter dans les bras d'un inconnu qui finira par briser son petit cœur ... Vas tu vraiment laisser une telle chose se passer sans réagir ? Cette femme sera brisée si tu restes la ... »


L'inconnu redressa la tête d'un coup brusque pour savoir qui venait de s'adresser à lui, il vit alors une fine silhouette dans un manteau noir adosser au mur, les bras croisaient, le jeune homme fixa Larxene qui affichait un petit sourire sous sa capuche. Cette dernière laissa un silence s'installer pendant qu'elle observait son vis-à-vis, il avait une silhouette élancée, les cheveux mauves, le regard peu expressif. Il était assez beau garçon ... Mais ce n'était qu'un détail dont la Nymphe Furieuse se moquait. Elle tourna par se décoller du mur et s'avança vers lui en décroisant les bras.

    Larxene : « Viens donc moi ... J'ai ... Quelque chose a te montrer ... »


La Numéro XII fit un geste de la main pour faire apparaitre une porte des ténèbres et lui tourna la dos pour s'enfoncer à l'intérieur, la laissant ouverte pour qu'il puisse traverser à son tour. Il avait surtout intérêt a se fouler un peu s'il ne souhaitait pas que la demoiselle vienne le chercher elle-même. Mais c'est qu'il commençait a se faire long ce petit humain ... Il s'était juste contenter d'approcher en regardant la porte sombre, hésitant a s'y glisser. Mais pas vraiment patiente, Larxene sortit uniquement sa main du passage pour attraper le col de l'individu et le tire de force dans les ténèbres. Larxene referma aussi la passage derrière l'humain et le fit apparaitre ailleurs, plus précisément non loin de sa dulcinée, bien sur à l'abri de leur regard cela va de soit ! Larxene lâcha le col du jeune homme qui tomba au sol ... La demoiselle lui lança un regard désespéré ... Quel homme stupide, sa faiblesse était telle qu'il ne tenait même pas sur ses jambes ... Mais peu importe ! Devant eux, une scène assez amusante, il fallait l'avouer ! La briseuse de cœur enlaçait tendrement. Beurk, qu'elle vue écœurante, Larxene en aurait presque gerber ... Quand elle jeta un regard intéressé à sa victime, la demoiselle le vit encore a quatre pattes par terre, les poings serraient pour dissimuler des tremblements, mais tous ses membres tremblaient, trahissant ainsi son état d'esprit ... Pour ne rien arranger, la Nymphe Furieuse se baissa pour arriver a son niveau, glisser sa main sur son épaule et se glissa à son oreille pour lui susurrer d'un air malsain.

    Larxene : « Tu vois ... Elle t'a déjà oublié, remplacé. Tu n'est plus qu'une ombre dans son cœur, je ne serais même pas étonnée qu'elle ne se souvienne plus de ton nom ni de ton visage ... »


Larxene le sentait vibrer sous ses doigts, elle vit alors des larmes glisser de ses joues pour s'étaler sur ses mains. Qu'elle agréable sensation avait-elle ... Larxene fit glisser sa main de son épaule pour le lâcher et se leva pour reculer, pauvre âme ... La Blondinette sentait peu à peu les ténèbres remplacer les sentiments de tristesse et d'abandon de cette pauvre Chose. Et d'un ... Maintenant que le jeune imbécile avait succombé, s'était au tour de la fille ... Mais Larxene allait devoir être bien plus subtil ! Sa victime semblait bien plus dur a émouvoir ! Peut-être culpabiliserait-elle a savoir la "mort" du jeune homme. A vrai dire, la Blondinette comptait bien jouer sur cela la pousser au bout du gouffre pour lui prendre son cœur de femme cruelle ! A ce qu'elle avait put observer de sa victime, elle semblait sur d'elle, une bonne personnalité qui aurait sa place dans l'armée de Simili. Espérons qu'elle soit aussi forte qu'elle y paraissait. Mais quand et comment allait-elle s'y prendre pour l'avoir ... Larxene avait déjà sa petite idée, mais pour cela, elle devait déjà se débarrasser du Don Juan gêneur. Restant dans les ténèbres pour le moment, la demoiselle réfléchissait à son plan, un plan qu'elle trouva bien vite et qui la fit sourire ... Oui l'idée était bonne et engendrait, en partie, la chute de sa victime ! C'etait mesquin et cruelle, parfait la Nymphe Furieuse ! Des ténèbres la jeune femme suivit le Don Juan jusqu'à chez lui, pendant qu'il s'attardait à ouvrir la porte, la Harpie se cachait dans le sombre de la pièce et grilla le système éclectique de l'appartement pour qu'il ne puisse pas allumer les lumières. Quand l'homme entra et constata que les ampoules étaient grillé, oui s'était son idée de base, il grogne et s'avança dans son salon plongé dans la pénombre. La Numéro XIII l'observa sans un bruit tandis que le Don Juan était entrain de retirer une ampoule ... Un doigt trop près des files, Larxene qui avait la main posé sur l'interrupteur de la lumière envoya le jus pour l'électrocuter. Quand elle stoppa son petit jeu, le corps presque fumant tomba lourdement au sol, inerte. La Blondinette sortit de l'ombre et ricane.

    Larxene : « Désolée mon mignon t'avait pas ta place dans mon plan ... Huhuhu ... »


En un geste de la main, la jeune femme fit apparaitre plusieurs similis et leur demanda de maquiller cet assassinat en suicide, rien de bien compliqué ! L'allonger dans le canapé, les veines coupées, couteau imbibé de son sang au sol et hop ca passait ! Larxene fit quelques pas dans le pièce en fouillant légèrement en attendant que ses similis est fini le sale boulot. Maintenant, tous les pions de son jeu étaient mit en place pour détruire sa victime ! Une fois la petite scène dressait, les Similis ainsi que Larxene repartirent pour laisser le temps jouer son rôle. Demain, sa victime apprendrait le suicide de son amant et se sera à cet instant que la Numéro XII refera son apparition ! Mais pour le moment patience ! Le temps que tout se mette en place, Larxene resta dans les ténèbres, elle n'avait ni le temps, ni l'envie de retourner à la Citadelle. Mais comme le soleil allait bientôt se lever, autant attendre que ce soit fait pour finir son travail ... Alors elle préféra attendre.

Plusieurs heures plus tard, alors que la population était déjà réveillé, sa victime étroitement surveillé par Larxene se rendit a l'appartement du "suicidaire" et entra sans toqué. Son exclamation d'effroi ne se fit pas attendre ! Elle plaqua ses mains sur sa bouche en écarquillant les yeux, bouleversée par tout ce sang ... Par cette mort tout simplement ! Elle tourna les talons pour partir en courant comme pour s'éloigner le plus possible de ce spectacle macabre. Isolée de toute population, Larxene pouvait agir sans problème, tout de fois toujours très prudente. Elle retrouva donc la jeune femme, en chiale se lamentant de son sort. La Numéro XII apparut dans son dos, tout sourire !

    La Femme : « Pour....Pourquoi a-t-il .... Pourquoi ?.. »

    Larxene : « Tu te poses encore la question ? C'est simple pourtant ... C'est de ta faute s'il est mort ! Il ne pouvait supporter d'aimer une fille aussi ... Laide et cruelle comme toi. Alors il a préférait mourir. Tu lui a brisé le cœur ... »

    La Femme : « C'est faux ! Il était heureux avec moi ! »

    Larxene : « Heureux ?! Ha !! Laisse moi rire ! Il l'était comme le jeune homme que tu à abandonnais hier ... Pauvre Chose ... Il s'est jeté dans le vide en se disant que tu l'avais pousser dans le gouffre ... Qu'elle femme cruelle tu es ! »

    La Femme : « Quoi ?... Non ... Ce n'est pas ma faute ! »


Larxene grinça des dents et s'approcha d'elle. D'un geste rapide, elle écrasa sa main sur sa joue. La femme tomba lourdement au sol comme un pantin sans vie qui se laisser manier par son Maitre. La Furie blonde se baissa légèrement et glissa sa main dans la tignasse brune de la femme pour la serrer dans son poing et lui bascula la tête en arrière avec brutalité et rajouta.

    Larxene : « Pourquoi tu te voiles la face ? Tu apportes désespoir et mort à tout ce que tu touches, tes deux amis en sont bien la preuve, tous les deux ce sont ôté la vie a cause de toi, tu leur a brisé le cœur, tu les a détruit, tu les a tué, tu es un déchet, un monstre, tu ne mérites pas de vivre ... »



C'etait sur ses mots que la Simili la lâcha pour regarder la pauvre créature affalé sur le sol, cette faible chose qui commençait sérieusement a croire les mots de Larxene, elle ne cherchait même pas a se redresser, elle marmonnait, ou plutôt répéter les mots de la Numéro XII, ceux qui l'avait le plus marqué, ceux qui lui faisait le plus de mal, ceux qui commençait a fissurer son cœur meurtri. Larxene se mit a rire bien plus fort en affirmant qu'elle était folle et qu'elle devait mourir, parole de trop pour l'humaine." Enfonce toi dans les ténèbres, elle t'accueille, laisse toi guider par ton désespoir, le Néant t'engloutit ! " Vraiment qu'une chose à dire : Les humains sont divertissants !


Dernière édition par Larxene le Lun 16 Aoû 2010 - 22:21, édité 1 fois
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
168/350  (168/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 17 Aoû 2010 - 13:59
Alors c'est du bon rp. J'ai bien aimé, la longueur est bonne, l'idée est bien et tout est décrit joliment. Le gros soucis de ce texte réside en tes fautes. Ce qui n'est pas trop gênant mais qu'il va falloir essayer de ne plus faire. Tu confonds notamment les participe passé et l'infinitif et parfois tu conjugues des verbes qui doivent rester au participe. Comme pour tout le monde il y a l'inattention mais ce n'est pas grave.

Bon rp tout de même.

45 points d'expérience + 450 munnies + 4 PS en psychisme car tu n'a pas utilisé ta vitesse. Je profite que pour préciser que si la mission ne correspond pas au PS demandé c'est moi qui choisi, content ou pas.
messages
membres